• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Euthanasie, c’est parti !

Euthanasie, c’est parti !

Tentative de prophétie : la nomination de Brigitte Bourguignon au poste de ministre de la santé ne laisse guère de doute, l’euthanasie sera la grande « avancée sociétale » du mandat qui s’ouvre. Comme député, Brigitte Bourguignon, avait signé la proposition de loi présentée par Jean-Louis Touraine sur la normalisation de l’euthanasie et du suicide assisté.

Le lobby de la mort en blouse blanche jubile. Et en même temps, macronisme oblige, il met la pression via un tweet :

Mourir dans la Dignité
@ADMDFRANCE
Nous saluons la nomination de @BrigBourguignon au ministère de la #santé.
Elle était aux côtés de J-L Touraine pour signer la PPL portant sur la #FindeVie dans la dignité et avait signé une tribune en 2018 pour faire avancer la loi.
Maintenant place aux actes ! Du courage !
4:59 PM · 20 mai 2022

C’est logique : Emmanuel Macron devrait ne plus pouvoir se représenter et peut donc se passer des électeurs qu’il a tant choyés et flattés pour se faire réélire. En permettant de les euthanasier, certains coûts de santé engendrés pour ces citoyens non-productifs seront économisés. C’est cynique ? Pensez au scandale du Rivotril et à son impact sur la mortalité1. Les environ 24 000 décès évalués par l’excellent Pierre Lécot sont sans doute un galop d’essai, un test de grande ampleur de la capacité de la société à tolérer une telle dérive. Ils sont relativement passés sous le radar, la propagande assourdissante sur la crise du Covid a bien noyé l’information. La fenêtre d’Overton s’ouvre, les progressistes en profitent avec leur agenda utilitariste qui réduit l’homme à ses fonctions de production et de consommation. Double effet Kiss (of the death) Cool, les budgets d’investissements et de fonctionnement pour des soins palliatifs suffisants et efficaces seront revus à la baisse : il suffit de faire partir le patient plus tôt. En plus comme il y a moins de soignants puisqu’un bon nombre de dissidents ont été virés … Bref, la grande casse continue !

Bien sûr, les consultations biaisées et les distorsions du langage et les astuces marketing seront mises à contribution pour « vendre » au pays cette nouvelle transgression du « Tu ne tueras point  ». Le mantra de la "dignité" sera usé jusqu’à la corde. Ils sont forts en marketing, chez Macron. Ils doivent être aidés par McKinsey, sans doute. Mais rassurez-vous, si la forme sera respectée avec moultes palabres, à la fin, une synthèse univoque sera le narratif imposé. La jurisprudence Laignel fonctionne encore correctement2.

Depuis 1975, nous avons l’habitude de ce respect feint pour l’opinion, de cette posture de ne pas vouloir choquer, et in fine de cette brutalité imposée avec toujours le même mensonge totalitaire : c’est pour le plus grand bien de tous.

La confiance des patients envers leurs soignants en pâtira. Puisque vous ignorez si le contenu de la seringue est létal ou bénéfique, le doute et la méfiance s’installeront.

Sans doute, des catholiques (entre autres) se lèveront et iront dans la rue pour s’y opposer. Seront-ils en nombre suffisant pour au moins déranger le pouvoir ? Ce n’est pas certain, échaudés par les maigres résultats et le mépris exprimé lors du mariage entre personnes du même sexe et lors de la révision de la loi de bioéthique ouvrant la PMA sans père, entre autre catastrophe anthropologique. J’en serai, toutefois.

Faut-il rêver d’un prélat providentiel, d’un nouveau Clemens August von Galen3 désireux de tenir tête à un pouvoir capable du pire en matière d’irrespect de la dignité de l’homme et de sa vie ? Je reste par principe hostile à ce genre de Deus ex machina. Les clercs n’ont pas a priori à s’immiscer en politique, mais quand certains seuils d’abominations et d’abjections sont franchis, il devient un devoir pour tous d’agir. Et par conséquent, c’est une affaire de discernement et de courage. Nous verrons.

 

Illustration : chute d'écran © Twitter @ADMDFRANCE

1https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-scandale-du-rivotril-241435

2« De ce fait, il a juridiquement tort, car il est politiquement minoritaire »

3L’emploi de ce prestigieux exemple est un point Godwin parfaitement assumé.


Moyenne des avis sur cet article :  2.95/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

87 réactions à cet article    


  • P.-A. Teslier P.-A. Teslier 21 mai 19:53

    « Terme grec qui désigne le fait d’avoir une mort douce, que cette mort soit naturelle ou provoquée1 ».

    Quel individu voudrait une morte horrible comme elle souvent décrire dans les ouvrages religieux : personne sauf les....


    • Fergus Fergus 22 mai 09:20

      Bonjour, P.-A. Teslier

      En effet. Et la nomination de Bourguignon est un excellent signal pour tous ceux qui militants pour qu’enfin soit adoptée une loi qui permette à chacun de décider de sa mort dans la dignité lorsqu’il est confronté à d’indicibles et irréversibles souffrances physiques et/ou morales.


    • JPCiron JPCiron 22 mai 16:17

      @Fergus

      une loi qui permette à chacun de décider de sa mort dans la dignité >

      Certainement !
      Comme le souligne l’auteur de l’Article, c’est aussi un sujet qui ressort de temps en temps. On finira bien par copier les Suisses ou les Belges, puisqu’on est sûrs d’être les plus malins ...
      .
      J’avais aussi abordé ce sujet du Droit de Vivre et de mourir dans la dignité :
      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-droit-de-vivre-et-de-mourir-226925


    • Et hop ! Et hop ! 23 mai 10:32

      @Fergus

      Rien ne vous empêche de vous suicider le jours où votre calcul d’optimisation du rapport plaisir / peine vous semblera trop faible, autrement dit quand vous estimerez ne plus assez profiter de la vie. Puisque votre morale n’est pas héroïque mais hédoniste, comme presque toute la génération de 68.

      L’euthanasie, c’est autre chose, c’est une commission administrative (comprenant des représentants de la médecine, de la CAF,... et bien sûr aussi de votre caisse de retraite) qui décidera que le rapport entre le coût des soins et de votre maintien en vie commence, par rapport à votre utilité sociale, menace certains équilibres budgétaires. 


    • tashrin 23 mai 12:23

      @Et hop !
      L’euthanasie, c’est autre chose, c’est une commission administrative (comprenant des représentants de la médecine, de la CAF,... et bien sûr aussi de votre caisse de retraite) qui décidera que le rapport entre le coût des soins et de votre maintien en vie commence, par rapport à votre utilité sociale, menace certains équilibres budgétaires. 

      Vous avez raison
      Et c’est que le debut de l’engrenage dans lequel on a mis le doigt jusqu’au coude
      Les gens ont voulu eliminer toute reflexion d’ensemble et donner la primauté à la dictature sanitaire, alors allons y. 


    • P.-A. Teslier P.-A. Teslier 21 mai 20:00

      Les gens contre la mort douce (euthanasie), préféreront surement les différentes morts recensées dans la Bible :

      * Genèse 22-2 : « Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac ; va-t’en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l’une des montagnes que je te dirai. »

      * Exode 1-22 : « Vous jetterez dans le fleuve tout garçon qui naîtra, et vous laisserez vivre toutes les filles. »

      * Lévitique 26-14 à 38 : « Mais si vous ne m’écoutez point et ne mettez point en pratique tous ces commandements, etc., etc. Vous mangerez la chair de vos fils, et vous mangerez la chair de vos filles. Etc, etc. Vous périrez parmi les nations, et le pays de vos ennemis vous dévorera. »

      * Lévitique 24-16 : « Celui qui blasphémera le nom de l’Éternel sera puni de mort : toute l’assemblée le lapidera. Qu’il soit étranger ou indigène, il mourra, pour avoir blasphémé le nom de Dieu. »

      * Nombres 21-6 : « Alors l’Éternel envoya contre le peuple des serpents brûlants ; ils mordirent le peuple, et il mourut beaucoup de gens en Israël. »

      * Nombres 25.1, 4, 8 et 9 : « Israël demeurait à Sittim ; et le peuple commença à se livrer à la débauche avec les filles de Moab. » « L’Éternel dit à Moïse : Assemble tous les chefs du peuple, et fais pendre les coupables devant l’Éternel en face du soleil, etc. » « ... Phinées... se leva du milieu de l’assemblée, et prit une lance, dans sa main » « Il suivit l’homme d’Israël dans sa tente, et il les perça tous les deux, l’homme d’Israël, puis la femme, par le bas-ventre. Et la plaie s’arrêta parmi les enfants d’Israël. » « Il y en eut vingt-quatre mille qui moururent de la plaie. »

      * Deutéronome 21-18 à 21 : « Si un homme a un fils indocile et rebelle, n’écoutant ni la voix de son père ni la voix de sa mère, etc., etc. Et tous les hommes de sa ville le lapideront, et il mourra. »

      * Deutéronome 28-15 à 68 : « Mais si tu n’obéis point à la voix de l’Éternel, ton Dieu, etc., etc. L’Éternel attachera à toi la peste, etc., etc. Ton cadavre sera la pâture de tous les oiseaux du ciel et des bêtes de la terre ; et il n’y aura personne pour les troubler. Tu auras une fiancée, et un autre homme couchera avec elle »

      * Isaïe 65-11 et 12 : « Mais vous, qui abandonnez l’Éternel, etc., etc. Je vous destine au glaive, Et vous fléchirez tous le genou pour être égorgés. »

      * etc.

      La cruauté et la barbarie des écrits de ce Dieu, celui d’Abraham, ne laissent pas de place au doute.

      et puis il y a celles de jésus :

      Luc 12.27 : « amenez-moi mes ennemis et vous les égorgerez en ma présence ».

      Luc 12.51 :« je suis venu pour apporter le feu sur la terre, pas la paix mais la division ».

      Paul 1.1 et 13 : « malheur aux femmes qui sont enceintes et à celle qui allaitent, heureuses les stériles ».

      Marc 16.16 : « celui qui ne croira pas, sera condamné ».

      Marc 12.32 : " le blasphème contre l’esprit ne sera pas pardonné.

       

      Ces paroles du « célèbre » Jésus sont abominables et condamnables. Aujourd’hui encore, elles tuent !


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 21 mai 22:23

        @P.-A. Teslier

        Luc 12.27 : « amenez-moi mes ennemis et vous les égorgerez en ma présence »

        Une fois de plus vous trichez en mettant dans la bouche de Jésus ces propos barbares que lui met dans la bouche d’un autre.


      • P.-A. Teslier P.-A. Teslier 21 mai 23:27

        @Pierre Régnier

         ????


      • Claude Courty Claude Courty 22 mai 09:23

        @Pierre Régnier

        Qui triche, en faisant intervenir Jésus dans l’ancien testament ?


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 mai 09:24

        @P.-A. Teslier

        Si vous faites seulement semblant de ne pas comprendre c’est encore plus grave.

        En religion, aujourd’hui comme depuis toujours, c’est l’attribution à Dieu de conceptions criminogènes humaines qui conduit aux crimes bien concrets commis au nom de Dieu, comme ceux que commettent encore aujourd’hui des musulmans à Charly Hebdo, au Bataclan et en de nombreux autres endroits.

        Il est grand temps de « désacraliser » et de « dé-diviniser » ces conceptions criminogènes.

        Mais je vous rappelle que le sujet de l’article c’est le droit de mourir dans la dignité... que l’auteur ne semble pas apprécier. C’est de cela qu’il faut débattre ici.


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 mai 09:34

        @Claude Courty

        Le juif Jésus de Nazareth a donné sa vie pour tenter de convaincre ses coreligionnaires que Dieu ne veut et n’a jamais voulu que l’amour, la paix et la solidarité entre tous les êtres humains.

        Le (faux) christianisme continue de ne pas le comprendre et persiste à inclure dans sa démarche une conception contraire, comme l’attribution au Dieu des chrétiens des explicites appels à massacrer qui sont, entre autres, dans le Livre de Josué.


      • christophe nicolas christophe nicolas 22 mai 10:08

        @P.-A. Teslier
        Vous sortez du contexte, « tu ne tueras pas » signifie « ton âme ne souhaitera pas le meurtre » mais la défense et la justice contre les enfoirés imposent des actions violentes à une époque d’indignité (sans dignité). Qui ne désire pas butter un affreux qui commet des actes odieux devant soi ? Comprenez bien que c’est la motivation qui est jugée par Dieu, l’âme tandis que l’acte dépend de son contexte. Et oui, c’est comme ça la justice !

        « lblasphème contre l’esprit ne sera pas pardonné » est toujours vrai et vous concerne car cela signifie « désirer insulter Dieu » qui vous a prouvé qui il était avec le Christ crucifié par les méchants pour des miracles de bonté. Bref, vous ne comprenez rien à rien et vous feriez mieux de vous instruire avant d’ouvrir le manuel de l’argumentaire du petit démon... :)


      • jocelyne 22 mai 10:09

        @P.-A. Teslier
        Il a raison, je viens de vérifier dans ma bible Louis Segond, ce que vous écrivez est une interprétation toute personnelle


      • P.-A. Teslier P.-A. Teslier 22 mai 10:19

        Quel dieu ?

        Zeus et son fils Apollon ? C’est le même. Il existe encore.

        Voleur d’identité !


      • P.-A. Teslier P.-A. Teslier 22 mai 11:03

        @Pierre Régnier
        Que d’amour, que d’amour, comme les disent les verset ci-dessous :

        * Genèse 22-2 : « Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac ; va-t’en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l’une des montagnes que je te dirai. »

        * Exode 1-22 : « Vous jetterez dans le fleuve tout garçon qui naîtra, et vous laisserez vivre toutes les filles. »

        * Lévitique 26-14 à 38 : « Mais si vous ne m’écoutez point et ne mettez point en pratique tous ces commandements, etc., etc. Vous mangerez la chair de vos fils, et vous mangerez la chair de vos filles. Etc, etc. Vous périrez parmi les nations, et le pays de vos ennemis vous dévorera. »

        * Lévitique 24-16 : « Celui qui blasphémera le nom de l’Éternel sera puni de mort : toute l’assemblée le lapidera. Qu’il soit étranger ou indigène, il mourra, pour avoir blasphémé le nom de Dieu. »

        * Nombres 21-6 : « Alors l’Éternel envoya contre le peuple des serpents brûlants ; ils mordirent le peuple, et il mourut beaucoup de gens en Israël. »

        * Nombres 25.1, 4, 8 et 9 : « Israël demeurait à Sittim ; et le peuple commença à se livrer à la débauche avec les filles de Moab. » « L’Éternel dit à Moïse : Assemble tous les chefs du peuple, et fais pendre les coupables devant l’Éternel en face du soleil, etc. » « ... Phinées... se leva du milieu de l’assemblée, et prit une lance, dans sa main » « Il suivit l’homme d’Israël dans sa tente, et il les perça tous les deux, l’homme d’Israël, puis la femme, par le bas-ventre. Et la plaie s’arrêta parmi les enfants d’Israël. » « Il y en eut vingt-quatre mille qui moururent de la plaie. »

        * Deutéronome 21-18 à 21 : « Si un homme a un fils indocile et rebelle, n’écoutant ni la voix de son père ni la voix de sa mère, etc., etc. Et tous les hommes de sa ville le lapideront, et il mourra. »

        * Deutéronome 28-15 à 68 : « Mais si tu n’obéis point à la voix de l’Éternel, ton Dieu, etc., etc. L’Éternel attachera à toi la peste, etc., etc. Ton cadavre sera la pâture de tous les oiseaux du ciel et des bêtes de la terre ; et il n’y aura personne pour les troubler. Tu auras une fiancée, et un autre homme couchera avec elle »

        * Isaïe 65-11 et 12 : « Mais vous, qui abandonnez l’Éternel, etc., etc. Je vous destine au glaive, Et vous fléchirez tous le genou pour être égorgés. »

        * etc.

        La cruauté et la barbarie des écrits de ce Dieu, celui d’Abraham, ne laissent pas de place au doute.

        et puis il y a celles de jésus :

        Luc 12.27 : « amenez-moi mes ennemis et vous les égorgerez en ma présence ».

        Luc 12.51 :« je suis venu pour apporter le feu sur la terre, pas la paix mais la division ».

        Paul 1.1 et 13 : « malheur aux femmes qui sont enceintes et à celle qui allaitent, heureuses les stériles ».

        Marc 16.16 : « celui qui ne croira pas, sera condamné ».

        Marc 12.32 : " le blasphème contre l’esprit ne sera pas pardonné.


      • jocelyne 22 mai 11:14

        @P.-A. Teslier

        Luc 12.27Considérez comment croissent les lis : ils ne travaillent ni ne filent ; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux.

      • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 mai 12:17

        @P.-A. Teslier

        Votre insistance dans la tricherie vous conduit ici, dans une ironie mal placée, à inverser carrément la réponse que je vous ai faite puisque VOUS - et non pas moi – continuez d’attribuer à l’approbation de Jésus de nombreux passages criminogènes de l’Ancien Testament alors que, très explicitement, je prétends qu’il a donné sa vie pour faire comprendre que son Dieu n’a toujours voulu que l’amour contrairement à ce que, AVEC VOUS, le faux christianisme, principalement l’église catholique, continue de lui faire porter.

        Je continuerai, moi, de dénoncer cette double tricherie, celle de l’église catholique et la vôtre, en soulignant qu’elles s’alimentent mutuellement.

        Concernant le sujet de l’article je donne par ailleurs mon accord à BARRATIER.


      • Et hop ! Et hop ! 24 mai 23:41

        @P.-A. Teslier

        Vous délirez complètement, vous avez une obsession, il faut vous faire soigner.

        Jules César a conquis la Gaule parce qu’il avait lu la Bible ?

        Les 2 gouvernements français qui ont déclaré la guerre à l’Allemgne étaient radical-socialistes, donc athées.

        La GB et les USA font la guerre à l’Irak, l’Iran, la Syrie, la Libye, le Vénézuéla, la Russie pour leur voler leur pétrole, donc pour le fric, pour Mamon, pour le Veau d’Or.

        Ils ignore l’existence des passages de l’Ancien Testament que vous ressassez.

        Les catholiques et les orthodoxes observent le Nouveau Testament et ils ne sont pas concernés par l’Ancien, sauf le Décalogue et quelques livres comme l’Eccesiastes et l’Ecclésiastique que vous devriez lire.


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 25 mai 10:22

        @Et hop !

        Au-delà des délires de Teslier que vous relevez, la situation est tout de même plus grave que celle que vous constatez en rectifiant.

        Les musulmans qui massacrent encore aujourd’hui au nom de leur Dieu le font dans l’application de la déplorable croyance bi-miilénaire transmise à l’islam par le judaïsme et le faux christianisme : cette croyance qui continue d’attribuer au Dieu judéo-chrétien les massacres comme ceux du Livre de Josué commandés par Dieu dans l’Ancien Testament .

        En créant leur nouvelle religion les chrétiens auraient dû rejeter cette croyance mais ne l’ont pas fait. Il est toujours temps de le faire et il faut l’exiger des vrais chrétiens.


      • Et hop ! Et hop ! 25 mai 19:12

        @Pierre Régnier

        Les musulmans et les catholiques se foutent complètement du Livre de Josué qu’ils ne lisent jamais, les uns appliquent le Coran (et la Sunna) qui enseigne de conquérir et de convertir par les armes, les autres le Nouveau Testament (et la doctrine de l’Église) qui interdisent la violence, la vengeance, et codifient très précisément ce qu’est une guerre juste, et quels sont les moyens de guerre acceptables. La conquête ne fait en aucun cas partie des motifs de guerre juste.

        Il n’existe ni religion, ni Dieu « judéo-chrétien », un Chrétien est quelqu’un qui croit au caractère divin de Jésus et suit son enseignement : « Qui combat par les armes périra par les armes », un Juif est quelqu’un qui n’y croit pas et souvent hait les Églises catholiques et orthodoxes, donc il n’y a rien de commun.

        Ceux qui se disent chrétiens sont des protestants, il y a de nombreuses sectes, mais elles ont en commun de refuser tout ce qu’il y a de tradition païenne dans les religions catholiques et protestantes, et, en prétendant revenir au christianisme primitif, reprennent les traditions nationales des Hébreux de l’Ancien Testament. Ils reprennent le Samedi comme jours consacré à Dieu, les fêtes, certains sont polygames, etc..

        Le catholicisme n’est pas une religion inventée, c’est la christianisation des traditions religieuses, juridiques, politiques, artistiques, linguistiques, calendaires, culinaires, vestimentaires païennes européennes, autrement dit c’est l’incarnation de l’esprit de la loi divine dans les autres nations que juives et leurs cultures. Jésus a envoyé ses disciples parmi les (autres) nations (que juive) pour étendre l’Alliance avec Abraham à toute l’Humanité ; ce ne sont pas les individus qui se sont converti au christianisme, mais les nations avec toute leur tradition.


      • Et hop ! Et hop ! 25 mai 19:30

        Edit : de refuser tout ce qu’il y a de tradition païenne dans les religions catholiques et ORTHODOXE.

        PS : Jésus n’a pas envoyé ses disciples parmi les nations pour qu’ils parlent en hébreux, qu’ils adoptent leur calendrier, leur droit, leurs prescriptions vestimentaires et culinaires, le mariage polygame avec achat de la femme et répudiation, il les a envoyés apporter une offre d’alliance avec Dieu et la fécondation de leur culture nationale par l’Ésprit saint. Le mariage catholique, c’est-à-dire monogame, hétérosexuel, pour la vie, de régime dotal, avec consentement et égalité civile des époux, n’est ni le mariage romain, ni le mariage sémitique, c’est le mariage celtique (gaulois), don païen. Il n’a pas été remplacé ni transformé, mais sanctifié, rendu sacramentel et inspiré du christianisme. Jésus n’a jamais demandé aux nations d’abandonner toutes leurs traditions païennes, y compris religieuses, pour adopter celle des anciens Juifs, par exemple leur notion de pureté/impureté (Cachère) qu’on retrouve dans l’Islam (Hallal) et qui ne veut rien dire pour des Européens, qu’il s’agisse des Anciens Grecs, des Germains, des Celtes, des Romains, ou des actuels Français. Leu valeur n’est pas le pur et l’impur, mais le sacré et le profanes (que les Protestants ignorent)


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 25 mai 21:49

        @Et hop !

        On ne saurait mieux exposer le dogmatisme catholique... et l’entêtement de l’Église dans sa négation de la réalité biblique… et des théologies du monothéisme.

        Ce ne serait pas grave si cette négation n’avait pour effet la complicité, même si elle n’est que partielle et indirecte, de cette église avec les musulmans qui massacrent encore aujourd’hui.

        Mais, j’en conviens avec vous, ces musulmans se foutent complètement du Livre de Josué qu’ils ne lisent jamais, ils appliquent le Coran (et la Sunna) qui enseigne de conquérir et de convertir par les armes… comme le Livre de Josué enseignait de conquérir par les armes. Ce ne sont pas les musulmans assassins qui ont transmis, au cours des siècles, la “bonne croyance” islamique dans les “bonnes conquêtes” par les armes. Eux l’ont seulement apprise lorsqu’elle était établie dans leur nouvelle religion. Ce sont essentiellement les théologiens du judaïsme et ceux du faux christianisme qui se sont enfermés dans le dogmatisme que vous reprenez ici, en trahissant les évangiles et le Jésus dont ils se réclament.


      • Louis Louis 21 mai 20:19

        Ah ben il serait grand temps que l’on s’y mette en France !

        Dire qu’en SUISSE ils pratiquent le suicide assisté sans aucun problème (1000 personnes par an) depuis plusieurs décennies !

        Un de mes proches atteint d’une maladie neuro végétative y a eu recours

        Après avoir vu 2 médecins et constaté qu’il n’y avait pas de mobile égoïste (de la part des héritiers) il a bu le breuvage létal et s’est endormi tranquillement en paix et en sérénité non sans avoir auparavant bu un verre de champagne avec sa famille

        Alors qu’en France on crève dans des mouroirs appelé EHPAD ou, si on en trouve des services de soins palliatifs où l’on met TROIS semaines à agoniser shooté à la morphine !

         smiley

        Tout ça parce que pour BIG PHARMA un bon client est un client vivant (mème s’il souffre le martyr il rapporte) et à cause aussi de « culs bénis » qui ont peur de la mort alors qu’ils croient au paradis où tout est bien mieux que sur cette terre de malheur (non mais allo quoi ?)

        Espérons que MACRON nous donnera cette loi si attendue (promise par hollandouille) ce sera au moins la SEULE CHOSE qu’il fera de bien !

         smiley


        • JPCiron JPCiron 21 mai 22:57

          @Louis

          Oui, très juste.
          Les Belges, eux aussi, ont trouvé une solution intelligente, différente du suicide assisté.
          En France, par contre, on n’a pas d’idées. On suit les lobbies les plus puissants, car on aime, semble-t-il, vivre soumis.... tout en la ramenant bien sûr haut et fort...
          .
          Pourquoi donc le choix de ma mort ne m’appartiendrait-il pas ?


        • Fergus Fergus 22 mai 09:34

          Bonjour, Louis

          Je partage très largement votre commentaire. Dans plusieurs articles, j’ai moi-même soutenu la nécessité d’une loi qui :
          Prenne en compte la volonté des malades atteints de terribles et incurables maladies dégénératives (comme la maladie de Charcot par exemple) ;
          En finisse avec l’hypocrisie de la loi Claeys-Léonetti qui, de fait, est une euthanasie lente provoquée par arrêt de l’alimentation !

          Pas d’accord en revanche sur le rapport avec « Big Pharma ». Cela n’a, à mon avis, aucun sens eu égard au très faible nombre de personnes qu’un « suicide assisté » concernerait.
          Le blocage des parlementaires est avant tout d’ordre culturel, et très largement induit par des survivances de dogme catholique complètement dépassées dans la société moderne.


        • nenecologue nenecologue 22 mai 09:59

          @JPCiron
          La vie d’un Francais à la naissance vaut 3 millions d’euros. Voilà pourquoi ils ne veulent pas de l’euthanasie ...
          https://www.divulgation.fr/actu-politique/larnaque-la-plus-incroyable-dont-vous-ne-savez-rien/


        • tashrin 23 mai 12:26

          @Louis
          Vous vous trompez d’enjeu
          Le suicide assisté nécessite que vous soyez conscient car c’est votre décision de partir. Mais si vous êtes conscient vous n’avez besoin de personne
          La question de l’euthanasie, c’est que se passe-t-il si vous n’êtes plus lucide ? Ou supposé tel... Qui décide ? En fonction de qui ? de quoi ? avec quelles garanties
          => Si vous êtes blindé, que vous pouvez financer votre ephad, on vous maintiendra en vie tant que vous pouvez payer
          => si vous ne l’êtes pas...


        • Le bébé de Macon Le bébé de Macon 21 mai 20:34

          France retardée.

          Pas concerné, donc d’accord.

          Avortement, mariage homo, euthanasie.


          • @Le bébé de Macon
            Un couple progressiste en pleine discussion...
             
            La femme
            « Sais tu que Momo va se marier le 15 du mois »
             
            Le mari
            « Ah bon ? j’ignorais qu’il etais devenu homo »
             
             smiley smiley


          • Ecureuil66 21 mai 23:56

            JE ne partage pas du tout le point de vue de l’auteur .....je suis contre l’acharnement thérapeutique et la souffrance inutile ....mon père a été éjecté de l’hopital pour aller mourir chez lui dans la douleur et le médecin traitant lui a refusé de le soulager étant du point de vue de l’auteur de l’article ....qui jubile ? Actuellement beaucoup de médecins et soignants soulagent la fin de leurs malades et risquent le tribunal de ce fait .... Halte à la dictature sanitaire (qui nous mène à des hérésies genre covid) que chacun puisse faire en son âme et conscience....

            Une partie de la société veut IMPOSER ses vues à l’autre partie qui elle ne veut rien imposer à personne mais vivre et mourir comme elle l’entend ! c’est donc si difficile à admettre bon sang !

            je ne comprends pas le mariage homo mais laissons ces gens libres de faire ce qu’ils veulent du moment qu’ils ne nous dérangent pas, idem pour les fans de la vaccination et idem pour les fous de guerre (qu’ils aillent guerroyer en Ukraine sans nous déclencher une vitrification mondiale bien sûr...)


            • Rémy Mahoudeaux Rémy Mahoudeaux 22 mai 21:36

              @Ecureuil66
              Superbe procès d’intention. Je vous mets au défi de trouver dans ce que j’ai écrit ici ou dans les environ 600 autres articles publiés quoi que ce soit qui justifierait l’acharnement thérapeutique ou qui n’irait pas dans le sens d’une promotion des soins palliatifs très insuffisants en France. Je vous souhaite bonne chance. C’est à peu près aussi bête et méchant que le mantra désolant ayant circulé dans les cours d’écoles, de collèges, de lycées : « t’es contre le vaccin alors t’es pour le covid ! ». C’est juste une méthode un brin stalinienne. 
              Par ailleurs, l’interdiction de l’homicide est essentielle pour qu’une société existe. Il n’y a qu’à voir les (glauques) dérives belges ou le scandale du Rivotril pour comprendre qu’une société inhumaine se prépare. Celle qui tuera les « inutiles » qui sont trop « coûteux » pour la collectivité, mais avec un papier-cadeau de compassion. Encore un point Godwin assumé : c’était le programme Aktion T4 du III° Reich et son concept de « Mort miséricordieuse ». La différence entre la Belgique aujourd’hui et les nazis d’hier n’est pas une différence de nature mais de degré, de curseur. Et oui, par conséquent, interdire l’homicide quelque soit sa forme c’est imposer à ceux qui voudraient le pratiquer une loi qui les en empêche, les en dissuade ou simplement leur fait prendre des risques. En gros, une loi, c’est utile même si ce n’est pas toujours consensuel. Il y a des limites à la liberté. 
              Je suis sincèrement désolé de ce qui est arrivé à votre père. 


            • Ecureuil66 23 mai 16:29

              @Rémy Mahoudeaux
              merci pour votre réponse....vous dites que je vous fais un procès d’intention, mais vous-même n’en faites vous pas un par votre article ? ne vous laissez vous pas emporter par vos convictions religieuses et ou politiques ? parce que qui a parlé de tuer des inutiles ?


            • Rémy Mahoudeaux Rémy Mahoudeaux 24 mai 09:44

              @Ecureuil66
              C’est une question de temps ... vous commencez avec des cas bien compassionnels pour obtenir l’adhésion et le consensus, puis vous bougez le curseur. Regardez la Belgique ... 


            • eau-du-robinet eau-du-robinet 22 mai 06:38

              TRÈS URGENT
              .
              Effets secondaires vaX/Emmanuelle Darles lance un appel :aidez-nous à rendre les auditions publiques

              .

              Début Avril 2022 Christine Cotton - biostatisticienne , Vincent Pavan - Enseignant-chercheur et Emmanuelle Darles, Docteur en informatique, chercheuse & Professeure, ont été auditionnée lors de la Commission d’enquête du Sénat menée par l’OPECST (Office Parlementaire d’Évaluation des Choix Scientifiques et Technologiques)
              .

              Les membres de l’OPECST, dont le président est Cédric Villani, ont assuré aux trois statisticiens que leurs auditions seraient publiées et retranscrites sur le site du Sénat. Or, plus d’un mois plus tard, il n’y a aucune trace de leur témoignage sur le site du Sénat !

              .

              « Durant ces auditions, ils ont alerté sur l’augmentation historique et inédite de certaines pathologies durant 2021 très certainement liée aux injections anti Covid-19, notamment :
              .
              - plus de 1788% concernant les troubles du cycle menstruel
              - plus de 732% des AVC en plus durent 2021
              .

              qui pouvait être causé par les injections anti Covid-19
              .

              - Autant de cécité durant 8 mois que durant 30 ans tous vaccins confondus »
              .

              Écrivez au président de l’OPECST Cédric Villani (par e-mail) et demandez que l’audition du mois de Mars 2022 ainsi les auditions suivantes soient rendues Publiques
              .

              COMMISSION D’ENQUÊTE SUR LES EFFETS « SECONDAIRES » DES « VACCINS » COVID

              e-mail : cedric.villani@assemblee-nationale.fr


              • eau-du-robinet eau-du-robinet 22 mai 06:39

                TRÈS URGENT
                .
                Effets secondaires vaX/Emmanuelle Darles lance un appel :aidez-nous à rendre les auditions publiques

                .

                Début Avril 2022 Christine Cotton - biostatisticienne , Vincent Pavan - Enseignant-chercheur et Emmanuelle Darles, Docteur en informatique, chercheuse & Professeure, ont été auditionnée lors de la Commission d’enquête du Sénat menée par l’OPECST (Office Parlementaire d’Évaluation des Choix Scientifiques et Technologiques)
                .

                Les membres de l’OPECST, dont le président est Cédric Villani, ont assuré aux trois statisticiens que leurs auditions seraient publiées et retranscrites sur le site du Sénat. Or, plus d’un mois plus tard, il n’y a aucune trace de leur témoignage sur le site du Sénat !

                .

                « Durant ces auditions, ils ont alerté sur l’augmentation historique et inédite de certaines pathologies durant 2021 très certainement liée aux injections anti Covid-19, notamment :
                .
                - plus de 1788% concernant les troubles du cycle menstruel
                - plus de 732% des AVC en plus durent 2021
                .

                qui pouvait être causé par les injections anti Covid-19
                .

                - Autant de cécité durant 8 mois que durant 30 ans tous vaccins confondus »
                .

                Écrivez au président de l’OPECST Cédric Villani (par e-mail) et demandez que l’audition du mois de Mars 2022 ainsi les auditions suivantes soient rendues Publiques
                .

                COMMISSION D’ENQUÊTE SUR LES EFFETS « SECONDAIRES » DES « VACCINS » COVID

                e-mail : cedric.villani@assemblee-nationale.fr


                • zygzornifle zygzornifle 22 mai 08:06

                  On va pouvoir enfin signaler les vieux sénateurs ....


                  • malhorne malhorne 22 mai 08:06

                    et oui , les boomers dont je fait partie , commencent a coûter cher a notre société , et le covid n’a pas rempli son rôle ; si vous étes hospitalisé , faite votre testament avant !!


                    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 mai 08:35

                      Ci-joint le formulaire pour vos directives anticipées.

                      Pour ma part, c’est fait depuis longtemps : tout sauf l’acharnement thérapeutique.


                      • chantecler chantecler 22 mai 08:48

                        @Séraphin Lampion
                        Salut ,
                        j’ai lu il y a quelque temps un commentaire concernant la guerre russo ukrainienne très intéressant , avec le mot climax dedans...

                        Cette nuit j’y ai repensé et j’ai essayé de le retrouver ...
                        A force de lire plein de commentaires et d’articles , sans compter le trollage , je perds le fil de l’important et du secondaire ....
                        Trop d’infos tue l’info ...
                        Il faudrait que j’apprenne à préserver un commentaire ....

                        Je me suis dit que ça devait être du Séraphin mais j’ai pas réussi à remettre la main dessus dans ton fil à commentaires .
                        A tout hasard aurais tu rencontré ce commentaire et saurais tu le retrouver ?
                        Même appel à tous ...
                        Agx, RI , FS ,Saker , autres sites de ce type, plutôt russophile ?


                      • chantecler chantecler 22 mai 08:53

                        @Séraphin Lampion
                        Tout sauf l’acharnement thérapeutique !
                        Oui +++++.
                        Dire que certains refusent cela au nom de préceptes religieux et de la souffrance rédemptrice comme moyen d’aller à dieu !
                        Ils doivent parler de souffrances pour les autres mais pas pour eux .
                        Et se prendre pour Jésus .
                        Les femmes avec l’avortement clandestin et la mortalité liée en savent aussi quelque chose .
                        Mais ce sont les hommes qui décident de ces choses là .


                      • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 mai 09:16

                        @Séraphin Lampion
                         
                        ’’ tout sauf l’acharnement thérapeutique.’’
                         
                        Je crois que en ces temps de restrictions tous azimuts c’est une précaution inutile.
                        Ceci dit, avec le délire qui règne à tous les étages, ...


                      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 mai 10:32

                        @chantecler

                        J’voudrais ben t’aider, mais j’peux point !

                        Le mot « climax » ne fait pas partie de ma palette lexicale. Pour signifier ce que je comprends dans ce mot, j’utiliserais « point culminant » ou « apogée ».

                        J’ai cherché dans le moteur de recherche d’Avox, et j’ai bien trouvé ton propre commentaire intégrant ce mot, mais tous les autres sont anciens ou portent sur un autre sujet que celui de la guerre en Ukraine.

                        Bon courage.


                      • chantecler chantecler 22 mai 11:49

                        @Séraphin Lampion
                        Bonjour ,

                        En fait d’après ce que j’ai tiré de mes recherches « climax » vient du nom d’un film qui tourne à la catastrophe .
                        En gros des jeunes qui aiment danser , qui organisent des fêtes pour , et puis un jour la catastrophe : des substances sont introduites dans une sangria et ça tourne au cauchemar gore .

                        Maintenant peut être que climax est aussi un mot anglais qui aurait une signification voisine ...
                        PS : c’est pas pour te flatter mais j’ai (re)lu avec beaucoup d’intérêt tes commentaires . Ils sont en général très intéressants .
                        C’est bien que tu participes à agx ...


                      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 mai 11:52

                        @Francis, agnotologue

                        Je me souviens d’un film qui s’appelait M.A.S.H. dans lequel des chirurgiens se retrouvent en pleine guerre de Corée à l’hôpital militaire mobile et sont confrontés à l’absurdité qui consiste à empêcher de mourir des gars qu’on a envoyés là pour ça.

                        La grande manipulation consiste, pour se donner bonne conscience et enfumer la population, à organiser des actions spectaculaires pour démontrer de la « bien » est du côté de celui qui veut sauver des vies alors que ce « sauveur » est le même que celui qui fabrique les armes, les vend à ses proprees ennemis et es utilise contre eux.

                        La même contradiction est évidente avec la « pandémie » : on prétend « protéger » la population par des mesures coercitives alors que le plus grand risque n’est pas l’épidémie mais la destruction des mécanismes immunitaires. Ils sont donc tout à fait capables de se livrer à l’acharnement thérapeutique pour blinder leur prétendu angélisme.


                      • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 mai 12:16

                        @Séraphin Lampion
                         
                        j’ai vu aussi ce film, désopilant par certains cotés. Je me souviens de ’’Lèvres en feu ’’ ...
                         
                        Oui, je fais un parallèle entre la définition des fake news : « ça consiste à élaborer un narratif en occultant une partie de l’histoire.  »

                         et la fabrication d’ignorance qui cherche à faire passer des vessies pour des lanternes.


                      • Jean 22 mai 18:16

                        @chantecler
                        Bonsoir, c’est quoi cette histoire de « climax » ????


                      • Claude Courty Claude Courty 22 mai 09:28

                        Le meilleur moyen de combattre l’euthanasie ne serait-il pas d’en finir avec le grand mensonge de la condition humaine, dont relève le dogme surnataliste ?

                        Comme chaque représentant du vivant, « avant toute autre considération, l’être humain est un consommateur » Gaston Bouthoul (1896-1980). Parce qu’il doit impérativement ne serait-ce que se nourrir, se vêtir, se loger et se soigner, il l’est depuis sa conception jusqu’après sa mort – les marchés du prénatal et du funéraire en attesteraient s’il en était besoin – et il se double d’un producteur dès qu’il est en âge de travailler. Il est ainsi un agent économique au service de la société, aux dépens de son environnement. Et plus le nombre de ces agents augmente, plus leurs besoins s’accroissent – outre ceux qu’ils s’inventent toujours plus nombreux – ; plus ils produisent, consomment, échangent et s’enrichissent, avec l’aide du progrès scientifique et technique, quelles que soient les conditions du partage de leurs richesses.

                        Qu’il s’agisse de gestion de ressources non renouvelables comme de déchets, ou de pollution, les atteintes à l’environnement augmentent d’autant et s’ajoutent aux effets des caprices d’une nature jamais avare de catastrophes inopinées ou cycliques.

                        Tous les malheurs du monde que l’homme a la capacité de maîtriser en découlent et sont aggravés par le caractère incontournablement pyramidal de sa société, dû aux faits : 1° – que richesse et pauvreté existent l’une par l’autre, dans leur relativité – sans riches point de pauvres et réciproquement ; 2° – que les hasards de sa naissance assignent à chacun sa place au sein de cette pyramide sociale, quels que soient les aléas heureux ou malheureux de son existence par la suite ; et 3° – que pour des raisons purement structurelles, toujours liées au caractère pyramidal de toute société fondée sur l’interdépendance hiérarchisée de ses membres, comme l’est celles de l’humanité, les pauvres s’y multiplient à une cadence qui est moyennement 6 fois celle des riches. C’est dans ces conditions, que sous la pression de 220 000 êtres humains qui viennent de nos jours s’ajouter quotidiennement à la population mondiale, la pyramide sociale s’atrophie toujours plus et que son sommet s’éloignant incessamment de sa base, les écarts de richesse entre ses occupants se creusent inéluctablement d’autant. https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2015/03/schema-sans-commentaire.html

                        Or les êtres humains, en dépit de la conscience qu’ils ont d’eux-mêmes – à moins que ce soit précisément pour cette raison – prêtent peu attention à ces réalités. Sous l’emprise croissante de sentiments et d’émotions que leur dictent d’obscures peurs ataviques et une angoisse existentielle croissant avec le nombre et les difficultés de gouvernance qui en découlent, ils préfèrent, à l’observation de faits et chiffres incontestables, les dogmes lénifiants de croyances religieuses fondées sur le mystère et les certitudes de doctrines politiques et sociales qui en tiennent lieu pour les laïcs. Ceci d’autant que depuis qu’ils existent, certains d’entre eux ont compris ce qu’ils pouvaient tirer – ne serait-ce qu’en termes de gouvernance – de la spiritualité de leurs semblables : cette faculté dont ils ont su se doter pour tenter de s’expliquer ce qui leur est inaccessible, et que seule une patiente démarche scientifique semble en mesure de révéler.

                        Des pouvoirs se sont ainsi établis, dans une concurrence privilégiant le nombre de leurs adeptes sur leur bien-être ici et maintenant. Et ces pouvoirs ne cessent eux-mêmes de croître et de se multiplier pour faire face à des désordres naturels aggravés par les exigences d’une espèce humaine dont la prolifération, proportionnelle à ses progrès matériels, se retourne contre elle ; d’où la naissance du dernier en date dont l’humanité est en train de se doter sous le nom d’écologie. Reste à espérer que cette écologie, entendue comme « doctrine visant à un meilleur équilibre entre l’homme et son environnement naturel ainsi qu’à la protection de ce dernier », saura en tenir compte dans l’extrême urgence.


                        • PascalDemoriane 22 mai 10:52

                          Ah, le reflexe conditionné, c’est dingue : on pose ici le mot euthanasie, et hop !
                          automatiquement on voit fleurir les commentaires moutonniers, des
                          « je suis pour, je suis contre », des « selon moi, je pense que » et les « à chacun de décider ». donc du « moi,je qui veux choisir sans qu’on lui impose ».
                          Du pur schéma algorithmique Stimuli / Réaction primaire !

                          Aucun intérêt au regard de l’article ! Personne ne vous, nous, me demande notre avis, parce que votre avis est déjà implanté dans notre, votre « Moi,je » ! Le marché est déjà formaté et vous êtes déjà dans le format d’une néo-anthropologie artificielle mercantile désirable.

                          Du moins c’est ainsi que probablement le système politico-mafieu pilote son projet d’exploitation :

                          vous serez euthanasiable pour qu’on puisse vous le vendre si vous êtes solvables,
                          ou bien parce que vous n’êtes justement plus rentable ni solvable, on le fera payer par d’autres futurs euthanasiables via de la dette. Vu ?

                          Il s’agit donc d’organiser la légalité formelle de la privatisation confiscatoire de votre mort (comme de vos loisirs ou de votre santé, pardon, maladie) dans le cadre de la grande marchandisation de l’humain. Comme d’habitude en privatisant les bénéfices et en mutualisant les coûts dans le public par le fisc.
                          Donc de vous programmer consentant voire même militant pour affirmer « l’euthanasie, c’est bien, c’est un progrès, j’achète, je cotise », le « droit de choisir de mourir est une libération, la victoire d’un grand combat ». etc.

                          Je précise j’ai pas d’opinion : Moi, cynique, si j’avais des capitaux à placer et un réseau relationnel mafieu dans l’ingénierie sociétale et sanitaire mi-publique mi-privée, chez McQuiNeSais, j’irai dans ce business juteux dont finalement les promoteurs de terrain sont les euthanasiables eux-mêmes !. L’euthanasie de masse n’est que la continuation marketing captive de la pseudo-vaccination covid de masse, c’est de la consolidation de marché tentante, non ? Restera à la rendre discrètement obligatoire... comme le pseudo-vaccin. Et çà on sais faire.


                          • Esprit Critique 22 mai 11:31

                            Faut pas deseperer, pensez a la chanson de Boris Vian, « La Java de la bombe atomique » 

                            L’important est de piquer les Importuns !


                            •  C BARRATIER C BARRATIER 22 mai 11:42

                              Cet article triche, il ne s’agit pas d’euthanasies mais de suicides assistés.. Mahoudeaux, votre mauvaise foi va jusqu’à affirmer que le gouvernementt ferait cela pour économiser des dépenses de soins, vous êtes incapable de voir le problème humain et d’envisager la liberté du malade qui prend sa décision bien avant d’être incapable de se prononcer. Vous êtes un piètre catholique . Bien entendu, vous ne demanderez pas pour vous ce suicide assisté. Vous tenz à votre liberté de choix, et, c’est très bien pour vous. Mais la iberté de choix des autres, qu’en faites vous ?

                              Les Français soutiendront cette loi si comme je l’epère elle passe au parlement où, je l’espère on votera en conscience personnelle et sans se référer à une discipline de parti. De nombreux parlementaires catholiques voteront pour. Vous êtes minoritaire même parmi vos correligionnaires !


                              • Fergus Fergus 22 mai 11:47

                                Bonjour, C BARRATIER

                                100 % d’accord avec vous !
                                 Voici la conclusion de l’un de mes articles sur le sujet :


                                "Donner à ceux qui, exposés à d’indicibles souffrances par une maladie dégénérative ou invalidante incurable, la possibilité de pouvoir choisir librement et dans la dignité le moment de leur mort, tel est en effet l’enjeu. Ce qui est en cause pour ces personnes en grande détresse, c’est ni plus ni moins l’octroi d’une liberté nouvelle que nul argument philosophique ou religieux ne devrait pouvoir récuser.

                                Une liberté nouvelle qui ne porte atteinte à aucune autre liberté !"


                              • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 mai 12:19

                                @C BARRATIER

                                100 % d’accord moi aussi.


                              • Furax Furax 22 mai 13:24

                                @C BARRATIER
                                " le gouvernementt ferait cela pour économiser des dépenses de soins, vous êtes incapable de voir le problème humain et d’envisager la liberté du malade qui prend sa décision"

                                Je vous prie de prendre connaissance ;


                                https://www.ferc-cgt.org/un-scandale-comparable-a-celui-du-sang-contamine


                              • Esprit Critique 22 mai 13:41

                                @C BARRATIER
                                « il ne s’agit pas d’euthanasies mais de suicides assistés » 
                                En dehors du fond du sujet pour me limiter a l’analyse sémantiques de ceux qui causent pour ne pas dire ce qu’ils pensent :
                                Quand tu assites une personne qui n’est plus capable, seule, de mettre fin a ses jours tu l’apelles comment ?


                              • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 mai 15:29

                                @Esprit Critique

                                Le mot « euthanasie » est un terme général et désigne un acte destiné à provoquer la mort d’une personne. On peut parler d’euthanasie dans le cas de la peine de mort, quelle que soit le mode opératoire utilisé lors de l’exécution. L’eugénisme (négatif ou positif) de sinistre mémoire est un autre exemple, reposant sur des idéologies  mettant en avant des notions de « supériorité » ou d’ »infériorité » de telle ou telle catégorie d’individus, ce qui justifierait l’élimination des indésirables. C’est ce que l’homme a fait avec les animaux d’élevage. La confusion entre euthanasie et eugénisme est très répandue, et les deux mots sont devenus tabous. Pour les manipualtins sur les plantes ou les animaux, on parle de « sélection ».

                                Mais il existe aussi des formes d’euthanasie qui consistent à provoquer la mort d’une personne pour mettre fin à ses souffrances.

                                Lorsqu’un médecin fournit des substances létales à une personne qui se les administre elle-même, il s’agit de « suicide assisté ».

                                Dans l’ »aide médicale à mourir », l’acte lui-même est effectué par un médecin et dans des conditions définies, différentes selon les lois locales.

                                Mais dans tous les pays, les soins de fin de vie existent, et l’hypocrisie consiste à laisser au personnel médical la décision de continuer ou cesser un traitement. Dans le deuxième cas, il s’agit d’une euthanasie passive. Ignorer cette réalité revient à se cacher derrière son petit doigt.


                              • Fergus Fergus 22 mai 16:35

                                Bonjour, Esprit Critique

                                Dans la grande majorité des cas concernés, il s’agirait bien de « suicides assistés » : ce n’est n’est pas la personne qui « assiste » qui donne la mort, mais le ou la malade à qui cette personne fournit un cocktail létal ! 


                              • Fergus Fergus 22 mai 16:51

                                Oups ! La fin du commentaire n’est pas claire. Lire :

                                La personne qui « assiste » ne donne pas la mort. Son rôle consiste simplement à fournir un cocktail létal au malade, libre à celui-ci de l’ingérer ou pas !


                              • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 mai 16:59

                                @Fergus

                                Reste la question de l’acharnement thérapeutique sur des personnes hors d’état de prendre une décision (coma, démence). C’est cette éventualité qui rend nécessaire la rédaction de « directives anticipées », pour permettre aux proches (ou aux soignants en cas de personne isolée) de donner suite aux souhaits de l’intéressé.


                              • Fergus Fergus 22 mai 17:51

                                Bonjour, Séraphin Lampion

                                Je suis d’accord avec vous pour ces cas-là. Les « directives anticipées » sont une excellente initiative. On ne saurait trop conseiller aux personnes âgées et malades (mais pas seulement) de remplir ce formulaire et de le confier à des personnes de confiance. 


                              • Jean 22 mai 18:02

                                @Fergus
                                et allez, pourquoi pas une inscription auprés de Ameli ? soyons foux


                              • Rémy Mahoudeaux Rémy Mahoudeaux 22 mai 21:58

                                @C BARRATIER
                                Je vous remercie de distribuer des brevets de catholicité et je vous invite à consulter en la matière des autorités plus hautes que la mienne, comme le pape émérite Benoit XVI qui plaçait dans les points NON-NEGOCIABLES le respect de la vie de sa conception à sa fin naturelle. Sauf à prétendre qu’une injection létales soit naturelle ... Merci aussi du procès d’intention. 
                                Pour le distingo subtil entre euthanasie et suicide assisté, la responsabilité de celui qui tue est-elle moindre que celle de celui qui fournit les moyens de tuer ? Peut-être. Mais celui qui fournit les moyens de tuer, c’est un complice, et tuer un homme c’est toujours un homicide. Votre liberté de vous suicider  ce que je déplore, mais ne conteste pas  ne doit pas aller jusqu’à obliger un tiers à vous en fournir sciemment les moyens. 
                                J’admets cependant que certains catholiques soient favorables à de telles abominations. 


                              • Pierre Régnier Pierre Régnier 23 mai 10:36

                                @Rémy Mahoudeaux

                                Vous écrivez : “le pape émérite Benoit XVI qui plaçait dans les points NON-NEGOCIABLES le respect de la vie de sa conception à sa fin naturelle".

                                Votre choix est pour le moins maladroit. Benoît XVI est l’ancien cardinal Ratzinger qui avait accepté de porter la principale responsabilité dans la rédaction du nouveau catéchisme de l’église catholique.

                                Or celui-ci réaffirme que les appels à massacrer massivement, attribués à Dieu dans l’Ancien Testament, doivent être considérés comme l’étant avec raison, le Dieu criminel de l’AT étant aussi celui des chrétiens.

                                Cette conception / contradiction du futur Benoît XVI et de toute son église est une manifeste trahison des évangiles et de Jésus, celui-ci ayant donné sa vie pour tenter de convaincre ses coreligionnaires que leur Dieu ne veut et n’a toujours voulu que l’amour et la solidarité de tous les êtres humains.

                                 


                              • Rémy Mahoudeaux Rémy Mahoudeaux 23 mai 13:26

                                @Pierre Régnier
                                La bible est une bibliothèque, pas un livre. La justification d’une société antérieure plus dure et plus violente, le Christ lui-même l’a donnée. 
                                MT19, 7Pourquoi donc, lui dirent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner à la femme une lettre de divorce et de la répudier ? 8Il leur répondit : C’est à cause de la dureté de votre coeur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes ; au commencement, il n’en était pas ainsi. 9Mais je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour infidélité, et qui en épouse une autre, commet un adultère.
                                Vous pouvez aussi voir l’AT comme un long cheminement pour s’abstraire de la violence sacrée, certes avec des rechutes et des « tentations identitaires » qui n’auraient d’autres vertus que de montrer la fidélité de Dieu à son Alliance. Mais avec surtout l’Acte 1 de la sortie de la violence sacrée en Ge 22 et la résurrection du Christ comme aboutissement. 


                              • Pierre Régnier Pierre Régnier 23 mai 16:03

                                @Rémy Mahoudeaux

                                Parmi les grands massacres présentés comme justifiés dans l’Ancien Testament de la bibliothèque Bible il y a des nuances dans la justification. Ce n’est pas Dieu qui commande explicitement de massacrer 75OOO ennemis du peuple d’Esther, ils le sont parce qu’ils étaient supposés s’appréter eux-mêmes à massacrer les Juifs amis d’Esther. Ce n’est pas Dieu qui, dans le Livre des Rois, commande explicitement au « bon prophète » Élie d’égorger 450 mauvais croyants adeptes de Baal, c’est lui, Élie, qui croit devoir en prendre l’initiative.

                                Mais, dans le Livre de Josué, c’est Dieu lui-même qui commande les massacres des Cananéens qui ne veulent pas céder leurs terres et leurs cités au peuple de Moïse. Et Dieu n’intervient pas pour empêcher l’exécution de ses commandements comme dans le Livre de la Genèse que vous citez.

                                Je maintiens qu’il y a, là au moins, un commandement et une exécution, divins et sacralisés qui auraient dû, au contraire, être rejetés comme croyances inacceptables par les premiers chrétiens s’ils avaient bien compris leur maître Jésus. Croyances plus que jamais inacceptables pour les vrais chrétiens d’aujourd’hui, presque vingt siècles plus tard.


                              • Claude Courty Claude Courty 24 mai 01:00

                                @Pierre Régnier

                                Curieux tout-de-même que la Bible, et les religions qui en sont plus ou moins inspirées, aient recours au massacre tout en prônant la multiplication des prédateurs qui sont ainsi devenus les premiers ennemis d’eux-mêmes, de leur habitat, et de tout le vivant qui le peuple avec eux. 
                                Mais plus curieux encore que l’humanité puisse refuser ainsi de faire la différence entre mourir et ne pas naître, ne serait-ce que pour éradiquer sa plus grande honte, qui est une pauvreté profonde, purement structurelle.

                                Des Saintes Écritures aux richesses extra-terrestres

                                https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2020/10/des-saintes-ecritures-aux-richesses.html


                                Et accessoirement :

                                https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2015/03/schema-sans-commentaire.html

                                https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2020/10/le-syndrome-de-lautruche.html

                                https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2022/04/condition-humaine-demographie-pauvrete.html?zx=6d3b7f05942ed596

                                https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2022/04/causes-premieres-de-la-pauvrete-dans-le.html?zx=7e257a1fb3f94b66

                                https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2022/01/eradiquer-la-pauvrete-profonde.html


                              • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 22 mai 11:51

                                Brigitte Bourguignon, ministre de la Santé, le 5/01/2022 :

                                « Derrière les non-vaccinés, il y a un mouvement contestataire qui est violent, qui est très violent, qui est même menaçant avec tous ceux qui se vaccinent ». « La liberté de ces 10 % s’arrête là où celle des 90 % commence ».

                                Ok les négros ?! ^^


                                • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 22 mai 12:03

                                  Une belle pétasse encore ^^ :

                                  « Permettez-moi d’avoir une pensée pour toutes les familles endeuillées pendant la crise »

                                   smiley


                                  • C’est bien la seule chose positive de ce gouvernement.... Mais ceal devra être bien encadré. Avec de nombreuses écluses... Je m’étonne que Rakoto soutienne Macron alors qu’il a fait plein d’articles sur le cas Lambert...


                                    • amiaplacidus amiaplacidus 22 mai 15:20

                                      Je ne vois pas au nom de quoi un catholicisme moyenâgeux (une minorité des catholiques sans doute) voudraient m’imposer, je suis agnostique, leurs croyances et surtout l’absurde « si vous souffrez, cela vous mènera au paradis ».

                                      C’est au nom de cette « souffrance libératrice » que la médecine française a longtemps ignoré, et pour une partie, ignore encore, le traitement de la douleur par des analgésiques efficaces. Heureusement, à cet égard, les choses ont un peu changé.

                                      Il est temps que la France fasse un pas de plus en autorisant le suicide assisté.

                                      Je veux une liberté totale de décider que la vie m’est devenue insupportable et que je souhaite y mettre fin en pleine possession de mes facultés intellectuelles.

                                       Je ne vois pas en quoi cela pourrait heurter des gens qui n’ont pas les mêmes convictions que moi. Après tout, je ne les empêche pas d’aller prier un dieu que j’estime très hypothétique.


                                      • Furax Furax 22 mai 16:24

                                        @amiaplacidus
                                        Ceci n’est pas publié par des « catholiques moyenâgeux » mais par la CGT :

                                        https://www.ferc-cgt.org/un-scandale-comparable-a-celui-du-sang-contamine
                                         Extraits :
                                        "Entre mars et juin : plus de 10 000 décès de personnes âgées, non dans les hôpitaux car l’accès leur avait été interdit de fait, mais dans leur chambre d’EHPAD ; des milliers de personnels de ces établissements contaminés faute de protection et de tests. Les consignes de recours aux médicaments de soins palliatifs (Rivotril) ont été abordées. Une soignante a déclaré dans le reportage : « Quand on a reçu ces directives, ça nous a choqués, de se dire que là, on ne donnait aucune chance aux personnes âgées de s’en sortir. Quand une personne âgée n’est pas hospitalisée et qu’ensuite, ce qu’on lui propose, c’est une sédation dès l’instant qu’elle va présenter une détresse respiratoire... ma première réaction, ça a été : on nous demande de faire une euthanasie passive auprès de nos résidents ». D’autres témoignages ont confirmé.

                                        Dans le débat qui a suivi, la ministre chargée de l’autonomie, Brigitte Bourguignon, s’est indignée de ces propos en démentant - contre toute évidence - que de telles consignes aient été données [2]. Très mal à l’aise et agressive, elle s’est permise de demander à notre camarade Christophe Prudhomme, porte-parole de l’Association des médecins urgentistes de France (AMUF) présent, de choisir entre syndicaliste et médecin !"

                                        Remarque : elle n’est même pas médecin

                                        Faites lui confiance si vous voulez, ça vous regarde...


                                      • Claude Courty Claude Courty 23 mai 11:31

                                        @Furax

                                        La pensée communiste n’est pas moyenâgeuse, mais simplement archaïque.
                                        Mourir ou ne pas naître ? C’est l’éthique qui tranche, sachant que dans un cas comme dans l’autre c’est un prédateur de moins pour le vivant et l’environnement. L’euthanasie est une autre affaire, à caractère individuel (mot n’appartenant pas au vocabulaire CGT).

                                        https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2015/03/schema-sans-commentaire.html

                                        https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2020/10/le-syndrome-de-lautruche.html


                                      • Furax Furax 23 mai 12:35

                                        @Claude Courty
                                        Je ne suis pas communiste.
                                        J’ai utilisé ce tract de la CGT pour montrer qu’il n’y a pas que les « catholiques moyenâgeux » qui se posent des questions.
                                        De toutes façons tous ces bavardages de bien portants m’insupportent.
                                        Tous les promoteurs du « bien d’autrui » meurent tranquilles dans leur lit.
                                        Le sénateur Caillavet à ...99 ans !
                                        Après avoir écrit « Changer le mort », Viannson Ponté, atteint d’un cancer a couru tous les charlatans et n’a jamais fait appel à son co-auteur Schwartenberg. Lequel condamné aussi, a trouvé refuge dans la religion juive (d’après sa compagne Marina Vlady)
                                        Ma mort ne regarde que moi
                                        Que la mère Bourguignon aille s’occuper de son boeuf


                                      • amiaplacidus amiaplacidus 22 mai 16:48

                                        Si vous reprenez mes post à propos du Rivotril (j’ai la flemme de rechercher moi-même), vous verrez que je disais (de mémoire) : « Il s’agit d’une euthanasie sans le consentement du patient », c’est à dire, plus crûment, d’une mise à mort.

                                        Alors que dans mon post de ce jour, je dis :

                                        "Je veux une liberté totale de décider que la vie m’est devenue insupportable et que je souhaite y mettre fin en pleine possession de mes facultés intellectuelles."

                                        Si vous ne voyez pas la différence, alors je ne peux rien pour vous.

                                        Au surplus, je n’ai absolument aucune confiance en un quelconque ministre macroniste.


                                        • amiaplacidus amiaplacidus 22 mai 16:50

                                          @amiaplacidus
                                          Mon post ci-dessus est une réponse à Furax.


                                        • Furax Furax 22 mai 19:58

                                          @amiaplacidus
                                          « Au surplus, je n’ai absolument aucune confiance en un quelconque ministre macroniste »
                                          Le problème est là, et je le partage. C’est bien un (ou une) de ces corrompus qui vous pondra cette loi. Dans l’intérêt de qui ?
                                          « je ne peux rien pour vous »
                                          Je ne vous demande rien et je n’attends rien, de personne.
                                          Je suis encore un HOMME libre et j’ai de quoi résoudre ce problème sans demander l’autorisation ou l’aide de qui que ce soit.


                                        • La France est le 5e producteur mondial d’huile de tournesol, je vous dis ça comme ça en passant


                                          • MDR
                                            MDR
                                            MDR

                                            Les petits Daniel Cohn-Bendit et Luc Ferry dans la cour de récréation de LCI sur Pap Ndiaye : « Tu dis que des conneries », « Ta gueule ! », « La tienne, pauvre crétin ». L’animateur coupe le débat.

                                            https://twitter.com/paul_denton/status/1528469256458878979


                                            • Claude Courty Claude Courty 23 mai 11:25

                                              Mourir ou ne pas naître ? C’est l’éthique qui tranche, sachant que dans un cas comme dans l’autre c’est un prédateur de moins pour le vivant et l’environnement. L’euthanasie est une autre affaire, à caractère strictement personnel.

                                              Encore un effet du grand mensonge des croyanges et idéologies auxquelles s’en remet l’humanité, quant à sa condition.


                                              • Djam Djam 23 mai 13:24

                                                @ Rémy

                                                Mais oui... et comme disait le poudré : « la bête de l’événement est là ». En clair, n’oubliez jamais que tous ces « cooptés » font partis de la machine totalitaire en marche (!), qu’ils sont tous des « young leaders » (atlantistes) ou de son autre pendant le « club de Shangaï ». 

                                                Dame Bourguignon tout comme la nouvelle comique Elisabeth Borne (de son vrai nom : Bornstein) sont les nouvelles meufs au service de la Bête. 

                                                Et l’on nous vendra la mort sur ordonnance comme ils ont commencé à le faire avec les merveilleuses injections covidodo sans fin.


                                                • ETTORE ETTORE 23 mai 13:27

                                                  Tiens ?

                                                  Je ne savais pas qu’il y avait eu une élection « MISS RIVOTRIL 2022 »

                                                  Ah la la, où est passé le bon temps de Geneviève de Fontenay ?

                                                  Elle au moins....., Elle portait bien le chapeau !

                                                  Après, en regardant de plus près, les z’heureux z’élus zélés...De la clique Macro-ni 1ni 2,....

                                                  Visez un peu....

                                                  ATTAL « rattaché aux bourses  » de l’état....Un signe qui ne trompe pas, sur les

                                                  « connaissances acquises sur le terrain ». un vrai Pine Hochet !

                                                  Un Dupont, ministre dit de « la Justice » (HEIN ?), reconduit à son poste, faute de ne pas être conduit en tôle. Qui « chancelle et rie » de son titre d’« acquitator » plus que pour sa tête !

                                                  Bref....Puisque on vous dit, qu’avec le nouveau P(résidence)Q(ualité), estampillé N(ouvelle) F(france) 2022, avec les même doigts de fée, vous ramasserez plus, en grattant moins.

                                                  ( Comme quoi, en politique, la fonction fait le larbin de base, tandis que le larbin suprême, lui fonctionne à ériger autour de lui, sa muraille de larbins dysfonctionnant. Une réserve de pièces de rechange, quoi !)


                                                  • charclot charclot 23 mai 14:06

                                                    abreger les souffrances d’une personne qu’on aime doit être une chose terrible à faire exigeant un trés grand courage. Donner la possibilité de le faire n’est pas en soi un outrage à Dieu ni à l’humanité c’est une question de « compassion ». Toutes personnes qui ont un peu trainé dans les zones de soins palliatifs n’ont paut être pas toutes entendues les geignements et les cris d’agonie ni les demandes des patients eux même. Pour ce qui est des croyants, le jésus n’a agonisé que 3 heures sur la croix alors que dans certains des cas cela pouvait aller jusqu’à un semaine. Dieu a donc abrégé les souffrances de son oint... Bref, avoir la possibilité de venir en aide pour abréger la fin de vie est à la fois terrible mais aussi incroyablement courageux, à chacun sa conscience ; Là où réside le fond du problème ce n’est pas dans l’immédiateté de la loi mais dans les possibles qu’elle ouvre et que l’histoire confirme. Aktion T4, euthanasie des vieillards dans l’antiquité ou plus proche de nous comme dans le film « la ballade de Narayama » les exemples sont nombreux et l’endormissement collectif facile. Oui, légiférer sur l’euthanasie plutôt que de laisser des médecins agir à l’encontre de la loi (plutôt que de contester, allez interroger...) est positif mais le faire sans de très très solides gardes fous ouvre à un risque bien trop important dans cette société bâtie sur l’image et non sur le fond.


                                                    • La secrétaire médicale est totalement sur-employée , cette nomination peut être traduit comme un féminicide assisté ....

                                                      Buzin : https://fr.wikipedia.org/wiki/Agn%C3%A8s_Buzyn

                                                      Formation et parcours universitaire et médical

                                                      Ancienne élève de l’École alsacienne3, elle suit des études de médecine. Elle est interne des hôpitaux de Paris (IHP) à partir de 19863 ; devenue médecin, elle réalise la majeure partie de son parcours de médecin hématologue et d’universitaire à l’université Paris-Descartes (Paris-V) - hôpital Necker, où elle a été responsable de l’unité de soins intensifs d’hématologie adulte et de greffe de moelle (1992-2011)3,10. En 2000, elle soutient une thèse de doctorat en sciences intitulée « Étude de l’immunité anti-tumorale spécifique dans les leucémies myéloïdes et perspectives d’applications thérapeutiques » à l’université Paris-Descartes11, puis est nommée professeure des universités-praticienne hospitalière en 20043,12.

                                                      Véran : https://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_V%C3%A9ran

                                                      Il a fait tout son cursus scolaire à Grenoble. Il suit des études de médecine. En 2004, il passe les épreuves classantes nationales nouvellement créées3,4. En 2008, il soutient, sous la direction de Laurent Vercueil, une thèse d’exercice en neurologie portant sur la Confusion d’origine épileptique au sein d’une population âgée5. En 2012, il obtient un executive master en gestion et politique de santé à l’Institut d’études politiques de Paris6.

                                                      Praticien hospitalier

                                                      Praticien hospitalier, il exerce en qualité de neurologue au CHU de Grenoble-Alpes, jusqu’à sa nomination au ministère des Solidarités et de la Santé10.


                                                      Bourguignon : https://fr.wikipedia.org/wiki/Brigitte_Bourguignon

                                                      Native de Boulogne-sur-Mer, après avoir été secrétaire médicale, Brigitte Bourguignon travaille au Conseil départemental du Pas-de-Calais2,3 en tant que fonctionnaire territoriale chargée de l’aide alimentaire4.

                                                      La suite appartient au vide politique comme par exemple un certain Alexandre Benalla (Futur Premier Ministre )

                                                      La République et ses valeurs de fraternité , élitisme, solidarité sont en danger ...

                                                      La ministre de la Santé n’a jamais été habilitée pour faire une ordonnance de soin ...

                                                      Elle peut être accusée de CHARLATANISME par les Ôotorités du charlatanisme médico-politiques ...

                                                      N’oubliez pas qu’une loi dit que le ministre de la santé et le président de la république peuvent sanctionner, radier des médecins ayant 7 ans d’études après le Bac .

                                                      Haaa, les pétasses ont un petit quelque chose d’imprévisible, elles aiment la dictature .....


                                                      • zygzornifle zygzornifle 23 mai 18:43

                                                        Ceux qui ont élus Macron ont déjà bénéficier d’un début d’euthanasie .....



                                                          • ETTORE ETTORE 24 mai 15:14

                                                            @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
                                                            ..................
                                                            Quand mentir par omission devient une prérogative d’état ......
                                                            Quand mentir par intérêt personnel, devient un droit couvert par l’état ......
                                                            Quand mentir par irresponsabilité de ses actes, devient le seul modus vivendi de l’état...
                                                            et encore et encore.....
                                                            On ne voit plus que cette ronde d’affamés ridés,paluchés, prêts à se vautrer dans l’ignoble, juste pour un battement impermanent de cil de ce pouvoir, qui auras fait IECH le monde, bien plus longtemps, que leur jouissance narcissique.
                                                            Comme si ces assoiffés du pouvoir corrompu, pouvaient l’emmener après leur vie sur cette terre, qu’ils contribuent à désolidariser de toute raison.
                                                            Il y a bien longtemps, que ce que nous pourrions appeler « un grand homme », n’as été vu dans les parages de cette fange superficielle, qui se dit OMNIpuissante !
                                                            La bonne blague !
                                                            Certains jugent leur puissance à la longueur de leur queue, et à ce qu’ils en font...
                                                            D’autres aux saloperies qui ne figurent pas sur leur CV de recrutement de tous ces « RENAISSANCE », qui ne sont que damnés, qui peinent à passer la porte de l’humilité, et perdurent dans le cumul de saloperies , pensant à juste titre, que personne, personne, ne leur arrive à la cheville !


                                                          • Sur la gauche, vous pouvez voir le fondateur du Forum économique mondial, Klaus Schwab ..
                                                            A droite, son père, confident intime d’Hitler, l’industriel et fasciste « Eugen Schwab » en uniforme.
                                                            Klaus est né dans l’Allemagne hitlérienne en 1938. A cette époque, son père était responsable de « Escher-Wyss », une entreprise stratégique de l’Allemagne nazie, et avait son propre camp de concentration où les prisonniers devaient travailler gratuitement pour « Escher-Wyss ». « .. !!  »Tu ne posséderas rien et tu seras heureux" dit Klaus Schwab aujourd’hui....

                                                            • « La liberté consiste d’abord à ne pas mentir. Là où le mensonge prolifère, la tyrannie s’annonce ou se perpétue. »

                                                              Albert Camus

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité