• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Faces cachées des polémiques autour de la limitation de vitesse à 80 (...)

Faces cachées des polémiques autour de la limitation de vitesse à 80 km/h

Radio et TV nous imposent beaucoup de longues discutailleries au sujet de la limitation de vitesse à 80 km/h. Le plus souvent, elles restent superficielles. On tente de se livrer ici à une analyse plus profonde et originale du sujet. Cet article ne vous laissera pas indifférent ... 

En général, les Français aiment conduire, vite autant que possible. Perso, je n’échappe pas à la règle et j’adore la légère griserie procurée par la vitesse. A vrai dire, la voiture reste le joujou inavoué de nombreux adulescents (1) parmi lesquels on trouve de plus en plus de retraités... Et puis, dans certains milieux, une belle et puissante bagnole ne témoigne-t-elle pas, d’un statut social honorable voire d’une vie réussie, enviable et heureuse ? Je me souviens d’un adjoint qui m’implorait de lui octroyer une Mercédès pour sa voiture de fonction car, m’assurait-il, il ne pouvait décemment pas stationner sur les parkings de nos clients (administrations) avec une voiture de standing inférieur. Il ne s’agit pas de dénigrer ici l’automobile en soi. La voiture reste un outil indispensable, notamment pour les prolétaires modestes auxquels on demande souvent ponctualité et mobilité bien qu’ils ne disposent généralement que des véhicules les moins fiables du parc. 

 Pourquoi nier qu’à 90 km/h, on s’ennuie moins qu’à 80 ?

La nouvelle réglementation sur la limitation de vitesse à 80 km/h donne lieu, depuis plusieurs semaines, à des palabres interminables dans les médias. Bien entendu, il est de bonne guerre, pour l’opposition, de faire feu de tout bois. Ce genre de sujet, c’est comme le renouvellement de vaisselle de l’Elysée ou la piscine de Brégançon : pendant qu’on en discute, on oublie nos vrais problèmes comme la désespérance dans les EHPAD, l’immigration, le partage par la décroissance (2), la fonte des glaciers terrestres, la croissance du salafisme en France, les comportements violents chez les jeunes, l’addiction à la pornographie chez les mêmes, les drogues, la réduction rampante de la liberté d’expression (3).

Cependant, lorsqu’on cherche à creuser l’affaire, on en découvre quelques aspects situés bien au-delà du banal bruit de fond politique.

Certains, par exemple, vont pousser la mauvaise foi jusqu’à affirmer que la vitesse est moins dangereuse que la lenteur (Les conducteurs rapides maîtrisent la chose quand les lents manquent de sûreté et de réflexes n’est-ce pas ? ). D’autres vont vous démontrer que plus on va vite moins de temps le moteur va tourner et moins on va consommer de carburant. D’autres encore vont noyer le poisson en accusant la voirie : qu’on coule des autoroutes ou des voies séparées partout et le PB sera définitivement réglé. Mais restons indulgents : comme la vitesse, la mauvaise foi et le déni de réalité éhontés procurent une certaine griserie, surtout en plein apéro... Et puis, pour certains comme Christine Angot, la pureté d’une idéologie balaye le nombre de victimes qu’elle entraîne. Pol Pot pas mort !

Examinons maintenant quelques aspects purement techniques (Sautez ce passage si vous n’aimez pas les chiffres).

Si vous sautez en bas d’un mur de 3,50 mètres, il est évident que vos chevilles et votre colonne vertébrale supporteront mieux le choc que si vous sautiez d’un mur de 4,50 mètres. Dans le premier cas vous toucherez le sol avec une vitesse de 30 km/h contre 33,75 km/h dans le second cas (valeurs arrondies). A noter que le rapport entre 33,75 et 30 est le même qu’entre 90 et 80. Dans le premier cas, les coûts et conséquences médicaux seront moindres que dans le second.

L’énergie cinétique (Joules) croît avec le carré de la vitesse. Par conséquent, l’énergie cinétique d’un véhicule roulant à 90 km/h est 26% plus forte que celle d’un véhicule roulant à 80 km/h (81/64). Même chose pour les corps des passagers qui subissent des chocs d’autant plus violents que leur énergie cinétique est grande.

La force (Newtons) fournie par le moteur pour vaincre la résistance à l’avancement dépend notamment de la résistance de l’air laquelle croît aussi avec le carré de la vitesse. La puissance (Watts) fournie par le moteur est égale à la vitesse (m/s) multipliée par cette force. La consommation instantanée augmente donc avec la puissance.

Voyons alors les aspects écologiques.

Tout accroissement de vitesse entraîne indéniablement un surcoût écologique. A la consommation de carburant, il convient d’ajouter celles de caoutchouc, de lubrifiants, de plaquettes de freins, d’asphalte etc. Et, bien entendu une réduction de la durée de vie des véhicules.

Question tordue : quel serait, en 2018, l’état écologique de notre planète si les vitesses moyennes de tous les véhicules terrestres, bateaux et aéronefs à moteur (vapeur, pétrole, gaz, électricité) depuis le XIXème siècle avait été réduite du facteur 80/90 ?

CONCLUSION

Il est pour le moins cocasse que les citoyens du « vertueux » pays organisateur de la COP21 ( Fin 2015) n’accordent pas plus d’attention aux aspects écologiques de leur mode de vie tels que celui de la vitesse maximum autorisée de leurs automobiles.

Il est aberrant que les citoyens d’un pays à fort déficit commercial, passablement endetté de surcroît, se soucient peu du poste le plus important dudit déficit : le pétrole.

Au-delà de ces basses considérations économico-écologiques ("mesquine logique comptable" disent les casse-cou de l’économie et autres budgétivores), un peu de perspicacité révèle des non-dits beaucoup plus profonds éclairant le sens caché que l’homme contemporain donne à sa vie.

Ainsi, parmi les arguments contre le passage de 90 à 80, on entend celui du temps perdu (8 minutes et 20 secondes sur une distance de 100 km). La vitesse nous fait gagner du temps. Le temps, c’est de l’argent. C’est de l’investissement, de la production, moins de chômage. Mais le côté le plus secret de l’argent, n’est-il pas plus de consommation superflue, plus de loisirs énergivores ? C’est demander toujours plus à une planète quasi exsangue. Rappelez-vous l’empreinte énergétique du Concorde : de nombreux carriéristes, de people, de VIP et autres personnages de même acabit le vénéraient comme un instrument indispensable à leur emploi du temps extrêmement serré. L’était-pas belle cette vie de snob où l’on pouvait s’offrir, le temps d’un éclair, un shopping capricieux à New York ? Aujourd’hui, combien de personnes admettraient, avec le recul, qu’il s’agissait de pure vanité ? Ou, au contraire, combien d’inconscients regretteraient encore que le manque de supersonique commercial pour gens de qualité nuit grandement à l’expression optimum de leur rendement exceptionnel ?

En 2018, seuls les services d’urgence devraient avoir besoin de vitesse !

Pour terminer, jetons un coup d’œil sur la présente Coupe du Monde. On redécouvre une pensée de Pascal « Les hommes s’occupent à suivre une balle et un lièvre. C’est le plaisir même des rois ». Aujourd’hui, les rois ce sont les vedettes du foot et le lièvre se sont leurs gros cachets. Souvent, ils s’en octroient des voitures italiennes rapides et des femmes bien carrossées, comme des pit babes (5). Ce sont les idoles de nombreux jeunes, les futurs automobilistes...

Mais, allez-vous dire, cela n’a strictement rien à voir avec les 80 km/h.

En êtes-vous bien certains ?

 

 (1)Adulte qui, pour diverses raisons, se comporte comme un adolescent. Ce phénomène se trouve en pleine croissance dans le monde occidental.

(2)Association de mots encore tabous mais bientôt incontournables.

(3)A ce sujet, l’éviction récente de TV Libertés de You Tube est scandaleuse. Si on ajoute à cela la loi « Fake news », on est en droit de s’interroger sur l’avenir de la liberté d’expression.

(4)Emission On n’est pas couchés du 2 juin 2018

(5)Hôtesses, généralement sexy, attachées aux principaux évènements touchant à l’automobile. 


Moyenne des avis sur cet article :  1.91/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • nanofi 22 juin 08:35

    De toute façon les lois promulgués par l’usurpateur n’ont aucune valeur.


    • Konyl Konyl 22 juin 11:00

      @nanofi
      Et bien roulez comme une balle, comme ça vous payerez cet impôt facultatif pour les autres, merci d’avance.


    • nanofi 22 juin 15:50

      @Konyl

      Et bien c’est sur que si une amende de 450€ que vous n’avez aucune obligation tangible de payer vous intimide, vous êtes pas prêt a refuser la puce sous-cutané ou l’on vous menacera de mort civile.

      ++

    • Konyl Konyl 22 juin 16:22

      @nanofi
      Vous pensez à la place des autres ? 450 € ? Mais de quoi parlez vous.
      Les excités dans votre genre, sont là justement pour se faire choper et donner tout plein d’argent a l’état, et je vous en remercie d’avance. 

      Le fait de savoir lire un panneau et d’adapter sa vitesse pour ne pas se faire choper n’as absolument rien à voir avec le fait d’être d’accord ou non avec cette nouvelle limitation.

      ++


    • kalagan75 22 juin 09:01

      j’ai lu qu’un radar placé sur un tronçon expérimental à 80 km/h avait multiplié par 14 ses flashouillages. Si tel est véritablement le cas , on va prendre cher ...


      • sirocco sirocco 22 juin 21:21

        @kalagan75

        Il est évident que le seul but de la mesure est de rapporter davantage de fric. Un banquier s’intéresse au profit, pas aux vies humaines.

         
        Il faudrait voir également si la boîte qui va opportunément fabriquer plusieurs milliers de nouveaux panneaux de signalisation n’appartiendrait pas, par hasard, à un copain du pouvoir...

         
        Sur le sujet, il fallait entendre avant-hier MICHEL CYMES dépasser les bornes dans le « Magazine de la santé » (France 5) et se lancer dans la vindicte politique. Après le blabla habituel sur la réduction des distances de freinage, il a pris un air méchant pour dire : « Notez bien le nom de ces parlementaires qui osent critiquer une mesure qui va sauver plusieurs centaines de vies humaines. Et rappelez-vous en lors des prochaines élections ! » Cela faisait penser au plaisir qu’il éprouvait en annonçant la radiation du Pr JOYEUX (opposé à l’obligation de l’injection de 11 vaccins aux adjuvants aluminiques avant l’âge de 2 ans) par le Conseil de l’Ordre.

        On savait que ce faux médecin est avant tout un VRP des grands groupes pharmaceutiques. On sait maintenant que Michel CYMES est aussi, avec Marina CARRERE D’ENCAUSSE et leurs chroniqueurs, un dévoué serviteur du pouvoir qui fait de la propagande appuyée pour le système en place, à chaque fois que l’occasion s’y prête et qui, accessoirement, nous parle de santé...


      • bob14 bob14 22 juin 09:02

        Mon dieu que les gaulois sont CON..font du bruit pour cette connerie, mais ferment les yeux sur la casse sociale ?


        • Gasty Gasty 22 juin 15:44

          @bob14

          Faut aussi arrèter avec ce genre de comparaisons qui réclame à donner des valeurs à l’expression quotidienne. Le généraliste serait-il une merde par rapport au spécialiste ? Qu’est-ce qu’un ruhm par rapport à une naissance et une naissance par rapport à la mort ? Et puis un couple avec ses problèmes....mais c’est rien comparé à une bombe sur la tronche !


        • Gasty Gasty 23 juin 12:10

          @FreeDemocracy

          Parce que si j’ai le cul qui me gratte, j’ai envie de pouvoir le dire sans qu’on me parle de la casse sociale comme étant bien au dessus de mes préoccupations du moment.

          J’ai le cul qui me gratte... merde ! Ce n’est pas un scoop mais c’est la vie , pourquoi vouloir supprimer l’ordinaire qui pourri la vie ?


        • zygzornifle zygzornifle 22 juin 09:07

          Belle pantalonnade , combien de nouveaux automobilistes par an ? 750 000 inscrits au bac et les 3/4 passeront leur permis et cela tous les ans  , donnez le chiffre d’automobilistes et le % de mort par rapport a ce chiffre , la on pourra apprécier plutôt que de balancer le nombre de morts comme on balance un pet , 1 suicide d’agriculteur tombé dans la misère tous les jour et demi et la on s’en balance il n’y a pas d’amendes a mettre , 6 millions de chômeurs inscrit alors que le chiffre total en comptant ceux qui n’existent plus pour l’état est de 11 millions de sans emploi comme quoi les chiffres lancés comme cela ne veulent rien dire , le gouvernement les arrangent comme il veut ..... 


          • Garibaldi2 23 juin 02:58
            @zygzornifle

            Si on arrive à réduire le nombre de morts en passant de 90km/h à 80km/h, il n’y a pas de raison pour ne pas passer à 60km/h pour réduite encore plus ce nombre ! On peut aller loin avec ce type de raisonnement ! Jamais on ne donne le rapport entre le nombre de morts et le nombre de km parcourus. Si on calcule 39 millions de véhicules X 25km quotidiens en moyenne X 365 jours, on obtient 358 800 000 000 km !


          • Doume65 24 juin 17:18

            @zygzornifle

            « donnez le chiffre d’automobilistes et le % de mort par rapport a ce chiffre »

            Le seul bon indicateur, c’est le nombre d’accidents (ou de morts, si tu veux) par rapport aux kilomètres parcourus.

          • zygzornifle zygzornifle 22 juin 09:09

            N’oubliez pas que dans le Macron c’est comme dans le cochon , tout est bon , allez les mougeons au boulot pour payer vos prunes .....


            • Konyl Konyl 22 juin 10:57

              @zygzornifle
              Le plus utile étant de savoir lire les panneaux, comme ça on a rien a payer.
              Mais il faut bien critiquer le pouvoir coute que coute !


            • cassini 22 juin 09:22

              Le chiffre choisi pour limite de vitesse est complètement arbitraire : c’est un compromis social entre sécurité et utilisabilité/agrément du véhicule. Tant que l’utilisabilité n’est pas vraiment compromise et n’entraîne pas une désorganisation économique grave, on peut descendre encore et encore la vitesse. 


              Puisque le gouvernement fait maintenant campagne sur un argument mi-sérieux et mi-puéril (à 80 on freine 13 mètres plus court), pourquoi ne pas donner la liste complète des distances de freinage aux autres vitesses en suivant la même loi, basée sur une décélération de moins 5 m/s² :

              Par rapport à 90 km/h :

              à 80 on gagne 13 mètres
              à 70 on gagne encore 10,50 mètres de plus
              à 60 on gagne encore 10 mètres 
              à 50 on gagne encore 8,50 mètres
              à 40 on gagne encore 7 mètres
              à 30 on gagne encore 5 mètres
              à 20 on gagne encore 4 mètres
              à 10 on gagne encore 3 mètres

              les mètres étant arrondis au plus proche à chaque fois. 





              • Clark Kent Clark Kent 22 juin 10:19

                @cassini

                et à 0, il n’est pas exclu qu’une météorite tombe sur ta bagnole ou qu’un train de marchandises déraille et tombe du viaduc qui passe au-dessus du parking où ru vies de garer ta bagnole avec ton bébé dedans !

                Chienne de vie !

              • bob14 bob14 22 juin 10:36

                @cassini....heu la distance de freinage dépend surtout de la voiture..de son poids et du genre de système de freinage..Votre tableau ne montre RIEN.. smiley


              • cassini 22 juin 10:59

                @bob14


                dépend de la voiture....de son poids.... du genre de système de freinage.... ne démontre RIEN smiley

                J’ai précisé que le gain de 13 mètres de distance de freinage entre 90 et 80 m/h découle d’une loi de décélération constante sous moins 5 m/s². Quelques connaissances de physique quantique et un prix Nobel permettent de le déduire des ces trois chiffres donnés par le gouvernement.

                Que vous soyez un nigaud n’est pas une nouveauté. Ne relâchez pas l’effort ! C’est en principe les cornichons comme vous qui emportent l’adhésion de l’opinion. 

              • bob14 bob14 22 juin 11:01

                @cassini......Touché..coulé..bouffon smiley


              • cassini 22 juin 11:08

                @cassini


                Ajoutons que mon tableau permet de voir comment le gouvernement en permettant 80 km/h alors qu’il y a énormément de mètres de distance de freinage à gagner en descendant encore, abandonne encore un grand nombre d’enfants à la folie meurtrière des automobilistes. 

              • Attila Attila 22 juin 12:39

                @cassini
                Le magazine « Échappement » avait effectué toute une série de tests de freinage avec une voiture a grande diffusion, en montant tous les pneumatiques courants dans le commerce. Résultat :
                La différence de distance de freinage à 80 km/h entre le pneumatique qui freine le moins et celui qui freine le plus était égal à la longueur de la voiture, soit environ 4,40 mètres. Et les pneumatiques qui freinent le mieux ne sont pas forcément les meilleurs pneumatiques car ils peuvent avoir des lacunes dans d’autres fonctions (par exemple : aquaplaning).
                De plus, sur la pluie ou la neige, les distances de freinage s’allongent beaucoup plus que cela.
                Cet argument de la distance de freinage pour tenter de justifier l’abaissement de la vitesse, c’est de la foutaise ! En formation à la conduite après le permis, on nous apprend que la distance de freinage, on doit l’avoir dans notre regard de façon à ajuster notre vitesse en fonction de la visibilité.

                .


              • nono le simplet nono le simplet 22 juin 13:32
                @cassini
                toujours dans tes calculs de classe secondaire ? tu veux repasser le bac ou impressionner les faibles en maths ?  smiley

              • cassini 22 juin 15:46

                @Attila

                Je ne vous contredirai pas. Il est évident que tout calcul de freinage comparé à un autre l’est toutes choses égales par ailleurs. 


              • zygzornifle zygzornifle 22 juin 19:48

                @cassini


                 ces chiffres ne fonctionnent pas pour les voitures bélier ni les camionnettes comme lors du carnage de Nice .....

              • Garibaldi2 23 juin 03:06
                @Attila

                Plus de 50 ans d’expérience vous confirment que le meilleur moyen de freiner à temps c’est d’anticiper et donc de regarder loin devant soi, et d’observer la conduite des autres pour détecter rapidement le crétin qui va déboîter sans clignotant !

              • nono le simplet nono le simplet 23 juin 08:38

                @cassini

                Il est évident que tout calcul de freinage comparé à un autre l’est toutes choses égales par ailleurs.

                donc sans intérêt en l’occurrence ...
                il y a tellement de facteurs qui entrent en jeu sur une distance de freinage comme le revêtement du sol, son état, bon ou mauvais, sec ou mouillé, la qualité et l’état des freins, des pneus, la charge de la voiture ...
                une même voiture avec un seul passager sur un revêtement rugueux et en côte, même légère mettra trois fois de distance à stopper que le même véhicule avec 4 passagers en descente sur un revêtement lisse ... et encore si la route est sèche ...
                le conducteur doit avoir une vitesse adaptée à tous ces facteurs ... et c’est parfois à moins de 80 km/h pour rouler en sécurité « relative » mais acceptable...

              • cassini 23 juin 09:50

                @nono le simplet


                nono, garibaldi, attila, etc. : flagrant délit d’ergotage et de pseudo-argumentation promise à l’échec. Au-delà de la question de la voiture et de sa vitesse, vous donner un bon exemple de ce qu’il est vain de faire en général dans un débat. 

                Je suis mécontent de la réduction à 80, mais je n’emploierai pas des arguments à côté. 

                Ce n’est pas la peine de parler si c’est pour dire qu’une voiture avec de bons freins, de bons pneus, un bon conducteur, une bonne route, s’arrêtera plus court en montée qu’une voiture avec de mauvais pneus, freins, conducteur, et dans une descente. 

                Si c’est pour dire en plus qu’il faut regarder devant soi et toujours rouler à la vitesse appropriée, c’est encore mieux : c’est nier le problème. C’est supposer des conducteurs excellents pour lesquels le code de la route est même inutile, sauf pour juste dire de rouler à droite. 

                Quand on prend une mesure de portée générale, on sait qu’elle affectera tous les modes de conduite, les bons et les mauvais, et qu’au total on aura un gain sur chacun, même s’il n’est pas identique. On table sur le gain moyen. D’où mon toutes choses égales par ailleurs.

                Alors si je dis à Edouard : « la vitesse limite est un compromis entre sécurité et utilisabilité, et je ne veux pas moins de 90 car tel est mon goût », il ne peut rien me répliquer si ce n’est « mon goût est pour 80 et c’est moi le chef ». 
                Si je lui dis : « ah oui mais je freine plus court à vingt ans avec une bonne voiture qu’une vieille personne décrépite dans une poubelle », il se foutra de ma gueule. 




              • cassini 23 juin 09:51

                @cassini


                « vous donneZ » smiley

              • Attila Attila 23 juin 11:06

                @Garibaldi2
                Exactement. Ainsi que de repérer tous les obstacles qui nous masquent la visibilité en se posant toujours la question : qu’y a t-il derrière cet obstacle ? On doit conduire avec sa tête.

                .


              • Attila Attila 23 juin 11:18

                @cassini
                " Si c’est pour dire en plus qu’il faut regarder devant soi et toujours rouler à la vitesse appropriée, c’est encore mieux : c’est nier le problème. C’est supposer des conducteurs excellents pour lesquels le code de la route est même inutile, sauf pour juste dire de rouler à droite. ",
                Argument totalement faux.
                La vitesse appropriée dépend de l’ensemble des facteurs : le véhicule, le conducteur, la route, la circulation, la météo, etc. Chacun s’adapte à sa situation et à ses possibilités : c’est un choix politique, un choix de société.
                Je ne veux pas de votre société ni de vos valeurs de merdre et je combat pour que vous ne nous les imposiez pas.

                .


              • cassini 23 juin 12:32

                @Attila


                Je ne veux pas de votre société ni de vos valeurs de merdre et je combats...

                C’est marrant : j’ai dit que je ne voulais pas du 80. 
                Seulement, je ne vaux rien en politique : pour réfuter quelque chose, je prends garde à ne pas user d’arguments bidons. Alors je suis mal vu !

              • nono le simplet nono le simplet 23 juin 13:38

                @cassini

                je prends garde à ne pas user d’arguments bidons.
                 smiley
                justement si, tes arguments, outre leur cynisme, sont bidons ...

                tu aurais dit :
                « je suis opposé à cette mesure parce qu’elle est générale sans tenir compte de la nature des routes, de leur état ... et je préfèrerais qu’une limitation à 80 et même à 70 soit effectuée et signalée sur des routes où rouler à 90, même dans de bonnes conditions météo, reste dangereux, soit une grande partie des petites routes de campagne, étroites, en mauvais état, avec une mauvaise visibilité ... une limitation dans les zones à fort taux d’accidents ... et j’aimerais que la prévention routière fasse une campagne pour appeler les conducteurs à mettre leur clignotants, à ralentir quand leur voiture est lourdement chargée ou par mauvais temps, que la limitation de vitesse n’est qu’un indicateur ...de plus, la limitation à 80 existe déjà sur tout le réseau ... par temps de pluie mais peu de gens la respectent ... sûrement parce que les radars ne sont pas équipés pour en tenir compte ... »


                là, oui, tu aurais avancé des arguments autres que bidons ...

              • cassini 23 juin 13:51

                @nono le simplet


                arguments bidons

                Forcément ; ce ne sont pas les vôtres. 
                Et comment les appelleriez-vous si c’était en plus un sujet atomique !
                En gros vous accumulez les vœux pieux. J’ai argumenté ; j’arrête là. 

                arguments cyniques 

                En politique, en sciences humaines, les arguments sérieux sont souvent cyniques, apparaissent souvent odieux. Les humains se cherchent constamment de bonnes raisons pour mal faire ; mettre à nu leurs intentions sous-jacentes leur insupporte. Un politique lucide qui ne camoufle pas sa pensée n’ira pas loin. 

              • Attila Attila 24 juin 01:28

                @cassini

                " En politique, en sciences humaines, les arguments sérieux sont souvent cyniques, apparaissent souvent odieux. Les humains se cherchent constamment de bonnes raisons pour mal faire ; mettre à nu leurs intentions sous-jacentes leur insupporte. Un politique lucide qui ne camoufle pas sa pensée n’ira pas loin. "
                Merci de reconnaître que la limitation de vitesse a des motivations autres que la sécurité et tous les motifs affichés : le racket des automobilistes et leur soumission.
                .

              • cassini 24 juin 09:56

                @Attila

                Merci de reconnaître.....

                Merci de rien ; ce n’est pas ce que j’ai dit. 
                En particulier je tiens l’argument financier pour le plus nul et donc le plus vain à opposer. C’est de la conversation de pilier de bistrot, chose que le bonhomme Edouard n’est pas. 

                Quand je dis que les humains se cherchent de bonnes raisons pour mal faire, je ne pensais pas moins aux automobilistes argumentant de façon débile qu’au gouvernement. 


              • nono le simplet nono le simplet 24 juin 12:11

                @cassini

                Forcément ; ce ne sont pas les vôtres.
                j’avoue ne pas avoir cherché tes arguments « sérieux » pendant des heures mais je ne vois que ton tableau de distances ... bon, tu considères peut être que c’est du sérieux mais par un mécanisme qui m’échappe ... je comprends en gros : « pourquoi 80 ? pourquoi pas 70 ou 60 ? » et franchement je trouve ça nul smiley

              • Attila Attila 25 juin 13:34

                @cassini
                « Par rapport à 90 km/h :


                à 80 on gagne 13 mètres
                à 70 on gagne encore 10,50 mètres de plus
                à 60 on gagne encore 10 mètres 
                à 50 on gagne encore 8,50 mètres
                à 40 on gagne encore 7 mètres
                à 30 on gagne encore 5 mètres
                à 20 on gagne encore 4 mètres
                à 10 on gagne encore 3 mètres »
                J’ai cru que c’était du second degré. Erreur.
                En fait, la logique de votre message est que le risque vient du mouvement. Ne bougeons plus, donc !

                .

              • flourens flourens 22 juin 10:29

                toute la discussion tourne autour de « la vitesse tue », et c’est indéniable, mais le gouvernement le plus libéral depuis des lustres doit penser que la vitesse tue seulement dans le public mais pas dans le privé, en effet pourquoi ne baisse-t-il pas la vitesse sur autoroute dans les mêmes proportions ???? c’est à dire 115 km/h, oui pourquoi, on sait que les accidents sont moins nombreux sur autoroute par rapport au nombre de voitures mais on sait aussi qu’ils sont plus mortels, à cause de la vitesse, alors pourquoi le gouvernement n’applique pas ses sages préceptes aux autoroutes, donc au privé, pour pas leur faire de peine, pour accentuer la concurrence déloyale et faussée, enfin quelle raison, et pourquoi ce simple fait n’est JAMAIS abordé dans les médias, il ressort une chose, la limitation à 80 est idéologique, si quelqu’un veut prouver le contraire j’attends ses arguments, bon courage


                • Garibaldi2 23 juin 03:07
                  @flourens

                  Vous êtes bien cruel !

                • velosolex velosolex 22 juin 10:30

                  « Tout accroissement de vitesse entraîne indéniablement un surcoût écologique... ; »

                  Votre argument tiendrait s’il s’agissait de faire descendre la vitesse de 110 à 90. Elle est inepte quand à la même logique du 90 à 80. Au contraire quand on descend ce seul la consommation repasse à la hausse, car le produit de l’énergie n’est plus en adéquation avec la puissance requise. De la même façon, les freins vont être bien plus sollicités.
                  Il ne s’agit pas de gagner dix minutes ou non, mais d’avoir un « train naturel », sans excès aucun, et peur permanente de se faire avoir dans cette société de la surveillance, accompagnée de voitures banalisés, qu’aucun pays en Europe n’a envisagé, dans une recherche éperdue du fric, dans lequel l’argument sécuritaire est un leurre. Comme le disent nombre d’élus, beaucoup de gens dans ce pays pensent que les limitations doivent être adaptés, et que dans certaines portions même le 80 devrait être abaissé à 50 ou 60. Il n’en est pas de même ailleurs, c’est tout, sauf à vouloir faire du chiffre. Aucune étude sèrieuse ne cautionne que le recul du 90 à 80 apporte une amélioration. Donc, à mon sens, vous passez à coté du débat, en le caricaturant, dans la moulure du gouvernement, qui amalgame les opposants à des irresponsables, fous de vitesse, refusant de se coucher devant la grosse couleuvre de l’argument sécuritaire, un slogan qu’on sort quand le profit est envisageable à un changement, et qu’on oublie quand sa politique représente un coût, comme dans les hôpitaux, où depuis janvier, 100 000 personnes se sont entassés dans les couloirs des urgences. Le premier ministre sans doute n’est pas au courant !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès