• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Etre jeune : La valeur n’attend pas le nombre des damnés (...)

Etre jeune : La valeur n’attend pas le nombre des damnés !

JPEG

« On fait tout pour prolonger la vie tout en la vidant de sa substance. Je me demande si ce n’est pas cher payé ? » Bien raisonné Edouard Baer. La vie surtout des jeunes est devenue une coquille vide telle une domiciliation d’entreprise au Luxembourg, là bas on parle fraude fiscale, ici bas nous parlons de fraude à la vie ! Faut les dresser qu’éructe le « Docteur » urologue Laurent Alexandre[1] dans son salon qu’est devenu tous les plateaux TV ; Ci-joint le lien vidéo de Tweeter, où l’archange futurologue du Transhumanisme, qui éructe (il ne sait faire que cela) : « Les jeunes n’ont jamais eu une vie aussi belle qu’aujourd’hui », « Quand moi j’avais vingt ans en 80 chaque fois qu’on baisait on avait peur d’attraper le sida et mourir »…D’abord, qui pouvait bien « baiser » avec toi mon pauvre, à moins d’être candidate pour la médaille du mérite national avec palmes ? Deuxio, comme étudiant en médecine tu avais certainement entendu parler du préservatif non ? Troisio, le sida en 2021 tue toujours « docteur » ! Puis le voila qu’il tombe dans les années 60 et la guerre d’Algérie, en 40 et la seconde boucherie et va même jusqu’aux années 20 et la première boucherie…L’aurait dû reculer jusqu’aux croisades, au moins il aurait fait montre d’un peu de culture l’Alexandre qu’aurait mieux fait d’être coiffeur que toubib à charge. Y’a aussi une autre vieille baderne qui bouffe trop, gras double, triple mentons qui en voyant les mètres de queue d’étudiants à l’image pour obtenir de l’alimentation de secours balance « ca leur apprendra que la vie n’est pas rose tous les jours »…Mais bon, celui qui a risqué sa vie en « baisant » est là pour vendre un bouquin : Jouissez jeunesse : et en sous titre : Petit manuel pour ceux qui choisiraient de ne pas croire à la fin du monde.[2] Cependant, en voyant ta binette Laurent Alexandre le petit, j’en arrive à souhaiter la fin DE CE monde, de TON monde !

Pierre Corneille, fait dire à Rodrigue, dans Le Cid : « Je suis jeune, il est vrai ; mais aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années. » Mouais…A 21 ans en troisième année de médecine, on peut dire que Lisa est une « âme bien née », cependant obligée de voler beaucoup dans les supermarchés afin de s’alimenter ; Voila où en est rendue cette étudiante, qui vit « la belle vie ».[3]

Sexe contre logement :

Des propriétaires qui profitent de la précarité de jeunes étudiantes, qui face aux prix exorbitants des loyers se prostituent en échange d'un logement. Certains propriétaires en tirent profit. L’un des proprios a été contacté par une fausse étudiante.[4]

« Ce qu’il recherche avec sa locataire ? (et c’est sans détours) - Des rapports sexuels, plus ou moins quotidiens. Fellations, pénétrations vaginales, anales (mais éjaculation dans la bouche ou sur le visage uniquement)… C’est au choix, car le propriétaire est ouvert à toute proposition. Et ce sera fait avec douceur. » Il lui est demandé s’il est possible d’avoir une compensation financière en plus : « Si besoin d’argent, évidement c’est payé, mais dans ce cas-là, ça devient du régulier. Dès que le proprio voudra quelque chose, il faudra le faire, même si c’est tous les jours. » La vie en rose qu’il disait l’éructant… Mais comme esclave sexuel ! Et ce n’est pas un phénomène récent, depuis la crise de 2008, dans les grandes villes, surtout celles avec des campus ; Des possédants savent joindre l’utile au vice et transforment en putes, disons le mot, des jeunes filles à peine sorties du cocon familial… Imaginez donc, en cette année complète de Covid le nombre d’abus sexuels qui a dû être commis. Coincée dans son studio, la nymphette est sous la coupe de celui qui « Dès que le proprio voudra quelque chose, il faudra le faire, même si c’est tous les jours. » et « ca leur apprendra que la vie n’est pas rose tous les jours »…

« J'avais un job de serveuse, pour ne pas être un poids pour ma famille. Au premier confinement, tout s'est arrêté », raconte Léa. Boursière, elle a récemment bénéficié d'une aide de 150 euros, toutefois insuffisante. Pour payer son loyer et « privilégier l'achat de livres scolaires », elle avoue ne manger parfois qu'une seule fois par jour. Après avoir bien tenu plusieurs mois, la jeune femme s'est finalement vue diagnostiquer une dépression avant de presque tout lâcher au cours de l'hiver. »[5]

Une société qui ne veut pas protéger ses petits enfants en acceptant qu’ils soient masqués dès l’âge de 6 ans dans les écoles, qui laisse ses plus grands crever de faim et seuls sur les campus, qui n’offre qu’aux jeunes comme premier emploi des stages à répétitions et qui refuse en les traitants d’assistés le RSA ; Cette société d’adultes et de vieux ne mérite absolument pas de vivre !

ALORS !

« En 2022 dans la ville de New York où, comme dans le reste du monde, la pollution et la surpopulation ont cours. Le manque de nourriture amène les autorités à créer des aliments artificiels et industriels conçus par la société Soylent, le Green Soylent. Le détective Thorn, enquête sur la mort d'un certain Simonson, un riche privilégié proche des cercles dirigeants. Alors qu'il progresse dans son enquête, Thorn s'aperçoit que cette caste fait tout pour l'empêcher de découvrir la vérité. Alors, Thorn se glisse dans l'un des camions-bennes qui emmènent des cadavres de vieux à l'extérieur de la ville, vers un crématorium. En explorant les locaux de l'usine, il découvre alors que le Green Soylent est, en réalité, fabriqué à partir des corps de personnes euthanasiées : selon le discours officiel, cet aliment est censé être fabriqué à partir du plancton. En réalité, même les océans sont devenus stériles et l'anthropophagie fait désormais partie intégrante de la chaîne alimentaire humaine et en est même le principal maillon. »[6] 

Les jeunes en révolte contre leurs ainés bouffent les vieux transformés en Soleil Vert ! Fiction de 1973 ou prévision d’un calendrier ?

A vous de ne pas voir.

Georges Zeter/février 2021

Si les jeunes ont besoin de leurs aînés pour se construire ; les anciens ont besoin des plus jeunes pour rester dans le temps présent.



Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Adèle Coupechoux 24 février 17:27

    Un coup de gueule salutaire.. que je partage.

    Combien de personnes dites aujourd’hui fragiles fumaient comme des pompiers avec leurs mômes sur la banquette arrière ou encore sur leur lieu de leur travail au nom de leur liberté ?

    La liberté, un cadeau empoisonné quand la personne n’admet pas qu’elle s’en est servie pour ses intérêts personnels au détriment de ceux des autres. Et qu’aujourd’hui elle continue dans la même lancée.

    Le problème reste que la population a été conditionnée et formatée pour obéir aveuglément à cette nouvelle doctrine soi-disant altruiste.


    • Yann Esteveny 24 février 19:07

      Message à Madame Adèle Coupechoux,

      Vous présentez la vraie question de fond. Un irresponsable ne connaîtra jamais la vraie liberté.

      Je profite de ces lignes pour vous remercier de votre soutien pour faire publier mes articles bloqués en « modération ». Répondre à votre dernière question en « modération » exigerait un article complet. Mais au final cette censure parle d’elle même et est encore plus explicite que mes écrits.

      Respectueusement


    • pipiou2 25 février 14:42

      @Adèle Coupechoux
      Oui la liberté c’est pas bien.
      Je note que vous avez fait un virage à 180°, Adèle !


    • Adèle Coupechoux 25 février 16:34

      @pipiou2

      Oui la liberté c’est pas bien.

      C’est votre opinion, pas la mienne. La liberté doit être pour tous. C’est ce que j’explique. Je n’ai jamais interdit à qui que soit de fumer. Même au travail. 
      Pas plus que je n’interdis à quiconque de s’enfermer chez lui ou de mettre un masque. En revanche, je refuse que cette violence me soit imposée. 

      J’écris juste que chacun a la liberté de fumer, de négliger sa santé, mais ce n’est pas à moi d’en faire les frais, en plus de supporter la fumée passivement.
      Qu’en pensez-vous ?
      Je ne tue personne en me promenant sans masque dans la rue. J’ai un minimum d’éducation et respecte naturellement mes distances avec autrui. En revanche, ma santé en prend un sacré coup avec cette vie d’EPHAD, d’hôpital que vous m’imposez. 
      C’est quand même curieux que l’opprobre se porte sur de simples marcheurs sans masques, alors que les joggers soufflent à la tête des passants.
      Le masque nous a été imposée en pleine canicule à l’extérieur. 
      A la fin du premier confinement, les espaces verts nous ont été interdits alors que nous nous entassions dans les rues pour respirer un peu d’air frais. Des rues où la population masquée et frictionnée au gel fait pisser et crotter ses chiens...C’est la même qui utilise sa liberté pour faire crotter ses animaux sur les plages l’été alors que ses enfants et petits-enfants y jouent.
      Les caniveaux et les endroits pour les besoins des animaux ne manquent pourtant pas.


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 25 février 18:32

      @Yann Esteveny
       Lors de la réouverture des coiffeurs, je me demandais ce que je pouvais encore écrire à ce sujet, alors que lors de la première session, je l’avais enrobé d’humour.
       Puis je me suis rappelé d’une guéguerre entre deux chanteur en 1966.
       Et le billet « Cheveux longs et idées plus ou moins courtes » était né...


    • Clocel Clocel 24 février 17:42

      Même lyophilisés, j’ai bien peur que nos vieux soient imbouffables.

      Plus tout à fait vivant, pas encore mort... Qui suis-je ?

      Y’a pas, il a de la gueule, le meilleur des mondes.


      • Yann Esteveny 24 février 18:46

        Message à Monsieur George L. ZETER,

        Bel article !

        Toute la population se damne en confiant sa destinée à ceux qui masquent ses enfants, poussent sa jeunesse au vol ou à la prostitution et éliminent ses anciens.

        Respectueusement


        • binary 24 février 19:20

          Vous avez voté à 18 piges ? Alors maintenant, faut la fermer !


          • Iris Iris 24 février 19:43

            Laurent Alexandre égal à lui même, à vomir !

            Merci pour l’article


            • troletbuse troletbuse 24 février 22:46

              La valeur n’attend paq ......

              la connerie non plus.


              • McGurk McGurk 25 février 00:41

                Tout cela est déjà bien connu et pourtant au quotidien tout le monde s’en fout. Et c’est a dû exploser avec les trois confinements (si, le 3ème est en ce moment !).

                Il y a un autre fléau que les jeunes diplômés subissent, à savoir l’exclusion du marché du travail à cause d’un diplôme ainsi que la marginalisation pour les mêmes raisons.

                La faute aux structures, de l’association à la grande entreprise, qui standardisent leurs offres en demandant aux jeunes d’être ce qu’ils seront dans cinq ans mais avant d’être embauchés.

                Ajoutons également le je-m’en-foutisme de ceux déjà en place, un manque (absence plutôt) de volonté d’aider par peur d’être remplacé par un jeunot, l’incompétence des pouvoirs publics qui s’en branlent et la multiplicité des « aides d’Etat » (pas l’argent mais les bureaux similaires à Pôle Emploi) qui, au final, n’apportent rien et ralentissent de beaucoup la progression de la recherche d’emploi.


                Pour ma part, ça fait bientôt six longues années que je suis dans ce piège et ce n’est pas prêt de s’arrêter.

                Sans parler des conséquences, en général, telles que la solitude, la dépression, la prise excessive de poids sur la santé, l’annihilation des relations sociales, etc.

                J’ai eu la chance étudier sans masque, je plains ceux qui s’en tapent un tous les jours et doivent se laver cinquante fois les mains.


                • I.A. 25 février 13:23

                  @McGurk

                  Entièrement d’accord avec vous.


                • McGurk McGurk 25 février 13:43

                  @I.A.

                  Merci.

                  J’ai oublié aussi l’humiliation suite à l’exclusion de la société, le fait de perdre très vite ses repère habituels ce qui entraîne vers tous les excès.

                  De toute manière, PE est le cimetière des chômeurs. C’est d’ailleurs particulièrement dommage, lorsque j’allais à leurs « réunions obligatoires », j’ai croisé pas mal de gens sympa et talentueux dans leur domaine.

                  Dommage que les structures d’emploi s’arrêtent à des critères pourris et débiles alors que la valeur, des compétences et humaines, de ces personnes était très grande.


                • CYRUS CYRUS 25 février 03:08

                  Pour le prochain confinement .. ayez du style 

                  https://www.dropbox.com/s/elkwlnwvr7o16nk/Attestation.pdf?dl=0

                  c’ est du papier libre ...


                  • I.A. 25 février 09:52

                    Un texte absolument nécessaire aujourd’hui.

                    La réalité va doucement commencer à rattraper tout le monde. À Paris, il y a aujourd’hui dans les couloirs du métro des jeunes qu’on n’y voyait pas auparavant : celui-ci vend des cigarettes, celui-là ne monte jamais dans la rame, il reste là, il regarde ces gens  dont je suis  qui sont encore pourvus d’un travail, d’un salaires, de collègues, d’un reste de vie socio-professionnelle.

                    Vous parlez à bon escient de ce docteur Laurent Alexandre : créer l’indigence autour de soi permet d’entretenir le syndrome du sauveur chez nombre de nos médecins. Ils n’apprécient rien mieux que les personnes angoissées, souffrantes ou déprimées  qui les font indirectement passer pour des héros. Nous parlons ici d’une vraie perversité psychiatrique capable de les pousser à promouvoir le chaos partout, ceci afin de flatter leur rôle, leur métier, leur égo.

                    A cela, il convient de reconnaître que sans indigence, point d’esclaves ; sans esclaves, point de cour ; et sans cour, point de rois ! Ça leur achète des plaisirs discrets, des jeunes filles ou des jeunes garçons dans le besoin ! Ça leur paye tout et tout le monde, en somme : une bonne, un gardien, une pute, un jouet !! Les plus grosses voitures, les plus grandes maisons, les plus belles femmes, les plus fabuleuses vacances et les plus nombreux amis !!

                    Vous faites bien, monsieur Zeter, de conclure par Soleil Vert. Parce qu’à force d’organiser le chaos autour de soi, on risque un jour de trébucher ou de prendre un mauvais coup — soi-même, comme ses proches. Et parce que les hommes et les biens qui ne brillent que dans les ténèbres qu’ils provoquent, se voient comme le nez au milieu de la figure...


                    • Adèle Coupechoux 26 février 10:10

                      @I.A.

                      Entièrement d’accord avec toi et avec le texte de l’auteur tout simplement factuel. 
                      Il met bien en évidence le médecin irresponsable, notable qui accable et asphyxie la jeune étudiante en médecine.
                      Cette situation se retrouve dans tous les domaines. Pas évident de soulever ce joug.


                    • Bendidon Bendidon 25 février 10:13

                      Salut George très bien ton article comme dab (j’ai voté pour, et oui, je suis nouveau modo LOL)

                      Tu es un des rares sur ce forum à faire des articles non dénués d’humour avec de belles images ironiques

                      Alors quand je vois que tu peines à faire 10 réactions ben je me pose des questions sur ce forum ?

                      L’humour semble très mal vu ici, à moins que ce soit un manque de neurones ?

                       smiley


                      • Adèle Coupechoux 25 février 11:49

                        @Bendidon

                        Nouveau modo, certes mais consommé sans modé (ration) : 651 réactions pour votre article ! Ben dis donc !
                         smiley


                      • pipiou2 25 février 11:51

                        @Adèle Coupechoux
                        Si on enlève toutes les vannes de comptoir il reste quoi ?


                      • Adèle Coupechoux 25 février 11:52

                        @pipiou2

                        Vous avez toujours la possibilité de moins en faire des vannes, non ?


                      • Bendidon Bendidon 25 février 12:25

                        @pipiou2
                        Ben toi smiley
                        purée de nous autres !
                         smiley


                      • pipiou2 25 février 12:36

                        @Adèle Coupechoux
                        Ce n’est pas spécialement moi qui les fait !
                        Dans plusieurs articles récents, un exemple frappant étant « la moisson des morts », un nombre très important de commentaires était constitué d’échanges de blagues ou de moqueries entre un groupe de commentateurs très actif ici.
                        Le contenu de ces commentaires ( sans doute plus de 200)

                        était totalement creux et sans rapport avec l’article.
                        Et donc cela faisait monter le nombre de commentaires de manière complètement artificielle.
                        Le dernier commentaire de Bendidon ci-dessus n’est pas lui-même un modèle de pertinence.


                      • Bendidon Bendidon 25 février 12:44

                        @pipiou2
                        Tes commentaires de suiviste conformiste sont aussi creux, sans pertinence et sans aucun humour
                        Si encore tu nos gratifiais d’un avatar comique prend pipiou le cui cui par exemple
                        Et pète ou bois un coup de pinard ou les deux, AV est d’un triste mortel (pire que le vilain couillonovirus)


                      • pipiou2 25 février 13:27

                        @Bendidon
                        « suiviste conformiste », « avatar comique », « pete ou bois un coup » ... tu en restes aux attaques personnelles vulgaires voire aux insultes, ce qui montre plutôt ta mauvaise foi et ton aigreur, alors que de mon côté la plupart de mes commentaires sont argumentés et factuels.

                        Tu vois y a pas photo.


                      • Bendidon Bendidon 25 février 13:34

                        @pipiou2
                        wi wi tu es un garçon sage smiley


                      • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 25 février 18:35

                        @Bendidon,
                         Bien d’accord.
                         La catégorie « Parodie et humour » est catastrophiquement bien vide sur cette antenne.


                      • vaietsev1 25 février 10:48

                        « On fait tout pour prolonger la vie tout en la vidant de sa substance. Je me demande si ce n’est pas cher payé ? » Bien raisonné Edouard Baer.

                        https://livre.fnac.com/a12362224/Nicolas-Bouzou-La-comedie-in-humaine

                        Et le pire ,c’est qu’on a dénoté une forme d’intellect chez ceux qui n’avaient pas les dilplomes de leurs ainés ou ceux ,par exemple qui sont bien touchés par le titre de ce livre de Nicolas Bouzou,« et ceux à qui on a décelé un tant soi peu d’intellect pour se grandir ,car nous nous émancipons,et qui se sont retrouvés comme ses pontes ou comme ses tronches à rhétorique puissante ,dans ce scandale,et vouées a ne faire que acte de présence,à regarder ses minorités se construire » et qui celle là quand elles se construise ou s’essaie à se développer ne propose rien ,si ce n’est de nous les entendre dire ,ON VEUT , car le fait même d’avoir donnée et permis à certains une lucarne ,que chacun ,de ceux là se comporte comme leur « toliers » qui ont l’habitude de ces lucarnes qu’ils s’offre ,ils développe des discours non seulement qui n’apporte pas grand chose et ils tienne le discours du NON ,celui alors qui n’ a pas de solution et qui n’apporte rien si c’est de tourner autour du pot ,mais en plus nous écoutons ses vieilles ,ses vieux ,pour les entendre dire « ON VEUT »,j’en sais quelque chose,et pour reprendre la maxime de l’auteur de ce billet « Tout ce que j’avance ..............je l’ai entendu de mes propres yeux »sauf la parole ne compte pas ,nous avons besoin de preuves ,et celle là n’en sont pas . 

                        Comprendre alors ,pourquoi le titre de ce livre ,la comédie (in)humaine ,car UN CRI à coup sur à bouleversé tout ça ,et le fait même que « On fait tout pour prolonger la vie tout en la vidant de sa substance. Je me demande si ce n’est pas cher payé ?,nous à démontrés et répondu à nos attentes,que la vie est belle ,aaarrgghhh,que nous ne nous aimons pas ,que nous souhaitons chacun de nous que la nature nous emporte ,et que chacun de nous ,nous ne valons pas grand chose ,quand bien même ,même si les plu saints et les plu bons n’ont pas d’effort à faire pour cela,ils savent ,nous savons chacun à qui nous nous adressons ,et de plu en plus ,ils nous suffit de voir tout ses sourires quelque soit la discussion avec autrui pour y dénoté une hypocrisie crasse qui sonne NON ,ce NON alors qui signifie, vous ne vous défenderez plu qui que vous soyez ,l’avantage sera toujours ,par exemple ,pour les spécialistes de la rhétorique et du développement d’idées ,sauf en moins poussée ,quand bien même vous vous plaignez encore ,lorsque vous êtes encore bien les seules à réussir à vous extraire des engrenages du monde,ce que petit quand nous nous émancipions ,nous avons de plu en plu de mal à faire ,car c’est quand l’on oubliait à se construire ,que nous oublions plu vite quand nous sommes en sécurité .

                        Le OUI n’existe plu ,il y a plu de OUI ,il y a le NON européen à tout les rateliers ,et il est à votre avantage ,intellectuelles et érudits .

                        La réponse ,c’est vous les agoravoxiens ,sauf la parole ne vous sera pas donnée ; c’est plu votre tour et c’est pas votre tour ,c’est au tour des minorités pour tout et pour le coit sexuel bien evidemment ,je le voies bien assez ,à cause de ses fumiers de bridés qui ont choisi l’Afrique pour avenir ,ils sont le seules dans ce pays ,à avoir le droit d’une rencontre et sont de plus en plu nombreux à fréquenter des occidentals ,comme si depuis la nuit des temps ,l’Afrique n’avait pas assez pondu à faire des gosses pour qu’un jour advienne « le grand remplacement » qui de plu en plu est d’actualité.

                        Nous serions nombreux à détester les vieux ,quand bien même ,tout ses vieux à la retraite et qui ont des portefeuilles d’actions dans les entreprises et qui gagne gros ,combien sont là pour leur mettre des batons dans les roues et qu’ils ne soient, tranquille à faire fructifier leur argent ?

                        Car ,si vous remarquez bien dans le quotidien ,les seules à rouler dans des voitures neuves ,c’est bien les vieux ,et ceux là ,pas un moment ,ne sont inquièter à travailler leur projet.

                        Donc,quand on dézingue des petits et empeche l’emancipation de ceux là ,on fais la même chose avec ses vieux ,et leur portefeuille d’actions d’entreprise ,on leur met des batons dans les roues afin qu’ils perde plu qu’ils ne gagne.

                        Vassily 

                         


                        • I.A. 25 février 11:51

                          @vaietsev1

                          Bonjour monsieur

                          Il existe essentiellement 2 manières de décrédibiliser un excellent site de journalisme citoyen ou un excellent article :

                          • s’en prendre à l’auteur ou à ceux qui réagissent à l’article de l’auteur, en les insultant. Ce procédé est le plus répandu parce que le plus facile.
                          • ou bien produire une réaction en des termes approximatifs ne voulant absolument rien dire, et s’en prenant soit aux riches, soit aux étrangers, soit aux femmes, soit aux juifs, soit aux arabes, soit à tous à la fois

                          Cette deuxième alternative est bien entendu beaucoup plus subtile que la première.

                          • D’une part parce que personne, généralement n’ose s’attaquer à un individu incapable de s’exprimer correctement (soit parce qu’il n’est pas francophone, soit parce qu’il est diminué).
                          • D’autre part parce que ce genre de réactions ont tendance à faire fuir les lecteurs

                          Votre réaction est un gros gloubi-boulga de n’importe quoi, en plus d’être une preuve que vous êtes un gros troll, et que l’article sur lequel vous vous répandez est excellent.


                        • McGurk McGurk 25 février 13:22

                          @I.A.

                          Je ne comprends pas votre conclusion !


                        • I.A. 25 février 13:35

                          @McGurk

                          Bonjour McGurk

                          Est-ce ma réponse à @vaietsev1 que vous ne comprenez pas ?

                          Si oui :
                          « Votre réaction est un gros gloubi-boulga de n’importe quoi, en plus d’être une preuve que vous êtes un gros troll, et que l’article sur lequel vous vous répandez est excellent. »
                          Je veux dire par là que son post fait fuir le lecteur moyen, ce qui est fort dommage sur un article d’actualité aussi opportun. Et je ne pense pas me tromper en accusant ouvertement vaietsev1 de le faire exprès...

                          Qu’en pensez-vous ?


                        • McGurk McGurk 25 février 13:38

                          @I.A.

                          Ah oui, vu comme ça, je comprends parfaitement votre réaction.

                          Ca me fait penser aux c/c courants sur Pôle Emploi ou sur les autres sites du même type. Un type qui balance un gros pavé sans se soucier des personnes qui vont lire cette horreur qui fait saigner les yeux.

                          Pour ma part, à moins que ce soit vital, je ne lis jamais ce genre de chose. Intellectuellement c’est épuisant et physiquement le cerveau dit non de suite.


                        • vaietsev1 25 février 16:53

                          @I.A.

                          Merci , pour ça , et je suis d’accord que c un excellent site ,je n’y ai fais qu’apprendre un nombre incalculables de choses ,dont je n’ai rien retenue mais j’ai passé de bons moments , à coup sur car je ne vous ressemble pas ,je n’ai pas la mémoire absolue ou j’ai pas été désigné par une machine américaine ou un état français pour être le porte parole silencieux et chargé ,qui contredira tout ce qui pourrait se vouloir« révolutionnaire » de pacotilles.

                          Il existe essentiellement 2 manières de décrédibiliser un excellent site de journalisme citoyen ou un excellent article :

                          • s’en prendre à l’auteur ou à ceux qui réagissent à l’article de l’auteur, en les insultant. Ce procédé est le plus répandu parce que le plus facile.
                          • ou bien produire une réaction en des termes approximatifs ne voulant absolument rien dire, et s’en prenant soit aux riches, soit aux étrangers, soit aux femmes, soit aux juifs, soit aux arabes, soit à tous à la fois

                          J’ai pas le souvenir de m’être pris à un auteur ,quand bien même ,vous avez eu le courage d’aller sur ma poubelle de page pour y découvrir tout ses immondices ,vous avez remarqué qu’il y en a du gloubi boulga comme vous dites ; il y a aussi des choses pas trop mal pour un petit comme moi ,la dernière en date https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-monde-sur-tapis-roulant-231161#forum5996577 est tirée d’un billet de François cavanna ,je ne connaissais le journaliste que de nom ,et j’ai aimé son article redoutable ,mais pas assez redoutable à vos yeux ,en effet il ne sonne pas assez faux ou NON européen et s’adresse plus à des petits citoyens comme moi ,qu’a des tronches comme vous ,ou a vos amies que vous critiquez ,les puissants ,quand bien même vous êtes leurs suppots ,et je dirai que vous êtes ceux qui nourrisse ses gens .

                          Rappelez moi ,l’I.A c’est pas ce qui fais la vie ,de tout ses gens qui nous nuise,qui ont la science infuse ,de ses suffisants I.A.

                          Vassily :))


                        • I.A. 25 février 21:54

                          @vaietsev1

                          Zi, zi ! pleinement en déssacord avec fottre lochiciel de vous ôtres !! 

                          Les Cavanna de chournalists ke che tronchais en petits chitoyens n’en nourrissaient pas moins !!

                          Zi, zi !

                          Sans compter qu’à vos yeux qui font la vie de tout ce qui nous nuit ont fait la suffisance de nos gens

                          Zi, zi !

                          ... le bonjour chez toi. Et à très bientôt.


                        • vaietsev1 26 février 11:15

                          @I.A.
                          Et pourquoi ce langage allemand ?
                          Zeig ?
                          « Sans compter qu’à vos yeux qui font la vie de tout ce qui nous nuit ont fait la suffisance de nos gens »
                          Oui tout à fait mais pas pour tout le monde ,j’ai toujours été surpris de ceux qui donne des leçons et qui se surprenne de ses fulgurances qui leur traverse la tête ,au point de s’en étonner et de le dire ,alors oui y’a beaucoup de suffisants.
                          Il y a aussi ceux qui ont une mémoire éléphantesque ,et j’en avais une aussi ,qui ont la mémoire absolue ,ils sont de ceux qui peuvent se permettre de faire un résumé d’un livre qu’ils ont lue ;c’est pas donnée à tout le monde sauf aux suffisants et aux privilégiées qui ont été dénotées parole de ce monde ,car ils seraient le monde .

                          Moi ,ce monde j’en fais pas partie ,je m’en sens pas concernée ,et si je m’essayais à l’être ,les foudres du peuple et de l’état s’abbattrait sur moi au point car je ne suis pas le monde de faire de moi la figure de proue ou la plaque tournantes de ce pays,car tout ce qui à un rapport avec la société ne me concerne pas ,je sais de quoi je parle,je me suis essayée à m’interesser à mon pays ,j’ai été bien reçu comme on dis ,que ce soit dans le public comme dans le privé.
                          Pour votre langage allemand,il y a certainement des citoyens qui ont toujours eu une attirance pour les extrèmes ou pour les militaires ,aussi car s’interesser à ces extrèmes ,c’est fait pour les marginal ,ne serait ce que les tenues ;c’est ridicule je le concois ,ou pour le carré de ses vies et « la droiture »,et un moyen aussi de « se mettre façon de parlé à l’abri » dès lors ou vous ne marchez pas dans les clous« ,et dans ce pays comme partout il en faut peu .
                          Mais ,vous en parlerez à coup sur bien mieux ,vous serez me trouvez des exemples de l’époque ,de l’époque ou ses citoyens qui soutenait ses parties ,et bla bla bla etc ...
                          Vous me raconterez une belle histoire ,je vous lirais ,je passerai un bon moment ,et j’en retiendrai rien ,quand en fait pourtant ,le fond c’est plu qu’important et vous savez le faire remarquée au travers de vos articles ,que ce soit vous ou les citoyens ou militants de l’agoravox .
                          Et je sais combien vous n’auriez aucun mal vous et vos amies à prendre le pouvoir si vous le vouliez ,et parlé changement comme on en parle ,leurs conneries de »ça change tout " ,celui là en serait un avec vos comparses et pas un petit . 
                          Je me dis et sais d’ailleurs ,que vous ne forcez pas les choses à ce que cela arrive ,car si vous le vouliez vraiment ,vous et vos comparses ,y’a bien longtemps ,que le pouvoir ,vous l’auriez pris .

                          Vassily


                        • perlseb 25 février 16:40

                          Et si le seul et unique métier qui restera dans 10 ans (si l’intelligence artificielle permet d’atteindre la singularité technologique) est le métier de prostitué ?

                          Alors c’est bien vu, non, d’habituer dès maintenant les jeunes à ce seul métier possible...

                          L’éducation, je crois sérieusement qu’on ne va plus en avoir besoin (en plus ça coûte un pognon de dingue !) et vu la façon dont on la détruit sciemment, j’ai envie de dire que la singularité technologique est très proche...

                          Alors demain, soit on est tous liquidés par un virus bêtement échappé d’un laboratoire privé (pas besoin de soleil vert et de liquéfier les vieux), soit on sera tous décadents physiquement (c’est déjà le cas) ET intellectuellement (les machines nous rendront la réflexion inutile, comme l’effort physique). Un avenir radieux donc, dans tous les cas de figure.


                          • Albert123 25 février 16:52

                            Dans une société saine et civilisée, Laurent Alexandre n’est pas sur un plateau TV à débiter ses âneries, il est coulé vivant dans du béton.

                            Mais bon nous vivons dans une société barbare et dégénérée qui ignore qu’elle est déjà morte et où des zombies masqués arpentent les rues.


                            • I.A. 25 février 21:57

                              @Albert123

                              Nous vivons dans un dessin animé où Laurent Alexandre est un âne en béton.

                              En effet.


                            • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 25 février 18:00

                              Bonjour Georges,

                               J’aime beaucoup votre billet.

                               Je vais d’ailleurs l’ajouter à un des deux billets « Guerre et paix des intelligences » que j’avais écrit, il y a un an à la suite de deux livres de Dr Alexandre.

                               Oui, nous sommes en guerre dans un monde qui divise les intellos des autres êtres humains. Tout avait commencé avant lui avec l’évaluation des hommes par leur QI. Une évaluation que j’ai appelée « Quotient immature » construite par des connaissances essentiellement scolaires. Ce ne sont pas les connaissances qui sont importantes, mais ce que l’élève ou l’étudiant en fait par ls suite.

                               L’enseignement et l’éducation ne s’arrête après la vingtaine d’années de début de vie. C’est toute la vie, qu’elle se poursuit. Alors on s’adapte à l’évolution ou on reste au milieu de gué. Malheureusement, les autodidactes ne parviennent plus à monter dans le train. Il leur faut des diplômes pour écraser ... une mouche. 

                               Un petit souvenir :  Pierre Desproges — QI 130

                               

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité