• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Des Poulets carburant à l’Antibio

Des Poulets carburant à l’Antibio

JPEG

Aujourd’hui nous allons parler poulet ; Non pas celui qui par accident comme à Nantes tira sur un ado - surnommé parfois « jeune poulet monté en grain », non pas ce « mon poulet d’amour » que prononcerait madame en fin de coït orgasmique, qui d’ailleurs ferait suite à l’envoi d’un « poulet » ou message amoureux, non, non ! Mais bien du poulet Gallus gallus domesticus qui étaient servit jadis chaque dimanche midi aux temps où ces braves petites bestioles picoraient dans des basses-cours fleuries, et non pas comme aujourd’hui, dans des culs de basses-fosses pourris.

Le poulailler industriel, oui, dans un cul de basse-fosse pourri où des milliers de congénères s’entassent, et comme il est malsain de faire survivre 17 à 22 poulets/m², soit moins d’une feuille A4 par bestiole,[1] faut les « soigner » ; Pour que ces « poulets de chair » arrivent à terme bien « dodus » afin d’être occis sur l’autel de la grande distribution/consommation/discount-discount. Le soin magique ? L’antibiotique ou l’antibio qu’a rien de bien bio. Sous couvert de combattre les maladies dans ces usines à viande, l’antibio est distribué mélangé à la bouffe. Ce médoc a l’avantage d’être aussi un stimulateur de croissance, qui booste la pousse viandarde de 3 à 5 % et surtout de gommer les différences sur la balance entre le 1er et le dernier de la couvée. Tous les animaux d’un même lot arrivent avec le même poids optimal à l’abattoir ; c’est le principe des fruits et légumes : tout doit être calibré caramba ! j’veux pas voir une crête qui dépasse !

Un grand pas pour la santé public

A Bruxelles, le 21 juin 2018 a été adopté un règlement portant sur la diminution de l’utilisation des antibiotique dans les élevages, vous remarquerez « diminution » et non pas interdiction. Pourtant il en va de la santé public de 500 millions d’européens. A force de donner des antibios, les viandes/bidoches dans nos assiettes sont remplies de bactéries résistantes, ce qui a pour effets de rendre antibiorésistant un nombre de gens en constante évolution depuis 30 ans. Et plus vous êtes djeune et moins ces médicaments miracle ne fonctionnent, car cette génération a biberonné dès sa sevrée les « petits pots » plein de merdasse.

L’apparition de l’antibiorésistance est un phénomène naturel de défense des bactéries vis-à-vis de l’action exercée par l’antibiotique[2] qui est là pour détruire ou arrêter leur multiplication. Certaines bactéries auparavant sensibles à l’antibio ne sont plus détruites ou leur multiplication n’est plus arrêtée. C’est la bactérie qui devient résistante et non pas l’Homme ou l’animal. Le développement de la résistance aux antibiotiques est devenu une préoccupation majeure en termes de santé humaine et animale. Mais « l’Europe » veille sur nous consommateurs... Donc en « limiter l’utilisation »... Mais l’industrie qui a toujours deux coups de lobbyistes d’avance profite d’une dérogation qui permet de mélanger les médocs à la pitance. Il y avait bien il y a 12 ans une circulaire interdisant cela, mais, le lobby des volailles a réussi à faire classer certains antibiotiques comme additifs alimentaires. Ce qui fait que la majorité des poulets se régale à coups d’anticoccidiens. La Coccidiose est une maladie parasitaire qui donne des diarrhées mortelles aux gallinacées. Pour rassurer, l’industrie argue que cette molécule n’a pas d’utilisation en médecine humaine et que donc tout va bien en Poulardie.

Pour la médecine, il y a urgence : il n'y a pas eu de nouvelle classe d'antibiotique depuis plus de trente ans. Les labos dépensent des fortunes à mettre au point des molécules contre la chute des cheveux ou le jackpot Viagra ; par contre les antibiotiques... Un très mauvais business, car il engloutit des dizaines de milliards et rapporte que des centaines de millions, alors, chauve qui peut ! Quant aux pauvres poulets ? Tout le monde s’en tamponne le croupion.

Imaginez si un jour un scénariste écrivait au lieu de La Planète des Singes la planète des poulets ? Nous-nous retrouverions après le contrôle total de la terre par la volaille parqués dans des cages bétonnées, avec son petit balcon mouchoir de poche ; avec pour chacun que quelques mètres carrés pour se laver, cuisiner et dormir, vivre et mourir. Dans un environnement encerclé par des bretelles d’autoroute et quelques superettes. Ces poulaillers pourraient être nommés « les quartiers » par exemple ? Mais bon je raconte des histoires, car les humains volent très bien de leurs propres ailes... En somme, aussi bien qu’un poulet.

Mes poulbots ! On m’a caqueté chez Dodu d’Hollywood qu’il fallait toujours terminer une mauvaise histoire par une « happy end ». Alors honneur pour Marc Escayrol, humoriste, et son dictionnaire « Mots et Grumots » :

« Pour faire cuire un poulet, prévoir deux heures... Trois, si vous le mettez tout vivant dans le four ».

Georges Zeter/juillet 2018

Petit film éducatif sur la croissance des poulets

 



Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 12 juillet 10:29

    L’emblème du pays étant le coq Gaulois et quand on voit l’état de la France faut des épandages d’antibios par canadairs pour ne pas crever .....


    • zzz'z zzz’z 12 juillet 11:55

      @zygzornifle

      Affreux complotiste, les chemtrails n’existent pas !

    • zzz'z zzz’z 12 juillet 11:40

      Le médecin du PAF a déclaré que de ne pas se faire vacciner fait de vous un génocidaire… Le mari de la Bouzin devrait profiter de l’occase pour envoyer masse de vaccins aux poussins ! Enfin je dis ça, je dis rien !


      La résistance aux antibio fait des ravages ; les russes utilisent les phages, sont cons ces russes, alors qu’ils pourraient dépenser des milliards en poudre de perlimpinpin ! 


      • foufouille foufouille 12 juillet 13:54
        " Ce médoc a l’avantage d’être aussi un stimulateur de croissance, qui booste la pousse viandarde de 3 à 5 % et surtout de gommer les différences sur la balance entre le 1er et le dernier de la couvée."
        je lis que c’est interdit depuis 2006 ............ l’auteur a certainement lu une source verte.


        • George L. ZETER George L. ZETER 12 juillet 15:28

          @foufouille
          certains antibio sont toujours utilisés... comme additif alimentaire dans l’alimentation des poulets.


        • foufouille foufouille 12 juillet 16:06

          @George L. ZETER

          mais pas pour faire grossir plus vite sauf hors EU et suisse.


        • sweach 12 juillet 16:14

          Probablement l’un des pires fléo de notre génération.


          Actuellement on établie de plus en plus une relation étroite entre notre flore intestinal et notre santé, cancer, obésité, diabète, ...

          Et il ne faut pas avoir fait sincire pour faire un lien entre notre alimentation et notre flore intestinal.

          Les poulets sont plus grand avec les antibiotiques, mais l’homme aussi, on a ainsi observé en quelques générations la moyenne d’un jeune homme est passé de 1M70 à 1M90

          Le diabète de type2, l’obésité, les cancers ont explosé depuis qu’on utilise massivement les antibiotique.

          - Un mode d’admission orale pour l’homme est une pure folie
          - Donner des antibiotiques aux animaux est de l’inconscience

          Après on peut aussi parler des probiotiques, ces souches bactériennes qu’on donne aux animaux pour les faire grossir et qu’on retrouve ensuite dans notre tube digestif, vous ne voyez pas le lien avec l’obésité ?

          La médecine du futur consistera à réparer notre flore intestinal et à manger des produits saint.

          • zzz'z zzz’z 12 juillet 19:20

            @sweach
            « La médecine du futur consistera à réparer notre flore intestinal et à manger des produits saint. »


            Mon corps est un temple. 

          • foufouille foufouille 12 juillet 19:28

            @sweach

            « La médecine du futur consistera à réparer notre flore intestinal et à manger des produits saint. »

            et en 1500, tout le monde vivait 200 ans sans aucune maladie.


          • sweach 13 juillet 10:39

            @foufouille
            *et en 1500, tout le monde vivait 200 ans sans aucune maladie.*

            Ils mourraient principalement de mal nutrition.
            Puis ne pas confondre vivre longtemps et vivre en bonne santé.

            Contre les maladies c’est surtout l’hygiène qui a fait des miracles, mais c’est comme tout, l’excès fini par devenir mauvais, aujourd’hui on a trop d’hygiène.
            Dans la médecine du futur on utilisera les micro-organismes au lieu de vouloir invariablement les détruire.

            Nous avons évolué avec les micro-organismes et nous avons besoin d’eux, qu’on le veuille ou non.

          • foufouille foufouille 13 juillet 18:04

            @sweach

            donc il n’existait aucune maladie. tu es pété du casque, faut consulter.


          • Sandocan 12 juillet 18:41
            toujours voir le bon coté des choses , a force de balancer des antibiotiques toute bacteries deviennent résistantes aux antibiotiques ça commence a être la panique ,et rien de mieux que quelque millions de millions des morts pour faire bouger les choses .

            Ce la dit dans pas mal des pays d’europe en plus des antibiotiques il y a des hormones en france sais pas j’habite pas en France , la pouberté des filles a 8 ou 10 ans ce n’est pas pour rien, de même de voire des jeunes des plus en plus grands ,et ce surment pas a cause de la qualité de la bouffe puisque la taille aurai dit descendre vu les merdes de nos jours , mais bien a cause des hormones de croissances qu’on injecte aux animaux avec les problemmes de santé que ça va donner.

            • sweach 13 juillet 10:56

              @Sandocan
              En France les hormones sont interdite, mais cela n’a pas toujours était le cas.


              *la pouberté des filles a 8 ou 10 ans*
              Il y a plusieurs facteurs, mais l’un des principal coupable est la pilule contraceptive, elle se retrouve dans l’urine puis dans les nappes phréatique, les poissons, les animaux, etc ...

              Même des taux excessivement faible, à la limite du détectable, ont une action sur les enfants

              Puis on en parle pas trop mais la pilule contraceptive sur un début de grossesse, car la mère l’ignore a beaucoup d’impacte sur le développement du foetus.

              *rien de mieux que quelque millions de millions des morts pour faire bouger les choses*
              Cela est toujours possible, mais je pencherai plus pour un virus que pour une bactérie.
              Contrairement à une bactérie un virus est exclusivement parasitaire.

              Cependant pour pouvoir se rependre une maladie ne doit pas être trop agressive sinon elle est voué a disparaître avec ses hottes.

              *surment pas a cause de la qualité de la bouffe puisque la taille aurai dit descendre*
              Tout dépend de ce que vous appelez « qualité », mais sur ce point vous avez tord c’est effectivement la mal bouffe qui fait que les jeunes génération sont plus grande.

              Mais être plus grand n’est pas un gage de qualité, ces croissances accélérés ont un impact sur la santé et les problèmes de dos sont légion maintenant.

            • JC_Lavau JC_Lavau 13 juillet 10:58

              @sweach. Re-pends-toi !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès