• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Et si NextGenerationEU dissimulait les rêveries impérialistes (...)

Et si NextGenerationEU dissimulait les rêveries impérialistes d’Ursula von der Leyen !…

À l’occasion du discours inaugurant ses nouvelles fonctions à la tête de la Commission européenne prononcé par Ursula von der Leyen le 16 septembre 2020, celle-ci aura donc placé le « pacte vert » à la pointe – plus ou moins féroce – de la nouvelle dynamique du marché unique européen.

JPEG

Selon ce qu’elle-même en a alors dit :
« Nous avons examiné en profondeur chaque secteur pour voir à quelle vitesse nous pourrions agir et comment nous pourrions le faire d’une manière responsable et fondée sur des données probantes. Nous avons organisé une vaste consultation publique et effectué une analyse d’impact approfondie. Sur cette base, la Commission européenne propose de porter l’objectif de réduction des émissions pour 2030 à au moins 55%.  » 

À quoi peut bien correspondre ce chiffre qui étonne par l’extrême précision qu’il introduit dans le calcul de notre avenir en face de la souveraine nature ? C’est qu’il est établi à partir de certains intérêts dont madame von der Leyen ne peut pas ignorer qu’ils ne sont pas ceux du dernier Européen, ni de la dernière Européenne… Et même élargie en s’abaissant jusqu’à 40% pour bien faire saisir qu’il n’y en aura pas que pour des tigres, il semble que la marge n’aura pas été calculée pour faire vraiment plaisir à chacun des 27 pays de la grande charrette européenne. La présidente en fait aussitôt l’aveu :
« Je reconnais que cette augmentation de 40 % à 55 % est trop importante pour certains et insuffisante pour d’autres. » 

Mais tout le monde va devoir partager la grande fête… Y compris, sans doute, celles et ceux qui devront se contenter de rester sur le bord du chemin de la grande cavalcade du marché unique… Il leur restera le loisir de se livrer aux dangereux plaisirs d’une guerre civile plus ou moins larvée à l’intérieur de leur propre pays, ainsi qu’en France les Gilets jaunes ont paru en singer quelques-unes des attitudes.

Or, entre ces 40% qui ne sont indiqués que pour rassurer un peu les plus petits d’entre les arrivistes de tout poil qui sont déterminés à saisir à la gorge les belles-occasions-pour-pas-cher qui s’annoncent, et les 55% qui ne concernent vraiment que le haut dessus du panier, il n’y a pas à hésiter… selon notre chère Ursula von der Leyen :
« Pas plus tard qu’hier, j’ai reçu de 170 chefs d’entreprise et investisseurs – de PME mais aussi de quelques-uns des plus grands groupes mondiaux – une lettre appelant l’Europe à fixer un objectif d’au moins 55 %. » 

Quant aux pays qui ne sauraient pas dépasser 54,9%… ils pourront toujours aller se faire voir ailleurs pour toucher les vraies subventions européennes… celles qui franchiront le seuil de la pure fiction…

Cependant, rien n’est perdu, puisqu’il est toujours possible de rêver, et que la chère Ursula y encourage le menu fretin de l’économie européenne, et les électrices et électeurs qui s’y fieraient :
« J’ai pleinement conscience que bon nombre de nos partenaires sont loin de cet objectif – et je reviendrai plus tard sur le mécanisme d’ajustement carbone aux frontières. » 

Mais l’y voici déjà…
« Notre Fonds pour une transition juste nous permettra de soutenir les régions qui auront à subir un changement plus important et plus coûteux. » 

Ainsi, certains Européens « subiront », mais ce sera, bien sûr, pour engendrer une sorte de meilleur des mondes :
« La réalisation de ce nouvel objectif permettra de réduire notre dépendance à l’égard des importations d’énergie, de créer des millions d’emplois supplémentaires et de réduire de plus de moitié la pollution atmosphérique. » 

Cependant, sauf à se laisser totalement enrhumer, il faudra que, jusqu’au fin fond des chaumières du nouvel Empire à dominante allemande, on ne se contente pas de respirer mieux, après avoir subi un peu, beaucoup ou passionnément sans toujours le savoir, les nécessités de l’heure. Ne respirer que de l’air pur, tout en travaillant bien, et pour le salaire minimum dûment calibré selon les mérites du pays auquel on appartient, c’est une fort belle chose qui peut en faire se pâmer d’aise plus d’un et plus d’une…
« Mais la mission du pacte vert pour l’Europe va bien au-delà de la réduction des émissions. » 

C’est donc Ursula von der Leyen qui nous annonce le sens profond de cette nouvelle « mission » :
« Elle vise à assurer une modernisation systémique de notre économie, de notre société et de notre industrie. Elle a pour vocation de rendre plus fort le monde dans lequel nous vivons. »

Pas sûr qu’un « nous » n’ait pas sauté au montage de la dernière petite phrase… Celui qui connaîtrait la joie de se trouver « plus fort »… dans une Europe où vit aussi la masse des exploité(e)s en tout genre… d’une économie par ailleurs très conquérante par-delà les frontières de cette Union… impérialiste sous contrôle allemand. En effet… « NextGenerationEU changera véritablement la donne », et cela parce que… « 37 % de NextGenerationEU seront consacrés directement aux objectifs de notre pacte vert pour l’Europe. » 

Et ceci, alors que l’ensemble de la finance verte va pouvoir être bientôt comme une force de frappe qui fera résonner sa puissance un peu partout sur la planète :
« Nous sommes les leaders mondiaux de la finance verte et le plus grand émetteur d’obligations vertes dans le monde. Nous faisons œuvre de pionnier en élaborant une norme de l’UE solide en matière d’obligations vertes. » 

D’où l’intérêt de gonfler NextGenerationEU des espoirs de toute une jeunesse militante qui saura que s’y trouve rassemblée une richesse qui ne demande qu’à partir à la conquête des champs de la grande bataille pour l’écologie…
« Et je peux annoncer aujourd’hui que nous fixerons un objectif consistant à lever 30 % des 750 milliards d’euros de NextGenerationEU au moyen d’obligations vertes. » 

Autant dire que les avions de chasse et autres bombardiers ainsi que les porte-avions se verront immédiatement remplacés par des fleurs… dont l’Europe agacera tous les pays qui voudraient résister à sa volonté charitable de purifier l’air…
…à grands coups de production d’hydrogène…

Ursula nous annonce cela comme elle ferait d’une nouvelle mouture de préparation à la guerre d’autrefois :
« Je veux que NextGenerationEU crée de nouvelles vallées européennes de l’hydrogène pour moderniser nos industries, alimenter nos véhicules et redonner une nouvelle vie aux zones rurales. »

L’ancienne ministre de la Défense de la nouvelle Allemagne serait-elle vraiment aussi naïve qu’elle le paraît encore à cet instant ? Nous ne tarderons pas à voir que non… Mais, patience…

NB. J'ai déjà signalé le caractère très inquiétant de ce que la France vit depuis quelques décennies ici.


Moyenne des avis sur cet article :  3.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Étirév 19 février 11:53

    Et si Ursula von der Leyen ou Christine Lagarde étaient bien plus malines que vous ne le pensez.
    Les apparences sont souvent trompeuses.
    Toutes les femmes de pouvoir ne sont systématiquement les mêmes médiocrités que leurs homologues masculins.
    Rappelons qu’à l’apogée de l’Empire androcratique romain, toutes les femmes ne renonçaient pas si facilement à la lutte ; seulement, elles allaient être prudentes dans les moyens à employer, et Michelet nous dit à propos de leur influence sur l’homme :
    « Les mœurs se rient des lois à Rome ; la femme est pauvre par écrit ; en fait, elle est très riche, elle agit et gouverne tout. Tullie, Volumnie, Cornélie, Agrippine, nous montrent assez qu’ici elles sont reines, tout comme les Marozia, les Vanozza du moyen âge. Ce sont elles qui, par deux fois, minèrent Rome en dessous. Au moment où celle-ci frappait Carthage, repoussait l’Orient, elles lui défaisaient sa victoire, introduisaient la nuit, dans la ville endormie par l’orgie orientale, y mettaient le cheval de Troie. La beauté de louage, la grande Dame puissante, à elles deux changeront le monde. » (La Bible de l’Humanité)


    • Michel J. Cuny Michel J. Cuny 19 février 12:05

      @Étirév
      Merci.
      Vous me permettrez de penser que vous ne savez pas encore ce que je pense à propos de cette dame, ni en matière d’intelligence, ni de quelque autre point de vue que ce soit... Pour le reste, vous faites absolument comme vous voulez.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité