• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > “Fake news” ou fausses nouvelles ?

“Fake news” ou fausses nouvelles ?

La mode est à la dénonciation des “fake news” (ça se dit fausses nouvelles en français, mais dit en anglais ça fait sérieux), qui auraient envahi l’Internet et les réseaux sociaux. La presse et la télé prétendent avoir découvert la chose et alertent contre un tsunami de mensonges. Mais au fait, qui sont ceux qui publient des fausses nouvelles ?

La mode est à la dénonciation des “fake news” (ce qui se dit fausses nouvelles en français, mais fake news ça fait nouveau et plus sérieux parce que c’est en anglais !), qui auraient envahi l’Internet et les réseaux sociaux. La presse et la télé prétendent avoir découvert la chose et ils nous alertent contre ce nouveau cataclysme. Mais rappelons une évidence : les fausses nouvelles existaient déjà, bien avant l’existence des réseaux sociaux. Et c’est justement la presse qui les publiait !!! “Quand on veut grimper au cocotier, il faut avoir le cul propre !” dit un proverbe antillais… C’est pourquoi depuis des lustres, dans la langue du journalisme, on appelle canard un bobard présenté avec un air de vérité, assorti parfois de dissertations historiques ou scientifiques pour enjoliver la tromperie. Entré dans le langage courant, “canard” désigne une fausse nouvelle.

Sans remonter aux calendes de l’histoire de la presse (et notamment pendant les deux guerres mondiales et les guerres coloniales où les fausses nouvelles étaient …légion), voici quelques exemples tirés de la période récente. Et comme “fake news” appartient au vocabulaire anglo-étatsunien, commençons par là…

> En mai 2003, le New York Times repentant, reconnaissait qu’un de ses journalistes du nom de Jayson Blair avait falsifié “au moins 36 des 73” articles qu'il avait écrits depuis son affectation à la rédaction nationale en octobre. Pire, selon les aveux du journal, la tromperie portait sur plus de 600 articles rédigés par Jayson Blair depuis son entrée au journal en 1999. Rien que de fausses nouvelles.
Une autre journaliste, du Washington Post cette fois, Janet Cook, remportait le prix Pulitzer en 1981 (le plus grand prix de journalisme aux USA) pour un reportage 100% bidon ! Le reportage était une fausse nouvelle.
En 1990, la jeune Nayirah, âgée de quinze ans, venait témoigner devant la Chambre des Congrès étatsunienne des horreurs perpétrées par les Irakiens envahisseurs du Koweït. Sa description de l’attaque d’un hôpital où elle était bénévole, par les soldats Irakiens, assassinant plus de 300 bébés, a fait la une des journaux cette année là. Du coup, Saddam Hussein est devenu le “Boucher de Bagdad”. Mais ce “témoignage”, argument numéro un des dirigeants étatsuniens pour attaquer le dictateur irakien était un coup monté ! Il avait été cuisiné par une firme de communication qui avait obtenu un juteux contrat chiffré en millions de dollars pour former la fille de l’ambassadeur du Koweït à Washington, Nayirah al Sabah, à répéter cette histoire. Les médias unanimes avaient répandu cette fausse nouvelle.
Autre argument massue pour déclencher l’invasion de l’Irak, les “armes de destruction massive” et l’anthrax mortel de Saddam Hussein ont fait la une des journaux et des plateaux des télévisions. Fausse nouvelle.
Revenons en France le 28 février 2015, lorsque l'AFP annonce officiellement la mort de Martin Bouygues, information reprise à la radio. Fausse nouvelle.
Une campagne médiatique fait grand bruit en 2004 suite à la pétition rédigée par Élisabeth Badinter et Fadela Amara publiée par le l’hebdomadaire “Elle” du 25 octobre :”Non à la lapidation de Jila Izadi, petite iranienne de 13 ans. De la rapidité et de l’ampleur de nos protestations dépend sa survie”. Quelques semaines plus tard, le ministère français des Affaires étrangères dément les informations sur la condamnation à la lapidation de Jila Izadi. Fausse nouvelle.
À l’occasion de la guerre russo-géorgienne, “Le Monde” publie un article »de Bernard-Henri Levy en août 2008 . De nombreux témoignages de personnes ayant vécu les évènements attestent que les faits racontés par BHL ont été inventés, en particulier son déplacement dans la ville de Gori “en proie aux flammes”, alors qu’il n’y avait pas mis les pieds. Fausse nouvelle.
En première page, le 1er juin 2011, Le Figaro annonce “La France accuse Kadhafi d’avoir tué 10.000 libyens”, une information qui sera démentie à la radio le jour même parAlain Juppé, Ministre des affaires étrangères. Fausse nouvelle.
En 2016, les médias rapportent cinq intrusions d’avions militaires russes, toutes à plus de cent kilomètres des côtes françaises. Or d'après la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer l'espace aérien d'un État s'étend jusqu'au dessus de la mer territoriale, soit à vingt kilomètres des côtes. Au delà, un avion militaire est… dans l'espace aérien international et a le droit d'y être ! Donc, les Russes n'ont à aucun moment pénétré dans l'espace aérien français. Fausse nouvelle.

> Arrêtons la triste énumération de ces canards et venons en aux “fake news” dont on nous rebat les oreilles.
Pris d’une belle intention vertueuse, Le Monde avec son outil baptisé “Decodex”, vient d’établir un classement des sites web fréquentables avec lequel il dénonce les sites colporteurs de “fake news” ou complotistes. Évidemment, les sites du groupe “Le Monde” et de ses partenaires commerciaux sont jugés purs et sans taches. Quand à ceux qui ont émis des critiques sur le quotidien, ils sont classés mauvais. Une manière de discréditer les concurrents et de jeter l’opprobre sur le web et les réseaux sociaux, coupable de tous les maux. Dans Antipress numéro 24, Slobodan Despot interroge : ce travail est-il fondé sur une analyse des milliers de pages publiées (un travail titanesque) ou est-il basé sur des algorithmes fournis par Google dans le cadre d’un accord commercial ?
La même chose ou à peu près se déroule aux États Unis où le Washington Post publie les dénonciations d’une nouvelle organisation obscure, un site anonyme appelé PropOrNot. Il stigmatise des dizaines de sites d’actualités nationaux qui critiquent la politique étrangère des États-Unis et seraient des colporteurs de la propagande russe.
La Commission européenne a prévenu Facebook et d'autres réseaux sociaux qu'ils devront éliminer les “fake news”. S'ils s'y refusent, ils devront en assumer les conséquences, affirme le Financial Times. Les réseaux sociaux semblent de plus en plus inquiéter les dirigeants européens, qui accentuent leurs pressions sur les différents médias, allant jusqu'à évoquer une menace pour la démocratie.
Le président du Parti social-démocrate allemand (SPD), Thomas Oppermann, a demandé que les géants des réseaux sociaux comme Facebook soient obligés de retirer les “fausses informations et les posts illégaux” dans les 24 heures sous peine d’amendes allant jusqu’à 500 000 euros.
Le 18 février, l’Otan par la voix du président du NATO Military Committee, le Général Petr Pavel, y va de son couplet en dénonçant les “fake news” russes.
On a appris récemment que Facebook projette d’intervenir pour classer les messages les plus vus, afin d'étouffer les informations jugées comme fausses (ça s’appelle manipuler, en bon français). Facebook mettra en place une fonction de dénonciation pour que des utilisateurs puissent signaler les contenus qu'ils jugeront faux. Puis Facebook transférera les messages dénoncés à un échantillon de personnes nommées “fact-checkers” (en français vérificateurs, ou encore comité de censure) pour la circonstance. Navigant entre entre vraies/fausses et fausses/vraies nouvelles, conspirationnisme, propagande gouvernementale, puritanisme et bien pensance, Facebook prétend devenir le super héros de la vérité vraie. Google n’est pas en reste et, avec son “News Lab”, se trouve déjà sur la ligne de départ.

> Comme moi, vous aurez remarqué la concordance de ces intentions vertueuses. Mais rassurez-vous, ça n’a rien d’un complot, ces gens là font seulement leur boulot ! Car ce qui déplaît à ces bons apôtres, c’est que les gens se parlent et expriment leur opinion ou leurs doutes (voire des bêtises ou des rumeurs), et c’est ce qu’ils font en bavardant dans la rue, au café, au boulot. Et ils font ça depuis belle lurette, et ils continuent sur leurs blogs ou les réseaux sociaux. On appelle ça la liberté de pensée, et la liberté d’exprimer librement son opinion ! Maintenant que la presse d’opinions est réduite à une poignée de journaux, il reste à domestiquer l’Internet. Aux yeux de certains, c’est une prochaine étape, il faut qu’un ministère de la Vérité (comme dans le cauchemardesque “1984” de George Orwell) normalise, réglemente, interdise. En un mot : leur rêve c’est le retour de la censure ! Non, tu n’es pas un citoyen, tu es un sujet, alors ferme la !

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Clark Kent Jeussey de Sourcesûre 28 février 2017 08:20

    Tout est bien expliqué dans ce livre : Propaganda, paru en 1928, réédité récemment.

    « LE manuel classique de l’industrie des relations publiques », selon Noam Chomsky. Véritable petite guide pratique écrit en 1928 par le neveu américain de Sigmund Freud, ce livre expose cyniquement et sans détour les grands principes de la manipulation mentale de masse ou de ce que Bernays appelait la « fabrique du consentement ».
    Comment imposer une nouvelle marque de lessive ? Comment faire élire un président ? Dans la logique des « démocraties de marché », ces questions se confondent.
    Bernays assume pleinement ce constat : les choix des masses étant déterminants, ceux qui viendront à les influencer détiendront réellement le pouvoir. La démocratie moderne implique une nouvelle forme de gouvernement, invisible : la propagande. Loin d’en faire la critique, l’auteur se propose d’en perfectionner et d’en systématiser les techniques à partir des acquis de la psychalanyse.
    Un document édifiant où l’on apprend que la propagande politique au XXe siècle n’est pas née dans les régimes totalitaires mais au cœur même de la démocratie libérale américaine. 


    • gilbert18 gilbert18 28 février 2017 11:37

      @Jeussey de Sourcesûre
      Excellente référence ! Une lecture à conseiller.


    • soi même 28 février 2017 14:29

      @gilbert18 dans le même registre : Tchakhotine_Serge_- Le viol des foules par la propagande politique.

      (

      Description
      «  Le viol des foules par la propagande politique » est l’ouvrage le plus complet jamais publié à ce jour sur les techniques de manipulation des masses par la propagande. Méthodique, dense, abondamment documenté, cet ouvrage donne toutes les clés permettant de comprendre comment le pouvoir politique, en démocratie comme en dictature, peut guider l’opinion publique aussi imparablement qu’un caniche au bout d’une laisse. Il énumère avec un grand luxe de détails les nombreux ressorts dont dispose la propagande politique : l’intimidation par les symboles, les saluts et les gestes symboliques, la musique, les rassemblements immenses, les mots d’ordre et les slogans, l’efficacité de leur répétition à l’infini. Pour aboutir à ses conclusions, son auteur, Serge Tchakhotine, s’est appuyé sur les travaux de Gustave Le Bon, de son maître Pavlov, des behavioristes, mais aussi sur sa connaissance et son expérience personnelle de la propagande. Tchakhotine n’est en effet pas seulement un théoricien, c’est également un militant engagé qui a tenté de contrer la propagande hitlérienne en Allemagne pendant la montée du nazisme. C’était le chef de la propagande au « Front d’Airain » (Eiserne Front). Contre l’opinion de la direction de son parti, il a mis en œuvre des techniques de contre-propagande d’une grande efficacité : contre slogans (freiheit !), épigrammes, contre symboles (les 3 flèches), manifestations savamment organisées et mises en scène. Les zones où ces techniques ont été mises en œuvre sont celles ou le parti nazi a enregistré ses scores les plus faibles. Qui sait si soutenues, multipliées, et étendues à l’ensemble du pays, elles n’auraient pas changé le cours de l’histoire ? L’histoire de la parution de ce livre n’est pas banale non plus. Lorsqu’il reçoit les premières épreuves de l’édition française de son livre, qui paraît deux mois avant le déclenchement de la guerre, il a la surprise de se rendre compte que tous les passages désagréables à Mussolini et à Hitler y ont été supprimés ! La dédicace dont il l’avait accompagnée : « Je dédie ce livre au génie de la France à l’occasion du 50ème anniversaire de sa Grande Révolution. » a également disparu. Il découvre ensuite que cette censure vient du ministère des affaires étrangères, dirigé alors par George Bonnet. Pour la dédicace à la Révolution Française, on lui explique que c’est « démodé », en plein 150ème anniversaire ! En Allemagne le livre est interdit en 1940. Réédité et augmenté en 1952, le livre de Serge Tchakhotine, 61 ans plus tard, n’a pas pris une ride, et l’on peut d’autant plus regretter qu’il ne soit pas plus lu, connu, et débattu, qu’à l’inverse il constitue une référence majeure, quasiment un manuel, pour les ingénieurs sociaux, spin doctors, et propagandistes aujourd’hui. Destiné à prévenir les foules du viol dont elles sont victimes par la propagande politique, il a plutôt servi jusqu’à maintenant à rendre encore plus efficaces les systèmes de manipulation et de mensonge organisés, en particulier dans les démocraties occidentales. )

    • lejules lejules 28 février 2017 15:23

      @Jeussey de Sourcesûre

      propaganda est un de mes livres de chevet. votre résumé est excellent.

      pour moi la fabrique du consentement ne peut exister dans une véritable démocratie. par contre elle est indispensable dans une oligarchie financière (une ploutocratie) ou ce qu’elle est devenue une kleptocratie c’est a dire un gouvernement tenu par la mafia.

    • GetREDy 1er mars 2017 15:26

      @lejules


      Une mafia qui aujourd’hui a des ramifications au niveau international, dont l’axe de la politique de notre monde contemporain a été modelé pour en épouser le fonctionnement, et dont le Patron des Patrons n !était autre que l’illustre Meyer Lansky, également surnommé « the Brain », « the Mastermind of the Mob », ou bien encore « theGanglang Finance Chairman ».

      La base de notre société actuelle, dominée par la corruption et le crime organisé a été fondée par l’unification, puis la dilution, de différentes corporations pour en arriver a celle qui occupe la place aujourd’hui.

    • Alren Alren 5 mars 2017 16:17

      @Jeussey de Sourcesûre

      Un document édifiant où l’on apprend que la propagande politique au XXe siècle n’est pas née dans les régimes totalitaires mais au cœur même de la démocratie libérale américaine.


      Quelle démocratie libérale américaine ?

      Il n’y en a jamais eu au sens que le système tolère le moindre socialisme ainsi qu’une égalité vraie parmi les citoyens riches ou pauvres. Le maintien durant de longues années de l’esclavage noir en est une preuve indirecte. Il n’a été abrogé par une terrible guerre civile que quand le Nord a eu besoin d’une main d’œuvre industrielle, incompatible avec le statut d’esclave.

      Les juges et les policiers (shérifs) élus par ceux qui savaient l’importance de voter, les notables rendaient une justice et exerçaient une police tout entières dans l’intérêt de leurs électeurs.

      Les immigrants venus d’Europe avec des idées avancées furent réprimés avec sauvagerie notamment dans les années 1880 où ils ont été écrasés par le « talon de fer » que dénonçait Jack London, les assassinats ostensibles perpétués par les tueurs de l’agence Pinkerton.

      Si Google ou Facebook ou Twitter acceptaient, pour ne pas payer des amendes infligées non par un tribunal mais par des « groupes » indéterminés, (dépositaires de quelle autorité publique ?) de censurer des textes, ils seraient abandonnés aussitôt par la majorité des abonnés et perdraient les milliards de dollars de publicité qui est liée à la fréquentation de leurs sites.

      Il est clair qu’une armée de leurs avocats feraient des procès contre les États couvrant ces pratiques à l’évidence abusives et qu’ils les gagneraient.

      D’autre part, internet étant mondialisé, il ne fait aucun doute que des substituts insaisissables basés dans des pays inaccessibles (la Russie ?) apparaîtraient qui seraient fréquentés aussitôt par les internautes de la liberté d’expression.

      On n’a pas pu empêcher autrefois que le livre imprimé permette aux esprits d’échapper à la censure par l’ignorance des pouvoirs régaliens et religieux en place. On ne pourra pas non plus empêcher qu’internet révolutionne la communication entre les gens.


    • rogal 28 février 2017 09:47

      Bonne description du DÉCORTEX. La liste n’est évidemment pas exhaustive.


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 février 2017 10:40

        DECONEX s’est tiré une balle dans le pied en publiant la liste des vilains sites complotistes qu’il ne faut absolument pas fréquenter...

        Du coup, les internautes qui ne connaissaient pas ces sites se sont précipité, Jacques Sapir, l’un des heureux bénéficiaires de leur pub involontaire, en rigole encore !


        Mais il y a aussi grave que les fausses nouvelles, il a ce que Berruyer appelle : « les NO NEWS ! » Les infos complètement passées sous silence, car trop dérangeantes.
        Les médias peuvent ainsi cacher qu’à Mossoul, l’armée irakienne est confrontée aux mêmes prises d’otages qu’à Alep. Les morts de civils à Alep étaient des crimes de guerre attribués à Poutine et à Assad. Pour Mossoul, c’est NO NEWS....  !

        Flynn a discuté avec les Russes, avant l’installation de Trump à la Présidence des USA : horreur et damnation ! Quand c’était le Sénateur Obama ou Nancy Pelosi qui faisaient pareil , c’est NO NEWS !

        Ou ignorer pendant 10 ans un Parti politique, comme l’ UPR, 5e Parti de France. Le Journal le Monde ne connaît pas l’ UPR, mais vient plusieurs fois par jour sur son site !
        Mais l’UPR, c’est NO NEWS !

        • rogal 28 février 2017 13:38

          @Fifi Brind_acier
          ’’NO NEWS’’ en franglais. En français : silence, omission, occultation...


        • Armelle Armelle 28 février 2017 13:39

          @Fifi Brind_acier bonjour !!!

          ...Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets...

          Avouez que quelque chose est à changer dans le mode de communication de l’UPR. Ce que je ne parviens décidément pas à comprendre c’est cette attente. C’est comme si l’UPR attendait qu’un jour les médias se bougent pour enfin en parler ! Mais pourquoi le feraient-il demain, après demain si rien ne change dans votre formation ?
          Vous voyez, je n’ai rien contre l’UPR, loin de là, je saurais même apprécier le coté « alternative » pour enfin remplacer « l’alternance », et comme j’aime bien me faire avocate du diable, surtout quand rien de ce qui est proposé ne me satisfait (et c’est peu dire) donc sans parti pris, et que mes idées ne seront représentées que dans mille ans peut être vu l’entêtement du peuple, et bien je prends un malin plaisir à observer, de loin, et dire ce que je pense être une faille. Oui les mêmes causes produisent tjrs les mêmes effets...
          Faites porter et vivre votre mouvement par une figure connue du peuple et vous verrez, l’UPR décollera
          Votre chef Fifi, votre chef !!! il n’enfonce pas la porte, il est aussi statique que son huisserie !!!
          Mais j’admire votre pugnacité, vraiment !!!


        • LE CHAT LE CHAT 28 février 2017 15:12

          @Armelle

          voilà ! l’ UPR aurait du recruter Macron avant qu’il se mette en marche ! smiley smiley  smiley

          parti de rien et au dessus de 20 % dans les sondages au bout de 6 mois alors qu’Assellineau n’atteint pas les 0.5% au bout de 10 ans !

          vraiment un erreur de casting !


        • Armelle Armelle 28 février 2017 15:31

          @LE CHAT
          ...Ou une erreur tout court !


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 février 2017 19:06

          @Armelle
          La censure politique, c’est une violation de l’article 4 de la Constitution, et cela devrait concerner chaque citoyen, comme la négation du résultat du referendum de 2005 : Article 4 de la Constitution :

          « Les partis et groupements politiques concourent à l’expression du suffrage. Ils se forment et exercent leur activité librement. Ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie.

          Ils contribuent à la mise en œuvre du principe énoncé au second alinéa de l’article 1er dans les conditions déterminées par la loi.

          La loi garantit les expressions pluralistes des opinions et la participation équitable des partis et groupements politiques à la vie démocratique de la Nation. »


          Ne croyez pas que l’UPR ne fasse rien, de nombreuses fois Asselineau s’est adressé au CSA, censé assurer l’application de l’article 4. En pure perte. Chaque communiqué de presse de l’ UPR est envoyé depuis 10 ans à des milliers de journalistes, qui connaissent très bien l’ UPR ! Des articles de presse paraissent dans les journaux de province (sauf dans Sud Ouest !) . Asselineau est invité dans de nombreuses radios locales, mais pas dans les médias dominants.

          Pour l’instant, ce n’est pas trop gênant, l’ UPR se développe sur Internet et la censure a l’effet inverse de celui souhaité, comme DECONEX....

          Mais la Loi Urvoas va modifier les temps d’accès des candidats aux médias, un hasard, sans doute ...



        • Armelle Armelle 28 février 2017 20:31

          @Fifi Brind_acier
          Mais alors pourquoi nos garants de la constitution n’agissent pas au regard de cette violation ? Serait-ce parce que ces fameux garants font eux-mêmes partie des formations leaders qui ne veulent surtout pas voir l’UPR pointer son nez ?
          Mais quand bien même, il y a le constat, qui manifestement est sans appel, puis le recours auprès du conseil constitutionnel, , NON ? Quitte à passer par une pétition citoyenne !!!
          C’est en cela que j’ai de la peine à croire que tout ait pu être fait pour que ce parti sorte la tête de l’eau. J’avoue volontiers que si le FN est utile pour faire élire « l’autre » au deuxième tour, on ne voit pas effectivement quel intérêt pourrait en tirer nos dinausaures UMPS, mais puisqu’il y aurait aucun subterfuge, la partie serait plutôt belle de faire valoir la volonté du peuple, qui ne peut être ignorée !!!
          Alors bon courage...
           


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 février 2017 22:02

          @Armelle
          Pffftttt, ils s’en foutent à un point qui vous donne une idée de l’infini... !

          La Constitution a été modifié 24 fois, en particulier pour en faire disparaître tout ce qui touchait à la souveraineté et la rendre compatible avec les Traités européens ... Sarkozy a aussi supprimé de la Constitution le crime de Haute trahison, juste avant sa forfaiture sur le referendum de 2005... et Hollande s’est bien gardé de l’y remettre... Les divers Partis politiques sont tous favorables à ce que la France soit une colonie de l’ Europe et de l’ Empire américain ..., alors le respect de la Constitution, c’est leur dernier souci !

          Si de Gaulle revenait aujourd’hui, il n’aurait pas accès aux médias non plus !
          C’est Internet qui fait office de radio Londres ...


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er mars 2017 09:03

          @rogal
          Ou plus simplement : censure !


        • GetREDy 1er mars 2017 15:52

          @Fifi Brind_acier


           Et pourtant ils auraient du s’en douter en prenant pour exemple « l’affaire Dieudonné ». qui, avec tout le buzz qu’elle aura suscitée, allant jusqu’á faire convoquer le Conseil d’Etat, lui aura fait une pub inespérée pour voir finalement les salles de ses spectacles comblées et á guichets fermés.

          A l’inverse pour ce qui est de DECODEX, on n’ira point s’en plaindre. smiley 

        • foufouille foufouille 28 février 2017 11:14

          sans oublier les versions des faits vu de droite ou de gauche.
          sur le net, les hoax sont assez persistants tout de même.


          • gilbert18 gilbert18 28 février 2017 11:35

            @foufouille
            « Sur le net », est une généralisation que je ne partage pas. Cela signifierait que chacun d’entre nous explorerait « tout le net » et y rencontrerait les bobards dont nous parlons. Cette formule sert d’argument à ceux qui voudraient « réguler » l’information et l’expression des opinions. Or, nous n’avons ni le temps ni l’envie de balayer tout le net, chacun d’entre nous choisit, bien ou mal mais librement, ses lectures. (Pour ma part, je « fréquente » des sites que j’ai choisis et je n’y trouve pas ces bobards). Mais d’accord avec vous pour constater que le phénomène, même limité, persiste. Je dirais que c’est comme dans la rue ou ailleurs : il y a des gens qui disent des mensonges ou d’autres qui croient au complot des martiens. Faut-il pour cela leur interdire de s’exprimer ? smiley


          • foufouille foufouille 28 février 2017 13:32

            @gilbert18
            tu cherches la source de tes informations ?
            c’est souvent le cas pour l’écologie ou les médicaments.


          • petit gibus 28 février 2017 11:28
            Sur A/V personne ne connaît Fifi Brind_acier

             c’est NO NEWS !

            Elle est censurée smiley smiley smiley smiley



            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 février 2017 19:12

              @petit gibus
              Au lieu de ricaner, la censure devrait vous alerter sur l’état de la démocratie...
              Vous souvenez du poème du Pasteur Martin Niemöller  ?

              Quand ils sont venus chercher les communistes,
              Je n’ai rien dit,
              Je n’étais pas communiste.

              Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
              Je n’ai rien dit,
              Je n’étais pas syndicaliste.

              Quand ils sont venus chercher les juifs,
              Je n’ai pas protesté,
              Je n’étais pas juif.

              Quand ils sont venus chercher les catholiques,
              Je n’ai pas protesté,
              Je n’étais pas catholique.

               

              Puis ils sont venus me chercher,
              Et il ne restait personne pour protester


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 février 2017 22:04

              @Etbendidon
              Ah ! C’est ça qui vous intéresse ! Les parrainages..
              Ben.... , ça suit son cours, c’est cette semaine que les Maires envoient leurs soutiens officiels aux candidats au Conseil Constitutionnel....


            • petit gibus 28 février 2017 22:37
              @Fifi Brind_acier

              « Au lieu de ricaner, la censure devrait vous alerter sur l’état de la démocratie... »

              Ne pas trop confondre ici
              bourrage de crane pour son champion
              avec défense de la liberté d’expression smiley


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er mars 2017 09:08

              @petit gibus
              Je ne confonds rien du tout, c’est vous croyez vivre en démocratie, grave erreur !
              « L’Europe, la mise en place d’une dictature ».


            • Yvance77 Yvance77 28 février 2017 11:44

              Ma dernière grosse « fake nouvelle » je l’ai vécu ici même sur Avox, quand les billets quotidiens du Rakoto machin chose tente de nous vendre son poulain François le Fictif pour un modèle de vertu et de probité :


              • sirocco sirocco 28 février 2017 13:27

                Une des plus vieilles techniques d’enfumage consiste à inverser les rôles de telle sorte que l’agresseur se plaint d’être la victime et le belliciste prétend vouloir seulement se protéger. 

                 
                Ainsi les Etats baltes, la Pologne et l’OTAN massent-ils actuellement des troupes et des armes aux frontières russes, présentant cela comme une réponse à « l’agressivité de Moscou ». 

                 
                Les Israéliens accaparent les terres et massacrent peu à peu les habitants de la Cisjordanie en pleurnichant qu’ils sont victimes du terrorisme palestinien.

                 
                Le gouvernement ukrainien bombarde le Donbass pour s’opposer aux volontés sécessionnistes de cette province, sans admettre qu’il est lui-même la cause de cette sécession.

                 


                • damocles damocles 28 février 2017 14:04

                  @sirocco
                  IL YA ENVIRON UN MOIS , SUR LA PAGE ORANGE INFO , un titre : LA RUSSIE SE RAPPROCHE DE L’ OTAN

                  j,ai repondu que c’etait vrai et que la Russie devait regrouper ses troupes aux fins fonds de la Siberie ,et laisser ses frontieres aux armée otanesques !

                  Comme 99% des posts allaient dans le même sens que moi , le sujet a disparu en 1/4 d’heure !

                   Ils osent tout ...MAIS LEUR PROPAGANDE EST DE PLUS EN PLUS VISIBLE !



                • novo12 28 février 2017 13:35

                  A qui appartiennent les média français :
                  http://www.acrimed.org/Medias-francais-qui-possede-quoi

                  Les oligarques ont aussi une influence sur les média qu’ils ne possèdent pas directement :
                  Par exemple, président du CSA Olivier Schramek, ainsi que deux autres membres du CSA appartiennent au siècle. Ce qui leur a permis de nommer Delphine Ernotte, elle même membre du siècle, à la tète de France télévision. Michel Field le chef de l’information ainsi que de nombreux journalistes comme Davis Pujadas ou Arlette Chabot font également partie du siècle.
                  Voir le reportage sur le siècle :
                  https://youtu.be/QgNAu2d-wFg
                  https://youtu.be/Wt2Nau-9K8c

                  autre exemple : David fontaine, un journaliste du canard enchainé, est un young leader de la french american foundation, un lobby d’oligarques américain et français :
                  http://philip.dru-administrateur.nwo.over-blog.com/article-liste-des-young-leaders-fran-ais-depuis-1981-105102778.html


                  • MagicBuster 28 février 2017 16:33
                    Mur entre la France et l’Algérie : un quotidien algérien fait sa Une sur un article du Gorafi.

                    http://www.ladepeche.fr/article/2017/02/15/2517841-mur-entre-france-algerie-quotidien-algerien-fait-article-gorafi.html

                    Pourtant tout est vrai dans le GORAFI d’habitude ...

                    On ne peut pas interdire le GORAFI — Il va falloir interdire les journalistes.


                    • Claire29 Claire29 28 février 2017 18:21

                      Il y a de temps en temps sur Agoravox des articles qui sont non seulement des « fake news » mais de la propagande haineuse contre des personnes et des minorités pacifiques dont les propos pour rétablir la vérité les concernant sont complètement étouffés par des décennies de mensonges et d’intolérance dans tous les médias ! 

                      Comment l’intolérance mène à la violence
                      « activités extrémistes dirigées contre un groupe religieux peut commencer lentement et semblent ainsi inoffensifs, prévient-il. L’algorithme qu’il décrit peut être utilisé contre un groupe, même sur une petite échelle et, si elle est ignorée, pourrait générer la haine et la violence à l’avenir. »Massimo Introvigne sociologue italien, fondateur du Centre pour l’étude des nouvelles religions (CESNUR)



                      • SPQR audacieux complotiste chasseur de complot SPQR Sono Pazzi Questi Romani 28 février 2017 18:30

                        Très bon article ....
                        Malgré tout le « Décodex mondial » continue son travail de manipulation, avec un aplomb, une arrogance douteuse....ça sent l’embrouille. !

                        Le petit Monde du journalisme (actuel) produit plus de gaz toxique que la guerre de 14-18....
                         

                          


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 février 2017 19:32

                          @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
                          Les médias occidentaux sont en panique, rien ne se passe comme prévu, malgré tous leurs efforts de propagande... Au lieu de balayer devant leur porte et de mettre en cause la mondialisation qu’ils soutiennent depuis 40 ans, et dont les peuples ne veulent plus, ils rendent responsables la Russie, qui, selon eux, fait de l’ingérence dans les pays occidentaux ...

                          « Aucune preuve de contact entre Trump et Moscou, selon le Comité pour le renseignement du Congrès »


                          Mais l’agitation hystérique anti Trump de l’ Etat profond a peut- être d’autres raisons que la Russie ? Allez savoir ? Empêcher certaines enquêtes par exemple... ? Il semble que le Pentagone soit incapable de justifier la disparition de 6500 milliards de $ dans sa comptabilité...

                          "(...) Traduit en bon français, l’Armée américaine (et il ne s’agit là que d’une seule branche des Forces Armées américaines) a détruit des documents de comptabilité, n’a pas été en mesure de fournir à l’audit financier des traces écrites rendant compte de l’utilisation de fonds alloués par le Congrès, et a produit des déclarations de compte apparemment arbitraires, non vérifiables, concernant les ajustements/règlements à l’année, ce qui a rendu la déclaration comptable méconnaissable, pour une différence en terme d’ajustements pour une valeur de quelque 6,5 billions [6500 milliards] de dollars. En d’autres termes, ils n’ont pas uniquement brûlé les livres de compte, ils les ont frits et carbonisés [Dixie-fried], ceci à hauteur de milliers de milliards : des billions… billions…

                          Il est intéressant de savoir, qu’il y a deux institutions “mammouth“ ayant des liens avec le gouvernement ou avec des agences du gouvernement, qui ne se sont jamais soumises à un audit indépendant. La première, c’est la Réserve Fédérale [Federal Reserve] privée mais liée au gouvernement et supposée être suivie (difficilement) par le Congrès. La seconde institution qui n’a jamais été auditée, c’est le Pentagone. Jamais.( ...)


                        • izarn izarn 28 février 2017 19:35

                          Plus précisement ils veulent supprimer les vraies informations qui sont opposées aux leurs.
                          De fait les merdias passent leur temps à proposer des « fake news » à tel point que nous ne lisons plus cette presse. Je ne regarde meme plus les infos télés depuis des années !
                          Médias devenus merdias. Le « Monde » est un merdia. L’immonde de son surnom !
                          Il y a désormais plus de fakes news chez eux que sur tout le net !
                          Il s’agit de défendre leurs mensonges !
                          Meme le président des USA le dit !
                          Trump a été élu malgrés les merdias, contre les merdias, et grace au net.


                          • izarn izarn 28 février 2017 19:49

                            @izarn
                            Un vieux fake de Mitterrand. Il a été pourtant élu par la suite deux fois président de la République.
                            L’affaire de l’Observatoire :
                            https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_de_l’Observatoire


                          • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 1er mars 2017 11:37

                            Votre histoire n’est pas complète.

                            - Le phénomène fake news est apparu pendant la campagne présidentielle aux USA

                            - Comme le parti démocrate a lamentablement perdu, il doit pouvoir trouver d’autres justifications aux raisons de son échec : l’influence russe, l’incompétence de Trump... mais aussi la campagne politique sur le net visant les esprits crédules.

                            - En novembre 2016, Buzzfeed, l’organe de propagande démocrate orienté vers la jeunesse, découvre qu’un groupe de hackers basés en Macédoine exploite les algorithmes de Facebook pour diffuser des nouvelles grotesques en faveur de Trump pour gagner de l’argent. Des fausses nouvelles politiques transformées en pièges à clic.

                            - Bien que ce cas est légitime en terme de fake news, quelqu’un quelque part a décidé d’élargir ce concept à des sites offrant un regard alternatif à l’actualité. Enfin le Decodex est né


                            • yvesduc 5 mars 2017 16:49
                              Merci pour votre article.
                              Les médias de masse mentent le plus souvent par omission. Les raisons de douter de la version officielle du 11-Septembre 2001 n’y sont pas mentionnées, ni la loi de 1973 à l’origine de notre mécanisme actuel de création monétaire, ni le Pic Pétrolier (ou si rarement), ni le rôle de l’Occident dans la guerre en Syrie (ramené à une simple assistance « non létale »), etc. On évite que le public en sache trop…

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

gilbert18

gilbert18
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité