• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Discrimination VS Boycott

Discrimination VS Boycott

Il est des jours où l’effroi envahit le moindre espace, où l’horreur déborde les unes comme une avalanche morbide obture un paysage.

Il est des jours où il ne fait pas bon être l’acteur d’un fait divers, encore moins en province et surtout quand la doxa est mise à mal.

Pourtant, loin d’Haïti, loin des rédactions Parisiennes, il s’en passe des évènements qui bouleversent la compréhension de ce monde.

Il suffit d’un rien, d’une petite étiquette pour que soit renversée la foi en une juste cause.

C’est ce que doit penser, en ces lendemains de procès, Saquina Arnaud, citoyenne ordinaire.

C’est en mai 2009 que cette dernière, militante à la LDH, agissant en soutien au boycott (BDS) des produits "Made in Israël", est interpellée après avoir collé deux autocollants sur des bouteilles de jus de fruits dans un Carrefour de la banlieue Bordelaise.

Suite à la plainte du magasin pour dégradation (?), le procureur de la république poursuit madame Arnaud pour discrimination et provocation à la haine raciale, justement ce contre quoi elle s’est toujours battue.

Non contentes de la disproportion prise par cette affaire, entrent en jeu diverses organisations qui se portent partie civile, la chambre de commerce Franco-Israélienne estime qu’un boycott est une discrimination, en parallèle de Avocat sans Frontières, une officine pilotée par un avocat de renom (?).

Au-delà de toutes considérations polémiques, on peut s’interroger sur cette aventure.

Rappelons nous que le délit d’opinion n’existant pas en France, il paraît étonnant qu’un procureur puisse de son propre chef poursuivre pour une telle broutille, surtout que madame Arnaud avait déjà été condamnée pour des faits similaires mais uniquement pour le délit de dégradation.

La justification de celui-ci étonne encore plus :« L’appel au boycott de produits d’Israël est une entrave à l’exercice d’une activité économique en raison de l’appartenance à une nation. C’est de la discrimination ».

Petite phrase sibylline mais emplie d’insolite confusion qu’on ne peut croire involontaire de la part d’un magistrat qui ne ferait différence entre pays et nation, qui jugerait acquis au territoire Israélien les territoires occupés et les colonies illégales contre lesquelles la communauté internationale s’élève, phrase qui par ailleurs entérinerait une différenciation entre produits Cisjordaniens issus des colonies et Palestiniens.

Laissons là ces réflexions et poursuivons.

Une seconde énigme qui saute aux yeux est la promptitude à réaction d’organisations qui au demeurant n’avaient que peu de chance de faire les manchettes juridiques locales dans une telle affaire, il serait intéressant de connaître la provenance de l’information qui les a guidées vers un procès de quinzième zone dans la France profonde. Si on peut comprendre la réaction d’un organisme commercial qui défend des intérêts commerciaux, de façon cavalière il est vrai (cf article S-O), la présence de cette autre boutique qu’est Avocat sans Frontières interpelle un peu plus.

En premier lieu, il est nécessaire de préciser que l’association Avocats Sans Frontières, ONG Belge demeure totalement étrangère à la susnommée.

Avocat sans Frontières, donc, est une association sans aucune visibilité sur le net, Wikipedia aidant, nous apprenons que cette association est présidée par un certain Gilles William Goldnadel et que dans son intitulé elle propose « d’intervenir partout où les hommes sont opprimés, sans aucun a priori idéologique » et elle prétend avoir pour vocation « la défense des droits de l’homme et la lutte contre toutes les discriminations, en particulier le racisme et l’antisémitisme, la défense de l’individu face à l’arbitraire judiciaire... », bigrement déconcertant lorsqu’on découvre les penchants procéduriers du président autoproclamé et la façon qu’il a d’essorer les droits de l’homme quand il s’agit d’Israël, ce qui se révèle compréhensible quand on sait qu’il est aussi président de l’association France-Israël.

Cette seconde association est le condensé paroxystique de l’humour noir, on peut lire par exemple dans ses objectifs : « France-Israël est une organisation non confessionnelle qui regroupe des personnalités, des hommes et des femmes de toutes tendances politiques républicaines, religieuses ou philosophiques. »

La visite de leur site démontre qu’ils oublient de préciser « du moment que ces hommes et ces femmes ne sont ni de gauche, ni écologistes, ni marxistes, ni musulmans », quant à savoir s’il y a une limite républicaine, il suffit de connaître certains de ses membres pour devenir soupçonneux sur les positionnement politiques extrêmes du président comme tend à le confirmer la fiche Wiki du sieur.

Nous voilà donc revenu au point de départ et à ce procureur zélé. Il nous souvient qu’en son temps un certain Eric Raoult, président de l’ADELMAD et membre honoraire du MIL, émanation du SAC, avait appelé Mme Alliot-Marie à plus de répression contre les manifestations de boycott envers Israël, il citait comme soutien M. Claude Goasguen, ex Occident et membre éminent de France-Israël à l’instar de son ami de toujours Patrick Devedjian. Ainsi, il n’y a plus loin de la coupe aux lèvres pour comprendre comment des gens particulièrement influents auraient pu pousser un procureur à se déterminer dans une affaire somme toute ridicule.

A contrario d’une journaliste célèbre, Mme Arnaud a eu le tort de croire que le droit d’expression est intangible au regard des puissants, surtout quand on titille leur jouet favori, une victime collatérale des liens obscurs noués entre une certaine classe politique avec le pouvoir Israélien et ses antennes Françaises.

Ainsi va la vie dans nos petites villes de province


Moyenne des avis sur cet article :  4.23/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 16 janvier 2010 12:26

    Bon article , Emile
    Une raison de plus au boycott : l’agriculture israëlienne pompe l’essentiel de l’eau , ne laissant aux Palestiniens que la portion congtue
    On peut faire ses courses ici sans problème


  • ZEN ZEN 16 janvier 2010 12:28

    Une illustration en Cisjordanie


  • ZEN ZEN 16 janvier 2010 19:25

    J’aime beaucoup ce nouveau produit
    D’assez bon goût


  • ZEN ZEN 16 janvier 2010 19:31

    Mais on peut aussi acheter ça
    Carte bleue acceptée
    Payable en dix versements possible...


  • Reinette Reinette 16 janvier 2010 23:40


    ZEN

    j’aimerais bien vous voir aussi actif, quand il s’agit d’un acte dégueulasse contre un juif !



  • ZEN ZEN 17 janvier 2010 02:48

    Reinette
    Je peux aussi
    Mais ce n’est pas le sujet ici...


  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 17 janvier 2010 02:52

    Ben voyons, Rama Rama Zen Zen Commissaire politique de l’Incapacité (ou de l’impuissance, au choix) virtuelle à créer, hé !

    Dis donc, philosophe, ça vous fait quoi l’agression d’une femme nommée Rayhana pour ne pas mourir, qui a écrit une pièce de théâtre se déroulant dans un hammam et qui s’est fait agresser, s’en tirant miraculeusement ? (je précise qu’elle est Algérienne non-Juive pour rassurer notre professeur de philosophie) ?


  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 17 janvier 2010 02:54

    Je précise, professeur, ceci intervenant dans les rues non-colonisées-coupables de Paris, arrondissement number 11 ou 20 selon les rues.
    Et ceci intervenant sur la personne d’une femme, autrement dit d’un sous-homme, et Algérienne qui plus est, hein.


  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 17 janvier 2010 03:02

    ,Hey, Dr Zen, tu ne vas tout de même pas me dire que tu ne peux rien répondre à une question quand elle reste parallèle à la question initiale, alors que t’es prof de philo ?

    Donc ? Hé ? Ici en France, ça te fait quoi, l’agression d’une artiste d’origine algérienne, féministe et laïque, qui a échappé de justesse à la brûlure intégrale de son visage, son identité ?

    Personnellement, je n’ai pas de leçon de morale à prodiguer. Mais toi, ô Zen, qui jamais ne s’en départis, quelle est-elle ? smiley


  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 17 janvier 2010 03:04

    Oh ! ZEN dort, of course smiley

    « Prière de ne pas déranger ».


  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 17 janvier 2010 03:20

    Bonne nuit, donc, Professor Zen, avec vos charmants Barbus Disculpés smiley
    Dormez smiley

    Bisous smiley
    Que la Nuit vous bénisse.


  • ZEN ZEN 17 janvier 2010 10:59

    Hola , Mame Cosmic
    Il faut dormir et calmer vos ardeurs répétitives
    Promis, je vous fait bientôt un article sur la condition des femmes en Arabie Saoudite
    Pas triste !
    Il y en a tant qui le font mieux que moi...
    C’était juste pour contre-balancer...
    Au fait, que pensez-vous de l’article de Emile ? smiley


  • miwari miwari 17 janvier 2010 11:19

    T’inquiètes Zen, c’est la pratique habituelle des zélateurs de la "seule démocratie de la région" smiley

    Le sujet parle d’une chose et cosmic veut lancer le débat sur autre chose  !

    Pitoyable méthode du même niveau que ce qui l’utilise, niveau zéro donc.


  • ZEN ZEN 17 janvier 2010 15:08

    @Cosmic-en -veille
    Très drôle, et ces mises en demeure... smiley  : habitudes d’ex-chefetaine ?
    Ad hominem au lieu de ad questionem..
    Quand on a rien à dire...
    Je ne suis plus enseignant
    Quand je l’étais ,je n’étais qu’un modeste tâcheron de la pensée
    Le fait dont vous me parlez semble bien un acte de barbarie. Je vais m’informer
    Donc il faudrait tout dire à la fois....Co(s)mique !
    Ne me réveillez plus à une telle heure ,(pé)trolleuse smiley.


  • Gasty Gasty 17 janvier 2010 23:12

    @ cosmic

    Si je pete, y’a -t-il un risque à ce que ce soit interprété comme une déclaration de guerre contre israel ?


  • Gasty Gasty 17 janvier 2010 23:20

    « PROUT ! »

    z’cusez ! Mais c’est aussi ça l’info en direct... J’espère que la diplomatie saura minimiser cette déclaration.


  • Reinette Reinette 17 janvier 2010 23:53


    Cosmic D

    R.V. lundi 18 

    au bistrot chez « Momo »
    rue de l’Agora - Tourcoing


     smiley


  • non666 non666 16 janvier 2010 12:10

    « J’appelle au boycott des produits israëliens ! »

    1) Je vais t’aider.
    Un certain nombre de produit israeliens arrivent en France avec des codes a barres US, pour eviter le boycott justement.

    2) Il est amusant de voir que « lanti-racisme » a pu boycotter pendant des decennies l’Afrique du sud, sans etre victime des lois anti-boycott votées pour protoeger Israel et voir ces lois a nouveau appliqée quand « l’amère Patrie » est a nouveau victime.

    Nous pouvons rapporcher cela du combat des militants du devoir d’ingerence.
    Ilms militaient pour que« le droit International » s’applique, de gres ou de force, quand les interets de quelques minorités etaient menacées ou des enjjeux stratégiques etaient en jeu.
    Curieuysement ils etaient aveugle, sourd et muets quand israel envahissaient le sud-Liban, tiraient des armes a sous munitions ou que les etats unis envahissaient des pays musumans en violation de ce meme droit international.

    Voyons, voyons de qui s’agissait t’il ?

    Kouchner , Bruckner, Klarsfeld, BHL, FinkielKraut....
    Memes interets, memes acteurs, meme sens du droit a geometrie variable.
    Désormais on peut meme en monbtrer d’autres du doigt : les Sarkozy -Darty , Les Copé, les Lellouche, les DSK....

    Qui croit au hasard ?




  • bob 16 janvier 2010 11:17

    aie, aie, aie,

    S’attaquer aux produits de grande distribution et s’attaquer au sionisme. La peine de mort est le minimum car il est des choses sacrées.


    • bob 16 janvier 2010 11:18

      PS :

      La déportation de palestiniens ou le déplacement des tombes de la mauvaise religion ne sont pas sacrés.


      • Annie 16 janvier 2010 11:42

        Bonjour Emile Red,
        J’aime bien vos articles bien qu’ils se fassent rares.
        Deux choses que je voudrai dire :
        D’abord j’espère que le débat ne tournera pas uniquement d’Israël et de la Palestine, mais discutera plus largement du boycott.
        Deuxièmement à la suite de pressions de certaines associations, le Gouvernement Britannique a demandé aux supermarchés d’étiqueter différemment les produits selon qu’ils sont originaires des colonies israéliennes ou de la Cisjordanie.
        http://www.guardian.co.uk/world/2009/dec/10/guidance-labelling-food-israeli-settlements


        • JL JL 16 janvier 2010 11:47

          Selon que vous serez riche et puissant ou pauvre et misérable ...

          J’aime bien comme vous dites, ce « condensé d’humour noir » : « France-Israël est une organisation non confessionnelle qui regroupe des personnalités, des hommes et des femmes de toutes tendances politiques républicaines, religieuses ou philosophiques. »


          • rocla (haddock) rocla (haddock) 16 janvier 2010 13:44

            Pour tout dire je suis plus pour le Girl-coït que pour le boycott... smiley


            • Biaise Biaise 16 janvier 2010 14:49

               :« L’appel au boycott de produits d’Israël est une entrave à l’exercice d’une activité économique en raison de l’appartenance à une nation. C’est de la discrimination »
              ---> Ça peut se comprendre de la manière suivante : ce n’est pas seulement l’économie de l’État qui va être gênée par ce boycott, c’est chaque entrepreneur de ce pays qui verra son activité perturbée pour des raisons dont lui, simple habitant d’Israël qui n’a pas forcément d’activité politique, n’est pas responsable.
              Souvenez vous du sentiment d’injustice ressenti lorsque les américains ont lancé un boycott des produits français suite au refus de Chirac de les aider en Irak.

              Quant au autres aspects de l’article, je confirme que la sanction est diproportionnée !


              • rocla (haddock) rocla (haddock) 16 janvier 2010 15:39

                Biaise , le mieux serait de dégueuler un bon coup et après ça ia mieux ... smiley


                • dootjeblauw 16 janvier 2010 16:13

                  Je boycotte les produits Israéliens depuis décembre 2008 ainsi que ceux des entreprises étrangères implantées sur les territoires occupés (on peut télécharger toute une liste sur le net) et ayant lu que 90% de la population Israélienne soutenait la guerre infligée à la Palestine, je persiste et signe sans aucun remord. Apparemment, Israël ressent les effets économiques du boycott pour réagir aussi violemment (comme d’habitude), et je m’en réjouis. Je crois que la population Suèdoise ou Danoise boycotte en masse sans réaction apparemment.


                  • hunter hunter 16 janvier 2010 17:11

                    Ces réactions effectivement disproportionnées me rappellent l’affaire de Tarnac !
                    Rendez-vous compte quand même, Julien Coupat avait osé ne pas posséder de téléphone portable....ben oui, à Tarnac, y’a des chances qu’il marche pas l’bordel !
                    Moi dans mon p’tit village varois, il ne marche pas !

                    On vit vraiment dans un pays qui devient de plus en plus grave....surtout depuis un certain 6 mai 2007 !

                     smiley

                    H/


                    • Le péripate Le péripate 16 janvier 2010 20:04

                      Bon, allez, même les cons racistes ont le droit de s’exprimer. Qu’ils bouffent ce qu’ils veulent, même de la merde si ça leur fait plaisir.

                      Mais qu’ils ne fassent pas chier, et se réservent leur propagande ignoble à leur propre usage.

                      Au fait, les produits israéliens ne gaspillent pas d’eau.


                      • hunter hunter 16 janvier 2010 20:47


                         @ M Peripate

                        Allez, et un message grande classe avec 4 grossièretés/vulgarités à la clé !

                        Vous ne maîtrisez que ce niveau de langue ? Vous savez qu’en Français, il est de meilleur ton de s’adresser aux gens que l’on ne connaît pas trop, par le vouvoiement ?

                        Vous voulez des cours de Français ? Pour vous le prix sera bien entendu prohibitif ?

                        Ne savez- vous interpeller les gens qu’en usant d’une langue vulgaire ?

                        Et je suppose que dans la rue, si quelqu’un a le malheur de vous bousculer, vous lui mettez (j’adopte votre style) « un gros pain dans la gueule, non mais faut pas m’faire chier quand même ! »

                        Quel talent ! Quelle qualité d’intervention ! Continuez, continuez, je suis certain que vous pouvez faire encore pire !

                        H/


                        • Le péripate Le péripate 17 janvier 2010 16:20

                           smiley

                          C’est que l’on ne tient pas le même langage avec des gens bien élevés ou avec des rustres. Je sais dans quel bouge je suis, cher Monsieur Hunter, et j’ai les manières qui me plaisent.

                          Bonjour à Madame.


                        • Reinette Reinette 16 janvier 2010 23:37



                          Salut Emile Red

                          Bravo pour cet article - c’est proprement scandaleux ce procès ! 100% avec vous pour le coup !

                          Effectivement, « Il est des jours où il ne fait pas bon être l’acteur d’un fait divers »

                          Le magasin a porté plainte pour dégradation et le ministère public poursuit pour provocation à la discrimination et à la haine raciale.

                          Mais le président souhaite connaître ses sentiments envers les Israéliens. « On veut un retour aux frontières de 1967 et que cesse l’occupation des territoires palestiniens. Je serai la première à acheter des produits israéliens quand cessera l’occupation », rétorque-t-elle.
                           
                          Rappel à l’ordre du président, et elle répond : « Je suis pour le droit de tous les hommes et femmes qu’ils soient Israéliens, Palestiniens, chrétiens, musulmans ou athées. » Elle s’échappe sur le plan politique. « Israël existe et doit exister » dit-elle.

                          Le ministère public veut ramener le débat sur l’application de la loi. « Celle de 1881 explique que la liberté de penser ne peut pas s’exprimer par tous les moyens. L’appel au boycott de produits d’Israël est une entrave à l’exercice d’une activité économique en raison de l’appartenance à une nation. C’est de la discrimination ». Il réclame une amende de 5 000 euros.(cf article S-O)

                          lorsque je lis ça - j’suis dégoûtée

                          En 2002, Avocats sans frontières présidée par Gilles-William Goldnadel a intenté, aux côtés de l’UEJF et de la Licra, un procès contre Daniel Mermet (...) pour avoir diffusé des propos d’auditeurs concernant le conflit israélo-palestinien, l’accusant d’« incitation à la haine raciale ». Reporters sans frontières a alors dénoncé des « pressions croissantes exercées sur les journalistes critiquant la politique d’Ariel Sharon, tandis que la Cour d’appel a débouté Avocats Sans Frontières en 2006, distinguant entre la responsabilité du journaliste et celle des auditeurs

                          putain de droite !

                          Le Monde diplomatique critique les « poursuites judiciaires et les actions d’intimidation » que Gilles-William Goldnadel  effectuerait auprès des personnes - en particulier d’origine juive - ne partageant pas sa « vision très droitière de l’État d’Israël »


                          Pas très malin, non plus, d’aller coller des étiquettes dans les magasins - et DLH et son laisser-faire quels cons !... zont perdu le manuel du militant où quoi  ?)




                           


                          • La Parole Argentée La Parole Argentée 16 janvier 2010 23:58

                            Excellent article.
                            Quant au boycott de marchandises venant d’un pays : je crains qu’avec cette mondialisation infligée par la clique US & co, il ne soit impossible à plus ou moins court terme de connaître la provenance des produits. Il y a beaucoup trop d’intermédiaires hélas... et ils ne sont que rarement identifiables. Enfin. Comme vous l’évoquez : la sanction pour cette dame est totalement disproportionnée, voire injuste.


                            • vilistia vilistia 17 janvier 2010 03:13

                              Un boycott ne sert à rien comme méthode dissuasive.

                              Il peut être détourné et crée des problèmes dans les cabinets Import-Export.


                              • Reinette Reinette 17 janvier 2010 17:28




                                et si vous le voulez/pouvez ... évitez

                                http://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_Carrefour


                                • brieli67 17 janvier 2010 19:31

                                  @ AUTEUR 


                                  C’est du jus de fruit ou du sirop de la gamme Soda Club à rajouter à de l’eau gazéifiée ?

                                  Il me semble avoir vu passer une directive européenne interdisant formellement les produits élaborés et produits dans les « colonies » . 

                                  Soda Club boycotté a complètement disparu des rayons en Allemagne depuis l’été dernier.

                                • brieli67 17 janvier 2010 19:48

                                  @ AUTEUR


                                  Minutes du procès Sakina/BDS Bordeaux du 13 janvier

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès