• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Dites 33 + 1

Dites 33 + 1

Autant de candidatures est exemplaire, je dirais même, signe de bonne santé démocratique. Quand je dis cela, c'est sur que je ne le pense pas. 

Certainement que je n'échappe pas au syndrome générale d'être un con et borné. Con je ne sais pas, ce sont les autres qui me diront si je leurs ressemble, mais borné je le sais. 51 ans que je m'échine à lutter contre l'exploitation de l'homme par l'homme et que je ne vois rien venir. Je mens en disant cela. Une tentative de mai 81 au départ de P. Mauroy en 83. Les citoyens ont eu peur et ont enterré le Socialisme pour libérer la Social Démocratie qui les a enterré eux. 
C'est beau la vie, elle réserve toujours de ces surprises.
Alors j'espère que cette élection sans grand en jeux enterrera à son tour ces gestionnaires du capitalisme de gauche que sont le PS, les Hamon et tous ceux du même bord. 
Deux exceptions cependant, la France insoumise et le parti des travailleurs qui depuis le temps n'ont jamais été capable d'expliquer aux citoyens comment ils se faisaient exploiter, alors que c'est d'une simplicité enfantine.

L'entreprise loue notre force de travail (salariés) 100€. Quand le salarié devient client, l'entreprise lui vend son travail avec sa marge 50€. Pour vivre de son travail le salarié doit l'acheter 150€. Il empruntera 50€. 
Le peuple, c'est à dire nous, avons voté des lois pour dire : seuls les riches peuvent vous prêter 50€ sur le marché financier.
 Comme ils ne nous les prêtent pas gratuitement nous les remboursons avec un intérêt en plus,10€.
 Nous achetons notre travail 160€. 
 
 En France il y a 22 millions de travailleurs qui rachètent leurs travails plus cher. 2 millions indépendants artisans, libéraux, auto entrepreneurs, qui rachètent leur travail au bon tarif, 4 millions d'employeurs à qui les 22 millions gagnent leur pouvoir d'achat, bien sûr s'ils ne travaillent pas, car alors se pose seulement la différence d'écart des revenus. 

Pouvons-nous comprendre cela oui.

 Mais je ni crois pas du tout si je me fie aux affiches des professions de foi.

Si un candidat nous expliquait cela alors nous voterions réellement pour le changement, mais je mets ma main à couper qu'ils auraient peur que le marché financier où ils mettent leurs micro épargnes, n'en fasse pas des milliardaires.
À quoi ça tient la peur, un livret A, un PEL, une Assurance vie, tous ces sous que l'on nous prêtent et qui sont à nous. 

Sinon le parti qui sort un peu de la social démocratie, c'est La France insoumise.
 Ce n'est pas idéal comme programme, ça fait vieux contestataires dans l'opposition permanente, dans la résistance perpétuelle, comme moi.
 Il faut aller lire au delà de l'inquiétude que soulève son sigle, dans un monde qui par soucis de sécurité a peur de tout et réclame la dictature.
 
 Je déconne, non je ne déconne pas.
 
 Si nous voulons savoir si j'ai raison, allons donc sur le net, tapons CVIPOF, et baromètre politique des francais.
 Nous sommes suivis statistiquement depuis 2006, avec les mêmes questions qui s'ajustent aux évènements et établissent depuis lors l'évolution de ce que nous pensons, bien sûr avec le décalage d'erreurs qui peut exister dû au panel.

Nous y trouvons ce glissement de la démocratie vers la dictature par les choix dont les citoyens font leurs priorités et suivent ce en quoi ils croient. Bonne lecture pour ceux qui feront cet effort.

Alors est-ce que cette prise d'initiative qu'il faut saluer, qui repose sur la volonté de voir changer la vie, d'être pris en considération, de défendre ses opinions et un signe que la démocratie se porte bien.

Je dirais, Non, au risque de surprendre.

Les événements ne surgissent pas spontanément. Ce sont des actions au quotidien qui s'agglutinent les unes aux autres, qui se complètent ou se repoussent pour que surgissent les associations déterminantes.
Métaphoriquement c'est comme un grain de sable, l'on passe dessus jusqu'à ce qu'il fasse tas avec d'autres en fonction d'un lieu où il aura pu s'agréger, se regrouper, s'associer, se réunir pour devenir un tas. Alors là on ne peut plus l'éviter. Ou ont le balaiera pour le disperser ou s'y accumuleront d'autres grains, jusqu'à former une dune sur laquelle nous devrons vivre. 
Certes à force de vivre dessus, des grains s'échapperont et iront s'entasser ailleurs pour recommencer le processus différemment.

33 + 1 c'est cela, mais est-ce qu'ils proposent de bâtir une nouvelle dune sur laquelle il fasse bon vivre. En parcourant le Cevipof nous pouvons nous en faire une idée autre que celles des fake news des racontars de bars, des tweets farcis à la haine des autres.
Pour moi une chose est certaine sauf un vote pour la France insoumise ou le parti des travailleurs, nous ne changerons pas la dune sur laquelle nous vivons car l'on balaie les nouveaux tas.
Pour rester dans la métaphore, le monde où repose la dune est libéral et de fait trop vaste pour ne pas nous inquiéter. L'inquiétude n'est donc pas anormale, la méfiance non plus, la précaution encore moins.

Alors d'où vient ce danger permanent que l'on ressent ou vivons dramatique.
Des religions, non, elles relient les hommes mêmes s'ils s'opposent dessus, des immigrants non plus, c'est une erreur anthropologique de l'essaimage des humains, des homosexuels non plus, c'est ignorer l'imperfection de la nature, des patriotes non, c'est être fier du lieu où l'on nait, l'identité encore moins, elle est même essentielles, c'est la couleur d'une histoire culturelle adaptative à géométrie variable.
Tous ces sujets sont ceux sur lesquels nous nous étripons par inculture, car le savoir pour comprendre si ce n'est partager existe. Pourquoi je devrais le comprendre et pas les autres.

Notre inquiétude vient d'une horde sauvage qui parcourt le monde, qui plus que les Uns ravagent le sol et le sous sol pour l'entasser en une dune de monnaie aux fins d'une caste d'hommes immoraux ascociaux qui se cachent derrière la rationalisation comptable et ne regardent les autres que comme un investissement, une ressource et leurs consommations comme un nécessaire collatéral à leurs finalités.
Cela porte un nom qui commence par C.

L'avenir sera d'être remplacer au travail, ce n'est pas du mythe, ni de la divination, déjà des hommes y réfléchissent. Mais pas pour nous faire un avenir radieux, mais pour ne pas perdre le bénéfice qu'ils retirent du capitalisme. Comment ils vont pouvoir continuer à exploiter des hommes.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.33/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Jean De Songy 20 mai 12:58

    Calcul arithmétique niveau doctorat boobalandais :

     

    Archipel boobalandais (Jérôme Fourquet, Ifop) :

     
    800000 naissances / an dont 45% d’origine africaine (test drépanocytose)
    420000 envahisseurs / an
    (110 pseudos-réfugiés, 50 pseudos mineurs, 260 « légaux »)
    =
    Glands remplacement de 2 colons pour 1 souchiot
    =>
    UE terre d’Islam et banlieue de l’Afrique avant 2 générations. Orange mécanique version barbue.

     


    • Jean De Songy 20 mai 13:03

      La grenouille de bénitier, mère des têtards du Capital (Marx) smiley

       

      "Le monde religieux n’est que le reflet du monde réel. Une société où le produit du travail prend généralement la forme de marchandise et où, par conséquent, le rapport le plus général entre les producteurs consiste à comparer les valeurs de leurs produits et, sous cette enveloppe des choses, à comparer les uns aux autres leurs travaux privés à titre de travail humain égal [le travail abstrait], une telle société trouve dans le christianisme avec son culte de l’homme abstrait, et surtout dans ses types bourgeois, protestantisme, déisme, etc., le complément religieux le plus convenable. Dans les modes de production de la vieille Asie, de l’antiquité en général, la transformation du produit en marchandise ne joue qu’un rôle subalterne [contre la dîme du serf la bénédiction du prêtre, rapports humains non marchands], qui cependant acquiert plus d’importance à mesure que les communautés approchent de leur dissolution [archipel boobalandais]. Des peuples marchands proprement dits n’existent que dans les intervalles du monde antique, à la façon des dieux d’Épicure dans les entrailles de la Terre, ou plutôt comme les Juifs, dans les pores de la société polonaise. » Le Capital, Marx


      • ddacoudre ddacoudre 20 mai 19:53

        @Jean De Songy

        Bonjour

        C.et la lutte pour la rareté produite qui a fabriqué les dieu et même le positions et points de vues qui sont le tient. Personne n’échappe à cela, sauf si l’on se fait remplacer ai travail par des robots.a uf que nous ne vivrons pas comme dans l’Éden nos ancêtres. Cordialement ddacoudre ovreblog


      • leypanou 20 mai 13:12

        L’avenir sera d’être remplacer au travail, ce n’est pas du mythe, ni de la divination, déjà des hommes y réfléchissent 

         : pour le moment, c’est la précarité généralisée qui est en train de se mettre en place.

        Car, sous prétexte de moderniser la fonction publique et faciliter le passage public-privé, le régime actuel veut précariser la fonction publique.

        Il faut toujours voir au-delà des mots et expressions à consonance positive : qui serait contre une modernisation ?

        Le passage public-privé permettra aussi à des hauts cadres du privé de se faire embaucher dans le public à des salaires défiant toute concurrence et préparer leur retour dans le privé plus tard avec les lois adéquates (le fameux « revolving door » aux États-Unis).

        Un peuple cr.tinisé est passif, mais cela ne l’empêchera pas de subir les conséquences des décisions prises sans son assentiment.


        • ddacoudre ddacoudre 20 mai 20:07

          @leypanou

          Bonjour

          Je crois que plus personne ne doute des intentions de Macron, il appartient aux syndicats de montrer le dent car dans le privé personne ne les aidera puisque on leur raconter qu’ils sont de dépense qu’ils faut réduire.

          J’espérais que le PG saurai en réunissant tous les partis de gauche envisager un avenir pour sortir du capitalisme et se projeter vers le futur qui est l’économie de la connaissance et le non travail. Pour cela il faut sortir des clichés au risque de ne pas prendre le pouvoir mais d’ouvrir la route pour les suivants.

          Cordialement ddacoudre ovreblog


        • bernard29 bernard29 20 mai 13:14

          « ...des homosexuels non plus, c’est ignorer l’imperfection de la nature… » vous confirmez cette phrase ? ? 

          c’est « la France Insoumise » compatible ??


          • Jean De Songy 20 mai 13:36

            @bernard29
            Forcément, le gène fait une ratée quand il ne peut se reproduire par son têtard sodomique.
             
            « Il est une race de coléoptères qui se suicident dans les piscines des bobos pour que leurs œufs y continue le cycle de l’espèce. Le génie est dans l’instinct disait Nietzsche. Les larves aquatiques de ces cloportes s’appellent les gogochons Desjoyaux » Desjoyaux


          • ddacoudre ddacoudre 20 mai 20:28

            @bernard29

            Bonjour

            La nature nous n’en savons que ce que.nous pouvons en comprendre. Il n’y a pas de gêne de l’homosexualité, mais tous les chromosomes n’ont pas la même valeur et prédispose plus ou moins à un glissement suivant le sol ou ils germent. Cela n’a rien à voir avec la pratique du à l’ignorance des Grecs qui croyaient que par le sperme le père distribuait sa force et sa vigueur, ou tout le s glissements lier à l’environnement concentrationnaire de groupes homogènes sur de longues durées ou de vocations ascètes. Pour qu’il y ai mutation il faut que l’ARN se trompe. Et que je sache si aujourd’hui les chercheurs en ont une certaine maîtrise, nous ne l’avons pas inventé. Cordialement ddacoudre ovreblog


          • Le421 Le421 21 mai 08:28

            @bernard29
            Que ce soit Bern ou Philippot, je les vois assez mal à LFI...
            Pourtant.
            Il n’y a rien de tel qu’un homosexuel refoulé pour rejeter l’homosexualité.
            Alors que l’Hétéro épanoui n’a aucun problème avec les homos...
            Et j’en sais quelque chose, je peux vous l’affirmer !!


          • Le421 Le421 21 mai 08:30

            @ddacoudre
            Salut DD !! Mon pauvre, je vais te rappeler un proverbe que me disait mon père :
            Parler aux brouettes ne sert à rien, elles ne comprennent pas.
            Mets du mortier dedans et roule !!


          • ddacoudre ddacoudre 21 mai 22:21

            @Le421

            Bonjour

            Tu as raison. Mais la vie est parfois surprenante me disait un cheval, je le regardais incrédule. Fait pas cette tête me dit la charette fouetté le ’il n’est pas la pour discuter.

            Cordialement ddacoudre ovreblog

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès