• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Eglises, mosquées et bien plus encore ...

Eglises, mosquées et bien plus encore ...

Dans un article récent (1), je rappelais que Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, avait proposé sur Europe 1, le 15 juin 2015, d'utiliser des églises vides pour y célébrer le culte musulman. Après coup, j’ai repensé à une poignée d’alexandrins que j’avais écrits en 1990, il y a 27 ans :

Quand se noie le soleil, les archanges gardiens

Du vieux pays chrétien de Jeanne la Pucelle,

Pieusement épuisés par leur vol quotidien,

Recherchent un saint lieu où reposer leurs ailes.

 

Las ! Les vieilles chapelles bien souvent sont closes

Et l'eau croupit au fond de mille bénitiers.

Les âmes ont subi une métamorphose :

De leurs fervents aïeux, qu'ont fait les héritiers ?

 

Mais, venues de l'Orient, quelques jeunes mosquées

Fouillent le sol de France afin d'y débusquer,

Avec l'aide de Dieu, les Satans délictueux.

 

Déjà, la nuit, des anges viennent y gîter

Sous leurs larges coupoles gonflées de piété

Recelant, pour certains, des agents infectieux...

 

ON N’EST PLUS EN 1990

Qu’il s’agisse de religion ou d’autres domaines, bien des choses ont changé depuis 1990. Le Mur de Berlin venait de tomber et Nelson Mandela venait enfin d’être libéré. Une ère vertueuse s’ouvrait-elle ? Francis Fukuyama réveillait beaucoup d’esprits en prédisant une Fin de l’Histoire dans un monde enfin apaisé baignant dans une jouvence de démocratie, de libéralisme et de marché. Cependant, au cours des 27 dernières années, la réalité s’est montrée très agitée ne pensez-vous pas ?

Sur le plan technologique d’abord. Quelques années avant 1990, les premières calculatrices programmables de Texas Instruments avaient émerveillé beaucoup de gens. En ce qui me concerne, le Macintosh 128K, né en 1984, et son tableur Multiplan avaient littéralement changé ma vie en augmentant (nous allons retrouver ce mot par la suite) les capacités computationnelles de mon cerveau. Pour nous, Français, le Minitel  encore bien vivace et populaire était peut-être l’arbre qui cachait la forêt techno qui s’apprêtait à nous envahie : le développement foudroyant des télécommunications mobiles, du GPS, de l’internet mondial, des jeux video, des mondes virtuels, de l’intelligence artificielle, des robots, des NBIC (nanotechnologies, biotechnologies, informatique, sciences cognitives) etc. Malgré l’éclatement de la bulle technologique autour des années 2000, les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) ainsi que leurs équivalents chinois se sont développés et comptent leurs clients par centaines de millions. En fait, notre monde s’appuie sur l’échange et le traitement d’une information (2) de plus en plus rapides et volumineux.

En septembre 2001, l’attentat contre les Twin Towers de New York marqua bien des esprits par sa symbolique. Il se trouve que, ce jour-là, je dînais à côté d’André Lajoinie, un homme plutôt jovial comme tous les communistes avant qu’ils n’arrivent au pouvoir, candidat du PCF aux présidentielles de 1988. Comme la plupart des hommes politiques il n’était guère préparé à ce genre d’évènement singulier et montrait la même déconvenue que François Mitterrand face à la chute du Mur de Berlin. Cet attentat a ranimé vivement la flamme du complotisme, du conspirationisme, des Illuminati et des ésotérismes du type danbrownien.

N’oublions pas la crise financière de 2008 Son signal d’alarme devrait nos faire comprendre que le monde virtuel des chiffres peut faire sombrer le monde réel tout comme des hallucinations peuvent tuer un schizophrène ou comme des idéologies ont le pouvoir de détruire des nations.

Dans le domaine des horreurs et des guerres, mentionnons, entre autres, le Rwanda, la Yougoslavie, l’Irak, le Golfe, la Syrie, le Yémen.

L’inquiétude écologique, depuis le Sommet de la Terre, à Rio en 1992, a pris une grande importance tant politique que technique. Les besoins croissant d’énergie obligent les chercheurs et les ingénieurs à trouver des solutions dans le domaine de la production et du stockage des énergies renouvelables (3).

JOUIR UN MAX ET VITE, ICI ET MAINTENANT

Certes, ce qui précède ne manque pas d’intérêt. Moins cependant, à mon avis, que ce qui suit

La société que nous connaissons aujourd’hui n’est donc plus celle de 1990. Par exemple, on se drogue beaucoup plus, la chirurgie esthétique semble moins inaccessible, le binge drinkingpermet aux jeunes de se mettre minables sans perdre de temps, des pratiques sexuelles naguère peu avouables (sextoys, sodomie, stimulation prostatique etc) se banalisent alors que le sexe récréatif et les sites pornos ont pignon sur rue ou plutôt, sur l’écran de votre smartphone comme sur celui des collégiens voire des écoliers (4). En un mot, on dirait qu’on se méfie moins de son corps, qu’on s’en sert sans vergogne et sans crainte afin de profiter vite et un max des plaisirs terrestres. Comme pour racheter cet hédonisme déluré, on suscite de nouvelles vertus afin de ne pas irriter Gaïa, la déesse mère de nos aises, et son environnement. Ainsi le nombre des adeptes du végétarianisme, du végétalisme et du véganisme va-t-il continuer de croître sans relâche. Ainsi s’apprête-t-on mettre fin à la chasse, à la pêche, à la corrida, aux zoos et aux animaux de cirque. Aussi, les anges tels que « 5 fruits et légumes, alcool avec modération, omega 3, bougez ... » et les démons comme « sucre, sel, graisse, capitons, cholestérol... » vont se voir invoqués sans cesse comme des leitmotive incontournables.

LA SORTIE DE LA RELIGION

Parallèlement à cette impérieuse nécessité de profiter pleinement des plaisirs de la vie sur notre planète, l’espérance d’une vie paradisiaque dans un autre monde s’est estompée. Mieux vaut rêver, ici et maintenant, devant un billet de Loto que de passer sa vie en misant sur l’Espérance d’un bonheur béatifique dans un monde hypothétique.L’Europe s’est déchristianisée. Le Black Friday a chassé le Vendredi Saint, la Consommation a détrôné la Passion christique. Parmi les signes avant-coureurs du phénomène, on peut rappeler la déclaration du Beatle John Lennon, en 1966, lors de la présentation du White Album : « Aujourd'hui, nous sommes plus populaires que Jésus... Je me demande bien ce qui va disparaître le premier, le rock ou le christianisme ». Cela rappelle Staline demandant ironiquement de combien de divisions disposait le pape. Nous n’allons pas analyser ici les causes et les conséquences de la désaffection générale à l’égard des religions. Néanmoins, la théodicée étant ce qu’elle est et ne semblant pas à la veille de changer, le doute rôde toujours, taraudant les uns et les autres, croyants et mécréants. Le doute ouvre quelquefois les portes à l’apostasie et nul ne le combat plus que Daech qui craint la désertion des mosquées. Attendons-nous à ce que le satanisme théiste séduise de plus en plus d’adeptes qui se sentiront à la fois partiellement affranchis du doute et convaincus de vénérer le maître des concupiscences, le nouveau D.J. sympa de la vieille Vallée des larmes. D’autres, sans aller jusqu’à flirter avec Lucifer, se satisferont d’une spiritualité sans Dieu, d’une sorte de transcendance tirée bon gré mal gré de l’immanence. Méditation, encens, bougies parfumées, musique zen, pénombre, sophrologie et autres yogas y pourvoiront. Aurions-nous atteint l’état positif d’Auguste Comte qui, lui aussi, tenta d’instaurer une religion sans métaphysique exempte de tout « pourquoi ? » (5), se contentant de relever le « comment » des phénomènes reproductibles selon des lois infaillibles et, par conséquent, scientifiques. Plus récemment, Marcel Gauchet (6) a défendu la thèse d’une sécularisation définitive du christianisme en lequel sommeillait la spore d’un tel désenchantement. Les fois individuelles se personnalisent. Les croyants ressentent moins le besoin d’un clergé dispensateur de sacrements et d’églises où Dieu et les statues des saints les ont miséricordieusement accueillis pendant des siècles. A mon avis, en 2017, le mot « désenchantement » (7) fait un peu trop Disneyland. Aujourd’hui, il ne s’agit plus d’opposer la magie à la science mais d’approfondir sans cesse les rapports entre foi et raison comme le fait Fides et Ratio, lettre encyclique de Saint Jean-Paul II, en 1998. Pas en reste, Abdenour Bidar réfléchit à ce que pourrait être l’évolution désoccidentalisée de l’islam (8). Influencé par le soufisme, il cherche une porte de sortie non dogmatique entre foi musulmane et athéisme. Quadrature du cercle ? Michel Houellebecq, quant à lui, explore des voies différentes. Dans un entretien récent avec Der Spiegel (9), il évoque le retour du catholicisme en France et pense que si le catholicisme était une religion d’état, l’intégration des musulmans aurait beaucoup mieux fonctionné. Soudain, je me souviens d’avoir entendu Laurence Parisot, présidente du MEDEF de 2005 à 2013, déclarer sur je ne sais plus quelle radio que Soumission était un roman de gare. Comme quoi on peut sortir d’une Grande Ecole et ne rien comprendre au film... 

QU’EST-CE QUE L’HOMME ?

Dans cette situation où l’humanité semble chercher de nouvelles orientations religieuses, on peut penser que la définition de l’Homme elle-même mérite aussi d’être rafraîchie ou revisitée. Certes, nous sommes encore les animaux sociaux d’Aristote mais ça n’est pas tout car nous sommes plus que des abeilles, au moins pour le moment. Qu’est-ce que l’Homme et, par conséquent, qui suis-je ? Depuis le début de l’humanité, cette question s’est sans doute posée plus d’un billion (1000 milliards ) de fois tant par les gens, comme dirait Jean-Luc Mélenchon, que par les philosophes. Cependant, ne perdons quand même pas de vue que la question la plus fréquemment posée par tous les animaux de tous temps concerne ce qu’ils vont bien pouvoir manger dans la journée, qu’ils soient faméliques ou rassasiées... C’est donc un animal social. Et raisonnable c’est à dire capable d’analyses et de synthèses lui donnant la possibilité de prendre des décisions et d’élaborer des projets à partir de critères touchant à la vérité, à l’erreur, au bien, au mal. Et capable de tout y compris de déraison. La raison et la déraison n’ont rien à voir avec l’instinct, cet algorithme génétique inné. En ce qui me concerne je me suis donné la définition suivante : « L’homme est un animal dont la raison naquit, une fois pour toutes, de la prise de conscience de sa mort fatale » (10). Fatal : qui doit nécessairement arriver, qu’on ne peut éviter. Les religions monothéistes, dites religions du salut, promettent une vie après la mort. Dans sa première lettre aux Corinthiens, saint Paul écrit « Si le Christ n’est pas ressuscité, votre foi ne mène à rien » (15, 1-26). C’est pourquoi Pâques reste la fête chrétienne la plus importante, Noël n’étant plus qu’une célébration de Mammon où la crèche finira un jour par sembler incongrue. Certains athées prennent la peur de la mort comme la principale motivation des croyants. Nous n’entrerons pas dans ce débat ici.

TRANSHUMANISME

Depuis quelques décennies, les cogniticiens et les auteurs de science-fiction, constatant la croissance exponentielle de la technologie, avaient le sentiment que quelque chose allait en émerger qui remettrait en question la représentation classique du monde. Aujourd’hui, cela porte un nom : « La singularité technologique ». Elle part de l’hypothèse que l’intelligence artificielle (I.A.), désormais à notre portée, va permettre à l’Homme, tout en le dépassant voire en lui échappant, d’atteindre le stade du transhumanisme c’est-à-dire de dépasser sa conditions actuelle par l’augmentation de ses performance physiques, mentales, cérébrales et psychiques. Ne pas confondre le stade de cet homme, souvent désigné par « homme augmenté » avec le stade suivant, celui du post-humanisme où l’homme ne comptera plus que pour du beurre et passera à l’arrière-plan du monde avant, très probablement, de disparaître à la manière de l’homme de Néandertal. Est-il même certain que ses successeurs jugeront utile de le gratifier d’un musée comme notre Musée de l’Homme actuel ? Pour faire très bref, rappelons que l’humanisme, né en Europe avec la Renaissance italienne, avait donné du mou à l’Homme par rapport aux contraintes religieuses rigides qui avaient prévalu jusqu’alors.

LA MORT DE LA MORT

Ce qui devait arriver arriva dans la quête humaine permanente de l’évitement de la mort : Google, chef de file du transhumanisme mondial, annonce quasiment l’immortalité de l’homme augmenté ! Déjà, dans la Genèse, le serpent promet à Eve " Pas du tout ! Vous ne mourrez pas ! » Puis, des philosophes grecs, épicuriens et stoïciens, tentèrent de s’en sortir par quelques habiles pirouettes. Certains, principalement hindouistes et bouddhistes, croient en la réincarnation ou en la métempsychose transmigrationnelle. Pour Platon, repris par Montaigne « Philosopher c’est apprendre à mourir ». Vinrent ensuite les religions du salut mentionnées plus haut... Longue est la liste des options proposées au cours de l’Histoire. Houellebecq, dans La possibilité d’une île, s’inspire de la théorie raëlienne. Revenons à Google. En 2013, Google crée une société de biotechnologie, Calico (California Life Company), chargée de se pencher sur les maladies, le vieillissement, la santé et, cerise sur le gâteau, l’immortalité. En 2011, Laurent Alexandre (11) nous avait avertis avec La mort de la mort . Selon lui, l’homme qui vivra 1000 ans est déjà né. Pour Ray Kurztweil, important futurologue travaillant au sein de Google, notre espérance de vie augmentera d’un an chaque année à partir de 2029. Puisqu’ il aura 81 ans en 2029 et qu’il ne veut surtout pas rater le coche, on ne s’étonnera pas qu’il veille jalousement sur sa santé...

GUERRE DES ETOILES ?

On est en droit de se demander si l’homme augmenté sera une belle personne, pour employer une expression à la mode qui élude la connotation religieuse de « saint ». Quelles qualités et quels défauts affichera-t-il ? Compassion, amour, dévouement, émotivité, orgueil, vanité, ambition, goût du pouvoir, égoïsme ? A ce jour, il semble que les spécialistes ne se soient guère penchés sur la question. Sera-t-il athée ou admettra-t-il quelque transcendance ? Comment jugera-t-il, par exemple, les armes nucléaires ? Son intelligence artificielle adhèrera-t-elle à la théorie de la dissuasion ou, au contraire, criera-t-elle au casse-cou ? Ne soyons pas hypocrites et reconnaissons le fait que, pour compter dans le monde actuel, il faut être armé jusqu’aux dents. Rien n’a changé depuis une déclaration d’Edouard Balladur à Valeurs Actuelles, le 4 avril 2003 ; « J’ajoute que si l’on excepte la France et la Grande-Bretagne, les budgets militaires sont tout à fait insuffisants pour permettre à l’Union européenne de peser de façon décisive sur les affaires du monde ». Tout est dit ! Et voilà pourquoi les armes nucléaires font baver d’envie la plupart des chefs d’état. L’honnêteté intellectuelle doit nous faire admettre que crier haro sur l’Iran et la Corée du Nord témoignent des limites de l’intelligence humaine actuelle : elle se heurte à des murs qu’elle ne sait franchir. Le 29 novembre 2017, le général croate Slobodan Praljak se suicide devant le TPI. Ayons la décence de n’en rien dire car on fait la guerre pour la gagner et pour la gagner il faut... Pour le moment, on n’en sait guère plus, on piétine. L’intelligence artificielle saura-t-elle éviter la guerre des étoiles qui ravit tant de laudateurs ? (12). Il y a 20 siècles, le Christ a dit « Si quelqu'un te frappe sur une joue, présente-lui aussi l'autre ». Les églises seraient-elles mieux remplies si cela avait vraiment été essayé ? A contrario, les actes terroristes des islamistes colmateront-elles les fuites des mosquées ? Au stade actuel de la condition humaine où notre cerveau reptilien ne dort que d’un oeil, gouverner par la terreur reste possible.

                                A SUIVRE (1/2)

 

(1)Le véritable enjeu du duel entre Charlie Hebdo et Mediapart, Agoravox, 20 XI 17

2)Au sens mathématique de Shannon. Cela étant, l’information journalistique classique n’est pas en reste.

(3)Notamment hors du nucléaire, position renforcée suite à l’accident de Fukushima 2011. Voir le projet de réacteur pressurisé EPR

(4)Restons prudents pour ce qui concerne les liens entre pornographie et crimes sexuels. Dans Slate du 23 novembre 2017 (Les violences sexuelles sont-elles imputables au porno ?) on lit que « selon les chercheurs, les statistiques sur les violences sexuelles aux États-Unis et dans d'autres pays comme le Danemark, la République tchèquele Japonla Suède, l'Allemagne ou la Chine démontrent une corrélation inverse entre taux de viols et consommation de pornographie ».

(5) )Une citation de Comte :« Nous n'avons pas besoin de savoir ce que nous n'avons nul besoin de connaître. » Ce qui signifie que rechercher le « Pourquoi » des choses est inutile.

(6) Le Désenchantement du monde. Une histoire politique de la religion, Gallimard,1985.

(7) D’abord utilisé par Max Weber, sociologue allemand (1864 / 1920 )

(8) Comment sortir de la religion, éditions La Découverte, 2012. Rappelons aussi sa Lettre ouverte au monde musulman, éditions Les liens qui libèrent, 2015, qui a reçu plusieurs millions de lecteurs.

(9)Repris dans Valeurs Actuelles N° 4226 du 23 novembre 2017

(10)A ce sujet, on pourra relire mon article dans Agoravox du 8 novembre 2013 Le racisme comme non-sens ontologique.

(11)Chirurgien, diplômé de l’ENA, Sciences Po, HEC et fondateur du site Doctissimo

(12)STAR WARS


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Decouz 1er décembre 2017 09:12

    Pour loger il faut un minimum d’équipements, eau courante, sanitaires, électricité adéquate, absents dans les églises, et avec la hauteur de plafond pour le chauffage c’est pas évident, il faudrait tout réaménager, pas sûr que ce soit plus économique que d’autres solutions.


    • Choucas Choucas 1er décembre 2017 09:27

       
       
      L’HÉRITAGE LAISSÉ PAR LES SOUMIS :
       
      DOUBLEMENT DES MUSULMANS A CHAQUE GÉNÉRATION
       
      https://francais.rt.com/international/46084-population-musulmane-devrait-atteindre-18-2050
       
       
      - 10% d’étrangers
      - 20% avec leurs enfants
      - 30% à 3 générations
      - 40% des naissances
       
      Fécondité indigène UE 1,4 = 30% de peuple en moins par génération et la population augmente avec sa bétonisation chérie par les écolos
       
      1973 : 53 MILLIONS fécondité passe en dessous de 2.05
       


      • Buzzcocks 1er décembre 2017 11:21

        @Choucas
        Et bien copulez pour remonter la moyenne... vous attendez quoi pour baiser au lieu de publier ici sous 50 pseudos ?


      • Pascal L 1er décembre 2017 12:53

        @Choucas
        La fécondité est également supérieure chez les cathos pratiquants. Les Athées sont foutus...

        En fait, les Frères Musulmans ont un programme d’islamisation totale de la France qui passe par la mise à l’écart de la communauté musulmane pour y appliquer la charia et la conversion obligatoire de tous à partir du moment où ils sont en position de force. En France, ils contrôlent une grande partie des grandes mosquées pour embaucher les Musulmans maghrébins dans ce programme issu de l’Egypte. Ils ont eu un moment cette position de force en Egypte, en Libye et en Tunisie et ils se sont rapidement fait virer. La lutte doit d’abord être sur l’idéologie plutôt que sur la fécondité. L’Islam peut être combattu sur les concepts de base de cette religion, en particulier l’incréation du Coran qui est loin d’être démontrée (on peut même prouver que ce concept n’existe pas), mais qu’aucun Musulman n’a le droit de remettre en cause.

      • njama njama 1er décembre 2017 09:46

        Les temples protestants conviendraient mieux que les églises pour cause d’iconoclasme.

        De la culture au culte, il n’y a pas loin, sémantiquement parlant, alors des salles « polyvalentes », polycultuelles pourraient faire l’affaire, vu que c’est le même Dieu qui est prié (en principe) mais faudrait que les cathos et orthodoxes se débarrassent de tous leurs oripeaux et de leur iconodulie, et ça c’est pas gagné d’avance, les habitudes culturelles ont la dent dure

        Berlin, Trois religions, un seul toit, la « Maison de l’Un »


        • Pascal L 1er décembre 2017 13:12

          @njama
          Il faut vraiment être naïf pour penser que le Dieu de l’Islam est le même que le Dieu des Juifs et des Chrétiens. Comment même démontrer que ʿĪsā (Esau), fils de Myriam, de la famille d’Imran, donc sœur de Moïse et Aaron et le même que Jésus, fils de Marie née un millénaire après Moïse et Aaron.

          Le Dieu d’amour et de pardon que je rencontre régulièrement ne ressemble pas à ce Dieu juge des personnes de l’Islam et dont le comportement n’est pas prévisible (à quoi donc sert le Coran ? Est-ce autre chose qu’une norme juridique ?). Le Coran fait de très nombreuses allusions à la Torah et à l’Evangile de Matthieu, mais les propositions en sont inversées dans un jeu dialectique que je trouve pervers.

        • Jonas 1er décembre 2017 16:07

          @Pascal L « Il faut vraiment être naïf pour penser que le Dieu de l’Islam est le même que le Dieu des Juifs et des Chrétiens. »

          Tout à fait. Ce seul verset suffirait à le prouver :
          « les Chrétiens disent : »Le Christ est fils de Dieu« . Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu’Allah les anéantisse ! Comment s’écartent-ils (de la vérité) ? »
          Le Coran 9:30

          A travers son périple en Galilée, Jésus Christ, Parole de vérité, Parole vivante, Parole de Dieu incarnée sur Terre, installe un dialogue permanent avec les personnes qu’il rencontre (pauvres, riches, femmes, romains, vieux, jeunes, juifs, infirmes, enfants, ...), et par des Paraboles, les invite à se questionner, à se libérer et à s’exhorter à trouver la justice par la Foi intérieure en Dieu.
          Cette Parole trouve son aboutissement dans la Trinité : une définition extrême de l’Amour, une fusion Père, Fils, Saint Esprit, qui ne font plus qu’UN, et déclinée par exemple dans l’Eucharistie ou encore dans la relation de confiance entre un homme et une femme :
          « N’avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l’homme et la femme et qu’il dit : C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair ? Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont UNE SEULE CHAIR. Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint. »
          Matthieu 19:4-6
          « Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. »
          Jean I 4:8

          C’est l’exact opposé du Coran où Allah est méconnaissable et à une distance infini des hommes et ne dialogue pas avec eux. Il ne parle qu’au Prophète Mohamed, un bédouin illettré, qui ne fait que retranscrire les lois divines d’Allah auxquelles tout musulman doit obéissance stricte sous peine d’avoir la main coupée, écartelé, ou être fouetté en public (ne boit pas d’alcool ! ne mange pas de porc ! fait tes cinq prières quotidiennes ! voile ta femme ! ne prend pas pour alliés les juifs et les chrétiens ! etc...), dans le but de discipliner les musulmans afin d’assouvir les conquêtes militaires. (lire par exemple la sourate VIII du Coran « le butin »(al-Anfal), où le Prophète Mohamed explique quand il faut attaquer, quand il faut défendre, comment gérer le butin et les otages, etc...)

          Le mot « amour » n’est pas prononcé une seule fois dans le Coran.


        • njama njama 1er décembre 2017 18:45

          @Jonas
          s’il est fils de Dieu il a un Père, le même que celui de Moïse, d’Abraham et de ses fils Ismaël (l’aîné) et Isaac, e de leur descendance...

          Le mot « amour » n’est pas prononcé une seule fois dans le Coran.

          Probablement qu’il n’avait pas besoin d’être répété au VII) siècle (?). Notez aussi qu’il n’y avait pas de muslims à l’époque du galiléen, seulement des Palestiniens.

          Ah oui, l’ « @mour  ! « …Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.… »

          en live, dans la « vraie vie » ça donne ça (de 4’18 à 5’44 dans la vidéo)

          http://www.dailymotion.com/video/x86r0c_monseigneur-michel-sabbah-sur-israe_news


        • Jonas 1er décembre 2017 19:13

          @njama « s’il est fils de Dieu il a un Père, le même que celui de Moïse, d’Abraham et de ses fils Ismaël (l’aîné) et Isaac, e de leur descendance.. »

          Non.
          Moïse, Abraham et ses fils sont des hommes, leur père sont des humains.
          Ce n’est pas le cas de Jésus.


        • njama njama 1er décembre 2017 22:15

          @Jonas
          Ce n’est pas le cas de Jésus.
          je vous laisse à vos extrapolations ...
          Comprenez (si vous le pouvez) que si Dieu (le Père) envoie un Fils sur terre (combien en a-t-il au juste ?), les dés sont pipés d’avance, et y-celui ne pouvait mourir sur la Croix... vu qu’un Dieu est (sauf erreur) Immortel.

          Vous ne m’en voudrez a j’espère de trouver cette théologie abracadabrante ; que le Coran contredit depuis quatorze siècles, mais là n’est pas l’affaire, avec ou sans Coran, le raisonnement est le même.
          En plus que de penser que le galiléen Jésus serait le Fils de Dieu, n’a visiblement pas améliorer aucunement le monde en vingt siècles !
          Bilan, faudrait qu’un jour le christianisme commence vraiment ...


        • Jonas 2 décembre 2017 00:32

          @njama « et y-celui ne pouvait mourir sur la Croix... vu qu’un Dieu est (sauf erreur) Immortel. »

          Jésus Christ est la Parole de Dieu incarnée en son Fils envoyé sur Terre pour apporter l’Évangile, la Bonne Nouvelle, afin qu’elle soit transmise à toute l’Humanité.
          Jésus n’est pas mort, il est ressuscité et assis à la droite de Dieu (lisez au moins un jour la Bible, s’il vous plaît).

          .------------------------------------
          « Vous ne m’en voudrez a j’espère de trouver cette théologie abracadabrante ; que le Coran contredit depuis quatorze siècles »

          Je rappelle que dans le Coran, Jésus n’a pas de père humain non plus, je ne vois donc pas en quoi il contredit la Bible.


        • Pascal L 3 décembre 2017 01:29

          @njama
          Vous les Musulmans pensez que pour faire un humain, il faut une copulation, mais quand vous ne comprenez pas, vous dites qu’Allah est tout puissant. Pour la naissance de Jésus, il vous est donc facile de penser que Dieu est tout puissant, qu’il peut bien faire ce qu’il veut et tant pis si vous ne savez pas comment il s’y est pris. Jésus est non seulement fils de Dieu, pleinement homme mais aussi pleinement Dieu. Pour les Chrétiens, Dieu n’est pas lointain. Jésus est accessible pour tout homme, même sans certificat de baptême. Il suffit juste d’accepter de se faire petit devant lui de se laisser pénétrer par son amour. Tous les jours, des millions de Chrétiens font cette expérience, ainsi que quelques personnes qui ne sont pas encore Chrétiens, mais qui le deviennent rapidement après une expérience d’amour qui transforme leur personnalité pour le reste de leur vie. Tous les jours, des chrétiens et d’autres qui lui font confiance se font guérir par le Christ. Il ne s’agit pas de guérisons de confort, mais plutôt de l’authentification d’un rencontre par un geste d’amour. On croise d’ailleurs souvent des Musulmans aux prières pour les malades et ceux qui se font guérir savent ensuite très bien qui est vraiment Dieu. Parce que nous pouvons le rencontrer, nous savons que le Christ est Dieu. Parce que nous pouvons le rencontrer, nous sommes sûr que personne n’a trafiqué les Evangiles ; il est bien celui qui est décrit dans ces textes.


          « et y-celui ne pouvait mourir sur la Croix... vu qu’un Dieu est (sauf erreur) Immortel » Vous en savez sans doute plus que Dieu lui-même... Jésus, pleinement homme est mort sur la croix et pleinement Dieu, il est ressuscité, ce qui nous permet de le rencontrer encore aujourd’hui.

          « que le Coran contredit depuis quatorze siècles » là au moins, on est d’accord. Mais vous ne pouvez démontrer que le Coran est incréé alors que nous pouvons démontrer que le Coran a été écrit sur une période de deux siècles (jusque vers 840, puisqu’il reste encore des traces des Mutazilites qui niaient l’incréation dans le Coran - ils ont été au pouvoir avec les califes abbassides jusqu’en 847 et 135 phrases ne peuvent avoir été prononcées par Allah), qu’il a été écrit par une cinquantaine d’auteurs (entre 30 et 100 pour être précis, c’est prouvé par un algorithme mathématique). La langue, l’écriture et les expressions du Coran indiquent une origine au Nord de la Syrie et partiellement en Perse, mais jamais sur le sud de l’Arabie. Alors, que le Coran contredise les Evangiles, cela ne nous émeut pas beaucoup et c’est votre problème, pas le notre.

          « En plus que de penser que le galiléen Jésus serait le Fils de Dieu, n’a visiblement pas améliorer aucunement le monde en vingt siècles ! » En fait beaucoup plus que vous le pensez. Mais si l’amour vient de Dieu, la haine est bien ancrée en nous. Si nous arrêtions d’invoquer Satan pour avoir de l’argent ou du pouvoir, les choses iraient beaucoup mieux. Jésus a toujours affirmé que son royaume n’est pas de ce monde. Dont acte. Si vous voulez y accéder, c’est facile, laissez tomber la haine et convertissez-vous à l’amour. La conversion à l’amour exige la liberté, donc notre monde continuera à porter de la haine jusqu’à sa destruction.

        • Choucas Choucas 1er décembre 2017 10:16

           
          Le capitalisme contient en lui-même sa contradiction  : l’Être immortel individu ultime contre l’Avoir du jouir sans entrave du gogochon
           
          Aussi la destruction des états par le multiethniquage des peuples et leur individuation à marche forcée est indispensable à sa survie
           
          « Cette émergence des besoins, fut elle formelle et asservie [marketing], n’est jamais sans danger pour l’ordre social — comme l’est la libération de n’importe quelle force productive, comme le fut et l’est l’émergence de la force de travail : dimension de l’exploitation [captation de la plus-value] elle est aussi l’origine des contradictions sociales les plus violentes, d’une lutte de classes.
          Qui peut dire quelles contradictions historiques nous réserve l’émergence et l’exploitation de cette nouvelle force productive que sont les besoins [illimités par la science, dans une désublimation narcissique dirigée par le Capital, qui détruit la tempérance traditionnelle]. »

           
          ’Pour une critique de l’économie politique du signe’ Baudrillard, 1972


          • Jonas 1er décembre 2017 11:12

            Vous voulez réellement connaître la vérité sur l’Islam ?
            Alors regardez et écoutez les prédicateurs et imams dans les plus grandes mosquées de France endoctriner des centaines de milliers de musulmans au fondamentalisme islamique misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite :
            http://islamineurope.unblog.fr/


            • mmbbb 1er décembre 2017 22:13

              @Jonas c est connu, lorsque je rencontre ce genre d individu dans la rue , ll me semble inutile d aller lui parler des siecles des lumiers , un autre lien en complement

              http://www.laprovence.com/article/edition-marseille/4592162/.html


            • Crab2 1er décembre 2017 11:15

              Ce matin sur BFMTV, le ouistiti-moustachu ( E. Plenel ), en bon néo-stalinien islamo-gauchiste essaie de faire passer pour une polémique l’appel criminogène qu’il a lancé contre les Charlie

              Pour les ouistiti-moustachus

              https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/pour-les-ouistiti-moustachus.html


              • Jonas 1er décembre 2017 12:08

                @Crab2
                L’islamo-gauchiste Edwy Plenel a toujours dans ses communiqués pris la défense de Tariq Ramadan, prédicateur des Frères Musulmans, idéologue de l’Islam politique contre la mixité sociale homme/femme, antisioniste radical appelant au boycott d’Israël, et militant pour la mise en place d’un État islamique sous la charia. Il a même donné une conférence avec lui ! :
                http://www.pageshalal.fr/agenda/tariq_ramadan_et_edwy_plenel_a_bretigny_sur _orge-fr-8109.html
                https://www.youtube.com/watch?v=LSf9vf_hTuc
                https://www.youtube.com/watch?v=947xIfCj5L4
                http://islamineurope.unblog.fr/2011/04/24/conception-de-letat-fasciste-islamique-par-tariq-ramadan-sur-le-site-de-la-mosquee-de-haguenau/

                Les islamo-gauchistes ou islamo-fascistes, comme Edwy Plenel, Yassine Belattar et sa bande, sont totalement soumis à leur gagne-pain victimaire, l’islam, pro-immigrationniste et anti-français, et à leur protégé, Tariq Ramadan.
                Dans un communiqué de presse daté du 29 mars 2012, Tariq Ramadan, a pris la défense de « savants Musulmans de renommée mondiale » interdits de territoire français, les prédicateurs antisémites Safwat Hijazi, Youssef Al Qaradawi et Mahmoud Al Masri, qui appellent publiquement devant des millions de téléspectateurs sur les chaines de télévision arabes, à l’extermination des juifs.
                https://tariqramadan.com/communique-de-presse-du-29-mars-2012/
                http://islamineurope.unblog.fr/2016/04/02/le-ministre-de-linterieur-bernard-cazeneuve-collabore-activement-a-la-diffusion-de-lideologie-antisemite-soutenue-par-lorganisation-terroriste-des-freres-musulmans-en-france-uoif/
                http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/03/29/01016-20120329ARTFIG00740-paris-interdit-la-venue-de-predicateurs-islamistes.php

                Pour rappel, Tariq Ramadan est un prédicateur des Frères Musulmans, idéologue de l’Islam politique contre la mixité sociale homme/femme, antisioniste radical appelant au boycott d’Israël, et militant pour la mise en place d’un État islamique sous la charia, évidemment incompatible avec un régime républicain.
                https://www.youtube.com/watch?v=LSf9vf_hTuc
                https://www.youtube.com/watch?v=Z5dRX3vlCww
                http://islamineurope.unblog.fr/2013/11/03/a-la-grande-mosquee-de-nimes-lumiere-et-piete-tariq-ramadan-appelle-les-musulmans-a-boycotter-israel/
                http://islamineurope.unblog.fr/2011/04/24/conception-de-letat-fasciste-islamique-par-tariq-ramadan-sur-le-site-de-la-mosquee-de-haguenau/
                http://www.pageshalal.fr/agenda/tariq_ramadan_et_edwy_plenel_a_bretigny_sur _orge-fr-8109.html

                Tariq Ramadan et son Frère Hani Ramadan ensemble le premier mai 2004 à Bruxelles, ce dernier compare les juifs à des « serpents, une race de vipères » devant plusieurs fidèles musulmans.
                https://vid.me/yTZy


              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 1er décembre 2017 16:20

                «  »Mieux vaut rêver, ici et maintenant, devant un billet de Loto que de passer sa vie en misant sur l’Espérance d’un bonheur béatifique dans un monde hypothétique.«  »



                Pourquoi le Loto, vous aimez le hasard ? 

                Je suis d’accord à moitié ! En effet il vaut mieux non pas rêver mais lutter contre les escrocs et les accumulateurs des richesses et des milliards illégitimes ! Quant à la Religion, elle n’y est pour rien et on peut l’oublier toute la journée, toute la semaine, tout le mois, toute l’année et ne plus en faire le bouc émissaire ! La religion n’est pas la cause de la misère des bipèdes ! Je l’ai déjà rappelé plusieurs fois 99,99 pour cent des responsables politiques sur cette planète qui pue l’hypocrisie n’entendent rien à la religion, ils aiment l’argent et les affaires ! Est-ce que les religieux gouvernent ? Même le Papus du Vatican fait de la politique au lieu de rappeler au meilleur comportement les irresponsables politiques !

                Alors ne rêvez plus à la diversion et à l’escapade, la solution n’est ni dans la Mosquée, ni dans l’Eglise. 

                • karim 1er décembre 2017 23:49

                  Jésus, paix et Salut sur Lui,
                  ainsi que sur tous les Prophètes de DIEU, qui ont apporté aux hommes, un seul et même message, celui d’adorer DIEU seul,
                  il serait satisfait de voir les maisons de DIEU pleines de croyants qui adorent et louent DIEU, quotidiennement, plutôt que de les voir vides ou utilisées à d’autres fins par le groupe satanique qui a détruit le Christianisme.


                  • Decouz 3 décembre 2017 10:42

                    « Le mot amour ne figure pas dans le Coran » : c’est juste faux.

                    Il y a un nom divin attribué spécifiquement à cette qualité.
                    Il y a environ une centaine de noms divin dans le Coran, 
                    un tiers environ sont des noms « de Miséricorde », dans lesquels on peut mettre l’amour, pas forcement d’une manière aussi sentimentale que dans le christianisme,
                    un tiers environ sont des noms « de Rigueur », dans lesquels on peut mettre l’aspect légal,
                    un tiers environ sont des noms « de Perfection », qui dépassent la dualité précédente, comme les noms concernant la Science ou la Vie.
                    Ensuite Dieu aime (tout cela est dans le texte) ceux qui font le bien, pratiquent la charité, aiment leurs parents, ceux qui pardonnent, il répond à la demande de celui qui l’appelle, il est l’ami des croyants etc 
                    On ne peut opposer d’une manière sommaire le Dieu ami des chrétiens à un Allah légaliste et éloigné.

                    • Crab2 3 décembre 2017 11:31

                      Ce matin sur BFMTV, le ouistiti-moustachu ( E. Plenel ), en bon néo-stalinien islamo-gauchiste essaie de faire passer pour une polémique l’appel criminogène qu’il a lancé contre les Charlie

                      Pour les ouistiti-moustachus

                      https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/pour-les-ouistiti-moustachus.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès