• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Fabrication du consentement - Un flop passé inaperçu ?

Fabrication du consentement - Un flop passé inaperçu ?

Masquée par un déchaînement de passions à travers les médias et les réseaux sociaux, il se pourrait bien qu'une opération sournoise de fabrication du consentement ait été tentée, puis ait échoué, sans qu'aucun des participants à un débat superficiel mais mouvementé ne l'ait perçu, y compris et surtout les intervenants les plus connus. La portée de la dite opération aurait pu être bien plus large que ce qu'on imagine au premier abord. Bien plus qu'une affaire de société sur notre territoire.

Il n'est plus question ici d'aborder les sujets du danger, avéré ou non, des associations communautaires pour la promotion d'artistes et activistes, du foulard-turban bleu ciel, pas plus que de la liberté d'expression, ni de la définition exacte du "complotisme", ni même de l'islam en tant que thème de la discussion. Tout ça a déjà été fait. Les échanges fougueux ont déjà eu lieu et chacun restera sur sa position. Il n'est d'ailleurs plus question non plus de traiter cette affaire de société elle-même mais de se pencher sur ce qui pourrait fort probablement se cacher derrière. Pour éviter tout malentendu je précise que ne ne soutiens pas Mennel Ibtissem, mais pas pour les raisons usuellement connues. Je ne me déchainerai pas non plus contre elle, car bon nombre de personnages considérés respectables sont infiniment pires qu'elle et ont bien moins d'excuses étant donnés leurs âges. Certes, l'irrespect affiché par l'intéressée commentant des attentats est choquant, mais toute personne se promenant sur Internet trouvera que ces propos puériles sont très banals, y compris chez des français de longue date, même non musulmans. C'est un fait, pas spécialement une tentative d'excuse. Mais au sein de la polémique, un conséquent paquet de contradictions saute aux yeux de celui qui tente de s'élever juste un peu au-dessus du niveau zéro absolu de la capacité d'analyse d'un journaliste mainstream. Que celui-ci soutienne ou accuse l'intéressée.

 

Pourquoi chercher la petite bête ?

Si l'inspecteur Columbo déjoue le camouflage d'un crime presque parfait en observant une cigarette pliée dans le mauvais sens, il n'y a pas besoin d'autant de perspicacité pour remarquer des choses assez surprenantes dans "l'opération Mennel", autant dans les prises de positions de certains intervenants connus que dans le gloubi-boulga sans aucun sens qui nous est livré pour expliquer le positionnement idéologique de l'accusée. Il semble en effet que chacun se fasse rouler dans la farine, y compris au sein des divers cercles se proclamant de "dissidence" (cette appellation étant parfois surfaite, d'ailleurs). Ainsi, où allons nous en venir ?
Imaginez que vous assistez à la victoire du candidat final de "The Voice", pas obligatoirement en regardant l'émission mais en apercevant une retransmission de ce moment, par exemple lors d'un journal télévisé (si si, c'est bien possible) : Notre fameuse candidate a fait le ménage sur ses pages Facebook, elle n'a pas du partir, elle a gagné. Elle prend le micro. Son minois, dont un homme sur deux est tombé amoureux, apparait en gros plan. Son petit turban "flashy" est éventuellement arrangé d'une façon encore plus "glamour". Ses grands yeux clairs sont ouverts, brillants, laissant échapper des larmes. Après avoir remercié le public... elle supplie le gouvernement français d'intervenir en Syrie pour "sauver son peuple du tyran Assad"...

 

Bien utile, pourtant peu rapporté

 

La séquence télévisuelle, bien plus efficace que le tweet réel ci-dessus, repasse alors en boucle pendant plusieurs jours, après que notre président ait émis des rappels incessants sur la "ligne rouge" [1] en Syrie. Il ne manque alors plus qu'une provocation sur place [2] pour que le peuple français lui-même réclame l'intervention en Syrie. Étant donnée la façon dont la plupart des français s'intéressent à la politique internationale, un tel scénario "grande émotion" suffirait largement pour démarrer une guerre avec leur approbation. L'Histoire a déjà connu cela, mais avec les moyens de chaque époque, pas aussi rapides, ne touchant pas autant de gens à la fois, et faisant un peu plus appel à un semblant de réflexion. Mais ici, même plus besoin d'une fausse fiole d'anthrax brandie par Colin Powel. Seule l'émotion suffirait car le "monde libre" est par nature le camp du Bien. Pour les plus jeunes : l'intervenante est mignonne, donc obligatoirement dans le camp des gentils. Pour les autres, il n'a pas besoin de preuves pour justifier que le monde libre ne fait pas d'erreurs. On n'a même plus besoin du Decodex !

 

Pur délire que ce qui est écrit là ?

Il semble pourtant que les syriens pro-gouvernement n'approuvent pas trop son engagement pour la rébellion syrienne, et avouent eux-mêmes qu'ils s'étaient faits avoir :

 

 

Traduction de la mention en Anglais :
"La candidate syrienne de #thevoicefrance, Mennel, a décidé d'abandonner l'émission après avoir été dénoncée par les médias français pour ses commentaires pro-terroristes sur les médias sociaux après les attaques terroristes en #France. C'est OK pour soutenir le terrorisme en #Syrie mais pas en France. #DoubleStandards. Dans le même contexte nous nous excusons d'avoir partagé sa vidéo il y a quelques jours. Nous ne connaissions pas ses affiliations avec les Frères Musulmans".

 

Mais encore ? Est-ce confirmé ailleurs ?

Cette page Facebook de « Syriana Analysis » a été assez difficile à trouver, et on la doit même à un autre contributeur d'Agoravox, bien que ce dernier ne semble pas y croire. Par conséquent cette page n'a pas été le premier "indice" initiant la recherche. Mais dans le flot d'affrontements médiatiques dont les téléspectateurs ont été abreuvés, il fallait juste un peu d'attention pour extraire le plus inattendu : L'accusée, supposée "dieudonniste", en tout cas partie prenante pour la cause palestinienne (ce qui est sûrement et assez logiquement le cas pour 99.5% des musulmans), était soutenue bec et ongles par Askolovitch et Glucksmann le jeune[3]. Pour que ces derniers soient prêts à faire l'impasse sur ce volet, c'est qu'ils avaient obligatoirement un intérêt caché à son succès, au point que cette cause mérite un tel sacrifice. Le cas Plenel était plus ambigu, car même s'il est l'un des soutiens les plus motivés de la rébellion dite syrienne, son obsession anti-France (dans le sens profond, pas simplement en tant qu'opposant politique) aurait pu l'amener à sortir de sa ligne géopolitique habituelle, rien que pour se pavaner une fois de plus en tant que pourfendeur d'un affreux peuple identitaire gaulois. C'est donc sur les cas Glucksmann-Askolovitch qu'il faut revenir : Deux activistes forcenés qu'on peut même qualifier de représentants non officiels de la "rébellion syrienne" (pour autant qu'elle soit tant syrienne, d'ailleurs). Ces deux enragés anti-russes obsessionnels, la bave aux lèvres, épris de "révolutions colorées", collent plutôt bien avec la discrète mission. Glucksmann nous avait monté cette lamentable opération émotion lors de la reprise d'Alep (avec le concours d'Anne Hidalgo), mais avait bien évité de faire la même chose lors de la reprise par la coalition des champs de ruines que sont devenus Mossoul et Raqqa, hôpitaux compris [4]. De tels soutiens sont plus que suspects.

 

Oui mais...

Certains objecteront que la proximité supposée entre le cercle "Egalité et Réconciliation" (Soral) et Mennel Ibtissem prouverait au contraire que cette dernière soutient le gouvernement syrien et condamne tous les groupes terroristes oeuvrant sans son pays. Or, même s'il est vrai que le niveau de nullité d'un journaliste mainstream habilité "S-complotisme" ne lui permet pas de distinguer cette anomalie (étant donnée la position du dit mouvement sur la Syrie), il y a des façons d'expliquer cette contradiction :

1) Parmi tous les contenus considérés "gênants" qui ont été déballés, seul l'engagement sur la Syrie a été dissimulé, au point que même des syriens pro-gouvernement ont été trompés (comme vu plus haut). C'est d'ailleurs maintenant gênant, autant pour les intervenants mainstream que pour E&R, de revenir sur ce sujet. Cela obligerait chacun à faire volte-face d'une manière ou d'une autre, après s'être engouffré dans une lutte opportuniste semblant coller à la cause habituellement défendue.

2) Le fait que l'intéressée elle-même ait exprimé sa sympathie pour le mouvement E&R ne résulte probablement pas d'une analyse en profondeur mais de l'attrait pour le côté "défense de la communauté et de la cause palestinienne", et par transitivité, la notion assez floue d'antisionisme. N'oublions pas que cette cause reste tout de même le piler principal d'E&R et qu'elle passe avant toutes les autres en cas de dilemme.

Que faut-il en conclure ? Conforme ou pas conforme pour l'opération ?
Contrairement à ce que certains pourraient comprendre, je ne flatte pas Mennel Ibtissem en affirmant qu'elle n'est pas plus coupable qu'un ordinaire militant du PS français (et bien moins qu'un trotskyste à la Plenel) d'avant les attentats. Elle aurait été 100% conforme au politiquement correct à cette époque. Alignée sur la politique internationale du gouvernement Hollande, alignée sur les déclarations fumeuses de ce même personnage bien avant son élection[5], alignée sur l'aspect "minorités revendiquant des droits", soutenant les "frères et soeurs de Bosnie", etc... Elle a eu au moins l'honnêteté de montrer qu'une "rebelle syrienne" a des idées... de rebelle ! Pour la Oumma façon Al-Nusra il faut bien faire quelques sacrifices, n'est-ce pas ?
Seul un hic aurait demeuré pour lui assurer la voie du succès : Dieudonné (dont elle pensait peut-être être proche) n'aurait alors pas dû cracher dans la soupe des hommes politiques racoleurs de mouvements communautaires, trahissant par là ces anti-France (toujours au sens profond) qui se voyaient comme une main nourricière assurée d'une obéissance. Depuis qu'il fait cavalier seul, mais à sa façon, hors de contrôle, il est encore plus dangereux pour eux qu'un vilain nationaliste tout blanc, avec ou sans bandeau. Mais il se peut bien que cette seule tâche au parcours de la candidate ait pu être passée sous silence, sous réserve d'un effacement conseillé et soigneux des "tweets", "posts", et autres productions, avant que des internautes ordinaires (d'ailleurs peu préoccupés par Dieudonné) ne les dénichent. Les attentats, c'est autre chose, car on se sent à juste titre concerné plus sérieusement et plus pertinemment !

 

Qui serait responsable du flop ?

On peut constater que d'une façon ou d'une autre, des acteurs autonomes de sensibilités très variées ont pu naturellement s'engouffrer dans la faille des publications imprudentes. Il faut dire que depuis les attentats, l'islamo-méfiance dite "identitaire" est devenue beaucoup plus virulente, alors que simultanément la bobosphère traque les "complotistes", vaste panier incluant tout et son contraire, mais ici particulièrement : Tout ce qui peut se rapprocher d'une approbation des déclarations de Soral et Dieudonné (quoi qu'on pense de ces dernières). On pourrait supposer que la chute était alors inéluctable. C'est pourtant sous estimer le pouvoir encore assez puissant des médias mainstream qui sont encore capables d'étouffer auprès de 90% du public français des événements d'importance primordiale (événements inquiétants en Syrie, en Ukraine, et sujets épineux sur l'UE qui auront un effet sur les français, etc...) alors que des centaines de volontaires redoublent d'efforts pour nous les exposer sur Internet. Si les médias officiels ont ouvert une soupape permettant à l'underground de jaillir brusquement sur les écrans, enchaînant à son tour des réactions du milieu autorisé, je ne puis donc m'empêcher de penser que c'est suite à une décision bien réfléchie de descendre en plein vol l'étoile filante devenue trop dangereuse. Il était alors facile de laisser faire le sale boulot à d'autres, par relayage interposé.

 

Pourquoi cet abandon ?
 

Depuis l'aventure du tant controversé Dieudonné, le milieu journalistico-politique bien pensant et racoleur de minorités revendicatives a une crainte qui dépasse toutes les autres : La perte de contrôle de l'un de ses poulains. Remarquons que dans le cas Mennel les conséquences seraient bien plus désastreuses que tout ce qu'on a pu connaître. Imaginez qu'après avoir été portée aux nues auprès de toute une jeunesse en émoi, après avoir été félicitée et encensée par les hommes politiques en vogue et les journalistes en pâmoison, présentée comme le symbole même de l'harmonie et de la paix, l'étoile adorée se mette soudain à proférer des tas de choses interdites et "dignes des heures sombres de l'histoire" ! (Que l'interdiction soit justifiée ou pas). La décrédibilisation de nos éducateurs-gouvernants-désinformateurs serait alors catastrophique, et par ailleurs des milliers d'adorateurs indéfectibles la suivraient partout où elle les emmènerait au fil de ses publications, vidéos, déclarations. Difficile alors de la traîner devant les tribunaux sans déclencher des troubles de masse. Ce serait un effet Dieudonné à la puissance dix, d'autant plus que, rappelons le, l'effet séducteur de l'apparence physique fait au moins la moitié du pouvoir de conviction. (Là, le Dieudo ne fait pas le poids !). L'opération de fabrication du consentement pour la guerre en Syrie serait certes réussie pour un temps, mais à quel prix ! C'est pourquoi il est légitime de supposer que, ayant considéré le caractère de "forte tête" de la candidate continuant d'assumer ses publications non effacées, la décision ait été prise de ne pas courir de tels risques. Être sournois et à côté de la plaque ne signifie pas être totalement fou ! Ceci dit, il n'est pas exclu que le phénomène se produise déjà à plus petite échelle après une habile sortie de la candidate la tête haute (probablement conseillée par son agence "Um'Artist" et son association "Lallab").

Vous comprendrez donc pourquoi je suis soulagé de l'abandon de Mennel Ibtissem, sans rancune. Pas parce-que sa coiffure me déplaît ni parce-que son adaptation de Cohen transforme le texte pour le rendre "moins érotique" (sic). Et même pas parce-qu'elle tient des propos à la Plénel, tellement ça devient banal chez les Français drogués à l'autoflagellation (et qui feraient mieux d'orienter leurs votes ailleurs que vers les valets de l'impérialisme US). Mais simplement parce-qu'elle est le produit marketing soigneusement préparé par la bande d'activistes interventionnistes dangereux (à enfermer) qui prépare encore une nouvelle opération de communication à but guerrier, quitte à recourir au concours des Frères Musulmans comme sur le terrain en Syrie. Fabius et Hollande, à présent hors circuit, sont loin d'être les seuls à craindre. Ils ne devraient certes pas chanter à "The Voice" mais je crois que là on ne perd rien ! La prochaine fois, si l'expérience est renouvelée avec une autre opération plus fiable et si le projet d'intervention en Syrie aboutit, les attentats que nous avons connus ne seront alors plus qu'un hors d'oeuvre par rapport à ce qui nous attend. Avec ou sans chanteuse, avec ou sans "voile".

[1] La ligne rouge de Macron :
http://www.europe1.fr/international/macron-reaffirme-sa-ligne-rouge-en-syrie-pas-de-preuve-a-ce-stade-3573767

[2] La provocation chimique :
https://fr.sputniknews.com/international/201802131035125864-syrie-armes-chimiques-provocation/

[3] Askolovitch et Glucksmann :
http://www.jeanmarcmorandini.com/article-377780-le-journaliste-claude-askolovitch-apporte-son-soutien-a-mennel-la-candidate-de-the-voice-qui-remet-en-cause-les-attentats.html
http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/mennel-abandonne-the-voice-une-catastrophe-pour-raphael-glucksmann_137dc9ea-10a7-11e8-8248-67f8a914efc8/

[4] Raqqa, Mossoul, Alep...
http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/raqqa-alep-et-leurs-hopitaux-74816
http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/anne-hidalgo-eteindra-t-elle-la-72770
http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/alep-l-intox-monstrueuse-denoncee-70884

[5] Pour François Hollande, le gouvernement pourrait "inventer des terroristes" :
https://youtu.be/IDcU3KG-NqA?t=54s

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • V_Parlier V_Parlier 16 février 09:24

    Pour ceux qui auraient des doutes quant à la page de Syriana Analysis dont je n’ai pas fourni le lien :
    https://fr-fr.facebook.com/InfoSyrie/posts/1791563117522644 .


    • Alren Alren 18 février 14:25

      @V_Parlier

      Macron a été élu sur un malentendu. Une grosse partie de son électorat populaire a cru qu’il ferait une politique « pondérée », pas vraiment à gauche mais pas à l’extrême-droite économique non plus.

      Croire qu’on peut influencer ces électeurs dans le sens de la politique réelle de Macron, y compris vis-à-vis de la Syrie est une grosse erreur.

      Toutes les campagnes futures visant à faire approuver sa politique feront des flops comme cette manœuvre-là.


    • njama njama 16 février 10:10

      @ V_Parlier

      Je pense que de très nombreuses personnes ont apporté sans s’en apercevoir leur soutien aux terroristes islamistes qui composent une très grande partie de l’ASL qui combat le gouvernement syrien

      Cela s’explique aisément par les faux-nez qu’emploient certaines ONG qui sous couvert d’aide humanitaire comme Syria Charity par exemple dont ni leur site web https://www.syriacharity.org/ , ni les logos ne permettent de détecter ce qu’il y a réellement derrière.

      On peut critiquer Mennel de ce soutien actif à cette ONG mais Syria Charity est en autres sponsors soutenu par le Ministère des Affaires étrangères cité parmi les partenaires.
       
      Et donc Mennel soutiendrait le gouvernement français dans sa guerre CONTRE la Syrie ?

      Un exemple de généreux donateur, dont je pense que l’on ne pourrait pas le soupçonner de soutenir ceux qui font du bon boulot
       Le couple Ribéry fait un don de 150.000 € à Syria Charity


      • leypanou 16 février 11:49

        @njama
        il y a au moins un cas où F Hollande avait raison, c’est quand il avait déclaré que les footballeurs feraient mieux de muscler un peu leur cerveau.
        Savent-ils que la Syrie est sous embargo (conséquences sur l’approvisionnement des hôpitaux) ? Peut-être que pour eux, les Syriens dans les territoires contrôlés par le gouvernement ne sont pas de vrais syriens.


      • V_Parlier V_Parlier 16 février 14:00

        @njama
        « On peut critiquer Mennel de ce soutien actif à cette ONG mais Syria Charity est en autres sponsors soutenu par le Ministère des Affaires étrangères cité parmi les partenaires. »
        -> Nous sommes bien d’accord là-dessus (et pour Ribéry je ne suis guère étonné)


      • njama njama 16 février 10:12

        Free Syria est l’ancien nom de Syria Charity, et c’est là que l’on découvre le vrai visage de Syria Charity et que l’on comprend pourquoi cette ONG a parmi ses « partenaires » le Quai d’Orsay

        SYRIA CHARITY
        Mentions légales
        Article 4 – Ressources de l’association :
        Les recettes annuelles de l’association comprennent à titre indicatif :
        1. des cotisations et souscriptions de ses membres, des revenus de ses biens
        2. des dons et les quêtes,
        3. des subventions de l’Etat, des régions, des départements, des communes et des établissements publics ou privés ;
        4. des ressources créées à titre exceptionnel (quêtes, conférences, activités culturelles, bals et spectacles, etc. autorisés au profit de l’association) ;
        5. du produit des ventes et des rétributions perçues pour service rendu.


        • njama njama 16 février 10:29

          Pierre Le Corf met à nu l’organisation Syria Charity
          (3’14) https://www.youtube.com/watch?v=EM9oFeEM3ts

          --------------------------

          Est-ce que certaines personnes confondraient encore le drapeau de la Syrie « République Arabe Syrienne » rouge-blanc-noir avec deux étoiles vertes, drapeau officiel depuis 1980, d’avec le drapeau de la rébellion vert-blanc-noir avec trois étoiles rouges (1932, abandonné en 1963 et adopté de nouveau en 2011 par le Conseil national syrien et l’armée syrienne libre ASL)
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_de_la_Syrie


          • Pascal L 16 février 11:48

            @njama
            Cela n’a absolument rien d’étonnant. Dans le monde Musulman, la guerre pour Allah fait partie de la charité. L’aumône (la zakat) est régie dans l’islam par le verset s9.60 du Coran « Les aumônes ne sont que pour les pauvres, les indigents, ceux qui y travaillent, ceux dont les cœurs sont à rallier, l’affranchissement des esclaves, les surchargés de dettes, la voie de Dieu, et le voyageur. C’est une imposition de la part de Dieu. Dieu est connaisseur et sage. » La voie de Dieu est pour presque tous les exégètes et donc y compris Al-Tabari, le combat contre les non-Musulmans et pour le développement de l’islam. Un autre point du verset 9,60 nous pose un problème : « ceux dont les cœurs sont à rallier » peut financer la corruption. 

            La Zakat étant gérée par le Coran, je vois mal comment on peut interdire à un organisme collecteur de ne pas financer le terrorisme, sinon en interdisant ces organismes collecteurs. C’est d’ailleurs la solution mise en place dans beaucoup de pays musulmans où l’Etat n’accepte pas la concurrence. Il est quasiment impossible de contrôler ces organismes quand ils prennent la forme d’une ONG avec une activité internationale.

          • njama njama 16 février 20:13

            @Pascal L

            Êtes-vous vraiment bien sûr que pareillement il n’y aurait pas de charité détournée par d’autres ONG, laïques, ou religieuses chrétiennes, dont quelques-unes peut-être affiliées à l’Église catholique ?

            Vous voyez l’humanitaire a été récupéré pour faire de l’ingérence politique, et certaines ONG sont devenues (malgré elles peut-être  ?) des machines de guerre, de propagande plus exactement.

            Je peux citer MDM (médecins d monde), ou MSF (médecins sans frontières) qui dans le cas de la Syrie apportaient exclusivement leur « aide humanitaire » dans les zones tenues par les « rebelles ».


          • Pascal L 16 février 23:32

            @njama
            Nous avons le cas récent d’une ONG anglaise (Oxfam) qui s’est fait épinglé pour des affaires sexuelles, ce qui souligne le sentiment d’impunité que peuvent avoir des organisations internationales, mais il s’agit de dérives individuelles. En aucun cas une morale laïque ou chrétienne ne peut cautionner ce genre d’agissements. Dans le cas des ONG musulmanes, il ne s’agit pas de dérives, mais d’un comportement guidé par le Coran. Qui peut alors leur demander de s’abstenir ? Le Coran ne prévoit d’ailleurs cette situation que dans un seule cas : le développement de l’islam, mais c’est bien l’objectif des groupes fondamentalistes présents en Syrie. La difficulté ici tient au fait que les ennemis de ces groupes sont également Musulmans, mais pour les fondamentalistes, le pouvoir en Syrie est une usurpation du pouvoir des califes donc non musulman.


            A propos du verset 9,60 il existe l’étude de Sami A. Aldeeb Abu-Sahlieh « Zakat, corruption et jihad - Interprétation du verset coranique 9:60 à travers les siècles ». Il va reprendre les textes de 65 exégètes appartenant à tous le courants de l’islam du 8ème siècle à nos jours, dont 58 exégètes vont parler explicitement de djihad, de razzia ou de combattants. Les exceptions ne sont pas spécifiques à notre époque.

            Pour Al-Tabari (mort en 923, un des exégètes les plus suivis), « La catégorie de la voie de Dieu désigne les dépenses dans le soutien de la religion de Dieu en razziant les mécréants. Les combattants ont droit à la zakat qu’ils soient riches ou pauvres, en vertu du récit de Mahomet selon lequel celui qui entreprend une razzia a droit à la zakat même s’il est riche. »

            Pour MDM ou MSF, ils ne peuvent intervenir que dans les zones où ils seront en mesure de travailler et il est quasi-impossible d’intervenir des deux côtés dans un conflit. Les choix politiques de la France ou des USA ne sont malheureusement pas neutres dans des situations que ces organisations ne maîtrisent pas. J’imagine que des ONG russes devaient faire le travail de l’autre côté. Il y a des victimes civiles des deux côtés.

            Que les ONG deviennent des outils de propagandes, cela ne fait aucun doute, mais c’est cela ou rentrer à la maison.

          • François Vesin François Vesin 16 février 10:38

            L’usine à « fake news » aux mains des gouvernants français

            n’a jamais aussi bien fonctionné et, même le nez dedans,
            jamais ils n’accepteront leur responsabilité d’avoir engagé
            la France - sans son consentement - à détruire la Syrie 


            • JL JL 16 février 11:50

              @François Vesin
               
               voilà aussi pourquoi la France est aussi embarrassée sur la conduite à adopter vis-à-vis de nos ressortissants qui risquent des condamnations à mort dans ces pays où ils ont combattu aux cotés ou pour le compte de l’État islamique ou DAESH.
               
               « La mauvaise foi est l’opposée de la liberté » disait Sartre ( je crois) : cela vaut aussi pour les gouvernements.


            • Diogène Diogène 16 février 10:52

              Puisque le titre del’article reprend une formulation due à Chomsky, une citation de lui ne peut pas faire de mal :


              “Le tableau du monde présenté aux gens n’a pas la plus petite relation avec la réalité, car la vérité sur la moindre affaire est enterrée sous des montagnes de mensonges”.

              Le public doit être marginalisé. Le public en général est vu comme un par les puissants et leurs larbins des médias comme un groupe d’ignorants exclus qui interfèrent parfois à tort et à travers, comme des brebis égarées qu’il s’agit de remettre dans le droit chemin, comme c’était le rôle des prêcheurs au moment du sermon.

              • JL JL 16 février 11:50

                @Diogène
                 
                 citation pour citation, cette autre de Chomsky également, et qui fait dire que ceci explique cela :
                 
                “Comment se fait-il que nous ayons tant d’informations et que nous sachions si peu de choses ?” 
                 
                 A lire sur ce sujet, dans Le Monde Diplomatique d’août 2007, cette transcription d’une interview de Chomsky par Daniel Mermet : Le lavage de cerveaux en liberté.


              • leypanou 16 février 11:59

                L’accusée, supposée « dieudonniste », en tout cas partie prenante pour la cause palestinienne (ce qui est sûrement et assez logiquement le cas pour 99.5% des musulmans), était soutenue bec et ongles par Askolovitch et Glucksmann le jeune : les soutiens pour une cause, aussi respectable qu’elle puisse être en apparence, suffisent amplement à s’en méfier -pour commencer- pour ne pas devenir le dindon de la farce.

                On pourrait en citer des cas de ce genre, dont le dernier en date le Rojava, si cher aux trotsko-atlantistes.


                • Esprit Critique 16 février 16:07

                  Un laïus bien trop long. Pour cacher une certitude.

                  Cette Mennel n’est pas une « complotiste » qui aurait été abusée par on ne sait quelles théories fumeuses.

                  Elle est un authentique soutien, une militante active de la propagande pour le terrorisme nazislamique.


                  • V_Parlier V_Parlier 16 février 18:23

                    @Esprit Critique
                    Je n’ai pas tranché sur sa conviction personnelle profonde mais sur celle de ceux qui l’emploient (ce qui est le plus important). Libre à vous d’être plus certain que moi de vos affirmations (tout à fait possibles mais pas plus démontrées), cette « certitude » que je « cacherais ». Et ce n’est pas mon genre d’encenser les chantres de la « Syrie libre » (façon BHL) que je pourrais même considérer comme des terroristes objectifs (et ça fait un paquet de monde !)


                  • Esprit Critique 16 février 18:54

                    @V_Parlier
                    Dont acte.

                     Mais pour moi, l’ensemble de ses écrits, de ses déclarations, des ses actes , étalés dans le temps et a propos d’évènements distincts et différents, n’autorise pas a ce que l’on viennent me raconter que ce serait une Marion Cotillard Bis, une jeune fille légèrement dérangée.

                    Les pseudos délires de cette Mennel tournent exclusivement autour d’horreurs terroristes islamiques. 

                    Pour moi, Le doute n’est pas permi, c’est de la complicité.


                  • covadonga*722 covadonga*722 16 février 18:36
                    covadonga*722 9 février 15:19




                    TF1 avait trouvé une « franchise fessebouc halal »a fourguer aux cerveaux vides aurait du vérifier la qualité du produit , les « fabricants » de stars ne sont plus ce qu’ils étaient 

                    • Jelena Jelena 16 février 19:00

                      @covadonga*722 >> aurait du vérifier la qualité du produit
                       
                      Sachant que les crapauds du CRIF et les fréros musulmans sont main dans la main, je dirai plutôt que cette « erreur de casting » fut volontaire.


                    • V_Parlier V_Parlier 16 février 21:21

                      @Jelena
                      Si erreur de casting il y a, elle viendrait en effet de l’incapacité de l’élue à la discrétion et à la discipline.


                    • Jelena Jelena 17 février 09:55

                      @V_Parlier >> l’incapacité de l’élue à la discrétion et à la discipline.
                       
                      Toujours est-il que si on tape « Mennel » sur google, on se rend compte que la majorité des médias soutiennent cette « franco-arabe aux yeux bleus »... J’ai l’impression qu’on nous joue un film dont le scénario était écrit d’avance.


                    • V_Parlier V_Parlier 18 février 17:57

                      @Jelena
                      Je suppose qu’elle est déjà devenue suffisamment populaire pour qu’ils en aient un peu peur. Ils ne savent pas trop où aller, semble-t-il. Mais la TV n’en parle déjà plus (à moins que je n’aie pas fait mon « zapping de contrôle de la voix officielle » assez consciencieusement).


                    • rhea 1481971 17 février 05:30
                      • Il faut regarder Colombo, dans ce feuilleton toutes les combines pour
                      • faire disparaître quelqu’un y sont décrite. La meilleure est celle du
                      • psychiatre qui provoque le suicide de sa maitresse avec des mots.
                      • Il n’arrive pas à le coincer. Depuis j’ai compris que lorsque que l’on
                      • connait le profil psychologique d’une personne qu’un média peut
                      • envoyer cette personne dans un hôpital psychiatrique.


                      • arthes arthes 17 février 06:16

                        @rhea 1481971
                        Je confirme !!!

                        Chuis fan, je l ai ai tous vu 10 fois !
                        C est tres marrant en plus.
                        Les H.Poirot aussi c est pas mal fichu.
                        Et Zorro, bien sur.
                        Colombo/Poirot/Zorro.
                        Ya k"ca de regardable.


                      • Laurent Courtois Courtois Laurent 17 février 08:34

                        Merci Vincent Parlier, pour ce très bon article.


                        La seule chose à retenir c’est qu’il existe en France pays des droits de l’homme et de la liberté un délit d’opinion.

                        Si vous ne vous pliez pas à la Doxa, on vous assassime socialement.

                        La France est à la porte du totalitarisme orwellien

                        • joelim joelim 17 février 13:23

                          Hypothèse intéressante. Ces soutiens de la part de soutiens de l’extrême droite israélienne s’expliquent facilement si on considère que leur élan va vers tout ce sui peut rapprocher la France des problèmes d’Israël. Si les français considèrent que l’Islam est un problème ils pensent que c’est bon pour Israël : rapprocher les points de vue sert et servira sa stratégie politique (et puis les français sont antisémites donc Pan ! dans leur gueule). Je pense que c’est tellement intégré dans leur aspiration instinctive qu’ils soutiennent naturellement d’éventuels islamistes, je veux dire que ce n’est pas forcément un calcul intellectuel. D’ailleurs l’extrême droite israélienne a un accord profond avec les saouds sans parler de leur soutien aux « terrorésistants » (je sais c’est un oxymore) en Syrie et qui le leur rendent bien. Qui se ressemble s’assemble...


                          • L'Astronome L’Astronome 18 février 10:03

                             
                            C’est pourtant simple : tout ce qui est mahométan (la chanteuse en question, Tarik Ramadan, les djihadistes, etc.) doit être rejeté. C’est à ce prix qu’on retrouvera la paix en France.
                             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès