• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Femmes au travail...

Femmes au travail...

Les femmes, de nos jours, sont de plus en plus nombreuses à travailler : c'est un progrès indéniable par certains aspects : les femmes peuvent être ainsi plus indépendantes financièrement, ne plus vivre sous le joug d'un mari.

JPEG - 21.8 ko
femme de ménage auteur : Damameri

Pourtant, la vie d'une femme qui travaille n'est pas simple. Une fois sa journée de travail terminée, il lui faut souvent amorcer une deuxième journée de travail : ménage, rangements, lessives, cuisine, courses, enfants dont il faut s'occuper.

Même si l'homme en prend désormais une part, c'est à la femme que sont encore dévolues la plupart des tâches domestiques.

Comment concilier toutes ces activités ? Certaines femmes choisissent un temps partiel quand les enfants sont encore jeunes. Mais d'autres n'ont pas cette possibilité car les finances du couple en souffriraient.

Dès lors, la vie des femmes est souvent épuisante,harassante même. Il leur faut parfois sacrifier une part de leur vie de famille, si leur travail est trop prenant ou bien l'inverse : s'investir moins dans leur métier pour se consacrer à leur vie de famille .Mais, dans tous les cas, les femmes sont encore trop souvent accablées de tâches exténuantes.

Comment font-elles pour tenir ? Comment font-elles pour résister à la fatigue ? Difficile de tout assumer, de ne pas stresser...

La vie des femmes a évolué en même temps que les progrès techniques. Mais les femmes sont-elles pour autant plus heureuses ,plus épanouies ? On peut se poser la question.

Bien sûr, elles ont gagné en liberté d'un côté, mais, de l'autre elles ont perdu une part de loisirs, de sérénité.

Certes, le travail domestique est invisible, facultatif mais les femmes savent bien les tâches multiples à accomplir alors que les hommes ne les voient pas, et peuvent superbement les ignorer.

On perçoit bien là des inégalités criantes dans le couple : les hommes passent à côté du désordre sans s'en rendre compte, ils génèrent même parfois ce désordre sans le percevoir...

Les femmes souffrent de ces déséquilibres et ont des difficultés à faire comprendre leur désarroi. Ces habitudes remontent à la nuit des temps et il faudrait, sans doute, faire évoluer encore les mentalités.

Non, les hommes ne déchoient pas en prenant en mains un balai ,une serpillière. Non, les hommes ne déchoient pas en faisant du ménage...

En tous cas, la vie des femmes ne s'est pas simplifiée avec le travail, ses contraintes multiples, avec les occupations ménagères qui restent le plus souvent de leur domaine et de leur compétence.

 

Photo : wikipedia


Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

100 réactions à cet article    


  • Mycroft 5 décembre 2012 09:56

    On passe du cliché à la lapalissade dans cet article. Et il n’y a rien de plus.

    Vous parlez du cas de certaines femme, peut être de vous même, sans rien remettre en question à leur niveau. Tout est de la faute de l’homme, trop « désordonné ». Et si c’était ces femmes là, trop superficielle, trop impliqué sur, non pas la propreté, mais les apparences, persuadés que tout doit être jolie, agencé, qu’il faut choisir impérativement tel couleur avec tel autre, qui étaient à l’origine de leur propre soucis ? Ne pas se préoccuper de ces détails barbants, ce n’est rien d’autre que du pragmatisme dont les femmes font de plus en plus preuve (du moins celle de mon entourage).

    Les hommes ne vivent pas dans la crasse non plus. Puisqu’ils ont pour beaucoup vécu seuls à un moment de leur vie, ils savent faire le ménage, la vaisselle, la lessive. Et ils font tout ça. Par contre il est évident que beaucoup vont à l’essentiel et zaapent des choses souvent inutile comme le repassage (sauf ceux qui sont professionnellement contraint de le faire).

    Les hommes commencent vraiment à en avoir mare d’être stigmatisés à longueur de journée. Vous allez finir par démotiver ceux qui s’étaient rallié à la cause féministe en pensant que vous vouliez juste réparer des injustices et que vous étiez prêtes à le faire équitablement, intelligemment, dans l’intérêt de toutes et de tous. Mais vous le faites en combattant les hommes, en leur reprochant, non pas de ne pas faire ce qui doit être fait (ce qui serait légitime) mais en leur reprochant de ne pas faire ce que vous voulez voir fait.


    • rosemar rosemar 5 décembre 2012 10:05

      Bonjour Mycroft


      Joli ? bien agencé ? ne confondons pas tout , il est question d’ordre, de propreté ...même si la situation a évolué, des études récentes prouvent que la femme fait encore l’essentiel du travail domestique...Mon article n’a qu’un but : essayer de faire encore évoluer les choses...Il ne s’agit pas de stigmatiser tous les hommes mais d’amener certains à une prise de conscience...

    • Mycroft 5 décembre 2012 15:19

      Vous voudriez que tout change du jour au lendemain. La vieille génération a tendance à répartir les tâches de manière traditionnelle et conservatrice, la nouvelle agis différemment.

      Et pour l’ordre et la propreté, désolé, mais l’homme comme la femme la souhaite, et l’homme comme la femme désire l’instaurer dans son foyer. Le soucis réside souvent justement dans les cas où l’ordre et la propreté ne suffisent pas à un des membres du foyer (dans les cas que je connais, à la femme) et que ce membre désire alors un supplément de travail au sein du foyer (l’exemple du repassage est ainsi caractéristique). Ce genre de cas engendre une répartition inégalitaires des taches qui est légitime. A l’inverse, si le conjoint normal est contraint d’effectuer un surplus de travail ménager pour, non pas maintenir le foyer propre, mais satisfaire aux exigences de l’obsédé, c’est lui qui est victime d’un abus.

      Il y a donc un travail à faire au niveau de ces obsédés de l’esthétique qui veulent impérativement que des taches non nécessaire au maintiens de la propreté soient effectués. Les études statistiques sur le ménage n’intègrent pas cette notion d’obsession. En conséquence, elle soulèvent un faux problème, car le vrai problème est bien la répartition illégitime des tâches, celles qui n’est pas conforme au prorata des exigences de chacun.


    • La mouche du coche La mouche du coche 5 décembre 2012 15:27

      L’auteur essaie de se persuader en répètant plusieurs fois "Non, les hommes ne déchoient pas en prenant en mains un balai ,une serpillière. Non, les hommes ne déchoient pas en faisant du ménage..."

      Bin si. Regardez où vous en êtes. smiley


    • King Al Batar King Al Batar 5 décembre 2012 10:07

      Bonjour Rosemar,
      Ce que vous dites est un bien triste constat, mais j’ai envie de vous dire, que vous vous êtes bien faite avoir...
      D’abord, l’indépendance, dans la vie ca n’existe pas... L’indépendance telle que vous en parlez, c’est le libre choix de determiner de qui vous voulez dépendre... En l’occurance, plus de l’homme que vous aimez et qui est le père de vos enfants, mais de votre patron qui, vous le reconnaitrez ne vous aime pas spécialement, mais aime votre rentabilité...
      Ce dont vous parlez, plus précisement, c’est d’autonomie...
      Alors les femmes ont voulu, et ont réussi à être autonome ! C’est bien, mais c’est aussi une nouvelle aliénation. Car aujourd’hui, de nombreux foyer ne pourrait survivre sans deux emplois...
      Personnellement, si un jour je deviens immensément riche, il n’est pas du tout sur que je continuerais à travailler. Parce que je ne penses pas que le travail, le labeur, pour en faire profiter un patron, soit la finalité dans la vie d’un homme.

      Mais vous avez choisi de fuir vos responsabilité naturelle de mère, pour en confier une partie à des « nounous »... Cela a encore fait marcher l’economie, en créant de l’emploi, certes, mais de nouvelles formes d’exploitation aussi.

      Enfin, je vous dirais que chacun construit son couple comme il l’entend, et que si la femme n’arrive pas à se faire respecter dans son couple et fait plus le ménage que son homme, ben c’est désormais son problème, puisque comme vous l’avez admis si fièrement, vous êtes indépendante... Ce qui veut dire que si t’es pas contente ben, tu te casses.

      Pour ma part, j’ai beaucoup de mal à admettre qu’une femme fasse autant d’effort pour un patron qui l’exploite, sauvagement comme peut l’être le monde moderne du travail, et qui l’encule (passez moi l’expression), plutot que pour un mari et un foyer qu’elle aime, et un homme qui lui fait l’amour. Je ne trouve pas du tout cela rabaissant qu’une femme consacre une partie de sa vie à élever des enfants, cetainement moins que de faire caissière, ou vendeuse, et la division des taches n’est pas forcément rabaissante pour une femme. L’autonomie n’est absolument pas une condition indispensable dans un couple, et d’ailleurs il ny a jamais eu autant de divorce et de célibataires, depuis qu’on nous a vendu l’autonomie comme une libération. Combien de femmes ont sacrifié leur vie privée pour leur carrière, dans la com par exemple, et se font licensier à 45 ans, célibataire sans enfants, parce qu’elle coutent trop cher à l’employeur et sont déseparée car elles ont gaché leur vie...
      Croyez moi, plutot que de vouloir à tout prix imposer un modèle d’autonomie, qui n’est pas du tout applicable, pour les raisons que vous evoquez, et qui finit souvent par un divorce, et des gens qui finissent seul ainsi que des enfants malheureux. Il eut été plus convenable de laisser les gens faire ce qu’ils veulent, d’arreter de faire passer les femmes au foyer pour des connes, et des incapables, car ces femmes la sont plus souvent plus épanouie dans leur vie, que celle qui font des boulot subalterne dans le tertiaire...
      Vendre l’exploitation a tout prix comme une libération est une hypocrisie sans nom qui, in fine, contribue activement à la destruction familiale, et la perte d’amour dans notre monde...


      • rosemar rosemar 5 décembre 2012 10:15

        Bonjour King Al Batar


        Curieuse façon de raisonner : « Mais vous avez choisi de fuir vos responsabilité naturelle de mère, pour en confier une partie à des « nounous »... » C’est ce que vous dites...
        Et les hommes ? Ils n’ont pas une responsabilité naturelle de père ??
        De plus, les générations précédentes de femmes ne travaillaient pas , et leur vie était faite parfois de soumission à leur mari :le divorce leur était souvent interdit...


      • King Al Batar King Al Batar 5 décembre 2012 10:43

        Bonjour Rosemar et merci de m’avoir répondu de manière aussi courtoise, certaines auraient pu avoir des réactions bien plus réptilienne.

        Ce que je veux dire par responsabilité « naturelles », c’est que malgrè nos libres arbitres, et tout ce qui fait de nous des hommes, nous restons des animaux et des mammifères. Et que dans les sociétés animales, celle des mammifères, la mère s’occupe de ses enfants et fait en sorte qu’à l’age adulte, il puisse suvivre. En échange de cela, le male protege son foyer, et fait en sorte d’en assurer la survie, face au danger du monde environant... Alors c’est sur que les males ne foutent pas grand chose.
        Mais transposer au monde des hommes, assurer la protection de son foyer, ben c’est gagner sa vie, assurer un toit et de quoi nourrir et vetir tout le monde.
        Alors que vous l’admetiez ou non, votre role principal sur terre c’est de mettre des enfants au monde (sinon nous n’y survivrions pas) et vos menstrues sont la pour vous le rappeler tous les mois. Ce n’est pas de travailler, et de laisser à d’autre, que vous payez, le devoir d’elever vos enfants...
        Il s’agit de dispositions naturelles, et nous sommes tous des animaux. Maintenant, le libre arbitre, l’analyse et la compréhension nous différencie des bêtes. Et si vous percevez le monde différemment, et bien je respecte votre perception.

        Enfin, ce que vous dites sur l’aliénation des femmes, à son mari et son foyer, c’est vrai c’était certainement un bien triste constat. Mais maintenant les femmes sont aliénées à leur patron, leur chef, l’argent qui, j’en suis sur, les aime moins que leur maris...

        Comprenez bien que je ne déplore absolument pas la possibilités que les femmes puissent être autonome dans notre pays, c’est normal que tout le monde ait les memes droits (et les mêmes devoirs).

        Ce que je déplore c’est cette espèce de perversion des esprits selon laquelle, puisque vous pouvez être autonomes, il faut que vous le soyez toutes ! C’est cette espece de réduction des taches de la mère au foyer au ménage. Alors que consacrer sa vie à donner de l’amour à ses enfants, les voir grandir, les voir s’épanouir, et devenir des gens biens, ça c’est une mission qui me parait bien plus enrichissante que la description que l’on retrouve aujourd’hui partout. Cette espèce d’idée générale selon laquelle « les femmes veulent travailler », c’est très étrange. Voyez vous, j’ai presque l’impression que vous avez plus envie de travailler même que les hommes. Si aujourd’hui, j’arrivais à mettre en place un salaire qui tombe tous les mois sans rien foutre, et qui puisse me permettre de m’affranchir de cette obligation de travailler pour subvenir à mon foyer, et bien je le ferai, car le travail n’est pas la finalité de mon existance, c’est une obligation...
        Pour ma part, je penses que le statut de la femme au foyer devrait être revalorisé, et qu’elle devrait percevoir quelquechose de l’état, pour ne pas passer pour les abrutis pour lesquelles les féministes les considère...

        Ce que j’essaye de vous dire, c’est qu’il aurait fallu plus laisser le choix au femmes, maintenant que vous pouvez être autonome financièrement, que ce qu’il est aujourd’hui, car de nos jours quand on parle à une femme de rester au foyer, ben on a l’impression qu’on la prend pour une abruti incapable.


      • rosemar rosemar 5 décembre 2012 10:57

        Merci pour ce message King...

        Vous dites :« que vous l’admetiez ou non, votre role principal sur terre c’est de mettre des enfants au monde (sinon nous n’y survivrions pas) et vos menstrues sont la pour vous le rappeler tous les mois. Ce n’est pas de travailler, et de laisser à d’autre, que vous payez, le devoir d’elever vos enfants... » 
        Mais les enfants se font à deux ...et chacun doit participer de manière équitable à leur éducation..

        Il existe aussi des femmes qui font le choix d’être des mères au foyer...C’est leur droit et leur choix....

      • King Al Batar King Al Batar 5 décembre 2012 11:13

        @ Rosemar,
        Tout a fait, des enfants ca se fait à deux. Et effectivement, vous constaterez que dans les couples ou il y a la femme au foyer, et bien l’homme incarne souvent l’autorité auprès des enfans.
        Il peut imposer les messages qu’une mère a du mal a faire passer par la douceur.
        Bref, contrairement à ce que vous semblez affirmer, l’homme qui travaille dans un couple ou la femme ne travaille pas participe àl’éducation, peut être même est il plus impliqué que celui qui vit avec une femme qui travaille, et surtout a bien plus le sens des responsabilité vis à vis de son foyer.

        Les femmes sont tout a fait libred de ne pas travailler pour rester a foyer, sauf qu’il faut que leur mari gagne bien sa vie, et surtout les femmes qui travaillent les prenne pour des connes, et elles n’ont aucune reconnaissance de la part de la société.
        A part ca, si elle sont prete à braver cela, elle sont libre de le faire.


      • Fergus Fergus 5 décembre 2012 16:02

        Bonjour, King.

        Comme Rosemar, j’ai moi aussi frémi en lisant cette phrase sur « les responsabilités naturelles de mère ». Mais j’en comprends le sens et il ne s’inscrit pas, fort heureusement, dnas la lignée des diktats sociétaux à l’allemande d’autrefois : « Kinder, Küche, Kirche » (les enfants, la cuisine, l’église).


      • Fergus Fergus 5 décembre 2012 16:18

        Bonjour, Rosemar.

        Je comprends le sens de cet article, et je constate moi aussi que les femmes sont plus contraintes, en matière de travaux domestiques, que les hommes. Sans doute faudra-t-il encore de longues années pour atteindre la parité sur ce plan-là.

        Encore faut-il relativiser. Outre le fait qu’un nombre croissant d’hommes participent plus à ces travaux domestiques qu’auparavant (ils sont notamment de plus en plus nombreux à la cuisine), deux aspects sont très rarement mis en avant dans les comparaisons hommes/femmes :

        1) Certaines femmes, en voie de diminution (boulot extérieur oblige) restent des obsédées du ménage (une survivance culturelle de leur éducation) là où les hommes ne constatent pas qu’il y a un besoin urgent de nettoyage.

        2) Les travaux d’extérieur en maison individuelle sont très rarement évoqués : de manière assez largement majoritaire, ce sont pourtant les hommes qui désherbent, qui taillent les arbres et arbustes, qui vident les gouttières des végétaux risquant de les obstruent, qui nettoient les bacs d’eaux grasses ou réparent, le cas échéant, les drains d’épandage, etc.

        Ce sont, en outre, majoritairement les hommes qui se collent aux petites réparations automobiles ou aux changements de roues.

        Tout cela pour dire qu’il convient de tout rendre en compte.

        Ce qui n’empêche pas qu’au final, ce sont les femmes qui ont l’emploi du temps le plus chargé. Par chance pour ces dames, elles vivent plus longtemps !


      • Fergus Fergus 5 décembre 2012 16:20

        Erratum : ... des végétaux risquant de les obstruer.


      • rosemar rosemar 5 décembre 2012 16:40

        Bonjour Fergus 


        j’ai déjà entendu cet argument : les femmes vivent plus longtemps ! Mais dans quel état de santé ??c’est ce qui compte ! 

        Je vous l’accorde : les hommes ne sont pas obsédés par le ménage...

      • ctadirke 5 décembre 2012 17:06

        Il faudrait créer un salaire maternel incluant une assurance« divorce-veuvage

        Ce qui n a rien à voir avec le cliché »femme au foyer"

        Il y a l’après-midi avant le retour de classe

        Et aussi des sorties tout à fait légitime le soir entre copines pendant que le mari garde les gosses et pas forcément poru des loisirs idiots

        La société se porterait bien mieux et il y aurait moins de redoublement, moins de chomeurs et probablement moins de surcharge des prisons et moins de vieux parents ou voisins esseulés

        Moins de ... et encore moins de .....

        Certaines mères travaillent par nécessité, mais combien travaillent pour du superflu, voire du luxe , ou parfois, seulement parfois pour trouver un amant 

        Vive le couplisme


      • alice au pays des merveilles alice au pays des merveilles 5 décembre 2012 10:32

        @ Mycroft, bien évidemment il existe des hommes qui participent aux tâches ménagères. Mais malheureusement un certain nombre restent encore sur la réserve dans ce domaine.

        Personnellement, Rosemar, je ne peux qu’apprécier votre souhait de sensibiliser à nouveau, encore et encore, les hommes « les plus frileux » pour ce genre d’ activités. Cependant je pense que si le partenaire se comporte de façon aussi égoïste, avec aussi peu d’empathie face au quotidien de sa compagne, il vaut mieux pour elle en trouver un autre.

        Ça commence à devenir épuisant de rappeler à chaque fois que dans un couple , la femme ne doit pas être perçue comme l’unique super baby sitter- cuisinière- femme de ménage- spy ........ -


        • rosemar rosemar 5 décembre 2012 10:38

          Bonjour alice 


          Merci pour ce message...il est vrai que maintenant, les femmes peuvent prendre leur envol mais beaucoup hésitent encore à cause des enfants ...

        • King Al Batar King Al Batar 5 décembre 2012 10:47

          MAis mesdames, je suis navré de vous dire, que si le mec n’en fout pas une c’est de votre faute !
          C’est a vous et a votre conjoint de concevoir votre couple, et a ce que je sache, vous n’êtes avsolument pas menacée par une quelconque brutalisation.
          Comme vous le soulignez très justement, si il fait pas ce qu’il faut, aujourd’hui vous avez la possibilité de vous barrer, alors imposez votre volonté ou partez...

          Je penses que chaque couple construit son foyer comme il l’entend, et que vous avez aujourd’hui le pouvoir de demander à un mec d’en faire plus. Demandez lui donc. Construisez votre foyer, plutot que de vous plaindre encore et encore. Tout cela ne sont que des choix individuels.


        • paco 5 décembre 2012 10:37

           Pour une fois, Rosemar, vous m’herissez.
           l’heure de mon message dit bien les choses. Je me revendique homme au foyer.
           Et tant qu’on en est à accumuler les poncifs, permettez moi de vous remonter quelques pendules. Dans mon couple, toujours toujours j’ai été l’homme de ménage. chaque jour je range et trie, j’essuie, gratte et nettoie. Ca va des chiottes au plafond. Et elle ne remarque rien, puisque tout est nickel, et qu’elle aime..


          • rosemar rosemar 5 décembre 2012 10:41

            Félicitations paco !


            Mais vous êtes sans doute une exception qui confirme la règle car des études récentes prouvent que la femme reste celle qui est astreinte aux tâches ménagères....le plus souvent...

          • Romain Desbois 5 décembre 2012 10:45

            M’en fous ma femme s’appelle Maurice smiley

            Sérieusement dans un couple homo (femme ou homme) , il ya souvent un qui en fout moins que l’autre. C’est un atavisme humain je crois, ce n’est pas lié au genre.

            Quoique c’est naturel, dans la nature c’est la femelle qui entretient l’endroit où elle va élever ses petits et vivre le pus clair de son temps.

            Aie les filles , pas avec les talons aiguilles !!!!! Féministes va smiley


          • alice au pays des merveilles alice au pays des merveilles 5 décembre 2012 11:00

            @ King,
            Qui écrit :« la division des taches n’est pas forcément abaissante pour une femme » . Bien évidemment ! ! ! Mais cette assertion s’applique aussi pour l’homme ;

            « L’autonomie n’est absolument pas une condition indispensable dans un couple » Contrairement à ce que vous affirmez être autonome est un gage d’équilibre du couple.

            "Arrêter de faire passer les femmes au foyer pour des connes, et des incapables, car ces femmes la sont plus souvent plus épanouie dans leur vie",
             Encore une allégation erronée, même un boulot subalterne permet à la femme d’avoir une fenêtre sur l’extérieur. 


            • King Al Batar King Al Batar 5 décembre 2012 12:58

              Tout a fait, c’est pour ca que dans la division des taches, c’est automatiquement à l’homme qu’on demande de faire d’autres taches de type bricolage, descendre les poubelles, reparer la caisse, foutre les mains dans le camboui, etc...
              Comme j’ai toujours dit, le bricolage, c’est comme la couture, c’est pas indispensable, mais quand le partenaire sait le faire, c’est quand même pratique...
              La couture n’est pas plus rabaissante que le bricolage.
              Le ménage de son foyer n’est pas plus rabaissant que de bosser à l’usine.

              En quoi l’autonomie est un gage d’équilibre pour un couple ??? Parce que chacun peut se barrer quand il veut s’il en a envie ??? C’est à dire que déjà vous construisez votre couple avec l’idée qu’à un moment vous risquez d’avoir envie de vous barrer. Vous avez comment ca s’appelle ca madame ? Une sortie de secours... Mais c’est très consumériste comme comportement. Auparavant quand un appareil était détraqué on cherchait en premier à le réparer. Aujourd’hui on en achete un nouveau... L’autonomie vous permet de vous dire que si votre couple ne fonctionne plus, plutot que de chercher à le réparer, vous avez les moyens de vous barrer si vous en avez envie... C’est sur que c’est gage d’équilibre ca... Et puis c’est tellement constructif.
              Moi j’aime bien dépendre de ma femme sur certains points et inversement, j’aime bien qu’elle dépende de moi aussi. Et je crois que l’interdépence ressemble bien plus à de l’amour que de l’autonomie réciproque...
              Mais forcément avec vos discours et toutes les conneries qu’on nous bassine de type la solidarité féminine, vous vous sentez obligées d’être sur la défensive, comme si le seul but des hommes étaient de faire souffrir leur conjointes...

              Et celle la c’est la meilleure :
              Arrêter de faire passer les femmes au foyer pour des connes, et des incapables, car ces femmes la sont plus souvent plus épanouie dans leur vie« ,
               Encore une allégation erronée, même un boulot subalterne permet à la femme d’avoir une fenêtre sur l’extérieur. 

              Sous entendu, la femme employé a un regard sur le monde extérieur, mais la femme au foyer, conne ultime à vos yeux ne l’a pas...
              Vous avez oublié que la femme au foyer, elle, a un regard sur son monde intérieur, sur son environnement, et peut travailler directement au confort (non pas matériel mais sentimental) de son foyer.
              Et puis c’est sur qu’avec le SMIC dans un monde dominé par l’argent et l’apparence, le regard sur le monde extérieur elle l’a comme une souris coincé dans son trou...
              Et bien je suis une fois de plus navré de vous dire que passer son temps à penser au bonheur de ses enfants me parait plus enrichissant intellectuellement que de passer des codes barres devant un faisseau laser en disant »XXX euros siouplait..."
              Je ne dénigre pas les caissières, car bien souvent elles n’ont pas le choix, et leur travail est plus une aliénation qu’une liberté. Mais je suis sur qu’elle serait bien plus heureuses chez elle, sauf que des bourgeoise féministe les traiterais de connes, et ont déclaré que le travail était une liberté dont on devrait être obligé de jouir...

              Comprenez bien que ma vision du couple n’est pas la même que la votre, moi je respecte la votre car après tout si vous êtes heureuse tant mieux pour vous. Mais le problème c’est que ma vision du couple vous parait etre celle d’un tyran, et que la femme qui accepterai serait bien gourde à vos yeux... Et bien je vous le dit sans complexe, j’ai l’impression d’être bien plus heureux que vous, et d’être bien plus en harmonie avec la vie, et le monde naturel des humains que votre vision du couple pronant autonomie, consumérisme et égoisme...

              Et j’ai une solution a votre petit problème ménager de femme active. Puisque vous avez deux salaires dans votre couple, pourquoi ne payez vous pas quelqu’un qui fasse votre ménage, ainsi, vous pourrez passer vos week end en amoureux et avec vos enfants, plutot qu’à ranger, faire le menage, et la vaisselle...


            • LADY DOA 6 décembre 2012 12:12

              Je ne sais pas pourquoi, King al batar, vous me faites penser aà ce livre, « Une maison de poupée :
                »
              HELMER :  " Tu n’as pas été heureuse !
              NORA   : Non. J’ai été joyeuse, voilà tout. Et tu as toujours été si gentil pour moi. Notre foyer n’a jamais été rien d’autre qu’une salle de récréation. Ici, j’étais ton épouse-poupée, tout comme à la maison, j’étais l’enfant-poupée de papa. Et mes enfants à leur tour, ont été mes poupées. Je trouvais divertissant que tu te mettes à jouer avec moi, tout comme ils trouvent divertissant que je me mette à jouer avec eux. Voilà ce qu’à été notre mariage, Torvald. »


            • rosemar rosemar 5 décembre 2012 11:31

              Bonjour Calmos 


              Vous n’êtes pas « sous le joug » puisque vous avez la chance de ne plus travailler et d’aider votre femme !

              Belle journée...

            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 décembre 2012 11:37

              Calmos ,les petits gars de la Marine n’ont pas à avoir honte d’etre de corvée de chiotte !


            • noodles 5 décembre 2012 11:30

              J’ai questionné mon épouse et elle m’a dit ceci :

              Elle  : « Vive le travail de la femme !
              >1. C’est une liberté acquise inaliénable * et inestimable 
              >2. reste à aménager le temps pour la vie, mais c’’est difficile : 
               > savoir conserver aux enfants, leur temps d’amour et d’affection **>
              > on peut oublier ces choses essentielles et se tromper ».

              Moi : «  * je pense à des femmes qui n’ont pas le choix et, tout d’un coup, 
              à Gervaise dans l’Assommoir de Zola ; ça existe encore ? . 
              **Et ces familles monoparentales où il n’y a plus que la maman, non ? ». 

              Mon épouse  :- « familles monoparentales, plus que la femme ? C’est mieux que garder un mari violent »

              Moi  : -« elle m’a gardé, ouf ! »
              Bonne journée, ne riez plus svp
              noodles 


              • rosemar rosemar 5 décembre 2012 11:34

                Bonjour noodles 


                oui vive le travail de la femme, bien sûr ! ....Mais comme le dit votre femme , c’est bien difficile de mener de front travail et vie de famille !

                Belle journée à tous !

              • cathy30 cathy30 5 décembre 2012 11:46

                Ce qui n’est plus comique dans l’histoire, c’est que les femmes trouvent de plus en plus que des emplois de service à la personne, c’est-à-dire, faire le ménage chez les personnes âgées ou bien le tourisme, avec des horaires impossibles, des week end au boulot.
                Le tertiaire est devenue totalement virtuel, de l’occupationnel. Nous menons une vie de dingue, nous n’avons pas le temps tous les soirs de faire à manger, alors vite un plat surgelé, merci la grande distribution, nous contribuons à la société de consommation.
                Allez cours Lola, cours.


                • rosemar rosemar 5 décembre 2012 11:49

                  Bonjour cathy 


                  et merci pour ce témoignage ! La vie des femmes se passe souvent dans l’urgence, en effet...

                • Jeff Parrot Jeff Parrot 5 décembre 2012 11:57

                  Mais comment font les hommes ?
                  Après une journée de travail, il faut se taper les transports en commun ou les bouchons, ensuite il faut gérer les mômes (que madame a TANT désirés mais) qui sont dûrs à manager une journée entière pour une desesperate housewive.
                  Ensuite il faut donner sa part au partages des taches ménagères (égalité des sexes)
                  Ensuite il faut se taper les attributions masculines que madame ne fera jamais (égalité des sexes qu’ils disaient) :
                  - amener la voiture pour la vidange
                  - switcher pneus hiver/été
                  - changer une ampoule
                  - purger les radiateurs (l’hiver)
                  - ranger la cave (les fringues des momes trop petites, les skis, les affaires de campings, le velo des momes, les jouets anciens......)
                  - monter/demonter le coffre de toit pour les vacances
                  - monter un meuble ikea
                  - aller à la décheterie virer l’ancien meuble
                  - régler le dérailleur du velo de madame
                  - monter les courses lourdes
                  - déboucher ce putain d’évier
                  - faire les branchements de la nouvelle machine à laver (l’ancienne a rendu l’âme, qui s’est pété le dos pour l’amener à la déchèterie ? c’est bibi )
                  - tondre le gazon, fuites de toitures
                  - re-peindre le plafond
                  ....
                  .... que des taches ponctuelles en somme, mais l’année ne fait que 52 semaines, et chaque jour amène sa tache ponctuelle pour monsieur !


                  • rosemar rosemar 5 décembre 2012 12:04

                    Bonjour Jeff 


                    Pauvre homme !
                    parce que les femmes ne prennent pas les transports en commun et ne s’occupent pas des enfants, ne font pas le ménage ??
                    Et elles ne rangent pas non plus ? 
                    Tâche ponctuelle ? dites vous...

                  • blitz 5 décembre 2012 13:49

                    Rosemar :
                    réaction édifiante de votre part « pauvre homme » : traduction te plains pas, y a pas de raison. et vous vous focaliser sur le début du message de jeff pour ne surtout pas répondre à l’essentiel, c’est à dire au témoignage qui signale qu’il partage les tâches ménagères mais que pour d’autres tâches pas de partage, manqueriez-vous d’arguments par rapport à cela ? c’est sûr que ça ne colle pas avec votre tableau, c’est gênant.
                    tant qu’on en y est dans les témoignages je vais y aller du mien : je bosse à plein temps, ma femme à temps partiel, pourtant les courses, les repas, le plus gros du ménage c’est pour ma pomme ! égalité ? et comme pour jeff, quand il s’agit de tâches soi-disant masculines faut pas trop compter sur de l’aide...
                    « pauvre biquet » allez vous dire, sans doute...


                  • King Al Batar King Al Batar 5 décembre 2012 14:12

                    Pour résumer :
                    - Combien d’hommes savent faire la vaiselle ?
                    - Combien de femmes savent changer une roue de voiture ?


                  • rosemar rosemar 5 décembre 2012 16:27

                    Bonjour blitz


                    non je ne dis pas « pauvre biquet » mais je dis que dans la plupart des cas, c’est la femme qui assume la plus grande partie du travail domestique : des études récentes le prouvent...Il y a bien sûr des exceptions...

                  • Romain Desbois 5 décembre 2012 21:15

                    Je me souviens que dès que mon grand père voulait donner son avis sur la déco intérieure ou faire un peu de ménage, ma grande-mégère que j’adorais le ramenait à son statut de rameneur de pognon.

                    Des fois , les femmes se plaignent de leur mec mais font tout pour qu’ils ne fassent rien sans se faire humilier. Des fois ....

                    (je mets des fois juste parceque je ne veux pas généraliser et aussi pour ne pas subir les foudres des féministes femmes smiley )


                  • alice au pays des merveilles alice au pays des merveilles 5 décembre 2012 14:32

                    @ Jeff Parrot

                    Sauf que :
                    - amener la voiture pour la vidange
                    - switcher pneus hiver/été
                    - changer une ampoule
                    - purger les radiateurs (l’hiver)
                    - ranger la cave (les fringues des momes trop petites, les skis, les affaires de campings, le velo des momes, les jouets anciens......)
                    - monter/demonter le coffre de toit pour les vacances
                    - monter un meuble ikea
                    - aller à la décheterie virer l’ancien meuble
                    - régler le dérailleur du velo de madame
                    - déboucher ce putain d’évier
                    - faire les branchements de la nouvelle machine à laver (l’ancienne a rendu l’âme, qui s’est pété le dos pour l’amener à la déchèterie ? c’est bibi )
                    - tondre le gazon, fuites de toitures
                    - re-peindre le plafond

                    C’est loin d’être tous les jours. Alors que :

                    -Faire la vaisselle
                    - Le ménage
                    - Nettoyer la salle de bain
                    - Récurer les WC
                    - Préparer à manger
                    -Faire les couses
                    - Les lessives
                    -Superviser les devoirs scolaires
                    -Gérer les activités extras scolaires
                    - Régler les conflits de la fratrie
                    - Mettre le couvert
                    -Débarrasser le couvert
                    - Appeeeeeler pour venir manger
                    - Élaborer le repas
                    - Faire le repassage

                    + aller au travail

                    C’est TOUS LES JOURS

                    Alors MERCI Môssieur Jeff de remonter les courses lourdes que votre épouse a été cherchée au centre commercial.

                    Bon il apparaît évident qu’UNE seule personne dans le couple ne peut pas assumer l’ensemble de ces tâches sans accumuler de la fatigue du stress ; et en plus avoir peu de temps pour elle même pour décompresser.

                    Alors King au lieu d’utiliser les rémunérations du couple pour employer une femme de ménage . Pourquoi ne pas partager ces tâches quotidiennes en fonction des préférences de chacun.

                    C’est ce qui se fait au sein des couples où les partenaires se respectent !!!.


                    • King Al Batar King Al Batar 5 décembre 2012 14:46

                      Et bien c’est bien dommage.
                      Parce que, voyez vous, le temps que vous passez à faire ces « taches » quotidiennes, et bien vous pourriez le passer a faire autre chose. Les « taches » sont des obligations, qui sont rarement agréable.
                      Puisque vous travaillez tout deux pour vous offrir un plus grand confort, c’est certainement la meilleure des manières que vous pourriez adopter pour trouver du temps...

                      Voyez vous, j’ai une vision traditionnaliste du couple. Effectivement de mon point de vue (d’homme de cro-magnon à vos yeux j’imagine), mon role d’homme est d’assurer la sécurité de mon foyer. Alors la sécurité de mon foyer, c’est gagner convenablement notre vie (pour ça que j’ai deux boulots, dont un à la maison certes), subvenir aux besoins de ma femme, des enfants etc...
                      Et le boulot de ma femme, c’est effectivement d’être la pour donner de l’amour aux enfants, m’aider dans l’organisation de ma vie, disposez de la maison comme il lui convient, bref etre la maitresse de sa maison (d’ailleurs j’ai pas le moindre mot à dire sur la déco).

                      Mais cela n’a pas toujours été comme ca. Il fut un temps, ou je ne gagnais pas de quoi assumer cela, et ma femme devait travailler.
                      Dans ce cas là, j’estimais que je ne remplissait pas mon devoir d’homme, mes obligations puisque ma femme se voyait obligé de travailler pour qu’on vive.
                      Et bien puisque je ne remplissais pas mes obligations d’homme, je n’aurais jamais eu le culot de demander à ma femme de remplir celle d’une femme, à savoir des taches ménagères... Cela aurait été totalement illogique.
                      Du coup, nous avions effectivement une dame qui passait deux fois par semaines, ainsi durant nos week-end, nous avions du temps rien qu’à nous plutot que de laver le sol ou recurer les chiottes, nous nous faisions plaisir, et nous étions aussi heureux...
                      Mais c’est sur que bosser toute la semaine pour ensuite rentrer chez soi, encore bosser, et s’engueler parce que c’est pas fait comme l’autre l’entends, ben ca me parait pas une vision du couple idyllique.
                      Je sais que tout le monde n’a pas les moyens, mais quand on les a, autant en profiter.


                    • Jeff Parrot Jeff Parrot 5 décembre 2012 16:00

                      Mon commentaire était pourtant assez clair chère Alice :

                      Les hommes partagent les taches ménagères qui traditionnellement étaient du domaine des femmes au nom de l’égalité hommes/femmes mais par contre les femmes partagent peu ou pas les taches qui traditionnellement sont du domaine des hommes (toujours au nom de l’égalité hommes/femmes)

                      J’ai fourni un petit échantillon non exhaustif des ces taches en exemple et vous, vous tombez dans une bataille d’épiciers.


                    • rosemar rosemar 5 décembre 2012 16:28

                      MERCI pour ces précisions utiles Alice...


                    • oncle archibald 5 décembre 2012 14:33

                      J’ai trois enfants, deux garçons et une fille. Tous trois vivent en couple, les deux membres de ces trois couples travaillent, et ils ont des enfants ... 

                      Quand je vais chez eux je vois bien que les taches sont partagées .. Mes fils font souvent le marché et la cuisine, mon gendre aussi et en plus il passe le balai et la serpillère ... Ils vont indifféremment l’un ou l’autre chercher les enfants à l’école, les porter chez la nounou, les emmener au judo le samedi au foot le dimanche, etc etc ... Il leur arrive de demander à un couple ami de venir les garder à la maison quand ils ont envie de se faire un ciné ou un restau ...

                      A l’inverse dans mon couple, j’étais le seul à travailler et travailler longuement .. La semaine de 35 heures finissait le mercredi à midi .. Je rentrais le soir vers 20 heures et ma femme ne travaillait pas. J’aurai mal accepté qu’elle me demande de passer le balai en arrivant et cela ne lui serait pas venu à l’idée .... En revanche je sais quelle a horreur de faire le ménage et d’ès que j’ai pu financièrement le faire je l’ai invitée à prendre une femme de ménage quelques heures par semaine pour se débarrasser des taches qui l’ennuyaient le plus .... Je suis persuadé que mes enfants feront de même quand ils auront fini de payer les emprunts ... 

                      Ou est le problème ??? 

                      • Romain Desbois 5 décembre 2012 21:17

                        mais oui on sait que tes enfants sont parfaits oncle Hibernatus, même qu’ils sont tous hétéros c’est dire.


                      • Christian Labrune Christian Labrune 5 décembre 2012 23:57

                        « mais oui on sait que tes enfants sont parfaits oncle Hibernatus, même qu’ils sont tous hétéros c’est dire. »

                        @Romain

                        Reconnaissez tout de même un sacré courage à Oncle Archibald : avouer ainsi tout crûment, et comme une chose presque normale, qu’on vit avec une femme et qu’on a des enfants qui ont adopté le même type d’orientation sexuelle complètement absurde, par les temps qui courent, il faut le faire ! Il sait pourtant bien ce qu’il risque, je suppose, et qu’il ne manquera pas d’être stigmatisé par des remarques telles que la vôtre, mais peu lui chaut. J’admire quand même son audace et sa témérité. Chapeau, Oncle Archibald !


                      • Romain Desbois 6 décembre 2012 00:53

                        quelle audace ? Il est fier d’être normal comme les fachos sont fiers d’être français. Quoi de plus ordinaire !!!!
                        et en plus il croit qu’il ya est pour quelque chose . C’est là que je le chine. car rien de ce qu’il a fait n’a fait de ses enfants des hétéros pas plus que les français de couche ne le sont de leur fait.

                        Mais êtes vous en capacité intellectuelle de comprendre cela ? Il m’arrive d’en douter de plus en plus souvent.


                      • oncle archibald 6 décembre 2012 09:02

                        Romain : décidément vous ramenez tout à une seule problématique ... Il me semble que le sujet n’est pas ici le couple homosexuel .. et d’ailleurs, les mêmes problèmes de partage des taches ménagères ne se pose-t-il pas aussi dans les couples homosexuels ?? 

                        Pour le reste, je suis encore une fois au regret d’être d’accord avec vous lorsque vous écrivez que«  rien de ce qu’il a fait n’a fait de ses enfants des hétéros » .. C’est sûr.. Et pourtant si l’un de mes enfants avait été homosexuel je me serai demandé si ma femme et moi y serions pour quelque chose ... C’est con de culpabiliser pour rien ...

                      • Christian Labrune Christian Labrune 6 décembre 2012 12:40

                        « Mais êtes vous en capacité intellectuelle de comprendre cela ? Il m’arrive d’en douter de plus en plus souvent. »

                        Romain des bois,

                        Il me semble que vous feriez mieux de ne pas attirer l’attention des lecteurs sur le thème des capacités intellectuelles, lequel pourrait bien conduire le lecteur à s’interroger sur les vôtres. « Glissez, mortels, n’appuyez pas. »


                      • alice au pays des merveilles alice au pays des merveilles 5 décembre 2012 14:43

                        @King

                        Pour résumer :

                        - Combien d’hommes savent faire la vaisselle ?

                        Tous

                        - Combien la font ?

                        Peu

                        - Combien de femmes savent changer une roue de voiture ?

                        - Toutes

                        -Combien le font

                        Peu

                        Sauf que changer une roue de secours cela arrive une fois tous les 10 ANS en moyenne.

                        La vaisselle ça peut-être plusieurs fois par jour !


                        • King Al Batar King Al Batar 5 décembre 2012 15:05

                          Ok et combien de couples ont un lave vaisselle ??? lol.

                          J’ai fait un résumé, et forcément, le résumé n’est jamais très argumenté.

                          Simplement, ce que soulevait l’auteur du post précédent, c’est que si des hommes veulent bien participer aux taches que font souvent les femmes, les femmes elle ne se posent jamais la question et ne font jamais les taches reservées aux hommes, fussent elles moins régulière. Et que souvent, dans l’égalité telle que vous la concevez, vous reclamer ce que l’on vus doit, mais ne vous posez plus la question de vos devoirs.
                          C’est un petit peu comme la galanterie tout cela...
                          Toutes les femmes sont sensibles à la galanterie (c’est ma môman qui me l’a appris), néanmoins si on appliquait votre logique jusqu’au bout, que toutes les taches sont partagées et qu’il n’y a plus de différenciation liées au genre, et bien il faudrait aussi que vous fassiez une croix sur la galanterie...Etc...
                          Vous reclamez une égalité pour remettre les choses justement, mais vous ne jouez pas non plus le jeua fond, car certains avantages vous conviennent très bien...

                          Mais d’une manière générale ce n’est pas mon propos, car les problèmes de taches dans le couples, à mon avis, tiennent surtout du rapport entre deux individus et seulement eux... Il y a des femmes qui transforment leurs mari en lavette, du fait de leur catactère dominant et vice versa...
                          Je suis très content qu’aujourd’hui les femmes puissent être autonomes, pour vous parlez de ma vie, ma grande soeur vit comme vous en parlez, et jamais je ne me permettrai de juger dans le fond son mode de vie, puisqu’elle l’a identifier comme celui qui la rendrait heureuse...

                          En revanche, moi, j’ai trouve une femme qui n’était pas chaude au début pour ma vision du couple, mais qui aujourd’hui la vit et en est très heureuse et epanouie... Le problème c’est que quand on parle de cela a des féministes et meme des femmes qui bossent tout simplement (sans être des pro feministes) et bien on a l’impression qu’elles prennent les mères au foyer pour des connes qui ne connaissent rien de la vie.
                          Ce ne sont pas les maris qui réduisent leur femmes au foyer à un simple objet-outil, mais bel et bien les autres femmes qui sont méprisantes à leur encontre et c’est vraiment cela que je déplore.
                          Que chacun construise son couple comme il l’entend, mais que les femmes arretent de prendre les mères au foyer pour des crétines soumises serait certainement plus juste


                        • rosemar rosemar 5 décembre 2012 16:43

                          Le problème, c’est que les hommes ne voient souvent ni le désordre, ni la saleté...Ils passent à côté sans s’en rendre compte...


                        • Mycroft 5 décembre 2012 18:27

                          Ou alors le problème est que le femmes voient du désordre ou de la saleté là où il n’y en a pas.

                          Petite question pour vous cerner : Une chemise non repassée, c’est de l’ordre du désordre/saleté ou non ?


                        • rosemar rosemar 5 décembre 2012 18:40

                          Il ne faut pas confondre repassage et saleté ou désordre....d’ailleurs beaucoup de vêtements d’aujourd’hui ne se repassent plus !


                        • paco 5 décembre 2012 14:47

                          oui, Rosemar, il y a des femmes qui ne prennent pas les transports en commun, ne font aucun ménage, ne rangent rien et pas la peine de leur parler de gosses, ceux des autres sont si cons.
                          Elles ont aussi de belles voitures allemandes, et des alliances à foison. les femmes modernes me font marrer, et j’en ai une à domicile.
                          Elles ont oublié tout combat féministe ; se saper comme une femme de légére vertu devient la norme et j’en sais plus si j’en ris ou en pleure....j’empoigne, point


                          • rosemar rosemar 5 décembre 2012 16:31

                            Rebonjour paco 


                            il y a toujours des exceptions, bien sûr...

                          • Christian Labrune Christian Labrune 6 décembre 2012 12:44

                            « se saper comme une femme de légére vertu devient la norme »

                            @Paco

                            Il y en a de plus en plus qui portent le voile et seraient même prêtes à revêtir la burqa si une loi inique ne l’interdisait. La Vertu n’est pas morte, en France, Dieu merci.


                          • alice au pays des merveilles alice au pays des merveilles 5 décembre 2012 15:46

                            @King

                            Lorsque les partenaires s’occupent des tâches quotidiennes selon leurs préférences,
                            un : ça va vite et du coup on a plus de temps pour se détendre,
                            deux : il ne s’agit plus de corvées mais d’activités pour rendre la maison agréable et conviviale, trois : comme tout le monde participe ( les enfants aussi ) chacun se sent concerné et cela crée un sentiment d’entraide qui renforce les liens


                            • King Al Batar King Al Batar 5 décembre 2012 15:55

                              Et bien je n’ai paseu cette impréssion quand ma femme travaillait.
                              On preferait avoir du temps pour nous, et rester allongés comme des grosses faignasses... Mais c’était il y a dejà longtemps, avant la naissance...

                              Après comme je vous l’ai dit, chacun construit son couple comme il l’entend.
                              Mais une femme de ménage, ca peut sauver un couple j’en suis sur... LOL


                            • foufouille foufouille 5 décembre 2012 16:02

                              si il y en un(e) qui est bordelique, on le sait pas avant ?


                              • oncle archibald 5 décembre 2012 16:40

                                et tu vas renoncer à vivre en couple avec ta doudou adorée juste parce qu’elle est bordélique ?? Ca m’étonnerait quand même un peu ... 


                              • foufouille foufouille 5 décembre 2012 17:12

                                je suis bordelique
                                donc les maniaques, non merci
                                a part s’engueuler presque tout le temps, ca risque peu de fonctionner comme couple


                              • Mycroft 5 décembre 2012 18:31

                                Au contraire chère oncle, c’est sur ce genre de considération qu’un couple se fait durable ou non. Ce qui soude un couple, ce n’est pas cette chimère qu’on appel amour avec un grand A, ce truc dont les poètes nous rabâchent les oreilles, mais bien une routine qui réussit à satisfaire tout le monde. Et une routine qui satisfait à la fois des bordélique et des maniaques, c’est pas facile à mettre en place.


                              • dereck 5 décembre 2012 16:15

                                Le mythe de la double journée.
                                Un des nombreux mythes du féminisme.
                                Attention de plus en plus de personnes sont en train de comprendre que vous les prenez pour des cons.


                                • rosemar rosemar 5 décembre 2012 16:34

                                  Bonjour dereck


                                  le mythe de la double journée ? mais revoyez les dernières études qui ont été faites à ce sujet !Ce n’est pas un mythe, hélas !

                                • foufouille foufouille 5 décembre 2012 16:39

                                  c’est valable si l’un des 2 veut la proprete, etc sans s’en occuper


                                • rosemar rosemar 5 décembre 2012 16:54

                                  C’est la révolte des hommes ! Ils ont voté en majorité contre cet article....



                                • foufouille foufouille 5 décembre 2012 17:13

                                  c’est que c’est pas mal depassse
                                  ou dans ton quotidien


                                • rosemar rosemar 5 décembre 2012 17:16

                                  Ce n’est pas dépassé foufouille : des études récentes prouvent que la répartition des tâches reste très inégale....

                                  Bonne soirée...



                                • foufouille foufouille 5 décembre 2012 19:37

                                  si les etudes sont comme les sondages ........
                                  faut aussi voir qui les payes
                                  ensuite si ta mere faisait femme au foyer, ca laisse des traces
                                  des femmes pas propes du tout, j’en connais pas mal


                                • rosemar rosemar 5 décembre 2012 19:41

                                  Bonsoir foufouille 


                                  j’ai mis le lien plus bas...pour l’étude...

                                • zgrouik zgrouik 5 décembre 2012 18:12

                                  Hi Rosemar,

                                  Pris parmis le lot : « le travail domestique est invisible,... » parceque non rémunéré ?? Hummm. Certes il est ardu de traiter à fond ce sujet en un court article, mais là-dessus, entre autre, il faudrait nous éclairer...

                                  Si dans « ménage, rangements, lessives, cuisine, courses, enfants,.. » vous ne voyez que des corvées, c’est effectivement mal barré. Pour ça que certaines ont laché l’affaire ?? 

                                  « c’est la femme qui assume la plus grande partie du travail domestique : des études récentes le prouvent... » C’est du solide ! Pas comme si la vie était faite uniquement de ça ...

                                  Arff ! merki, on a bien ri ! d’autant qu’il y en à d’autres du même tonneau.

                                  Au fait, (ça a déjà été évoqué x fois + haut), et la science sert accessoirement à démontrer ça : bio-génético-comportementalement le male humain n’est pas idem à la femme.

                                  C’est ballot, mais on a beau chercher du sens partout, on se trimbale aussi la « nature »

                                  La vie est mâle faite, s’pa ??

                                  Et je concluerai en citant Desproges : « Dépourvue d’âme, la femme est dans l’incapacité de s’élever vers Dieu. En revanche, elle est en général pourvue d’un escabeau qui lui permet de s’élever vers le plafond pour faire les carreaux. C’est tout ce qu’on lui demande. »

                                  signé : un vilain n’homme qu’à pas pris la peine de moinsser le nartic de madame Pliz


                                  • rosemar rosemar 5 décembre 2012 18:38

                                    Bonsoir zgrouik


                                    ménage, lessives courses et cuisine restent bien l’apanage des femmes à quelques exceptions près : les jeunes ont un peu évolué certes, je ne le nie pas mais il n’empêche, les mentalités ont la vie dure ....
                                    Madame Pliz travaille et n’a pas trop le temps de rédiger de longs articles..Excusez la !
                                    Je ne savais pas Desproges si misogyne ! vous êtes de son avis ? que la femme est dépourvue d’âme ?? Vous vivez donc encore au Moyen Age !!
                                    Il faut évoluer !!

                                  • Mr-J 5 décembre 2012 18:13
                                    @ Rosemar :
                                    Publier l’étude en question aurait toujours été plus constructif que cette image de wikipédia, qui il faut bien l’avouer, n’est pas très jolie.

                                    Et cette fameuse étude : prends elle en considération différentes tranches d’âge ? ou encore différentes situations économique ?

                                    Ou est-ce juste des sondages pris ici et là, aisément manipulables et qui ne prouvent objectivement rien si ce n’est qu’ils servent à légitimer des salaires de professions inutiles et à occuper un peu de votre temps libre entre l’aspirateur et la vaisselle ?

                                    Concernant ma dernière assertion c’est de l’humour j’espère que vous aurez remarquez, mais avouez qu’il est difficile de prendre votre article au sérieux.

                                    • rosemar rosemar 5 décembre 2012 18:31

                                      Bonsoir Mr J



                                      En fait, contrairement à ce que l’on croit les inégalités persistent dans le couple....

                                    • rosemar rosemar 5 décembre 2012 18:45

                                      Désolée pour l’image de wikipédia mais je n’en ai pas trouvé d’autres libres de droits ....


                                    • Mr-J 5 décembre 2012 19:14

                                      Merci pour le lien et pour votre explication.


                                      Mais, si vous le voulez bien passons à l’essentiel :

                                      Instructif en effet, mais sur le fait de faire des montagnes de peu de choses.

                                      Voyons ces moyennes en question :

                                      51 heures de travaille cumulé pour l’homme.
                                      54 heures pour la femme.

                                      53 heures de travail rémunéré
                                      52 heures de travail domestique.

                                      54+56 heures si vous dormez huit heures par jour+58 heures de loisir divers : 168.
                                      51+56+61 = 168

                                      En gros vous êtes en train de me dire que le féminisme ne sert à rien et qu’en 25 ans rien n’a changer et que si caricaturalement on en été resté au statut quo tout le monde s’en tirerait mieux niveau stress... J’ai du raté quelque chose, non ?

                                      Parce-que si l’on suit le raisonnement il serait bénéfique de retourner en arrière on aurait une meilleure qualité de vie, moins de chômage et le coût de la vie baisserait pour compenser la diminution des revenus par foyer. De féministe tiéde je risquerait bien de passer à anti-feministe convaincu, merci Najat et l’INSEE. Encore une fois c’était de l’humour mais pas concernant l’analyse de ce que nous a potentiellement réellement apporter le féminisme... Tout ça pour dire que ça sent mauvais la manipulation et que je me méfie des conclusions qui seront tirer de tout cela.

                                    • foufouille foufouille 5 décembre 2012 19:40

                                      "La ministre des Droits des femmes, Najat VALLAUD-BELKACEM, organise et participera ce soir à Lyon à une soirée spéciale destinée à  déconstruire ces stéréotypes « Le sexisme, c’est pas mon genre ! »."

                                      on comprend mieux


                                    • zgrouik zgrouik 5 décembre 2012 18:48

                                      Tout à fait Rosy ! Desproges était un philisophe du 16è siècle vivant comme moi dans une maison troglodyte au fond du grand Causse, vaguement misanthrope et donc misogyne ; et totalement dénué d’humour, contrairement à vous.

                                      PS : continuez d’oubliez ce que la science et le bon sens nous apprend, vous êtes sur la bonne voie...

                                      ... pour nous faire marrer !


                                      • rosemar rosemar 5 décembre 2012 18:53

                                        Je ne me permets pas de déformer votre nom zgrouik , alors évitez de déformer le mien ...

                                         
                                        Pour le reste, on en reste au niveau superficiel ....La réflexion où est elle ??

                                        Bonne soirée...



                                      • fatizo fatizo 5 décembre 2012 19:22

                                        Bonsoir Rosemar,

                                        Je viens de lire ton article, et j’ai du mal à comprendre certaines réactions .
                                        Je te trouve très mesurée, et pas dans le cliché habituel des féministes qui viennent nous dire que le travail a libéré la femme.
                                        Mais peut-être que certains machos auraient voulu qu’elles ne quittent jamais leurs fourneaux .
                                        Bonne soirée à toi .


                                        • rosemar rosemar 5 décembre 2012 19:32

                                          Bonsoir fatizo 


                                          merci pour cette réaction mesurée aussi car beaucoup d’autres réactions ne le sont pas... et pourtant, il faut bien voir la réalité en face : la vie des femmes d’aujourd’hui est compliquée : elle l’était aussi autrefois d’une autre manière mais elle était moins stressante : quel est le moins pire ??Je pense malgré tout que le travail de la femme est nécessaire ....oui, c’est une ouverture mais aussi beaucoup de contraintes...

                                          Belle soirée encore ...

                                        • foufouille foufouille 5 décembre 2012 19:42

                                          pour la cuisine, c’est amusant
                                          la plupart des chefs sont des hommes
                                          ma grand mere etait nulle en cuisine
                                          c’etait mon grand pere qui cuisinait


                                        • fatizo fatizo 5 décembre 2012 19:45

                                          Le problème Rosemar, c’est lorsqu’on ne choisit pas .

                                          Et là ou elles n’avaient pas beaucoup le choix hier, ’elles ne l’ont guère plus aujourd’hui, mais dans l’autre sens .
                                          Et comme il est difficile, voir impossible, de trouver le bon équilibre , elles subissent .

                                        • rosemar rosemar 5 décembre 2012 21:02

                                          Rebonsoir fatizo 


                                          oui, encore une fois on ne choisit pas et comme les conditions de travail se détériorent dans de nombreux secteurs, forcément les femmes en subissent aussi les conséquences....comme les hommes d’ailleurs ....

                                          Et il faut sourire malgré tout ce qu’ils nous font ! c’est ce que disait un des commentateurs de l’article sur Gwynplaine, l’homme qui rit....

                                          Très belle soirée !

                                        • Romain Desbois 5 décembre 2012 21:19

                                          un homme offre un manteau en vison à sa femme qui l’engueule.

                                          - mais tu sais bien que je voulais une voiture !!!!

                                          - oui mais j’en ai pas trouvé de fausse .


                                          • Christian Labrune Christian Labrune 6 décembre 2012 00:16

                                            @Romain,

                                            Etant donné les propos que vous tenez sur les femmes dans toute cette page, et qui paraissent résulter d’une profonde connaissance de l’almanach Vermot, permettez-moi d’espérer que vous n’avez ou n’aurez pas de filles parmi vos descendants.


                                          • Romain Desbois 6 décembre 2012 00:24

                                            la chemise

                                            Il n’y pas plus féministe que moi , mais je ne pas pour autant aveuglé et si j’y ajoute de l’humour, c’est parceque je les aime bien (enfin pas toutes).

                                            Et je prône l’égalité de traitement. Il n’y a pas les femmes victimes d’un côté et les hommes coupables de l’autre. C’est tout sauf du féminisme de penser cela.


                                          • Christian Labrune Christian Labrune 6 décembre 2012 12:21

                                            @Romain Desbois

                                            Etre capable, quand on se cache derrière un pseudonyme assez débile, de faire des remarques dignes des préaux de l’école primaire, sur le patronyme réel d’un interlocuteur qui n’en est pas responsable, ça en dit long sur le niveau intellectuel et moral du bonhomme. Pierre Larousse, pour vous, c’était donc probablement un flic.

                                            Habituellement, je fais supprimer ces sortes d’incongruités par la modération : c’est immédiat. Mais là, je n’en ferai rien. Tant pis pour vous.

                                             


                                          • COLRE COLRE 6 décembre 2012 12:43

                                            « Il n’y pas plus féministe que moi »… smiley smiley 


                                          • Romain Desbois 6 décembre 2012 22:35

                                            Romain Desbois est mon nom et tout le monde me connait sous ce nom et pas un autre la chemise.


                                          • Christian Labrune Christian Labrune 5 décembre 2012 23:39

                                            Rosemar,

                                            En tant que salafiste, je me permets de vous rappeler le trente-huitième verset de la sourate N°4, consacré aux femmes :

                                            « Les hommes sont supérieurs aux femmes à cause des qualités par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au-dessus de celles-ci, et parce que les hommes emploient leurs bien pour doter les femmes. Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises ; elles conservent soigneusement pendant l’absence de leurs maris ce que Dieu a ordonné de conserver intact. Vous réprimanderez celles dont vous aurez à craindre l’inobéissance ; vous les relèguerez dans des lits à part, vous les battrez ; mais aussitôt qu’elles vous obéissent, ne leur cherchez point querelle. Dieu est élevé et grand. »

                                            Vos plaintes, comme vous pouvez le voir, ne sont donc plus de saison. Nous vivrons demain en France, grâce à nos amis socialistes, sous le régime de la charia. Il est déjà en place dans bien des banlieues, mais il importe qu’il s’étende rapidement, et jusque dans le XVIe arrondissement. Les protestations ne nous impressionneront pas plus qu’elles ne pourront faire varier les heureuses dispositions récemment prises par Mohamed Morsi. « La femme est l’avenir de l’homme », écrivait Aragon, lequel ne savait probablement très bien ce qu’il racontait, mais l’avenir de la femme, en France, c’est indiscutablement la charia, et vous paraissez l’oublier.

                                            Allah Akbar ! 


                                            • Christian Labrune Christian Labrune 6 décembre 2012 00:07

                                              C’était mon quart d’heure salafiste. C’est passé, mais je tenais quand même à exprimer, par le fait d’une bienveillance toute naturelle, le non-dit d’un certain nombre de réactions que j’ai pu lire, où je sentais comme une certaine réticence à aller jusqu’au fond des choses. Pas facile de citer cette sourate, même lorsqu’on en a subi le formatage jusqu’aux moelles ! Eh bien, c’est fait.


                                            • Soi même Soi même 6 décembre 2012 01:01

                                              Une femme au travail ce n’est pas toujours une réussite pour les enfants, on voit tous les jours les dégâts, une jeunesse qui n’a plus aucun repère, plus de limite qui se croit tous permis !
                                              Aller interroger les profs d’école il vous confirmerons que la jeunesse n’a plus déduction du respect !
                                              Et pendant ce temps papa et maman sont aux boulots !

                                              Femme au foyer mérite salaire, et il serait préférable qu’elle touche un véritable salaire familiale pour se consacrée à temps plein sa présence au près de ses enfants, surtout quand ils sont en bas ages jusqu’à 14 ans au moins, au lieux de faire un boulot à l’extérieur qui la pompe et n’est plus disponible pour ses enfants.

                                              Le féminisme à raté un combat, le salaire minimum pour femme au foyer, car il est préferable qu’une femme soit auprès de ses enfants que de faire un boulot de merde !
                                               Et c’est un père qui le dit pendant plus de 6 ans ma femme n’a pas travailler, elle a préfère être au près de ses enfants, et maintenant je vois la différence par rapport à d’autre qui non pas eu cette possibilité !


                                              • Romain Desbois 6 décembre 2012 01:52

                                                Et pourquoi la mère et pas le père ?

                                                Et pourquoi pas les deux à mi temps comme dans les pays nordiques ?

                                                C’est fou cette misogynie.


                                              • Soi même Soi même 6 décembre 2012 11:16

                                                @ romain, tu n’es pas misogynie, tu es misanthrope !


                                              • Romain Desbois 6 décembre 2012 22:26

                                                j’aime les humains mais mon esprit ne peut le comprendre car l’humanité ne mérite pas d’être aimée.
                                                Quand je les observe, je me dis qu’ils n’en valent pas la peine.

                                                Mais je reste un optimiste et je sais que tous ne sont pas pourris et que les gens peuvent changer en bien.

                                                Mais je reconnais que j’ai de plus en plus de mal à m’en convaincre.


                                              • Ruut Ruut 6 décembre 2012 06:39

                                                Notre époque est malade.


                                                • Romain Desbois 6 décembre 2012 08:47

                                                  notre malade Ruut est d’époque smiley


                                                • lloreen 6 décembre 2012 09:05

                                                  Le fait que les femmes travaillent est un progrès...
                                                  Un progrès pour qui ? A tous les coups, c’est un sérieux progrès pour le système capitaliste.
                                                  Une telle phrase est stupide.
                                                  Une mère au foyer ne travaille t-elle pas ?Passe t-elle ses journées allongée sur un sofa, comme une courtisane ?

                                                  Je ne sais pas ce qui passe par la tête des gens pour que leurs cheveux ne se dressent pas sur la tête en entendant une telle contre-vérité.

                                                  Quel fabuleux « progrès » de courir plusieurs lièvres à la fois !
                                                  Quelle prodigieuse conquête que d’être condamnée à la double peine !

                                                  Travailler à l’extérieur du foyer et une fois rentrée, se remettre ardemment à l’ouvrage !
                                                  Aux féministes écervelées, je dirai : ayez pitié du sexe mâle, car leur réserver le même sort en exigeant le même régime pour eux, c’est faire la preuve d’un caractère aigri et d’un raisonnement très primaire .

                                                  Les femmes premièrement ont encore toujours , travaillé.Se lever le matin, s’occuper de l’éducation des enfants est plus qu’un travail, c’’est un sacerdoce.
                                                  Dire aussi que cela ne « rapporte » rien est aussi totalement faux.Peut-être pas en monnaie sonnante et trébuchante et donc rien au système capitaliste et consumériste.
                                                  C’est un fait.
                                                  Le système capitaliste consumériste a besoin d’esclaves et de larbins.Pas de gens éduquées, autonomes et exigeants.
                                                  Mais pour cela, le système avait déjà les hommes.
                                                  Alors excusez-moi, mesdames les féministes, mais avec votre idiotie exacerbée, vous avez fait parfaitement le jeu du système.Il vous remercie.

                                                  Celles qui ne vous remercient pas, ce sont toutes les femmes qui gagnent un salaire de misère parce que grâce à cette tromperie perverse, les salaires des hommes ont pu baisser constamment.Au lieu d’avoir un esclave par foyer, le système a doublé sa mise.Parfait pour lui.
                                                  Grâce à cette perversion des esprits, le foyer , lieu sacré par excellence ,est devenu un cocon vide.
                                                  Les enfants (rois) ont peut-être accumulé des cadeaux par caisses entières, mais cela s’est fait au détriment d’une éducation véritable.
                                                  L’éducation n’est pas un endoctrinement.Il ne faut pas inverser les rôles comme ont si bien su le faire les rabatteurs du système consumériste par des campagnes vicieuses bien orchestrées.

                                                  Ni les femmes ni les hommes qui travaillent n’y ont jamais rien gagné.Les seuls gagnants dans ce système, ce sont les pontes du système.
                                                  La qualité de vie frise le niveau des pâquerettes.Les français sont les premiers consommateurs mondiaux d’anti-dépresseurs .

                                                  Je ne vois pas non plus en quoi le fait de devoir subir les lubies désaxées de malades psychotiques, sport favori de certains, est un progrès.

                                                  Pour sortir de ce cercle vicieux, il n’y a qu’une solution : celle du revenu universel.La souveraineté et l’indépendance.Pour les deux sexes.
                                                  Il n’y a aucun progrès à devoir se faire le larbin d’un autre .Ni pour les femmes, ni pour les hommes.

                                                  Quant aux enfants, ils sont les principales victimes de cette situation hallucinante.
                                                  Voir les bambins emmitouflés, à moitié endormis, sortis de leur sommeil réparateur arriver aux aurores chez une nounou, excusez-moi, mais mon coeur de mère bondit d’effroi à cette vision.
                                                  Et ce n’est ni une furie ou un furieux, qui me traitera de « demeurée » ou de je ne sais quel autre
                                                  adjectif aimable ,qui me fera changer d’avis.
                                                  Devoir entendre de la bouche de professeurs malmenés, que les enfants (donc les futurs adultes....) n’ont plus aucune éducation, n’est pas véritablement une avancée prodigieuse non plus.

                                                  http://www.youtube.com/watch?v=9bjY0h7au80&feature=player_embedded


                                                  • Romain Desbois 6 décembre 2012 09:11

                                                    Les femmes ont toujours travaillé, sauf qu’avant elles n’étaient pas payées .

                                                    Demandez aux paysannes et aux femmes de commerçants ....


                                                  • LADY DOA 6 décembre 2012 12:06

                                                    Je ne sais pas pourquoi, en lisant cela je pense à « Une maison de poupée3 d’Henrik Ibsen : 
                                                     »
                                                    HELMER : Tu n’as pas été heureuse ! 
                                                    NORA  : Non. J’ai été joyeuse, voilà tout. Et tu as toujours été si gentil pour moi. Notre foyer n’a jamais été rien d’autre qu’une salle de récréation. Ici, j’étais ton épouse-poupée, tout comme à la maison, j’étais l’enfant-poupée de papa. Et mes enfants à leur tour, ont été mes poupées. Je trouvais divertissant que tu te mettes à jouer avec moi, tout comme ils trouvent divertissant que je me mette à jouer avec eux. Voilà ce qu’à été notre mariage, Torvald. »


                                                    • LADY DOA 6 décembre 2012 12:08

                                                      En fait je répondais à une intervention de King al Batar


                                                      • nemotyrannus nemotyrannus 6 décembre 2012 13:44

                                                        C’est marrant cette question des tâches domestiques.


                                                        Vous dites « Pourquoi n’en faites vous pas assez ? » et nous on vous dit « Pourquoi en faites vous tant ? »

                                                        C’est sûr que là personne ne se sent coupable de quoi que ce soit.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès