• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Destitution d’un Imam et liberté religieuse

Destitution d’un Imam et liberté religieuse

Avec la destitution d'un imam ressurgit dans le domaine de l'enseignement privé sous contrat avec l'Etat, l'épineuse question du"caractère propre" introduit dans la loi Debré, contre le gré du rapporteur de l'époque (1959), qui avait annoncé le grand danger de cet ajout, et qui ? placé devant le fait accompli, avait demissioné.

 

Le 22 juillet 2021 l’imam de la mosquée Arrakwa de St Chamond a été suspendu à la demande du Minsitre de l’Intérieur et de la préfète.

 

Lui sont reprochés des propos discriminatoires vis-à-vis des femmes..

 

Sa destitution est officielle depuis le jeudi 22 juillet 2021.

Dans son prêche prêche du 20 juillet 2021, fête de l'Aïd el-Kébir, il a déclaré :

"Restez dans vos foyers et ne vous exhibez pas de la manière des femmes d'avant l'islam et ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage",

Il s’est exprimé tantôt en arabe, tantôt en Français lors de son prêche de l'Aïd el-Kébir. Madame la Préfète relève qu’il demande aux"femmes musulmanes désireuses d'entrer au Paradis d'obéir à leur mari (...), de veiller aux droits d'Allah et à ceux de leur époux".

Une pétition demande l’annulation de cette révocation et pose des questions :

 « Cette interdiction ne transgresse pas de façon attentatoire les principes constitutionnels de liberté de conscience et de culte ? »

- Pour un imam, s’exprimer au nom de valeurs religieuses est-il désormais blâmable ? 

- ; « Les religieux, de n’importe quelle conviction, n’ont-ils plus le droit de prêcher la pudeur ? » ;

 « La relation interpersonnelle des couples au sein de leurs foyers doit-elle être placée en dehors du domaine de la foi ? »

L’imam destitué est comorien. Il dit

- « Ce ne sont pas mes mots, mais ceux du prophète 

J’ai une femme, deux enfants, bientôt un troisième. Nous n’avons pas de papiers français. Que va-t-on devenir si notre titre de séjour n’est pas renouvelé ? »

A cette inquiétude justifiée, il est facile de répondre : Un pays est libre d’accorder, de refuser, de reconduire une autorisation de séjour ou pas. L’imam n’est pas un réfugié politique. Donc, il retournera aux Comores, son pays, ce qui n’a rien de problématique au mlan juridique. Il a pris ses responsabilités..

Les questions posées par la pétition indiquent la grande compétence juridique de ses auteurs.

Il peut y avoir un recours administratif, qui pourrait annuler la destitution de l’imam, sans pour autant lui faire obtenir un nouveau titre de séjour.

 

Certes, les questions posées par les défenseurs de l’imam ne concernent pas la neutralité de l’enseignement, mais me rappellent celles que pose le secrétaire général de l’Enseignement catholique à propos de ce qu’il appelle lui aussi une liberté religieuse pour les enseignants de l’Ecole ? Au passage, il donne une leçon de laïcité.

Il réagit dans La Croix au projet de loi sur le séparatisme, qui relève pour lui d’une mauvaise lecture de la laïcité.

« Dire, comme on l’entend, qu’une fois franchie la porte de l’école, l’enfant doit oublier les convictions qui s’expriment à la maison est absurde", déclare Philippe Delorme, secrétaire général de l'enseignement catholique dans La Croix. "L’esprit de ce texte est préoccupant. L’État donne l’impression de vouloir prendre entièrement en charge l’éducation et reléguer les parents au second plan. Des parents qui à nos yeux doivent demeurer les premiers éducateurs de leurs enfants", dit-il. "En soumettant l’instruction à domicile à une autorisation préalable, à titre exceptionnel, là où jusqu’ici suffisait une simple déclaration, on remet en cause la liberté de choix. La loi « séparatisme » aboutit ainsi à une privation de liberté". Le secrétaire général de l'enseignement catholique craint aussi l'application de la loi aux établissements privés sous contrat. "Nous ne voudrions pas qu’à la faveur d’un amendement parlementaire, on ne cherche à étendre à l’enseignement catholique le principe de neutralité de l’État. Nos enseignants bénéficient bien sûr d’une liberté de conscience mais ils doivent a minima accepter le caractère propre de leur établissement. On ne peut pas exiger de nos agents une neutralité."

Pour le conseil d’état, le caractère propre de l’enseignement catholique est lié à uneanthropologie et à une culture dont la source est le crédo de l’Eglise catholique et le Christ.

Citer, « le prophète » revient ici à citer l’Evangile chrétien.

En inscrivant dans la loi Debré de 1959 le caractère propre des établissements privés sous contrat d’association, le législateur permet, à mon sens, d’enseigner en plus du programme officiel ce qui relève du caractère propre de chaque religion, existante ou à venir.

Voir en table alphabétique des news :

 

Religion nouvelle, de paix celle là : le Pastafarisme

http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=285

 

J’imagine mal que ce qui serait permis à un enseignant d’une école privée sous contrat d’association puisse être refusé à unimam qui, quelque part, enseigne ses paraoissiens.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.15/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Hallo Bobo Hallo Bobo 27 juillet 09:37

    Je ne comprends pas la logique de l’argument... L’État cherche à former des citoyens éclairés sachant lire, écrire, compter, comprenant et adhérant aux principes de la république (le « vivre ensemble »). Le caractère propre d’un enseignement religieux ne doit pas contredire ces objectifs, ici l’égalité homme-femme, s’il s’est lui-même soumis au contrat.


    • Ouallonsnous ? 27 juillet 19:41

      @Hallo Bobo

      "En inscrivant dans la loi Debré de 1959 le caractère propre des établissements privés sous contrat d’association, le législateur permet, à mon sens, d’enseigner en plus du programme officiel ce qui relève du caractère propre de chaque religion, existante ou à venir. "

      Oui, et c’est là que la laïcité est contournée, une population française qui voudrait vivre selon les principes de la République devra exiger l’abolition de ces dispositions dans la loi Debré de 1959 !


    • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 27 juillet 10:02

      Le problème, c’est le financement par l’Etat de l’enseignement ...religieux !

      Par ailleurs, la morale « sociale » enseignée dans les familles peut-elle aller à l’encontre de ce qui est permis dans la société  ?


      •  C BARRATIER C BARRATIER 27 juillet 11:29

        @Jean J. MOUROT
        Exact. Payer le bâton qui ,nous tape dessus.
        Au temps de Hollande le secrétaire général de l’Enseignement catholique avait appelé les parents d’élèves des écoles catholiques à manifester contre le mariage pour tous, les enfants apportaient à la maison les tracts ! Et ils ont manifesté avec leurs parents.


      • mac 27 juillet 19:23

        @C BARRATIER
        Ce n’est pas plus aux écoles catholiques de donner des tracts contre le mariage pour tous qu’à un état de remplacer des heures de cours de sciences par des cours sur la « diversité «  des pratiques sexuelles…


      •  C BARRATIER C BARRATIER 28 juillet 00:00

        @mac
        Il n’y a eu, ni dans les programmes, ni dans les faits, des cours sur la diversité des pratiques sexuelles. Les enseignants sont d’ailleurs incompétents pour se lancer dans de telles leçons. .


      • mac 28 juillet 00:16

        @C BARRATIER
        Je ne sais comment vous appelez ça ni si vous êtes à la retraite depuis longtemps mais les programmes changent vite en ce moment


      • eddofr eddofr 27 juillet 10:15

        Emmanuel est grand et Jean est son prophète.

        Nulle vérité n’existe hors d’Emmanuel.


        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 27 juillet 11:21

          « Madame la Préfète relève qu’il demande aux"femmes musulmanes désireuses d’entrer au Paradis d’obéir à leur mari (...), de veiller aux droits d’Allah et à ceux de leur époux". »

           

          Mais les apôtres prêchent la même chose.

          Colossiens 3 : 18

          Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient dans le Seigneur.


          •  C BARRATIER C BARRATIER 27 juillet 11:32

            @Daniel PIGNARD
            Bien vu
            Les religions du Livre ne se contredisent pas entre elles.


          • L'apostilleur L’apostilleur 28 juillet 14:45

            @C BARRATIER
            Le christianisme est inspirée du judaisme et l’islam des deux premières, quoi de plus normal qu’elles se retrouvent.
            Exemple :
            Sourate 3 verset 55 :
            .... Allah dit : « O Jésus, certes, Je vais mettre fin à ta vie terrestre t’élever vers Moi, te débarrasser de ceux qui n’ont pas cru et mettre jusqu’au Jour de la Résurrection, ceux qui te suivent au-dessus de ceux qui ne croient pas..."


          • Esprit Critique 27 juillet 17:56

            Il faut d’urgence absolue nettoyer la France de l’islam qui est avant toute chose une idéologie mortifère !

            Cela passe par une loi votée par referendum le permettant.

            Apres le comorien il rentre chez lui Manu militari comme des millions d’autres si affinité !


            • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 28 juillet 08:36

              @Esprit Critique

              Nul besoin de référendum :

               

              Peut-on être pleinement Français et musulman ?

               

              La réponse de De Gaulle est NON :

              « Nous sommes avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne.

              Qu’on ne se raconte pas d’histoire ! Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas ? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français. Ceux qui prônent l’intégration ont des cervelles de colibri, même s’ils sont très savants.

              Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyiez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et les Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherez-vous de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Eglises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées. »  C’était de Gaulle, tome 1, Alain Peyrefitte, éd. éditions de Fallois/Fayard, 1994 p. 52

               

              La réponse de l’Apocalypse est NON :

              "Et de sa gueule, le serpent (les autorités morales : pape François, gouvernements et humanitaires) lança de l’eau comme un fleuve (les envahisseurs musulmans) derrière la femme (L’église de Christ), afin de l’entraîner par le fleuve. Mais la terre secourut la femme, elle ouvrit sa bouche et engloutit le fleuve que le dragon avait lancé de sa gueule. (Apocalypse 12:15-16)

              «  Quand l’ennemi viendra comme un fleuve (les envahisseurs musulmans), L’esprit de l’Éternel le mettra en fuite. Un rédempteur viendra pour Sion, Pour ceux de Jacob qui se convertiront de leurs péchés, Dit l’Éternel. » (Esaïe 59 :19-20)

               

              La réponse des apôtres est NON :

              "Si quelqu’un n’aime pas le Seigneur, qu’il soit anathème" (1 Cor 16:22)

              Pour nous les chrétiens, l’Islam, c’est l’Islam et il doit être anathème en France :

              « Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l’égard de Christ. Car, si quelqu’un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre Évangile que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien. » (2 Cor 11 :3-4)

              « Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème ! » (Gal 1 :8)

               

              La réponse de La Marseillaise est NON :

              «  Quoi ! Des cohortes étrangères

              Feraient la loi dans nos foyers !

              Quoi  ! Des phalanges mercenaires

              Terrasseraient nos fiers guerriers ! (Bis)

              Dieu  ! Nos mains seraient enchaînées !

              Nos fronts sous le joug se ploieraient !

              De vils despotes deviendraient

              Les maîtres de nos destinées ! » 


            • L'apostilleur L’apostilleur 28 juillet 10:34

              @Daniel PIGNARD
              « ... La réponse de De Gaulle est NON :

              « Nous sommes avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne... »


              Angela Merkel a dit la même chose à propos des problèmes d’intégration constatés avec ses migrants...

               https://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-multiculturalisme-est-il-une-187579


            •  C BARRATIER C BARRATIER 28 juillet 11:10

              @Daniel PIGNARD
              De Gaulle n’a plus aucun pouvoir depuis qu’il a démissionné, en plus il est mort depuis longtemps. Le pouvoir, en France, sort des urnes, et les musulmans sont de plus en plus nombreux parfaitement Français, votants ou ayant le droit de vote. Vu leur taux de fécondité, ils seront un jour majoritaires en France.

              La question que je soulève est celle du droit d’un Français d’agir en fonction de sa religion, et, en matière d’enseignement, à un enseignant d’user des droits que lui donne la loi de 1959 en ce qui concerne le « caractère propre » d’une école privée religieuse, qui l’autorise à enseigner des choses interdites dans l’enseignement public, inspirées « de plein droit » de la religion.


            • L'apostilleur L’apostilleur 28 juillet 14:39

              @C BARRATIER

              « ...Le pouvoir, en France, sort des urnes, et les musulmans sont de plus en plus nombreux parfaitement Français... »

              Vous êtes « parfaitement français » quand votre charia prime sur les lois de France ? 

              Attendez que vos prévisions démographiques se réalisent et vous pourrez utiliser votre adverbe à bon escient. 

              Combien de français « parfaitement français » acceptent vos commentaires nuisibles à l’assimilation de votre communauté ?


            •  C BARRATIER C BARRATIER 28 juillet 17:34

              @L’apostilleur
              Je n’appartiens à aucune communauté, je suis parfaitement athée, mais je ne le professe pas. Il n’y a pas de communauté athée. Nulle part. Il y a bien l’association de la libre pensée, mais je n’en suis pas membre, car pas mal de ses membres sont vivement anti religieux, ce qui n’est pas laïque.


            • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 29 juillet 09:31

              @C BARRATIER
              Mais la Marseillaise aussi sort des urnes, et elles en fout plein la vue.


            • Esprit Critique 29 juillet 13:02

              @Daniel PIGNARD
              Le referendum est une nécessité absolue pour avoir valeur de droit par rapport au traité et texte de L’UE déjà signé !!!!!
              Cela n’est plus possible qu’en cassant du bois !


            • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 29 juillet 13:35

              @Esprit Critique
              Pas du tout. Le référendum a eu lieu en 2005, et c’était NON à la constitution européenne. On revient tout simplement à 2005 et on met en jugement tous ceux qui ont bafoué ce référendum.


            • Esprit Critique 30 juillet 18:15

              @Daniel PIGNARD
              Le contenu du referendum de 2005 a été adopté autrement .il est en vigueur. Pour en sortir sans contestation opposable il faut un referendum.
              Renseignez vous.


            • robert robert 27 juillet 18:05

              depuis peu, en Arabie, les femmes sont autorisées à conduire, à sortir sans voile, à se faire opérer sans l’autorisation de leur mari, frère, père ; les gens peuvent ne pas jeûner et manger en public

              doit-on se convertir au wahhabisme light ?

              Malek Chebel a dit : « ce n’est pas l’Islam qui opprime les femmes mais les musulmans »

              les paroles du Prophète sont souvent utilisées à l’avantage des hommes qui oublient :« le meilleur d’entre vous, est le meilleur envers sa femme », ce qui se voit rarement, sinon jamais


              • nemesis 28 juillet 07:46

                @robert

                Quid de la polygamie pour les femmes en Arabie... ?


              • L'apostilleur L’apostilleur 27 juillet 19:33

                @ l’auteur 

                « ...En inscrivant dans la loi Debré de 1959 ... »

                En 1989, 1905, 1959... le problème islamique n’ existait pas en Europe.

                L’anticlericalisme de 1905 a fait le lit des autres religions.

                https://onenpensequoi.over-blog.com/2020/11/la-religion-est-une-affaire-d-etat.html


                • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 28 juillet 09:01

                  @L’apostilleur
                  Un état ne peut vivre sans lois morales et les lois morales étaient issues du christianisme. Leur abandon nous fait perdre toutes nos valeurs millénaires.


                • L'apostilleur L’apostilleur 28 juillet 09:51

                  @Daniel PIGNARD
                  « ...Un état ne peut vivre sans lois morales ... »

                  De grands intellectuels athées pensaient déjà comme vous...
                  https://onenpensequoi.over-blog.com/2020/11/la-religion-est-une-affaire-d-etat.html


                • SilentArrow 28 juillet 03:51

                  En France, contrairement aux pays islamiques, il y a la liberté de religion. On peut se demander s’il est judicieux d’accorder la liberté de culte à une religion qui supprime ou réduit cette liberté pour les autres cultes partout où elle peut le faire impunément.

                  En France, il y a aussi des lois sur les sectes nuisibles. L’état a le droit de désigner comme secte dangereuse une organisation qui se présente sous le masque de religion. Il faudrait des critères précis pour faire la distinction entre religion et secte. Par exemple : une religion, il est plus difficile d’y entrer que d’en sortir ; une secte, on y entre en bredouillant quelques charabias, mais pour en sortir, on risque la mort. 


                  • reptile cyrus 28 juillet 04:36

                    @SilentArrow

                    Il est plus dur de sortir de l’ islam que d’ entrer dans le judaisme , et pourtant c’ est deja pas facile smiley

                    La laïcité doit faire son travail , empecher que des religion dominante s ’empare de l’ espace publique .

                    Il faudrait des critères précis pour faire la distinction entre religion et secte.

                    Moi j’ en ais un tres precis , des qu’ il y a de la violence , ce n’ est plus une religion au sens spirituel et philosophique .

                    Au plaisir de te lire , et merci pour la video elle est bien choisit , tu me connait assez bien smiley


                  • nemesis 28 juillet 07:43

                    Mais vraiment pas malin cet Imam, s’il veut rester dans ce pays de mécréants repus, il n’a qu’à chier sur le Drapeau et siffler la Marseillaise.. les Assoç bien-pensantes se feront un plaisir d’organiser des Marches... de soutien !


                    • Aimable 28 juillet 08:57

                      @nemesis
                      d’accord avec vous , je suis sur que cela marcherait , nombreux sont ceux qui systématiquement sont pour tous ceux qui sont contre et contre ceux qui sont pour .


                    • mac 28 juillet 09:29

                      @Aimable
                      Je pense que c’est plus compliqué que cela. Ces associations sont les idiots utiles d’une partie grand patronnât qui veut de la main d’œuvre bon marché sur place et si possible supprimer le smic, il s’agit de nous faire accepter les nouveaux venus coûte que coûte même si ça doit heurter certaines de nos habitudes…


                    • ZenZoe ZenZoe 28 juillet 10:47

                      Il ne faut pas confondre la loi et la religion.

                      La loi est obligatoire, s’applique à tous les citoyens sans exception de la même façon et se place au-dessus de la religion dans tous les cas. La religion est facultative et non contraignante légalement.

                      Partant de là, un imam peut bien dire ce qu’il veut en effet sur le rôle des femmes. A lui de préciser en revanche qu’il s’agit d’un précepte religieux et non d’une obligation légale. Libres à elles en théorie d’écouter ses délires ou pas, et de les suivre ou pas...

                      Partant de là également, toute religion qui tente de se placer au-dessus de la loi devrait être interdite. C’est tout simple au fond sur le principe. Pour la mise en oeuvre, c’est une autre affaire.

                      PS : ça va être coton de virer le Comorien avec un enfant en passe de naître sur le sol français...Le droit du sol ne devrait en aucun cas s’appliquer si les parents ne sont pas en règle. C’est logique et tout simple là aussi,

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité