• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Dieudonné et Alain Soral fondent un parti... qui existe déjà (...)

Dieudonné et Alain Soral fondent un parti... qui existe déjà !

La nouvelle a fait grand bruit il y a quelques jours. C'est le quotidien le monde qui a révélé le projet. L'humoriste Dieudonné et l'essayiste maudit Alain Soral ont décidé de co-fonder un parti politique reprenant leurs thèmes de combat, à savoir "l'antisionisme" et la lutte contre "le système des banques". Etant inéligible pour l'un et interdits dans les médias ils devraient mettre en avant de jeunes militants issus du think-tank égalité et réconciliation aux élections à venir.

Dans une vidéo diffusée sur le net les deux comparses expliquent leurs motivations. On apprend au passage, détail croustillant, que certains journalistes étaient au courant du projet avant la diffusion de celui-ci (!)... drôle de démocratie où les uns espionnent les autres, mais passons. Le projet de fonder un énième parti contestataire n'a rien d'extraordinaire, et il est surtout inutile. Car Soral et Dieudonné oublient un point essentiel de notre démocratie libérale, seuls les partis subventionnés et surtout médiatisés obtiennent des voix aux élections. Tout le reste n'est qu'accessoire. Après il y a l'opportunité de proposer une tribune permettant de faire passer des opinions... mais cela se fera sur des sites amis auprès d'un public déjà convaincu, donc inutile.

En France il n'existe que deux partis contestataires capables de rassembler, en l'occurrence les deux "fronts", le FN et le parti de Mélenchon. Ce dernier et Marine Le Pen étant promis à un duel au second tour de la prochaine présidentielle si la crise économique, sociale et culturelle perdure. Soral insiste d'ailleurs sur la normalisation institutionnelle du Front National qu'il estime rentré dans le rang, mais de son côté il ne propose rien d'original. Si son bouquin comprendre l'empire est digne d'intérêt pour sa critique du libéralisme économique et de la mécanique infernale des banques d'affaires, il n'énonce rien de plus par rapport à Marine, Jean-Luc ou même les gens de Lutte Ouvrière ; excès antisémites mis à part bien entendu. 

Or un rebondissement de dernière minute nous annonce, par le site Dreuz.info, que le parti réconciliation nationale existe déjà ! Il a été fondé et déposé par un certain Franck Abed, militant de la mouvance royaliste, en 2006 (!)... Aïe ! Tout cela révèle un amateurisme et une certaine légéreté de la part de nos deux comparses...

On objectera qu'ils ne visent, eux, ni des places ni des subventions publiques, et que leur démarche est plus militante qu'intéressée. Mais tout de même, risquer de se ramasser un nouveau procès pour une histoire de patronyme cela fait désordre. De toutes les manières leur démarche est inutile, il y a belle lurette que le peuple ne décide plus de rien et que seuls les partis faisant allégeance à Goldman-Sachs et à la mafia libérale sont autorisés à assumer le "pouvoir", entendons par là permettre à des gens de gagner leur vie dans des ministères pour appliquer la politique des banques d'affaires, et tenir en laisse le populo. 

Les seuls contre-pouvoirs utiles sont les sites nets, les réseaux sociaux et un travail d'éveil de nos concitoyens par des actions quotidiennes sur le terrain. Les "partis", ce n'est que du business pour permettre à quelques-uns de vivre sur le dos des autres, rien de plus. Après il y a la démarche commerciale... Dieudo vend des DVD à cinquante euros, des places de spectacle à quarante... Soral vend des bouquins. Un coup de pub de temps à autre, c'est toujours utile. Risquer un procès pour usurpation de dépôt d'une marque est un comble pour eux, mais c'est la dure loi du commerce dans un régime libéral comme le nôtre.

On comprend au passage pourquoi les grosses entreprises de politique, PS et UMP en tête, absorbent les petites... une question de protection juridique contre la concurrence et la méconnaissance des réglements. Combien de petits commerçants se sont fait dévorer par les grandes enseignes à cause de ce système ? 

Si Soral avait voulu vendre de la politique il serait resté au PCF ou au FN, ses deux partis d'engagement. Il a pris son indépendance, pour être libre d'agir et de penser, mais en subit les conséquences, en terme d'inexpérience et de retombées juridiques. Il n'est décidément pas simple de se mettre à son compte de nos jours en France...


Moyenne des avis sur cet article :  1.97/5   (62 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • Gnostic GNOSTIC 17 novembre 2014 10:50

    Bonjour l’auteur

    Avec ce sujet sulfureux votre article devrait cartonner

    J’espère qu’on va bien rigoler

     smiley

     

     

    Blague à part créer un parti avec un tel nom : Réconciliation Nationale c’est NUL et dénote un manque cruel d’imagination

    Cela m’étonne de Dieudo ?

     

    Il aurait du en rester au PQ : Parti de la QUENELLE

    Et son slogan : Avec le PQ torchons la Ripoublique

     smiley


    • doctorix doctorix 17 novembre 2014 16:28

      « En France il n’existe que deux partis contestataires capables de rassembler, en l’occurrence les deux »fronts« , le FN et le parti de Mélenchon. » 

      Ben non.
      Un parti pourrait réunir tout le monde, et c’est l’UPR.
      Et ceci sans la crasse immonde et sournoise du FN et l’irréalisme de Mélenchon.
      Quitter l’Europe, l’Euro et l’OTAN apparaîtra sous peu à tous comme une nécessité vitale.
      Ce sera même le seul projet rassembleur possible.
      Et lui seul dit ce qu’il fera, et fera ce qu’il dit : et on l’entendrait bien davantage aujourd’hui dans les media si les pouvoirs en place n’en étaient pas pleinement convaincus.
      Patience !
      Le lièvre et la tortue est la parabole de circonstance.

    • doctorix doctorix 17 novembre 2014 17:13

      Tiens, c’est la première fois que je passe en négatif...

      Une escadrille de FN a du passer par là.

    • lsga lsga 17 novembre 2014 17:16

      je vois mal comment l’UPR, parti d’extrême droite, pourrait réunir le prolétariat européen et mondial.


    • Ouallonsnous ? 17 novembre 2014 17:35

      Ou simplement Isga et ses trolls européistes associés !!!


    • doctorix doctorix 17 novembre 2014 17:36

      l’UPR, parti d’extrême droite,

      Voilà une ânerie qui n’aurait pas été écrite si son auteur avait écouté une seule des conférences d’Asselineau.
      Mais il parle d’autant mieux de l’UPR qu’il n’en connait rien.
      lsga, c’est « je ne sais rien mais je dirai tout ».
      Et « tout le monde il est contre moi, donc j’ai raison ».
      lgsa, martyr de la conscience prolétarienne.

    • lsga lsga 17 novembre 2014 17:43

      Non, moi je ne suis pas un illettré, je ne regarde pas des vidéos pendant des heures, je lis des textes pendant des heures.

       
      L’UPR est un parti d’extrême droite, réactionnaire, qui veut retourner dans le passé au lieu d’avancer vers l’avenir. 

    • doctorix doctorix 17 novembre 2014 19:17

      Cette Europe concoctée par les USA n’est nullement notre Europe, et moins encore notre avenir.

      C’est une Europe des banksters dirigée contre les peuples.
      Quand on l’aura mise par terre, on pourra peut-être en faire une autre sur des bases fraternelles et indépendantes.
      Et cela, on peut le penser, qu’on soit de gauche ou de droite.
      Comment connaitre Asselineau sans voir ses conférences ? On peut passer un doctorat sans mettre les pieds à la fac, mais ce n’est pas la meilleure méthode.
      Si le passé, c’est De Gaulle et le comité national de la résistance, alors je veux bien y retourner : on n’a rien fait de plus beau.
      Par contre, depuis Pompidou, on détricote consciencieusement.
      C’est ça, l’Europe : le détricotage méticuleux de ce que la France avait fait de mieux.

    • Doume65 17 novembre 2014 19:18

      « L’UPR est un parti d’extrême droite »

      Of course, tout est d’extrême droite d’après toi, y compris le PC.
      Maintenant, si tu pouvais appuyer ces dires sur quelque chose de concret...
      Parce que moi, si je veux, je peux dire de la même façon : Isga est d’extrême droite, si je ne donne aucun argument dans ce sens.


    • lsga lsga 17 novembre 2014 19:25

      Non, l’UDI, le PS, les verts, le FdG, le NPA, ne sont pas d’extrême droite.

       
       
      exemple : qui veut retourner à l’échelle de l’État Nation Bourgeois. 
       
      C’est assez simple comme raisonnement.

    • doctorix doctorix 17 novembre 2014 21:42

      Simpliste, même.


    • victor 19 novembre 2014 20:11

      Bonjour,

      L’UPR n’est pas un partie d’extrême droite, mais DIVERS, selon le ministère de l’intérieur qui a la charge de classer les parties politiques selon leurs orientations.
      L’UPR ne peut fédérer le « prolétariat européen et mondial » car ce n’est pas son objectif et s’en est un contre-sens.
      L’objectif de l’UPR est de quitter le l’union européenne, la monnaie euro et de sortir de l’OTAN pour que la France soit de nouveau dirigée par le peuple électeur qui élira ses dirigeants pour écrire et faire respecter les lois voulues par le peuple de France et non des bureaucrates européens non élus.
      Par conséquent, l’UPR ne cherche à fédérer que les citoyens de France et non des autres pays (contre sens).
      De plus, le président fondateur de l’UPR, François ASSELINEAU ne cesse de répéter que les intérêts nationaux sont différents d’un pays à un autre. Ce qui s’applique à l’échelle individuelle est amplifiée à plus grande échelle. Les divergences dans les commentaires de cet article l’illustre parfaitement.

      Monsieur Lsga, vous affirmer que vous voyez mal comment l’UPR pourrait changer les choses. Peut être faites vous référence au Front National qui était arrivé au second tour des élections présidentielles et qui est arrivé premier pour les élections des députés européens. Dans ces deux cas, le front national s’est arrêté à mi parcours, préférant se retirer en invoquant une incapacité.
      Qu’importe, je suis moi-même myope, j’ai beaucoup de mal à voir en quoi votre attitude négative et décourageante peut aider à améliorer les choses. Ce qui compte est l’union des forces, aussi faibles soient-elles. L’Union Populaire et Républicain, soit l’union des petits citoyens dans le respect de la loi.

      Je vous remercie par avance de corriger votre vue de l’orientation politique de l’UPR pour un partie DIVERS, et je vous invite à vous interroger sur la censure de ce partie, quand le « diable », le « honteux » FN passe tous les jours à la télé, radio, presse écrite.

      Merci d’avance pour votre curiosité citoyenne.

      Victor


    • marauder 21 novembre 2014 08:01

      Entre les roquets du FN, les roquets soraliens, et les roquets de l’upr, comme toi, on est plus a ca près.


    • Gabriel Gabriel 17 novembre 2014 11:10

      @ L’auteur,

      Vous préférez sans doute les partis mafieux actuels qui mentent, trichent, enterrent la démocratie, vendent le pays aux US et font les poches des citoyens. Effectivement, vu sous cet angle, ces messieurs là dérangent parce que les vérités qu’ils disent déstabilisent les voyous qui nous gouvernent.


      • sylvie 17 novembre 2014 12:53

        Vous connaissez mal l’auteur Gabriel, il fait la pub pour ce nouveau parti pas le contraire.


      • gruni gruni 17 novembre 2014 11:46

        Je ne suis pas certain que ce plagiat vaudra un procès à nos deux comparses. Le nouveau parti pourrait se voir dans l’obligation de changer ce nom pour se faire enregistrer. Les dons des fans sont souvent plus intéressants que les subventions des micro-partis


        • Jelena XCII 17 novembre 2014 12:32

          Article ridicule qui consiste à dire : Il y a déjà les FDG & FN qui s’opposent à leurs copains de l’UMPS, c’est très bien comme ça et il ne faut surtout rien changer.


          • lsga lsga 17 novembre 2014 12:39

            Tiens, t’as vu ?


          • picpic 17 novembre 2014 16:18

            Les document grossiers soit disant révélateurs, sont toujours des tactiques de propagande.

            je produit moi même les documents « révélateurs » de mes méfaits (volontairement grossiers, pour pouvoir facilement prouver le fake) , ensuite je dénonce que ces documents son faux.

            Résultat tous mes détracteurs sont discrédités, infiniment plus suspect et moi, presque blanc comme neige.

            C’est une tactique redoutable et très utilisée par les puissantes entreprises américaine.

            vous pensez bien qu’un tel document s’il avait été fait par les russes aurait été infiniment moins grossier et presque impossible à démonter.

            Il faut voir ce film  : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=193544.html
            qui dénonce parfaitement cela.


          • doctorix doctorix 17 novembre 2014 17:29

            C’est tout à fait vrai : les services secrets russes n’auraient pas mis un réacteur gauche de traviole, par exemple.

            Le marrant de l’histoire, c’est que ce fake reproduit exactement ce qui s’est très certainement passé : un premier missile air-air qui empêche toute communication au sol, suivi d’un mitraillage au canon de 30 mm pour terminer l’affaire.
            Le fait que le story-telling se soit brusquement interrompu implique à l’évidence la responsabilité de Kiev, et non des opposants. Parce que dans ce dernier cas, vous auriez eu toutes les photos des satellites américains sur un plateau. Ils les ont, mais vous ne les verrez pas.
            D’ailleurs cet avion a été détourné par le contrôle de Kiev pour passer au-dessus de la zone des combats.

          • lsga lsga 17 novembre 2014 17:50

            moi j’attends les photos de la tchétchénie.


          • Bovinus Bovinus 17 novembre 2014 20:36

            Abruti. Les « photos de la Tchétchénie »... Y a des vidéos plus vraies que nature plein le Net sur la Tchétchénie, si t’en veux. Le truc, c’est qu’elles sont même pas fausses.
            -
            Une guerre, c’est pas franchement propre. D’ailleurs, tu peux aller voir par toi-même à Donetsk. Ou à Slaviansk, ça se passe en ce moment-même.
            -
            Le souci, c’est que pour arrêter la violence, lorsqu’elle est en train de s’exercer, il n’y a que deux choses qui marchent : encore plus de violence ou bien la fuite. Seule la première réponse, malheureusement, est suffisamment sûre.


          • lsga lsga 17 novembre 2014 22:21

            Pics or it didn’t happen


          • doctorix doctorix 18 novembre 2014 13:57

            La Tchétchénie, imaginez, c’est l’EI qui s’installe sur les Champs-Elysées.

            Vous faites quoi ? Vous installez des tentes pour les accueillir et vous leur servez la soupe ?

          • doctorix doctorix 18 novembre 2014 14:01

            Concernant l’avion de la Malaisia airlines, une hypothèse me vient à l’esprit.

            Supposons que Poutine soit sur le point de révéler ce qu’ils sait, photos satellites à l’appui (et pas celle-là).
            On balance un fake grossier, facilement démontable.
            Et quand les véritables documents arrivent, ils tombent à plat et sont discrédités.
            Du coup on ne les publie même pas.
            Ce serait bien joué.

          • trobador 18 novembre 2014 14:02

            Oui, on vois la propagande occidentale ! Quiconque n’est pas trop un valet des américains à compris qui à abattu cet avion. Toi par contre tu continues visiblement à te renseigner en lisant la presse des banquiers et des marchands d’armes ; très fort venant d’un soit disant communiste. Tu fais souvent ce genre de petite boulettes qui nous prouvent facilement pour qui tu roules. Pathétique.


          • trobador 18 novembre 2014 14:04

            réponse à « tiens, t’as vu ? » de l’abruti de service.


          • lsga lsga 18 novembre 2014 14:39

            Bon alors, le massacre des Tchétchènes par Poutine, c’est mieux ou moins bien que le massacre des Palestiniens ? 


          • trobador 18 novembre 2014 16:42

            Quel massacre ? Quelles sont tes sources toi qui diabolise la lutte anti-nazi - ce qui clairement te situe sur l’échiquier politique, sionard de merde. Je te préviens, une source occidentale ne vaut rien alors cherche bien.

            Sinon, le soutien aux nazis Ukrainiens, c’est mieux ou moins bien que celui du respect aux mineurs insurgés du premier front ? RÉPONDS TOCARD.


          • lsga lsga 18 novembre 2014 16:51

            alors, c’est très simple :

             
            Quand on est révolutionnaire, on soutient toutes les révolutions, car l’important c’est que la population apprenne à renverser le pouvoir.
             
            Bien sûr, les révolutionnaires progressistes comme moi sont minoritaires, alors que les réac dans ton genre son majoritaires. DONC, quand une révolution apporte des progrès démocratiques, cela profite EN PREMIER aux gros cons réactionnaires dans ton genre.
             
            Par exemple, en France, quand les progressistes comme moi ont fait la révolution pour obtenir le suffrage universel ; les gros cons comme toi ont massivement voté pour Napoléon 3. Idem en Tunisie, où la population réactionnaire a voté pour Enhada. Idem en Ukraine... 
             
            Bref : on s’est débarrassé de Napoléon 3, les Tunisiens se sont débarrassé de Enhada, et les Ukrainiens finiront bien par se débarrasser de leurs nationalistes. 
             
            Quoi qu’il en soit, l’important, c’est que la population s’habitue à régulièrement faire la révolution. 

          • trobador 18 novembre 2014 17:19

            Donc, si la révolution est nazi, organisée par des sionistes, tu est un révolutionnaire - là je suis d’accord avec toi. Moi, le réac je serais toujours du côté des populations.
            Sinon, pourquoi tu te focalise sur les opposants à la Russie, tu ne dis jamais rien des massacres qui ont régulièrement lieu au Mexique par exemple - tu vois c’est très incohérent puisque dans ton raisonnement de gros con nazi et sioniste, seuls ceux qui se battent contre le seul pays qui fait face à l’empire peuvent être classés révolutionnaires.
            A prt ça, tu fais une excellente publicité à l’UPR - ils devraient te remercier.

            Quand au suffrage universel comme progrès - alors là, petit nazi sioniste, tu m’épates !


          • lsga lsga 18 novembre 2014 17:22

            Alors, nous autres communistes, nous sommes MA-TÉ-RIA-LISTE. Bien entendu, il est nécessaire d’avoir une conscience de classe pour que la Révolution amène le Socialisme. Mais, si la population fait la Révolution pour qu’on respecte le symbole sacré du cornichon à la crème : ce n’est pas grave. La Lutte des classe produit la conscience de classe. Révolution après Révolution, la population apprend à renverser le pouvoir, le renverse encore et encore, et se faisant, s’approche toujours plus du Communisme.

             
            Sinon, pour rappel, je suis pour l’abolition des États Nations, et il me semble qu’Israël est un État Nation. 

          • Fab81 18 novembre 2014 18:08

            Isga se dit révolutionnaire.
            Il décerne le label « révolution » à un vulgaire coup d’état financé par les Etats-Unis et s’appuyant notamment sur des fascistes de la pire espèce.
            Il passe le plus clair de son temps à taper sous des prétextes divers et variés sur tous ceux qui essayent avec plus ou moins de bonheur de contester l’ordre établi, ou prétendent vouloir le faire, sans trop faire le tri entre les fachos, les authentiques réacs et les progressistes ( à ses yeux, seul Isga est progressiste de toute façon !).
            On ne le voit guère en revanche s’intéresser aux méfaits de l’oligarchie.
            Ses ennemis ont une fâcheuse tendance à être les mêmes que ceux de la dite oligarchie.
            Il prétend renvoyer dos à dos diverses formes d’impérialisme. Et pourtant, à bien y regarder la seule puissance à pouvoir sérieusement nourrir aujourd’hui des prétentions impérialistes est curieusement épargnée par notre grand « révolutionnaire ».
            Rapprochez tous ces éléments, méditez-les, et tire-en les conclusions qui s’imposent sur les intérêts que défend réellement notre provocateur...


          • lsga lsga 18 novembre 2014 18:13

            Révolution : Ils ont renversé un gouvernement en place.

             
            Après, comme en France, les crétins réactionnaires dans votre genre son majoritaires, et profitent donc du progrès politique pour faire avancer leur réaction.
             
            Idem en Tunisie : ils sont renversé un gouvernement en place. Après, les crétins réactionnaires dans votre genre ont mis Enhada en place.
             
            Idem en France : ils ont renversé un gouvernement, et instaurer le suffrage universel. Après, les crétins dans votre genre ont mis Napoléon 3 en place.
             
            Idem en Iran : ils ont renversé le sha, et les crétins dans votre genre ont mis les Islamistes au pouvoir.
             
            Révolution -> Contre Révolution
             
            Ça va ? ça rentre ? 
             
            L’extrême droite qui a pris le pouvoir en Ukraine sont la CONTRE révolution. 


          • Xenozoid 18 novembre 2014 18:28

            fab , il n’est pas seul,.ne regarde pas la lune


          • Fab81 18 novembre 2014 18:32

            « Ils » ont renversé le gouvernement en place en Ukraine. Mais qui sont « ils » ? Quelles forces ont permis ce changement ? A qui doit on vraiment le remplacement d’ une fraction corrompue de l’oligarchie par une autre fraction tout aussi corrompue mais dévouée à d’autres intérêts et en prime agressivement nationaliste et encore moins démocrate ?


          • Xenozoid 18 novembre 2014 18:40

            et c’est quoi etre plus ou moin « démocrates » ?


          • lsga lsga 19 novembre 2014 00:25

            « ils », les révolutionnaires qui pratiquent la lutte des classes, et cela, quelque soit l’état pitoyable de leur conscience de classe. 


          • marauder 21 novembre 2014 08:04

            Les appointances entre le milieu d’extreme droite francais et quelques milieux oligarques russes et ukrainiens commence a etre mis au grand jour....

            PAtientons encore, soral est en train de tomber tout seul avec ses histoires d’insultes racistes et perverses :)


          • DanielD2 DanielD2 17 novembre 2014 13:07

            Si c’était juste une histoire de marque déposée ...

            La « dissidence » autour de Dieudonné et Soral est en plein éclatement. Grosso modo, les 3/4 de ses têtes d’affiches s’insultent les uns les autres depuis quelques semaines, pour des histoires d’égo ou de pognon.

            Et de toute façon la politique ils avaient déjà essayé il y a 5 ans, avec conférences de presse et compagnie, à l’époque où il y avait encore de la fraicheur dans ce mouvement, et ça avait fait 1% en Seine Saint-Denis. Quelle drôle d’idée de vouloir remettre ça sans moyen et dans une ambiance de merde. 


            • DanielD2 DanielD2 17 novembre 2014 13:14

              PS : Beaucoup de gens dans le camps national avaient dit à Soral que sa « réconciliation » avec le sous-prolétariat immigré africain, c’était du délire. Peut-être que maintenant que la quasi totalité des arabes et des noirs qu’il fréquente veulent le racketter ou le cogner, il va comprendre ... 


            • Onecinikiou 17 novembre 2014 17:30

              « En France il n’existe que deux partis contestataires capables de rassembler, en l’occurrence les deux »fronts« , le FN et le parti de Mélenchon. Ce dernier et Marine Le Pen étant promis à un duel au second tour de la prochaine présidentielle si la crise économique, sociale et culturelle perdure. »


              Au fou !!

              Le Front oscille entre 25 et 30%, en augmentation constante, le FdG est à moins de 10%.

              D’autre part l’auteur surestime dramatiquement la prise de conscience politique dans ce pays, et le rapport de force y afférent. L’UMPS est assurée de réaliser au moins 35% au premier tour, du fait de l’invaisemblable incurie de corps électoral. Si l’on additionne le score des autres formations politiques représentatives, on trouve 20% à l’aise.

              Il n’y a donc pas d’espace politique pour le FdG. 

              Les conneries de Mélenchon sur l’immigration (encore la semaine dernière chez Bourdain) sont parfaitement inaudibles pour une large majorité de nos concitoyens, exaspérée par ses effets quotidien concrets, tant socio-économiques que socio-cutlurels. 

              Mélenchon est out. S’il fait 10% aux prochaine présidentielles (après ses 6% aux dernières élections proportionnelles européennes), ce sera déjà formidable.

              • doctorix doctorix 18 novembre 2014 14:04

                25 à 30%..

                C’est ça, rêve...
                C’est un score impossible, vu qu’on ne dispose pas en France de plus de 15 à 20% d’abrutis.
                Et même en ajoutant les salauds, ça ne fait pas le compte.

              • Onecinikiou 19 novembre 2014 15:24

                Sampiero, selon vos extrapolations, la gôche de a gôche, elle pèse combien de la population de 0 à 112 ans ??!


                 smiley

              • marauder 21 novembre 2014 08:11

                T’as pas compris que y’avait que les connard de droite pour croire et accepter un systeme étatique centralisé le tout dans une pseudo démocratie par election d’oligarque ?

                C’est normal qu’a gauche, peu de gens votent, ils sont pas idiot, eux.

                Le droiteux est dans la rectitude supreme, il est pret a bosser comme petite main pour des mairies soit-disant « socialistes », respecter toute loi, meme inacceptable et est surtout le premier a voter pour une future démocratie qui, « promis juré », sera encore plus démocratique que démocratique.
                (bha, oui, combien de fois on a entendu des flics pleurnicher d’exercer leur violence, tout en la faisant quand meme .... ????).

                Voila en substance, la mentalité du connard de droite moyen.

                Il est lache, fourbe, descends son prochain a la première occase et avec une ardeur a faire peur.

                Il aime pas ce qui produit le partage, l’empathie, l’entraide, le respect des autres. Il aime surtout ce qui satisfait son égo démesuré d’enfant pourri gaté.

                Regardez la chute de soral en ce moment... Il résume a lui seul la pourriture humaine dans un monde décadent.


              • OMAR 17 novembre 2014 17:34

                Omar33

                L’auteur (anonyme) :«  L’humoriste Dieudonné et l’essayiste maudit Alain Soral ont décidé de co-fonder un parti politique... ».

                Ils sont deux et ne peuvent donc pas représenter les Pieds-Nickelés, et ne sont même pas éligibles.

                Alors, je vous propose les 3 véritables Pieds-Nickelés : l’ipéca Eric Zemmour, le botul BHL et celui-qui-fait-les-oeufs, Finkielkraut.

                Et il n’ont même pas besoin de créer un parti, ils ont dans leurs mains l’UMPS.
                http://www.lesinrocks.com/2010/07/12/actualite/finkielkraut-zemmour-levy-pensee-unique-ta-mere-1128325/


                • charlotte 17 novembre 2014 23:41

                  seuls les partis médiatisés etc
                  je me souviens d’une vidéo de dieudo qui était a 4 200 000 vues
                  depuis elle est retombée a 3 700 000 bizarrement
                  dieudo fait des vidéos, vous pouvez vérifier vous même,
                  qui font 10 000 vues à l’heure quand elles sortent

                  300 000 vues par jours
                  ça dépasse libé le monde réunis

                  et une vidéo à 3 millions de vues ça dépasse la m6 ARTE et toute la TNT réunie
                  (voir les chiffres d’audimat médiamétrie)

                  qu’on soit d’accord ou pas, ces chiffres sont vrais
                  après c’est clair que les parties politiques financés par l’impôt ou kadhafi ont besoin de rien
                  ce n’est pas la peine de reprocher à ces gens de se financer eux même
                  si on regarde pas les BHL le FN et les autres
                  qu’on le veuille ou pas dieudo et soral ont une vraie audience

                  quant a soral, tout le monde a bien compris qu’il essai de se servir des « immigrés » comme chair à canon pour ces idées
                  et qu’il n’aime pas plus les arabes que les juifs


                  • soi même 18 novembre 2014 02:43

                    Je soupçonne Dieudonné faire une farce à Soral, il ne faut pas oublié que Dieudonné à une charge conique que Soral n’a pas !

                    Cela risque d’être pantalonnade, dont les inconditionnels de Soral vont laisser des plumes !


                    • Massada Massada 18 novembre 2014 17:56

                      Textos violemment racistes d’Alain Soral : la communauté noire en émoi


                      Alain Soral, plusieurs fois condamné pour antisémitisme, et dont la nouvelle adresse parisienne est au 14, rue Bernard Palissy Paris 75006, et la résidence secondaire au 10, route du camping à Sorde-l’Abbaye, 40300, a révélé ses penchants racistes dans une série de textos publiés par Jean Claude Elfassi où il insulte une jeune femme noire qui s’est refusée à lui.

                      - Les blacks classes veulent des blanches (Dieudo)

                      - Les Blancs prennent les blacks pour des putes (ce qu’elles sont le plus souvent)

                      Puis, constatant que la jeune femme ne se laisse pas séduire par les mots tout en douceur du pervers (qui lui avait préalablement envoyé un selfie de lui nu que nous ne publierons pas) :

                      - Finalement il ne te reste de sûr que les juifs [il est vraiment hanté par les Juifs] et les pédés !

                      - Les pédés comme amis pour t’écouter chialer que ton destin c’est d’être une pute à juifs [quelle obsession]

                      - C’est triste effectivement ! 





                      • marauder 21 novembre 2014 08:13

                        Tu es aux israeliens ce que soral est au francais.

                        Tu ne vaux pas mieux qu’eux.


                      • Fab81 18 novembre 2014 18:27

                        Je doute que ces deux-là puissent vraiment prospérer en dehors de la sphère du spectacle à laquelle, au fond, ces effroyables clowns appartiennent tous les deux.
                        Bien sûr, l’extrême-droite est profondément divisée sur de nombreux sujets (sur la Palestine par exemple, c’est criant !). Mais toutes les tentatives de partis d’extrême-droite hors FN ont lamentablement échoué (Mégret, Carl Lang) ou se réduisent à des formations construites localement autour d’un notable (Bompard). L’anecdote racontée dans l’article est assez significative. Ces deux-là n’ont pas la ressource nécessaire pour faire tourner un parti politique crédible. Et ils n’ont la guère d’espoir de la récupérer tant que le FN occupera tout l’espace, ce qui sera le cas au moins jusqu’au prochain revers électoral majjeur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès