• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Dieudonné expliqué à ses détracteurs

Dieudonné expliqué à ses détracteurs

Un article de Lilian Massoulier, publié le 28 décembre 2008 sur le blog du JDD, intitulé « Dieudonné, triste con » (1), repose sur le présupposé erroné selon lequel Dieudonné a rejoint l’extrême-droite.

La provocation de Dieudonné au Zénith était fort savoureuse pour qui savait la lire : Dieudonné s’amuse de la façon dont les médias, pourtant constitués de gens intelligents, ont de temps en temps de petits courts-circuits dans la tête qui leur fait dire n’importe quoi. Par exemple, une information (imaginaire) aussi simple que « Les bagagistes de Roissy sont en grève » peut devenir : « Les ventes du dernier prix Goncourt ont dépassé les prévisions », ce qui, vous en conviendrez, est d’une certaine façon formidablement drôle. Ainsi et par exemple, pour revenir à Dieudonné, l’information « Dieudonné est l’ami de Jean-Marie Le Pen » est devenue, dans les médias : « Dieudonné a adopté les idées politiques de Le Pen ». Deuxième exemple, lorsque Dieudonné dit : « La liberté d’expression est précieuse », cela devient dans les médias : « Dieudonné est antisémite », ou quelque chose d’approchant !

Toute l’affaire Dieudonné repose en réalité sur un incroyable renversement des valeurs – une autre faillite intellectuelle dont Dieudonné et son public rient, d’ailleurs, à défaut de pouvoir y mettre fin. Demandez à n’importe quelle personne de hiérarchiser les deux fautes suivantes : 1. tenir des propos antisémites ou racistes, et 2. commanditer l’assassinat d’une personne. Sans nul doute, la majorité des personnes considéreront que la seconde faute (commanditer un assassinat) est la plus grave et de fait, nous constatons que le Législateur est d’accord avec eux puisqu’il a prévu pour la première (les propos racistes) une simple amende, assortie éventuellement d’une courte peine de prison, et pour la seconde une lourde peine de prison. Néanmoins, et c’est ici que la situation devient drôle, si je puis dire, dans la pratique il semble que cette hiérarchie soit parfois renversée, comme si de temps en temps la partie irrationnelle du cerveau reprenait le dessus sur la partie rationnelle. Ainsi, si beaucoup de gens voient dans l’amitié entre Dieudonné et Le Pen la “preuve” que celui-ci a rejoint la pensée d’extrême-droite, c’est parce qu’il leur paraît inconcevable d’être ami avec un membre de l’extrême-droite sans en avoir adopté les idées. Gardons comme tel dans un premier temps ce raccourci fallacieux. Ces personnes s’indignent donc que Dieudonné côtoie Le Pen : admettons encore. Mais en vertu de la hiérarchie vue plus haut, pourquoi ces mêmes personnes ne s’indignent-elles pas beaucoup plus fort lorsque, par exemple, Nicolas Sarkozy côtoie un homme responsable de milliers de morts, par exemple celui qui a lancé la guerre en Irak (entre 500 000 et un million de morts) et en Afghanistan (15 000 morts), ou celui qui est coresponsable de la guerre en Irak en ayant participé à fabriquer les faux utilisés pour la justifier ? Et pire encore, lorsque cet homme, contrairement à son prédécesseur Jacques Chirac, affiche sa proximité avec ces possibles criminels ? Pourquoi George W. Bush et Tony Blair, ainsi que Sarkozy selon le raccourci fallacieux vu plus haut, ne sont-ils pas diabolisés, c’est-à-dire rejetés, méprisés, insultés et boycottés par une majorité écrasante de la population, et quasiment interdits de médias ? Ceci étant seulement la diabolisation réservée aux racistes et aux antisémites ; il faudrait en inventer une forme beaucoup plus puissante pour les criminels et leurs amis... Vous l’avez compris, le comportement de tout ce petit monde n’est logique et compréhensible que si l’on inverse la gravité des fautes évoquées au début.

J’ai, personnellement, beaucoup ri en voyant l’extrait du spectacle de Dieudonné au Zénith (sur internet (2)) et le sketch “réponse” (sur internet aussi (3)). Dieudonné est au sommet de sa forme et de son talent et réalise un tour de force en continuant à prospérer hors des médias, où il est injustement diabolisé. Oui, les médias se trompent parfois lourdement et en rire finira peut-être par provoquer un jour une prise de conscience améliorant la situation. La provocation de Dieudonné est animée d’un formidable sens de l’intérêt collectif, pacifiste et fraternel.

Quant à l’obsession du sionisme et de l’antisémitisme que vous mentionnez, elle n’est que celle des intellectuels qui n’ont pas pris le temps de s’informer... Nous avons de nombreuses autres « obsessions », sur internet : l’arrêt de la “guerre contre le terrorisme” (ah c’est vrai, la vie humaine n’a pas beaucoup de valeur dans notre démocratie et toutes nos forces devraient être employées à lutter contre le racisme... suis-je bête), la protection de la démocratie (dénoncer les élections truquées, annuler les dérives autoritaires, avoir des médias en bonne santé, etc.), l’économie (incluant l’impact du Pic Pétrolier...), notre destin collectif (l’écologie, la malbouffe, etc.), le conflit israélo-palestinien bien entendu et à titre personnel, la vérité sur le 11 septembre, clé de tout ce qui précède à mes yeux. Votre sélection de nos « obsessions » m’amuse et me consterne à la fois.

Yves Ducourneau

(1) http://lmassoulier.lejdd.fr/...onne-triste-con

(2) http://video.google.fr/...2602773363

(3) http://www.dailymotion.com/...-au-mdias_news


Moyenne des avis sur cet article :  4.05/5   (118 votes)




Réagissez à l'article

106 réactions à cet article    


  • l'homme pressé l’homme pressé 12 janvier 2009 11:12

    @l’auteur
    Intéressant article. J’approuve votre souhait de dénoncer les simplifications hâtives qui font que certains (dont Dieudonné en l’occurence) sont vite relégués dans la catégorie des "vilains", comme par réflexe.

    Je prédis toutefois que votre article va déclencher une furie de commentaires excessifs dans les deux sens, et que le point Godwin sera vite atteint.

    Mes compliments, en tout cas !


    • Gilles Gilles 12 janvier 2009 14:34

      L’auteur

      "Ainsi, si beaucoup de gens voient dans l’amitié entre Dieudonné et Le Pen la “preuve” que celui-ci a rejoint la pensée d’extrême-droite, c’est parce qu’il leur paraît inconcevable d’être ami avec un membre de l’extrême-droite sans en avoir adopté les idées."

      Ma foi, quant on s’affiche avec, et que l’on offre à un LePen de parainer sa fille (un lepn qui accusaient les noirs de mieux transmettre le sida par contact) , c’est du moins que l’on a envie de faire croire à cette proximité idéologique. Ou alors on est vraiment un gros CAVE

      Provoc ? Peut être mais dans le registre LOURDINGUE

      L’histoire de Faurisson recevant un prix d’un gars déguisé en détenu de camps de la mort..... provoc, OK, mais d’un mauvais goût minable

      Il y a des provocateurs plus fins............Dieudonné est un GROS LOURDAUX


    • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 12 janvier 2009 16:22

      Dieudonné apporte, à un bien mauvais moment, une dangereuse caution aux lobbies qui soutiennent l’offensive israélienne à Gaza.

      Il existe depuis longtemps, parmi les "élites" européennes, une très forte propagande atlantiste et reaganiste qui incorpore l’Etat d’Israël dans ses schémas de "défense de l’Occident".

      Voir, par exemple, dans notre blog "La Science au XXI Siècle" (http://science21.blogs.courrie...), l’article du 10 janvier :

      Gaza, Taguieff, le CNRS et Sciences Po

      Le Collectif Indépendance des Chercheurs


    • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 12 janvier 2009 16:48

      Précisément, à la place de faire applaudier un négationniste, il aurait été intéressant d’aborder la responsabilité historique de l’Eglise, des terrarum domini chrétiens et des puissances européennes dans ce qui se passe au Proche-Orient depuis l’après-guerre.

      Voir par exemple ces trois articles de blog :

      Palestine, Gaza, sionisme et "racines chrétiennes" (I), (II) et (III) http://notresiecle.blogs.courrierinternational.com/archive/2009/01/08/pales tine-gaza-sionisme-et-racines-chretiennes-i.html

      http://notresiecle.blogs.courrierinternational.com/archive/2009/01/09/pales tine-gaza-sionisme-et-racines-chretiennes-ii.html

      http://notresiecle.blogs.courrierinternational.com/archive/2009/01/10/pales tine-gaza-sionisme-et-racines-chretiennes-iii.html

      Indépendance des Chercheurs




    • sisyphe sisyphe 12 janvier 2009 17:17

      La seule façon "d’expliquer" Dieudonné est une stratégie purement marketing. 
      Le seul (petit) public qui lui reste est celui qui se reconnait dans ses provocations fachistes, voire nazies. 
      S’il n’en rajoute pas systématiquement dans ce sens, il n’y aura plus personne pour le faire vivre de sa trivialité vulgaire et raciste. 
      Peut-être finira-t-il par donner ses spectacles en Allemand, chez les nostalgiques cacochymes du IIIème Reich ? 
      Ce serait un public à sa juste mesure. 


    • Halman Halman 12 janvier 2009 17:41

      J’aimerai bien pouvoir prendre un tel recul aussi, mais franchement j’ai du mal.



    • Patapom Patapom 12 janvier 2009 19:45

      C’est vrai que Bigard est tellement fin à côté... smiley

      Mais Bigard ne tape que sur les faibles alors on ne critique pas.


    • yvesduc 12 janvier 2009 21:23

      Gilles de 14H34 : c’est justement le processus de diabolisation qui jette Dieudonné dans les bras des extrêmes, puisque les modérés ne veulent plus de lui. Pour rappel, assistant à un meeting de Ségolène Royale aux dernières présidentielles, Dieudonné a quasiment provoqué une émeute et a été chassé par la sécurité... La chronologie a son importance.

      Rappelons également que 21 procès de mauvaise foi ont été intentés contre Dieudonné, perdus par la partie adverse, ce qui prouve la hargne des auteurs de ce qu’il faut bien appeler une... campagne de diabolisation.

      Quant au « mauvais goût » dont vous vous plaignez, il était indispensable puisqu’un invité non diabolisé n’aurait pas provoqué les indignations qui ont suivi.

      ***

      « Indépendance des Chercheurs » de 16H22, je crains que vous ne commettiez un contresens et votre lien ne marche pas.

      ***

      sisyphe de 17H17, Dieudonné vous choque parce que le malentendu persiste. Je ne peux rien de plus pour vous.


    • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 12 janvier 2009 22:10

      Tous nos liens marchent, sauf le premier qui est :

      http://science21.blogs.courrierinternational.com/

      et qui a dû être coupé par une mauvaise manipulation.

      Mais lisez par exemple cet article déjà cité :

      Gaza, Taguieff, le CNRS et Sciences Po

      et regardez les liens qui y sont fournis.

      La théorie de Taguieff est, en bref, que l’opposition au sionisme relève de la "judéophobie" et qu’il ne faut donc pas écouter ceux qui critiquent Israël. Dieudonné donne des armes à ceux qui véhiculent un tel raisonnement. 

      Indépendance des Chercheurs


    • Emmanuel Aguéra LeManu 12 janvier 2009 23:54

      Vous n’êtes pas spécialement léger non-plus...


    • yvesduc 13 janvier 2009 20:00

      « Indépendance des Chercheurs » de 22H10 : Pierre-André Taguieff est un idéologue de la domination occidentale et sans grande surprise, les citations contenues dans l’article que vous évoquez ( http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2009/01/10/gaza-taguieff-et-les-sigles-du-cnrs.html ) sont une charge contre les ennemis d’Israël. La profession de foi du Cercle de l’Oratoire, dont il est membre semble-t-il, est d’une formidable hypocrisie lorsque l’on sait à quel point les occidentaux sont mouillés dans le terrorisme « islamique », via leurs services secrets. Quant au raccourci « antisionisme = judéophobie », il ne mérite même pas d’être relevé. En revanche, qu’un directeur du CNRS ait des opinions politiques et ne cache pas sa profession ne me choque pas.


    • docdory docdory 12 janvier 2009 11:53

       @ Yvesduc

      Je suis pour la liberté totale d’expression , y compris pour les propos racistes , antisémites , homophobes , sexistes, négationnistes etc ... tant que ces propos n’appellent pas au meurtre ou à la violence physique contre les personnes . Quelque soit le dégoût que m’a inspiré la pitoyable prestation de Dieudonné avec Faurisson , il devrait avoir parfaitement le droit de dire ce qui lui passe par la tête, sans être menacé de passer en justice .
      Cela dit , je pense que le concept d’extrême droite ( et aussi de droite , de gauche et d’extrême gauche ) sont , de nos jours , des concept qui se sont totalement vidé de leur sens :

      - En effet , on voit un Le Pen prendre dernièrement fait et cause pour le hamas ( en assimilant Gaza à un " camp de concentration " ) alors que le fond de commerce du FN était jusqu’à présent plutôt anti-arabe . Ce faisant il se retrouve objectivement du même bord que " l’extrême gauche " , qui se couvre de honte en participant ces jours-ci à des manifestations noyautées par les pires obscurantistes religieux ( alors que pour quelqu’un d’extrême gauche , la religion est censée être l’opium du peuple ) .

      - Quant au camp laïque , qui est traditionnellement issu de la gauche , il se fait qualifier d’extrême droite dès qu’il ose émettre une objection par rapport au financement des mosquées par l’argent public , ou dès qu’il ose soutenir que le hamas est un ramassis d’islamofascistes de la pire espèce !


      • Emile Red Emile Red 12 janvier 2009 14:06

        Curieux d’affirmer d’abord que la droite, la gauche etc... sont vidés de leur sens et ensuite attribuer à l’extrème gauche ou à la gauche traditionnelle des caractéristiques qui vous paraissent intangibles.

        La contradiction ne semble pas trop vous déranger, d’autant plus que vous amalgamez allègrement des mouvements pacifistes et défenseurs des droits fondamentaux à des groupuscules islamo-machins, en sous entendant que les gens n’étant pas de droite, forcément imbéciles, sont sujets à tout noyautage et manipulation.
        D’autre part je ne vois pas d’où vous tirez que les laïcs seraient obligatoirement de gauche et ne pouraient en aucun cas être d’extrème droite ?
        Ramassis de poncifs éculés et sectaires...


      • Senatus populusque (Courouve) Courouve 12 janvier 2009 14:06

        "Je suis pour la liberté totale d’expression "

        Moi aussi ; cette liberté doit être totale, c’est à dire valable pour tous et pour tous les sujets, sinon ce n’est pas une liberté mais un privilège.


      • appoline appoline 12 janvier 2009 14:25

        Dieudonné joue avec les mots et les médias foncent tête baissée. Il a raison, les gens sont vraiment trop cons.


      • Gilles Gilles 12 janvier 2009 14:43

        Doctory

        " En effet , on voit un Le Pen prendre dernièrement fait et cause pour le hamas ( en assimilant Gaza à un " camp de concentration " ) alors que le fond de commerce du FN était jusqu’à présent plutôt anti-arabe . Ce faisant il se retrouve objectivement du même bord que " l’extrême gauche " , qui se couvre de honte en participant ces jours-ci à des manifestations noyautées par les pires obscurantistes religieux ( alors que pour quelqu’un d’extrême gauche , la religion est censée être l’opium du peuple )
        ."

        Mais LePen son problème, c’est qu’il exècre autant les juifs que les arabes..peut être plus même. En tout cas voir des enfants arabes bombardés doit le faire jouir autant que des israëliens se prenant des roquettes dans le cul

        Et LePen n’est pas du même bord que l’extrême gauche, Prendre position est une chose mais le tout est comment et pourquoi.

        Et vous continuez en pire...... manifester contre les crimes de guerres israëliens n’est en rien se faire récupérer avec les excités hamastiques. Est ce à cause de quelques excités qu’il faudrait rester chez soi et fermer sa gueule ?

        Et Gaza est effectivement un camp de concentration
        .
         
        Définition : Lieusontregroupéssoussurveillancemilitaireou policière desdéportés, des prisonniers deguerre, des opposants politiques...

        Et bien, les gazaouites sont effectivement prisonniers d’une Terre où on les a regroupé et entouré par l’armée israelienne les empêchant de sortir, rentrer, commercer selon leur bon vouloir. Il suffirait que les gazaouites meurent comme des lmouches (bombes, faiml, maladies) pour que l’on passe à camp d’extermination

        Notez aussi que à Bruxelles ont été déclaré les agissements d’Israêl comme des CRIMES DE GUERRE


      • Anto 12 janvier 2009 14:48

        " Je suis pour la liberté totale d’expression , y compris pour les propos racistes , antisémites , homophobes , sexistes, négationnistes etc ... tant que ces propos n’appellent pas au meurtre ou à la violence physique contre les personnes ."

         ??
        Vous avez une position plutot compliquee...Des propos racistes appellent necessairement a la haine, la haine du groupe visé par ces propos, ET la reciproque. C’est le point de depart evident des appels aux meurtres et autres violences physiques que vous ne tolerez pas... Votre position est une impasse et vous avez deja du souvent rencontrer des contradictions.

        Dieudonne n’a jamais ete condamne par la justice parcequ’il etait pote avec lepen, qu’il a dit que les juifs etaient une secte ou qu’ils avaient brade l’holocauste pour se faire du pognon...non...

        Il a ete condamne pour diffamation car selon lui, Arthur financait "Tsahal qui n’hesite pas a tuer des enfants palestiniens ". Votre position ? Etait-il dans l’exercice d’un droit inalienable ? Est ce que la plainte d’arthur etait scandaleuse ?

        Il n’a ete condamne qu’une paire de fois pour son antisemitisme ou racisme presume. A comparer au nomnbre de proces que lui sont sont intentes ou pour lesquels il a ete relaxe.Par exemple, il a ete condamne pour avoir dit que les juifs avaient bati leur fortune sur la traite des noirs, les juifs etant devenus "négriers reconvertis dans la banque, le spectacle et l’action terroriste "... Est ce un appel au meutre ou a la violence physique selon vous, ou non ? Est ce qu’il peut etre tenu responsable de la facon dont seront interpretes ses propos ? Dieudonne se pose en victime mais, dans les fait, il sait tres bien se defendre et surtout, la loi le protege bien mieux qu’un bonhomme qui poserait un autocollant "casse toi pov’ con" sur le scooter du cadet des sarkozy

        Sans rire, c’est ca la liberte d’expression ? Mais Dieudonne est son pire serviteur ! Les seuls resultats qu’il a obtenu depuis qu’il s’en est fait le chantre, c’est de renforcer les censeurs et l’obscurantisme d’une maniere generale dans l’opinion publique.





      • bek 12 janvier 2009 15:16

         ""Dieudonné joue avec les mots et les médias foncent tête baissée. Il a raison, les gens sont vraiment trop cons""
        Regardez ce que nous cachent les merdias.
        Tu es ou Mr Calvi et Vos pseudos expert : Basbous, Sfeir, Marseille et le nazi Encel ? vous etes les investigateurs de canal , les envoyés spécial....

        http://fr.youtube.com/watch?v=jl-p23CtOtQ


      • beubeuh 12 janvier 2009 16:33

        @docdory

        Je suis pour la liberté totale d’expression , y compris pour les propos racistes , antisémites , homophobes , sexistes, négationnistes etc ...

        C’est cool, ça. Je peux te traiter d’enculé de ta race sans complexe, alors... Ce sera le point de départ d’un débat constructif !



      • jbal 12 janvier 2009 23:37

        oui dans notre grande démocratie, nous avons le droit d’expression à condition que rien ne dépasse de l’opinion commune. Dire qu’Israel commet des crimes de guerre et massacre, commet des crimes contre l’humanité à Gaza, ne peut être entendu car contraire au consensus établi. Non je ne me sens pas responsable de la shoa et oui Dieudonné surtout en tant qu’artiste à le droit de faire et de dire ce qu’il dit et fait.


      • Emmanuel Aguéra LeManu 13 janvier 2009 00:05

        "...Et LePen n’est pas du même bord que l’extrême gauche..."

        Il y a des jours on l’ou croit rêver.

        Remarquez que si l’hémicycle était un cercle complet, alors là, Lepen et Besancenot, ils siègeraient ensemble. Comme quoi les extrèmes ne sont opposés que pour de mesquines raisons d’économie de surface...

        De plus, "Dieudonné !" c’est déjà moins mesquin et plus désinterêssé que "Dieu soit loué !".


      • jacques jacques 13 janvier 2009 08:46

        Si le parlement était circulaire ,c’est le cul de l’orateur qui parlerait aux extrèmes .Mais puisque tu parles de cotoyer, le fait que l’ump et le ps soient si prochent qu’on l’appelle l’UMPS, ça c’est normal ce sont des gens bien comme il faut,respectables.
        On vit actuellement une révolution de droite avec retour sur les "valeurs".Pour Le Pen je ne pense pas qu’il soit faux cul sur l’affaire de Gaza ,il est pour que les peuples restent "purs" et c’est ce putain de désir de pureté "juive" ou "islamique" ou "autre" qui est fascisante.


      • p0ulp3 12 janvier 2009 11:56

        Bon article, on peut aussi faire le parallèle avec Sarkozy qui fait ami-ami avec Kadhafi.

        ++


        • Gilles Gilles 12 janvier 2009 14:46

          Non, dans les relations d’Etat à Etat, vous devez accepter de parler avec des ordures, censées représenter leur peuple. Vous n’avez pas vraiment le choix.......on ne peux éviter de rencontrer Bubush

          Mais s’aquoquinner avec un LePen ou autre racaille n’est en rien une obligation

          Avec Sarkozy, ce n’est pas tant ses contacts qu’on lui reproche mais la manière, il est vrai obséquieuse et admiratives avec les puissants, et complaisantes avec ceux qui peuvent l’aider politiquement


        • Warhouha Warhouha 12 janvier 2009 15:18

          @Gilles : soit, mais avant même d’être président, Sarko s’est fait préfacer un bouquin par un neo-faschiste italien notoire dont je n’ai plus le nom en tête. Il s’agissait là d’un politique, d’un homme désireux de donner une application politique à ces idées puantes et déjà condamnées par l’Histoire.

          Il n’est pas grillé sur le plan médiatique pour autant.


        • Senatus populusque (Courouve) Courouve 12 janvier 2009 15:26

          Mitterrand n’a pas été "grillé" par son amitié pour Bousquet ni par la révélation de ses écrits parus, au côté de ceux de Pétain, dans la revue "France, Etat nouveau".

          De même, de nombreux anciens staliniens ont été recyclés dans la politique française.

          À tout péché, miséricorde ...


        • Senatus populusque (Courouve) Courouve 12 janvier 2009 15:29
          @ Warhouha :

          La préface de l’édition italienne du dernier livre du candidat de l’UMP était signée par le président de l’Alliance nationale, Gianfranco Fini.

        • Gilles Gilles 12 janvier 2009 15:56

          Warouha

          Il s’agit de Gianfranco Fini du parti fasciste italien, reconvertit dans la fin des anénes 90 au berlusconisme. Il se vante toujours de son adoration pour Mussolini

          Et je suis d’accord, ça aurait du être un scandale et griller Sarko à jamais.....mais aprés tout c’’est peut être ce que souhaitent ses électeurs, du moins ceux qui savent qui est Fini (2 , 3%) ?


        • Emmanuel Aguéra LeManu 13 janvier 2009 00:10

          Oh liholi, hola,
          e la léga crescera....
          Bologne : 83 morts.


        • bulu 12 janvier 2009 11:57

          Dieudonné n’a pas vraiment de détracteurs, juste des censeurs.

          On assiste maintenant à une lutte de survie de l’humouriste qui a été blacklisté sur tous les medias sans exception (sa venue pour son nouveau spectacle sur Grenoble par exemple, n’était même pas annoncée dans les agendas "spectacle" des journeaux gratuits et autre petites annonces).

          Faut pas s’etonner alors que l’humouriste fasse de la provoc pour faire parler de lui, c’est le seul moyen.

          Son talent est immense, son dernier spectacle "j’ai fait le con" en est une preuve supplémentaire ; je suppose que ses sketches sur Bush et Powell ne sont pas étrangers à la reflexion fournie par l’auteur de l’article.

          A l’heure ou des commiques comme Dubosc ou Danny Boon nous sont litéralement martellés par les médias, j’invite les gens à passer outre les frasques de Dieudo et à simplement aller à un de ses spectacles et se fendre la poire avec une veritable intelligence et finesse.



          • Le péripate Le péripate 12 janvier 2009 12:16

             Je suis bien d’accord : Dieudonné n’a pas rejoint l’extrême droite. Il a juste rejoint le fascisme et la judéophobie.


            • Le péripate Le péripate 12 janvier 2009 12:38

               Sur une trajectoire, les coordonnées changent. Le fait qu’il ait joué avec Semoun est un point de la trajectoire, et ne préjuge pas du point d’arrivée. Donc, monsieur le donneur de leçon, relisez, vous verrez le mot rejoindre.


            • Le péripate Le péripate 12 janvier 2009 12:45

               Je n’ai pas non plus parlé de révisionnisme. Alors, plutôt que de me faire dire ce que je n’ai pas dit, lisez ceci : je suis contre la censure (c’est libéral), et, effectivement, fascisme n’est pas dans mon esprit de l’extrême droite, mais bien plutôt une forme de socialisme ultra. Quant à la judéophobie, ce n’est pas dans la haine d’un individu particulier qu’elle s’exprime, mais dans l’antisionisme.


            • Le péripate Le péripate 12 janvier 2009 14:07

               Désolé, rien compris.


            • Hermes Hermes 12 janvier 2009 14:40

              Beaucoup de confusions la dedans :


              - judéophobie ? haine des juifs ?

              - anti-sionisme ? refus d’une idéologie

              C’est comme confondre le refus de la compétttion à outrance et la haine du sport. On peut aimer faire du sport sans faire de compétition, heureusement.

              cordialement.


            • Gilles Gilles 12 janvier 2009 14:49

              Péripate

              "Quant à la judéophobie, ce n’est pas dans la haine d’un individu particulier qu’elle s’exprime, mais dans l’antisionisme."

              Ah bon ? Pourtant des juifs anti-sionistes il en existe à la pelle. Des juifs judéophobes ? Et je ne vois pas le lien direct entre l’antisionisme et la haine des juifs, de tous les juifs !

              Mais bon, déjà le terme sionisme devrait être explicité à chaque fois, vu qu’il regroupe XXX sens, en fonction de la culture politique de celui qui l’emploi


            • ZEN ZEN 12 janvier 2009 16:23

              Eh oui ! Gilles , on connaît même des rabbins antisionistes...depuis l’origine du mouvement , ils se sont exprimés
              Péripate n’est pas remis des libations du nouvel An , à mon avis...


            • Le péripate Le péripate 12 janvier 2009 18:07

               Bon, certains auraient besoin de quelques cours de logique élémentaire. Parce que si on veut couper les cheveux en quatre, c’est mieux. Dire que la judéophobie s’exprime dans l’antisionisme, ce n’est pas dire qu’être antisioniste= judéophoble . Clair, ou je la refais ?
              Maintenant, on peut trouver Dieudonné drôle. On peut trouver aussi qu’il a le droit de dire ce qu’il veut. C’est mon point de vue. On suit, là ? Ou je dois recommencer ?
              Maintenant quel est le positionnement politique de cet individu ? Car, quand même, l’article (le truc là haut), dit qu’il ’est pas d’extrême droite. Je ne sais pas où vous placez le FN et Soral, mais, pour moi, on est là dans le (proto) fascisme. Je comprends que pour la plupart ça ne veut rien dire, à part une insulte. Mais, là, désolé, ce n’est que le reflet d’une inculture politique. Donc Dieudonné est à l’extrême gauche, le fascisme. Ce qui est rigolo, c’est que le relookage par Soral du FN emmène ce parti sur les terres de la LCR..... Les raisons de ce déplacement sont simples à comprendre : le vote. Faire la somme anticapitaliste+judéophobe ou faire la somme fascisme+judéophobie permet de cultiver quelques espoirs d’un score honorable. C’est le marché politique.
              Bon, je vous laisse entre vous. smiley


            • Gilles Gilles 12 janvier 2009 18:27

              Oui Ok, mais bon, des anti-sémites on en trouve dans toutes les couches de la société, sionistes ou non.


            • Le péripate Le péripate 12 janvier 2009 19:04

               Désolé Shaword. Je pense avec des mots. Qui ne sont pas exactement des étiquettes. 
              Gilles, après réflexion, j’ai décidé de ne plus utiliser le terme antisémite, mais bien plutôt judéophobe.
              Dieudonné, je m’en fous. Du moment que je ne suis ni obligé de rire, ni obligé d’aller à ses spectacles. Ce qui m’intéresse bien plus, c’est la politique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès