• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Eloge de la punition...

Eloge de la punition...

Les punitions n'ont plus la cote : les parents d'élèves se mettent à les contester, à ne plus en voir l'utilité. Pourtant, les punitions sont indispensables : elles offrent à l'élève l'opportunité de comprendre que certains comportements ne sont pas admissibles.

Sans punition, tout est permis : un élève qui bavarde, un élève qui arrive en classe sans ses affaires, sans son travail méritent remontrances et punitions.

On a voulu, dans nos sociétés, préserver à tout prix l'enfant, le protéger, considérant, parfois, la punition comme une humiliation mais enfin, l'enfant se doit, comme l'adulte, de respecter des règles de vie, il se doit d'écouter en classe, d'apporter ses livres, de suivre les cours.

La punition a une vertu pédagogique. Or, les élèves ressentent de plus en plus, l'impression d'avoir tous les droits : c'est le règne de l'enfant-roi surprotégé, à qui on donne toujours des excuses. 

La punition corporelle a été, aussi, ces derniers temps fortement remise en cause : la fessée est interdite, la gifle n'est pas bien perçue.

Peu à peu, l'enfant vit dans une impunité totale : la peur de la sanction se généralise dans nos sociétés, il ne faut surtout pas traumatiser l'élève !

A vouloir trop protéger les enfants de toute atteinte, leur apprend-on à vivre ?

Dans leur vie d'adultes, il leur faudra respecter des règles : cet apprentissage ne doit-il pas commencer dès l'école ?

Quel avenir prépare-t-on à ces enfants si on les laisse dans cette atmosphère de permissivité totale ? Où va-t-on ? Dans quel monde de passivité, de refus des règles de vie, d'inconscience ?

On assiste, de plus à plus, à une sorte de généralisation de la permissivité : ainsi, les redoublements sont en passe d'être supprimés : un élève qui n'a pas travaillé pourra donc passer dans la classe supérieure.

Autant dire aux élèves : ce n'est pas la peine de se fatiguer, le passage est acquis.

En tant que pédagogue, je m'inquiète de toutes ces dérives : elles sont favorisées, sans doute, aussi par tous les médias qui nous entourent : sur internet, la permissivité et la transgression sont omniprésentes : insultes, grossiéretés, que dis-je, vulgarités envahissent la toile.

L'anonymat favorise ces débordements : internet, outil prodigieux, peut être le pire des progrès, si ce média est mal utilisé.

Il faut revenir à ce qui fonde une civilisation, retrouver les vertus du savoir-vivre et les inculquer aux enfants : sinon, nos sociétés courent vers des impasses dangereuses.

Toute société est régie par des règles : chacun se doit de les respecter.

La punition, si elle est justifiée et adaptée, doit ête remise à l'honneur : sans elle, nos sociétés ne survivront pas.

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/article-eloge-de-la-punition-122367601.html

Documents joints à cet article

Eloge de la punition...

Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • Antoine 14 mars 11:09

    Oui mais on ne peut pas avoir ça en sapant l’ordre patriarcal
    Donc vous l’avez voulu, vous l’avez.
    Mais c’est vous qui êtes punis.
    A force de déconstruire il ne reste qu’un tas de gravats.


    • @Antoine


      Dans les familles juives, c’est souvent la mère qui incarne ce que vous appelez : l’ordre partiarcal. Derniers mots d’Oedipe : "Mes filles, c’est maintenant mon tous de vous guider. Suivez moi, mais ne me touchez pas. Je trouverai seul la tombe sainte qui gardera mon corps dans ce pays...Lumière si longtemps invisible pour moi, mon corps sent la caresse pour ladernière fois. Je vais m’engloutir dans le terre. Toi Thésée, hôte insetimable et vous ses compagnons, et toi pays d’Attique, je vous souhaite des jous heureux. Conservez ma mémoire et vous conserverez votre bonheureé... Je savais depuis le premier mariage homosexuel, lm’anti Oedipe et l’adoption d’enfant par des homosexuels que nous fonçions droit dans le précipe. Pour moi, c’est trop tard. Rappelez-vous bien son discours. Vous avez choisi de protester contre la reconnaissance des droits de ces couples, c’est votre affaire, nous, nous sommes fiers de ce que nous faisons, nous sommes fiers de ce que nous faisons. Et nous sommes si fiers de ce que nous faisons que je voudrais le définir par les mots du poète Léon-Gontran DAM AS : « L’acte que nous allons accomplir est beau comme une rose dont la tour Eiffel assiégée à l’aube voit enfin s’épanouir les pétales. Il est grand comme un besoin de changer d’air, il est fort comme le cri aigu d’un accent dans la nuit longue ». Merci à vous. IL est grand comme le cri aigu d’un accent dans la longue nuit...et rajoutons, des longs couteaux. Ces jours, nous aborderons la bio-éthique et la majorité des français vont donner leur accord,...Complices du désastre. Avec la bénédiction d’Elisabeth ROUDINESCO. Merci Madame. 

    • rosemar rosemar 14 mars 11:52

      @Antoine

      C’est la société dans son ensemble qui est responsable de cet état de faits... 

    • @rosemar


      avant 1940, la peuple était déjà acquis au nazisme,... L’ombre de la mort faisait son lent travail de destruction,...

    • Antoine 14 mars 13:35

      @rosemar
      Non. La société se soumet à l’idéologie dont on l’abreuve.
      Sans parler des coups de force comme le mariage pour tous.


    • Antoine 14 mars 15:12

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Il est frappant de constater que le poème cité par Taubira évoque de façon explicite la mort du père puisqu’il poursuit :

      ...
      voit s’épanouir enfin les pétales dans le flonflon d’un 14 juillet de Roi à guillotiner ou encore à pendre au carrefour de la République toujours à naître.

      La garce a préféré en taire une partie.


    • Cadoudal Cadoudal 15 mars 02:18

      @Antoin
      Après avoir lu cet appel au meurtre, je suis tombé la dessus :

      http://dormirajamais.org/invitation/

      Tous le processus de fabrication des mineurs isolés, édifiant...

      "Récemment dans le #Nord on a retrouvé les papiers d’un clandestin qui était déclaré mineur par la justice. Il avait 31 ans ! Ces erreurs arrivent relativement souvent."

      https://twitter.com/Tancrede_Crptrs/status/973622810290610178?ref_src=twsrc%5Etfw


    • Cadoudal Cadoudal 15 mars 03:02

      @Cadoudal
      Rions un peu...
      Ou pleurons de voir le degré de connerie des Bretons frôler des sommets jamais atteints...

      Il s’agit d’hommes sans titre de séjour.

      Certains d’entre-eux sont mineurs. Parmi eux, un jeune homme passé la veille devant le tribunal...

      Ils se sont tous vus délivrer des convocations pour comparaître devant le tribunal correctionnel ou le tribunal des enfants.

      https://www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/brest-les-telephones-voles-pendant-les-calins-5617549

      Ils se sont vu délivrer des convocations... lol...


    • covadonga*722 covadonga*722 14 mars 11:26

      Oh voui maîtresse !! j’ai été un vilain garçon punissez moi maîtresse !!






      ça vas je sort , j’ai honte mais .....pas longtemps 

      • arthes arthes 15 mars 09:56

        @covadonga*722


        Mais : C est bon la hoooonte smiley

        Moi j aime bien punir les vilains garçons.. . smiley

        Enfin, un sujet ou on peut parler cul , détente érotique !



      • covadonga*722 covadonga*722 14 mars 11:26

        je sors .... vous voyez que je suis vilain ...maîtresse.... 


        • mmbbb 14 mars 19:02

          @covadonga*722 Désoramais votre maitresse vous coute cher, surtout lorsqu elle vous fouette


        • Ben Schott 14 mars 11:29

           

          Je suis globalement d’accord, à une nuance près : les petits garçons doivent faire l’objet de sanctions exemplaires et d’une surveillance particulière, dans la mesure où ils sont potentiellement des persécuteurs du genre féminin devenus adultes. À contrario, les petites filles, de part leur appartenance à un genre persécuté depuis les origines de l’espèce, doivent faire l’objet d’une bienveillance particulière.
           


          • rosemar rosemar 14 mars 11:55

            @Ben Schott

            Les filles ne sont pas forcément les plus sages... et il faut sévir aussi contre certaines élèves délurées..

          • Ben Schott 14 mars 12:00

            @rosemar
             

            « Les filles ne sont pas forcément les plus sages »
             
            Faites bien attention à ce que vous dites, ces propos sont limite répréhensibles.
             


          • arbinger 15 mars 10:15

            @rosemar
            et il faut sévir aussi contre certaines élèves délurées..

            Tout un programme, mais je pense que se sont des promesses toujours des promesses...  smiley  smiley

            Bon ok je sors.... smiley


          • Konyl Konyl 14 mars 11:38

            Merci pour cet article, je n’ai pas tout suivi, est ce que c’est lié à un projet de loi ou un constat ?
            Je vous rejoins carrément sur le fait qu’une punition (adaptée) est essentiel au bon développement de l’enfant. Sinon on va effectivement se retrouver avec des « J’ai le droit » partout.

            Une sanction adaptée, doublé d’une explication car si l’enfant ne comprend pas il recommencera.


            • rosemar rosemar 14 mars 11:56

              @Konyl

              C’est un constat : dans une société où l’enfant est roi, on a tendance à lui accorder tous les droits...

            • PiXels PiXels 14 mars 18:38

              @rosemar


              « dans une société où l’enfant est roi,... »

              Parce que pour vous une société où le premier des deux parents qui se trouve un plus jeune ou une plus belle, remplace son conjointr comme il le fait avec son iphone par un nouveau modèle plus récent et plus performant, une société où la « règle du jeu » est « le premier qui bande enc.... l’autre », cette société est « une société où l’enfant est roi,... » ?

              Si dans le monde merveilleux du show-biz, « première de cordée » en la matière, le phénomène pose (peut-être) moins de problèmes (a priori déjà pas du point de vue financier), il n’en va pas de même pour le « servum pecus » où quand les parents boivent ce sont les enfants qui trinquent.

              La femme libérée revendique le droit de « disposer de son corps », celui de « jouir sans entrave », celui de « faire des bébés toute seule », le « droit à l’enfant »... en se contrefichant royalement des droits DE l’enfant (mais grâce aux merveilleux progrès de la science ça vaut maintenant aussi pour les « mâles », ... et les autres genres !


            • rosemar rosemar 14 mars 23:01

              @PiXels

              Les enfants eux-mêmes reçoivent des i-phones, sont abreuvés de cadeaux, de loisirs de toutes sortes...  Alors, bien sûr, il existe aussi des enfants malheureux et pauvres... c’est évident.

            • Quand un individu n’a plus la possibilité de projeter sa violence intérieure sur la LOI, celle-ci trouve un exutoire bien plus auto-destructeur. Il appelle inconsciemment cet interdit de l’inceste et du meurtre (incarnée par la Loi dont le fondement est la diiférence suxuelle), comme Don-Juan face à la Statue du commandeur en excitant la guerre : sous couvert de racisme, de problème de territoire ou même de harcèlements sexuels et viols.


              • Autrement dit. Si la loi n’est pas du côté de l’enseignant, celui-ci aura beau jeu de vouloir ré-introduire la punition, il n’aboutira pas. http://www.psychologies.com/Planete/Societe/Articles-et-Dossiers/Mariage-gay-les-enjeux-du-projet/Jean-Pierre-Winter-Legaliser-l-homoparentalite-c-est-tuer-le-pere-et-la-mere.&nbsp ;


                • Clocel Clocel 14 mars 11:56

                  Pour le plaisir des maux !? smiley

                  OK, je sors...


                  • L’extrême-droite ne fait que récolter le travail de sape de la gauche. Avec l’ombre de Joffrin, proche des Le PEn en coulisse. BRAVO.


                    • Nicolas_M bibou1324 14 mars 12:02

                      Pas d’accord pour le volet « corporel ». 


                      A la maternelle, les enfants qui tapent les autres sont systématiquement ceux dont les parents utilisent des châtiments corporels, c’est frappant (hahaha ...) en emmenant son enfant à l’école. Oui, l’enfant reproduit naturellement le comportement des adultes.

                      Dans 90% des cas, une explication sèche les yeux dans les yeux suffit pour qu’un môme ne recommence pas. Dans les 10% restants, une punition utile (réparer ses bêtises) finit d’imprimer la règle d’obéissance aux adultes dans sa tête.

                      Si je parle d’école maternelle, ce n’est pas anodin. Pour moi le comportement vulgaire / effronté / violent est ancré complètement et définitivement avant les 5 ans. C’est un peu comme ceux qui essaient d’apprendre les bases la politesse aux enfants en CP, la bonne blague ... Personnellement mon fils avait parfaitement acquis les règles du « s’il te plait » - « merci » à 15 mois.

                      Bien sûr, à l’adolescence, avec les hormones, les comportement peuvent temporairement changer. Mais si l’éducation a été bien faite en amont, les problèmes sont moins graves.

                      • rosemar rosemar 14 mars 12:13

                        @bibou1324

                        Dans tous les cas, les châtiments corporels doivent être interdits à l’école, évidemment... 

                        Je souligne dans l’article cette tendance générale à accorder beaucoup de droits aux enfants, aux adolescents : souvent les parents les exonèrent de tout...

                      • mmbbb 14 mars 19:07

                        @rosemar il est evident que nous sommes passes entre les deux extremes entre les chatiments dont Jarni....relate et desormais aujourd hui , ou il est difficile de corriger un mioche Mais bon beaucoup de parents sont responsables mais cette responsbilite est eludée


                      • Montdragon Montdragon 14 mars 13:02

                        Article fascisant voulant nous faire revenir aux vieux temps des colonies et de la virilité assumée des hommes blancs exploiteurs, alors qu’il est bien entendu dans les Loges que seul le divers a le droit de se comporter en homme, prédateur s’il le faut, au nom de la très sainte mixité mondialisante, que son nom soit honoré, amen.


                        • Le terme de punition n’est pas judicieux. Les enfants ont surtout besoin d’être tutorés, guidés et cadrés. Ce qui nécessite un certain effort. Les parents n’étants déjà plus aux manettes....


                          • rosemar rosemar 14 mars 18:34

                            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                            C’est un terme ancien venu du latin... venu du mot « poena », « la peine, le châtiment »...
                            Et de toutes façons, on n’a jamais rien sans peine ! 

                          • Un peu comme au jeu de l’Oie. Si on ne respecte pas les règles du jeu, le jeune doit subir une sanction qui met l’élève momentanément « hors jeu » avec la possibilité de ré-intégrer le groupe. La punition se rapproche plus de l’idée de culpabilisation souvent arbitraire,...


                            • Antoine 14 mars 15:01

                              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                              L’image du jeu de l’oie est bonne : quand le féminin prend le pouvoir il étouffe les récalcitrants comme le ferait un boa de sa proie.
                              De toute façon la femme est mal faite pour punir puisqu’elle est faite pour aimer.


                            • Avec le « mariage homosexuel », l’idée même de maturation a été totalement balayé. 


                              • alain_àààé 14 mars 14:56

                                je ne sais que pensé de votre article Mme.j ai mon épouse qui était prof a eu dans sa classe dans les années 80 des voyoux. protégés par l association des parents d éléves dont je pense que tout le monde sait qu ils ont leur carte au parti socialiste. des jeunes.jouaient du cran d arrét qui attérrissait planté dans le tableau de la classe.J allais la cherché avec mon chien un doberman qui lorsqu ils voyaient le chien ces jeunes cons ne sortaient pas du lycée.elle a une fois mis une claque sur un connard.le lendemain elle était convoquée par le directeur du lycée qui lui mis un blame et recu un convocation au rectorat et une mise a pied une jourrnée.et tout cela parce que le pére de l éléve avait porté plainte qui faisait parti des parents d éléves.

                                je voudrais faire une mise au point MmeMélusine au lieu d écrire des conneries.relisez vous quand vous écrivez que le peuple était déja acquis aux idées nazis.peut étre etre vous une juive pour sortir des conneries et je ne peux laissé passer ca Mme car les miens catho ont été déporté et des cousins gitans déportés eux aussi.en tant qu ancien président des déportés francais cela me révolte.vous arrivez sur agora depuis peu mais au moins respecté les gens.

                                • Buzzcocks 14 mars 15:38

                                  @alain_àààé
                                  Merci du témoignage mais c’est écrit en quelle langue ?


                                • @Buzzcocks


                                  Effectivement, cette orthographe approximative risque de ne pas vraiment convaincre le lecteur,... Ce Monsieur m’attaque déjà depuis un certain temps. Il doit avoir ses raisons,...

                                • sls0 sls0 14 mars 16:38

                                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                  Et les raisons ne manque pas, je n’ai jamais vu un nombril aussi démesuré.

                                  Vu la taille de votre bled, la plupart des gens doivent vous éviter, le seul endroit où vous avez une existance (virtuelle) c’est sur agoravox. On ne peut vous éviter mais parfois une réponse amère peut survenir.

                                • @sls0


                                  Restez au moins cohérent. Le zozo aah machin me reproche d’attirer les hommes et vous de les faire fuir. 

                                • sls0 sls0 14 mars 17:31

                                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                  Je ne parle pas des hommes en particulier mais de la population en géneral et ça ne m’étonnerait pas que même les animaux qui ne sont pas sous votre garde vous évitent aussi. Ils sont très sensibles aux égos démesurés.


                                • @sls0


                                  Demandez l’avis à ma chatte qui est restée six mois à l’extérieur dans le froid, la pluie, la neige et que nous avons enfin décidé d’accueillir, ce qu’elle en pense ?  On me reproche mon égo démesuré : une personne m’a dit un jour : c’est commettre un crime que de laisser ses talents en friche,... L’égo n’est pas en soi un défaut, puisqu’il s’agit d’améliorer ce que ne parents nous on légué. C’est une sorte d’hommage et de reconnaissance envers nos ancêtres. Je sais, mon point de vue n’est pas très tendance,...ni communiste, ni consumériste ou capitaliste.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès