• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Feu la télé de Madame (2)

Feu la télé de Madame (2)

Envahisante, intrusive, harcelante, la télévision occupe de nos jours une très grande place dans la vie des citoyens. Dans le second volet de cette étude, nous essayerons d’analyser le phénomène « télévision » dans ses modes d’expression. Si la télé est devenue la « machine à décerveler » (décérébrer, lobotomiser) du père Ubu, elle est aussi devenue le principal organe de propagande des clowns de la politique de notre glorieuse République, avec leur langage et leurs règles propres et ce, à la gloire du pouvoir en place.

L'effet hypnotique de la télé n'est plus à prouver. D'ailleurs les écrans émettent des ondes alpha, qui sont des ondes d'endormissement. Une manne pour le pouvoir en place qui endort ainsi les consciences et l'esprit critique d'une population plus facile ainsi à manipuler.

 

(A cause de la longueur de l'article, celui-ci a été scindé trois volets)

 

«  On ne peut pas dire la vérité à la télé. Il y a trop de monde qui regarde. » Coluche

 

Nous terminons le premier volet par le politiquement correct. Si « le philosophe est le gardien de l’être », le journaliste, lui, est le gardien du politiquement correct, mode de pensée mi-religion mi-idéologie à la mode chez les bi-neuneuronaux, qui n’élèvent pas la voix plus haut que les idées. Et l’on ne compte pas les « stigmatisations » (1) si quelqu’un déroge aux fameux politiquement correct, comme Zemmour, évoqué dans le premier volet, condamné sur toutes les chaînes pour ce qu’il a dit sur l’islamisme. Une marque de m*rde chocolatée, Lunetta, et d’autres marques à la suite, ont même décidé de retirer leurs publicités avant l’émission de Zemmour sur C8 — ce qui constitue une véritable condamnation au silence. D’une part, on ne voit pas le rapport entre Lunetta et l’islamisme, ce doit être un effet pervers du politiquement correct, sans doute dû à une diffraction ; Lunetta utilise de mauvaises lunettes. A moins que ce ne soit une manifestation de l’habituelle paranoïa victimaire, très à la mode pour s’attaquer à quiconque n’est pas en accord avec la doxa mondialiste bien-pensante.

 

Le politiquement correct est sur le plan linguistique entretenu par ce qu’on appelle les « éléments de langage » ou ensemble de formules toutes faites, creuses et évasives, ensemble de mots-clés que tous répètent à l’envi, et qui s’apparentent à la langue de bois. Ces éléments de langage sont caractéristiques de la fameuse « communication » (= propagande) dont les hommes politiques et les manitous du marketing se gargarisent chaque matin devant leur miroir avant d’aller travailler, et que les journalistes recrachent avec eux.

 
Corollaire du « politiquement correct » (= idéologie dominante) : il ne faut surtout pas pratiquer d’ « amalgame » (2), c’est-à-dire étendre à toute une partie de la population française des conduites d’individus prétendument isolés qui sont, soit des déséquilibrés mentaux (en ce cas-là, il faudrait convertir certaines mosquées en asiles psychiatriques), soit des victimes de la société occidentale. En tout cas, on assiste là à une grande et formidable leçon de démocratie, où on intime le droit de ne pas dire son opinion. Bref, le journalisme et la télé sont le royaume de ceux que nous appelerons les « bobos », une race de néo-crétins bien-pensants ou mieux-pensants, prétendument de gauche — cette gauche où se situe leur porte-feuille, mais non point leur cœur.

 

Conclusion : L’info importe peu, il faut faire de l’audimat, occuper à tout prix l’espace médiatique en instituant une pensée unique. Et ne le répétez surtout pas : il n’y a pas d’info à la french Tivi (y en a-t-il jamais eu ?), qui est une entreprise de désinformation et de manipulation. Pour l’information, il reste quelques journaux papier ou « canards » qui boitillent encore, il y a internet et des sites de « ré-information », encore qu’il faille se méfier des infox (fake news en frangliche). Mais la pluralité fait partie de la véritable info. Au citoyen de faire le tri, d’exercer son esprit critique — s’il lui en reste après le lavage télévisuel de cerveau à la lessive Bobo, qui lave plus blanc (plus blanc ! encore du racisme ?).

 

Après le contenu des jités, nous allons examiner maintenant la façon dont ce contenu est livré aux téléspectateurs : langue employée et conditions matérielles de transmission.

 

La langue que les journalistes emploient est censée être le français, mais on a peine à reconnaître notre belle langue sous l’avalanche de barbarismes, de solécismes, d’anglicismes dont ils abreuvent nos tympans meurtris. Et les anglicismes sont tellement nombreux que le français est désormais une langue américanisée et la french Tivi est devenue un véritable cheval de Troie des Anglo-Américains. C’est un des aspects de leur soft power. Beaucoup de titres d’émissions sont d’ailleurs en anglais : Good morning Business, Morning Glory, Tonight Brousse Infos, Cash investigation, RMC Story, Top clips, Top Stars, etc. On se rappelle du fameux The Voice, titre d'émission contre lequel Bernard Pivot avait protesté. D’ailleurs, un certain nombre de journalistes (Jean-Marie. Colombani, Christine Ockrent, Laurent Joffrin [de son vrai nom Laurent Mouchard], Emmanuel Chain) sont des young leaders ou « jeunes dirigeants », une secte franco-américaine recrutant ses membres dans l’oligarchie, et véritable vivier de traîtres à la patrie. D’ailleurs le mot « patrie » ne signifie rien pour eux : il n’y a plus ni pères ni patrie.

 

Les journalistes emploient très souvent des mots ou expressions dans des sens qui ne sont pas les leurs. C’est en particulier le cas des « anglicismes rampants », c’est-à-dire l’adoption de mots ou d’expressions anglais, venus du français, et adoptés tels quels en retour sans leur traduction exacte : opportunité (occasion), en termes de (en matière de), en charge de (chargé de, responsable de), poster (publier, diffuser), vol domestique (vol intérieur), abus sexuel (attentat sexuel, viol), sans oublier l'omniprésent verbe contrôler qui, en français, veut simplement dire vérifier, et qui a pris les sens anglo-américains de : maîtriser, occuper, diriger, avoir en main, commander, dominer, s'emparer de, chapeauter, etc. etc. etc. Ces anglicismes rampants ne sont pas exactement des « faux-amis », et l’on en compte non pas des dizaines, mais des centaines. Les journalistes parlent le français moderne, ou néo-français. Comment reconnaître le néo-français ? C’est très simple : la moitié des mots est en anglais et en anglicismes rampants, l’autre moitié est en charabia.

 

Quelques exemples : dans le français parlé par les journalistes, 1. les o sont presque systématiquement ouverts  : gauche prononcé gɔche au lieu de gauche ; faute prononcé fɔte comme dans photo ; rôle prononcé comme role ; vôtre prononcé comme votre, etc. 2. prononciation à l’anglaise de noms français ou non-anglais : Éric Woerth (weurss au lieu de weurt [il est Français]), Conchita Wurst (weurst, au lieu de vourst [il/elle est Autrichien/ne], Donald Tusk (teusk au lieu de tousk [il est Polonais]. Quand on ne connaît pas la prononciation d’un mot, on se renseigne. 3. Les hiatus et les mauvaises liaisons abondent : le orange ; Elle a été victime d’harcèlement. 4. Les géminées (m-m t-t l-l), qui n’existent phonétiquement pas en français, sont souvent prononcées lourdemment : le som-met européen, une solution intel-ligente, il est at-tentif. 5. Le complément du superlatif est introduit le plus souvent avec la préposition ‘au’ au lieu de ‘de’ : la plus belle femme au monde. 6. L’adjectif ‘possible’ est la plupart du temps antéposé : de possibles connivences avec les milieux de la drogue. 7. Suspicion et suspecter sont systématiquement employés au lieu de soupçon, soupçonner. 8. Les mots ou expressions ‘aucun’, ‘aucune’, ‘sans’, ‘pas de’ sont systématiquement remplacés par 0 (zéro) (la pub utilise aussi ce procédé venu des Zétazunis : 0 alcool durant la grossesse. Et si l’on prend ¼ alcool, voire ½ ?).

 

Et ceteri et cetera. De très nombreux exemples sont donnés dans le site de l’auteur, consacré aux curiosités du néo-français.

 

Les accents toniques. Dans la série Le français tel qu’on le parle à la télé, les journalistes non seulement abusent d’anglicismes, mais encore ils n’hésitent pas à déformer le français parlé en mettant un accent tonique sur la première syllabe d’un mot : Il y en a des DIzaines de milliers en France ; INformer, ce n’est pas former ; Si aucun accord n’est trouvé avec les EUropéens... Dans les mots plurisyllabiques, il s’agit de ce qu’on appelle l’accent d’emphase. Imitation de l’anglais où beaucoup de mots sont accentués sur la première syllabe ? Ou procédé des bateleurs de foire, vantant leurs poëles à frire et leurs casseroles ? On entend même cet accent sur une particule antéposée (article, préposition, adjectif, adverbe…) : Un ciel nuageux va dominer EN matinée ; On attend D’UN instant à l'autre LA décision du tribunal. TOUS les acteurs sont là. Nous allons AU musée du Louvre retrouver EN direct l’exposition Léonard de Vinci.. Rappelons qu’en français il n’y a pas d’accent tonique — surtout pas sur une particule antéposée —, l’accent se pose faiblement sur la dernière syllabe sonore. Déplacer systématiquement l’accent constitue une faute de français, au même titre qu’un barbarisme. On entend souvent même des « déhanchements phonétiques », c’est-à-dire que le journaliste professionnel parle normalement, fait soudain une pause et poursuit en appuyant généralement sur le premier mot du reste de la phrase, comme s’il venait de reprendre son souffle : la ville est toujours en vigilance __ orange. Ou bien le journaliste appuie fortement sur une particule antéposée, fait une pause, et enchaîne sur le ou les mot(s) suivant(s) : Vous pourrez partir EN __ vacances ; Sur BFM-Télé, vous allez retrouvrer LES __ Grandes Gueules. On attend le pic EN __ Vendée cet après-midi. Cette façon de parler est totalement artificielle et c’est horripilant.

 

A signaler encore un défaut agaçant, à savoir les finales chuintées par certains présentateurs : aujourd’huichch. Enfin, certains présentateurs ou animateurs accompagnent leurs paroles de grands gestes, leurs mains et leurs bras s’agitent dans tous les sens comme pour illustrer ou souligner leurs propos, espérant ainsi leur donner plus de force afin de capter leur auditoire. C’étaient des moulins à paroles, les voilà devenus des moulins à vent. D’ailleurs, ils ne brassent que du vent.

 

(la suite au prochain numéro)

 

============

Notes

(1) le mot stigmatisation vient de « stigmates », du grec στίγμα (stigma) : piqûre, puis marque au fer rouge qu'on appliquait aux esclaves ; c’était donc une marque d’infamie. Par la suite, le mot stigmates désigna les blessures infligées à Jésus quand il était sur la croix. Ce mot appartient donc au vocabulaire religieux. Le sens moderne rejoint l’acception originelle : marque d'infamie.

(2) Mot, rappelons-le, dérivé de l’alchimie, venant de l’arabe [ʿamal al-jamāʿa] : union charnelle, coït. Encore une histoire de Q ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • tashrin 5 novembre 15:21

    parce qu’il ya encore des gens qui la regardent ?


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 5 novembre 15:55

      C’est même affligeant quand, en plus, on sait ce qu’ils regardent !

      Audiences TV du 4 novembre 2019 :

      TF1 - camping Paradis - 3 689 000 téléspectateurs - 15.7%

      M6 - L’amour est dans le pré - 3 651 000 téléspectateurs - 15.7%

      La 2 - La dernière vague - 3 194 000 téléspectateurs - 13.5%

      La 3 - Secrets d’histoire - 2 437 000 téléspectateurs - 10.7%

      W9 - Démineurs - 952 000 téléspectateurs - 4.6%

      TMC - Bodyguard - 899 000 téléspectateurs - 4.6%

      Etc.

      Si TF1 représente 15,7 % des téléspectateurs « actifs », ça veut dire qu’il y en avait 

      3, 651 millions : 16 x 100 = 22,82 millions (et il n’y avait ni coupe du monde de foutre ni tournoi de tennis)


    • foufouille foufouille 5 novembre 16:17

      @Séraphin Lampion

      c’est bidon car basé 1000 bidule magique.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 5 novembre 16:21

      @foufouille

      les annonceurs paient pour ça
      vous croyez qu’ils gobent tout ?


    • foufouille foufouille 5 novembre 16:55

      @Séraphin Lampion

      oui totalement des crétins payés à rien foutre.


    • Le421 Le421 5 novembre 19:23

      @Séraphin Lampion

      3, 651 millions : 16 x 100 = 22,82 millions (et il n’y avait ni coupe du monde de foutre ni tournoi de tennis)

      Je vous la refait parce que, étonnement, vous l’avez ratée.
      Et elle était pourtant facile !!

      3, 651 millions : 16 x 100 = 22,82 millions (et il n’y avait ni coupe du monde de foutre ni tournoi de pénis)

       smiley


    • Ruut Ruut 5 novembre 19:29

      @Séraphin Lampion
      Ces rapports se bases comment ?
      Comment ils savent qui regarde quoi ?
      Surtout avec les téléspectateurs en hertzien qui eux n’envoient aucune information de retour.
      C’est du pifomètre ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 5 novembre 20:02

      @Ruut. Détrompe toi, les tuners sont en hétérodyne.
      Il fut un temps où les fourgonnettes de TDF circulaient dans les rues pour espionner qui recevait quoi. Accessoirement lancer une dénonciation de qui avait une Tévé et ne l’avait pas déclarée.


    • ricoxy ricoxy 5 novembre 20:12

       
      @tashrin
       
      Oui, et en passant dans une rue, j’ai vu des télés allumées. Je suppose que c’était pour regarder des programmes, et non pour éclairer la pièce.
       


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 novembre 20:49

      @Ruut
      Voici comment se fait l’audimat.

      "Pour ce faire, l’organisme se base sur un panel représentatif de 5 000 foyers (pour environ 11 400 téléspectateurs de quatre ans et plus). Mais concrètement, comment Médiametrie arrive-t-il à savoir qui regarde quoi à la télé ? Grâce à la technologie du watermarking ! Avant toute chose, il faut savoir que les régies techniques de TF1, France 2, M6, C8 et compagnie (toutes les chaînes ayant demandé à être mesurées) sont équipées d’un inserteur, qui met en place une signature audio dans le signal de chaque chaîne.... etc 



    • Fergus Fergus 6 novembre 11:56

      Bonjour, ricoxy

      Intéressant article.

      Au cas où il y aurait un 3e volet, je vous signale à toutes fins utiles que le titre devrait s’écrire ainsi : « Feue la télé de Madame ».

      Bien à vous.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 6 novembre 13:27

      @Fergus

      Pas du tout : « Feu la mère de Madame » par exemple est une pièce de théâtre de Georges Feydeau représentée pour la première fois en 1908 à la Comédie-Royale, et l’Académie Française n’a jusqu’à maintenant fait aucune remarque sur l’orthographe utilisée par l’auteur.


    • Ruut Ruut 6 novembre 15:41

      @Fifi Brind_acier
      En gros ils donnent les résultats des panels, pas de l’ensemble des téléspectateurs.
      Le pannel qui allume la TV et vas faire ses courses ou s’endort compte comme 23 téléspectateurs.....

      Chez moi il y a 6 personnes qui chacune visualise des programmes différents, et visiblement c’est pareil chez toutes mes connaissances donc les mesures sont justes bidons.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 5 novembre 15:28

      Le 28 octobre, Laurent Gerra a raconté sur "C à vous" (France 5) qu’après avoir fait une blague à la télévision sur Brigitte Macro, il avait été officiellement rappelé à l’ordre pour avoir appelé Brigitte par son prénom. Pourtant, le titre de « première dame » n’existe pas en France, ni celui de « Reine d’Angleterre ». Par contre le crime de « lèse-majesté », oui.


      • Le421 Le421 5 novembre 19:27

        @Séraphin Lampion

        Patrick Sébastien s’est montré un peu trop « gilet jaune ».
        Coup de fil à Delphine Ernotte et hop !!
        Viré le saltimbanque...
        Dans sa dernière chanson, il tacle sec !!

        Comme il dit, lui, il est au chaud.
        Mais toute sa production est au chomedu.
        Voilà les salopards à qui nous avons à faire.
        l’ORTF du « nouveau monde »...
        Qui a pris le rôle de Peyrefitte ??


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 novembre 20:15

        @Le421
        Cessez de raconter des sornettes sur de Gaulle.

        Il avait toute « la bienpensance » parisienne contre lui : les intellectuels, les journaux, les artistes, Le Monde, en particulier avec Beuve Mery, l’édition, les radios extérieures (RTL, radio Andore, Radio Monte Carlo qui couvraient toute la France) , les socialistes avec Mitterrand en embuscade, le PCF, la CGT, FO crée par la CIA etc etc.

        Ils faisaient tous barrage et refusaient de rendre compte de ce que faisait le gouvernement. De Gaulle a donc décidé de s’adresser aux Français avec l’ ORTF en passant par dessus le barrage. 

        Quand on voit la manière dont Macron s’est servi de tous les médias pendant la campagne électorale, c’est bien pire que de Gaulle !

        Lisez « C’était de Gaulle », car la Gauche nous a beaucoup menti.

        Je ne suis pas une inconditionnelle de de Gaulle, mais je déteste qu’on mente aux Français, comme la Gauche l’a fait.


      • ricoxy ricoxy 5 novembre 20:23

         
        @Séraphin Lampion : « Pourtant, le titre de « première dame » n’existe pas en France »
         
        Exact, et il a apparu, semble-t-il, depuis l’ère Sarco(me de Kapo)zy. Le pire, c’est que j’ai retrouvé ce titre dans la presse espagnole (Valérie Trierweiler, la actual primera dama francesa, ha afirmado a la agencia Afp que su cuenta de Twiiter [sic] fue « aparentemente pirateada » este martes [Lavanguardia point com]), de même que dans la presse russe (Первая дама Франции возвращается в журналистику  : la Première dame de France est revenue au journalisme [Komsomolskaïa Pravda]).

         


      • Le421 Le421 6 novembre 09:05

        @Fifi Brind_acier
        Heu !!
        Des sornettes sur De Gaulle ?
        J’en ai d’autres, et des gratinées...
        Et ne me faites pas dire que ce type ne valait rien, entre tout bon et tout mauvais, je ne suis pas comme vous, je sais relativiser...
        Mais le fait que Tatie Yvonne avait fait censurer certaines chansons comme « les jolies colonies de vacances » de Pierre Perret, il paraît que ce n’est pas une légende...
        Je vous sent « à vif » sur les années 60, ainsi que sur le CNR ou l’UE, pour ne pas dire l’OTAN, le GIEC et le CO².
        Buvez une verre d’eau fraîche, respirez un grand coup et dites « zennnnnnn !! ».

        Quand au fait que Macron fait bien pire, si vous savez me lire (ce dont je doute !!), je n’ai jamais dit le contraire.
        Et je l’avais prévu bien avant son élection.
        Au regard de son passé et de sa personnalité de Chevalier d’Éon...


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 novembre 14:10

        @Le421
        Relativiser, ce n’est pas dans les pratiques de la Gauche sur de Gaule !
        Je n’aime pas de Gaule pour des tas de raisons, la Françafrique entre autres, mais il a toujours défendu la souveraineté et l’indépendance du pays.

        Ce qui est sans intérêt pour la Gauche, qui se fiche de la souveraineté comme de sa première chemise, et qui a vendu la France et les français, encore plus que la Droite, pour un plat de lentilles au capitalisme mondialisé, et des postes bien rémunérés. La Gauche, c’est le dernier rempart du capitalisme.

        Quand l’ UPR a proposé aux Députés et aux Sénateurs, un dossier des violations de la Constitution, pour destituer Macron, comme les Démocrates sont en train de le faire contre Trump, la FI s’est mise aux abonnés absents.

        Alors, votre lutte contre Macron, à d’autres....


      • Le421 Le421 10 novembre 17:03

        @Fifi Brind_acier
        La gauche a vendu la France...
        Dites-moi, c’est quand que la vraie gauche sans lunettes noires ni fausse barbe a gouverné ce pays ??
        Oui, d’accord, vu le positionnement de l’UPR, la gauche, pour vous, c’est presque les trois quarts du paysage politique national...


      • foufouille foufouille 10 novembre 18:18

        @Le421

        ton bourgeois en a fait parie jusqu’en 2008 de la gauche, il récupère aussi les faux culs PS.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 novembre 19:58

        si quelqu’un déroge aux fameux politiquement correct, comme Zemmour, évoqué dans le premier volet, condamné sur toutes les chaînes pour ce qu’il a dit sur l’islamisme.

        Zemmour ne critique pas l’Islamisme, mais l’Islam, ce qui n’est pas la même chose.L’auteur pense sans doute que Zemmour est anti système, politiquement incorrect ?

        Si c’était vrai, il ne passerait nulle part dans les médias.

        Il fait du buzz, il clive, il est transgressif, il double le nombre de téléspectateurs, et permet de caser des tunnels publicitaires toutes les 10 minutes, qui rapportent un max de pognon à CNews. Glin-gling, le tiroir caisse !

        Et puis ça fidélise les mougeons pour que d’autres tunnels publicitaires occupent le temps de cerveau qui reste..., gling-gling le tiroir caisse !

        Ce qui est interdit dans les médias, ce n’est pas de critiquer l’Islam.

        En France, on peut critiquer les religions, même si on dit beaucoup de conneries, c’est autorisé par la liberté d’expression accordée à certains.

        Car certains sont plus égaux que d’autres dans l’usage cette liberté...

        Ce qui est interdit, c’est de vouloir sortir de l’ UE, & de l’euro, & de l’ OTAN. 

        C’est tabou et interdit. Là vous êtes censuré sur tous les médias dominants ! 


        • ricoxy ricoxy 5 novembre 20:07

           
          @Fifi Brind_acier : « Zemmour ne critique pas l’Islamisme, mais l’Islam, ce qui n’est pas la même chose. »
           
          On dit le bouddhisme, le confucianisme, le shintoïsme, le catholicisme, le protestantisme, le judaïsme, et même — voyez-vous bien — l’animisme. Alors, moi je dis islamisme, sans faire de différence entre islam et islamisme. C’est bonnet blanc et blanc bonnet.
           


        • ricoxy ricoxy 5 novembre 20:09

           
          @Fifi Brind_acier : « Ce qui est interdit, c’est de vouloir sortir de l’ UE, & de l’euro, & de l’ OTAN. »
           
          A ce compte-là, même de Gaulle aurait une citation à comparaître. Ce qui doit être étouffé dans l’œuf, c’est la résistance.
           


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 novembre 20:28

          @ricoxy
          sans faire de différence entre islam et islamisme. C’est bonnet blanc et blanc bonnet.

          Parce que vous êtes mal informé.
          Il existe une vingtaine d’interprétations différentes de l’ Islam.

          Le wahhabisme, ou salafisme, c’est la version la plus archaïque, la plus dangereuse et bornée de l’Islam. Elle a été diffusée largement par L’Arabie Saoudite à la demande des pays de l’ OTAN. Pour fabriquer des mercenaires ... pour tuer d’autres musulmans, 80% des victimes des attentats sont des musulmans.

          Cette tendance est représentée par l’ Islam politique des Frères Musulmans, un vrai danger, mais nos gouvernements ne trouvent rien à redire !

          Il y a une omerta sur les Frères Musulmans.


        • Attila Attila 5 novembre 20:44

          @ricoxy
          "On dit le bouddhisme, le confucianisme, le shintoïsme, le catholicisme, le protestantisme, le judaïsme, et même — voyez-vous bien — l’animisme. Alors, moi je dis islamisme, sans faire de différence entre islam et islamisme "
          C’est dédjeulasse de dire ça parce que :
          Plus de 80 % des victimes du djihadisme sont des musulmans
          .

          Dans les années 1950-70, beaucoup de pays arabes étaient des régimes laïcs en vois de modernisation : Tunisie, Égypte, Syrie, Irak et Algérie.
          Nasser et le voile
          .
          Photos d’étudiants à l’université du Caire de 1959 à 2004.
          .
          Concerts d’Oum Kalsoum : peu de voiles dans le public
          .
          On voit bien que le voile est revenu progressivement après les années 70. C’est le résultat de l’action américaine soutient et de financement des Frères Musulmans et de pressions sur l’Arabie Saoudite pour qu’elle diffuse son islam wahhabite jusque là confiné à l’intérieur du pays.
          « À l’origine, c’est à la demande de nos alliés que nous nous sommes investis dans la création d’écoles coraniques, de mosquées et dans la propagation du wahhabisme dans le monde musulman »
          .

          Al-Qaeda, les Talibans, c’est nous, les américains, qui avons créé tout cela
          .

          L’absurdité en boucle : tuer les islamistes que nous créons

          .


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 novembre 20:45

          @ricoxy
          A ce compte-là, même de Gaulle aurait une citation à comparaître. Ce qui doit être étouffé dans l’œuf, c’est la résistance.

          Evidemment. L’ UPR et le PRCF sont censurés depuis leurs créations. Ils proposent le Frexit et ne sont jamais invités. L’UPR a droit à quelques minutes lors des campagnes électorales, mais entre deux élections, nada !

          ça frise la dictature, les débats sur le Brexit à la télé, se font avec des « experts », qui sont tous anti Brexit. Sur les sujets sensibles, il n’y a plus de débats contradictoires.
          Tous les invités sont d’accord sur l’essentiel, l’émission « C dans l’ air », est le prototype du genre.

          Toute proportion gardées, on se retrouve comme pendant l’ occupation, les Communistes et les Gaullistes sont interdits. Il y a en permanence violation de l’ article 4 de la Constitution, censée garantir la liberté d’expression politique.

          "La loi garantit les expressions pluralistes des opinions et la participation équitable des partis et groupements politiques à la vie démocratique de la Nation. »

        • Le421 Le421 6 novembre 09:13

          @Fifi Brind_acier
          Confondre le « politiquement correct » et l’appel ouvert à « la ratonnade », vous me permettrez de mettre un joker...
          Zemmour est là avant tout pour faire le buzz et l’audience.
          Quand à sa vision à la Netanyahu du monde, je sais qu’il n’est pas le seul à l’avoir.
          C’est quand même dommage que les gens aient une mémoire de poisson rouge.
          Enfin, c’est vrai que je vais parler comme certains vieux cons. Une bonne guerre remettra de l’ordre dans ce bordel.
          Et inévitablement, elle arrivera.
          Pas forcément conventionnelle d’ailleurs.
          La guerre économique au sein des pays bat déjà son plein...
          Les petits agriculteurs qui se flinguent ne voient même pas que ce sont les gros qui tirent les couvertures à eux et leur marchent sur la gueule... Un exemple parmi tant d’autres. Les petits commerçants sont, pour la plupart, tellement cons qu’ils ne se rendent pas compte que les grandes surfaces les ont tué !! Lesquelles ont fait distiller l’info que c’était à cause des gilets jaunes, par exemple...
          Faut bien un bouc émissaire, non ?


        • Le421 Le421 6 novembre 09:21

          @Fifi Brind_acier
          Vous confondez allègrement islamisme et intégrisme religieux.
          Les religions, pour moi bien sûr, c’est une drogue du cerveau qui permet de se rassurer ou de se faire pardonner ses conneries.
          Comme d’autres, avec le tabac, l’alcool, le PMU et j’en passe, ce qui est mauvais, c’est l’abus.
          Islamiste ne veut pas dire terroriste, et heureusement...
          Et les coups de force ne sont pas l’apanage seul des musulmans.
          Les rohingyas en savent quelque chose...


        • ricoxy ricoxy 6 novembre 09:58

           
          @Attila : «  Plus de 80 % des victimes du djihadisme sont des musulmans  »
           
          Je ne sais pas si les victimes du djihadisme représente 80 %, mais je parlais de l’islamisme en général. Faire un distinguo entre islam et islamisme est artificiel, l’islamisme n’est que l’aspect social, politique et surtout criminel de l’islam. Descendez de votre nuage rose : j’habite dans le 93, et dans certains quartiers de ma ville, vous sentez que vous n’êtes pas le bienvenu : regards hostiles ou franchement haineux, ou même insultes, refus de vente ou prix majorés sans explication chez certains commerçants, j’en passe et des meilleures... Ce ne sont pourtant pas tous des djihadistes. Qu’est-ce qui motive cette hostilité, cette haine non dissimulée ? Est-ce parce que je suis proprement habillé et que je parle français ?
           


        • Attila Attila 6 novembre 10:30

          @ricoxy
          « Je ne sais pas »
          Eh bien, commencez donc par prendre le temps de lire les documents dont j’ai mis les liens et qui sont des preuves que l’islam fanatique était marginal dans les années 1950-70. Ce sont les gouvernements américains qui ont fomenté et financé son expansion dans le but de s’opposer aux gouvernements arabe laïcs.
          A cette époque, il existait un ensemble de pays unis autour de la Russie : le bloc soviétique. Ce bloc soviétique était le grand rival mondial des États-Unis. Les pays arabes laïcs collaboraient avec le bloc soviétique et les gouvernements américains leur ont mis dans les pattes des mouvements extrémistes religieux pour les déstabiliser et les faire revenir sous influence américaine. Puis ils ont utilisé ces fanatiques pour aller se battre contre les soviétiques en Afghanistan : cela a créé les Talibans et Al-Qaeda, de l’aveu même de la Secrétaire d’État, Mme Hillary Clinton.
          La situation actuelle est le résultat de l’action américaine : le diable est sorti de sa boite et on ne sait plus comment l’y faire rentrer.

          .


        • ricoxy ricoxy 6 novembre 11:38

           
          @Attila
           
          D’accord avec vous sur le rôle criminel des U.S.A. à propos d’Al-Qaîda et autres sectes. Par contre, je m’en tiens à cette affirmation d’Alexandre Del Valle : « Entre l’islam et l’islamisme, il y a plus une différence de degré que de nature ».

           


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 6 novembre 13:42

          @ricoxy

          la différence entre l’islam et l’islamisme n’est pas une question de « degré », mais d’instrumentalisation, de mise en mouvement, d’une idée ou d’une théorie statiques à l’origine, à des fins politiques, comme dans peuple/populisme, empire/impérialisme, oikouménê (où j’habite):oecuménisme.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 novembre 14:14

          @Le421
          Vous confondez allègrement islamisme et intégrisme religieux.

          Nos gentils islamistes rebelles et modérément modérés, « qui faisaient du bon boulot contre Assad », jetaient les homosexuels du haut des immeubles, et faisait brûler les soldats syriens dans des cages.

          Sinon, ils sont très gentils...


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 novembre 14:24

          @Le421
          Faut bien un bouc émissaire, non ?

          Certes, pour moi, ce sera le capitalisme mondialisé.
          L’Union européenne et ses dérégulations du capitalisme.
          L’euro et ses conséquences néfastes sur l’économie.
          Et l’ OTAN pour ses guerres illégales et ses pillages au nom de la liberté (du commerce) et de la démocratie ( pour les 1%).

          Sinon je n’ai rien contre les Français de toutes origines, du moment qu’ils ne répandent pas des idéologies contraires aux lois de la République, et qu’ils ne crachent pas sur la France tous les matins, comme les Indigènes de la République et/ ou les Frères Musulmans.

          Et vous ?


        • ricoxy ricoxy 6 novembre 15:52

           
          @Séraphin Lampion : « l’islamisme n’est pas une question de « degré », mais d’instrumentalisation »
           
          Cela répond à ce que j’appelle « l’islamisme quantique ». Il y a quelque chose qui est de l’islamisme en potentialité, et il suffit d’un déclic, d’un incubateur pour que la potentialité prenne forme et que le gentil pratiquant devienne un islamiste. Parmi ces déclics ou incubateurs, j’en citerai deux : 1. un imam qui dit à un gentil mahométan qu’il va se transformer en singe ou en cochon s’il écoute de la musique occidentale, et qui engage le gentil pratiquant à partir en guerre contre l’Occident et ses valeurs impures ; 2. la prison, où un petit trafiquant séjourne par suite de son trafic. La drogue sert à pervertir et à détruire les « petits blancs », et c’est un moyen de faire du flouze (il y a double récompense). Le gentil pratiquant sera ensuite vite converti par les recruteurs de service, et deviendra un sabre de l’islamisme.
           



        • Cadoudal Cadoudal 6 novembre 21:51

          @Fifi Brind_acier
          Le juge Trévidic explique que la religion n’est pas le moteur du djihad.

          Et que le jihad n’a rien à voir avec l’Islam...

          Faut aller au bout de tes idées Fifi, sinon on comprend rien à tes histoires de terroristes bouddhistes...

          Et si les gens comprennent pas la pensée complexe de ton gourou, ils pourraient le prendre pour un marchand de tapis...lol...


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 novembre 08:46

          @ricoxy
          L’appel à la manifestation du 10 contre l’islamophobie montre que j’ai raison.

          Les masques tombent, la classe politique découvre soudain que l’islam n’est pas monolithique, et qu’il y a bien des organisations proches des Frères Musulmans qui posent problème !

          Valeurs actuelles se met à parler des Frères Musulmans, alors que la Droite mettait tous les musulmans dans le même panier. Le PS refuse d’aller manifester, et plusieurs dirigeants de la FI ont piscine ce jour là ...

          Alors que toute la Gauche expliquait jusqu’à hier, qu’il n’y avait aucun problème, et que l’ Islam était globalement à défendre...
          Tous des faux culs.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 novembre 08:50

          @Cadoudal
          Vous avez sûrement plus d’expérience des djihadistes qu’un juge anti terroriste, c’est évident ! Vous en avez rencontré combien au Sénégal ??

          Voici la carte des attentats dans le monde après 2001.
          Au Sénégal, vous ne risquez pas grand chose.


        • Cadoudal Cadoudal 7 novembre 09:36

          @Fifi Brind_acier
          Les Sénégalais sont anticolonialistes...

          Le président de la République y voit même une forme de « colonisation spirituelle » qui peut entraîner le terrorisme, mais qu’il promet de combattre par tous les moyens. « Le Sénégal n’a pas besoin de religion rénovée, importée d’ailleurs », a insisté le chef de l’État.

          https://www.nettali.com/2019/11/05/religion-macky-sall-lance-son-jihad-contre-les-salafistes/

          Les racailles de Miami comme Booba et Omar Sy adulées par la gauche française pourront toujours déclamer l’amour de leur patrie, mais de loin...

          MEHDI AIFA @Mehdi_Aifa_AJR

          Le délinquant @booba menace @ZinebElRhazoui de se charger d’elle, disant qu’à défaut « qu’Allah s’occupe d’elle » il peut s’en charger « en attendant ». C’est une menace supplémentaire qui n’est elle, pas déguisée. La justice s’occupera - encore - de ce vil individu.

          https://twitter.com/Mehdi_Aifa_AJR/status/1192170629832806401


        • ricoxy ricoxy 7 novembre 11:20

           
          @Fifi Brind_acier
           
          En matière de religions, toutes se valent : ce ne sont que des gestes ou des rituels mécaniques : faire cinq prières par jour, aller à la messe le dimanche, répéter plusieurs fois par jour Namou Amida Boutsou (pour les bouddhistes amidistes), etc. Les religions, au même titre que les idéologies, servent à endormir les consciences et à museler les citoyens.
           
          En matière de spiritualité, seul compte le dialogue direct de l’âme avec Dieu. Mais ça, ça s’appelle le mysticisme.
           


        • agent ananas agent ananas 6 novembre 07:00

          L’arrivée du numérique a changé les habitudes de consommation télévisuelle. Ainsi je regarde dorénavant que les vidéos de Youtube sur mon immense smart TV qui trône au dessus de la cheminée.

          Au moins je regarde ce que j’ai envie. Musique, vieux films, docus et aussi de nombreuses interviews et autres talks shows alternatifs. Et comme en plus je parle l’anglais couramment les possibilités sont infinies.

          Bref, je suis redevenu téléphage après plus de 20 ans de jeûne télévisuel...


          • Le421 Le421 6 novembre 09:23

            @agent ananas
            Ça vous évite de bouffer de la pub SUV toutes marques tous les quart d’heure comme sur France Télévisions...
            C’est pire que « Comme j’aime » !!
            Sans déconner.


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 6 novembre 13:32

            @Le421

            vous ne devez pas regarder « you tube » souvent : c’est bourré de pub et on ne peut cliquer pour l’évacuer qu’au bout de nombre de secondes qu’ils ont décidé d’accorder à l’annonceur
            c’est ravageur pour les ados


          • agent ananas agent ananas 6 novembre 14:38

            @Séraphin Lampion
            Oui, il y a de la pub sur Youtube mais elle est rare et ciblée.
            Il n’y a pas de pub sur les programmes de musique classique et même de musique électronique ... ainsi que sur les films anciens et la plupart des documentaires et pas plus sur les talk-shows politiques ou littéraires ... Idem sur RT, Sputnik, aljazeera, FoxNews, CNN, Sky News, etc ...
            Et lorsqu’il y a de la pub, elle peut être zappée après 5 secondes ...
            Bon, je m’en retourne regarder Thinkerview, The Jimmy Dore Show, The Duran et The Mother of All Talk Show de George Galloway ... (garantis sans pub)



            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 6 novembre 13:46

              @bouffon(s) du roi

              On peut rajouter « Divertir pour dominer (1 et 2) » 


            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 6 novembre 14:18

              @bouffon(s) du roi

              Dans « La fabrication du consentement »  (Manufacturing Consent : The Political Economy of the Mass Media, dans la version originale de 1988) , Noam Chomsky et Edward Herman ont avancé l’idée que les médias, dont la télé est un des principaux éléments, diffuseraient avant tout une propagande au bénéfice d’un groupe de dominants. Selon eux la principale fonction des médias serait de traiter et de manipuler l’information afin de servir les intérêts des élites politiques et économiques.

              Il ne s’agirait pas du tout d’un quatrième pouvoir, mais d’un levier, d’un outil puissant, car ces mêmes élites possèdent et contrôlent les médias, journaux et chaines de télé, soit directement à travers les financements (possession du capital des entreprises de presse, mais aussi subventions d’État), soit indirectement à travers les sources d’information reconnues par eux-mêmes comme seules officielles et crédibles, constituant ainsi ce qu’on appelle le Parti médiatique. Selon Chomsky et Herman, ce modèle de propagande s’exercerait à travers cinq filtres :

              la dimension économique du média

              le poids de la publicité

              le poids des sources officielles

              les pressions de diverses organisations ou individus sur les lignes éditoriales

              le filtre idéologique de la société (par exemple l’anticommunisme, l’islamophobie, etc)


            • Ruut Ruut 6 novembre 15:46

              Chez les moins de 18 ans il est vrais que YouTube, netflix, etc, ont remplacé la TV.
              Une sorte de protection semi consciente des jeunes génération face à ce fléau.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès