• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Encore un recul de l’âge de la retraite ? Quelle honte (...)

Encore un recul de l’âge de la retraite ? Quelle honte !

JPEG

Et on reparle du recul de l'âge de la retraite ! Alors que le travail se fait rare, que le nombre de chômeurs ne cesse de croître, il serait question d'un recul progressif de l'âge de la retraite, jusqu'à 64 ans...

Une honte !

"Il faut travailler plus", on connaît ce refrain !

Que dire ? Chômeurs, employés à temps partiel, jeunes en quête de travail correctement rémunéré, précaires... "Si tous ces gens avaient un emploi formé et rémunéré en conséquence, le problème de l'équilibre financier des régimes de retraites à long terme serait en partie réglé, car qui dit salaire dit cotisations sociales.", écrit fort justement Jack Dion dans un article du journal Marianne.

Et il précise : "C'est la crise de l'emploi qui crée le déficit, pas l'âge de départ à la retraite."

Et de rajouter : "Au passage, on justifiait la chose par l'augmentation de l'espérance de vie, en oubliant que celle-ci n'évolue pas de manière similaire pour tout le monde."

 

Un reportage lors du JT de France 2 évoquait aussi ce sujet :

"Travailler deux ans de plus et prendre sa retraite à 64 ans au lieu de 62, le sujet est sur la table, au lendemain des élections régionales.

Dans une menuiserie de la région parisienne, cette nouvelle inquiète : un architecte de 60 ans qui prévoit de partir dans deux ans, témoigne :

"J'ai commencé à m'intéresser à la retraite cette année : ça fait peur des changements comme ça, c'est décevant."

 

Bien plus jeune, un menuisier s'alarme de devoir exercer plus longtemps ce métier physique.

"Des fois, on prend la retraite et on meurt deux ans ou cinq ans, après, on n'en profite pas. Franchement, c'est pas bien du tout."

Une évidence : certains travaux pénibles ne permettent pas de profiter pleinement de la retraite : quelle injustice !

 

"Le gouvernement voudrait augmenter rapidement l'âge de départ à la retraite de 6 mois par génération, en clair : un salarié né en 1961 travaillerait 6 mois mois de plus, jusqu'à 62, 5 ans. Et à la fin de la réforme un natif de 1964 pourrait prendre sa retraite deux ans plus tard qu'aujourd'hui, à 64 ans.

Mais à moins d'un an de la présidentielle, une telle réforme pourrait de nouveau pousser les Français dans la rue.

Selon le journal Les Echos, elle permettrait de dégager 14 milliards d'euros, à l'horizon 2026, ce dont doutent les syndicats.

 

"Aujourd'hui, une personne sur deux qui prend sa retraite n'est pas en emploi. Elle est au chômage, en invalidité. Donc, si vous leur demandez de travailler plus longtemps, elles seront plus longtemps au chômage, plus longtemps en invalidité, et les économies qu'on fera côté retraite, on les transférera sur d'autres budgets sociaux.", déclare Frédéric Sève, secrétaire national de la CFDT. 

Des remarques frappées au coin du bon sens...

 

Hélas, comme l'écrit Jack Dion, la France est soumise aux diktats européens, "à la commission de Bruxelles qui somme les gouvernements des pays de l'UE d'en revenir au plus vite aux normes comptables qui tiennent lieu de bréviaire."

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2021/06/encore-un-recul-de-l-age-de-la-retraite-quelle-honte.html

 

Source :

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/carriere/vie-professionnelle/retraite/reforme-bientot-une-retraite-a-64-ans_4682291.html

 

Vidéo :

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

77 réactions à cet article    


  • njama njama 30 juin 17:56

    Ce n’est pas en reculant l’âge de la retraite que cela créera des (ou plus d’) emplois,

    par contre les salariés âgés ont de meilleurs salaires la plupart du temps en raison de l’ancienneté et/ou du mérite, donc ils cotisent davantage au système des Caisses de retraite qu’un jeune débutant au smic, ou qu’un apprenti.

    Indépendamment de l’incidence sur l’emploi, en reculant l’âge de la retraite, ce sera deux années de pension en moins de versées vs l’espérance de vie moyenne.

    Dans un cas comme dans l’autre, c’est toujours une question d’argent.

    Autre point, contrairement au salarié du privé, l’État ne provisionne dans une caisse de retraites des fonctionnaires, il inscrit cela juste dans le passif de son bilan, et verse les pensions au fil de l’eau.


    • tashrin 1er juillet 09:44

      @njama

      Indépendamment de l’incidence sur l’emploi, en reculant l’âge de la retraite, ce sera deux années de pension en moins de versées vs l’espérance de vie moyenne.

      ... qui seront donc financées par Pole Emploi tout en évitant au passage de verser une retraite à taux plein...


    • JulietFox 3 juillet 12:30

      @njama
      Pour ma part, comme 25000 de mes collègues de l’Automobile Française, nés entre 1943 et 1944, je suis parti à 56 ans, car jugé "âgé.
      Le plan s’appelait C A S A : Cessation d’Activité, des Salariés Agés.
      Vous l’aviez lu dans la presse ?

      De toutes façons les gens qui bosseront dans des professions usantes physiquement, passeront bien avant 94 ans, dans la catégorie, invalidité.


    • Fergus Fergus 30 juin 17:57

      Bonjour, rosemar

      Union européenne ou pas, la question serait posée de la même manière. Il y a en effet deux logiques qui s’affrontent :


      D’une part, la logique sociale : allonger la durée de travail, c’est contribuer à maintenir toujours plus de personnes dans le chômage et la précarité. La légitimité est, aux yeux des tenants de cette voie-là, de maintenir, voire d’abaisser l’âge de la retraite pour répartir l’activité.


      D’autre part, la logique comptable et démographique : plus l’espérance de vie augmente et plus les gens vivent longtemps en bonne santé, plus il est légitime aux yeux des tenants de cette voie d’allonger la durée du travail pour non seulement réduire les déficits mais tendre vers l’équilibre des comptes. 

      Il va de soi que je suis partisan de la première voie, l’humain devant prendre le pas sur la finance !


      • rosemar rosemar 30 juin 18:39

        @Fergus

        Mais l’espérance de vie a tendance à stagner, voire régresser... de plus, l’espérance de vie en bonne santé n’est que de 63,4 ans pour un homme, et de 64,5 pour une femme.
        https://www.sciencesetavenir.fr/sante/age-pivot-quel-est-l-age-d-esperance-de-vie-en-bonne-sante-en-france_140319


      • Fergus Fergus 30 juin 18:51

        @ rosemar

        J’expose les thèses telles qu’elles sont défendues par les uns et les autres.
        En ce qui me concerne, la seule voie qui devrait être suivie est celle du partage du travail entre les actifs potentiels, ce que ne permettrait évidement pas un allongement de la durée du temps de travail.


      • njama njama 30 juin 20:00

        @Fergus
        bonsoir
        exemple la Caisse de Retraites des avocats a provisionné (d’après ce dont je me souviens) environ « 3 milliards » d’€uros pour les retraites de ses adhérents Elle n’est pas la seule à l’avoir fait, en toute prévoyance démographique et professionnelle...

        Que propose Macron, sans plus de détails précis (?), de niveler tout cela, toutes les Caisses !!! ?? avec un €uro cotisé, donne droit à...

        Cela deviendrait le plus grand hold-up de tous les temps, c’est simplement inacceptable


      • Fergus Fergus 1er juillet 09:00

        Bonjour, njama

        C’est vrai. Mais en même temps il n’est pas absurde de vouloir tendre vers un régime universel. Un casse-tête dont on n’est pas près de sortir sauf à mettre en place une usine à gaz transitoire visant une convergence à un horizon de 20 ans.


      • Aristide Aristide 1er juillet 09:24

        @Fergus

        usine à gaz transitoire visant une convergence à un horizon de 20 ans.


        C’est plutôt de l’ordre de 60 ans et plus !

        En matière de retraites les droits acquis le sont sur la base de la législation au moment de la cotisation, ce qui veut dire qu’un jeune qui rentre actuellement dans une organisation qui bénéficie d’un régime spécial, verra sa pension de retraite calculé sur la base de ces droits.

        S’il a 20 ans et que l’âge de la retraite soit de 65 ans, facile à calculer, dans 45 ans, on utilisera les règles de calcul de ses droits de pension sur cette base. Si vous ajoutez qu’il peut décéder avant et se marier par exemple à 50 ans avec une femme de 30 ans. La pension de reversion sera calculée au 65 ans de la dame, donc dans 35 ans + 30 ans, soit 65 ans !!!

        Et ce n’est pas tout, tous les systèmes de retraites qui ont été rattachés au régime général bénéficient d’une caisse compensatrice pour régler les problèmes liés aux droits spéciaux. D’ailleurs, il ya aurait beaucoup à dire avec l’exmple de EDF/GDF, Le régime général a repris les droits pour EDF/GDF, en gros le RG paye la partie régime général au retraités de cette boite. Pour cela, la Sécu a touche une soulte, un montant sensé couvrir les sommes qui seront à verser par le RG au titre des pensions. Et bien, le RG a calculé en milliards le manque lié à cette opération, ce sont donc avec les cotisations du privé que l’on finance les retraites des anciens d’EDF/GDF !!!

        Si on utilise les mêmes sous-évaluations de la soulte Etat étant juge et parti, , multipliez cette opération pour tous les régimes spéciaux et vous mettez le régime général de retraite à la faillite. 

        En France, il faut le savoir, la Sécurité Sociale, ce n’est pas l’Etat, c’est privé (*),
         il est assez facile de voir que l’Etat fait porter à la Sécu des déficits qui ne lui appartiennent pas !
         
        (*) Tous les employés de la Sécu cotisent comme le privé, et sont affiliés aux mêmes caisses pour la maladie et la retraite, ils ne sont pas fonctionnaires ... 


      • nemesis 2 juillet 08:21

        @Fergus
        , la seule voie qui devrait être suivie est celle du partage du travail entre les actifs potentiels


        Il faudrait commencer par occuper le 1,000,000 d’emplois non pourvu.
        Quand on brade le baccalauréat par démagogie, il ne faut pas s’étonner que les gens aient des prétentions aux dessus de leur capacité et que le travail soit le plus souvent bâclé qu’il s’agisse
        des cuisinistes,
        des postiers,
        des cantonniers des agglomérations « socialistes »,
        des employés de banque etc, etc...

        Il faut veiller au grain à tout moment ou être capable de bricoler pour rattraper les conneries des artisans très chèrement payés même « au noir »

        VV la République , VV la France !!!


      • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 3 juillet 10:46

        @Fergus
        C’est aussi un problème de répartition de la richesse.

        Lorsque les actionnaires des grands entreprises du caca rente font des records de dividendes, et que l’impôt sur les sociétés ne cesse de diminuer (autrefois il était à 50 %), d’une part, c’est moins d’argent pour les salariés, donc les caisses de retraite, et d’autre part pour l’Etat. La généralisation du chômage est une autre cause qui n’est jamais abordée, avec la destruction en parallèle du service public.

        Ils veulent nous faire croire que ce sont des recettes simples qui résolvent des problèmes complexes, car ils défendent leurs intérêts avec ces recettes.


      • ZenZoe ZenZoe 30 juin 18:06

        La honte, c’est qu’en France, l’âge de départ varie beaucoup. De 52 ans à 67 ans, et pas toujours sur des critères recevables.

        L’égalité, c’est en France qu’on en parle le plus, et qu’on l’applique le moins.


        • rosemar rosemar 30 juin 18:34

          @ZenZoe
          Qui part à 52 ans ? Pour quelles raisons ?


        • ZenZoe ZenZoe 30 juin 19:03

          @rosemar
          Certains corps de métiers dans la fonction publique.


        • rosemar rosemar 30 juin 20:02

          @ZenZoe

          C’est bien vague !


        • Decouz 30 juin 22:37

          @rosemar
          Les militaires,

          La retraite de base
          En principe, le militaire quitte ses fonctions vers l’âge de 43 ans, soit après 25 années de service. Depuis la réforme de 2010, cette durée de service va progressivement augmenter de 4 mois par an pour atteindre 27 ans pour l’officier de l’armée.
          Les gendarmes, les policiers.

          Certains militaires font une deuxième carrière dans le privé :


        • jymb 30 juin 22:54

          @ZenZoe

          Exact, je suis stupéfait de croiser tous les jours des personnes qui sont parties à la retraite dés 55 ans voire 53 ans ! avec des explications genre « j’ai travaillé dans la chimie » ??? « j’étais à la SNCF » ( roulant ? non, dans des bureaux d’étude !! ) etc etc 
          les situations privilégiées sont nombreuses...une mise au niveau pour tous permettraient certainement d’assurer une retraite uniformisée à 59/60 ans ...mais il est psu facile de taper sur les non protégés. 


        • rosemar rosemar 30 juin 23:22

          @Decouz

          Des métiers à risques tout de même :

          « ces agents de la fonction publique bénéficient de spécificités en matière de retraite... Pour tenir compte des particularités de leur métier qui s’exerce par nature dans des conditions pénibles (travail de nuit, horaires décalés…) et présente des risques particuliers. »



        • troletbuse troletbuse 1er juillet 00:00

          @rosemar
          Toujours vos travers.
          Vous ne vous êtes pas encore aperçu que la stratégie des politicards est de vous aiguiller vers les régimes particuliers où tous les gogos comme vous se jettent dessus afin de diviser l’opinion. On l’a vu pour EDF, SNCF, etc.


        • OGM-dixit 1er juillet 00:53

          @Decouz HUE  !

          Une retraite d’adjudant chef après 30 ans ça ne vole pas haut ; au mieux 1400€ non ?



        • ZenZoe ZenZoe 1er juillet 09:09

          @rosemar
          Des métiers à risque ? Ouais, pas pour tous. Tous les militaires ne sont pas sur le terrain en train de se faire canarder. Tous les agents SNCF n’ont pas des horaires décalés... Il n’est pas question ici de conditions de travail, mais de conditions statutaires, nuance !
          Si on est apte à bosser et qu’on bosse, on ne devrait pas percevoir de retraite avant l’âge légal, le même pour tout le monde, et on laisse la place aux chômeurs. C’est aussi ça le partage du travail non ?

          PS : et aussi, l’exigence d’un montant minimum de retraite individuel qui soit au-dessus du seuil de pauvreté.


        • Fergus Fergus 1er juillet 09:11

          Bonjour, jymb

          « ( roulant ? non, dans des bureaux d’étude !! ) »
          Désolé, mais cela relève de la légende urbaine.

          Ne bénéficient en effet de départs très précoces à la SNCF  idem à la RATP que les agents qui ont fait la presque totalité de leur carrière à l’exploitation dans des postes « actifs » (conducteurs, contrôleurs et agents des gares).

          Dans les « bureaux d’études », comme dans tous les autres postes sédentaires, la retraite n’a jamais été inférieure à 60 ans avant d’être portée à 62 ans.

          Des départs anticipés sont toutefois possibles pour des administratifs lorsque ces agents ont, avant d’être affecté dans un bureau, cumulé des années d’exploitation. Le calcul se fait dans ce cas en tenant compte de ces années d’« actif ».


        • ZenZoe ZenZoe 1er juillet 09:12

          @troletbuse
          En même temps, les régimes particuliers, dans un pays où l’égalité est soi-disant une valeur fondamentale, hein ?...


        • ZenZoe ZenZoe 1er juillet 09:37

          @Fergus
          Comme je le dis plus haut, le problème des régimes particuliers est qu’on se base sur le statut, et pas sur les conditions réelles d’un métier. On en vient à des aberrations comme la différence de l’âge de départ pour certaines professions selon qu’elles sont exercées dans le privé ou le public. (j’ai en tête les aide-soignantes, mais il y en a plein d’autres).


        • Aristide Aristide 1er juillet 09:52

          @Fergus

          Dans les « bureaux d’études », comme dans tous les autres postes sédentaires, la retraite n’a jamais été inférieure à 60 ans avant d’être portée à 62 ans.

          Faux, pour les nouveaux embauchés ne le sont plus sur la base du régime particulier mais sur celui du régime général. Ce sont donc les jeunes embauchés seuls, les anciens restent sur les anciens droits.

          Les plus anciens bénéficient des droits anciens soit en personnel sédentaire ou circulant. L’âge de départ est resté le même soit respectivement 55 à 57pour les sédentaires, et 50 à 52 ans pour les circulants. C’est un droit, par contre le taux plein est acquis pour 43 ans de cotisations pour les plus jeunes nés après 1973.

          Si certains à la SNCF partent après cet age minimum, c’est pour améliorer leur retraite, ils bonifient leur retraite au point que la loi impose que la retraite soit inférieure au dernier traitement !!! Un comble, quand on sait que le taux de remplacement du privé est de l’ordre de 60 à 70%.

          D’ailleurs, on parle plus souvent d’âge de départ au détriment de la durée de cotisations qui est aussi importante pour le montant des pensions.


        • koulouge 1er juillet 10:02

          @jymb
          Le cas d’une connaissance, fonctionnaire de police, parti à la retraite à 50 ans au lieu des 55 ans de sa profession. Il avait perdu 0,5% de sa retraite pour les 5 années soit 2,5% et percevait une retraite de 1.600 €.
          Cette connaissance était taillable et corvéable à merci par une hiérarchie esclavagiste à toutes heures, jours, semaines, années ( risques, dangers, permanences, rappels, urgences,... ) pour un salaire de misère. Aucune vie de famille pendant 30 ans, ostracisé par la société et une fatigue générale continuelle (danger important de « bavure »). A 50 ans, il était complètement lessivé et une retraite était devenue incontournable car il était « au bout du rouleau ». Il est dcd seul dans son coin ( divorcé et des enfants très distants ) à 64 ans... Nombreux sont les policiers « non pragmatiques » dans ce cas.


        • Fergus Fergus 1er juillet 11:19

          Bonjour, Aristide

          Vérification faite, vous avez raison pour la SNCF, mais pas pour la RATP où « la retraite (des sédentaires) n’a jamais été inférieure à 60 ans ».


        • Aristide Aristide 1er juillet 11:45

          @Fergus

          Vérification faite, vous avez raison pour la SNCF, mais pas pour la RATP

          Si vous avez lu, ce que j’ai écrit, vous constaterez que je n’ai pas parlé de la RATP.


        • Fergus Fergus 1er juillet 11:50

          @ Aristide

          Exact. C’est pourquoi je vous donne raison pour la SNCF tout en précisant ce qu’il en est pour la RATP que j’avais mentionnée et assimilée à tort à la SNCF pour la nature du régime de retraite.


        • mmbbb 1er juillet 12:42

          @ZenZoe et a la SNCF 55 ans les clercs de notaire et j en oublie ect ect 
          Vous avez raison 
          Ce qui me fait marrer chez Rosemar est ceci j avais vu a la TV un retraite SNCF 80 ballet , en tres bonne forme il est vrai qu entre deux greves, on peut preserver sa sante .
          Je joue au beauf , mais je n ai pas tout a fait tort .


        • mmbbb 1er juillet 12:44

          @ZenZoe j oubliais les trou duc de l educ ! 


        • Fergus Fergus 1er juillet 13:08

          Bonjour, mmbbb

          J’ai bien connu un conducteur retraité de la SNCF, voisin de parents paysans dans le Puy-de-Dôme. A 90 ans, il participait encore aux vendanges en racontant pour l’ambiance des blagues grivoises aux filles. Il est mort à 92 ans après 42 ans de retraite. smiley
          Mais tous n’ont pas eu sa chance.


        • chantecler chantecler 1er juillet 13:19

          @mmbbb
          Si tu parlais des trous duc d’Agx ?
          T’en connais un rayon !
          Il paraît même que tu serais chef d’escadrille !
          Cela dit continue à cracher , ça t’évite peut être d’étouffer .


        • chantecler chantecler 1er juillet 13:32

          @Aristide
          Oui,
          Mais cela faisait partie du contrat d’embauche : avantages inconvénients .
          Et il y avait des raisons historiques .
          On peut tout chambouler mais pas refuter sur un contrat en cour de route .
          Et si l’on a ce genre de discussion, c’est que notre pays livré à la mondialisation a sombré .
          Et ce n’est pas en cassant tous les droits du travail et en divisant les salaires par deux, pour s’aligner sur le quart monde qu’on arrivera à remonter la pente .
          Et les bénéficiaires du système te saluent bien .


        • troletbuse troletbuse 1er juillet 14:29

          @Fergus
          Et bien moi, j’en connais beaucoup qui n’étaient pas retraités SNCF, qui ne faisaient pas les vendanges, qui ne racontaient pas de blagues grivoises aux pisseuses et qui n’étaient pas voisins de mes parents, qui n’étaient pas dans le Puy de Dôme et qui sont morts à plus de 92 ans.  smiley


        • troletbuse troletbuse 1er juillet 14:31

          @ZenZoe
          Comme nos politicards, par exemple.


        • eddofr eddofr 1er juillet 16:26

          @Decouz

          C’est même 15 annuité pour un sous-officier.

          Enfin, il faut préciser que :
          pour un départ avant 15 ans (rang, sous-officier) ou 25 ans (officiers) de service la pension est différée à 62 ans.
           pour un départ entre 15 et 17 ou 25 et 27 ans de service, la pension est différée à 52 ans.

          A noter que la majorité des militaires du rang et des sous-officiers quittent le service actif avant d’avoir obtenu les 15 annuités requises et sont donc affiliés rétroactivement au régime de retraite général de l’IRCANTEC (62 ans et 168 trimestres requis).

          Enfin, quelques exemples de « retraite militaire » :

          15 ans de service, 24 annuités : 869 euros

          16,5 ans de service dans la marine, 24 annuités : env. 900 euros
          23,8 ans de service, retraité à 43 ans : 1.200 euros
          Sous officier, 21 ans de service (bonification pour un séjour à l’étranger) : environ 950 euros
          Major, 30 ans de service, 5 annuités statutaires et 2 annuités supplémentaires (campagnes, sauts, etc.), soit 37 annuités, donc 74% de la dernière solde : 1.682 euros
          Major avec un indice de solde exceptionnel, 39 années de service : 1.822 euros
          Adjudant-chef à l’échelon de solde le plus élevé, retraité à 53 ans, 35 ans de service : 1.629 euros
          Premier maître, 36 ans, 17 ans de service dont 15 à la mer, 29 annuités : 953,26 euros
          Retraité militaire depuis l’âge de 24 ans, pour cause de blessure : 52 ans, donc 27 ans de retraite avec pension d’invalidité à 50% : 500 euros
          Caporal chef, 15 ans de service : 848,10 euros



        • nemesis 2 juillet 08:27

          @troletbuse

          Si je peux me permettre d’intervenir... ?

          Vu l’incivisme généralisé et le consumérisme effréné, je ne me sens plus tellement solidaire des gens. Alors, un Régime particulier ? Pourquoi pas ! ... puisque c’est chacun pour sa gueule... je ne suis pas de ceux qui ont le plus à perdre.


        • Aristide Aristide 2 juillet 08:36

          @chantecler

          Et ce n’est pas en cassant tous les droits du travail et en divisant les salaires par deux, pour s’aligner sur le quart monde qu’on arrivera à remonter la pente .
          Et les bénéficiaires du système te saluent bien .

          Allons, il faut se clamer, j’ai simplement rectifié les erreurs commises par Fergus sur l’âge de la retraite. Jamais je n’ai contesté les droits ni le système de répartition, ni les régimes spéciaux ...

          Si vous lisez plus haut, ce que j’ai écrit sur la « reforme », vous verrez que je n’ai aucune prétention à savoir ce qu’il faut faire, par contre je dénonce cette farce consistant à dire que la seule réforme des régimes spéciaux règlera le problème , au contraire ...


        • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 3 juillet 10:55

          @mmbbb
          Les meilleures retraites des fonctionnaires sont celles des hauts fonctionnaires européens, ceux qui veulent instaurer la retraite à 70 pour tous, sauf eux-mêmes.

          C’est Le Point qui le dit...


        • phan 30 juin 18:34

          Si vous rouspétez trop on va faire avancer l’âge de la mort par des études de gain de fonction permettant de créer un virus plus pathogénique et/ou plus transmissible chez l’humain ...


          • troletbuse troletbuse 30 juin 20:24

            Mais Rosemar, vous qui avez couru pour la fausse pandémie, le Covid a été crée pour celà.

            La finance va se casser la gueule : c’est la faute au Covid

            Le chômage augmente : c’est la faute au Covid.

            La sécurité sociale va faire faillite : c’est la faute au Covid

            Naturellement tout ça allait arriver à cause de la spéculation, de la vente de nos entreprises à l’étranger, de l’automatisation des taches.

            Le covid arrive à point. Sus au Covid et surtout vaxxiner vous, ca fera chuter encore plus vite la sécu. !

            Et pendant ce temps il y a eu 309 000 milllionnaires de plus en France.

            https://www.lefigaro.fr/economie/309-000-nouveaux-millionnaires-en-france-20210629

            Mais quand on est con, c’est pour la vie et la France n’est pas en reste smiley


            • troletbuse troletbuse 30 juin 21:13

              @troletbuse
              Une autre arnaque avec le réchauffement climatique
              Heureusement qu’il est là, sinon !!!
              C’est la faute aux véhicules essence et gas-oil, au chauffage au bois, au gaz et au mazout :
              https://www.dhnet.be/actu/monde/images-impressionnantes-en-france-les-vosges-touchees-par-un-violent-orage-de-grele-en-plein-mois-de-juin-60db71c69978e26ce1f8df21


            • troletbuse troletbuse 30 juin 21:15

              @troletbuse
              J’ai remarqué que nos merdias oublie vite cette info. Ils préfèrent parler de la vague de chaleur au Canada. Evidemment, ca corrobore plus le réchauffement


            • rosemar rosemar 30 juin 22:30

              @troletbuse

              C’est peut-être une preuve du dérèglement climatique...


            • troletbuse troletbuse 30 juin 22:37

              @troletbuse
              Et le réchauffement est peut-être une preuve du refroidissement climatique, hein ?



            • Ouam (Paria statutaire non vaccinné) Ouam 30 juin 23:34

              @Troletbuse....
              Pour une fois tu devrais relire ca plutot 2 fois...
              Je ne sais pas si c’est une confusion ou purement volontaire de sa part preuve qu’elle se déniaise un peu notre rose marie je cite

              @troletbuse

              C’est peut-être une preuve du dérèglement climatique...

              Tu note son mot que j’ai SOULIGNE, elle n’annonne pas betement comme bcp et comme notre greta et nos gouvernants felons le perpétuel rechauffement
              car elle à peut etre aussi pigé que ce n’est pas du tout pareil sur differents points de la planete (et c’est ca qui est tres interessant)
               
              Ou alors si on cause rechauffement climatique il faut en preciser les zones ainsi que celles qui subissent l’inverse (ici le pole SUD),
              comme cela n’a pas cessé de changer sur notre planete (2 ans avant la revolution Francaise nous etions dans une telle vague de froid en Fr que le thermometre n’a quaziment pas été POSITIF la NUIT de .. l’année, juillet et aout inclus  !!!)
              d’ou le manque cruel de nourriture qui s’en suivis
               
              Ou peut etre a t’elle endtendu aussi que nous sommes en plein cycle solaire plutot vigoureux et lu ou entendu l’article tres recent des geophysitiens qui expliquent que dans peu de temps cette fois le soleil va partir (d’apres eux) dans un basculement solaire inverse (ce qui va peut etre a nouveau ?) re modifier la tendance des courants actuels en climatologie...

              Et les greta et consort si il fais froid dans l’hemisphere nord nous ressortirons les saldes des 90’s et de la periode d’entrée en glaciation smiley
               


            • troletbuse troletbuse 30 juin 23:39

              @rosemar
              Et alors ? Y zont peut-être eu le Covid, non ?
              A Miami, il y a eu aussi des morts. C’est peut-être le réchauffement qui a provoqué l’effondrement de l’immeuble où, paraît-il, Mac Affee, créateur de l’antivirus, suicidé dans une prison espagnole, avait un appartement.


            • troletbuse troletbuse 30 juin 23:43

              @Ouam
              Elle se déniaise peut-être mais pourvu que l’info aille toujours dans le sens de la propagande qu’elle bouffe de plein fouet.
              Elle est maso.


            • Ouam (Paria statutaire non vaccinné) Ouam 1er juillet 00:04

              @troletbuse
              Tu sais c’est un peu comme un GP, si d’un coup tu te rends compte du precipice en bout de piste et que tu monte debout sur les freins , tu va au vraquage assuré...

              Chez certains le reveil est plus ou moins difficile, et helas l’education n’aide pas forcément (suivant la nature du sujet defois cela l’handicapes meme parfois)
               
              Regarde par exemple mon orthographe et ma grammaire ^^
               
              Pour une fois que je tentais de partir dans l’optimiste..

              Apres si certains aiment se prendre des lourdes en pleine poire et de facon répétées, c’est une forme de mazochisme quelque part, ou de denit de la réalité


            • nemesis 2 juillet 08:12

              @troletbuse

              Un stage dans un service de météorologie serait profitable à beaucoup.
              Apprendre l’influence d’une variation apparemment ’minime’ de 2 dizaines de millibars sur les courants aériens... « pour commencer », avant d’aborder les causes des variations de température et les effets dominos.

              Pour ceux qui auraient déjà oublié :
              https://blog.scommc.fr/la-grenouille-dans-sa-casserole/


            • troletbuse troletbuse 30 juin 21:18

              Ne vous inquiétez pas Rosemar bientôt on va vous donner le salaire unique afin de rembourser la dette. ce sera le pied..... de nez.


              • Ouam (Paria statutaire non vaccinné) Ouam 30 juin 23:40

                @troletbuse
                Monarc c’est une honte, il exclavagise son peuple pour unique but d’une infime minorité...
                Et en plus non content de cela, il la génocide à petit feu via une immgration de submersion (ou colonisation) ce qui est pareil...
                Toujours pour que les classe bourgoeise tres hautes aient des palanqués d’esclaves encore plus corvéable à merci et que leurs patrimoines soient encore plus haut qu’ils sonts..
                 
                Si un pretends que je suis en plein délires, je lui propose d’aller consulter les articles de forbes ou leurs equivalences...

                Qd a big phama, la ce n’est meme plus de la goinfrerie, c’est l’orgie smiley
                 
                Mais bon... vaut mieux le pain et les jeux comme sources d’infos interessantes (sigh)


              • troletbuse troletbuse 30 juin 23:47

                @Ouam
                Ben ouais, Rosemar constate les conséquences mais ne s’occupe jamais des causes qui sont évidentes.
                Tu vois bien le titre.
                Elle s’indigne mais ca lui fait une belle jambe.  smiley


              • Ouam (Paria statutaire non vaccinné) Ouam 1er juillet 00:14

                @troletbuse
                C’est clair que dans une pensée a minima construite politiquement...
                 
                Il est difficile de s’offusquer d’un coté de l’assassinat des poules et de l’autre d’elire un renard qui propose d’enlever le grillage de la protection

                (cad un type qui est ultra liberal qui à signé le traité de marrakesh et qui est au top du no borderisme et de l’echange internationall le plus vaste possible et qui t’explique qu’il de l’’autre est ecolo)
                A part dans la tete de « Gretas » ou de commeny on dis déjà zut...

                A oui ca m’est revenu, les bien pensants collaboratifs (a leur insu manipulés)
                parce que par exemple le pere soros lui c’est pas un con...
                il explique aux truffes d’annonner les joies du noborderisme et du poullailler ouvert a tous vents... derrierre ses grandes propriétés bardés d’immenses murs recouverts de cameras de suveillance...
                Bref ....
                T’a les filous et les cocus


              • troletbuse troletbuse 30 juin 22:11

                Une vidéo que Rosemar ne regardera pas ; Main basse sur l’épargne des Français.

                https://newsvideo.su/video/14808419


                • Jean Keim Jean Keim 1er juillet 07:40

                  On s’épuise et on s’enlise dans la recherche de solutions pour le chômage, les retraites, la protection sociale, l’enseignement..., on ramène tout à l’argent ainsi le problème devient d’en trouver, chacun ramène la couverture à soi, alors on taxe tout et n’importe quoi et on aggrave la situation, bref on n’est plus dans la réalité.

                  Et si on partageait le travail et ce qu’il produit, ensuite une idée évidente cheminera dans les esprits : l’argent-fric n’a plus sa place et hop ! inévitablement une nouvelle société pour ne pas dire une nouvelle civilisation se mettra en place.


                  • zygzornifle zygzornifle 1er juillet 07:55

                    C’est le gros fantasme de la droite LR LaREM Modem, ceux qui ont des boulots ou on glande du matin au soir, ceux qui ont leurs mains qui pendent au bout de leurs bras comme des petits animaux morts ont envi de voir le maçon s’échiner et crever sur son lieu de travail .....

                    Le pire c’est qu’ils ont une grande chance de gagner les élections de 2022 (LR et LaREM sont tellement proche que c’est dur de faire une différence) car les autres sont tellement dégoutés qu’ils ne vont plus voter .....


                    • Hector Hector 1er juillet 08:30

                      @zygzornifle
                      Depuis 1969, soit un bon demi siècle, on se fait rouler dans la farine.
                      De Gaulle est toujours d’actualité : Les Français sont bien des veaux
                      De gauche ou de droite, c’est toujours le pire qui l’emporte.
                      Alors en 2022 il ne faut pas s’attendre à autre chose.


                    • zygzornifle zygzornifle 1er juillet 07:58

                      Le problème des retraites est du a l’incompétence des politiques qui ont gouvernés ce pays , droite comme gauche et maintenant la droite d’en marche .

                      On devrait instaurer un permis de gouverner a points qui pourrait être retiré a la moindre ingérence ....


                      • volpa volpa 1er juillet 08:52

                        La Marie-Rose prêche pour sa paroisse.

                        Comment écrire 3 articles par jour et être spécialiste de tous les sujets si elle était partie à la retraite à 65 ans pour un travail aussi harassant dans la fonction publique. ?

                        Je me suis toujours posé la question:Où trouve t elle le temps de parler des fleurs,des abeilles,de faire l’amour,etc en étant si prolifique ?


                        • chantecler chantecler 1er juillet 09:04

                          @volpa
                          Bah,
                          La Marie doit être retraitée depuis un bon moment...
                          Et puis peut être travaillait-elle à mi temps.
                          Et peut être même n’a t’elle été enseignante que quelques années .
                          Elle a toujours été très discrète sur sa carrière
                          En tous cas je peux te dire que l’enseignement est très rarement un petit boulot tranquille , contrairement à l’idée répandue ...
                          C’est un boulot qui prend totalement le chou....
                          La preuve c’est que plus beaucoup de gens se précipitent dans la profession .
                          Pour se faire dézinguer en plus et en permanence partout et dans les médias ...
                          Se prendre des beignes ...
                          Et ne jamais avoir la moindre reconnaissance .
                          Faut être solide .


                        • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er juillet 19:35

                          @volpa,
                           C’est une bonne question.
                           Quel type de rédacteurs et de commentateurs trouve-t-on sur Agoavox ?
                           La plupart sont des retraités et des personnes qui sont en chômage. 
                            Ecrire un article qui tienne la route par une analyse ne demande pas une pensée vite faite, bien faite que l’on couche sur papier avant de l’envoyer sur Internet,
                            Il y a des articles qui demandent des recherches et beaucoup de temps avant leur publication. Je n’ai jamais suivi qu’un rythme hebdomadaire, et ça m’a presque toujours suffi 
                            Quand j’étais encore actif, il y a maintenant près de 16 ans, je n’aurais pas eu le temps d’écrire le moindre article à part des rapports professionnels
                            J’ai quelques articles dans mon journal qui m’ont pris des mois de préparation à la recherche de références, de vidéos, de photos... et un peu d’humour pour harmoniser l’ensemble..
                              


                        • zygzornifle zygzornifle 1er juillet 09:10

                          Plus on reculera l’âge de départ a la retraite plus on augmentera le déficit de la sécu, les pathologies vont couter de plus en plus cher en traitement et en journées d’absence voire accidents .....


                          • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er juillet 14:46

                            @zygzornifle,
                              C’est exactement ça.


                          • phan 1er juillet 10:33
                            Mercredi 1er Janvier 2020 : Elévation du patron de la branche française de BlackRock (fonds de pension américain patron du Cac 40), Jean-François Cirelli, au rang d’officier de la Légion d’Honneur. 

                            • Decouz 1er juillet 12:30

                              Je ne dis pas que les pensions des militaires sont injustifiées, surtout pour les postes exposés, mais il y a aussi des emplois dans les bureaux.

                              Certains profs sont usé(e)s à 60 ans, ne peuvent plus supporter les élèves, et il est difficile de leur trouver un poste de reconversion : les emplois dans les intendances, les profs ne sont pas préparés pour ce travail sans reconnaissance, avec horaires à rallonge, sans primes spéciales pour les heures sup, demandant de la souplesse, avec gestion des agents pas plus facile que les élèves et ce sont des adultes.

                              Une prof en reconversion dans le bureau du chef des travaux en LP ne voulait pas déballer les cartons, en disant que ce n’était pas son travail, c’était pourtant une tâche qui était liée au poste, même si c’était exceptionnel.

                              D’autres (indépendants, artistes, médecins même) travaillent encore à 70 ans, par contrainte (pas assez de cotisations) ou par choix ( et un chercheur même à la retraite continue de chercher, parce que c’est sa passion).


                              • Vivre est un village Vivre est un village 1er juillet 13:38

                                L’expert de la santé au travail François Desriaux constate, dans une tribune au « Monde », l’aggravation des pathologies pour ces travailleurs particulièrement exposés. Comment pourraient-ils, dans ces conditions, allonger la durée de leur vie professionnelle ?

                                Tribune. On appelle cela une injonction paradoxale. D’un côté, le gouvernement envisage très sérieusement un recul de l’âge légal de départ en retraite de 62 à 63 ou 64 ans. De l’autre, le ministère du travail a rendu publics les résultats de l’enquête menée par sa direction des études statistiques (Dares) avec le centre d’études de l’emploi et du travail (CEET) sur les métiers dits « de la deuxième ligne » (« Quelles sont les conditions de travail des métiers de la “deuxième ligne” de la crise Covid ? » , Dares Analyses n° 23, mai 2021). Et ce n’est pas brillant. Ces 4,6 millions de salariés peuvent légitimement se demander comment ils pourront tenir jusqu’à la retraite si les pouvoirs publics la repoussent encore, alors qu’au fil de leur avance en âge ils rencontrent de plus en plus de problèmes de santé chroniques qui rendent difficilement supportables certaines contraintes de travail.

                                Comme les soignants, les caissières, les chauffeurs-livreurs, les agents de sécurité, les ouvriers du bâtiment ou de l’agroalimentaire, les personnels des établissements sanitaires et sociaux et des services d’aide à domicile, les employés des métiers de bouche, les agriculteurs ont été applaudis à 20 heures au début de la crise sanitaire. L’ensemble de nos concitoyens a pu mesurer combien leur rôle était essentiel pour maintenir le pays à flot. Pourtant, ils sont nettement moins bien rémunérés que les autres salariés – la part des bas salaires est 1,5 fois plus élevée dans ces métiers que dans l’ensemble du secteur privé. Il y a là une première injustice à corriger rapidement.

                                Mais il devrait obligatoirement s’y ajouter des mesures d’amélioration des conditions de travail. L’enquête Dares-CEET a pointé des contraintes professionnelles qui, à moyen terme, peuvent générer des maladies chroniques se traduisant par de sérieuses difficultés de maintien dans l’emploi. Ces salariés de deuxième ligne sont exposés à davantage de contraintes physiques et à des risques plus lourds que l’ensemble des salariés du privé. 61 % d’entre eux sont exposés à des contraintes physiques – rester longtemps debout, dans une posture pénible, porter ou déplacer des charges lourdes – contre 36 % en moyenne. Or, on sait que ces contraintes vont entraîner des pathologies ostéo-articulaires, qui sont l’une des causes majeures des inaptitudes professionnelles et de l’éviction du monde du travail.

                                Renverser la tendance !!!

                                https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/06/25/ce-serait-une-pure-folie-de-repousser-l-age-de-la-retraite-pour-les-travailleurs-de-la-deuxieme-ligne_6085686_3232.html


                                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er juillet 14:46

                                  @rosemar,

                                   « la France est soumise aux diktats européens »

                                  Rien n’est plus faux. Cela n’a rien d’européen. C’est dû à notre époque, à l’évolution de la médecine qui offre des possibilités de vivre vieux et en bonne santé, de procréer jusqu’à un âge avancé pour la femme et qui augmente la population par les deux bouts de l’âge..

                                  Tous les pays qu’ils soient européens ou autres, sont confrontés au vieillissement des populations.

                                  Nous vieillissons beaucoup plus longtemps.

                                  Les centenaires sont devenus très nombreux.

                                  Remonter dans le temps et vous verrez que l’âge de la retraite dans les années 60, correspondait à un âge correspondant à celui de passer le flambeau que suivant, en déclarant forfait (une manière de ne pas dire « mourir »).

                                  Ce qui est vrai, c’est qu’il y a des travaux manuels qui épuisent beaucoup plus vite.

                                  Mais il y a le spectre psychologique de la vieillesse. « Aimer son âge »

                                  Si vous êtes un intellectuel, monter à l’âge au travail n’est pas le même problème. Perso, j’aurais même été plus loin si rester dans la course aurait pu devenir du mobbing. 

                                  C’est le jeunisme a créé ce problème ou combat entre l’expérience et la nouveauté des technologies qui évolue plus vite que leur ombre.


                                  • Decouz 1er juillet 18:15

                                    Ce qu’on entend : il n’y a que trois solutions, augmenter la durée de cotisation (et donc allonger l’âge de départ), augmenter les cotisations, diminuer la somme perçue.

                                    Si l’on ne compte pour base de cotisation que les salaires et les contributions volontaires : d’un coté les recettes (les cotisations, la durée de cotisation), de l’autre les dépenses ( la durée de vie à la retraite, le montant de la retraite).

                                    Après il y aurait la solution d’élargir l’assiette, une forme d’imposition, si je trouve cette solution séduisante, revenus du capital, par ex, tout le monde ne sera pas d’accord, et il y aura d’autres problèmes.

                                    La pension des fonctionnaires, jusqu’ici, c’est différent, il n’y a pas à proprement parler de caisse de retraite, la retenue sur le salaire est fictive, elle ne va nulle part et c’est le budget de l’état qui rémunère les pensions.

                                    Jusqu’ici parce que la réforme qui était envisagée devait aligner tout le monde sur le même régime, heu non sauf ceux qui ont protesté et été entendus, donc finalement pas tout le monde, en tout cas les fonctionnaires seraient perdants et également les travailleurs soumis à d’autres régimes.


                                    • Decouz 1er juillet 19:22

                                      @Decouz
                                      et le ratio cotisants/bénéficiaires, en 1960 4 cotisants pour 1 retraité, en 2010 1.8 cotisant pour 1 retraité, et si rien ne change en 2050, 1.2 cotisant pour 1 retraité.
                                      C’est lié à l’augmentation de la durée de vie et à la baisse relative de la natalité, sans tenir compte de l’immigration.


                                    • nemesis 2 juillet 08:03

                                      @Decouz

                                      En effet, c’est ce qui se dit et qui se comprend mais... nul ne veut rien savoir « on ne revient pas sur les avantages acquis  » parait-il !


                                    • nemesis 2 juillet 08:00

                                      Pour avoir un pays en état de marche, il faut respecter un principe de base :

                                      De LA C O H E R E N C E en toutes choses

                                      et taire le clientélisme ou la démagogie en ne cherchant pas à être réélu à tout prix.

                                      Ca c’est le plus dur, le plus dur !


                                      • eddofr eddofr 2 juillet 14:44

                                        La nature est injuste et inégalitaire, il y a les proies et les prédateurs, les symbiotes et les parasites, les aléas climatiques, ...

                                        Le propre de la société humaine est de réduire les injustices et de produire un minimum d’égalité (un socle), pour que les hommes puissent vivre ensembles.

                                        Parce que pour vivre ensembles, les hommes ont besoin d’intérêts communs, d’égalité et de justice

                                        Qui accepterait de faire le rabatteur dans une chasse si seul celui qui tient la lance aura droit au gibier ?

                                        Qui accepterait de labourer la terre sans pouvoir s’en nourrir ?

                                        Pour fonctionner « correctement », la société humaine ne doit pas créer d’injustice ou d’inégalité supplémentaire, il y en a déjà assez au naturel et c’est contre productif.

                                        Certes la société humaine ne peut pas supprimer toutes les injustices, ni toutes les inégalités. Comme disait Coluche, « si tu es noir, moche et petit, tu sera moins égal que les autres ».

                                        Il est d’ailleurs intéressant de constater qu’en matière de retraite, les deux camps, pour et contre la réforme sont mus par la même volonté de corriger une injustice :

                                        Les pro-réforme veulent corriger l’injustice entre les différents régimes de retraites des travailleurs (salariés, fonctionnaires, indépendants, libéraux, ...).

                                        Les anti-réforme veulent corriger l’injustice entre les travailleurs et les « nantis », ceux qui n’ont pas besoin de retraite, parce qu’il n’ont jamais eu besoin de travailler de toute leur vie (ou si peu).

                                        La plus grande cause d’inégalité et d’injustice « non naturelle », ce n’est pas les différence des régimes de retraite, c’est l’héritage (qui transforme certains héritiers en une caste parasitaire qui profitera toute sa vie du travail des autres)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité