• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Émirats arabes unis-Chine : Plusieurs options stratégiques

Émirats arabes unis-Chine : Plusieurs options stratégiques

JPEG

En juillet de l’année dernière, le président chinois Xi Jinping s’est rendu à Abu Dhabi. Les Émirats arabes unis et la République de Chine sont convenus d’approfondir leurs relations bilatérales et d’établir un partenariat stratégique global.

Près d’un an plus tard, Son Altesse Sheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, Prince héritier d’Abou Dhabi et Commandant suprême adjoint des forces armées des EAU, s’est rendu à Pékin. Les deux parties ont signé 16 accords et mémorandums d’accord afin de renforcer ce partenariat stratégique global.

Le moment choisi pour la visite révèle le degré d’amitié, de coordination, de cohérence et de compréhension entre les dirigeants des deux pays. Mais il se conjugue aussi avec la dynamique de ces relations stratégiques qui ont un haut degré de particularité et de vitalité.

Depuis l’établissement de leurs relations en novembre 1984, les Émirats arabes unis et la Chine ont une vision commune pour développer leurs relations et tirer parti de leurs capacités respectives afin de réaliser les objectifs, aspirations et intérêts des deux pays et peuples.

Ces relations se sont développées en fonction d’un agenda indépendant des variables régionales et internationales. Depuis 2012, les deux pays ont entrepris un partenariat stratégique pour les relations, qui est désormais devenu le Partenariat stratégique global en 2018. Le long processus de coopération a débouché sur des partenariats profonds dans divers domaines du développement.

Il est bien connu que les EAU ont une vision stratégique ambitieuse qui vise les indicateurs de compétitivité globale les plus élevés. De tels objectifs exigent une ouverture et une coopération profondes avec tous les pays du monde, en particulier avec une puissance économique qui a un impact énorme sur l’économie mondiale comme la Chine.

La Chine a un rôle important et une forte présence non seulement dans l’économie et le développement, mais aussi à tous les niveaux stratégiques. Elle est fortement liée à la région du Golfe, à la fois par les exportations d’énergie et par la coopération conjointe avec les EAU et le CCG dans le cadre de l’initiative Belt and Road.

La coopération stratégique croissante entre les Émirats arabes unis et la Chine se reflète dans la réalité et les chiffres avant les mots et les déclarations officielles communes.

Il y a plus de 200 000 ressortissants chinois qui travaillent et investissent dans les Émirats arabes unis, ainsi que quelque 4 000 entreprises chinoises. Un échange commercial annuel a dépassé le plafond de 50 milliards de dollars. Le réseau d’intérêts énormes est la combinaison des deux pays et fait d’eux des partenaires stratégiques très importants l’un pour l’autre.

La Chine considère les Émirats arabes unis comme «  l’oasis du développement dans le monde arabe,  » a déclaré le président chinois Xi Jinping. «  La Chine et les Émirats arabes unis sont devenus des amis qui s’entraident et se complètent, et des partenaires importants qui communiquent et se coordonnent en permanence sur les questions régionales et internationales,  » a-t-il dit. Il a ajouté, «  Nos deux pays sont géographiquement éloignés l’un de l’autre et différents sur le plan des conditions nationales. Mais nous sommes fiers d’avoir un entrepreneur et des gens créatifs qui n’abandonnent jamais leurs rêves.  »

Ces liens étroits et ces visions ambitieuses qui rassemblent les deux pays, les dirigeants et les peuples constituent une base solide pour des relations prospères et un modèle de partenariat stratégique entre les nations.

La Chine est la deuxième plus grande économie du monde avec les premières réserves de change du monde. Au cours des cinq dernières années, elle a atteint le taux de croissance du PIB le plus élevé au monde et se classe au premier rang des exportations mondiales.

Si nous y ajoutons les atouts stratégiques traditionnels, tels que sa qualité de membre permanent du Conseil de sécurité et son grand impact stratégique mondial, et sa transformation éventuelle en pôle mondial dans un système multipolaire, nous pouvons comprendre comment les relations entre les deux pays sont dans un intérêt commun.

La Chine va rapidement de l’avant avec l’initiative Belt and Road, qui concerne environ 70 pays et représente environ 65 % de la population mondiale et environ 40 % de sa production intérieure. Elle soulève le slogan de la coopération «  gagnant-gagnant.  »

Le renforcement des relations stratégiques entre les EAU et la Chine n’est pas une recherche d’une alternative ou d’un choix stratégique pour d’autres relations avec d’autres pays alliés. Il s’agit d’un élargissement des domaines de coopération et des options stratégiques qui s’offrent à l’économie des EAU pour se développer, croître et atteindre ses objectifs ambitieux. Toutes les relations entre les Émirats arabes unis et les grandes puissances empruntent un chemin distinct, avec des objectifs et des aspirations différents. Il n’y a pas de conflit ou de contradiction dans ses relations.

Notre ambition pour le XXIe siècle est grande. Cette ambition exige la recherche d’opportunités et l’élargissement des domaines du travail, du développement, de la production et de la prospérité pour le bonheur de tous les peuples, et pas seulement de ceux des EAU.

Un État qui porte la responsabilité de construire un modèle et porte le flambeau de l’espoir dans une région où les nouvelles de conflits, d’intrigues et de complots sont légion, porte le fardeau du succès. Il a pour responsabilité de faire vivre le rêve et l’espoir dans le cœur de dizaines de millions de personnes et dans le monde entier.


Moyenne des avis sur cet article :  1.21/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 2 août 18:03

    Emirats Arabes Unis : 83 000 km2 / 9 500 000 hab

    Chine : 9 596 961 km2 / 1 418 000 000 hab.

    Circulez, y a rien à voir


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 2 août 18:29

      @Séraphin Lampion

      vous me direz, il y a le Vatican aussi et Monaco
      l’auteur devrait nous informer sur les relations de la Chine avec ces deux états


    • Christian Labrune Christian Labrune 5 août 16:35

      Le monde change très lentement, mais il change, et les orientations politiques actuelles des états de la péninsules arabiques vont dans le bon sens. Il y aura bien des tensions et des difficultés à prévoir à cause des ambitions hégémoniques de la Chine en matière d’économie, mais tout cela ne devrait rien avoir de vraiment insurmontable.

      Le plus grand danger actuel est du côté des états qui ne sont pas capables de faire face aux transformations du monde moderne et de s’y adapter avec intelligence et pragmatisme. Ils espèrent, comme l’Iran et beaucoup de pays du Maghreb, trouver leur salut dans la violence des pires obscurantismes. Ceux-là risquent fort de connaître à peu près le même destin que les dinosaures du crétacé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès