• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Europe : champ de bataille

Europe : champ de bataille

Confrontées à la disparition de leur civilisation, La France et plus généralement l’Europe de l’Ouest, vont devenir le champ de bataille de deux grandes civilisations exogènes et planétaires : la civilisation américaine d’un côté et l’Islam de l’autre.

A ma droite, la civilisation américaine qui s’est imposée insidieusement en Europe occidentale à partir de la fin de la seconde Guerre mondiale. Les signes de cette soumission de l’Europe à la culture américaine sont aujourd'hui légions : Mac Do, Disney Land, Hollywood, Google, Netflix, Amazon, Facebook … La plupart de ces entreprises véhiculent efficacement les « valeurs » libérales, mondialistes et politiquement correctes en vogue aux Etats-Unis et plus particulièrement en Californie qui est l’épicentre de cette culture. 

A ma gauche, l’Islam : un invité plus récent. En France, il a fait une entrée fracassante sous Giscard à partir de la mise en place de la loi sur le regroupement familial. Une loi qui a permis et permet encore à des centaines de milliers de femmes et d’enfants musulmans de venir rejoindre l’homme travaillant ou vivant en France afin d’y constituer un nouveau peuple. Car l’immense majorité ne s’est pas assimilée et n’a pas abandonné sa religion pour adopter le nihilisme occidental.

L’Europe, dont la civilisation s’est effondrée à l’issue de la Seconde Guerre mondiale, sera donc le champ de bataille de ces deux géants. Une Europe incapable d’assimiler les nouveaux arrivants, car il n’y a tout simplement plus rien à quoi les assimiler. Une Europe qui veut croire que ces deux civilisations - que tout oppose - peuvent coexister pacifiquement.

Alors on allume littéralement des cierges au « vivre-ensemble » après chaque attentat. Evidemment que tous les musulmans ne sont pas des terroristes, évidemment que le terrorisme ne représente pas (encore) une menace systémique. Il est toutefois le symptôme aigü d’une crise plus profonde : de la coexistence difficile de deux mondes sur un même territoire. Une coexistence qui s’appelle aussi « incivilités » et ghettoïsation au quotidien.

Une crise dont on ne voit pas la sortie tant son traitement par les autorités européennes se limite au champ des symptômes. On attaque une salle de concert ? Postez des soldats ! Un camion fonce dans la foule ? Mettez des barrières ! La dictature du court terme - encore et toujours - qui est le seul que connait le bobo accroc à Twitter et BFM TV. Cela dit, les véritables solutions se situent sans doute au-delà de l’horizon mental - et moral - de l’Européen d’aujourd’hui.

Par ailleurs, rien ne laisse présager du niveau de violence qu’atteindra cette « guerre », tant l’aptitude du bobo occidental à la soumission paraît grande. On le tire comme un lapin, on l’écrase, on le poignarde dans la rue et il dit doucement « vous n’aurez pas ma haine », il allume des bougies et dépose des fleurs, il pleure et ne « comprends pas ». En bref, la victime idéale. Bizarrement, jamais l’Europe ne s’est autant approchée de l’idéal christique de la joue gauche tendue que depuis qu’elle n’est plus chrétienne.

Nicolas Sarkozy a dit un jour qu’il voulait mener une politique de civilisation. Il avait sans doute raison ; mais il ne comprenait pas les mots qu’il prononçait. A l’instar de la plupart des hommes politiques qui n’écrivent pas leur discours et ne lisent pas leurs propres livres… 

Sic transit gloria mundi.


Moyenne des avis sur cet article :  1.95/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • Jonas 24 août 2017 13:45

    Bon article qui résume bien l’état actuel des choses.


    La globalisation, l’homme consumériste tout puissant négateur de Dieu, s’approprie et utilise toutes les ressources de la nature sans aucune limite, avec en tête de file de cette idéologie, le premier état franc-maçon antichrétien, les USA.

    Les migrations de remplacement constituent un programme politique élaboré par l’ONU et l’UE, pour éliminer la population blanche de souche, réfractaire à ce mondialisme par son héritage identitaire, culturel, cultuel et traditionnel.
    L’ONU qualifie les masses migratoires arrivant en Europe de « remplacement », amenées pour faire face au déclin de la population blanche (les femmes françaises sont encouragées à avorter : 220 000 avortements par an chaque année en France !).

    L’UE travaille en étroite collaboration avec l’ONU pour mener à bien sur une très grande échelle, le remplacement de population, pour « faire en sorte que l’Europe reste une destination attrayante pour les migrants dans un contexte de déclin démographique, notamment en révisant le régime de la carte bleue, en redéfinissant les priorités des politiques d’intégration et en améliorant l’efficacité de la politique migratoire des pays d’origine, par exemple en facilitant les envois de fonds des travailleurs émigrés. »
    politique migratoire de l’Union Européenne

    Pour accélerer la diversification des populations sur le sol français, les élites politiques, on peut citer Sarkozy, Manuel Valls, François Hollande, Gérard Collomb, Cazeneuve, entre des centaines d’autres, ont contribué à structurer, financer et organiser l’islam politique misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite en France (CFCM, CCIF, UOIF, Tabligh, Frères Musulmans, salafisme, etc...).

    Il ne faut pas s’étonner de se retrouver ensuite avec des « déséquilibrés » poignardant des passants, fonçant en véhicule sur les foules de mécréants dans les rues des grandes villes françaises et européennes.



    • BA 24 août 2017 14:27

      Cet été, nous avons appris trois informations essentielles :

      Jeudi 3 août 2017 :

      Climat : une partie de l’Asie bientôt inhabitable.

      Une étude montre que le réchauffement climatique risque de rendre inhabitable l’Asie du Sud-Est. Un cinquième de la population mondiale y vit.

      http://www.francetvinfo.fr/meteo/canicule/climat-une-partie-de-l-asie-bientot-inhabitable_2312093.html

      Jeudi 10 août 2017 :

      Depuis 1880 et le début des relevés de températures, il n’a jamais fait aussi chaud sur Terre qu’en 2016, selon un rapport publié jeudi.

      http://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/video-2016-une-annee-dans-le-rouge-pour-le-climat_2323591.html

      Mardi 15 août 2017 :

      En proie aux flammes, le Groenland devient l’emblème du réchauffement climatique.

      https://www.franceinter.fr/monde/en-proie-aux-flammes-le-groenland-devient-peu-a-peu-le-grand-responsable-de-la-hausse-du-niveau-de-la-mer

      Quelles vont être les conséquences du réchauffement climatique ?

      Réponse :

      Les conséquences du réchauffement climatique vont être les « très grandes migrations ».

      A cause du réchauffement climatique, en Afrique et en Asie, de plus en plus de pays vont devenir inhabitables.

      Les peuples qui ont la malchance d’y vivre vont être obligés de fuir leurs pays. Ils vont remonter vers le nord, vers la Russie, et aussi vers l’Europe. Normal. Si j’étais à leur place, je ferais pareil.

      Concernant les réfugiés qui partiront de la Turquie, ou alors qui partiront de l’Afrique, et qui arriveront en Europe, vous pouvez voir les trajets qu’ils suivront sur cette carte :

      http://data2.unhcr.org/en/situations/mediterranean

      Et nous ?

      Nous, citoyens français, que pouvons-nous faire ?

      Réponse :

      Nous pouvons écouter les lanceurs d’alerte qui nous avaient tout dit … en 1972 :

      - En 1972, « The Limits to Growth », le livre écrit par Dennis Meadows et son équipe, nous avait prévenus : nous fonçons dans le mur. Ce livre a été un best-seller mondial.

      - En 1974, « A vous de choisir : l’écologie ou la mort », le livre écrit par René Dumont, nous avait prévenus : nous fonçons dans le mur.

      Depuis 45 ans, nous savons que la seule solution, c’est la décroissance.

      ET POURTANT, depuis 45 ans, nous refusons de décroître.

      Dans notre vie de tous les jours, nous appliquons la déclaration du président des Etats-Unis George Bush au Sommet de la Terre à Rio en juin 1992 : « Le mode de vie américain n’est pas négociable. »

      Depuis 45 ans, chacun d’entre nous se dit : « Mon mode de vie n’est pas négociable. »

      Depuis 45 ans, nous consommons comme des porcs, nous vivons comme des porcs, nous pensons comme des porcs.

      Prenons l’exemple du CO2 que nous produisons.

      Evolution constatée des émissions mondiales du seul CO2 de 1860 à 2012, en millions de tonnes :

      https://jancovici.com/wp-content/uploads/2016/04/GES_graph13.png

      Depuis 45 ans, dans les pays occidentaux, à l’intérieur de chaque être humain, l’attachement à son confort personnel l’emporte.

      A l’intérieur de chaque être humain, la cupidité triomphe.

      Aujourd’hui encore, nous refusons de décroître.

      Nous refusons la décroissance. Donc nous aurons le réchauffement climatique, les « très grandes migrations », la dislocation de nos sociétés, les guerres, les guerres civiles.

      Nous aurons ce que nous méritons.

      Nous sommes responsables de ce qui va arriver.

      ______________________________________________________________________ __________

      Pour ceux que ça intéresse :

      Le journal « La décroissance » paraît chaque mois :

      http://www.ladecroissance.net/

      Le livre « Aux origines de la décroissance » :

      http://www.ladecroissance.net/images/marino-livreORIGINES.pdf

      Donella Meadows, Dennis Meadows, Jorgen Randers et William Behrens ont écrit « The Limits to Growth », paru en français sous le titre « Halte à la croissance ».

      Ce livre a été publié en 1972 aux Etats-Unis, en 1974 en France :

      http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/delaunay-janine-meadows-donella-h-meadows-dennis-l-randers-jorgens-et-behrens-ii/halte-a-la-croissance-enquete-sur-le-club-de-rome-rapport-sur-les-limites-de-la,72651842.aspx

      Un livre essentiel, dont le titre dit tout :

      René Dumont a écrit « A vous de choisir : l’écologie ou la mort », livre publié en 1974 :

      http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/dumont-rene/la-campagne-de-rene-dumont-et-du-mouvement-ecologique-naissance-de-l-ecologie-po,65749035.aspx


      • popov 24 août 2017 15:46

        @BA


        La terre a connu des variations de températures cycliques et chaotiques depuis toujours, pour des raisons mal comprises. Il est vrai que le CO2 est un gaz à effet de serre. Il est vrai aussi qu’il y a une corrélation entre le taux de CO2 dans l’atmosphère et la température.

        Mais comme le CO2 absorbe déjà tout le rayonnement IR qu’il peut absorber, on peut en ajouter autant qu’on veut dans l’atmosphère sans augmenter l’effet de serre.

        Corrélation n’est pas causalité. Au lieu de penser que l’augmentation de CO2 produit une augmentation de température, je serais plutôt enclin à penser que c’est l’augmentation de température qui produit une augmentation de CO2 dans l’atmosphère, en favorisant la photosynthèse des végétaux et en libérant le CO2 dissout dans l’eau de mer.

      • JC_Lavau JC_Lavau 24 août 2017 17:20

        @BA. « Dans cinquante jours, Ninive sera détruite !

        Dans quarante neuf jours, Ninive sera détruite !
        Dans quarante huit jours...
         »
        Histoire connue.
        Hergé a ajouté :
        « Allo Allo !
        Ici dieu le père !
        Prophète Philippulus je vous ordonne de redescendre sur Terre immédiatement !
        Et faites attention de ne pas vous casser la figure ! ».

      • Durand Durand 24 août 2017 21:43

        @popov

        Pour autant que je sache, la photosynthèse absorbe et fixe le CO2 et produit de l’oxygène...

      • popov 25 août 2017 04:03

        @Durand


        Oui bien sûr, j’ai écrit trop vite.

      • popov 25 août 2017 10:48

        @popov


        Je voulais écrire quelque chose comme « en libérant le CO2 dissout dans l’eau de mer, effet compensé dans une certaine mesure par une augmentation de la photosynthèse du fait qu’une augmentation de la température augmente aussi l’évaporation de l’eau, donc les précipitations qui favorisent une augmentation de la couverture végétale ».

        J’ai voulu faire court et me suis emmêlé les pinceaux.


      • JC_Lavau JC_Lavau 25 août 2017 18:55

        @popov. Comme je l’ai rappelé voici trois ans et deux mois ici, à La fraude à « 70 % des arbres menacés par le changement climatique », plus de CO_2 atmosphérique permet à la plante d’évaporer moins d’eau à croissance égale. Ou de croître beaucoup plus à consommation d’eau égale.


        C’est ce que la propagande carbocentriste te cache frénétiquement.

      • Cateaufoncel 24 août 2017 16:22

        "Cet été, nous avons appris trois informations essentielles...« 

        Et il y en une quatrième qui remonte au 9 août 2016

        A Iakoutsk, les scientifiques prévoient un refroidissement du climat

        Rien n’indique que cette infotrmation soit moins sérieuse et moins crédible que l’autre. Elle serait plutôt plus sérieuse que l’autre, puisque dans l’autre, on lit cette non signifiante information :

        Il y a deux ans, une vague de chaleur avait frappé l’Inde et le Pakistan. 3 500 personnes avaient perdu la vie.

        ... pour qui se souvient de l’hécatombe européenne de 2003 (70’000 morts, sont 19’490 en France, selon l’Inserm).

        A propos des articles de francetv (il faut revoir vos liens, avant de les resservir) force est de constater aussi qu’ils vont dans le sens de la tentative d’accoutumance de nos peuples à l’idée d’une invasion migratoire massive. Dont l’une des finalités avouée est la destruction de l’homogénéité de nos vénérables nations.

        Et cela démolit la thèse de l’auteur de l’article pour qui il n’existerait rien entre une Europe américanisée et l’Islam conquérant  : il existe des gens qui ont compris, et qui refusent de se laisser anéantir sur ce qui reste la terre qu’ils ont reçue en héritage de leurs ancêtres.

         »Les peuples qui ont la malchance d’y vivre vont être obligés de fuir leurs pays. Ils vont remonter vers le nord, vers la Russie, et aussi vers l’Europe. Normal. Si j’étais à leur place, je ferais pareil."

        Pas forcément. Si vous appartenez à un peuple proactif d’Europe, vous participeriez directement, ou indirectement, à l’effort commun mettant en place les aménagements (polders) qui permettront de vivre au-dessous du niveau de la mer, comme font les Hollandais, les Belges et d’autres après eux, depuis le XVe siècle.


        • popov 24 août 2017 17:23

          @Cateaufoncel


          En effet, au lieu de faire des réunions inutiles et se fixer des objectifs donquichotesques, comme celui de limiter l’élévation de température —phénomène naturel sur lequel nous n’avons aucune prise, il vaudrait mieux recenser les effets positifs et négatifs d’une augmentation éventuelle de la température et voir comment il est techniquement possible de tirer parti des premiers et de se prémunir des seconds.

        • Cateaufoncel 24 août 2017 18:32

          @popov

          « En effet, au lieu de faire des réunions inutiles et se fixer des objectifs donquichotesques... »

          Elles servent tout de même - c’est un élément que j’ai omis de mentionner tout à l’heure - à tenter de faire passer l’idée que la planète ne s’en sortira pas sans la mise en place d’une gouvernance mondiale.


        • Durand Durand 24 août 2017 22:11

          @Cateaufoncel


          On peut aussi retenir l’eau douce sur les terres émergées et les faire reverdir tout en maximisant la production d’hydrau-électricité, de loin la plus propre. L’idée, c’est de relancer le cycle de l’eau. C’est la clef du futur. 

          Si l’on vidait le seul lac Nasser, on ferait monter le niveau des océans de 0,46mm... Inversement, si l’on retient l’eau sur les terres émergées partout où c’est facile et profitable à l’environnement immédiat, on rétablirait rapidement un niveau acceptable des océans, on augmenterait la biomasse et son évaporation et on obtiendrait une dynamique positive des précipitations, donc un stockage plus important dans les terres émergées, les banquises et les glaciers qui eux, se reformeraient aussitôt. 

          C’est vers ce cercle vertutueux qu’il faut aller.
          C’est de la thermodynamique basique et l’on n’y échappera pas... C’est ça ou toujours plus de chaos !










           

        • popov 25 août 2017 04:08

          @Cateaufoncel


          Je pense comme vous qu’il faut des accords internationaux pour gérer les richesses naturelles de la planète.

          Mais un gouvernement mondial ? On a vu ce que cela donne au niveau de l’UE : un gouvernement pour le plus grand bien de la finance et des multinationales qui justement freinent tous les efforts de gestion rationnelle qui porteraient atteinte à leurs profits.

        • Cateaufoncel 25 août 2017 09:55

          @Durand

          "On peut aussi retenir l’eau douce sur les terres émergées et les faire reverdir tout en maximisant la production d’hydrau-électricité, de loin la plus propre. L’idée, c’est de relancer le cycle de l’eau. C’est la clef du futur."

          Le problème, on le voit, c’est qu’il y a des solutions, mais qu’il y a aussi des peuples fatalistes, qui n’entrevoient d’autre solution que la fuite à leurs problèmes.


        • Oceane 25 août 2017 10:30

          @popov

          J’approuve.


        • Cateaufoncel 25 août 2017 10:42

          @popov

          « Je pense comme vous qu’il faut des accords internationaux pour gérer les richesses naturelles de la planète. »

          Des accords de ce genre existent, ils reposent essentiellement sur la corruptibilité des dirigeants des pays « possesseurs », pour qui le pouvoir se confond avec le « statut » de potentat

          « Mais un gouvernement mondial ? »

          Selon Attali, qui en est un fervent supporter (avec Jérusalem comme capitale), vingt-quatre heures suffiraient à sa mise en place. Il suffirait de fusionner le Conseil de sécurité de l’ONU (15 membres), le G20 (20 membres) et le Comité monétaire et financier du FMI (24 membres), soit 59 personnes en tout et pour tout.



        • OMAR 24 août 2017 17:38

          Omar9

          @Lem Civa : « ....la coexistence difficile de deux mondes sur un même territoire ».
          .
          Tiens, c’est étrange, car tant qu’elle était sous le joug colonial, cette coexistence existait normalement.
          Et quid des pays comme le Sénégal, le Liban ou le Bénin, par exemple.
          http://www.persee.fr/doc/bagf_0004-5322_2002_num_79_2_2272
          En fait, les musulmans et donc l’Islam, sont rejetés pour la simple raison qu’ils n’ont pas abandonné leur religion, ce que vous reconnaissez.
          Condition qui, bizarrement n’est pas exigée à d’autres communautés....
          Et même si cette exigence est satisfaite, l’intégration n’est pas certaine.
          L’exemple des harkis qui ont tout abandonné pour la France, allant jusqu’à renier leur foi et leur nom originels, est là pour vérifier mes écrits.
          Et tout en éludant les causes profondes qui ont abouti à générer des assassins parmi les enfants des banlieues, vous suggérez des solutions extrêmes et extrémistes.
          Et encore un torchon alarmiste et anti-Islam à mettre au compte d’une haine gratuite et décomplexée...


          • popov 24 août 2017 18:12

            @OMAR


            Tiens, c’est étrange, car tant qu’elle était sous le joug colonial, cette coexistence existait normalement.

            Ce genre de coexistence qui existe « normalement » finit toujours mal. Vous êtes bien placé pour le savoir.


          • covadonga*722 covadonga*722 24 août 2017 18:33

            @OMAR
             hé hé 

            Und der Teufel der lacht nur dazu !

          • Cateaufoncel 24 août 2017 19:44

            @OMAR

            « Tiens, c’est étrange, car tant qu’elle était sous le joug colonial, cette coexistence existait normalement. »

            Pas normalement, elle existait. Avec un dominant et un dominé qui acceptait, bon gré mal gré, la domination. C’est à cette condition que deux civilisations - plutôt que deux mondes, selon moi - peuvent cohabiter sur un même territoire. 

            Et puis un jour, en Espagne comme en Algérie, le dominé se rebiffe et c’est la fin de la domination.

            En France, les musulmans ont depuis toujours accepté leur condition de dominés, mais c’est fini. Ils prétendent à l’égalité, et c’est le commencement d’un conflit, d’une guerre, à l’issue incertaine.

            "En fait, les musulmans et donc l’Islam, sont rejetés pour la simple raison qu’ils n’ont pas abandonné leur religion, ce que vous reconnaissez."

            L’Islam n’est pas une religion, c’est bien davantage. C’est un système religieux, politique, juridique et social et les incompatibilités de ce système avec le mode de vie occidental sont innombrables.

            « L’exemple des harkis qui ont tout abandonné pour la France, allant jusqu’à renier leur foi et leur nom originels, est là pour vérifier mes écrits. »

            Il ne faut pas se cacher derrière son doigt, c’est un problème de faciès. Et les harkis sont les premières victimes de la surpopulation musulmane en France, puisqu’ils y sont assimilés. Comment pourrait-il en être autrement ?

            « Et tout en éludant les causes profondes qui ont abouti à générer des assassins parmi les enfants des banlieues... »

            C’est leur façon à eux de rejeter la France qui les rejette, On en est là. Des erreurs aberrantes ont commises après la décolonisation. Jean-Marie Le Pen qui tirait la sonnette d’alarme s’est fait traiter de raciste.

            Avant lui, Pompidou avait tout compris et le discours qu’il tenait vers 1969-70 n’a pas pris une ride. La seule différence, c’est qu’aujourd’hui, tout président de la République qu’il serait, il n’oserait plus le tenir. D’aucuns mettraient ses propos sur le compte d’une « haine gratuite et décomplexée ».

            On en est là.

            On attend la suite avec le calme serein des vieilles troupes... Tout en sachant que ce sera dur, certainement très dur.


          • OMAR 24 août 2017 21:14

            Oma9

            @popov

            Tout ce que je sais est que certains, quelque soit leur bord, n’aiment pas l’égalité des droits et devoirs, sauf quand ils y sont soumis.

            Le rire d’hyène de ce @cave le prouve....


          • OMAR 24 août 2017 21:36

            Omar9

            @Cateaufoncel

            Au delà des portes ouvertes que vous avez défoncées, tout ce que l’on retient sont les idylliques perspectives que vous suggérez.
            Pour être plus clair, vous nous prévoyez la chambre à gaz ou le peloton ?


          • Cateaufoncel 24 août 2017 21:55

            @OMAR

            « ...tout ce que l’on retient sont les idylliques perspectives que vous suggérez. »

            Je ne suggère pas, je décris. La situation actuelle ne contient rien qui incite à l’optimisme.

            « Pour être plus clair, vous nous prévoyez la chambre à gaz ou le peloton ? »

            Ni l’un ni l’autre, la guerre simplement.

            A moins que les Blancs ne renoncent à se battre.


          • popov 25 août 2017 04:12

            @OMAR


            Tout ce que je sais est que certains, quelque soit leur bord, n’aiment pas l’égalité des droits et devoirs, sauf quand ils y sont soumis.

            Et parmi ces « certains » il y a des mahométans qui détestent la laïcité parce qu’elle met toutes les religions sur le même pied. Alors qu’on leur a dit, et qu’ils croient, que leur religion les rend supérieurs au reste de l’humanité et que l’islam doit dominer.


          • Cateaufoncel 25 août 2017 09:48

            @popov

            « ...qui détestent la laïcité parce qu’elle met toutes les religions sur le même pied. »

            Et aussi l’égalité qui, elle, met sur le même pied la Vérité et le Mensonge, le Bien et le Mal, le Juste et l’Inique,le Licite et l’Illicite, le Beau et le Laid, le Fidèle et le Koufar.

            C’est la raison, patente, pour laquelle si les musulmans obtenaient l’égalité parfaite, ils réclameraient quelque chose de plus pour établir une distinction flagrante entre les habitants : la dhimmitude, et son corollaire, l’interdiction de la critique mécréante de l’Islam, feraient parfaitement l’affaire


          • Lem Civa 25 août 2017 10:00

            @OMAR


            Cher Omar, pensez-vous que tous les Français qui déplorent l’invasion actuelle de leur pays soient des nostalgiques de la colonisation ?

            La vérité est que ceux qui ont voulu la colonisation sont les mêmes que ceux qui nous bassinent aujourd’hui avec leur vivre-ensemble, à savoir les « progressistes » auto-proclamés. Désormais incapables de jouer au petit civilisateur en Afrique, ils ont simplement décidé de continuer à domicile.


          • OMAR 25 août 2017 11:50

            Omar0

            @Lem Civa

            Justement, précisez qui envahit la France :
            .
            Ce sont essentiellement des européens, plus de 45%, qui s’installent en France (polonais, roumains, serbes, etc..).
            Les maghrébins représentent moins du tiers de cette immigration (30%.).
            Le reste provient du reste du monde (Vietnam, Afrique noire..).
            Les maghrébins ne sont bons que pour construire des infrastructures ou destinés à des boulots insalubres ou pénibles.
            Et accessoirement, à servir de chair à canon, quand la France est attaquée.
            Aujourd’hui, leurs enfants et petits-enfants enfants sont citoyens français.
            Au même titre que ceux « qui déplorent l’invasion actuelle de leur pays. »


          • OMAR 25 août 2017 12:08

            Omar9

            @popov,

            Apprends à lire : « certains, quelque soit leur bord, ».
            Je sais, c’est malgré toi, si tu n’insistes que pour ces « satanés musulmans ».
            Haine oblige....


          • popov 25 août 2017 15:22

            @OMAR


            Apprends à lire : « certains, quelque soit leur bord, ».

            Oui, oui, et un de ces « bords », c’est l’islam. L’islam a ceci de particulier qu’il ’a rien à foutre en Europe.

            Haine oblige ? Mais qu’est-ce que l’islam a qu’on pourrait aimer ? 

            Je comprends que vous détestiez la France quand elle vous colonisait. Faites donc l’effort de comprendre que les Européens détestent l’islam quand il vient foutre le souk en Europe, d’autant plus que c’est sur invitation de forces anti-démocratiques qui se sont bien gardé de demander l’avis du peuple.

            Vous vous plaignez de ne pas être accepté en France, quoique vous fassiez. Ce ne sont pas tellement les individus qui ne sont pas accepté en France, c’est l’islam, pour la bonne raison que l’islam est totalement inacceptable.

          • Lem Civa 25 août 2017 15:28

            @OMAR

            Citoyens, oui ils le sont par leur carte d’identité. 
            Mais Français... certains oui et d’autres non. Car être Français, c’est aussi et surtout dans le coeur que ça se passe.

          • OMAR 26 août 2017 15:21

            Omar9

            Mon pauvre @popov, tu piges que dalle.
            .
            Je n’ai jamais éprouvé la moindre détestation pour la France.
            Bien au contraire...
            Par contre, le « Code de l’Indigénat » qui nous reléguait au rang d’une nullité, ça, mon ami, c’était plus que détestable.
            Le peu que je sais, c’est la France de la « Liberté-Egalité-Fraternité » qui me l’a enseigné.
            Je n’ai jamais renié ou combattu cela.
            J’en tire même une fierté.
            Mais le colon qui me traitait de « ’yaouled » viens me cirer les pompes". oui, celui-là qui aujourd’hui encore, feint d’ignorer ma culture et ma foi et qui continue à me mépriser. tu imagines ce que je pense de lui...
            Aller @popov, occupes-toi de ta datcha, car tu ne connais rien à la passion qui unit la France au Maghreb...


          • popov 26 août 2017 16:12

            @OMAR


            Le code de l’indigénat était détestable, c’est bien ce que j’ai voulu dire. Vous aviez autant le droit de le détester que les Européens ont aujourd’hui le droit de détester l’islam.

            Voyez dans quelles conditions vivent encore les minorités religieuses comme les Coptes depuis 14 siècles. Un espèce d’apartheid que les frères muzz s’empresseront de rétablir partout où ils prendront le pouvoir.

          • armand 24 août 2017 18:24

            connaissez vous Amaury ?


            • Joss Mandale Joss Mandale 24 août 2017 20:16

              @armand

              Excellente question


            • sylvie 25 août 2017 17:53

              @Joss Mandale
              sûr que signer « Sic transit gloria mundi. » n’est pas donné à tout le monde, tradu google : « un bon transit est à la gloire du monde » cela ne s’invente pas smiley


            • Joss Mandale Joss Mandale 25 août 2017 22:10

              @sylvie Une bonne pub pour les dragées Fuca ou les All Brans de Kellogs vous croyez ??


            • Oceane 24 août 2017 18:53

              La « civilisation américaine » est européenne, une excroissance de l’Europe. Par conséquent, il ne peut y avoir un affrontement entre la « civilisation américaine » et l’islam, mais plutôt entre deux imperialismes,le christianisme et l’islam. Et l’Europe ne devient que l’un des champs de bataille parmi tant d’autres dans le monde.

              « coexistence difficile entre deux monde sur un même territoire ».

              Mais c’était courru d’avance. Les peuples autochtones - du moins les survivants des nombreux « Grands Remplacements » - ont été parqués dans des camps que les « Remplaçants » ont appelé « Réserve ». J’appelle cela retour de bâton.

              Mais que l’auteur se rassure, l’Europe a tout prévu : accumulation d’une phénoménale quantité d’armes de destruction massive de toute sorte pour se protéger... à force de vaincre sans avoir raison.


              • microf 24 août 2017 23:56

                @Oceane

                Bravo @Oceane, très très bon commentaire, on ne pouvait pas faire mieux.


              • francois 25 août 2017 08:44

                « Nicolas Sarkozy a dit un jour qu’il voulait mener une politique de civilisation. Il avait sans doute

                raison ; mais il ne comprenait pas les mots qu’il prononçait »

                Et l’auteur de cette annerie, les mots qui écrivait.


                • francois 25 août 2017 08:58

                  @OMAR
                  Omar,

                  Tes/mes concitoyens ont oubliés l’histoire de la colonisation dorée au sang.

                  Tes/mes concitoyens ont oubliés le pillage et les centaines de milliers de morts (500 000 d’aprés Madeleine) des populations de la région de l’Euphrate.

                  Tes/mes concitoyens ont oubliés que le terrorisme dihadiste tuent en grande majorité des arabes

                  Tes/mes concitoyens ont oubliés que les djihadistes ont été du côté occidental et ont été allégrement engraissés par les occidentaux

                  Tes/mes concitoyens ont peur du moustique et du fipronil alors imagine quand ils voient un turban dans la rue, c’est l’invasion.

                  Tes/mes concitoyens supportent et contribuent au 3000 tués annuels sur les routes et au centaines de milliers de blessés


                  • placide21 25 août 2017 09:51

                    On ne s’oppose pas à un envahisseur avec des incantations et des chandelles (cela fait penser aux méthodes des curés qui tentaient de rassurer leur ouailles dans les église pendant les grandes catastrophes ) Nous savons tous ce qui arrive avec l’islamisation de notre société gallo/ricaine (r Debray ) préparons nous , malgré les discours lénifiants de la caste politico/médiatique aux ordres de Washington (Un ancien travailleur social).


                    • microf 25 août 2017 10:18

                      @placide21

                      Bien dit @placide21, il faut se préparer, comment ?, faites des propositions.


                    • Cateaufoncel 25 août 2017 10:51

                      @microf

                      Pour ma part, je n’en vois qu’une. Ceux qui pensent à un génocide sont des hallucinés, ceux qui pensent à la remigration, sont des allumés, parce que les pays d’origine n’accepteront jamais de les reprendre, ceux qui pensent à l’assimilation sont des chimériques.

                      L’intégration ne signifie rien, il ne restera plus comme option, au final, que de leur céder des pans de territoire, où ils bénéficieront d’une large autonomie, proche de l’indépendance.


                    • OMAR 25 août 2017 12:02

                      Omar9

                      @Cateaufoncel : « .. leur céder des pans de territoire,.. ».
                      .
                      J’ignorais votre coté drôle et simpliste.
                      Donc, ils auront à choisir entre le Calvados, la Dordogne, la Lozère ou la Nièvre, par exemple ? 
                      .
                      Excusez-moi, mais votre réflexion est très proche des suprémacistes américains.
                      Le Libéria a été créé dans cette optique.
                      Mais Charlottesville a démontré la vanité de cette option.


                    • microf 25 août 2017 13:41

                      @Cateaufoncel

                      Merci @Cateaufoncel.
                      Lorsque je vous ai posé cette question, je m´attendais á du genre que vous avez citées, « génocide, rémigration, assimilation, intégration ».
                      Mais vraiment pas á l´idée de cession de pans de territoires ce qui n´est pas mauvais, mais ce que ne veulent pas les déplacés, ni les Francais, une grande partie de Francais on parle de plus de 65% n´accepte déjá pas qu´ils soient lá, la cession de pans de territoires va carrément apporter la guerre civile que personne ne veut.

                      Je pense quant á moi qu´il faut aller aux causes de leurs déplacements et á partir de lá, essayer de trouver des solutions.
                      Je ne sais pas si vous avez déjá parlé á un refugié, qu´il soit de guerre, politique, économique ou victime de catastrophes naturelles, sinon essayez, car oú qu´on se trouve aujourd hui, il ya des réfugiés dans tous les continents.
                      J´ai été en contact pendant des années avec des réfugiés, leurs plus grands traumatismes, c´est d´avoir quittés leurs pays, familles, amis, et leurs plus grands désirs, c´est de rentrer chez eux, revoir leurs familles, leurs amis, leurs pays, c´est sur cela qu´il faut travailler.

                      Il ya déjá plus de 600.000 Syriens qui sont rentrés chez eux depuis que l´armée délivre les villes ocupées par les Islamistes.


                    • Cateaufoncel 25 août 2017 19:19

                      @microf

                      Il faut être réaliste, à la différence de ce pauvre Omar, qui croit qu’un jour les imams marieront les homosexuels, et que ses coreligionnaires laisseront leurs femmes leurs filles, leurs mères et leurs sœurs, aller se faire draguer dans les bistrots.

                      Excusez-moi, je le liquide en deux mots, et je reviens aux choses sérieuses :

                      Omar : - Les territoires qu’il faudra leur abandonner seront déjà massivement occupés au moment de la partition.

                      « ... la cession de pans de territoires va carrément apporter la guerre civile que personne ne veut. »

                       
                      La première fois que j’ai exprimé cette idée - c’était vers 1995 -, j’ai ajouté "Toute la question est de savoir si ça fera avant ou après la guerre civile", elle reste posée.
                       
                      Si vous regardez les villes à forte implantation de populations musulmanes (Roubaix, Mulhouse, La Courneuve, ) vous constatez qu’au cours des quarante ans dernières années, la population globale n’a pratiquement pas augmenté, ce qui veut dire que les mécréants s’en vont (white flight) et qu’ils sont remplacés par des musulmans. Donc, il y a déjà un mouvement qui est amorcé depuis plusieurs années.

                      Il y a quelques jours, le 29 juillet, « Le Monde » découvrait non seulement que les Blancs existent, mais encore qu’ils ont des comportements collectifs. Le titre initial de l’article était  « 
                      La rénovation urbaine ? Ça veut dire faire venir des Blancs, c’est ce qui a disparu », avant d’être traduit, le lendemain, en politiquement correct : « Une nouvelle politique de la mixité à imaginer pour « déghettoïser » les cités  ».

                      « Je pense quant á moi qu´il faut aller aux causes de leurs déplacements et á partir de lá, essayer de trouver des solutions. »

                      Je parle, pour ma part, de millions de personnes qui sont déjà ici, et qui n’ont aucune envie de repartir et d’autres millions de personnes aspirant à venir et n’ayant aucune intention de repartir s’ils y parviennent, parce qu’elles ne se voient aucun avenir dans leurs pays d’origine. Je ne suis dons pas du tout dans le même registre que vous. Et, pour autant que je sache, les Syriens qui ont regagné leur pays, étaient installés dans des camps à proximité de chez eux.

                      La problématique des vrais réfugiés est donc très différente du contexte pour lequel je préconise la création  de territoires musulmans, de waqf si l’on veut.

                       



                    • placide21 25 août 2017 20:56


                       @microf Tout est envisageable rien n’est inéluctables : Par exemple :Les algériens ont chassé les pieds noirs installés depuis des générations , pourquoi avoir des scrupules en agissant de même ?Sortons de l’enfumage et commençons à penser aux solutions.


                    • Cateaufoncel 25 août 2017 22:26

                      @placide21

                      « ...pourquoi avoir des scrupules en agissant de même ? »

                      Si vous avez une solution pour forcer les gouvernements des pays d’origine à les reprendre, c’est le moment de la produire


                    • Joss Mandale Joss Mandale 25 août 2017 22:59

                      Bonsoir Omar, Par pitié laissez nous le calva !!!


                    • placide21 26 août 2017 08:31

                      @Cateaufoncel
                      Si cela ne tient qu’a cela ,pas de problème, je ne produirais aucune solution,l’’important avec un adversaire est d’être imprévisible ,la solution arrivera le moment venu, il suffit d’arrêter de penser « pas de solution » mettons nous « en marche » dans nos têtes.


                    • Cateaufoncel 26 août 2017 10:22

                      @placide21

                      « 
                      ---la solution arrivera le moment venu... »

                      Bon, j’attendrai le moment venu, et si vous lancez appel à volontaires, vous pourrez compter sur moi.

                      "...il suffit d’arrêter de penser « pas de solution » mettons nous « en marche » dans nos têtes."

                      N’oubliez quand même pas de tenir de compte de l’éventail des réactions hypothétisables des gouvernements étrangers concernés, des expulsables ainsi que de leurs complices intérieurs des ONG, des partis politiques, des syndicats, de l’administration, des Eglises, de la synagogue, des médias, des organisations supranationales (ONU et agences affiliées, U.E.), etc., etc., etc.


                    • francois 25 août 2017 10:11

                      « On ne s’oppose pas à un envahisseur »

                      trop tard, ils sont là et tot ou tard, ils ne tarderont pas à te convertir.


                      • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 25 août 2017 11:47

                        Encore une manip des Illuminés, ces satanistes disciples d’Albert Pike, la suite des mêmes qui ont créé le communisme et le nazisme en Europe pour déclencher des guerres mondiales et installer un Pouvoir mondialiste caché sous les sigles SDN, ONU, OTAN, FMI, Banque mondiale...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès