• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Des jurys de citoyens, chiche Mme Royal !

Des jurys de citoyens, chiche Mme Royal !

La proposition de Ségolène Royal de créer des jurys de citoyens tirés au sort pour évaluer le travail accompli par les élus est-elle démocratique ou populiste ? Le débat fait rage. Mais pourquoi ne pas adapter son idée pour éclairer les Français sur le bilan concret des candidats qualifiés pour le second tour de l’élection présidentielle 2007 ? Madame Royal serait par exemple confrontée à un jury d’habitants de Poitou-Charentes devant les caméras de la télévision...

Ségolène sait comment tirer la polémique politique et la couverture médiatique à elle. Je n’ajouterai rien à la volée de bois vert qu’elle s’est prise - avec ravissement, n’en doutons pas - à la suite de sa proposition de faire rendre des comptes à intervalles réguliers aux élus par des jurys de citoyens tirés au sort.

L’avenir dira si Mme Royal a poussé le bouchon un peu trop loin, à force de se présenter comme l’héroïne moderne de la France d’en bas affrontant les vieux croûtons de la politique d’en haut. Il n’est pas certain que les adhérents de son parti - les électeurs de la primaire socialiste - trouvent l’idée très sérieuse. Nous le saurons le 16 novembre prochain.

Mais pourquoi ne pas reprendre la suggestion de Ségo pour éclairer les électeurs français dans leur ensemble entre le premier et le second tour de la prochaine présidentielle ?

Dans le cas, par exemple, d’un duel Royal-Sarkozy, il serait instructif de savoir ce que pensent leurs administrés respectifs de Poitou-Charentes et des Hauts-de-Seine du bilan concret des deux prétendants à l’Elysée. Savoir comment ils les ont gouvernés en bas peut alimenter notre réflexion avant de décider lequel d’entre eux nous choisirons pour nous présider d’en haut.

Imaginons donc, entre les deux tours, une grand soirée télévisée durant laquelle Ségolène rendrait des comptes à un jury de citoyens tirés au sort parmi les habitants de Poitou-Charentes, tandis que Nicolas subirait la même épreuve face à un jury similaire des Hauts-de-Seine. Deux journalistes veilleraient à ce que tous les aspects des politiques publiques menées par les candidats soient abordés et à ce que les échanges soient de bonne tenue. Mais les citoyens auraient une totale liberté d’expression pour passer Ségo et Sarko sur le grill de leurs commentaires et interrogations.

Mme Royal comprendra en effet que cette comparution devant un jury de citoyens ne pourra pas ressembler, pour être crédible et informatif, à un débat aseptisé et encadré de primaire socialiste. Pas question de sélectionner par avance les questions qui seront posées pour éviter les plus dérangeantes. Pas question non plus de montrer celles-ci aux candidats avant l’émission. Ségolène ne fait visiblement pas confiance aux adhérents du PS pour être d’honnêtes citoyens, mais nous savons en quelle estime, en revanche, elle tient ces experts légitimes, impartiaux et inspirés que sont naturellement tous les Français.


Moyenne des avis sur cet article :  3.98/5   (122 votes)




Réagissez à l'article

148 réactions à cet article    


  • (---.---.246.243) 24 octobre 2006 12:40

    j’aurais preféré un jury citoyen dans le cadre des procées en correctionnelle et aux assises de nos chers élus.


    • Prêtresse Prêtresse 25 octobre 2006 04:45

      « Les jurys citoyens », le mieux est de ne pas en parler Chère Madame Royal.

      « Seul qui a de l’esprit devrait avoir du bien ; faute de quoi la possession est un danger public » Zola.

      Attention, car le commandement fait plaisir comme l’obéissance.

      Bien à vous.


    • Nico (---.---.224.226) 25 octobre 2006 09:36

      Mais pourquoi pas des jurys citoyens en effet ? La proposition a suscité des réactions indignés de compétiteurs ou d’opposants qui n’ont même pas pris la peine de comprendre de quoi il s’agissait.

      Ce n’est pourtant pas révolutionnaire. Un grand nombre d’élus locaux font des compte-rendus de mandats, des réunions de quartiers, des forums participatifs. Parmi eux, une partie en fait un outil de communication, une autre cherche réellement le débat avec la population, pas pour la beauté du geste naturellement, mais pour convaincre et préparer la réelection - c’est la loi du genre. D’autres vont encore plus loin - mon maire passe trois heures par semaine à faire du porte à porte, et pas que les années d’élection...

      Ces élus sont hantés par le fait que c’est toujours les mêmes qu’on retrouve dans ces réunions : militants politiques, syndicaux, associatifs, mauvais coucheurs et illuminés de toutes espèces. En tous cas, c’est rarement représentatif de la population. D’où l’idée de tirage au sort.

      Nul doute que cela posera des difficultés, mais la proposition a le mérite de chercher à répondre au constat régulier de la défiance des français vis-à-vis de la classe politique. Nul besoin de sondage pour le savoir...


    • pidjos (---.---.96.110) 28 octobre 2006 02:25

      Il est temps que les socialistes s’ouvrent et voir les réalitées ;Mme Royal a une vision à apporter au PS ne faisont pas l’erreure de croire que les technocrates qui se prétend des genies n’ont rien apporter losqu’ils furent au gouvernement ...Socialistes n’ayez pas peur du changement et montrée vous digne ; la vie politique change et enfin quelqu’une qui pense aux peuple alors que dire de mieux !!! bravo sego !


    • (---.---.10.225) 22 novembre 2006 16:13

      Faut pas rêver !


    • reinette (---.---.10.225) 22 novembre 2006 16:20

      LE POPULISME dit que l’élite ou des petits groupes d’intérêt particulier de la société trahissent les intérêts de la plus grande partie de la population, et qu’il y aurait donc lieu de retirer l’appareil d’État des mains de cette élite égoïste voire criminelle pour le « mettre au service du peuple » tout entier.

      Afin de remédier à cette situation, le LEADER POPULISTE propose des SOLUTIONS SIMPLISTES, ignorant les réalités de la décision politique (notamment le fait qu’elles doivent être inscrites dans un agenda, qu’elles doivent tenir compte des avis parfois contradictoires de la société civile) comme la complexité des situations décrites. Ces solutions sont présentées comme applicables tout de suite et émanant d’une opinion publique présentée comme monolithique.

      LES POPULISTES critiquent généralement la démocratie dite représentative, les milieux d’argent ou une minorité quelconque (ethnique, politique, administrative etc.), censée avoir accaparé le pouvoir. Ils leur opposent une majorité postulée, qu’ils courtisent. S’ils accèdent au pouvoir, IL PEUT LEUR ARRIVER DE SUPPRIMER LES FORMES TRADITIONNELLES DE LA DEMOCRATIE, AU PROFIT D’INSTITUTIONS AUTORITAIRES, PRESENTEES COMME SERVANT PLUS AUTHENTIQUEMENT « LE PEUPLE » ET RESOLVANT LES CONFLITS DE LA LUTTE DES CLASSES.


    • JiPi (---.---.0.48) 24 octobre 2006 13:02

      Hertoghe,

      S’il y a un populiste ici, c’est bien toi.


      • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 25 octobre 2006 09:14

        Il n’est pas populiste, il est démago.

        Populiste, c’est souhaitable.


      • JiPi (---.---.0.48) 25 octobre 2006 10:59

        Oh ! oui, à la manière d’Hugo Chavez.

        Hertoghe, il adore ça. smiley


      • pidjos (---.---.96.110) 28 octobre 2006 02:37

        chèr Monsieur ne soyez pas limiter dans vos réflèction : aujourd’hui l’idée de Mme Royal fait son chemin ,même la Droit l’approuve à demi - mot alors une reflèxion mérite le temps pour bien digérer...ne juger pas une idée à chaud ;il faut bien refllchir ,la critique c’es facile..


      • Avatea Avatea 24 octobre 2006 13:11

        c’est tentant, mais ne se fera jamais... Trop de peurs d’etre critiqués, épiés, jugés...


        • patrick (---.---.141.240) 24 octobre 2006 13:12

          Mais Cher Auteur de cet article vous commetez une erreur fondamentale. Car malheuresement ce débat n’aura pas lieu car , même aveuglés, les membres du PS vont bien finir par comprendre que Madame Royal n’est que la definition du vide que l’on pourrait conserver sous atmosphere constante au coté du Mêtre étalon au Pavillon de Breteuil.Sans doute ont-ils deja compris que la donzelle n’est pas de gauche. Il y ades jours ou je me demande si, par rapport à elle, Sarko n’est pas un dangeureux gauchiste ! Bien malin qui pourait definir l’oriantation politique du vide. Peut etre pourrait on demander à Pierre Gilles de Genes ou à tout autres prix Nobel de Physique de théoriser la capacité du Vide à suivre les évolutions conjuguées du régime des vents dans le cadre des sondages.


          • la médüz (---.---.4.204) 24 octobre 2006 20:19

            c’est grave de parler de la vacuité des autres et de ne pas évoquer la sienne propre


          • (---.---.245.171) 24 octobre 2006 13:16

            de toutes les facons cette personne n’a aucune opinion elle pense comme tous les français quellle facilité !!!!!!


            • JiPi (---.---.0.48) 24 octobre 2006 13:18

              Elle veut être leur chef, donc elle les suit.


            • (---.---.162.15) 24 octobre 2006 13:51

              Elle les suit sur certains sujets, pas sur d’autres. Ne serait-il pas bénéfique d’avoir un chef de l’état plus arbitre qu’actuellement ? Moins... royaliste !

              Am.


            • T.B. (---.---.21.162) 24 octobre 2006 14:01

              Vous avez vraiment besoin d’avoir un papa ou une maman pour vous guider dans vos démarches citoyennes. C’est incroyable ce manque d’autonomie !!! Me trompes-je ?


            • ropib (---.---.27.229) 24 octobre 2006 15:19

              Oui en effet, vu les réactions elle pense comme tous les autres français...


            • Emile (---.---.31.74) 25 octobre 2006 09:43

              Merci pour le commentaire. Ca fait plaisir. Je suis Français. Et vous, de quelle planète êtes-vous ?


            • Franceglobal.com (---.---.178.8) 24 octobre 2006 13:40

              En lisant l ?édito d ?Alexis Brézet dans le Figaro sur Ségo qu ?il accuse pour faire court de vouloir soviétiser la France, je me suis dit comme c ?est comme certains monstres réapparaissent lorsqu ?un politique ose dépasser certaines lignes et oser dire que


              • (---.---.105.134) 24 octobre 2006 13:42

                Madame SéGOGOLène a proposé l’obligation des élus à rendre régulièrement des comptes devant des jurys populaires tirés au sort...

                Elle joue trop au Loto, cette dame !

                Elle croyait que la France est une République des Française des Jeux !

                Elle veut faire un tirage au sort tous les Mardis et jeudis (parce que Mercredis, Vendredis et Samedis sont déjà le monopole des Française de Jeux) pour juger nos élus !

                Le nom de cette émisson est « Les République Française des Jeux de Madame GOGOLène », et sera diffusé sur le TF1.

                Mais... les gars qui sont tirés au sort... ils representent qui exactement ?


                • (---.---.162.15) 24 octobre 2006 13:55

                  Le tirage au sort est un mode d’éléction démocratique de la Grêce antique. Certaines villes utilisent aujourd’hui ce mode dans les élections de comités de quartiers et ça marche plutôt bien.

                  Votre comparaison avec le loto est donc tout à fait mal venue.

                  Am.


                • (---.---.105.134) 24 octobre 2006 14:10

                  Oui... pour les élections de comité de quartiers avec 50-100 personnes.

                  Mais nos élus ont été choisi par un suffrage national... et... ils vont etre juger par un tirage au sort ?

                  Les gens qui ont été tiré au sort dans le quartier Neuilly... bien sûr ils vont voté positive le bilan de Sarkozy.

                  Mais... les gens qui ont été tiré au sort dans le Quartier Les Tartelet... ils vont considerer le bilan de Sarkozy est NUL !

                  Ou est l’objectivité ?


                • duong (---.---.194.89) 24 octobre 2006 14:17

                  La comparaison avec le loto n’est pas totalement idiote si on étend ça à la politiques nationales : il doit bien y avoir une dizaine de millions de grilles jouées pour 1 ou 2 gagnants.

                  Sur 40 millions d’électeurs, choisir par tirage au sort une vingtaine de « jurés » ça ne serait pas si loin.

                  Enfin bon ... l’idée de l’article ne me semble pas totalement idiote : avant de se plaindre après coup de nos élus, on devrait d’abord commencer par bien les choisir, bien définir les critères, et leur demander de s’exprimer clairement là-dessus avant l’élection.

                  Si on ne définit pas clairement sur la base de quel projet on définit les élus, comment peut-on leur demander des comptes après coup ?

                  Contrairement à ce qu’on lit souvent, aussi bien Mitterrand en 81 que Jospin en 97 que Giscard en 74 ont mis en place presque toutes les propositions majeures qu’ils avaient faites aux électeurs avant d’être élus. Alors commençons par là ... c’ets le meilleur moyen de choisir et le meilleur moyen de juger après coup. Mais ça nécessite d’être clair et précis dans le discours avant l’élection, et de ne pas désigner quelqu’un sur la base d’un discours aussi imprécis.


                • (---.---.105.134) 24 octobre 2006 14:33

                  Vous croyez il y a combien de pourcent des français qui sont intelligents et qui s’interessent vraiment à la vie politique ?

                  Est-ce qu’ils sont vraiment capable de juger leurs elus ?

                  Déjà la pauvre Nolwenn (la militante socialiste)elle s’est fait humilié par GOGOLène devant ses cammarades et journalistes !

                  Les juges vont etre choisi par un tirage au sort.

                  Et si le tirage au sort tombe sur quelqu’un qui ne sait ni lire ni ecrire... l’émission « Les Republique Française des Jeux de Madame Gogolène » va devenir plus rigolo que les Guignols !


                • ropib (---.---.27.229) 24 octobre 2006 15:18

                  @ (IP:xxx.x74.105.134)

                  Vous avez raison, les citoyens sont indignes. Aussi il faut leur retirer le droit de vote.


                • (---.---.162.15) 24 octobre 2006 15:21

                  IP:xxx.x74.105.134, pourquoi donc quelqu’un qui ne sait ni lire ni écrire serait-il moins intelligent et avisé que quelqu’un qui sait ? Tous les électeurs sont égaux dans leur bulletin de vote, au delà aussi.

                  Où situez-vous la barrière de la connerie ? De telle sorte que vous soyez du bon côté ?...

                  Am.


                • Sam (---.---.116.120) 24 octobre 2006 17:00

                  « ..les gars qui sont tirés au sort... ils representent qui exactement ?.. »

                  Le tirage au sort garantie qu’il n’y aurait pas de personne contactée avant, manipulée, achetée.

                  Il représente lambda, c’est-à-dire tout le monde, comme personne. C’est pour ça qu’il peut juger l’élu car il incarne la citoyenneté, le Pouvoir Souverain au sens de Rousseau.

                  Mais rien à voir avec la Francaise des Jeux, quelle idée !


                • duong (---.---.194.89) 24 octobre 2006 17:02

                  En général, la corruption commence une fois qu’on est dans le système, pas avant.


                • Sam (---.---.116.120) 24 octobre 2006 17:04

                  Pas évidents que les NAP votent Sarko, comme tous les Tarterets le rejettent. Dans les quartiers riches ou pauvres, il y a des gens qui pensent différemment les uns des autres.

                  Par ailleurs, un jury comprend des gens de différentes zones, par effet du hasard, et il n’y a pas que des personnes de tel endroit.

                  La langue de bois, faut laisser ça à Devedjian.


                • ropib (---.---.27.229) 24 octobre 2006 17:18

                  @Duong

                  Il n’y a pas de système. Les gens ne sont pas tirés au sort pour 10 ans, ils sont tirés au sort une fois (enfin j’imagine, sinon c’est idiot).

                  Donc il peut y avoir corruption, mais c’est du coup par coup. C’est pas facile corrompre des jurés par exemple. Le tirage au sort permet d’éviter l’apparition d’une caste de professionnels et de techniciens. Dans notre système nous avons des professionnels de la candidature par exemple, ils sont très bons : ils sont élus.


                • (---.---.105.134) 25 octobre 2006 13:18

                  Nos élus sont les professionnelles de « bla-bla-bla ». Ils peuvent parler et se defendre jour et nuit jusqu’à ce que nos yeux devenir sourds et nos oreilles devenir aveugles !

                  Madame GOGOL, elle a refusé de debattre devant ses militants ! Parce qu’il est difficile de debattre entre les professionnelles !

                  Ce qu’elle a fait devant la télé avec DSK et FAFA ce n’était pas un débat, ce n’était pas un dialog. Mais un monolog.

                  Pour elle... en tant que le professionnelles, il est plus facile de rendre des compte aux amateurs, aux peuple, aux jurys.

                  Vous avez vus... comme un professionnelles commme Madame GOGOL a traité une petite amateur NOLWENN (une pauvre militante socialiste) ?

                  « Va s’y... va s’y.... tu n’a pas besoin de regarder tes copains pour me poser des questions ! »

                  Et... la pauvre petite NOLWENN s’est plié en quatre !

                  Face à,un professionnelle de « bla-bla-bla » comme Madame GOGOL... les jurys populaires qui n’ont jamais s’entrainer de debattre au Palais Bourbon... ils font se plier en quatre comme la petite NOLWENN !


                • (---.---.105.134) 25 octobre 2006 13:44

                  Oui vous etes tous egaux devant le bulletin de vote.

                  Mais... entre vous et moi... nous n’avons pas le même capacité pour debattre et argumenter avec quelqu’un.

                  Nos élus ce sont les professionnels. Ils passent leur vie pendant 5, 10, 20 même 30 ans au Palais Bourbon pour dire des conneries. Et pendant 30 ans... nous les croyons toujours !

                  Peut etre vous etes plus habile de debattre et d’argumenter que moi.

                  Mais... si nos elus tombent devant les jurys (choisi par tiré au sort) moins intelligents...

                  la scène ne sera pas les jugement entre les jurys et les élus.

                  La scène se sera l’enseignement entre les professeurs (nos élus) et les écoliers (les jurys) !


                • pidjos (---.---.96.110) 28 octobre 2006 02:45

                  comment être obdjective du moment que vous même vous saviez pas ce que vous dite...je croit que c’est vous qui etes populiste que Mme Royal ! l’avenir des français est en jeux alors je doit savoir que fait - on des mes impôts ...


                • LE CHAT (---.---.75.49) 24 octobre 2006 13:44

                  c’est une nouvelle version relookée du jeu de la vérité pour nos politiciens ? ENDEMOL va encore se gaver , mais je crois que les candidats seront rares ....


                  • T.B. (---.---.21.162) 24 octobre 2006 13:46

                    Elle n’arrive plus à s’en dépétrer de sa pseudo « democratie participative » totalement faussée. Son filon s’épuise, elle le ressert à toutes les sauces mais ça « prend » de moins en moins.

                    Passons directement aux Référendums d’Initiaves Citoyennes, comme les Suisses avec un Président à pouvoir limité et symbolique. Elle est là la véritable démocratie. Faut-il cependant que les français commencent à réfléchir par eux-mêmes et n’attendent rien des appareils politiques des partis. Tout le problème est là. Le reste n’est que démagogie dans la bouche de nos « élu-ues » aux dents longues.


                    • Jean Chol POIVRESSELLE (---.---.73.11) 24 octobre 2006 14:21

                      Et pourquoi pas des jury populaires installés dans un château intitulé « Participative Académy » ?

                      On aurait des nominations chaque semaine ... et le spectacle pourrait continuer ... !

                      Surtout ne pas prendre le temps de réfléchir en votant sans cesse sur tout ce qui bouge.

                      « Je vote donc je suis » : nouvelle formule maxi « Royale » fromage !


                      • candidat007 (---.---.122.128) 24 octobre 2006 14:51

                        Une seule question à Ségolène ;

                        et qui va contrôler les décisions ou choix du jury populaire ? d’autres citoyens tirés au sort ? Madame Royal , elle-même ?

                        Il faut cependant ne pas négliger l’aspect positif de la saillie de la reine de la démocratie participative qui revient quand même à remettre la rénovation démocratique au coeur du débat politique.

                        Sa proposition part d’un constat général ou « diagnostic partagé » dirions nous pour faire bien, eh bien qu’est-ce qu’elle attend pour revaloriser la démocratie représentative ( non cumul strict des mandats et renouvellement limité à une seule fois pour tous les mandats) ? Non Madame Royal préfère la démagogie et le populisme au volontarisme politique et aux réformes simples mais déterminantes.

                        commençons par le plus simple.


                        • ropib (---.---.27.229) 24 octobre 2006 15:11

                          Pas du tout d’accord avec vous. Je critique cette idée parce qu’elle n’est pas fondamentale. En revanche elle est très simple, trop à mon gout, mais c’est un début d’idée.

                          Et vous voulez sans doute parler de resprésentation démocratique plutôt que de démocratie représentative non ? car aujourd’hui nos représentants élus démocratiquement ne brillent pas par leur gouvernance démocratique.


                        • Sam (---.---.116.120) 24 octobre 2006 17:20

                          et qui va contrôler les décisions ou choix du jury populaire ? d’autres citoyens tirés au sort ? Madame Royal , elle-même ?

                          Les jurys d’assise décident de la vie et de la mort d’être humains, c’est autrement plus grâve que de l’incurie ou non d’un politicien.

                          Et ça marche.

                          Quant à « qui contrôlera ? », c’est un faux problème. Bcp de lois encadrent la République et ses manifestations, je ne vous l’apprends pas.

                          Par ailleurs, si on accepte le principe du jury populaire, il suffit de définir des règles simples. Que regarde le jury ? Promesses de campagnes, projets et/ou actes durant la mandature. Que sanctionne le jury ? Ce qui contrevient, évidemement, à la loi ordinaire, sanctionné selon la loi ordinaire..Ce qui contrevient aux promesses et projets, sanctionné en fonction de règles de sanction à définir.

                          On pourrait très bien, ça serait une belle tache politique, organiser des collectifs dans le pays pour définir le mode de jugement et de sanction d’un jury populaire.

                          Les gens seraient motivés et ils trouveraient. Ceux qui doutent ce sont ceux qui ne font pas confiance au peuple. Ou prèfèrent le manipuler comme Chirac qui ne nous a donné qu’un référendum important sur tout son mandat.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires