• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Disposition provisoire, condition, menace

Disposition provisoire, condition, menace

Disposition provisoire, condition, menace

Dans une lettre aux partenaires sociaux, le réformiste Édouard Philippe veut bien remplacer l’âge pivot par l’âge d’équilibre de 64 ans dans le projet de réforme du régime des retraites.
Et, comme souvent, la forme confirme le fond. Édouard Philippe ne retire pas, il est, en majesté, disposé à retirer, provisoirement. Sous condition d’un accord entre les partenaires sociaux avant la fin du mois d’avril. Et sous menace de prendre par ordonnance les mesures nécessaires pour atteindre l’équilibre en 2027.

Laurent Berger, se parant des plumes du paon, se flatte d’avoir obtenu le retrait de l’âge pivot, une victoire pour la CFDT ! Bien entendu le mois de grève n’y est pour rien ! Mais il estime nécessaire de poursuivre notre action pour un système de retraite plus juste et solidaire ! 

Les partenaires sociaux ? Le Medef est d’accord, on n’augmentera pas les cotisations. La CFDT aussi (la CGT ne fait pas partie, aux yeux du Premier ministre, des partenaires). Si, inattendu, la CFDT n’était pas d’accord, que pourrait-elle faire pour s’opposer aux ordonnances ? Certainement pas une grève. Laurent Berger n’aime pas ça. Ni des manifestations. Si la CFDT s’était jointe à l’intersyndicale clairement, le gouvernement n’aurait pas attendu plus d’un mois pour abandonner une mesure qui n’était pas prévue par Emmanuel Macron !

Qui, pour le moment, a bien joué. En retrait, il a laissé Édouard Philippe et la CFDT jouer, s’opposer. Pour tirer les marrons du feu au prix d’une longue grève, de quelques mesures de transition qui ne changent rien de fondamental à son projet initial. Si ce n’est de multiplier les chemins facilitant la division des travailleurs et conduisant finalement au but décidé initialement.

Reste que tout n’est pas fini. Laurent Berger surjoue la satisfaction. Le MEDEF savoure, presque en silence. Mais les mécontentements s’accumulent. Ils s’exprimeront. Dans deux mois (municipales) ? Dans deux ans (présidentielle) ?

Le président de la République, le Premier ministre ne s’en sortiront pas toujours par des habiletés. Par de multiples variantes catégorielles de transition pour aboutir à un système universel de régression. Par un nouveau grand débat. De multiples petits débats (écologie, police). Macron, à mi-mandat, n’a pas déclenché l’enthousiasme créatif qu’il imaginait après son élection mais deux années de conflits durs.

Sur quoi débouchera ce nouveau long conflit, sans concession véritable ? Sur l’amertume, la résignation ? Sur la révolte ? Une unité, de faible intensité certes, est en train de naître entre Gilets Jaunes et syndicalistes. Trouvera-t-elle son prolongement politique ?

Le président de la République, le Premier ministre vont suivre attentivement les mouvements sociaux de la semaine prochaine.

Quelques images de la manifestation du 11/01/20

Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace
Disposition provisoire, condition, menace

Moyenne des avis sur cet article :  4.89/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    



    • Le421 Le421 13 janvier 20:33

      @devphil30
      Jusqu’à nouvel ordre, c’est un fake...
      Et je ne suis pas du genre à défendre cette racaille.
      Mais accuser à tort, c’est se rendre peu crédible...


    • devphil30 devphil30 13 janvier 08:17

      "Dans deux mois (municipales) ? Dans deux ans (présidentielle) ?

      "

      Pour les municipales Macron s’en fiche car il sait qu’il ne fera rien de bon à ces élections dont la proximité locale est importante.

      Pour les présidentielles , je ne suis pas certain qu’il veuille se présenter à un deuxième mandat car il a autre chose à faire , des conférences bien payées

      Si il peux passer sans risque il ira sinon il dira qu’il n’a jamais voulu faire 2 mandats, qu’il a été élu pour faire des reformes.


      Le poste de président devient une étape dans une carrière et ensuite les conférences.

      Ces personnes devienne remplaçable par une autre marionnette donc la reforme des retraites il voudra la passer de force mmême si il n’est pas rréélu ensuite.

      Pour Edouard Philippe , c’est le mmême topo soit il pourrait retourner à la mairie du Havre sinon direction le privé comme Fillon. 

      Ils se fichent totalement de la France et des Français , le truc c’est briller au gouvernement pour ensuite encaisser dans le privé


      • Raymond75 13 janvier 09:37

        « C’est la lutte finäääle » : court camarade, la CGT est derrière toi !


        • nemo3637 nemo3637 13 janvier 09:49

          En cas de défaite des insurgés, c’est la résignation, déjà si pregnante dans une grande partie de la population, qui envahira la société française déjà si peu peu dynamique.

          On les entends déjà, les veaux : « on vous l’avait bien dit que ça servait à rien de se révolter ».

          Et puis : « le bulletin de vote, c’est pas fait pour les chiens » (j’aurai envie d’ajouter : « moi je m’en torche, c’est vrai que c’est quand même utile... »

          C’est vrai ça : continuer à ramper comme vous l’avez fait toute votre vie ; ça vous va trop bien...


          • eddofr eddofr 13 janvier 11:11

            Il y a des catégories de populations, comme ça, que je n’arrive pas à comprendre ...

            Les pauvres pro-capitalistes libéraux,

            Les communistes pas révolutionnaires,

            Les anti-capitalistes pas communistes,

            Les écologistes citadins,

            La Français de deuxième génération sympathisants du Rassemblement National,

            Les Cathos,

            Et les Vieux ...


            • Le421 Le421 13 janvier 20:36

              @eddofr
              C’est pas faux.
              Pour supporter le RN, y’a pas mieux qu’un fils d’immigré, notamment les portugais !!
              Du moins, dans mes connaissances.
              Ça dépasse les 80%.

              Quand aux pauvres pro-capitalistes, c’est simple et évident :
              https://www.youtube.com/watch?v=1BzS0k2qhDA


            • ETTORE ETTORE 13 janvier 20:09

              Ce qui compte, n’est pas « le record de jours .... » comme on entend croasser à foison sur les ondes....

              A croire que, il n’y a que l’inscription au livre des records qui compte.

              Le reste....c’est du passé sans cohérence.

              Alors cet âge « pivot »....provisoirement ...« .pivoté ». et peut être plus tard directement baptisé au 49.3 ?

              Sincèrement, vous n’en avez pas marre que macron 1er, vous montre son cul, quand il vous sourit ?

              Ah j’oubliais, notre premier sinistre, fait une pelade de barbe, tellement le mensonge lui arrache la gueule.


              • Le421 Le421 13 janvier 20:37

                @ETTORE
                Pivoté ou pipoté ??  smiley


              • ribouldingue ribouldingue 13 janvier 22:15

                Il fallait avoir du courage ce matin pour les militants de la cfdt et de l’unsa pour aller au boulot. D’ailleurs, à mon humble avis, ils devaient porter un casque pour éviter les coups de poings dans la gueule et une ceinture de chasteté de peur de se faire sodomiser pendant qu’ils avaient le dos tournés et de se retrouver avec un deuxième trou au cul. Donc, l’autre a repris son bâton de berger (dans le cul) pour repartir en pèlerinage sur la route de « saint laurent de con postelle » et aller serrer la louche à son « con parse philippe » afin de trouver un « con promis ». Ensemble, ils sont allés allumer un gros cierge pour se l’enfiler à tour de rôle bien profond jusqu’au trognon. C’est alors que commença un long débat entre les 5 acolytes (cfdt, cgc, unsa, medef et le maître de con fé rence philippe) pour discuter de comment se sortir du merdier qui les attends après avoir accouché d’une souris, qui était prévisible, puisque dès le début du conflit, le 5 décembre, le berger avait pris contact avec son pote philippe pour lui expliquer comment siffler la fin de la partie par un jeu de bonneteau de qui perd gagne. Et voilà notre berger fier comme un goret venant de se rouler dans la fange annonçant à ses moutons qu’il est temps de rentrer à l’écurie. Le sous-fifre lui a promis un bon point et une image avec la suspension jusqu’au mois d’avril de l’âge pivot à 67 ans. Ensuite comme avec l’assurance chômage c’est le gouvernement qui légiférera par ordonnance en remettant l’âge pivot à 64ans puis 67 ans puisque le sous-fifre connaît déjà l’issu des débats entre le medef et les syndicats réformistes et il sait que le medef ne cédera pas sur l’augmentation des cotisations comme l’autre con de berger veut proposer pour financer la retraite. D’autre part, n’oublions pas que la bonne idée de la retraite par point est sortie tout droit du chapeau du berger. C’est à lui et à lui seul que nous devons cette grande découverte. C’est bien lui qui a inventé cette salade avec ce système universel à point. Merci ducon. Un système universel à la carte avec de nouveaux régimes spéciaux pour les flics et d’autres professions moins contestataires que les cheminots ou les conducteurs de métro et de bus en les achetant avec quelques biffetons ce sera selon le bon vouloir du roi. On déshabille berger pour habiller macron.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès