• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Faut-il instaurer un abus de biens publics ?

Faut-il instaurer un abus de biens publics ?

Comme il existe un abus de biens sociaux (ABS), il serait temps que le législateur se pose la question de l’abus de biens publics (ABP).

La voyoucratie fait la une de beaucoup de nos journaux, indépendants ou pas des pouvoirs publics.
 
Quand un haut fonctionnaire fait payer par le contribuable sa consommation personnelle de drogue, directement importée de la Havane sous forme de cigares, il détourne les deniers publics. Il commet un ABP !
 
Quand des ministres logent dans leur appartement de fonction, des membres de leur famille, ils détournent et abusent des deniers de l’Etat. Ils commettent des ABP !
 
Quand des fonctionnaires lambda ou encore des ministres utilisent des biens publics pour leur usage personnel, ils commettent aussi, peut-être sans le savoir, des ABP.
 
Quand des personnels payés par les contribuables dépensent sans compter, car l’argent n’est pas le leur, c’est aussi, d’une certaine manière, abuser de la confiance que l’Etat a mis en eux.
 
Tous ces ABP restent pourtant impunis. Le fumeur de Havanes a-t-il été sanctionné ? Non ! Il continue d’ailleurs à marcher d’un air hautain. La pauvre ministre qui prête, sûrement gracieusement, son logement de fonction à sa famille a-t-elle était sanctionnée ? Non ! Continue-t-elle ? 
 
Quel exemple donnent ces individus à tous les gosses en manquent de repères fiables ?
 
Si l’Etat lui-même n’est pas respectable, comme peut-il donner des leçons ? Comment ses ministères tels ceux de la police et de l’éducation nationale, ceux qui sont censés incarner l’Etat, peuvent-ils être crédibles ?
 
J’écris cela, car la presse libre fait sortir les affaires. Mais, sans elle, aucune affaire ! Combien d’affaires ne sortent pas, ne sortiront jamais ? Des milliers peut-être et très sûrement !
 
C’est le rôle des pouvoirs publics de faire cela. Mais, cela est difficile quand ce sont ses propres troupes qui le dépouillent, ses propres ministres ! Ils savent d’ailleurs qu’ils resteront impunis. Et, comme l’honneur n’est pas leur fort, ils restent en poste et continue a être payés par l’Etat, c’est-à-dire le contribuable.
 
Que fait le président de la République, si moralisateur durant sa compagne de 2007 ?
 
De qui a-t-il peur pour être réduit au silence et à l’inaction devant de tels faits ?
 
Sait-il que l’Etat c’est lui ! Oui, en devant président il est devenu le patron de l’Etat. Celui qui donne l’exemple et fait donner l’exemple par ses troupes.
 
Quand des ministres commettent des ABP, c’est de sa personne dont ils moquent. Mais, ils savent trop qu’il ne fera rien car, l’Etat est perfectible et faible à la fois. Et de toute façon, ce n’est pas son argent !
 
Alors, notre pays s’enfonce petit à petit dans une sorte de République un peu bananière. 
 
Il est temps que l’Etat reprenne la main et vire ses agents délictueux, pris la main dans le sac. Ceux qui font honte à la France et vont continuer à lui faire honte si rien n’est fait !

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 28 juin 2010 12:59

    Désolé de « faire retomber le soufflé ».
    A quoi peut bien servir de se poser ce genre de questions ?
    Lorsque ceux qui abusent sont ceux qui font les lois, il est inutile de supposer qu’ils peuvent modifier les dites lois ... en leur défaveur.
    Les gérants du « système » se servent eux même, se votent l’impunité (ou l’amnistie) et entendent bien continuer, jusqu’à ce que ...


    • j-p. bédol j-p. bédol 28 juin 2010 13:45

      Il faut dénoncer afin que d’autres dénoncent aussi.
      Le SILENCE EST MORTEL !


    • lemouton lemouton 28 juin 2010 14:04

      Trés bon article, qui met la lumière sur les cafards attablés... smiley

      à Alpo47
      d’accord, mais que faut il faire dans l’immédiat, se la fermer en attendant le grand soir ??  smiley


    • Alpo47 Alpo47 28 juin 2010 14:15

      Il n’y aura pas de « Grand Soir ».
      Le changement viendra d’ailleurs ... s’il vient.


    • j-p. bédol j-p. bédol 28 juin 2010 15:23

      Pourquoi un grand’soir ? Une solution extrême ! Dans les vraies dictarures c’est encore pire.

      Il faut juste réagir et pousser à ce que les vouyous soient punis comme le sont les simples citoyens.


    • Lucien Denfer Lucien Denfer 28 juin 2010 15:29

      Le problème de vouloir réviser les lois de l’accès à la mangeoire c’est qu’il ne faut pas le faire pour y avoir un accès exclusif pour soi-même ou le groupe que l’on représente, mais qu’il faut établir des règles égalitaires minimales qui permettent à chacun d’avoir une vie décente, sans quoi la notion de biens publics perd tout son sens.

      En l’état actuel des choses les dits « biens publics » se voient affublés d’une gestion par des organismes privés, difficile dans ces conditions de réclamer une législation qui irait à contresens de l’intérêt des principaux bénéficiaires.

      Il reste à se réapproprier les biens publics...


    • Alpo47 Alpo47 28 juin 2010 15:30

      Pour plusieurs raisons :

      - D’abord, parce que les masses sont désinformées, infantilisées, divisées, apeurées...
      - Ensuite, parce qu’il n’y a pas de leaders d’envergure qui porte ce message ...
      - Enfin, parce qu’un mouvement de masse dérapera vite (et les « services spécialisés » l’y aideront) vers la violence et l’affrontement, avec pour résultat final, renforcer le pouvoir et installer un Etat fasciste.

      Ca suffit comme raisons ?

      Le salut, pour les masses, ne viendra pas de là et les dirigeants le savent fort bien.


    • gimo 28 juin 2010 19:42

      @Alpo47

      la domination des élus politiques ne tient que par votre / le consentement des individus. Sans ce consentement, la domination ne serait rien : « soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libre  » donc si ils abusent volent- et font leur propres lois pour être impunis 

      cette situation c’est vous qui l’acceptez drôle de fatalisme

      c’est pas le soufflé qui retombe mais votre courage et d’être soumis au lieu de combattre

      ce pillage en règle

      Pour La Boétie, la liberté n’est pas l’objet de la volonté, mais désir (volonté) et liberté sont confondus : désirez et vous êtes libre, car un désir qui n’est pas libre n’est pas concevable, n’est pas un désir.

      La liberté c’est ce que nous sommes, et si vous n’êtes pas libre,vous n’êtes rien que un esclave consentant


    • gimo 28 juin 2010 19:50

      Seule la servitude de l’homme permet au politique élu d’être un tyran et de ce fait de rester au pouvoir,

      SEULE l’obéissance est un préalable à la violence. se résignent à la soumission

      mais, bien plus, servent avec leur plein consentement

       n’est-il pas, de toute manière, le prince que le peuple sert ?Et pourtant qu’il faut distinguer de la rébellion, qui elle est active. Sans le soutien actif du peuple, les tyrans n’auraient aucun pouvoir. La désobéissance passive suffit à briser les chaînes de la domination.

       Ainsi, si le tyran veut maintenir sa domination, c’est faire la force un droit et un devoir d’obéir (JJ R)



    • Didier 67 Didier 67 28 juin 2010 20:15

      Penser aux masses bêtes et infantilisées, c’est se penser différent des masses.
      Se penser de l’élite, en quelque sorte.
      Il te suffirait d’un séjour tout frais payé aux U.S., sous couvert de découverte des « différences » pour être retourné, comme un vulgaire Von Rompuy ou un pitoyable Javier Solana. Fais-y attention, Alpo !


    • Alpo47 Alpo47 29 juin 2010 07:36

      Bigre ... et bien me voilà « habillé pour l’hiver » par des « vrais révolutionnaires » ...Je serais donc un « jaune » ou une « élite » qui s’ignore ?

      Puis je vous inviter à ne pas considérer le monde sous un mode binaire, du genre « celui qui ne pense pas comme moi est forcément contre moi » ?
      La Résistance Passive ? C’est ce que je prêche dans ce forum depuis des mois. Félicitations pour y avoir adhéré.
      Son risque ? Qu’elle soit dévoyée par les casseurs ou provocateurs.
      Ses conséquences ? Les violences, donc, in fine, l’armée dans la rue et l’instauration d’un pouvoir fort et fasciste.
      Elle a tout de même encore, c’est vrai, une -petite- chance de succès. Petite.

      Pour ce qui est des « masses », ou peuple, citoyens, « gens », leur -notre- degré de dépendance aux médias, soumission à l’autorité, conformisme, de nécessaire gestion du quotidien les -nous- rend par trop passifs.
      Celui qui pense soulever les foules avec un message révolutionnaire, risque fort ... de se retrouver tout seul au coin de la rue.

      Mais je que je cherchais à exprimer, c’est qu’il y a UN AUTRE MOYEN de faire s’écrouler le système, et de regagner notre liberté. Non violent et sans haine.
      Et celui là, j’y crois fortement.


    • Salade75 29 juin 2010 09:08

      La première marque de résistance serait de ne plus voter pour une personne ayant trempé dans un détournement de bien public.
      Mais c’est très contre-culturel chez nous ou on préfère les mafiosos « sympa » (avec l’accent du midi, c’est encore mieux) aux honnêtes austères. ... surtout si on peut en tirer quelque avantage (terrain miraculeusement devenu constructible, autorisation d’étendre son magasin sur le trottoir, PV annulés, ... et autre passe-droit).
      Pour l’image, une petite auto aministie de temps en temps (comme celle claironnée sur toutes les radios et dans tous les journaux ce matin sous fous forme de : maintenant, l’état sera irréprochable) et le bon peuple revotera comme un seul homme pour ceux qu’il comprend le mieux, ceux qui lui ressemble !
      Chez nos voisins, ces comportements tuent une carrière politique. Chez nous, c’est un tremplin !
      Le gavage a de beaux jours devant lui !


    • avshareli avshareli 29 juin 2010 11:19

      Tu dis Alpho47 :
      <Il n’y aura pas de « Grand Soir ».
      Le changement viendra d’ailleurs ... s’il vient.
      ...Le salut, pour les masses, ne viendra pas de là et les dirigeants le savent fort bien.
      Mais ce que je cherchais à exprimer, c’est qu’il y a UN AUTRE MOYEN de faire s’écrouler le système, et de regagner notre liberté. Non violent et sans haine. 
      Et celui là, j’y crois fortement.>

      Et bien vas-y , explique -nous quel est cet autre moyen. Violent et sans haine c’est parfait. Comment tu en vois le déroulement ? Tu parles par énigmes alors que tu sembles avoir une idée précise de la façon dont on peut faire changer les choses. Même si c’est utopique ça peut marcher avec le temps. Alors on fait quoi ? Explique !

    • Alpo47 Alpo47 29 juin 2010 16:35

      Il n’y a rien à FAIRE, mon ami, seulement ETRE.

      Le -dernier espoir de- changement viendra de « l’Eveil » de dizaines/centaines de milliers d’individus partout, autour de la planète. Et c’est ce qui est en train de se passer.
      Partout -j’en ai rencontré- des individus s’éveillent à leur « Divinité » intérieure (appelez cela comme vous voulez), prennent le contrôle de leurs vies, et, surtout, de leur ESPRIT.
      Leurs pensées, coordonnées, commencent à initier/créer un monde différent, « humain », solidaire qui laissera la place au partage, à la justice sociale ... et, par opposition, éloignera ceux qui monopolisent actuellement le pouvoir.

      Les gouvernants le savent fort bien, lançant une« chasse aux sectes » (rarement justifiée), initiant des films/feuilletons qui décrivent ces « individus » sous un aspect agressif-différent ou accélérant la mondialisation, la confiscation des ressources, le contrôle des citoyens ... Il veulent créer une situation sans retour, tout en préparant l’opinion à leur venue pour... inciter à les rejeter.

      C’est un « combat » entre les forces d’évolution et les forces d’entropie au pouvoir, il n’est pas gagné d’avance. Mais je pense que c’est le dernier et plus important, car si les « forces d’évolution » sont contenues, le monde va s’enfoncer dans une tragique dictature pour très longtemps.

      A+


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE 1er juillet 2010 10:34

      1 loi sur 2 n’est pas promulguée....

      -POUR LES RETRAITES ...COMMENT LA C.O.R  A PU LAISSER PASSER CETTE ENORME BETISE...CONFONDRE « pénibilité » et « invalidité »....NOS ELITES SONT VRAIMENT A COTE DE LA PLAQUE..

      LES ACCIDENTS DE TRAVAIL (TRAJETS DOMICILE TRAVAIL°COMPRIS« ...) ONT UN BAREME

      LES MALADIES PROFESSIONNELLES DOIVENT REPONDRE AUX EXIGENCES D UNE CENTAINE DE »TABLEAUX« ...CONDITIONS DRACONIENNES...voir sur internet »taleaux des maladies professionnelles« 

      ENSUITE LA COMMISSION DE REFORME EVALUE UN TAUX D’ INVALIDITE POUR LES A.T SUIVANT »UN BAREME DES ACCIDENTS DU TRAVAIL ( très très strict....)« 

      CE TAUX D INVALIDITE qui devrait etre atteint pour un travailleur (travail pénible) devra atteindre donc.... 20%....cela existe deja et s’appelle allocation temporaire d’invalidité... MAIS EN AUCUN CAS CE RESULTAT NE MET LE TRAVAILLEUR EN INVALIDITE...IL CONTINUE A TRAVAILLER EN TOUCHANT CETTE ATI EN PLUS...


      comment peuvent t ’ils faire de si »ENORMES« erreurs

      VIRONS LES FAISONS DE VRAIS ECONOMIES. MOINS DE MINISTRES...MOINS d’élus cumulards...plus de sénat.....plus de conseils généraux...plus de petites communes(des communautés de 15/.20000 hb...)

      et pour combler le »TROU DES RETRAITES DONC DE LA SECU « UNE TAXE TOBIN SUR LES PLUS VALUES BOURSIERES ET IMMOBILIERES(en visant tout particulièrement les »marchand de sommeil...et les proprétaires de logements« insalubres » quand meme loués a prix fort« ....et comme le »poisson pourrit par la tete"commencons par PARIS..


      TOUS ENSEMBLE .... FAISONS PAYER CEUX QUI PEUVENT...PAS SEULEMENT LES SALARIES ET LES PETITES ENTREPRISES...


    • Arnes Arnes 28 juin 2010 13:20

      Comme le dit si bien Obama, tout pouvoir a besoin d’un contre pouvoir, et c’est ce qui manque au système français. Au Royaume uni, la presse toute entière est féroce vis à vis des frasques des politiques, nous n’avons que le Canard, le reste de la presse étant de plus en plus aux ordres.

      Mais pire que les excès cubains ou boutinesques, c’est le comportement de nos hauts fonctionnaires qui à l’instar des oligarques russes sont à l’affut des fromages étatiques et fondent sur leur proie du haut de leur perchoir énarchique :

      Daniel Bouton, inspecteur des finances magouillant pour prendre la Société générale pour la gérer sans grand éclat (euphémisme) mais en s’assurant des revenus Hénaurmes !

      Stéphane Richard se faisant débaucher des cabinets ministériels pour faire fortune avec Nexity et recevant la légion d’honneur de Sarko la même année de son redressement fiscal record !

      Le pompon est pour Jean françois Cirelli, chef de cabinet de ce pauvre Raffarin, atterrissant aux commandes de GDF associé maladroitement à Suez et dont le rôle est de faire du lobbyisme auprès de ses anciens collegues afin d’obtenir des hausses démentielles du tarif du gaz.
      En contrepartie, son salaire confortable de 2007 a été multiplié par 4 !!

      Triste France !!


      • lanoux 28 juin 2010 13:51

        "Que fait le président de la République, si moralisateur durant sa compagne de 2007 ?"

        Simple, il se bâfre autant que ses ministres


        • robin robin 28 juin 2010 16:20

           smiley Désolé mais il y a longtemps que l’abus de biens publique sévit dans notre pays à TOUS les niveaux quelque soit par ailleurs les étiquettes politiques.

          Pour avoir siégé au sein de comités d’administration composés d’élus de base de toutes les étiquettes je peux vous affirmer que TOUS trempaient, à un niveau ou un autre, les doigts dans le pot de confiture dans leur grande majorité.

          Les compromissions sont multiples, ça va de l’emploi de complaisance pour un membre de la famille dans un SICTOM, une SEML, une association subventionnée par la collectivité jusqu’aux maisons clefs en mains, piscines en plus des compléments de travaux de voiries, extension de supermarché et chariots gratuits toutes les semaines pour l’épouse de l’élu etc... etc...

          Les élus « propres » et honnêtes représentent en France moins de 10 %, je l’ai constaté.

          Ils ne sont pas près de mettre en place un abus de biens publiques qui pourrait déclencher une cascade de mises en examen sans limite pour peu que l’un d’entre eux lâche le morceau.

          Tout s’écroulerait comme un château de carte ou l’on aurait envoyé juste un peu d’air frais dessus...


          • docdory docdory 28 juin 2010 17:07

            @ J.P. Bédol

            J’ajoute qu’il faudrait classer comme abus de biens publics toutes les innombrables atteintes à la loi de 1905 .Le sommet de ce genre d’abus semble avoir été atteint par Delanoë avec ses 22 millions d’euros ponctionnés dans les poches des contribuables parisiens pour l’édification d’une mosquée ( rebaptisée institut des cultures de l’islam ) !


            • j-p. bédol j-p. bédol 28 juin 2010 19:36

              Athée, je suis pourtant d’accord avec cette démarche. L’entretient des églises catholiques se fait par les mairies. Pourquoi exclure l’islam ?
              Par ailleurs cet argent profite à beaucoup. Pas à une poignée d’individus.



              • Jean 29 juin 2010 07:52

                Tous ces profiteurs sont grassement payés avec notre argent et il faut que ça cesse.

                C’est parce que la Vème République est devenue peu à peu une monarchie qui ne dit pas son nom dans laquelle la nouvelle noblesse frétille autour du monarque et n’a qu’un but obsessionnel, s’en mettre plein les poches.
                Aujourd’hui les élus ne se font pas élire pour servir mais pour se servir.
                Le problème , c’est de savoir qui élire président en 2012 puisque la gauche traîne autant de casseroles que la droite. Bayrou ? Mais il a tellement de mal à articuler une pensée claire qu’on ne sait pas où il en est au juste !
                A propos de « conseillers au cabinet du ministre », il y en a TRENTE dans celui de Chatel (liste sur le site du ministère de l’éducation nationale). Cela en fait du monde grassement rémunéré ! Sous Darcos, ils étaient , je crois une douzaine. On admire la progression !

                • pseudo 29 juin 2010 08:16

                  Comment demander des efforts aux Français lorsque les politiques se croient tous permis ? 

                   Ces affaires ne sont que la partie immergé de l’iceberg. Il existe les cadeaux obligatoires des entreprises privés intervenant sur le domaine publique.
                   Ces cadeaux vont de l’argent liquide, prostitués, emploi fictifs, voyages gratuits...etc. 
                  Sur l’index des perceptions de la corruption nous sommes en position 21, encore un effort et nous serons le dernier Pays au monde. 

                  • SweetDouce SweetDouce 29 juin 2010 10:21

                    Quand bien même un telle mesure apparaitrait, ils passeraient entre les filets de la justice, tout comme aujourd’hui  smiley

                    Et c’est le pauvre fonctionnaire qui ramène un stylo du bureau chez lui qui se verrait en procès !  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès