• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Des centaines de SDF condamnés à une mort certaine.....

Des centaines de SDF condamnés à une mort certaine.....

 

566 personnes SDF mortes dans la rue en 2018... Honte à vous Monsieur le président !

JPEG

511 SDF sont morts dans la rue en 2017.

On dénombre 566 décès de SDF en 2018, soit 10% de plus.

Ces personnes meurent dans la rue, dans un abri de fortune ou sans abri, en hiver comme en été.

Ces chiffres effrayants ne reflètent pas toute la réalité, car la situation serait encore plus catastrophique....

« Il y aurait eu réellement 13371décès de personnes SDF entre 2012 et 2016 », 2369 ont été signalés eu collectif « les morts dans la rue » soit 18% du nombre total.

Quand une personne se trouve à la rue, elle peut appeler le 115 mais il lui faut insister plusieurs fois avant que le téléphone décroche, quant à la réponse obtenue, elle est souvent négative.

En effet les familles sont prioritaires et en dehors des périodes de grand froid, il n'y a pas de place pour les célibataires, jeunes ou vieux.

Les témoignages recueillis par des personnes hébergées dans les hôtels sont sans appel :

  • les hôtels sont éloignés du centre ville et les chambres sont souvent dégradées ;

  • des familles restent très longtemps, passant d'une localité à l'autre et vivant dans l'insécurité ;

  • parfois les « aubergistes » se laissent aller à des « passe-droit » à certains et prennent d'autres en grippe ;

  • les solutions plus durables comme les foyers-résidence ne sont déloquées qu'après plusieurs mois d'attente....

Je me refuse à jeter la pierre au 115 ou au SIAO ( Service Intégré d’Accueil et d’Orientation ) car ces personnels sont dévoués et mobilisés mais sont victimes de la baisse ou de la pénurie des moyens.

« Nous avons déjà beaucoup de personnes à la rue car nous manquons de places d'hébergement »...voici la réponse que je reçois.

J'entends aussi cette remarque -suggestion : « si l'autorité ne me demande pas de la faire, je ne peux pas loger cette Madame F »

 

Je bondis alors sur mon clavier et adresse un courriel à la Préfète.

Cette haute fonctionnaire dit à qui veut l'entendre que je lui écrirais tous les jours...

Non, c'est exagéré, je l'ai alerté en un an sur une dizaine de personnes fragiles…

 

Y en a assez de cette misère, de cette pauvreté, on ne peut pas laisser des gens errer d'un hôel à l'autre et vivre dans l'insécurité !

Chacun doit disposer d' un toit décent.

Les autorités doivent trouver à chaque SDF un hébergement adapté et un accompagnement assuré par du personnel qualifié.

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.52/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 28 mars 17:51

    « les hôtels sont éloignés du centre ville et les chambres sont souvent dégradées ; »

    c’est toujours mieux que dehors. je dors dans un airbnb hors de prix.

    le 115, c’est une heure d’attente minimum.

    certains SDF sont aussi des cas psy, certains ont des gros chiens.

    reste que macron est surtout occupé par sa vaisselle en or, le petit haut de madame à 1500, etc.


    • Samson Samson 28 mars 18:07

      Vous avez totalement raison !

      Que des gens ne disposent pas d’un toit pour s’abriter, de surcroît dans les pays les plus riches de la planète, constitue un scandale absolu !

      A Bruxelles, on vient de comprendre que même l’été, cela constitue un scandale ! Mieux que rien, mais il y a encore du boulot !

      Merci et honneur à vous pour votre inlassable travail en faveur des plus démunis ! smiley


      • Traroth Traroth 29 mars 11:33

        @système D
        Le feu et l’eau sont des éléments. Se brûler ou se mouiller est inévitable. Vous cherchez à faire croire que la pauvreté serait du même ordre. Et c’est ce mensonge fondamental qu’il faut dénoncer !


      • CHALOT CHALOT 28 mars 18:12

        Foufouille ! J’ai mis plus d’un an à convaincre une femme de placer son chien


        • foufouille foufouille 29 mars 03:15

          @CHALOT

          la solution serait d’accepter les chiens. le chien est aussi utile pour éviter les agressions des gros cons.


        • Jean De Songy Jean De Songy 28 mars 19:29

          Leur sacrifice n’aura pas été inutile : Les 120 000 réfugiés de guerre africains / an, des pépés et des mémés comme on le voit tous à la télé, à l’image des images d’archive de 1940, les jeunes hommes africains eux se battent contre le méchant dictateur où font la guerre comme à Léningrad, chacun sait ça, ont plus de place dans les hôtels payés par les gilets jaunes.

          Mais à Léningrad même les vieux ne fuyaient pas en zodiac, mais creusaient des tranchées...


          • Alren Alren 28 mars 20:14

            @Jean De Songy

            En 1940 la frontière été ouverte pour l’arrivée en France de réfugiés belges (ce sont eux que l’ont voit dans les actualités de l’époque, car quand les Français ont fui à leur tour, il n’y avait plus de caméras pour les filmer) essentiellement des Wallons d’ailleurs. Les jeunes Belges aidaient leur parents âgés à fuir. Ceux qui n’ont pas de parents restent sur place en attendant l’ennemi.
            Enfin la distance à parcourir, les obstacles à franchir et l’accueil sur place n’est pas le même pour les Africains actuels qu’il ne fût pour nos amis et alliés belges !!!

            À Léningrad, les civils ne fuyaient pas car ils n’y étaient pas autorisés, tout comme à Stalingrad. La ville était encerclée et la fuite par le lac Ladoga était impossible en été avec les jours interminables et l’hiver, dans la nuit, le ravitaillement occupait tout le trafic sur la glace.

            Plus que la lutte contre les dictateurs, ce sont les hordes islamistes assassines qui sont craintes et pour les combattre, il faudrait des armes et des moyens que ces pays n’ont pas. Même l’armée française n’arrive pas à en venir à bout !


          • foufouille foufouille 29 mars 03:17

            @Alren
            certains savent bien découper le voisin à coup de machette ..........


          • Traroth Traroth 29 mars 11:38

            @Jean De Songy
            Pour votre gouverne, au Cameroun, pas allié de la France, manifester contre le président conduit en prison. Pourtant, on n’accepte pas que les Camerounais soient considérés comme des réfugiés politiques. Pourquoi, au fait ?

            La plupart des pays africains sont des dirigés par des régimes très autoritaires et brutaux, ne vous en déplaise. Prétendre le contraire, c’est mentir.

            Quant aux gens tranquillement assis dans leur fauteuil qui prétendent que ceux fuient sont des lâches, ils sont au-delà du ridicule. J’imagine que vous reprochez la même chose à De Gaulle ?


          • Traroth Traroth 29 mars 16:18

            « au Cameroun, pays* allié de la France »


          • leypanou 29 mars 17:02

            @Traroth
            quelle est votre solution alors ? Il y a un Camerounais ici qui a su se tirer d’affaire, mais pour le moment, je ne sais pas ce qu’il pense de Paul Biya ni ce qu’il a fait contre le même.


          • Traroth Traroth 2 avril 18:30

            @leypanou
            Cesser de soutenir des dictatures, pour commencer. Quand on exporte des bombes, on importe des réfugiés. La relation de cause à effet est directe.


          • kader kader 28 mars 21:09

            si vous saviez le nombre de migrants qui sont dans les foyers....

            ils sont mieux traités que les francais

            d’ailleurs dans les foyers que j’ai vu il n y avait pas francais


            • Traroth Traroth 29 mars 11:39

              @kader
              Et quels foyers avez-vous vu ?


            • JBL1960 JBL1960 28 mars 21:56

              « Je ne veux plus, d’ici la fin de l’année, avoir des femmes et des hommes dans les rues, dans les bois, ou perdus. » déclarait notre Jupiter fraîchement élu le 27 juillet 2017. Le téléspectateur ou lecteur normalement constitué pouvait interpréter ces propos comme une promesse d’offrir un toit aux plus démunis. C’est du moins ce que nous suggère en la circonstance notre bon vieux sens commun. Ce dernier, malheureusement, se trouve le plus souvent inapte à saisir l’intention profonde sous la permanente ambiguïté verbale d’un psychopathe. Car cet engagement pouvait tout aussi bien annoncer, sans ambages, la déportation pure et simple des sans-abris, sans que le bon peuple y voie malice… Vous trouverez peut-être ce contrepied délirant ou paranoïaque. Il illustre néanmoins à merveille la double-pensée si caractéristique du discours présidentiel.

              Extrait de Inversion de Zénon, 5 février 2019 ; Ou la nécessité de relire 1984, le Prince et l’Art de la guerre...

              Et, en même temps, on apprend que les députés marcheurs, déposent une loi pour supprimer le RSA des Gilets Jaunes qui se rendraient coupables d’exactions lors des manifestations du Samedi, depuis le 17 novembre 2018 et qui en plus, bénéficieraient du RSA...

              Mais aussi, que l’on fait de la pub, dans le magasine TV le plus lu en France, pour les implants RFID dans la main... Car une société française (cocorico) de Grenoble, a réussi, à miniaturiser à l’extrême l’objet de toutes les convoitises. Baptisée Primo1D, cette puce de 0.4mm peut être insérée dans un fil de tissu, la rendant invisible sur un vêtement. La preuve ICI.

              Le plus choquant, y’a toujours pire, c’est l’avis de l’expert sur ce sujet :

              « On peut imaginer que si l’usage de la puce se généralisait dans la société, le législateur pourrait adopter une loi qui l’imposerait pour entrer dans les lieux publics, prouver son identité, payer ses impôts… C’est le cas aujourd’hui avec Internet, qui est devenu obligatoire dans de nombreuses démarches. »

              Et, en bref, à côté de cet article, on apprend que 43% de chats (ont été) pucés ou tatoués en plus en France, depuis 5 ans... Pour les plus de 50 ans, plus que Time Out, auquel je fais référence dans ce petit bifton du jour, on pense au film : l’âge de cristal, avec Peter Ustinov... Alors, ché pas où on va, mais on y va...

              JBL


              • vimuse 29 mars 00:45

                Mon cher chalot,

                Ya un moment, ou je me sent obligé de te dire de les pousser a la révolte, les cassos. Ya pas de solution individuelle, locale. Au minimum c’est Paris, Bruxelle. Il faut que la grande échelle cesse de harceller, de dérégler, d’intervenir pour foutre la merde dans la commune en permanence, déstabiliser par des tas de pognon insensé, changer des quartier entier sans consulter personne, déforester des collines entières en s’en battant les couilles des Hommes comme des arbres.

                Envoie moi les crève la faim a la putain de soupe populaire de la CGT payé par Bernard Arnaud qu’il gonflent les rangs du premier mai. Nique l’hypocrisie, vive la révolution. Envoie moi les révoltés les réfractaires a l’extrême gauche a l’extrême droite envoie les dans les viles des structures qui ont déclarée faire partie de l’alliance et adhérer a la stratégie commune, nouris, logé. Envoie moi les princes déchus et les esclaves brisé au barreau de Rouan et de Lille !

                Gnangnan, je suis pacifiste. C’est de l’incitation a l’émeute ! Non. Le gouvernement a creé des millers de pauvres en des décénie, il en as en plus importés, et ils sont TROP PAUVRES POUR MANIFESTER. Les factieux ont les moyens de nourrir, de loger, de réinsérer. Le mouvement social n’est pas seulement une machine de protestation, c’est aussi une vague de déradicalisation, de convergence. Il rend les gents intelligents, Il soigne la solitude, il soigne l’isolement.

                Pense-y !


                • Jelena Jelena 29 mars 08:32

                  En même temps, avec les allocs non plafonnées, la France est un pays qui pratique l’élevage de chômeurs. Donc cela me parait évident qu’il y a de plus en plus de pauvres.


                  • sleeping-zombie 29 mars 08:47

                    Hello,

                    Je voudrais pas casser l’ambiance, mais...

                    « Il y aurait eu réellement 13371 décès de personnes SDF entre 2012 et 2016 »

                    Si je compte bien, ça fait 2700 par an environ.

                    511 en 2017 et 566 en 2018, même si 2018 est légèrement pire que 2017, ça fait quand même 5 fois moins que la moyenne de la période 2012-2016.

                    Conclusion : Macron fait du super boulot. :D


                    • baldis30 29 mars 09:40

                      bonjour,

                       j’approuve totalement l’article

                      Sur le sujet du logement une information connexe vient de tomber dans ma BAL et je pense qu’elle vous intéressera au titre de votre militantisme :

                       https://www.batiweb.com/actualites/collectivites-territoriales/logement-indigne-le-gouvernement-et-des-communes-accuses-d-inaction-2019-03-28-34400

                      il est facile de se décharger sur les autres après être venu inaugurer les chrysanthèmes ... ( c’est pas moi, c’est lui ... )

                      L’article fait état de la catastrophe de Marseille je me suis exprimé dessus en parlant clairement d’un problème hydraulique ( au sens général de l’eau d’où qu’elle vienne : fuites ou pluies) aggravé par la vétusté, l’absence de surveillance et le bricolage.

                      N’en déplaise à un autre interlocuteur le problème initial est parfaitement visible sur un plan ...., et la catastrophe n’aurait pas eu lieu avec un minimum de vigilance.


                      • George L. ZETER George L. ZETER 29 mars 11:49

                        merci pout « eux »


                        • 566 morts dans la rue, et combien de milliers en appartement ? Suicides, cancers, maladies suite au chômage longue durée... Repose en paix Eric, vaincu la semaine passée par les douleurs, le stress et dix ans sans travail ni véritables revenus. Tu ne pouvais plus payer les charges ni les travaux de copropriété. Officiellement mort d’une crise cardiaque, officieusement par un système qui l’a condamné et achevé !


                          • delor 29 mars 18:05

                            C’est sans doute la stratégie trouvée par M. Macro. (alias Macron) pour honorer une promesse de sa campagne présidentielle de 2017 : « plus un seul SDF dans les rues de France à la fin de l’année 2018 » ! Cela prend un peu plus de temps que prévu, un humain ça ne décède pas aussi facilement que cela, mais à terme il y parviendra !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

SDF


Palmarès