• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Eurovision 2019 : demandons l’élimination de Bilal Hassani (...)

Eurovision 2019 : demandons l’élimination de Bilal Hassani !

Eh oui, comme on pouvait s'en douter, c'est Bilal Hassani qui a remporté le concours de télé-crochet organisé par France 2, à travers l'émission Destination Eurovision 2019.

Cette émission s'est déroulée en 3 étapes :

- samedi 12 janvier  : 4 candidats sont sélectionnés sur les 9 qui se sont présentés, c'est Bilal Hassani qui remporte la première place avec une chanson en bilingue français-anglais.

JPEG - 165.2 ko
Bilal Hassani, sa chanson ne respecte pas le règlement, il doit être éliminé !

- samedi 19 janvier : 4 candidats sont sélectionnés sur les 9 qui se sont présentés, c'est Seemone qui remporte la première place avec une chanson entièrement en français.

- samedi 26 janvier : 1 candidat sur les 8 finalistes, est sélectionné pour représenter la France à l'Eurovision 2019 à Tel-Aviv, en Israël, et c'est Bilal Hassani qui a remporté la mise sauvé par le jury français, alors que le jury étranger l’a classé cinquième. Nous remarquerons que si Bilal Hassani a été classé cinquième par le jury étranger, Seemone, qui chantait entièrement en français, a été classée première par ce même jury. Preuve, s’il en fallait une, que chanter en anglais ou en bilingue français-anglais, ne favorise pas forcément le vote des jurys étrangers non francophones.

JPEG - 144.2 ko
Le jury étranger a mis en première place Seemone qui chantait entièrement en français !

Oui, on pouvait se douter que Bilal Hassani sortirait vainqueur de ce concours organisé par France 2, car ce personnage correspond parfaitement aux critères de la bien-pensance actuelle, une bien-pensance qui consiste notamment à mettre de l'anglais partout. D'ailleurs, en plus de sa chanson en bilingue français-anglais, le pseudo de Bilal Hassani sur touiteur est en anglais : "iambilalhassani", pour "I am Billal Hassani"( Je suis Bilal Hassani, en français - voir : @iambilalhassani). 

Dès le départ, donc, j’ai été contre la chanson de Bilal Hassani, car celle-ci est en bilingue français-anglais, alors que, pour représenter notre pays, il me semble tout à fait évident et normal qu'il faille le représenter en chantant une chanson entièrement en français, le français étant notre seule langue nationale, le français étant encore une grande langue internationale, le français étant la langue de la Francophonie, une langue qui touche plusieurs centaines de millions de locuteurs à travers le monde.

De plus, à voir le règlement de plus près, je me suis rendu compte que ledit règlement - le même que celui de 2018 qui a été reconduit pour 2019, selon ce que j’ai lu sur le site http://www.eurovision-fr.net -, stipule que la chanson qui représentera la France à l'Eurovision doit avoir au moins 70% de paroles en français Or, la chanson de Bilal Hassani, c'est 50% de paroles en anglais et 50% en français. 

J’ai compté : 159 mots en anglais contre 157 en français !

L'anglais est même majoritaire !

Normalement donc, Bilal Hassani devrait être éliminé, et c'est Seemone, arrivée en deuxième position lors de la finale, qui devrait représenter la France à l'Eurovision cette année.

Mais qui va oser aller à l'encontre de la candidature de Bilal Hassani sur la base que sa chanson ne respecte pas le règlement, ni la mission en matière de langue française du Service public, alors qu'immanquablement, Bilal Hassani étant efféminé et fils d'immigrés, cette personne risque fort de se faire traiter d'homophobe, de raciste, voire d'extrémiste ?

Eh bien non, moi, je ne suis ni homophobe ni raciste, ni extrémiste, mais je suis francophonophile, c'est-à-dire un défenseur de la langue française et de la Francophonie, et je demande l'élimination de Bilal Hassani sur la seule base que sa chanson ne respecte le quota de paroles en français, des paroles en français qui devraient représenter au moins 70% des paroles de sa chanson, selon les critères de sélection de 2018 définis par France 2, critères reconduits pour 2019.

Les règles générales du Concours de l'Eurovision à l'échelle européenne, disent que chaque pays choisit la langue dans laquelle son représentant chantera, et qu'on n'est plus tenu, ce faisant, d'être représenté dans la langue officielle du pays auquel on appartient.

Cela dit, puisque c'est la télévision publique française qui finance la participation de la France pour le concours de l'Eurovision et que le Service public a des obligations à l'égard de la langue française et qu'il doit veiller en cela à la promotion, à l'illustration, à la diffusion et à la défense de la langue française, la chanson qui représente la France à l'Eurovision devrait être 100% en français. 

Notre Service public, en conséquence, doit porter la langue française dans ce concours et non l'anglais ni le bilinguisme français-anglais.

JPEG - 137.1 ko
Refusons le favoritisme en faveur de l’anglais qui représente une discrimination par rapport aux autres langues étrangères !

Pour prendre un exemple, un journaliste du Service public devra dire COURRIEL au lieu des mots anglais "mail" ou "e-mail", tandis qu'un journaliste de TF1 ou de M6, lui, aura le choix de nous angliciser ou pas.

- Le décret n° 2009-796 du 23 juin 2009 fixant le cahier des charges de la société nationale de programme France Télévisions dit en son article 39 :

« Tendant à être une référence dans l'usage de la langue française, France Télévisions contribue à sa promotion et à son illustration dans le cadre des recommandations du Conseil supérieur de l'audiovisuel. Elle veille à l'usage et au respect de la langue française par le personnel intervenant sur ses services conformément aux dispositions de la loi n° 94-665 du 4 août 1994 et, notamment, proscrit les termes étrangers lorsqu'ils possèdent un équivalent en français. »

Questions : En quoi chanter en bilingue français-anglais serait une référence dans l'usage de la langue française et comment peut-on dire que l'on fait la promotion de la langue française, alors qu'à travers le bilinguisme français-anglais, on souligne que sans l'anglais, notre langue ne se suffit pas, qu’elle est une langue bancale, en quelque sorte ? De plus, si France Télévisions proscrit les termes étrangers, comment expliquer qu’elle soutienne le bilinguisme français-anglais ?

- Le décret n° 2009-796 du 23 juin 2009 fixant le cahier des charges de la société nationale de programme France Télévisions dit en son article 37 :

« Dans le cadre de lutte contre les discriminations et la représentation de la diversité à l'antenne - France Télévisions prend en compte, dans la représentation à l'antenne, la diversité des origines et des cultures de la communauté nationale. (...) »

Questions : L'anglais n'ayant aucun statut particulier et officiel en France, chanter en bilingue français-anglais est une discrimination linguistique faite à l'encontre des langues étrangères autres que l'anglais. De plus, en quoi chanter en bilingue français-anglais serait considéré comme prendre en compte la diversité des origines et des cultures de la communauté nationale ? Y aurait-il des communautés anglophones en France ? 

- L'article 15 de la loi n°94-665, dite loi Toubon, dit :

« L'octroi, par les collectivités et les établissements publics, de subventions de toute nature est subordonné au respect par les bénéficiaires des dispositions de la présente loi. (NDLR : c'est-à-dire de la langue française). Tout manquement à ce respect peut, après que l'intéressé a été mis à même de présenter ses observations, entraîner la restitution totale ou partielle de la subvention. »

Question : Comment peut-on dire que l'argent public qui va servir la chanson bilingue de Bilal Hassani, entre dans les critères de l'article 15 de la loi Toubon ? 

Comme je l’ai dit précédemment, l'an dernier, devant la pression des anglomanes, France 2 a mis dans son règlement pour le concours de l'Eurovision, le fait que la chanson française devait avoir au moins 70% de paroles en français, c'est-à-dire en sous-entendu, que la chanson pouvait avoir 30% de paroles en anglais, car pour nos médias, hélas, le concept « langues étrangères » est, dans la plupart des cas, synonyme d’« anglais » + « anglais »

Bien évidemment, cela est un recul par rapport au 100% en français que normalement nous serions en droit d'attendre d’une chanson soutenue par le Service public.

Pour 2019, cet accord a été reconduit, semble-t-il, selon le site Eurovision-fr.com, mais pourtant Bilal Hassani a chanté 50% en anglais, 50% en français. La règle donnée par France 2 n'a donc pas été respectée, et il est certain que si personne ne proteste sur ce coup-là, demain, la chanson française qui représentera la France à l'Eurovision sera 100% en anglais.

JPEG - 143 ko

Cette méthode pour imposer l'anglais est empruntée au fonctionnement des sociétés anglo-saxonnes qui se moquent des lois et des conventions (ici, le décret n° 2009-796 du 23 juin 2009 fixant le cahier des charges de la société nationale de programme France Télévisions et la loi Toubon). Pour elles, tout repose sur l'usage et, au final, tout repose sur le consentement par le fait de ne pas s'être battu contre l'usage que, subrepticement, par petites doses et par traîtrise, on nous a peu à peu imposé.

Normalement donc, le candidat présenté par France télévisions pour représenter la France à l'Eurovision devrait chanter entièrement en français, et Élodie Gossuin qui donne à l’antenne, les résultats du jury français devrait les donner, elle aussi, entièrement en français, et non en bilingue français-anglais comme elle le fait depuis 2 ans.

Le problème, c'est qu'actuellement en France, et partout en Europe, il y a des consignes pour implanter l'anglais partout, alors France Télévisions partenaire également de l'anglicisation En Marche, bien-pensance oblige, a fait un règlement autorisant 30% de paroles qui ne soient pas forcément en français dans la chanson qui représentera la France à l’Eurovision.

France Télévisions a donc créé une brèche dans le tout-français qui normalement est la règle pour tout ce qui dépend, ou émane, d’un organisme public.

Et cette année, France Télévision ne respecte même pas les critères de la brèche de 30% qu'elle s’est autorisée, puisque la chanson de Bilal Hassani c'est 50% en anglais et 50% en français. Il semble donc évident, si personne ne réagit ni ne proteste cette année contre le bilinguisme de la chanson de Bilal Hassani, que France télévisions nous amènera dans les années qui suivent, vers une représentation 100% anglophone de la France à l'Eurovision. 

Cette histoire d'anglais à l'Eurovision, c'est exactement l'histoire de la grenouille qui est heureuse d’avoir été plongée dans de l'eau tiède au fond d'une casserole et qui dit même merci de cette bonne action, mais à qui on a oublié de dire que le feu sous la casserole n'avait pas été éteint et que, au final, elle mourra ébouillantée. 

Le bilinguisme de la France à l’Eurovision, c’est l’eau tiède du début de notre bain mortel, juste avant que l’eau ne bout et que nous finissions par disparaître, cuits et mixés dans la soupe des marchands de spectacles, car pour eux la richesse de la diversité des langues et des cultures est un frein à leurs profits basés sur la normalisation-standardisation des goûts et des couleurs, et c’est pourquoi la richesse de la diversité des langues et des cultures, pour ces marchands sans scrupule, doit finir en bouillie.

Oui, à force de se laisser marcher sur la langue, ils finiront carrément par nous passer sur le corps !

Réagissons, ne nous laissons plus faire !

 

Régis Ravat, Président de l’Afrav,

alias Pasagenoux


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

173 réactions à cet article    


  • Garibaldi2 4 février 17:44

    Vous avez raison, la personnalité de Bilal Hassani n’est pas en cause. Il n’a pas respecté le règlement du concours tout simplement.


    • Paul Leleu 5 février 02:15

      @Garibaldi2

      oui... mais vous ne forcerez pas les français à aimer le français... les français plébicitent massivement l’anglais et la culture américaine... dans tous les domaines...

      l’idole des français, c’est Jean-Philippe Smet, mais il avait tellement honte qu’il se faisait appeler Johnny Hallyday (qu’en pense Zemmour ?) ...

      Johnny, c’est le Macron de la musique : des paroles françaises sur une musique étrangère... point barre... c’est comme les notices francophones avec des fautes d’orthographe sur les produits made in china...

      les français ont fait leur choix depuis longtemps... ils sont contents d’être des sous-américains...


    • Garibaldi2 5 février 10:22

      @Paul Leleu

      Je ne suis pas d’accord avec vous. Au début de sa carrière Johnny Hallyday enregistrait des adaptations de chansons US, mais depuis très longtemps ses chansons sont sur des musiques composées par des Français. Il n’enregistre plus d’adaptations depuis des décennies.

      Ce n’est pas Johnny Hallyday qui a choisi son nom de scène mais Lee Hallyday son 1er producteur, qui était citoyen US et membre de sa famille. L’exotisme a toujours bien marché dans le spectacle, voir Mata Hari, danseuse indienne, née ... en Hollande !

      Les Français ont toujours utilisé des mots étrangers mais sont très attachés à leur langue. Il suffit d’écouter les rappeurs, qui quoi qu’on en dise ont une super maîtrise de notre langue.

      Les Français ne sont pas contents d’être ’’sous-américains’’, s’ils donnent l’impression d’adopter leurs us et coutumes, il ne faut pas oublier que le fast food n’est rien d’autre que ’’manger sur le pouce’’, que les jeans son fabriqués avec de la toile de Nîmes, et que le rap n’est pas si éloigné d’Ouvrard ! https://www.youtube.com/watch?v=mluu9VIGifQ

      L’opposition des Français à la domination des US n’est pas une légende, il suffit de se rappeler qu’ils ont plébiscité la position de Chirac contre l’intervention en Irak.

      Et si les gros block busters US fonctionnent bien au cinéma, les films français marchent aussi très bien, car si le rouleau compresseur ’’Titanic’’, avec une débauche de moyes, a fait 21 774 181 entrées en France, ’’Bienvenue chez les Ch’tis’’ a fait 20 489 303 entrées avec un sujet on ne peut plus français et des moyens bien modestes.




    • Alren Alren 5 février 15:38

      @Paul Leleu

      Il y a toujours eu une minorité « exophile » dans la société : c’est beaucoup « mieux ailleurs ».
      Au XVIème siècle c’était l’Italie (à noter qu’il y a toujours dans ce pays une villa d’Este pour y accueillir les artistes), au XIXème c’était l’Angleterre et déjà l’accueil enthousiaste de mots anglais.
      Au XXème ce sont les USA populaires grâce à leurs soldats venus nous aider à vaincre les boches. Ceci dès 1917.
      On voit des prémisses de considération pour la Chine, puissance du XXIème siècle.

      Mais à l’étranger, on rencontre des personnes passionnées par l’art de vivre de la France, de la beauté de ce pays et aimant sa langue pour sa sonorité. Paris fait rêver encore.

      Quant aux Français amoureux de leur langue, ils sont légion. Mais l’audiovisuel, public ou privé, suit sournoisement une politique : les gens aimant la culture anglosaxonne et les chansons en anglais ne risquent d’être révolutionnaires, de remettre fondamentalement en cause le système ordolibéral et la promotion de « vedettes » dans une société très inégalitaire !


    • Paul Leleu 5 février 17:17

      @ Garibaldi2 @JulietFox

      bon... alors finalement vous êtes contents... tout va bien... Vive Bilal.

      ( Garibaldi, du rock composé par des français reste une musique américaine... le rock n’est pas une musique française... c’est juste la vérité... après je sais que ça vous angoisse de le savoir... mais bon... à un moment faut entrer dans l’âge adulte)

      @Alren

      « les gens aimant la culture anglosaxonne et les chansons en anglais ne risquent d’être révolutionnaires, de remettre fondamentalement en cause le système ordolibéral et la promotion de « vedettes » dans une société très inégalitaire ! » ....

      c’est vous qui le dites ! ... petite précision cependant, l’ordolibéralisme est allemand, c’est le libéralisme qui est anglais... et, même si Emmanuel Todd nous dit que les allemands sont méchants, force est de constater que c’est bien l’anglais qui nous envahit... de là à penser que la germanophobie actuelle n’est qu’un piège...

      l’ordolibéralisme par exemple ne propose pas de détruire les moeurs, la culture, les nations et la société... cette haine, c’est le libéralisme anglo-américain qui la promeut... l’ordolibéralisme promeut seulement une économie de marché au sein d’une société traditionnelle... on aime ou on aime pas, mais ça n’a rien à voir avec la destruction de la civilisation humaine entreprise par les anglo-américains...

      c’est la raison pour laquelle l’Allemagne ne sera jamais aussi néfaste que l’Amérique.


    • Pasagenoux Pasagenoux 5 février 19:23

      @Paul Leleu   « Les Français plébiscitent massivement l’anglais et la culture américaine », dites-vous, soit, mais la question à se poser serait de savoir pourquoi. En effet, pourquoi en est-on arrivé là ?  N’y aurait-il pas eu une politique américaine qui s’est exercée sur toute l’Europe d’après guerre pour imposer pour le divertissement, la culture, la langue et le mode de vie économique et social des États-Unis d’Amérique. Il y a eu notamment en 1946, les Accords Blum-Byrnes qui consentaient un étalement de la dette due au plan Marshall à condition que la France accepte plus de chansons américaines

      sur ses radios et plus de films américains dans ses salles de distributions. Il y a eu également le Congrès pour la la Liberté de la culture financé par la CIA pour « aider » des artistes français à défendre le modèle américain, il y a eu aussi l’anglo-american Conference de 1961 où l’anglosphère s’est mis d’accord pour imposer de nouvelles structures mentales, « une autre vision du monde  », par le biais de l’anglais qui, pour le coup, devait devenir la langue dominante. Robert Phillipson, un Britannique qui a travaillé au British Council a très bien détaillé cette stratégie, dans son livre Linguistic Imperialism (sera prochainement traduit en français).
      Bref, tout ça pour dire que l’anglais ne s’est pas imposé au hasard en France et en Europe, qu’il ne s’est pas imposé par sa seule force intrinsèque, mais qu’il nous a été imposé par la volonté des Anglo-américains de nous dominer, car l’anglais ne dominerait pas en France et en Europe, s’il n’y avait pas de dominés.
      À nous, maintenant, de nous organiser pour libérer notre espace linguistique et culturel, et, pour le cas de l’Eurovision, à nous de refuser que la France y soit représentée par une chanson en bilingue français-anglais.


    • Garibaldi2 6 février 02:45

      @Paul Leleu

      Le rock pas français ? Ok, et la rumba, et la valse, et le tango, et le reggae, ... c’est des musiques US ?

      ’’c’est la raison pour laquelle l’Allemagne ne sera jamais aussi néfaste que l’Amérique.’’
      Même si le pouvoir de nuisance des US dans le monde est grand, quand on pense à 1870, à 1914, à 1939, on pense plutôt à Germania !


    • yuxexew 4 février 17:45

      C’est une diversion, n’y faites pas attention. 


      • Pasagenoux Pasagenoux 4 février 18:57

        @yuxexew  L’anglicisation est En Marche partout et en tout domaine, et il serait temps d’ouvrir les yeux et de mettre toute notre attention pour la combattre et la vaincre !


      • François Vesin François Vesin 4 février 22:03

        @Pasagenoux
        Je believe que Macron and his touffe vont liker à mort
        ce french young leader bien dans l’esprit d’en marche !!!


      • Paul Leleu 5 février 02:21

        @François Vesin

        "Je believe que Macron and his touffe vont liker à mort ce french young leader bien dans l’esprit d’en marche !!!"

        bah... vous inquiétz pas... ça fait longemps que les français ont « liké » le young-leader Jean-Philippe Smet (alias Johnny Hallyday)...

        c’était le Macron de la musique : des paroles françaises sur des rythmes étrangers...

        et je vous parle pas dru jazz, du rock et du rap... Louis Armstrong, Bob Marley, Jimi Hendrix, les enfants de la diversité en marche... 99% des français sont persuadés d’être des descendants des escalves noirs américains... et que le soir après le taf, ils jouaient du jazz à la plantation...

        si il n’y avait pas de lois pour les retenir, les français seraient beaucoup plus américanisés encore...


      • Sophie Sophie 5 février 15:44

        @Paul Leleu

        Ne pas confondre par exemple Johnny Hallyday et Billie Holiday, merci pour elle, même à titre posthume. Vous criez au « n’importequoitesque », avec raison mais vous mélangez tout, vous aussi.


      • Paul Leleu 5 février 17:23

        @Sophie

        je ne me trompe pas... je pense effectivement que l’intégralité de cette sous-culture d’invasion américains forme un tout cohérent... et répond à un projet de domination culturelle...

        après, il en faut pour tous les goûts... il y a la vassalisation de 1ère classe pour les bobos, et la vassalisation de 2ème classe pour les prolos... à chacun son amérique... à chacun sa haine de soi...

        comme le disait le président américain Eisenhower : « le jazz est le meilleur ambassadeur de l’amérique »...

        je vous conseille la lecture de Régis Debray « Civilisation, comment nous devenus américains ».

        Ou alors Michel Clouscard : qui analyse la différence entre la musique DU peuple et la musique POUR le peuple... en gros, la différence entre la musique folkorique conçue à sa base par le peuple. ET la « pop music » conçue par des élites pour le peuple...

        la musique c’est pas juste le bruit derrière la paroles... il ne suffit pas de mettre des paroles françaises sur une musique étrangère pour obtenir une musique française...

        de même, qu’il ne suffit pas de mettrre un « young-leader » francophone à la présidence de la France, pour avoir un président français...


      • Sophie Sophie 5 février 17:56

        @Paul Leleu

        Si être bobo, c’est être curieuse de toutes les cultures, y compris la culture anglo-saxonne, alors, d’accord, va pour « bobotte ».

        Oui pour le jazz, le rock et aujourd’hui le rap. Le blues, que j’aime particulièrement, n’entre pas dans la même catégorie, mais peu importe. Et que dire de Hollywood comme cheval de Troie de l’américanisation du reste du monde. Il n’empêche qu’il y a du très bon et du très mauvais des deux côtés de l’Atlantique.

        Pour Clouscard, j’ai beaucoup appris et notamment sa dénonciation avant l’heure du libéral-libertaire (Le Capitalisme de la séduction).

        Pour R. Debray , plus réservée, tant sur la forme que sur le fond. Ce type s’aime trop et à l’oral comme à l’écrit, il me fatigue.

        Après, le combat pour la préservation de la langue française est un combat perdu, définitivement. Vous m’en voyez navrée, mais c’est ainsi. Inutile de se battre contre des moulins à vent. Globishons tous en choeur !


      • leypanou 4 février 18:00

        L’intérêt à l’Eurovision donne une idée de la cr.tinitude de masse.

        Les Conchita Wurtz (?) ou autre Bilali machin truc donnent une idée de ce que c’est.


        • phan 4 février 18:40

          @leypanou
          il parait que c’est une poule mouillée (celui qui a une cravate bleue) qui a gagné la dernière fois !


        • JulietFox 5 février 10:56

          @leypanou
          Ben c’est ça. Cet androgyne veut être la Conchita française sans la barbe.


        • generation désenchantée 5 février 13:08

          @leypanou
          en tout cas question déguisement et maquillage les vainqueurs de 2006 ne vont certainement pas être battus de sitôt

          https://www.youtube.com/watch?v=KJWQ_uqIJTQ


        • Zolko Zolko 5 février 13:34

          @leypanou : « Les Conchita Wurtz ou autre Bilali machin truc »
           
          C’est clair. Depuis la victoire de Lordi en 2006 , ils ont modifié les règlement pour que cela ne puisse plus arriver, et on n’a plus le droit qu’à de la soupe politiquement correcte. Ah, c’était la belle époque !


        • eddofr eddofr 4 février 18:05

          Bon, la chanson de machin Hassani je l’ai pas écoutée, je m’en contrefiche.

          L’Eurovision aussi je m’en contrefiche.

          Il m’arrive de la regarder, l’ eurovision, de temps en temps, comme j’allais au festival du film fantastique du Grand Rex me taper un bon Nanard de série Z. Mais je ne prends absolument rien au sérieux dans ce spectacle kitsch au point d’en être presque d’avant garde (si on la regarde au second degré).

          Bon, le choix de machin Hassani, oui on s’en doutait, c’était couru dés lors qu’il a été invité dans je ne sais plus quelle pitrerie pour annoncer sa candidature.

          Oui et alors ????

          C’est grave docteur ?

          ça chatouille ou ça grattouille ?

          Laissons donc cette pitrerie à notre « élite » télévisuelle et n’allons pas nous mettre la rate au court bouillon pour si peu ... on a d’autres doigts à couper à la tenaille (en référence à un autre commentaire, sur un autre article, pour les lecteurs assidus ;)


          • Pasagenoux Pasagenoux 4 février 18:50

            @eddofr  Le problème n’est pas tant que l’on regarde cette émission ou pas, le problème c’est qu’elle est vue par plus de 200 millions de téléspectateurs. Et quelle image donne la France à ces 200 millions de personnes, si elle s’y exprime en anglais ou en bilingue français-anglais. Elle ne leur donne certainement pas envie d’apprendre notre langue puisque, à leurs yeux, l’anglais y semble être devenu la seconde langue d’usage.
            Alors que l’on regarde ou pas, cette émission, nous devrions être tous concernés par ce qui s’y passe, car notre langue, et les autres (autres que l’anglais) y sont violées à chansons rabattues.


          • aimable 4 février 20:40

            @Pasagenoux
            sans compter que notre image du Français avec le béret , « la cigarette » au bec et la baguette sous le bras en prend un sacré coup .
            La nouvelle image du Français moyen , ben ... j’ai comme un doute .
            Quant a la langue de la perfide Albion , elle est a l’image du pays qui a été le plus cruel colonisateur sur la planète . Sur AV il y a même des articles qui deviennent incompréhensibles a cause de cette langue .


          • Jonas 4 février 22:48

            @eddofr "Laissons donc cette pitrerie à notre « élite » télévisuelle et n’allons pas nous mettre la rate au court bouillon pour si peu ..."

            On n’a pas à laisser ce type d’individu représenter la France à un concours de musique, ni pour quoi que ce soit d’autre d’ailleurs.
            Ce Bilal Hassani s’est publiquement moqué des attentats du Bataclan.
            Rappelons que près d’une centaine de familles ont été endeuillées suite au massacre perpétré par des jihadistes le 13 novembre 2015 dans la salle de spectacle du Bataclan.


          • Albert123 5 février 10:58

            @Pasagenoux

            « Le problème n’est pas tant que l’on regarde cette émission ou pas, le problème c’est »

            qu’on paie cette merde avec l’argent des contribuables.

             


          • JulietFox 5 février 11:00

            @aimable

            le plus cruel colonisateur sur la planète
            S’il y avait eu un concours, Léopold de Belgique et la France aurait été dans le top 3


          • louis-ferdinand 5 février 22:15

            @JulietFox

            -Marrant de lire ça, parce que quand la France organisa un referendum sur le devenir de ses colonies africaines, toutes ces colonies, sauf une (la guinée qui obtint aussitôt son indépendance) demandèrent à rester dans l’ensemble français.
            -Conclusion :Soit les africains sont des masos
             :Soit vous dîtes des conneries (par bêtise, par racisme, par ignorance)


          • Garibaldi2 6 février 03:11

            @Jonas

            Ce que vous écrivez est mensonger, Bilal Hassani a parodié un gars complètement allumé qui a posté cette vidéo lors de la victoire de la France à la dernière coupe du monde https://www.youtube.com/watch?v=c5JwUJwwW5A . D’autre l’ont fait aussi : https://www.youtube.com/watch?v=HZJIf4lxdHM
            Il ne s’est donc pas moqué des attentats.

            Ce qui vous emmerde c’est que Bilal Hassani soit gay, issu d’une famille musulmane marocaine et que cette famille ne l’ait pas rejeté.


          • Garibaldi2 6 février 03:39

            @louis-ferdinand

            Vous réinventez l’Histoire ?

            Les Africains ont bel et bien pris leur indépendance, en 1960, 14 colonies françaises en Afrique ont pris leur indépendance.

            La Guinée a été punie par De Gaulle : sur son ordre, les colons ont emporté avec eux tous les matériels de valeur dont pourtant une bonne partie avait été acquise par le travail des Africains. Réflexe d’une particulière médiocrité d’âme.

            Concernant Léopold, il a sur la conscience quelques millions de victimes :
            http://www.une-autre-histoire.org/leopold-ii-de-belgique-roi-du-congo/
            https://comptoir.org/2014/10/08/le-congo-belge-de-leopold-ii-les-origines-du-massacre/


          • cétacose2 4 février 18:40

            Je me réjoui que le choix se soit porté sur cet espèce de...(je ne trouve pas le mot ) parce que l’on peut être sur d’être dans les derniers ,ce qui nous évitera d’organiser un spectacle aussi affligeant....


            • Pasagenoux Pasagenoux 4 février 19:01

              @cétacose2  À perdre, autant perdre en chantant entièrement en français, au moins nous aurions eu l’honneur de perdre dans le respect de notre langue et droit dans nos bottes.


            • cétacose2 4 février 20:54

              @cétacose2
              Mais cette jeune fille aurait des chances de gagner si elle portait un gilet jaune...


            • Pasagenoux Pasagenoux 4 février 22:39

              @cétacose2  Qu’importe que Bilal Hassani gagne ou perde, puisque de toute façon, c’est notre langue qui aura perdu et l’anglicisation qui aura marqué un pas de plus !


            • flourens flourens 4 février 19:26

              bah, ne vous inquiétez pas pour l’élimination, le jury va s’en charger rapidement Bilal zéro point, Bilal zyro poinct (avec l’accent)


              • rogal 4 février 20:14

                @flourens
                zéro pointé ? zyro poincted ?


              • Pasagenoux Pasagenoux 4 février 22:47

                @flourens  Je demande l’élimination de Bilal Hassani pour qu’il ne représente pas la France à l’Eurovision et que ce soit Seemone, deuxième du classement, qui prenne la place. L’élimination de Bilal Hassani doit se faire avant qu’il aille à Tel-Aviv pour que la France n’y soit pas représentée par une chanson en bilingue français-anglais.


              • HELIOS HELIOS 4 février 22:03

                ..... issu de la diversité, appartenant à la communauté gay tendance douce, chantant en anglais une chanson sans parole (et oui) et, élu par un service public... vous vous attendiez a quoi ?... il n’a pas eu 100% des votes juste parce qu’il n’était pas affligé d’un sur-poids, sinon il aurait fait l’unanimité !

                Je me demandais jusque là pourquoi de sympathiques blancos caucasiens, heteros aux tablettes de chocolats bien marquées ne se présentent-ils s pas a ce concours... maintenant j’ai compris ! ... ce n’est pas la valeur (artistique, ici) qui fait le candidat.


                • Pasagenoux Pasagenoux 4 février 22:57

                  @HELIOS  Ce concours sert à rappeler également aux Français,aux Européens et aux autres qu’il n’y a pas de vie sans l’angliche, une piqûre de rappel au cas où certains voudraient se mettre à l’espagnol, à l’italien, à l’allemand, au portugais, etc.
                  Même Élodie Gossuin s’est mise au bilingue français-anglais pour donner les résultats de la France. 


                • Paul Leleu 5 février 02:08

                  @Pasagenoux

                  vous savez, l’idole des français c’est Jean-Philippe Smet... mais il avait tellement honte qu’il s’appellait Johnny Hallyday (qu’en pense Zemmour ?)

                  en vérité, si il n’y avait pas des lois pour les forcer à écouter des films et des chansons françaises, les français plébiciteraient l’anglais... parce-que l’anglais c’est beaucoup mieux...

                  parfois, les français mettent des paroles françaises sur des musiques étrangères... et ils appellent cela de la musique française... l’habit fait le moine... et il suffit de mettre une notice française sur un produit étranger...

                  En fait, les français sont comme Macron... ils mettent des paroles françaises sur une politique étrangère... et là-dessus, les gilets-jaunes sont exactement comme Bilal machin...

                  les français n’auraient jamais envie de s’intéresser à l’espagnol, à l’italien ou à l’allemand... parce-que les français n’aiment pas ces trucs... ça c’est pour les bourgeois intellos coincés du cul et qui n’aiment pas jouir... les français aiment l’américain... vive Bob Marley, mec détends toi...


                • JulietFox 5 février 11:04

                  @Paul Leleu

                  ¿Qué sabes si no te gusta el español ?
                  Mi bisabuela era española y me encanta este idioma.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès