• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Entre Racisme, Ambivalence et Construction de l’Ambassade

Entre Racisme, Ambivalence et Construction de l’Ambassade

JPEG

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, est connu pour son ton acerbe dans ses déclarations sur Israël. Ses mots reflètent son plan politique populiste.

Au milieu des développements récents, il y avait une remarque frappante dans la déclaration d'Erdogan. Il a décrit Israël comme « le pays le plus fasciste et raciste du monde ». L'attaque est venue en réaction à l'adoption du droit à l'autodétermination nationale du pays approuvé par la Knesset.

Le monde arabe a rejeté ce projet de loi et l’a jugé vraiment raciste. Il instille le racisme en Israël. Tel Aviv s'est longtemps vanté d'être un Etat démocratique au Moyen-Orient.

La position arabe reflète totalement la vérité. Le discours du président turc sur Israël est similaire à ses positions verbales à plusieurs reprises. Cette fois, il a lié ce projet de loi raciste à ce qu'il a appelé l'esprit d’Hitler. « Il n'y a pas de différence entre l'obsession d’Hitler pour la race aryenne et la compréhension d'Israël que ces terres ne sont que pour les Juifs, la mentalité d'Hitler, qui a conduit le monde à un grand désastre, renaît parmi certains dirigeants israéliens ».

Israël a sa propre motivation pour inculquer le racisme. Il y a une guerre de mots entre le président Erdogan et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Mais ce qui est frappant, c'est le rapport qui a été publié, indiquant que la firme turque Limak a signé un contrat pour la conception et la construction de l'ambassade américaine à Jérusalem au coût de 21 millions de dollars. Limak a fait une alliance avec une compagnie américaine sous le nom de Desayild Limak. L'alliance a remporté l'appel d'offres pour la construction de l'ambassade américaine à Jérusalem après la construction de l'ambassade américaine à Bagdad.

Ceci est inhabituel pour une raison simple : la société turque Limak est l'une des plus grandes entreprises turques dans les domaines de la construction. L'entreprise construit le nouvel aéroport d'Istanbul. Elle est détenu par un milliardaire turc classé comme un ami personnel proche du président Erdogan.

 

Selon les médias américains, l'ancien Premier ministre turc, Binali Yıldırım, est membre du conseil d'administration du cabinet. Les médias turcs ont essayé de nier les nouvelles. Mais aucune déclaration officielle n'a été publiée par l'entreprise pour contredire la signature d'un contrat avec le Département d'Etat américain.

L'objet de mon exposé ne concerne pas l'activité d'une entreprise travaillant dans la construction. Je parle spécifiquement de l'incompatibilité entre les positions réelles sur le terrain et le discours politique turc, en particulier sur la décision de déplacer l'ambassade américaine à Jérusalem.

Erdogan était en colère suite à la décision de déplacer l'ambassade américaine. Il a appelé à un sommet islamique d'urgence qui s'est terminé par une déclaration nette. Erdogan, en tant que président de la treizième session de l'Organisation de la coopération islamique, a essayé de provoquer un mouvement politique sans valeur. Mais plus tard, son ami proche a signé un contrat pour la construction de l'ambassade américaine à Jérusalem.

Ici, je demande de l'auto-consistance et je renonce à faire du commerce avec les sentiments du peuple arabe et islamique. Les habitants de la région souffrent depuis longtemps du chaos, des troubles et des crises qui sévissent dans de nombreux pays de la région depuis 2011. Les conseils d'Erdogan sur la sécurité de la première Qibla (La Mecque) ne reflètent pas la menace de la seconde Qibla (Jérusalem). Ce genre d'ambivalence politique et le commerce avec la religion ont conduit beaucoup de gens arabes et musulmans à payer un prix cher ces dernières années.


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Christian Labrune Christian Labrune 6 août 2018 20:20
    Le monde arabe a rejeté ce projet de loi et l’a jugé vraiment raciste. Il instille le racisme en Israël. Tel Aviv s’est longtemps vanté d’être un Etat démocratique au Moyen-Orient.
    ===================================
    Les 250 mille arabes qui n’avaient pas quitté leur maison durant la guerre de 48 constituent aujourd’hui en Israël une population qui comptera bientôt 1.8 million d’individus et qui, en soixante-dix ans, aura été multipliée par sept..

    Vivant dans l’état hébreu, ils sont une minorité, mais leurs droits sont garantis et ils peuvent occuper n’importe quel poste, même dans la fonction publique s’ils en ont les capacités. Les Juifs étaient en minorité eux aussi dans les états arabes.

    Ceux d’Irak ont été salement persécutés dès le début des années 50. Il sont dû partir en laissant sur place tout ce qu’ils possédaient. Combien sont-ils aujourd’hui à Bagdad ?
    Plus de 230 mille Juifs au Maroc en 45. Aujourd’hui, entre trois et quatre mille.
    Une centaine de milliers en Tunisie en 48. Aujourd’hui, à peine plus d’un millier.
    Personne n’est capable de dire s’il reste un seul Juif en Algérie où ils ont pourtant été fort nombreux, et bien avant l’apparition de l’islam.
    Ceux qui étaient en Egypte n’auront guère eu d’autre choix, après 67, qu’entre la valise et le cercueil.
    Je n’ai plus en tête le nombre de ceux qui auront dû quitter l’Iran après l’arrivée des mollahs au pouvoir, mais c’est facile à trouver.

    Qu’en est-il des minorités, en général, dans les pays musulmans ? Qu’en est-il des Chrétiens en Syrie après les horreurs du Califat ? Qu’en est-il des Kurdes dans les quatre pays où ils se trouvent dispersés ? Qu’en est-il des Yézidis ?

    Israël est bien le seul pays du Moyen-Orient où les minorités ne soient pas persécutées. Que le Mussolini des Turcs et plusieurs autres dénoncent le « racisme » israélien, cela ne peut que faire rigoler quiconque connaît l’histoire de la région.

    • papat 7 août 2018 08:49

      @Christian Labrune
      le monde entier est en guerre à cause de ton petit état tout pourri ! arrête de nous prendre la tête !


    • popov 7 août 2018 09:35

      @Christian Labrune

       
      La Turquie n’a pas de leçon de « racisme » et de « fascisme » à donner aux autres : elle s’est livrée à de nombreux nettoyages ethniques et elle occupe encore illégalement une partie de Chypre.
       
      Les pays européens devraient saisir et transformer en musée toutes les mosquées financées par la Turquie, à moins qu’elle ne rende le basilique de Constantinople aux orthodoxes dans l’état où ils l’ont trouvée.
       
      En ce qui concerne l’immigration : 
       
      Au lieu de payer des sommes colossales à des pays comme la Turquie et le Maroc pour qu’ils fassent semblant de limiter le flux de migrants transitant par leur territoire, l’UE devrait, pour chaque migrant que ces pays laissent passer, renvoyer un de leur nationaux (ou binationaux) installé dans l’UE, en commençant par les imams et les familles de racailles récidivistes.



    • Christian Labrune Christian Labrune 7 août 2018 11:35
      La Turquie n’a pas de leçon de « racisme » et de « fascisme » à donner aux autres : elle s’est livrée à de nombreux nettoyages ethniques et elle occupe encore illégalement une partie de Chypre.
      ...................................................................... ...............
      @Popov

      La moindre des choses serait qu’à chaque fois que cette crapule islamo-fasciste, le Mussolini des Turcs, recommence à débiter ses insultes, on lui rappelle la politique des Jeunes Turcs, que son gouvernement n’a toujours pas voulu reconnaître et dénoncer, vis-à-vis des Arméniens à partir d’avril 1915. Plus d’un million de morts.

      Rappelons que le silence qui a entouré ce génocide à une époque où les média n’étaient pas ce qu’ils sont aujourd’hui, et l’oubli qui l’a recouvert ensuite entre les deux guerres, ont persuadé les nazis à Wannsee en janvier 42 qu’à condition de faire les choses le plus discrètement possible, l’extermination des Juifs qui avait déjà commencé un an plus tôt par des moyens classiques (par balles) pourrait sans difficulté être continuée par des moyens industriels, sans que le reste du monde s’en émeuve beaucoup.

      Rappelons qu’Arafat, à l’origine d’un terrorisme aveugle qui aura causé tant de morts un peu partout dans le monde, regardait son oncle le mufti nazi de Jérusalem comme un « héros ». Mohammed Amin al-Husseini aura passé une partie de la guerre à Berlin. Il y aura rencontré le Fûhrer du Reich, y sera devenu l’ami de Heinrich Himmler, l’artisan de la solution finale, qu’il pressera jusqu’à la fin de la guerre de persuader Hitler de transporter en Palestine le procédé d’extermination par les chambres à gaz. Dans les émissions de radio qu’il animait, on l’entendait gueuler :« tuez les Juifs, cela plaît à Dieu ». Il fut parmi les fondateurs, et non des moindres, de la 13e division de la Waffen SS dans les Balkans.

      J’ai appris récemment que dans les territoires Palestiniens, où on n’hésite pas à donner à des rues ou à des édifices publics les noms de tueurs de femmes et d’enfants, il existe désormais un établissement scolaire qui porte le nom du mufti nazi.

      Les pays sunnites commencent à considérer le terrorisme palestinien comme un boulet de plus en plus difficile à traîner, mais ils y auront mis le temps. Si le Hamas n’était pas devenu désormais le complice de l’ennemi chiite, je ne pense pas qu’ils songeraient à le condamner. Et pourtant, lorsqu’on lisait le hadith qui était cité à la fin du 7e article de son ancienne charte, cela aurait dû donner à réfléchir. Je le cite :

      « Le jour du Jugement ne viendra pas que les musulmans n’aient combattu les Juifs. Le jour du Jugement, les rochers et les arbres parleront. Ils diront : »Ô musulmans, il y a un Juifs qui se cache derrière moi : viens le tuer« . Seul l’arbre du Gharkad ne le dira pas, parce que c’est un arbre des Juifs ».

      Dans je ne sais plus quel pays du nord de l’Europe, un imam qui avait introduit ce hadith dans l’un de ses prêches a été expulsé du territoire. A Toulouse, dans la mosquée qu’avait fréquentée l’assassin des enfants de l’école Ozar Hatorah, un autre avait fait la même chose il y a quelques mois : tout le monde peut voir la video. Une procédure judiciaire est ouverte, mais ce parfait salaud est encore en liberté en France.

      Il est très évident que dans tout ce que je viens de rappeler, on chercherait en vain quelque chose qui eût à voir avec la notion de racisme.

    • Jelena Jelena 7 août 2018 11:55

      @Zinzin : Tu as oublié de rappeler aux lecteurs que tous les gardiens d’Auschwitz et Treblinka, étaient des bosniaques.


    • Christian Labrune Christian Labrune 7 août 2018 11:55
      ADDENDUM

      On trouvera à cette page le prêche de ce connard dans la mosquée de Toulouse. La traduction n’est peut-être pas exactement identique, au mot près, à celle que j’ai citée, que je connais par coeur pour avoir souvent reproduit sur ce site celle qu’on donnait du 7e article de l’ancienne charte du Hamas, mais quant au fond, c’est bien la même chose, c’est l’appel à un génocide.

      La nouvelle charte du Hamas, qui paraît être sortie de la cervelle d’un pensionnaire de l’hôpital Sainte-Anne, supprime ce hadith qui plaisait tant aux musulmans esclaves de la sunna mais devenait tout à fait contre-productif quand il était signalé par les ennemis du fanatisme religieux.

      La vidéo est à peu près au milieu de la page. Elle est très lente à s’ouvrir, mais elle finit quand même par apparaître.


    • Christian Labrune Christian Labrune 7 août 2018 13:31

      @papat
      Si vous pouviez développer quelque peu, cela aurait au moins le mérite de nous divertir.


    • Ben Schott 7 août 2018 14:38
      @Zinzin
       
      Tu peux faire supprimer ce commentaire autant de fois que tu pourras, je le reposterai autant de fois, il ne contrevient en rien à la charte, et il répond parfaitement au tien (« On trouvera à cette page le prêche de ce connard dans la mosquée de Toulouse »).
       
      Ce à quoi je réponds :
       
      On trouvera à cette page d’autres connards qui appellent au meurtre, qui sont nombreux et partout :
       
       
      Comprends-tu ?
       


    • Dom66 Dom66 7 août 2018 15:11

      @papat
      +++ pour moi


    • zygzornifle zygzornifle 7 août 2018 14:31

      Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, est connu pour son ton acerbe dans ses déclarations sur Israël...


      Voila pourquoi on ne le vois jamais avec nos couilles molles du gouvernement et du patronat au repas annuel du Crif crif crif hourra .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès