• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Etrange « Curling » ! C’est nouveau, ça vient d’arriver

Etrange « Curling » ! C’est nouveau, ça vient d’arriver

Le « curling ». Les machines à bruit, ce matin, nous parlent de ce truc à la gloire des balayeurs et balayeuses (pardon, techniciennes et techniciens de surface dans la novlangue). Ils ont dû recevoir une invitation par les agences de com chargées de lancer ce truc cocasse, avec à la clé du fric à aspirer pour des équipements, vêtures spéciales, etc.. Bref, un marché nouveau à créer.

Le "curling" en gilets jaunes !

C'est un sport délicieusement désuet. Un sport de fainéant, faudra donc que je m'y intéresse ! Mais attention aux tours de rein, attention aux gamelles sur la glace, attention à ne pas choper froid dans ces lieux où la glace (brrr…) est le terrain de jeu. Faudra se doper au vin chaud ! Mouais… Dans le sport, il n'y a pas que le vin chaud ou l'EPO provençal (eau, pastis, olives).

Le sport spectacle porte en lui bien ces dérives. Parce qu'il génère beaucoup de fric et qu'il est un outil puissant pour façonner l'esprit des gens. En bref, le sport nous prend pour des kons et rend kons ceux qui adhèrent à ses valeurs. L’invention du sport se situe au XIXème siècle, en pleine révolution industrielle, en vue de rendre les corps et les esprits dociles aux nouvelles formes du travail en usine, de domestiquer les nouvelles couches sociales que l’on met au travail. Il vise à, créer un nouveau type d'humain qui mécanise son corps et son esprit en vue de la « performance ». Il faut lui donner un « mental de gagnant ». En faire des « winners », des « premiers de cordée ». Et accessoirement les conditionner au fétichisme des marques qui « sponsorisent » les grandes épreuves (Nike, Coca-Cola, Adidas, Lacoste, etc.).

Le sport enseigne la soumission à un certain ordre social. Pour arriver à LA performance qui fait bêler les foules abruties des « supporters », tout est bon, et surtout toutes les substances douteuses. Écoutons le footballeur Dhorasso. Il dit : « Il faut être cohérent et un peu honnête. On ne peut pas demander aux gars de battre des records, aux cyclistes de monter des cols à des vitesses incroyables, et tout ça à l’eau claire. Défendre à la fois la course à la performance à tout prix et la chasse au dopage, c’est prendre les gens pour des imbéciles ». Et il est poli Dhorasso…

Churchill disait : «  never sport ! ». Attention ce n'était pas un mépris de l'épanouissement du corps mais un refus de sacrifier à cette nouvelle religion qui colonise l'existence de milliards d'individus et impose une manière de penser couplant le culte de la performance et les affaires, particulièrement la publicité. Les sportifs de haut niveau, les « champions » sont les nouveaux dieux de la jeunesse. La plupart des jeunes rêvent d'imiter Zidane, Messi, Armstrong. Et pas Fleming, Pasteur ou Einstein. Même les pires tricheurs sont admirés, voire imités car ils sont des gagneurs, des « winners ». Qu'importe les moyens, seule compte la fin. On ne s'épanouit pas personnellement en s'adaptant aux circonstances de l'existence, mais on imite, on s'identifie à ces modèles fabriqués par le complexe médiatico-publicitaire... C'est la négation de l'imagination et de l'intelligence. Regardez-les les sportifs et surtout les « supporters » : on dirait des clones, partout dans le monde. Braillards, violents, sectaires, intolérants, obéissant à des slogans.

Le sport usine « l'homme nouveau » d'Orwell : uniformité de pensée et de comportement, endoctrinement, violence, inculture. Les dirigeants politiques ne s'y trompent pas. Les Chinois, les Russes « élèvent » les sportifs en batterie. Mais quid des étasuniens et de leurs « étudiants » ? Quid de nos « clubs de formation » ? Certains pays ferment un peu plus les yeux que d'autres. Ils sont un peu plus hypocrites quoi.

Le sport serait-il l'ennemi du peuple ?

 

Photo X - Droits réservés


Moyenne des avis sur cet article :  1.65/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • oncle archibald 27 décembre 2018 15:06

    Le « curling », cette espèce de pétanque Canadienne qui a quelque chose de démesuré et marrant ! Le seul sport ou les balayeurs et balayeuses sont à l’honneur ! J’adore regarder ça pendant les JO parce qu’en dehors de cette période on n’en parle guère !

    PS : j’ai adoré votre définition du dopage à l’EPO provençale !


    • baldis30 27 décembre 2018 19:19

      @oncle archibald
      bonsoir,
      « définition du dopage à l’EPO provençale ! »
       Ô c’est vieux .... pour tous ceux qui se gèlent en récoltant entre Novembre et Janvier ! Et cela figure dans toutes les fêtes de l’olive !


    • VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 27 décembre 2018 19:51

      @baldis30
      Bien sûr, mais tn,ton Archi n’est peut-être pas d’un pays de l’olive.
      Bonnes bringues à toutes et tous..


    • oncle archibald 27 décembre 2018 21:41

      Dis donc VICTOR Ayoli >

      Pendant le "révolte des vignerons ma mère criait Vive Ferrol à Narbonne en 1907 sur les épaules de son père qui a été membre fondateur d’une des premières cave coopérative viticole de France. Alors c’est vrai je suis plus du pays du vin que de celui de l’olive mais quand même ! Tu veux qu’on fasse un concours de locutions méridionales ? Je ne suis pas sur de finir derrière toi, mais l’EPO je ne la connaissais pas !


    • oncle archibald 27 décembre 2018 21:43

      Ferroul bien sûr !


    • velosolex velosolex 28 décembre 2018 10:07

      @oncle archibald
      Il faut faire l’apologie de curling, un sport que les dames peuvent pratiquer en mini jupe est les hommes en chapeau clac. .
      Le seul sport où les bourgeois prennent un balai, et tentent de réchauffer la piste. on peut bricoler un jeu de curling avec des fers à repasser, mais débranchés alors.
      En ces temps de grande vitesse, le curling est une bonne alternative aux course de formule 1. Même les fourmis ont le temps de décamper de la piste. Mais est ce avec ce jeu qu’on renversera les quilles ? J’en doute. 


    • biquet biquet 28 décembre 2018 11:16

      @VICTOR Ayoli

      Les modérateurs ont une nouvelle fois refusé mon article, je me fais un plaisir de le publier dans tous les articles.

      Agoravox est-elle devenue la Pravda soviétique ?

      Tous les articles que je propose sont systématiquement refusés, cela depuis 1 an environ. Agoravox est le seul média citoyen en France. La Presse citoyenne ne fait jamais la Une de l’actualité, la Presse mainstream étant en France détenue par des grands groupes financiers, elle voit d’un mauvais œil ces gueux qui s’expriment.

      Texte

      Agoravox est-elle plus libre pour autant ? Assurément non. En ce moment, presque tous les articles tournent autour de ces pauvres gilets jaunes qui sont obligés de prendre leur voiture pour aller au boulot, car celui-ci est à plus de 20 km et il n’y a aucun transport en commun. Mais il y a aussi une autre statistique, jamais mentionnée dans les articles d’Agoravox, c’est que 58 % des français choisissent de prendre leur voiture pour faire des trajets de moins d’un kilomètre. Le titre de mon dernier article était : taxe carbonne, l’urgence absolue. Je suis persuadé que les gilets jaunes font parti des 42 % qui ne prennent pas leur voiture pour un trajet inférieur à 1 km, et qu’une taxe carbonne pourrait pénaliser ceux qui font un usage immodéré de leur bagnole. Une partie de l’argent récolté pourrait servir alors à aider ceux qui sont obligés de faire 20 bornes pour aller au boulot avec leur voiture. Sont-ils si nombreux ? Représentent-ils 58 % de la population laborieuse ? Les agriculteurs qui, pour beaucoup gagnent moins de 300 euros par mois, ne font pas 20 km pour aller au travail.

      Si cet article n’est pas publié, c’est promis, je ne soumettrai jamais plus d’article sur AV. S’il est publié, un débat (et non un monologue) pourra s’engager.



    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 décembre 2018 15:47

      C’est pas un sport bien riche le curling ... Z’ont même pas de quoi s’acheter des aspirateurs.


      • Sergio Sergio 27 décembre 2018 17:19

        Y a eu le lancer de japonaises, de nains, de trottinettes et maintenant de fer à repasser, et .... de marteau car « quand je vois un outil de travail, je le lance le plus loin possible ! »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès