• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Des forêts éducatives

Des forêts éducatives

 

Et si la première fonction de la forêt était éducative. Et si sa fonction principale était de nous rendre plus humain. Et si être plus humain passait par le tissage de lien avec le reste du vivant. Sincèrement, je le crois. Nous sommes de plus en plus éloignés de la nature, l’histoire de l’humanité pourrait se résumer ainsi. Plus on avance dans cette civilisation où nous sommes tombés et plus on est loin de nos frères animaux et nos sœurs les plantes sauvages. Plus nous nous rapprochons des bêtes et des plantes et plus nous devenons humains. Plus nous nous inscrivons dans le temps long, le temps des générations, notre temps. J’ai bien aimé le tweet de Bernard Pivot du 7 mai : « Tant que les hommes ne verront pas les ours blancs pleurer, les rhinocéros gémir, les hirondelles se lamenter, les abeilles appeler au secours, les séquoias implorer le ciel, ils resteront insensibles à l'extinction massive des espèces animales et végétales. ». Heureusement certaines et certains d’entre nous, entendent, voient, se rendent compte, savent.

On est bien en forêt, ça suffit

C’est immense et c’est fort la forêt. Elle est autant dehors, comme un élément de notre paysage qu’à l’intérieur de nous-mêmes. La forêt est en nous et à l’extérieur de nous. La forêt c’est le sauvage. L’une, celle de l’intérieur, est tenue étouffée, quand l’autre, celle de l’extérieur, est dévastée. Mais suffit de mettre les enfants dehors pour que la magie opère. Voilà l’être humain chez lui, nous voilà enfin en milieu connu et très vite on y est bien, et bientôt on y est tout à fait bien, argument suffisant pour qu’on y aille. Et voilà qu’on ne peut plus s’en passer. Les films l’autre connexion et Être plutôt qu’avoir montre combien c’est riche pour les enfants de connaitre des expériences en forêt. C’est même riche pour l’ensemble de la communauté et pas seulement pour les enfants.

Bonne pour le cerveau, la forêt

Cela fait des années maintenant que la recherche argumente sur les bienfaits de la nature sur notre santé. Le Réseau Ecole et Nature a réalisé, il y a bien dix ans maintenant, un dossier sur le syndrome de manque de nature. La revue Cerveau et Psycho met en avant dans son numéro de mai 2019 les bienfaits de la nature sur notre cerveau. « De plus en plus, les données issues de la psychologie et des neurosciences convergent vers le même constat : déconnecté du milieu qui l’a façonné pendant des milliers d’années, notre cerveau se développe moins bien et fonctionne de façon moins efficace et moins apaisée. Les recherches invitent donc à se reconnecter à la nature. En s’y immergeant régulièrement… Au contact de la nature, le cerveau des enfants « pousse » mieux. Résultat : de meilleures capacités de mémoire, de concentration, de régulation émotionnelle. Et moins de troubles mentaux. »

Passeurs de nature

Tout le monde n’est pas bien en forêt. Le plus souvent parce que c’est un milieu qu’on ne connait pas et qu’on a loin dans notre mémoire l’idée bien ancrée qu’on peut s’y perdre. Mais c’est peut-être à ne pas assez la fréquenter que l’homme s’est perdu. Parce qu’il faut bien le reconnaitre, il s’est perdu ! Loin des bêtes et des plantes nous sommes perdus. Y retourner c’est nous sauver. "Dans la vie sauvage repose la sauvegarde du monde » disait Henri David Thoreau. Rien de mieux pour y retourner que de s’adresser à un passeur de nature. Il s’agit simplement d’une personne qui se sent bien dans les bois et qui saura nous le transmettre. En y réfléchissant un peu on se rend compte qu’on est tous passeurs de nature. On s’est toutes et tous construits au contact de la nature même si ce n’est qu’un tout petit peu ça compte et nous avons tous quelque chose de bon à transmettre à un autre de nos semblables. 

Des Forest schools partout

Une condition sine qua non pour que ce passage de nature se fasse c’est que tous les enfants, mais aussi les familles aient un accès à des lieux adaptés. Des lieux forestiers qui n’auraient comme unique vocation que de permettre la connexion à la nature. Les villes se sont dotées de bibliothèques municipales quand cela devenait vital au peuple et à la Nation de pouvoir lire, puis elles se sont dotées de piscines municipales quand c’est devenu important d’apprendre à nager, aujourd’hui elles ont à se doter de forest school municipales parce que ça devient vital pour les citoyens et la Nation de créer des liens avec la nature. Les collectivités, l’Etat, les entreprises, les particuliers en ayant les moyens, ont ici un rôle essentiel, pour ne pas dire historique, à jouer. Le Réseau de la pédagogie par la nature (RPPN) regroupe beaucoup de porteur de projets de forest school. C’est une affaire très sérieuse, elles et ils étaient plus de 150 participant.e.s de 22 pays réunis à Zurich lors du rassemblement international des 3 au 5 mai dernier. En Angleterre, en Allemagne, dans les pays nordiques, c’est déjà une réalité sociale importante, c’est en train de le devenir en France.

Mobilisation générale

1 millions d’espèces animales et végétales menacées d’extinction, c’est dans tous les journaux. C’est l’heure de faire des liens avec la nature et pour ça l’heure de faire des liens entre nous. Les colibris organisent une agora sur le thème de la connexion à la nature. Ceux qui pratiquent ce type d’éducation se réunissent, les choses sont bien conduites avec des méthodes participatives et des propositions nouvelles vont émerger. Faisons un forest school, faisons un club CPN… promenons nous dans les bois avec les enfants, nous en avons besoin, la forêt a besoin de notre présence.

A suivre.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.75/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Spartacus Spartacus 9 mai 10:10

    Le monde totalement décalé de la réalité des bobos des villes qui se lavent avec du Tahiti douche, prennent du coca dans le réfrigérateur, utilisent le dernier Smarphone, et fantasment une nature idéalisée totalement abstraite et rêvée ou ils y ont jamais mis les pieds et qui ne ressemble pas a ça.

    La belle foret primaire, et sa belle diversité animale, quelle foutaise.

    Ses moustiques qui vous apportent cette si belle diversité.

    Qui apportent la dingue, la malaria, la maladie de chaga, la maladie du sommeil, le chikungunya ou le paludisme et oblige la moitié de la population non industrialisée (proche de la nature) a vivre sous moustiquaire et une durée de vie plus limité qu’au japon ou Suisse les pays les plus industrialisés du monde.

    Ces joyeux serpents, qu’ils sont beaux et multicolores.

    Ces serpents corails, pythons qui piquent chaque année 5,56 millions de personnes soit une personne toutes les 6 secondes dans le monde. Regrettez vous ce manque de diversité de ne pas en voir dans le parc ou vous promenez vos enfants ?

    Et ces charmants caïman et crocodiles et requins qu’ils ont de belles dents.

    Et ces gens, qui se sont fait bouffer le pied, quels ingrats à ne pas apprécier cette « for-mi-dable » nature et bio diversité. Au nom du sauvetage de la bio-diversité que les écolos pour être en phase avec leurs convictions en adoptent tous un bien gros dans leur baignoire.

    La nature n’est belle que dominée par l’homme, mais attention ne le dites pas, vous allez passer pour immoral.

    La clémentine a été faite par l’abbé Clément pas par la nature.

    Le Chien est un loup que l’homme a fait évoluer et n’est pas une création naturelle.


    • mmbbb 9 mai 17:49

      @Spartacus «  La nature n’est belle que dominée par l’homme, mais attention ne le dites pas, vous allez passer pour immoral.  » c ’est sur que l homme domine la nature Prenons Vaison la Romaine, lorsqu ll y a des gus gus qui decident que la riviere doit etre rectiligne et assèchent en aval de cet ville toutes les zone humides , cela donne lorsqu il y de forte pluie un torennt balayant tout son passage . vas ecrire cela sur la tombe des morts ils seront ravis un exemple Sacre Spart toujours aussi bon 


    • Spartacus Spartacus 10 mai 09:22

      @mmbbb
      Hors sujet.
      En foret primaire, la vie des gens est pourrie.
      La réalité est que les derniers indiens vivant primitivement, sont des exceptions (souvent manipulées par des ONG) que les bobos qui fantasment voudraient faire passer pour une majorité.
      En Amazonie, ils ont des moteurs sur les pirogues, les gens ce ne sont pas ces clichés absurdes et débiles véhiculés par les bobos.
      Ils souffrent de leurs conditions par l’homme et envient les touristes et leur modernité, dans leurs hôtels climatisés qui boivent des cocktails en bord de piscine.

      La vision du monde près de la nature est idéalisé et totalement une vision de personnes qui en ignorent tout de la réalité en Amazonie.


    • Spartacus Spartacus 9 mai 10:15

      Rappelons que la foret dans le monde n’est pas menacée.

      Sa surface augmente par le reboisement, et le CO2 qui constitue la nourriture des arbres par la photosynthèse augmente son expansion.

      https://humanprogress.org/article.php?p=1295


      • JC_Lavau JC_Lavau 9 mai 11:32

        @Spartacus. Tt tt tt tt ! Gâche-métier ! La forêt sert faire-valoir à Roland Gérard, voyons !


      • ZenZoe ZenZoe 9 mai 15:04

        @Spartacus
        Les forêts primaires et les forêts de plantation ne sont pas comparables.
        Les forêts primaires, construites sur des millénaires, regroupent la plus grande variété d’espèces animales et végétales au monde et contribuent plus que les forêts de plantation à l’équilibre de tout le système. Elles sont en outre notre patrimoine naturel et le témoin de l’évolution des espèces. Leur diminution est réelle.
        Les forêts de plantation sont elles en progression, mais elles sont relativement récentes à l’échelle du temps planétaire, et n’ont pas encore acquis cette diversité et cette richesse. Elles n’ont pas grand chose non plus à nous apprendre en terme d’évolution des espèces, et pour cause.

        Si je pouvais oser une autre comparaison, c’est comme si vous disiez : ce n’est pas grave si Notre-Dame de Paris est détruite, on la remplace par trois gratte-ciels et le tour est joué. A vous de voir si l’un vaut l’autre.


      • joletaxi 9 mai 15:13

        @ZenZoe
        notre dame, à part un jackpot touristique, tout le monde s’en tape, d’ailleurs ce sont des donateurs US qui avaient donné des fonds pour mener les travaux de réfection, avant l’incendie.
        Et sa réfection est une superbe opération de com

        d’ailleurs c’est curieux, cet attachement au passé, signe d’une société qui se replie sur ses souvenirs, et regarde l’avenir avec inquiétude et suspicion
        La foret primaire , il en existe en France, vous pouvez nous éclairer sur les extraordinaires bienfaits pour l’humanité ?

        Comme toujours, le zinzin vert adore les belles histoires, même si elles n’ont aucune réalité


      • Gollum Gollum 9 mai 15:32

        @ZenZoe

        En fait il faudrait expliquer à Spartacus qu’une forêt primaire c’est beaucoup de biodiversité, donc un capital (il adore ce mot) génétique considérable, donc un potentiel en médicaments de toute sorte et donc beaucoup de pognon à la clé...

        Vous verrez, il suffira qu’il comprenne ça et là vous le verrez dire « ouais les forêts primaires c’est top... » smiley


      • Spartacus Spartacus 9 mai 16:06

        @Gollum

        Vous postulez pour mettre des loups en liberté dans le parc ou vos enfants vont jouer pour favoriser la bio-diversité.

        Un petit nid de crotales pour mettre entre le fauteuil et le canapé ?

        Au Pérou, en Equateur au Brésil, les gens qui vivent au milieu des forets primaires la subissent.

        Ils rêvent de Tahiti douche, de vie sans moustiquaire, sans paludisme et rêvent de marcher indifféremment sans regarder tout le temps si y’a pas un serpent qui traîne.

        La Bio-diversité, c’est bien, mais pas trop près du périphérique. C’est juste un truc de bobo des villes qui fantasment une nature magnifique en arrosant leur géranium sur le balcon.


      • Xenozoid Xenozoid 9 mai 16:10

        @Spartacus

        il y avait un savant allemant qui disait qu’on pouvait vivre stérile,mais qu’il falait anihiller la nature


      • Gollum Gollum 9 mai 16:21

        @Spartacus

        Au Pérou, en Equateur au Brésil, les gens qui vivent au milieu des forets primaires la subissent.

        C’est c’la.. Ils la subissent tellement que leur chef est monté à Paris pour demander qu’on la respecte leur forêt et qu’on cesse de faire des coupes sombres dedans.. 

        Sacré menteur... smiley

        Ils rêvent de Tahiti douche

        ça m’ferait mal... smiley

        sans paludisme

        Le paludisme est devenu résistant grâce à qui ? Grâce à ceux toujours persuadés de leur brillant savoir faire...

        C’est juste un truc de bobo des villes qui fantasment une nature magnifique en arrosant leur géranium sur le balcon.

        Ben justement si ce sont devenus des bobos des villes c’est grâce aux tartuffes et idéologues du progrès qui leur ont expliqué qu’on pouvait vivre sans nature autre que des belles fleurs... bref ce sont les vôtres qui les ont rendus comme ça..

        C’est bien ce que vous vouliez d’ailleurs afin de mieux les exploiter ?

        La biodiversité ça se gère. Et les peuplades de tous les continents ont toujours su le faire sans inconvénient majeur. Et avec bouffe abondante à la clé sans trop de travail... Rivières surchargées de saumons, gibier abondant, etc... pour les peuplades d’Amérique du Nord..


      • joletaxi 9 mai 16:34

        @Gollum

        ne parlons pas paludisme,les zinzins verts ont commis un vrai crime contre l’humanité...enfin faut voire, car leurs gourous n’ont qu’une idée en tête, la surpopulation

        La biodiversité ça se gère. Et les peuplades de tous les continents ont toujours su le faire sans inconvénient majeur. Et avec bouffe abondante à la clé sans trop de travail... Rivières surchargées de saumons, gibier abondant, etc... pour les peuplades d’Amérique du Nord..

        le monde enchanteur du zinzin vert... bien ce que je disais complètement hors sol

        tiens j’ai vu passer une licorne


      • phan 9 mai 16:56

        @Spartacus
        Encore des arguments de fachocho :
        Avec jadis, l’opération baptisée Opération Ranch Hand, consistait à pulvériser sur les forêts de l’agent orange 20 à 55 fois plus concentré que pour un usage agricole normal, détruisant plantes et animaux.

        Environ 80 millions de litres d’agent orange ont été pulvérisés jusqu’à la fin de l’opération en 1971. Plus de 5 millions d’hectares de forêts et de terres cultivables ont été détruits, soit 10% de la superficie du Vietnam du Sud.
        De nos jours, on a encore des adorateurs des Yankees de merde !

      • Xenozoid Xenozoid 9 mai 16:59

        @joletaxi
        mais tous n’est pas vert,la nature a plein de couleur,que tu ne vois pas


      • Gollum Gollum 9 mai 17:03

        @joletaxi

        le monde enchanteur du zinzin vert... bien ce que je disais complètement hors sol

        Qu’en est-il de l’économie dans les sociétés primitives ? À cette question fondamentale, l’anthropologie économique répond classiquement : l’économie archaïque est une économie de subsistance et de pauvreté, elle parvient au mieux à assurer la survie du groupe incapable de sortir du sous-développement technique et sans cesse guetté par la famine.

        Travestissement théorique et idéologique des faits, réplique ici tranquillement un anthropologue et économiste américain de réputation internationale dans un ouvrage devenu très vite un classique contemporain. Passant des chasseurs australiens et bochimans aux sociétés néolithiques d’agriculteurs primitifs telles qu’on pouvait encore les observer en Afrique ou en Mélanésie, au Viêt Nam ou en Amérique du Sud, relisant sans parti pris les textes connus et y ajoutant des données chiffrées, Marshall Sahlins affirme que non seulement l’économie primitive n’est pas une économie de misère, mais qu’elle est la première et jusqu’à présent la seule société d’abondance. L’homme primitif ne rentabilise pas son activité, non pas du fait qu’il ne sait pas le faire, mais parce qu’il n’en a pas envie. À partir de cette remise sur pied, tout le dossier de la question de l’origine de l’État et des stratifications sociales a été repris et débattu.

        C’est qui le hors sol (par définition un capitaliste est hors sol) ? smiley

        Source


      • mmbbb 9 mai 17:51

        @Spartacus tu parles de la foret de Borneo ? 


      • mmbbb 9 mai 18:00

        @Spartacus c est pour cela que les Indiens d Amazonie se battent afin de faire valoir leur droit aupres des instances internationales afin que leurs forets ne soient pas rasées La France a le plus grand mal a garder la foret de Guyanne les orpailleurs la polluent notamment avec le mercure Qaunt au domicile c est aussi dangereux pas besoin de crotales , il y a plusieurs milliers d accidents domestiques !


      • mmbbb 9 mai 18:06

        @JC_Lavau Vas cueillir des psilocybe . En foret en omelette ton fiston appréciera Cela lui changera de son chichon .


      • Xenozoid Xenozoid 9 mai 18:09

        @mmbbb

        pas en forêt,dans les champs au millieu des vaches,

        Psilocybin

        content ?


      • JC_Lavau JC_Lavau 9 mai 18:19

        @mmbbb. Encore un appel au meurtre. Normal de la part de ce psychotique...


      • mmbbb 9 mai 18:31

        @JC_Lavau

        Si ton gamin se drogue, tu devrais en premier lieu de poser les bonnes questions . Je n appelle pas au meurtre , je te propose de changer de menu . Quant a moi je ne me drogue pas et je n ai jamais revendu de cette saoloperie Tu es encore a cote . Il est vrai qu il est plus facile d accuser les autres de malades mentaux . C ’est ce que tu ne cesses pas de faire , Je te l ai déjà et redit , c ’est un procédé stalinien .


      • mmbbb 9 mai 18:35

        @Xenozoid il est interdit de les cueillir Ces champignons sont classes au tableau B ? de la pharmacologie De temps a autre les gendarmes font des décentes dans les campagnes à la recherche de cueilleurs particuliers . 


      • JC_Lavau JC_Lavau 9 mai 18:35

        @mmbbb. Ce psychotique n’a encore jamais, jamais été capable de lire ni de citer ses éventuelles sources. Il puise dans son délire, en circuit fermé.
        Facile à exploiter par une secte, qui lui dicte les symptômes favorables à la secte.


      • Xenozoid Xenozoid 9 mai 18:39

        @mmbbb

        c’est moin cher que l’afghanistan,et en france c’est appelé la periode des vaches folles..vrai


      • JC_Lavau JC_Lavau 9 mai 21:18

        @mmbbb. Le harcèlement par les délires de ce psychotique relèvent du code pénal. Abus signalé.


      • ninportequoi 10 mai 00:56

        @Spartacus
        Vous n’avez aucune idée du nombre de molécules tirées du vivant et qui sont utilisées utilement par l’homme.
        Dans le seul domaine des médicaments, quinine, aspirine, cortisone sont directement issues de plantes. Ce ne sont que trois exemples.
        C’est en observant le vivant et en constatant les phénomènes d’adaptation et de résistance à une maladie qu’ont été trouvés les vaccins.
        Le premier antibiotique trouvé par l’homme est un micro-organisme naturel. C’est une vulgaire moisissure naturelle qui a sauvé des millions de personnes.
        Un anti-coagulant naturel et performant est synthétisé par les sangsues.
        Pour observer intelligemment des phénomènes naturels de façon à en tirer de tels enseignements, encore faut-il que la nature existe encore dans toute sa richesse.

        L’ennui avec votre théorie qui nie l’intérêt pour l’homme de la biodiversité, c’est qu’une partie de la faune et la flore porteuse de millions de molécules encore inconnues est en train de disparaître avant même d’être connue. Les futurs vaccins, les futurs antibiotiques, les futurs médicaments, la molécule qui aurait pu soigner votre éventuel cancer, étaient peut-être déjà synthétisés naturellement par une variété ou une espèce de plante ou d’animal encore inconnue. Que cette espèce disparaisse, et c’est une ressource potentielle qui disparaît définitivement. Et je ne parle que de l’utilité matérielle. La diversité, la beauté du vivant peuvent être aussi de sources d’inspiration artistique ou spirituelle (ou pour certains, religieuse). 

        Vous dite plus haut que la clémentine a été inventée par l’homme. C’est faux à 99% pour cent, puisque la clémentine n’est que le croisement et la sélection de variétés naturelles d’agrumes. L’essentiel des gènes de ces agrumes nous a été apportée par la nature. Sans elle, Clément n’aurait rien inventé. Et d’ailleurs, sans elle, il n’aurait même pas vécu. Nous ne sommes que de médiocres bricoleurs face à l’inventivité de millions d’année de vie naturelle.

        Avant l’arrivée des Européens l’Amazonie était peuplée de 20 à 25 millions d’habitant. Les difficultés liées à la vie dans ce milieu était compensées par la richesse incroyable de ce même milieu. Claude Lévis-Strauss qui a côtoyé de près des tribus amazonienne évaluait les connaissance en botanique de ces peuples primitifs. Chaque chamans (mi-médecin, mi-sorcier) connaissaient des centaines de plantes et des milliers d’usages de ces centaines de plantes. Au nom d’un soit disant « progrès », nous avons fait disparaître ces ethnies avant même d’avoir reçu d’eux tout ce qu’ils pouvaient nous apporter en matière botanique et médicale.
        Lisez Claude Lévis Strauss.

        Les mystères du vivant sont tellement innombrables et notre connaissance du vivant est tellement limitée qu’il faudrait être très prétentieux pour imaginer qu’il soit possible de se passer de lui. 
        Dominer la nature est un pur fantasme mortifère. Il n’y a qu’une façon de dominer le vivant, c’est de l’anéantir. Quand l’homme aura dominé la nature, auquel l’homme doit tout, même s’il le nie par arrogance, l’humanité mourra avec elle.


      • Spartacus Spartacus 10 mai 11:22

        @ninportequoi 
        Toujours aussi incapable d’argumenter sans s’en inventer des procès d’intention ad personnam auquel tu te répond tout seul. Toujours aussi TdC.
        « Vous n’avez aucune idée »...« votre théorie qui nie ».. etc etc....

        Comprendre qu’on ne confond pas la nature à l’état brut et la nature transformée par l’homme, c’est pourtant pas compliqué.
        La foret primaire produit des plantes. Elles ne valent rien et ne font pas des médicaments sans une domination cornucopienne de l’homme.

        L’esprit de contredire pour contredire. C’est absurde.
        La clémentine a été inventé par l’abbé Clément, et c’est un croisement qui n’est pas naturel mais qu’il a totalement été fabriqué, comme les fraises rouges qui lorsqu’elles sont sorties à l’état sauvage étaient blanches, petites et sans saveur et que l’agronomie a transformé en multiples variétés.

        Et la vie en Amazonie est juste fantasmé. J’y suis allé plusieurs fois.
        C’est très joli, les beaux papillons grands comme des mains, les bancs de cacatoes bleu azur au milieu des arbres bien vert, et le bruit sourd de leurs cris. Ma-gni-fique !
        Sauf que c’est beau pour quelques jours, mais pas pour y vivre, on voit bien la difficulté des gens d’y vivre à coté des moustiques, se méfier en permanence des serpents et mygales... 

        Et j’ai jamais dit de se passer de la nature, (encore un procès d’intention à la con) mais que les bobos fantasmaient sa réalité.

        Et qu’a l’état brut la nature est idéalisé et que l’homme n’en tire profit que transformé.
        On appelle cela le cornucopien.


      • Alanmax 9 mai 13:23

        Brilliant data for students and other people who needs to think about significance of forest. A forest is a home to numerous creature species, a large number of which we depend on for the treatment of harvests. To a few of us such as myself and coursework help experts, a forest is my home, it supplies me with kindling from dead trees, it supplies shade from the sweltering sun in summer and is a boundary to solid breezes. I am a piece of my forest, much the same as different creatures I have a place here. I couldn’t live in a city or town.


        • ZenZoe ZenZoe 9 mai 14:38

          A chaque fois que je lis un article de l’auteur, j’ai une envie de meurtre comme ça qui monte qui monte...

          Et si la première fonction de la forêt était éducative. Et si sa fonction principale était de nous rendre plus humain.

          Quel bla bla bla de bobo autocentré !

          NON, la forêt n’est pas là pour nous faire plaisir ou nous éduquer. Elle est là parce qu’elle fait partie d’un écosystème dont nous sommes juste un élément.

          Quant aux forest schools, qu’on apprennne déjà aux mômes à lire, écrire et compter, et pourquoi pas réfléchir par eux-mêmes. En forêt, à la plage ou chez eux fera tout aussi bien l’affaire.


          • mmbbb 9 mai 18:20

            @ZenZoe il est vrai que cela frôle la secte .En revanche il est étonnant que les citadins respectent si peu les espaces verts en ville 


          • UnLorrain 10 mai 12:10

            @ Spartiate euuh Spartacus

            Je vous pardonne...car je lis aussi chez Mirbeau « comme s’il avait été piqué par une vipère » Un serpent a des crocs,il mord,un insecte peut posséder un dard,il piquera avec.

            Ma mini encyclopédie au sujet des arbres me disait en preface qu’il n’y a plus en France que des hetraies,chenaies et autres futaies, cela je le constate de visu et c’est bien dommage. Faut-il se rendre en Pologne pour voir ces forêts non exploitées par la main-souvent maladroite- de l’homme ? Ces forêts qui vivent sans intervention de la main malhabile de l’homme...main qui prend main rend si peu.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès