• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Existe-t-il des « crapauds fous » en Macronie ?

Existe-t-il des « crapauds fous » en Macronie ?

JPEG

Les « crapauds fous » sont des animaux étonnants. Alors que leurs congénères migrent en masse dans une direction pour se reproduire, des individus ressentent de manière intuitive que le choix de la majorité est périlleux. Dès lors, ils partent dans une direction différente, voire carrément opposée. Et tandis que la majorité des crapauds court collectivement à sa perte en traversant les routes en rangs serrés, les individus déviants survivent et assurent ainsi la survie de l’espèce...

Avertissement : il existe deux espèces de « crapauds fous » : ceux qui veulent changer la société contemporaine, et ceux qui, par leur courage, ont sauvé des milliers de Juifs durant la 2e guerre mondiale...

******

En octobre 2017, l’ingénieure Thanh Nhgiem, fondatrice de l’Institut Angenius spécialisé en développement durable, et le mathématicien Cédric Villani, député LREM de l’Essonne, ont publié chez l’éditeur Florent Massot un essai intitulé Manifeste du crapaud fou. Né de rencontres initialement organisées dans le cadre du Domaine des Treilles à Tourtour (Var) en avril 2017, ce manifeste prend la forme d’un cri d’alerte sur les dangers que court une société de plus en plus formatée et qui, si rien ne change, subira les effets négatifs nés de l’aveuglement des puissants. Un texte qui propose également des pistes d’actions ouvertes à tous les enrichissements possibles via le site web des Crapauds fous. Un site où l’on s’exprime ainsi :

« Plusieurs tsunamis sociétaux sont à l’horizon, et [...] notre survie dépendra de notre capacité à faire comme le crapaud fou, qui ne suit pas la masse, fait un pas de côté, prend des routes différentes que la majorité de ses congénères [...] Faire crapaud fou, c’est un état d’esprit, une attitude, une posture, un grain de folie, une curiosité et une ferme résolution à ne pas suivre la masse aveuglément. »

Thanh Nhgiem, Cédric Villani et la quarantaine d’intellectuels qui ont participé à l’écriture du Manifeste du crapaud fou ont en effet la certitude qu’il est urgent de fédérer la créativité et l’énergie des femmes et des hommes de bonne volonté pour contrer les effets des « trois tsunamis » annoncés en matière climatique, technologique et démocratique. Leur objectif : réunir tous ceux qui ont pris conscience de la nécessité d’un changement profond des paradigmes qui structurent notre société, quitte à aller à « contre-courant ». Tous ceux en qui les deux personnalités et ceux qui les ont déjà rejoints voient des « crapauds fous ».

En présentant le manifeste, Florent Massot écrivait, à propos de la démarche induite par Thanh Nhgiem et Cédric Villani : « Cette quête effrénée amène ce tandem hors du commun à embarquer une quarantaine de personnalités afin d’émettre un appel à s’en­gager vers un nouveau ʺvivre ensembleʺ. Chaque personne apportant sa puissance intellectuelle, spirituelle ou pratique pour franchir le tunnel : scientifiques, penseurs, data scientists, entrepreneurs sociaux, collectifs d’activistes, hackers ou écologistes. » Et de fait l’on trouve tous ces profils parmi les Crapauds fous, et sans doute d’autres encore depuis que la démarche initiée par le manifeste a trouvé un relais contributif sur internet.

Le nombre des Crapauds fous a-t-il été étoffé de manière significative par le renfort de créatifs de talents ? Les pistes d’action non conventionnelles proposées par ce collectif ont-elles des chances de convaincre les décideurs et d’influer sur les destinées de la planète ? Les interactions avec les ONG existantes seront-elles de nature à faire bouger les lignes au niveau politique, tant national qu’international ? Il est évidemment trop tôt pour le dire. Mais les Crapauds fous ont le mérite d’exister. Pour mieux comprendre leur état d’esprit et leur mode de fonctionnement, le site de ces agitateurs d’idées peut être consulté, de même que l’interview qu’a donnée Thanh Nhgiem au site Usbek & Rica le 15 novembre 2017.

Il n’est toutefois pas illégitime de se poser des questions sur l’engagement de certains crapauds fous. À commencer par Cédric Villani. Voilà un homme qui semble avoir des convictions bien ancrées sur l’avenir de la planète et la nécessité d’agir avant que l’Humanité n’aille droit dans le mur. Un homme qui, conscient de l’urgence de changer de paradigmes sur les principaux enjeux, s’engage dans une voie alternative. Avec pour objectif d’infuser les consciences afin de contraindre les gouvernants à agir pour contrer les menaces – les fameux « tsunamis » – qui pèsent sur la société en matière de climat et d’environnement, de nouvelles technologies et d’intelligence artificielle, de démocratie et de prise en compte des légitimes attentes des peuples.

Là où le bât blesse, c’est qu’ « en même temps », Cédric Villani est député de la majorité macronienne. Autrement dit, un godillot parmi les autres godillots dont la voix ne s’est élevée ni pour soutenir Nicolas Hulot dans son constat de la vacuité des mesures écologiques gouvernementales, ni pour dénoncer les textes de loi visant à restreindre les libertés individuelles ou les prérogatives des parlementaires de l’opposition. Peut-être même Cédric Villani a-t-il soutenu la candidature de Richard Ferrand – l’amoral héros de la consternante affaire des Mutuelles de Bretagne – au perchoir de l’Assemblée Nationale où ce très proche ami du Chef de l’État aura, n’en doutons pas, pour mission principale de verrouiller les débats...

Existe-t-il des « crapauds fous » en Macronie ? La question reste posée. Mais en admettant qu’il y en ait, s’ils sont à l’image de Cédric Villani – avec ou sans lavallière –, alors les oligarques n’ont pas de crainte à avoir pour la pérennité de leurs affaires juteuses tant ces crapauds se paient de mots et si peu d’actions concrètes visant à changer réellement le cours des choses.

****** 

« Les crapauds fous », c’est également le titre d’une pièce de théâtre de Mélody Mourey qui nous transporte dans une petite ville de Pologne nommée Rozwadów durant la 2e guerre mondiale. Le sujet ? La folle, et pourtant véridique, histoire de gens ordinaires qui, pour sauver les Juifs de la déportation, ont dupé les nazis en organisant l’une des plus étonnantes mystifications du conflit à l’initiative d’un jeune médecin, Eugene Lazowski, surnommé. « le Schindler polonais ». L’un de ses amis de faculté, Stanisław Matulewicz, ayant découvert que le test du typhus réagissait positivement aux cellules mortes de cette redoutable maladie contagieuse, Eugene Lazowski a imaginé un stratagème consistant à inoculer des cellules inactives du typhus sur des porteurs sains. Comme prévu, ces derniers ont réagi aux tests de détection, validés à distance prudente par les médecins contrôleurs allemands, et ont été déclarés atteints de cette maladie que les nazis considéraient comme un fléau.

Dès lors, les présumés malades sont devenus officiellement contagieux et, de ce fait, ont constitué une grave menace pour les troupes allemandes, soigneusement tenues à l’écart des lieux d’habitation contaminés par l’épidémie. Avec l’aide de Stanisław Matulewicz, Eugene Lazowski a multiplié les injections sur les Polonais vivant autour des ghettos juifs de Rozwadów et des villages alentour et alimenté les Allemands en analyses sanguines contaminées et en rapports sanitaires de plus en plus désastreux. Jusqu’au moment où les nazis, par crainte d’une extension de l’épidémie, ont décrété la mise en quarantaine de la zone contaminée, y compris les ghettos juifs situés au cœur de celle-ci et dans lesquels pas un soldat du IIIe Reich ne se serait aventuré. Grâce à ces deux médecins et à la stupéfiante participation des habitants de Rozwadów, 8 000 Juifs ont échappé à la déportation ainsi que de nombreux autres Polonais aux internements forcés dans des camps de travail.

De retour à l’affiche du théâtre des Béliers parisiens (Paris 18e) jusqu’au 4 novembre 2018, cette extraordinaire aventure humaine, mise en scène de manière à la fois émouvante et burlesque par son auteure Mélody Mourey, a séduit au printemps les spectateurs et connu jusque-là un très beau et très mérité succès public. Un succès qui n’est sans doute pas près de se démentir, eu égard au bouche à oreille très positif qui a accompagné Les crapauds fous et aux excellentes critiques que ce spectacle a suscitées, à juste titre, dans les médias. Assurément l’une des toutes meilleures pièces actuellement jouées sur scène dans la capitale !

Les crapauds fous : bande-annonce

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  2.21/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

105 réactions à cet article    


  • JL JL 12 septembre 09:27
     Bonjour Fergus,
     
     «  Trois tsunamis » annoncés en matière climatique, technologique et démocratique. »
     
    Je ne vois dans ces trois dangers exprimés, rien que du très politiquement correct !
     
    Tsunami climatique ? Le GIEC.
    Tsunami démocratique ? Du néo-conservatisme acoquiné au libertarianisme : quand les super riches sortent du placard et disent haut et fort comme l’autre : « dans la guerre des classes, c’est la classe des riches qui a gagné, définitivement. »
    Tsunami technologique ? Hum ... je vois pas.
    Cédric Villani ? Le Nicolas Hulot mathématicien ?
     
    Pour ma part, je citerais :
     
    Un tsunami écologique, bien plus préoccupant que le climatique et un tsunami des agents pathogènes résistants aux antibiotiques,
    Et à très court terme, le tsunami financier qui sera incessamment provoqué par le démantèlement irrésistible en cours, de tous les garde-fous mis en place après la crise de 2008 .
     

     
    Vous avez dit « Crapauds fous » ? Je dis :
     
    Lanceurs d’alerte.
    Moutons noirs : "Il ne faut pas que la France devienne le mouton noir de l’Europe " (Jacques Chirac, campagne pour l’adoption du TCE) 
     
    Et aussi, dans le genre :
     
    Souris infectées par un toxoplasme pas sans rapports avec les petits actionnaires, et tous ces diffuseurs de la pensée dominante : les éditocrates, les sondologues et les zexperts.
     
    Les Cygnes noirs. Mais là, c’est surtout pour la couleur ! Quoique ...


    • Fergus Fergus 12 septembre 09:46

      Bonjour, JL

      En réalité, les Crapauds fous mettent ensemble écologie et climat dans la menace environnementale.

      Pour ce qui est de la technologie, sont notamment visés l’inquiétant développement des fake-news, facilité par l’usage sans limites du web, et l’émergence probable d’applications en Intelligence Artificielle potentiellement porteuses d’effets négatifs.

      Pour ce qui est d’un tsunami financier, il est de facto la conséquence des dérives démocratiques qui transfèrent insidieusement le pouvoir du politique vers la finance et interdit de ce fait la mise en place de régulations indispensables pour contrer la spéculation et l’optimisation au profit de minorités.


      • JL JL 12 septembre 09:50
        @Fergus
         
        pas faux ...

      • troletbuse troletbuse 12 septembre 10:40

        @Fergus

        le pouvoir du politique vers la finance
        Vous avez oublié : « et la barbouzerie »

      • Fergus Fergus 12 septembre 11:05

        Bonjour, troletbuse

        Dans notre pays, la barbouzerie a toujours peu ou prou existé. La différence au fil du temps est venue de l’affaiblissement du politique.


      • troletbuse troletbuse 12 septembre 11:09

        @Fergus
        Donc, Benallah, une broutille !


      • Albert123 12 septembre 11:23

        @troletbuse

        Benalla n’est pas un barbouze mais juste une petite frappe avec un profil de psychotique bas de plafond assez classique ayant certainement connu Macron intimement qui en à fait son général.

        les barbouzes, nos barbouzes en fait, sont juste d’un tout autre calibre.

      • troletbuse troletbuse 12 septembre 11:33

        @Albert123

        Pas d’accord. Il y a eu substitution d’armes lors de la perquisition olé olé avec l’appui d’un groupe dévoué à Macaron. Le fils spirituel de Corrouye, le procureur Molins n’y a rien trouvé d’anormal.
        Etonnant, non ?

      • Albert123 12 septembre 11:40

        @troletbuse

        je vous parle des compétences d’un barbouse réel, pas d’un zinzin qui à besoin de 2 CRS pour frapper un lambda à terre lors d’une manif.

      • Fergus Fergus 12 septembre 12:55

        @ troletbuse

        Je suis d’accord avec Albert123 : Benalla n’a pas grand chose à voir avec une barbouze, même s’il a bénéficié de sa proximité avec Macron pour obtenir des passe-droits aberrants, dont le port d’armes.

        Cette affaire n’en est pas moins grave en ce qu’elle révèle du fonctionnement de l’Elysée sous Macron, plus que jamais dans la peau d’un monarque qui s’affranchit des règles selon son bon vouloir.


      • troletbuse troletbuse 12 septembre 13:56

        @Fergus
        Bien sur. Je vais vous croire car vous savez tout, n’est-ce pas ?


      • Fergus Fergus 12 septembre 16:58

        @ troletbuse

        Je ne sais pas grand chose des attributions de Benalla à l’Elysée, mais j’ai du mal à croire qu’il ait pu, à 27 ans, être en charge d’activités de « barbouzerie » significatives. En l’occurrence, c’est vous qui donnez à penser que vous en savez long dans vos sous-entendus !


      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 16 septembre 21:51
        @Albert123

        Bonsoir, « nos barbouzes en fait, sont juste d’un tout autre calibre », dîtes-vous.

        Du temps de Pasqua, peut-être, gros muscles, grandes gueules, mais l’esprit fin, même très fin. Des raffinés de fait !

        Mais les « barbouzes » actuels vont avec l’air du temps, et comme dirait l’adjudant du côté de la Joliette : « petite tête et gros cul » ! 

      • Albert123 12 septembre 10:02

        « notre survie dépendra de notre capacité à faire comme le crapaud fou, qui ne suit pas la masse, fait un pas de côté, prend des routes différentes que la majorité de ses congénères [...] »

        et donc devenir député de Macron le psychopathe ...

        je préfère 1000 fois écouter une conférence de Nikos Lygeros (celles en français) que ces intellectuels (certes compréhensibles par le plus grand nombre*) qui ont surtout vocation à devenir coach / gourou** pour orienter la masse vers un destin toujours funeste car étant le fruit d’une perception finalement assez limité du monde (ils se plaignent de la montée d’idéologies contraires à leurs valeurs tout en défendant des idéologies tout aussi simplistes et nuisibles).

        * dont le QI chute jour après jour

        ** comme tant d’autres retrouvés sur le web





        • Fergus Fergus 12 septembre 11:19

          Bonjour, Albert123

          On peut vouloir se faire plaisir en qualifiant Macron de « psychopathe », mais ce « diagnostic » ne tient pas la route.

          Macron est un chef d’Etat autoritaire, déterminé et peu embarrassé de scrupules humains qui poursuit un programme d’actions néolibérales au service des puissants. Ce constat suffit à justifier une opposition radicale à sa politique sans qu’il soit besoin de lui coller une étiquette fantaisiste. 

          Pour ce qui est du QI qui « chute jour après jour », cela me fait carrément marrer. D’une part, la baisse de QI n’est pas démontrée. D’autre part, si baisse il y a, il est difficile de la mesurer, eu égard aux changements rapides de la société qui induisent des comportements différents et nécessiterait donc des tests eux-mêmes différents, ce qui annulerait toute comparaison pertinente.


        • Albert123 12 septembre 11:30

          @Fergus



          aucune fantaisie juste des faits qui collent à un profil de plus en plus évident

          quand à la chute de QI ne vous en déplaise elle est bien réelle et mesurée

          mais quand on est dans la cale du bateau qui coule on a pas forcément l’impression de couler.


        • hunter hunter 12 septembre 11:32

          @Fergus


          Pour macron, je préfère le terme de sociopathe !

          quant aux problèmes de chute de QI, ça a même été traité par les mainstream....

          Demandez au Decodex !

          Vous contestez les propres sources du système dont vous êtes l’avocat dorénavant ?

          Un peu de cohérence voyons....

          Adishatz

          H/

        • troletbuse troletbuse 12 septembre 11:43

          @Albert123

          Une étude sur le QI des politiques

           

          Xi Jinping : 153

          Poutine : 148
          De Gaulle : 145

          Pranab Mukherjee 145

          Giscard : 143

          Asselineau : 142
          Jacob Zuma : 139

          Rousseff : 134
          Pompidou : 132

          Bayrou : 125

          Merkel : 124

          Obama : 119

          Mélanchon : 115
          Juppé : 107

          Netanyahou : 107
          Le Pen (père) : 106
          Mitterrand : 105

          Fillon : 104

          Cameron : 101
          Chirac : 97

          Villepin : 96
          Hollande : 96

          Sarkozy : 95
          Valls : 94

          Le Pen (fille) : 92
          Le Pen (nièce) : 91
          Macron : 91


        • Albert123 12 septembre 11:55


          la source svp (je ne conteste pas les valeurs, mais j’aimerai bien avoir la source de valeurs si précises).



        • Fergus Fergus 12 septembre 12:01

          @ hunter

          Si Macron est affecté d’un trouble de la personnalité, ce serait en effet plus de « sociopathie » que de « psychopathie » qu’il faudrait parler, vous avez raison sur ce point.

          Sur la chute de QI, je ne veux pas polémiquer, je ne connais pas suffisamment le sujet. Mais le fait est qu’il est difficile de tirer des conclusions valables de tests effectués à distance sur des individus dont l’environnement sociétal évolue. Ce n’est pas moi qui l’affirme, ce sont des médecins spécialisés. En l’occurrence, je réagissais plutôt à la chute « jour après jour ». smiley

          Je n vois pas où je me montre « l’avocat » d’un « système » dont je dénonce très souvent les dérives et contre lequel j’ai toujours voté !!! 

          Mais c’est vrai, je n’ai jamais voté FN, c’est sans doute cela qui vous agace. Cela ne vous autorise pas pour autant à raconter n’importe quoi !


        • troletbuse troletbuse 12 septembre 12:05

          @Albert123
          Piqué sur une étude Google qui n’apparait plus aujourd’hui. J’essaie de la retrouver. je l’ai mise maintes fois sur AV


        • JL JL 12 septembre 12:50

          @troletbuse

           
           et Trump ?
           


        • hunter hunter 12 septembre 12:51

          @Fergus


          Je vous rassure, le FN -> RN, c’est beaucoup trop tiède pour moi !

          Surtout depuis la transmission à la poissonnière avinée, agitant son cul les soirs de défaite, sur du JJ Goldman, sa coupe à la main !

          Je ne vote pas, je n’ai pas trouvé dans le paysage politique du Frankistan, extrémiste à mon pied !

          Vu que Steve Bannon ne peut pas se présenter......

           smiley

          Adishatz

          H/

        • troletbuse troletbuse 12 septembre 13:58

          @JL
          Sais pas, il n’est pas dans la liste. Donc, je n’invente rien.


        • velosolex velosolex 12 septembre 14:52

          @Fergus
          Il y a tout de même notre intuition qui peut nous guider, avant d’avoir des preuves irréfutables,scientifiques, labellisées ( d’ailleurs forcément niées par les lobbys dés qu’elles seront publiées)...Sinon nous risquons de tomber dans le complexe du Kangourou, l’art de nous cacher la tête....Les pesticides qui ont doublé encore depuis dix ans, sont clairement en cause dans les zonez d’épandage intensifs, tant les dégénérescences, les cancers et le nombre d’autistes est en interaction....Notre intelligence, impactée déjà par la perte des subtilités du language et de l’écrit, n’ont pas besoin de cela. Pour le reste voilà 40 ans que le club de Rome à donné l’alerte, et que non seulement nous ne faisons rien, mais que l’on rajoute à la connerie ambiante. Le lancement de se superporte containers polluant comme « 20 millions de voitures » est révélateur du jou foutisme général. C’est pas que je suis pessimisme, accusation en forme de déni de ceux qui vous reprocheront mes analyses, mais que je suis simplement réaliste. Il n’y a rien à attendre de ceux qui nous entourent, la tête sous la terre, les plumes dans le luxe. I



        • troletbuse troletbuse 12 septembre 14:57

          @Albert123
          J’en déduis que en France, plus on est con, plus on a de chance d’être élu PR. Les 3 derniers PR Sarko, Hollandouille et Macronimbus en sont la magistrale confirmation



        • Fergus Fergus 12 septembre 17:05

          @velosolex

          « Il n’y a rien à attendre de ceux qui nous entourent, la tête sous la terre, les plumes dans le luxe. »

          Je crains que vous n’ayez raison, malheureusement !


        • osiris 13 septembre 19:57

          @Fergus


          Pour ce qui est de la, mesure du QI ,je ne base pas sur des tests psycho-techniques qui ne mesurent pas réellement l’intelligence ,sauf celui de la capacité de résoudre un problème de mathématique qui n’exige pas seulement de la logique pure élémentaire mais aussi beaucoup d’intuition et demande une certaine soumission à la vérité objective et universelle et donc une exigence de rigueur et d’humilité ;la chute vertigineuse en mathématique en France est effrayante qui de première se retrouve dernière des pays développés ce qui est très inquiétant pour l’avenir du pays.

          mais la baisse du QI qui « chute jour après jour » je le vois dans le quotidien  quand je vois beaucoup de gens et surtout de jeunes qui ne voient plus de différence entre le bon et le mauvais ,entre le beau et le laid ,il ya comme une perte de goût et de sensibilité ;par exemple en matière musicale ,ils avalent tout ce qu’on leur offre à la télé ,des émissions débiles ,des chansons qui ont une mélodie nulle ,à peine existante ,insipide ,de la daube ,et je ne parle du rap qui n’a aucune mélodie avec de « la merde » comme texte dixit Pierre Perret ou « lamentable »  dixit  Ray Charles qu’on ne peut taxer de raciste ,et qui auraient dû recevoir des jets de tomates comme cela se faisait dans les années 1960 quand des chanteurs présentaient de la daube

        • troletbuse troletbuse 12 septembre 10:08

          Critique ou plutôt promotion d’un livre d’un arriviste godillot ?


          • Fergus Fergus 12 septembre 11:26

            @ troletbuse

            Ni critique ni promotion, mais le simple constat que ce collectif existe. A chacun d’approfondir ses motivations et d’en tirer des conclusions s’il le souhaite.

            J’ajoute à cela que Villani n’est pas l’élément principal de ce collectif, ce rôle étant tenu par Thanh Nghiem. Le mathématicien apporte surtout sa notoriété aux travaux des Crapauds fous.

            J’ajoute qu’au départ, je pensais me centrer sur la pièce de théâtre seule dont le sujet n’a rien à voir avec l’avenir de notre société. C’est l’ambiguïté de Villani qui m’a incité à introduire un volet consacré à ce collectif.


          • hunter hunter 12 septembre 10:17
            Bon j’ai arrêté de lire l’article, quand est apparu le nom de vilani, individu que je respectais beaucoup, mais que méprise depuis son ralliement à Macron !

            Arogavox a parfaitement résumé la situation de ce « manifeste », et je résumerai encore plus :BULLSHIT !

            Encore du cinéma, du théâtre.....tous ces gens affiliés de près ou de loin à LREM, désolé, mais qui va gober ça ?

            Adishatz

            H/

            • Fergus Fergus 12 septembre 11:32

              Bonjour, hunter

              Dommage ! car vous avez raté le meilleur : le volet consacré à l’excellente pièce de théâtre Les crapauds fous dont le sujet n’a rien à voir avec le collectif auquel appartient Villani.

              Pour ce qui est de ce personnage, j’ai réagi comme vous, et c’est pourquoi j’ai porté dans l’article une appréciation négative sur le mathématicien. Sur ce coup-là, Villani apparait comme une sorte de Dr Jekyll préoccupé par l’avenir de la société et Mr Hyde complice d’un pouvoir néolibéral décomplexé.


            • hunter hunter 12 septembre 11:36

              @Fergus


              En fait, je l’ai lu vite, en diagonale, et j’ai lu les commentaires des camarades !

              quand à la pièce de théâtre.....perso, toute cette industrie du divertissement payée à grands renforts de subventions, je l’évite, j’ai pas de temps de cerveau à donner à tous ces gens ( cinéma français boboïsé, théâtre, télés, radios, journaux...) !

              Tout ça est du poison mental, de la merde.........et faut éviter de marcher dedans, ça évite de longues heures de nettoyage des bottes !

              Adishatz

              H/

            • Fergus Fergus 12 septembre 12:03

              @hunter

              Bref, la culture « est du poison mental, de la merde »

              Mieux vaut cela qu’être aveugle !!!


            • Albert123 12 septembre 12:16

              @Fergus

              bof la culture qui tourne autour des événements 39-45 eux même cadrés par des juges ça s’appelle de la propagande, 

              l’intérêt est donc très limité, mais si la loi Fabius Gayssot disparait y’aura peut être des choses à retirer de cette période.



            • hunter hunter 12 septembre 12:31

              @Fergus


              La culture contemporaine oui, effectivement !

              Une grande partie de la production mid-XXème est de la pure saloperie selon moi, théâtre, Art contemporain !

              Désolé, je reste sur les classiques, la musique, le théâtre classique, les créations modernes, I don’t give a fuck, comme on dit !

              Et c’est bien pour ça que de nombreux « modernes » se plaisent à massacrer les œuvres classiques, avec des mises en scènes transposées, des jeux d’acteurs outranciers....

              Je suis cette « dérive » via certains sites....mais je ne cautionnerai jamais en leur filant mon pognon !

              Adishatz

              H/

            • Fergus Fergus 12 septembre 13:12

              @ hunter

              En adoptant relativement à la culture contemporaine une posture de rejet global si délibéré, vous vous privez de spectacles de grande tenue. Par exemple au théâtre des pièces comme :

              Ancien malade des hôpitaux de Paris / La mère / The Servant / Mensonges d’Etat / Les palmes de M. Schutz / L’étudiante et M. Henri / Des fleurs pour Algernon / Sunderland / Le repas des fauves / Le mec de la tombe d’à-côté / Le diable rouge / Dis à ma fille que je pars en voyage...

              Sans même mentionner des reprises ou adaptations de pièces de Gogol, Greene, Hugo, Sartre, Schnitzler ou Wilde (entre autres)

              Pour ce qui est des mises en scène modernes délirantes de textes classique, je partage votre aversion.,


            • hunter hunter 12 septembre 13:28

              @Fergus


              J’assume de me priver de ces créations !
              Je ne regrette pas !

              La sphère française artistique contemporaine, est une escroquerie abyssale !

              Jamais elle ne survivrait si elle n’était pas extrêmement subventionnée par l’Etat, et matraquée par les médias !

              Le cinéma en particulier !

              Mon isolationnisme de cette chienlit est assumé et revendiqué !

              J’ai bossé dans ce milieu au début des 90s, j’ai vite vu que ça ne valait pas grand chose....et je ne parlerai pas de tous les vices et perversions qui le dominent.

              Adishatz

              H/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès