• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > En route pour 2019 !!

En route pour 2019 !!

JPEG

2018 aura été marqué par l’explosion de colère du peuple en difficulté sur un plan économique et social. Malgré les raisons multiples qui ont motivé ces luttes nous noterons 3 grandes orientations.

La hausse des taxes et des carburants.

La baisse incessante du pouvoir d’achat et son cortège de misère

La volonté du peuple à prendre part aux décisions politiques de l’avenir affirmant une volonté d’un besoin de plus de démocratie avec pour revendication la création d’une assemblée constituante.

 

Depuis 1968, les gouvernements successifs et les patrons d’entreprises ont fermé tout dialogue avec les représentants syndicaux voire engagé contre ces derniers une chasse aux sorcières en refusant de négocier sur les cahiers de revendications. Il espérait ainsi baisser l’influence des syndicats de lutte, casser tous mouvements sociaux et ainsi s’accaparer du pouvoir politique et social dans le but d’exploiter encore plus les salariés. S’en sont suivit : gel sur les salaires, casse des conseils de Prud’hommes, démentiellement du Code du travail et la liquidation des entreprises publiques.

La volonté des gouvernements successifs à vouloir privilégier les grands patrons s’est traduite par des cadeaux financiers (pacte de responsabilité, CICE, exonération de la dette patronale en matière de charges salariales, suppression de l’I.S.F), augmentation des taxes et des impôts du peuple, pour financer à la fois les créations hypothétiques d’emplois, la recherche et l’amélioration du service publique (sic) n’a servi à rien sinon qu’à enrichir ces ventrus du capital.

 Bilan, les patrons réclament toujours plus d’argent et le nombre d’emplois n’augmentent pas.

 Par contre pour les plus défavorisés pour 50% d’entre eux n’arrivent même plus à boucler leurs fins de mois.

 A quoi sert notre argent, à qui profite-t-il ??

 Pendant que les plus défavorisés payent des agios aux banques, les ventrus placent leur fric dans des paradis fiscaux.

 Cette majorité gouvernementale aux ordres du Capital continue, alors que son bateau prend l’eau, sa stratégie du mensonge à longueur d’antennes, de la provocation se servant des médias du Capital pour déverser des inepties. Ces élus de droite et ces soldats de La REM tentent d’imposer un ordre nouveau afin d’établir des lois qui privilégieront la nouvelle société aristocratique.

 Ces représentants de la haute finance n’ont qu’un objectif : réduire le peuple au silence en utilisant le lavage de cerveau, la violence, restreindre les libertés, pour mieux l’asservir.

 C’est cela que le peuple et les gilets jaunes refusent, et par la lutte réclament une réelle augmentation du pouvoir d’achat pas une mendicité, un changement profond de la constitution permettant aux citoyens d’avoir un contrôle sur les agissements des élus en matière de politique économiques et sociales.

03/01/2019


Moyenne des avis sur cet article :  3.64/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • pipiou 4 janvier 12:01

    "démentiellement du Code du travail

    "  smiley  smiley  smiley

    A force de répéter des slogans pré-fabriqués en boucle on finit par dire n’importe quoi.


    • zzz'z zzz’z 4 janvier 13:26

      @pipiou
      +1
      Saloperie de correcteur orthographique… Démantèlement doit être le terme consacré par la doxa. 


    • Durand Durand 4 janvier 14:29

      .

      « C’est cela que le peuple et les gilets jaunes refusent, et par la lutte réclament une réelle augmentation du pouvoir d’achat pas une mendicité, un changement profond de la constitution permettant aux citoyens d’avoir un contrôle sur les agissements des élus en matière de politique économiques et sociales. »

      .

      Le changement profond de la Constitution qui n’a plus permis aux citoyens d’avoir un contrôle sur les agissement des élus est intervenu en 2007, lorsque ces mêmes élus ont modifié la Constitution pour la rendre compatible avec le Traité de Lisbonne dont ils ont approuvé la ratification dans la foulée.

      Ce faisant, ils se sont eux-même placés – sans en avoir le mandat et en violation du NON au référendum de 2005 – sous la coupe de la prévalence du Droit communautaire sur le Droit national et ont donc mis fin à leur fonction représentative des intérêts de leurs électeurs : les traités européens leur interdisent, en effet, de légiférer, sur quelque sujet que ce soit, dans une direction opposée à la politique de l’Union...

      Pour revenir à la Constitution initiale, il faut donc impérativement sortir de l’Union Européenne.

      .


      • zygzornifle zygzornifle 5 janvier 09:50

        En route pour le juge voila le programme de Macron et de Castaner pour les contestataires ....


        • Crab2 5 janvier 10:52

          Charlie Hebdo publie ce samedi un numéro commémoratif : " Vous êtes encore là ? ", et dresse le portrait sombre d’une société française " anti-Lumières ".
          suite  :

          https://laicite-moderne.blogspot.com/2019/01/charlie-hebdo-samedi-5-janvier-2019.html



          • zygzornifle zygzornifle 5 janvier 11:23

            En déroute le Manu ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Libertad14

Libertad14
Voir ses articles







Palmarès