• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Fin du monde 2012 : même pas peur

Fin du monde 2012 : même pas peur

Nous sommes maintenant certains qu’il va se passer quelque chose le vendredi 21 décembre 2012. Et même si rien de ce que nous redoutons ne se passe, ce « rien » sera à lui tout seul un événement planétaire puisque, selon les estimations, un milliard d’individus croient que la fin du monde aura lieu à cette date. Donc un humain sur sept. Si un si grand nombre d’individus pousse un ouf de soulagement parce que leur peur n’était pas justifiée, c’est un évènement planétaire.

Nos « ancêtres », les Mayas, qui en savaient plus que nous sur la puissance des astres, et longtemps avant nous, sans nous avoir connus, ont tout de même eu la gentillesse de vendre la mèche. Ça complote contre nous quelque part dans le cosmos et nous allons en prendre plein la gueule un bon matin du 21 décembre. Malgré nos bombes nucléaires et toute notre arrogance scientifique, nous n’avons absolument aucun moyen de faire face au péril qui arrive, et même pas fuir. Aucune autre planète habitable n’est à la portée de nos moyens de transport spatial. Compte tenu des distances à parcourir, nous ne sommes même pas à l’âge du piéton se traînant par terre pour se rendre de la planète bleue à la lune. Il n’y aura donc rien à faire. 

 La prédiction maya sur le cataclysme qui va se produire, on y croit ou on n’y croit pas, peu importe. Mais ce « gentil peuple », du fond du gouffre millénaire où il a disparu, pris de panique un jour, nous chuchote discrètement pour nous demander de regarder du côté des Sumériens (planète X - Nibiru), des Hébreux (la Torah) – des peuples anciens qui ne se connaissaient même pas – des Egyptiens, qu’il connaissait peut-être (les pyramides) et des tas d’autres sources encore, indépendantes mais toutes assez unanimes. Ça se recoupe et ça fait froid dans le dos.

 Car, voilà un autre problème auquel on ne dispose d’aucune réponse. Les Mayas qui en savaient tellement sur ce genre de péril (leurs calendriers décrivent cinq cycles, tous se terminant par des destructions cataclysmiques) ont fini par se tromper un jour en croyant à leur disparition imminente. Pris de panique, ils disparurent collectivement abandonnant tout dans leurs magnifiques cités. Le danger ne vint pas, mais leur brillante civilisation, elle, disparut à jamais. Peut-être du fait d’une erreur de calcul. Une civilisation peut donc se tromper lourdement sur des prédictions cataclysmiques. Nous aussi. En revanche, nous, nous avons l’avantage de ne pas être aussi moutonniers. Nous sommes façonnés pour croire ou ne pas croire en nous appuyant systématiquement sur des sources considérées comme fiables.

 Malheureusement, sur le 21 décembre, il n’y a pas de source fiable qui convienne à personne, ni à ceux qui doivent croire ni à ceux qui ne doivent pas croire du tout. Nos principales sources du savoir sont soit les sources officielles, soit les données scientifiques, soit notre foi religieuse. Aucune n’est ni fiable ni non fiable sur le 21 décembre.

 Sur les sources officielles, nous savons maintenant que nous n’apprendrons rien. Nos dirigeants politiques, même les plus honnêtes, qui auront eu connaissance de quelque chose, mentiront en nous regardant dans les yeux ou choisiront de ne rien dire. Pour une raison simple. S’ils parlent, c’est la panique. Or la panique d’un peuple est suffisamment dévastatrice pour mettre à terre n’importe quel gouvernement. Les politiciens sont donc obligés de mentir. Il est impossible de gouverner en disant toute la vérité. Les mensonges officiels sur l’affaire de Roswell continuent alors que même certains menteurs de l’époque admettent aujourd’hui que ces fameux visiteurs sont un secret de polichinelle. Trop d’apparitions sont totalement inexplicables. Les politiciens et les scientifiques racontent n’importe quoi avant d’asséner une conclusion péremptoire : il n’y a aucune preuve ! Ah bon ! Et puisque même des gens ordinaires voient bien ce qui se passe au-dessus de nos têtes.

 Ils mentent donc par nécessité comme dans l’affaire du nuage de Tchernobyl qui n’a jamais franchi d’un centimètre la frontière de la France. Il devait y avoir un intraitable douanier la-bas. Mais on ne va pas se mettre à ricaner tellement le sujet est grave. Puisqu’on n’obtiendra rien des sources officielles, voyons du côté des scientifiques.

 Les scientifiques, nous savons parfaitement comment ils fonctionnent pour les avoir côtoyés dans les universités et dans la vie de tous les jours. Certains se sont « vendus » aux « sources officielles » et ne sont guère plus crédibles que les menteurs qui les payent, assez grassement déjà. Les autres, plus sérieux et honnêtes, ne nous apprendront rien, eux non plus. Ils sont obsédés par leurs carrières qu’ils ne tiennent pas à mettre en péril en confirmant ce qu’ils croient que c’est vrai. Ils se cachent derrières des « hypothèses », des « doutes », des « critiques » du travail des autres, sachant qu’ils nous laissent sur notre faim. Les « malins » savent que si, au final, il se produit quelque chose, ils exhiberont leurs hypothèses, et ça va booster leurs carrières. S’il ne se passe rien, très bien également. Ils avaient émis des doutes et des critiques qu’ils s’empresseront de faire publier pour, là aussi, booster leur carrière. Nombreux d’entre eux n’hésitent même pas à avouer des doutes et des critiques sur leurs propres certitudes. Nous n’apprendrons donc rien de nos brillants scientifiques.

 Au sujet de la foi religieuse, tous ceux qui s’intéressent aux « saintes » écritures savent que la fin du monde aura lieu un jour ou l’autre, mais ne savent ni quand ni dans quel scénario. L’apocalypse de Saint Jean manque en précision sur l’époque qui verrait le dernier jour. Quant aux dignitaires religieux, ils ne peuvent pas nous aider. Ils annoncent la fin du monde depuis deux mille ans. Ça devait être quelques temps seulement après la mort du Christ. Rien. Même l’an 2000 leur a posé un lapin. Quand on se plante depuis deux mille ans, il vaut mieux faire profil bas. Donc, de ce côté-là, on n’apprendra rien non plus.

 Finalement, l’homme s’en remet à lui-même. Il observe, critique, doute, perçoit des choses. Il semble que le fonctionnement de certaines forces de la nature n’est pas à la portée de notre compréhension. Certaines bêtes seraient même plus performantes que nos meilleurs devins et astrologues dont on sait qu’ils prédisent mieux ce qui s’est déjà passé. En tout cas, en Asie du Sud, les éléphants avaient fui longtemps à l’avance. Les pachydermes avaient vu juste alors que nos élites et nos diplômés faisaient plouf dans la flotte. Nos brillants sismologues papotaient avec des collègues devant la machine à café. Ils n’avaient nullement rien vu venir et apportaient, de ce fait, l’aveu que toute notre intelligence ne suffit pas à percevoir les forces de la nature avec autant de précision que certaines de nos bêbêtes. Mais tout ceci n’a pas d’importance face au péril qui nous est annoncé. Même en décidant d’être des éléphants qui perçoivent la menace et fuient se mettre à l’abri, plutôt que des « savants » qui savent tout mais ne voient rien venir, nous n’aurons point de salut. Alors on fait simple : on se calme et on attend. Ce qui n’exclut pas l’angoisse.

 Car cette date est bien là sur notre calendrier. On peut donc prendre quelques précautions. J’ai appris que si on se doute qu’il va pleuvoir, il vaut mieux s’équiper d’un parapluie. S’il pleut, on s’en sert et on se dit que finalement on a été bien inspiré. S’il ne pleut pas, ce n’est pas grave. Le parapluie, c’est quelque chose qui se porte facilement d’un bout à l’autre de la ville. Mais pour ce qui est d’un péril aussi gigantesque, et face auquel on ne peut rien, seul le fatalisme semble adapté. Surtout ne pas paniquer. Ça ne servira à rien.

 On sait déjà que certains d’entre nous, les « importants » et les « très importants », ont pris des précautions pour se planquer dans des bunkers. Nous, on n’a pas les moyens de se mettre à l’abri ; mais à quoi ça servirait ? Car lorsque la croûte terrestre aura explosé, nous on sera déjà au paradis. Ceux qui se seront enfermés dans des bunkers ne feront que prolonger inutilement leur agonie. Dans ces abris en métal, ça va chauffer rouge comme dans un four et dégouliner comme du caoutchouc. L’agonie sera terrible. Une mort bêtement atroce alors qu’il suffisait de se « laisser mourir ». Mais qu’est-ce qu’ils croyaient ? Que les fortunes qu’ils avaient accumulées les avaient transformés en autre chose que d’ordinaires humains mortels ? En tout cas nous on sera déjà partis, sans rancune. D’ailleurs, de notre vivant, leur arrogance et leur frime ne nous impressionnaient même pas. Leurs jets privés se crashaient, leurs villas se fissuraient au moindre tremblement de terre, leurs « superbes » nanas faisaient n’importe quoi et leurs grosses cylindrées finissaient en amas de ferraille sur des platanes, à force de tirer un peu fort sur le champagne. Que reste-t-il ? Leurs milliards amassés dans les paradis fiscaux ? Grosse rigolade ! En pleine apocalypse, on ne peut même pas s’acheter un chewing-gum de 15 centimes avec dix milliards de dollars.

 Pour nous, gens ordinaires, on sait ce qu’il y a vraiment à faire. On choisit tout d’abord là où il vaut mieux se trouver. Si on a une famille, on fait la paix avec Madame. On devient gentil. Il parait qu’on se marie jusqu’à la mort. Ah, jusqu’à la mort. Donc, après la mort, chacun reprend sa liberté. Alors, on en profite. On multiplie les câlins et les moments de complicité. On devient le gentil papa et on s’arrange pour être à la maison, surtout ce jour-là. On aura eu le temps de poser ses RTT ou de concocter un superbe bobard à l’égard de son patron qui n’y verra que du vent. On a stocké quelques litres d’eaux et des aliments qui peuvent être conservés longtemps (biscuits, riz, haricot, boîtes de conserve,… un petit rouge. Ca calme les nerfs). Quelques médicaments, surtout des anxiolytiques. L’angoisse sera à son comble. Surtout pas de liqueur. L’ivresse pourrait conduire à faire n’importe quoi alors que la meilleure attitude consiste à rester calme et sain d’esprit. Et puis, on attend. 

 Quand ça va commencer à secouer, surtout pas de panique. On sait depuis des millénaires que ça va secouer un jour. Alors, on se calme. On serre Madame très fort et on rassure les enfants. Inutile d’aller chercher la voiture au garage pour fuir. Elle n’ira nulle part. La panique a provoqué un énorme embouteillage jusqu’aux portes du garage. Inutile de cavaler vers la gare. Il n’y aura même pas une place sur le quai puisque les gens vont se précipiter vers le village de Bugarach dans l’Aude qui, semble-t-il, sera épargné du cataclysme. On ne sait même pas si nos amis les cheminots ne vont pas nous inventer une grève ce jour là. Avec une panique pareille, il y aura forcement quelques altercations ça et là et une possible agression d’un agent. Les syndicats déclencheront une grève totale, et tout le monde sera cloué dans la nature. Moi, pas. Je serai chez moi, en famille. 

 Maintenant, quelle est la suite des évènements ? Parce qu’il y aura nécessairement une suite. Si ça secoue, dès samedi 22 décembre nous nous réveillerons tous au paradis, et c’est pas mal. Mourir en masse, c’est voyager. En sept milliards, ça fait une sympathique randonnée. D’ailleurs, j’ai prévu une petite blague pour le Très-Haut, et ça va ricaner dans le firmament, c’est sûr ! « Même pas mal ». Le choc aura été si violent qu’on n’a pas eu le temps d’agoniser. Ce fut un « boum-boum-crack », puis un black-out. Bye-bye à ce foutu monde de crise et des guerres interminables. Là au moins, on sera pénard. Même pas une facture à payer. Dieu s’occupe de tout. Pas mal non ?

 Il peut aussi ne rien se passer. Pas de problème. On reprend notre train-train quotidien. On retrouve les potes dès samedi et on sirote notre bière en admirant les dribles de notre ami Zlatan contre les Brestois. Le dimanche, on va quand même à l’Eglise, pour une fois, et on remercie le Miséricordieux pour nous avoir épargnés d’une mort atroce, nous pauvres pécheurs. On lui promet que désormais on viendra prier chaque dimanche. Mais il sait que nous sommes des menteurs. Il nous connaît…

 Le lundi, on retrouve son patron et on lui raconte un énorme bobard sur l’absence de vendredi. Il a l’habitude, mais là c’est différent. Il se tait, mais il a compris. Lui aussi était mort de trouille ce fameux vendredi.

 La vie continue…

 Boniface MUSAVULI


Moyenne des avis sur cet article :  2.73/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

76 réactions à cet article    


  • Romain Desbois 5 octobre 2012 08:53

    Peut-être faut-il avoir un événement marquant les esprits, un repère pour que les humains se sentent autorisés à changer les choses.
    On dira que c’est dû à... les parapsychopathes s’en donneront à coeur joie, comme il y a environ 2012 ans où pullulaient les prophètes et autres prêcheurs d’apocalypse .

    Le propre d’une prophétie est de ne jamais se réaliser, sauf peut-être les prophéties auto-réalisatrices.

    Faisons de cette idiotie de prophétie pour positiver et se dire qu’a partir de ce jour , nous pouvons faire tout ce qui est possible de faire !

    Ca parait idiot cette lapalissade , mais pourtant que de choses possibles aujourd’hui que nous ne faisons pas.

    Nous vivons une période merveilleuse, où jamais nous avons eu autant de pouvoir sur notre sort, où tout est possible !


    • gaijin gaijin 5 octobre 2012 20:53

      « jamais nous avons eu autant de pouvoir sur notre sort, où tout est possible ! »
      c’est bien vrai
      mais jamais nous n’avons aussi mal utilisé ce pouvoir .....


    • kaisersam 5 octobre 2012 13:13

      je ne vois pas en quoi poser els questions : d’ou l’on vient ? et vers ou allons nous ? et les reponses particulieres possibles seraient motivées par la peur

      Elles presentent un interet superieur a n’importe quel autre sujet...


    • Outsider Outsider 5 octobre 2012 09:05

      Bonjour l’auteur

      Les Mayas n’ont pas disparu il continuent à vivre sur une large région de l’Amérique centrale. Mais leur civilisation elle a disparu pas à cause d’une peur quelconque mais à cause du événement soit climatiques et sa suite ou un affaiblissement de la population.

      Il faut lire le « Popol Vuh » pour en connaitre un peu plus de leur pensé, aussi que le Chilam Balam.
      Du reste on est tellement imprégnés de la pensée « Hollywood »...


      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 5 octobre 2012 12:09

        Ce qu’il y a eu c’est surtout que les conditions climatiques du Yucatan se sont dégradées et que les différentes cités se sont livrées à des guerres sans fin et qu’ils n’ont pas été assez forts pour résister aux envahisseurs Toltèques venus des hauts plateaux qui se sont fait un plaisir d’offrir les élites vaincues en sacrifice à leurs sanglantes divinités.

        Il y avait d’ailleurs des cités Toltèques au Yucatan quand les Conquistadores ont débarqué.

        Si vous en avez les moyens et l’occasion, le Yucatan ainsi que le haut plateau Mexicain ( Ne pas rater Teotiacan ) en valent franchement la peine et il y a moyen de le faire en style routard.

        Seul petit bémol : vous avez intérèt à parler Espagnol ( mais comme c’est presque du Français c’est faisable ) parce qu’ils ne parlent pas Anglais sur place.

        Autant le savoir !


      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 5 octobre 2012 13:05

        Pour ceux que ça intéresse, voici un lien à propos de Chichen Itza, grande métropole Maya du Yucatan, où il est clairement mentionné l’invasion Toltèque.

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Chich%C3%A9n_Itz%C3%A1

        Evidemment, ce n’est pas de la matière qu’on apprend à l’école ce qui explique bien des légedes urbaines à propos des Mayas.

        Moi je m’y suis intéressée à cause des sacrifices humains : Deaaaath Metal oblige !


      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 5 octobre 2012 13:12

        Et aussi le lien à propos de Quetzacoatl , figure centrale des mythes méso américains.

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Quetzalcoatl

        Les Aztèques ont cru que Cortès, le Conquistador, était Quetzacoatl qui venait réclamer son héritage, c’est à dire le pouvoir sur toute l’Amérique Centrale et ils ont nommé les Espagnols de Cortès, les Teules, ce qui signifie les divinités, avant de comprendre que c’était juste des aventuriers avides d’or et de territoires à dominer.


      • MUSAVULI MUSAVULI 5 octobre 2012 16:22

        Les causes de la disparition des Mayas, en tant que civilisation, ne sont pas connues avec précision. L’hypothèse de la peur panique a aussi été avancée.


      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 5 octobre 2012 18:41

        Quand on va sur place les guides locaux montrent que les villes maya se Toltèquisent en une génération et les gravures ou autres peintures sont assez explicites sur le sort des élites vaincues !

        Les Toltèques ont tenu à célébrer leurs victoires par l’art.

        On observe même un changement de style architectural et pictographique assez net.

        Ceci étant dit, les habitants locaux parlent encore le maya ce qui prouve qu’il a s’agit uniquement d’un renouvellement des élites comme cela sera également le cas lors de l’invasion des Conquistadores qui eux se sont mariés avec les filles des dirigeants locaux après les combats et qui sont parvenus à trouver un compromis avec les anciens maitres.

        Le petit peuple, lui n’a fait que changer de maîtres et a continué à travailler pour d’autres.


      • Castel Castel 6 octobre 2012 10:10

        Ce qu’avance Castaneda, c’est que les Mayas sont partis rejoindre l’inconnu en groupe. Je trouve que c’est une explication bien plus poétique et vraisemblable que les hypothèses matérialistes de nos pseudo-savants.


      • Castel Castel 6 octobre 2012 10:22

        Les Aztèques ont cru que Cortès, le Conquistador, était Quetzacoatl

        Ce que vous n’expliquez pas, c’est que les Drakkars ressemblent parfaitement à Quetzalcoatl et que le cycle entre l’arrivée des Viking et l’arrivée des Espagnols représente parfaitement le cycle du retour du Quetzalcoatl (584 années). La coïncidence, si ce n’est pas une synchronicité, est donc pertinente.


      • Gabriel Gabriel 5 octobre 2012 09:16

        Avec l’augmentation de la pauvreté, des inégalités, des guerres, des mafias, de la pollution, du dérèglement climatique, de la surpopulation, des problèmes d’eau et de l’assèchement des ressources, il n’y a aucune raison de s’inquiéter sur une quelconque fin du monde que nous fabriquons nous même. A ce propos, réservez dés maintenant votre place de parking, gare aux embouteillages …


        • magma magma 5 octobre 2012 09:26

          je propose une loi, chacun devra se déclarer croyant ou pas de la fin du monde. Le lendemain de la date fatidique, tous ceux qui n’auront pas crus, auront de droit de mettre une claque a ceux qui ont crus. Ceux qui auront crus n’auront aucuns droits car ils seront morts


          • TSS 5 octobre 2012 10:01

            Toujours les mêmes « co...ries » relayées par des medias décérébrés et aux ordres !

            Les mayas n’ont jamais parlé de fin du monde mais de fin d’un monde donc du début

            d’une autre chose,peut être d’une nouvelle civilisation sans ultralibéralisme... !!


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 octobre 2012 10:43

              La fin du Monde j’m’en fiche,je ne le lis pas .


              • taquin taquin 5 octobre 2012 10:50

                Mais les Mayas n’ont rien prédis du tout !!! Ils ne la connaissent même pas leur histoire puisque leur culture à été massacrée par les espagnols qui voulaient les convertir au catholicisme durant le 16ème siècle. C’est grâce au travail des scientifiques étalé sur plus de 200 ans qu’on a aujourd’hui réussi à reconstituer une partie de leur passé qui est aujourd’hui enseigné aux gosses de là bas dans les écoles, et il n’y a rien des cet histoire qui contienne une quelconque prédiction sur une éventuelle apocalypse. Il y a eu un excellent reportage sur ARTE à ce sujet qui démystifiant totalement cette « prophétie ».
                Au départ le chiffre du 21 décembre 2012 avait été calculé par les scientifiques comme étant la fin du CALENDRIER maya et non la fin du MONDE ! Ces calculs ont été remis au cause par les allemands, les frères Böhm, qui situe eux la fin de ce calendrier vers 2116.

                Faites quel arrive un jour cette fin du monde qu’on en entende plus parler smiley


                • Castel Castel 5 octobre 2012 16:51

                  et il n’y a rien des cet histoire qui contienne une quelconque prédiction sur une éventuelle apocalypse.

                  Il n’y a pas de prédiction précise, par contre leur calendrier s’arrête le 21 décembre 2012. Nous interprétons cela comme la fin du monde, or, cela serait plutôt la fin d’une époque. Notre époque, le rêve collectif qu’est le monde, s’épuise et, par conséquent, il faut le renouveler. C’est ainsi que le calendrier s’arrête et qu’une autre époque recommence.
                  C’est aussi simple que cela.


                • MUSAVULI MUSAVULI 5 octobre 2012 18:07

                  Castel,
                  Les cinq soleils du calendrier maya sont des cycles qui se terminent systématiquement par des destructions cataclysmiques. Ce que vous appelez « fin d’une époque », c’est exactement ce qui est prévu pour le 21 décembre. Alors, deux possibilités : soit les Mayas se sont trompés dans leurs calculs, et on se demande comment ils auraient pu se tromper. Ils étaient très en avance sur nous en matière d’astronomie et ont même inventé un calendrier de 365 jours longtemps avant notre calendrier grégorien. Soit le « Bon Dieu » désamorce à notre insu la déflagration programmée. Rien qu’en observant le ciel, plus de 100 cailloux, des astéroïdes et des comètes géocroiseurs (c’est-à-dire qui coupent l’orbite de la terre) on a des sueurs froides. Quant au soleil, il peut à tout moment cracher une éruption qui viendrait tout balayer sur la surface de la terre. Au fait, avez-vous pensé aux méga volcans genre Yellowstone qui peuvent nous péter sur la figure à tout moment ? En tout cas, les scénarios du péril sont connus. Ce qui est étonnant, c’est que tous ces périls semblent silencieux depuis la dernière glaciation. Trop silencieux à mon humble avis, et surtout trop longtemps silencieux. Mais n’ayez pas peur, disait l’autre.


                • gaijin gaijin 5 octobre 2012 20:58

                  le cinquième soleil c’est le mouvement de la race blanche qui unira ( a unit de notre point de vue ) toutes les autres races
                  il est de fait que depuis 500 ans le modèle occidental a écrasé et dominé ttoutes les autres formes de civilisation
                  en piste pour la suite .....


                • CARAMELOS CARAMELOS 6 octobre 2012 18:43

                  @ Taquin
                  C’est pas très bon le pétard à ton âge, tu vas te crâmer les bronches avant la fin du monde , pas sérieux.


                • human right 7 octobre 2012 22:39

                  il y a un peu de vrai dans tout ça, mais tout dépend comment on l interprète. Je crois que les mayas étaient suffisamment savant pour ne pas faire d erreur dans leurs calculs astronomiques. Le 21 décembre sera bien la fin d un cycle, toutefois il s agit là de la rotation galactique, qui est de 26000 ans. On peut en déduire que cela pourrait être le point convergeant et commun, que toutes les civilisations ont trouvées, pour en arriver à la même conclusion, de fin de cycle. Il y a donc une réalité astronomique, mais quelles en pourraient être les conséquences sur notre « monde moderne » ? Beaucoup de cultures parlent de fin du monde, ou d apocalypse comme dans la bible, mais leur sens ne vont pas vers une destruction, mais plutôt vers un renouveau, une révélation, la levée du voile. Cela voudrait il dire que le monde va s éveiller ce jour là ? une sorte de prise de conscience globale, mais créer par quoi ? un événement astronomique ? On sait que le soleil a des cycles d éruption de 11 ans et il se trouve que le 21 Décembre sera un pic d éruption. Le risque magnétique sera donc fort, au point que tout le monde verra dans le ciel des aurores boréale pour le nord et australe pour le sud, pendant que satellites, systèmes électriques et autres appareils électroniques grilleront. Il est vrai que revenir en une fraction de seconde au moyen age, cela bouleverserai notre civilisation, ainsi que les consciences. Ça serait la fin d un monde. Ce monde basé sur l individualisme, la consommation, l argent......donc le prochain monde ne pourra pas être pire que celui là. Alors réjouissons nous, car nous allons devoir rebâtir un monde meilleur.


                • yannick511 yannick511 6 novembre 2012 00:02

                  Les mayas n’ont rien prédit ? Le jour du 21 avril 1519 est marqué comme très important, le début d’une nouvelle ère, c’est le jour du « vol des papillons ». C’est aussi le jour où Cortez a mis le pied à Terre et commença pour de longues années l’extermination de cette culture. Il arriva sur de grands voiliers flottant sur l’océan, les voiles battant au vent comme des ailes...

                  Si je ne crois pas que le 21 12 2012 soit la fin du monde, je pense cependant qu’une nouvelle ère commencera, que ce soit discrètement, ou pas.

                • MUSAVULI MUSAVULI 6 novembre 2012 08:41

                  Même dans ce scenario, il y a de quoi flipper. Imaginez « nous » à la place des Indiens voyant débarquer sur terre ou sur nos côtes un certain Cortez... Le Christ annoncé dans la bible ou des petits « hommes verts » dont on sait maintenant que l’existence n’est plus contestable, scientifiquement. Ça peut aussi être les Iraniens qui auraient réussi dans le secret, à fabriquer la bombe nucléaire avec la ferme intention d’envoyer les missiles sur le Vieux Continent responsable de tant de souffrances contre les « musulmans ». Quelle que soit la nature de l’évènement « nouveau » qui se produira ce jour-là, rien n’est vraiment rassurant. Reste qu’on n’a pas le choix. On attend ce qui va se passer et on fera avec.


                • sleeping-zombie 5 octobre 2012 11:38

                  Tant que les dauphins n’auront pas tous disparus des océans du jour au lendemain, je ne m’inquiéterai pas.
                  Et le jour où ça arrivera, je me ferai un stock de serviettes.


                  • milu 7 octobre 2012 10:32

                    mais non ce sont les baleines qu’il faut surveiller !




                  • Outsider Outsider 5 octobre 2012 11:42

                    Autre chose, pourquoi avoir mis le calendrier Azteque à la place du maya dans votre image ?


                    • Aldous Aldous 5 octobre 2012 12:08

                      Azteques, Mayas, Pasteques... C’est kif kif pour hollywood. non ?


                    • MUSAVULI MUSAVULI 5 octobre 2012 16:25

                      Grosse boulette ! On n’en parle plus...


                    • kedjey 5 octobre 2012 14:09

                      Comme beaucoup, vous partez d’une interprétation erronée : 2012 ce n’est pas la fin du monde mais la fin d’un cycle.
                      La vie continuera mais de façon différente, des changements ont déjà lieu et vont se poursuivre petit à petit. Ne nous attendons pas à un changement brutal le 21/12.
                      Même notre président l’a compris, vous croyez que c’est innocent son « le changement c’est maintenant » smiley



                      • Gasty Gasty 5 octobre 2012 14:24

                        La fin d’un cycle, un peu comme un tour de roue de bicyclette.... on est bien avancé !

                        En tout cas bel article de l’auteur.


                      • LE CHAT LE CHAT 5 octobre 2012 14:33

                        Normal 1er croit à la fin du monde en 2012 , c’est pourquoi le changement , c’est pour 2013 !


                        • Neymare Neymare 5 octobre 2012 14:47

                          Ce n’est certainement pas la fin du monde en 2012. L’humanité a encore beaucoup a accomplir avant d’envisager une éventuelle fin du monde.
                          Ce qu’il faut comprendre c’est que notre univers est basé sur des cycles : on a une phase de croissance, on atteint le sommet, puis une phase de décroissance. Ceci pour permettre à la vie de perdurer.
                          Or nous sommes actuellement à la fin de la phase de croissance : on voit bien que de nombreuses difficultés se font jour, dues principalement au fait que nous sommes trop nombreux sur cette planète, que nous épuisons ses ressources, et la polluons. La terre est un organisme vivant dont nous faisons partie intégrante. Quand un organisme vivant est confronté à un cancer (’lhumanité se comporte comme un cancer vis à vis de la terre), il se défend, et c’est ce qui va se produire.
                          Ces moyens de défense sont multiples : cataclysme, sécheresse, maladies, guerres, etc.. C’est précisément ce qui va se passer dans les décennies à venir, pas besoin d’etre un oracle pour deviner celà.
                          En revanche, il n’y aura pas disparition totale de l’humanité, car nous avons un role à jouer dans ce système (l’univers est un système) mais ce système doit réguler notre population pour que nous puissions continuer à survivre et ne pas trop perturber notre substrat (la terre).

                          Il va donc falloir planquer nos fesses, on le voit déjà économiquement : ceux qui ont le pouvoir économique ont bien compris ce système, et ils ont compris qui si ils nous asphyxient économiquement, ça peut les mettre à l’abri. Ce sont toujours les plus forts, les plus adaptés qui survivent.


                          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 5 octobre 2012 15:04

                            Mouais mais on peut aussi considérer que la terre est avant tout une boule de métal en fusion à cause de son propre poids dont la croute est refroidie et perpétuellement irradiée par le soleil ce qui a provoqué une organisation instable de la matière de la zône la plus exposée que nous appelons « la vie ».

                            Et comme la vie est par nature instable, il est normal qu’il y ait des déséquilibres.

                            Parce que le coup du super organisme vivant et conscient me fait plutôt marrer : autant croire aux Chtroumpf et à Gargamel !


                          • Neymare Neymare 5 octobre 2012 15:20

                            Tout ce qu’il y a dans l’univers est organisé en système : du plus petit microbe jusqu’à l’univers lui meme. Quand ton corps réagit à un virus, il le fait sans que ce soit un processus conscient chez toi. Les cellules isolées (en recherche) font exactement la meme chose, de meme que les écosystèmes et donc la terre.
                            Si tu changes une variable (c’est le cas par exemple du réchauffement climatique), tu modifies tout le métabolisme du système et celui ci réagit en conséquence, et ce de façon inconsciente, exactement comme ton corps. Il n’y a pas de différence fondamentale entre ta physiologie et celle de la terre, memes causes, memes conséquences
                            L’erreur de l’etre humain c’est de se croire isolé de ce système, en fait nous en sommes partie intégrante : les galaxies c’est l’univers, le système solaire c’est l’univers, la terre c’est l’univers et l’etre humain c’est l’univers, tout ça c’est le meme système déployé de l’infiniment grand à l’infiniment petit


                          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 5 octobre 2012 15:50

                            La nature n’existe pas en tant que tel, c’est juste un concept abstrait inventé par l’être humain pour désigner son environnement minéral, végétal et animal.

                            Et un concept abstrait ne peut pas par définition inter agir avec ce qui est concret étant donné qu’il n’existe que dans la tête des personnes.

                            Donc, Gaia et toutes ces conneries là, ce n’est qu’une superstition parmi bien d’autres.


                          • Neymare Neymare 5 octobre 2012 16:05

                            Si je suis votre raisonnement qui d’ailleurs n’est pas mauvais, nous n’existons pas en tant qu’humain. Puisque notre corps fait aussi partie de la nature. Par conséquent seul l’esprit est concret et existe réellement. Or qu’est ce que cet esprit qui est le seul à exister ? c’est de l’information, à la base la conscience n’est que l’information originelle : « je suis »
                            Or l’information peut interragir avec l’information (on sait bien que l’information peut changer notre état d’esprit), et par conséquent sur tous les concepts qu’elle construit. Donc, tout est lié et tout est en interraction que l’on considère la matière (qui est énergie) ou bien la matière prise en tant que construction purement spirituel


                          • MUSAVULI MUSAVULI 5 octobre 2012 16:33

                            « Ce sont toujours les plus forts, les plus adaptés qui survivent. »
                            Ce n’est pas si sûr. A Sodome et Gomorhe, les plus forts n’ont pas survécu. Et dans l’arche de Noé, il n’y avait pas un seul « bourgeois ». Lorsqu’un cataclysme se produit, ceux qui ont plus de chance de survivre, ce sont les « gens ordinaires ». Ils sont plus nombreux. Même si le massacre est terrible, il restera quelques individus d’une population qui se compte par millions.


                          • Neymare Neymare 5 octobre 2012 16:38

                            Oui si l’on parle de catastrophe naturelle, mais c’est faux si c’est une catastrophe économique


                          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 5 octobre 2012 18:53

                            Moi je constate que les organismes vivants sont instables, tellement instables qu’ils finissent par mourir alors que les éléments minéraux sont stables.

                            Là dessus, se greffe la question du comment cela se fait il que nous puissions non seulement vivre mais en plus penser et communiquer comme la plupart des animaux alors qu’in fine nous ne sommes que des amas de minéraux, en ce y compris de carbonne et de flotte.

                            La science n’a pas encore fourni d’explications à ce sujet, elle constate juste que les animaux et donc également les êtres humains sont capables de communiquer et de penser et que c’est vraissemblablement lié au cerveau.


                          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 5 octobre 2012 19:22

                            Quand aux histoires de Noé - qui n’est pas un bourgeois mais qui a le temps et les ressources pour se construire un raffiot où il peut stocker ses provisions et un couple de chaque espèce d’animaux en plus de sa famille, chacun jugera - on ne peut en outre que s’interroger sur l’authenticité de cette histoire étant donné qu’il n’existe pas de traces d’un déluge cataclysmique engloutissant toute la terre depuis qu’il existe des homo erectus qui sont parvenus à maitriser le feu il y a plus de 400 mille ans et dont nous sommes les descendants.

                            Paradisial vous dirait qu’il s’agissait d’une innondation d’un village et pas du monde entier mais je lui laisse le soin de nous expliquer ce genre d’histoires auquelles je ne crois pas.

                            Il en va de même pour Sodomme et Gommorhe qui sont des villes qui ont peut être existé et qui ont peut être été détruites et que des personnes ont cru bon de dire que c’est une divinité qui a pété un cable qui a fait ça.

                            Dans les temps anciens ce genre d’élucubrations ne choquait personne mais on n’est plus dans les temps anciens et je pense qu’il s’agit d’un bobard.


                          • travelworld travelworld 5 octobre 2012 14:49

                            Ils confondent Aztèques et Mayas, ils ne voyagent pas beaucoup !
                            Je m’en fiche je serais en croisière plongée en Thaïlande avec Andamanscuba aux îles Similans.
                            Nous assistons à la fin d’un monde ça c’est sûr !!!!


                            • Loatse Loatse 5 octobre 2012 15:08

                              nan an, ca va pas être possible...

                              parce que, selon la fameuse légende maya, il faut que les 13 crânes de cristal soient réunis, crânes qui sont censés nous apporter la connaissance...

                              et là, on est dans le paradoxe suivant.... à quoi nous servirait cette fichue connaissance si nous nous recevons nibiru, hercolubus, planète X (au choix) sur le coin du nez... ????

                              Cette planète que, manque de bol, même les astronomes amateurs qui sont bien équipés ne voient pas...

                              Ah mais nous disent les têtus, elle se planque, enfin non, on la voit un tipeu à coté du soleil c’est d’ailleurs pour cela que les chemtrails existent.. Les militaires (en cheville avec la cia bien sur ) épandent des trucs pour nous dissimuler la vilaine derrière des épandages cache-planète...

                              Faut pas oublier non plus les annunakis (reptiliens ou pas) et leurs vaisseaux spacieux euh spatiaux... bon, j’espère qu’ils ont prévus grand, y’a tout de même 1 millard apparemment en attente d’embarquement...

                              Quand au fameux alignement cosmique (en rang, les gars et qu’ça saute !) la nasa a beau chercher elle voit que dalle... mais bon, « on nous cache tout, on ne nous dit rien »  smiley

                              D’ailleurs c’est en prévision de tout ce merdier, que le grenier à graines du Svalbard (norvège) a été construit par un mec qui a lu barjavel et construit plein de sous sols pour abriter les zélites...(bilderberg, iluminatis...)

                              le péquin lambda lui bien entendu sera emmené manu militari dans les camps de la fema (parce que nibiru qui nous tombe sur la tronche et des pillages ca fait beaucoup trop à gérer... On est prié de mourir honnêtement, bordu !

                              A bugarach, cela va être la cohue mais bon, ca fera cela de foule en moins dans les supermarchés ordinairement bondés ces jours là et c’est tant mieux ; la dinde en promo, ca ne se refuse pas !

                              et tout ceci parce qu’un type n’avait plus assez de place sur son morceau de pierre pour graver le lendemain du solstice d’hiver, mais bon un archéologue du futur* retrouvant un calendrier des postes s’imaginera peut être lui aussi que nous attendions la fin du monde le 31 décembre tout en adorant un dieu à barbe blanche, tout de rouge vêtu, trainé par des rennes dans le ciel...

                              * L’arrière arrrière arrière arrière ar... petit fils de Sitchin...

                              http://fr.wikipedia.org/wiki/Zecharia_Sitchin




                              • curieux curieux 5 octobre 2012 17:42

                                Le 11/9 a été programmé la première année du 3eme millénaire. Si une catastrophe planétaire ou cosmique ne se produit pas le 21/12, il se pourrait que les illuminatis aient prévus quelque chose. Par exemple, une attaque contre l’Iran qui reveillerait les Russes et les Chinois. Ce ne serait pas la fin du monde mais ca ferait mal.


                                • magma magma 5 octobre 2012 18:09

                                  si il y a la fin du monde, c’est la faute des sionistes....


                                  • Sat is Fay 5 octobre 2012 18:11

                                    Mais non les banquiers et les politiciens finiront tous en taule et on sabrera le champagne ! à la vôtre !


                                    • IK—KI IK—KI 5 octobre 2012 18:35

                                      Ca c’est un sujet intéressant : Fini le pétrole, pollution, surpopulation, modèle néo-libéral concumériste, réchauffement planétaire... Il y a du boulot (alors que les chômeurs sont actuellement tellement nombreux en passant c’est paradoxal lol). Maintenant concrètement plus qu’on sait que ça va dérailler sévèrement d’ici 50 ans, on fait quoi ???????? Ça c’est à développer ! Maintenant que ce soit en 2012 ou pour la venue d’Apophis on s’en tamponne, il faut tout miser sur notre survie ! Vos avis ?


                                      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 5 octobre 2012 19:07

                                        On peut transformer du charbon en pétrole synthétique : il y a pour au moins 400 ans de réserves et en plus, ce qui est à mon avis moins cra cra pour l’environnement, on peut construire des centrales de quatrième génération fonctionnant au thorium qui nous fourniront toute l’énergie dont on a besoin pendnat au moins dix mille ans.

                                        D’ici là, on peut espérer qu’on sera parvenu à maîtriser la fusion histoire qu’il n’y ait plus jamais de problèmes d’énergétiques.

                                        En ce qui concerne le manque de liquidités pour faire face aux problèmes bancaires, on ne peut qu’espérer que nos huiles qui dirigent la FED et la BCE seront suffisemment intelligents et à la hauteur de leurs salaires pour trouver une solution qui permette la survie des banques sans que les Etats, c’est à dire NOUS ne soient obligés d’éponger les pertes quand elles se plantent.

                                        Parce que les banques se sont déjà plantées et elles se planteront encore.

                                        Peut être auront ils l’idée de créer une banque publique à statut spécial qui prète ( ou recapitalise ) aux banques et à qui elle peut prêter des fonds illimités à des conditions avantageuses et possibles ( rembourser plus tard avec une plus value de 10 % sans limite dans le temps par exemple ) quand il y a un problème.

                                        Dans le cas contraire, je pense que ce serait bien qu’on les vire et que je les remplace.

                                        On peut maginer le même mécanisme pour les projets industriels en Europe, histoire que ce ne soit de nouveau pas NOUS qui devons mettre la main au porte feuille à chaque fois sans en retoucher les avantages.


                                      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 5 octobre 2012 19:11

                                        Quand au nombre d’humains, on constate que quand un pays atteint un certain stade de développement, les gens font naturellement moins d’enfants comme par exemple en Allemagne, les pays scandinaves ou le Québec où il y a même un problème de dépopulation ( il faut dire que le climat y est très rude et que la législation sur les divorces rend la vie quasiment impossibles aux hommes à part les plus riches ).


                                      • nuance 5 octobre 2012 19:18

                                        Cette histoire de fin du monde me fascine ! Tout particulièrement l’ hypothèse binaire *cataclysme | météorite | tremblements de terre* ou *il ne se passera rien*.

                                        Les Mayas parlent de la fin d’une ère, pas de l’humanité, et ce changement d’ère ne se fera pas forcément d’ une manière violente. Elle peut être plus subtile.

                                        Nous somme tous des descendants des Homo Sapiens, qui ont conquis la planète entière depuis un foyer localisé. Personne ne connait un descendant de Néandertal ! ( Je vois à qui vous pensez, mais non ). Si nous remontions à l’instant T du début du commencement de l’ apparition de l’ Homo Sapiens, le changement pour l’ humanité n’ était pas perceptible, et pourtant le sort le l’ humanité existante était scellé .

                                        Le texte de attribué à un certain Jean de Jérusalem, quelque soit son authenticité, est souvent pris comme exemple des prédictions catastrophiques de fin du monde, mais la secondes partie du texte n’est jamais évoquée. Cette seconde partie pourtant contredit la prédiction de fin du monde. :

                                        Lorsque ce sera le plein de l’ An Mille qui vient après l’ An Mille

                                        Les hommes auront enfin ouvert les yeux
                                        Ils ne seront plus enfermés dans leurs têtes et dans leurs cités
                                        Ils se verront et s’entendront d’un point à l’autre de la terre
                                        Ils sauront que ce qui frappe l’un blesse l’autre

                                        Les hommes formeront comme un grand corps unique
                                        Dont chacun d’eux sera une part infime
                                        Et ils constitueront ensemble le cœur
                                        Et il y aura enfin une langue qui sera parlée par tous
                                        Et il naîtra ainsi enfin le grand humain
                                        ......

                                        Lorsque ce sera le plein de l’An Mille qui vient après l’An Mille
                                        Des voies iront d’un bout à l’autre de la terre et du ciel à l’autre bout
                                        Les forêts seront à nouveau denses
                                        Et les déserts auront été irrigués
                                        Les eaux seront redevenues pures

                                        La terre sera comme un jardin
                                        L’Homme veillera sur tout ce qui vit
                                        Il purifiera ce qu’il a souillé
                                        Il sentira toute la terre comme sa demeure
                                        Et il sera sage pensant aux lendemains 


                                        Lorsque ce sera le plein de l’An Mille qui vient après l’An Mille
                                        Chacun sera comme un pas réglé
                                        On saura tout du monde et de son corps
                                        On soignera la maladie avant qu’elle n’apparaisse
                                        Chacun sera guérisseur de soi et des autres

                                        On aura compris qu’il faut aider pour maintenir
                                        Et l’homme après des temps de fermeture et d’avarice
                                        Ouvrira son cœur et sa bourse aux plus démunis
                                        Il se sentira chevalier de l’ordre humain
                                        Et ainsi ce sera un temps nouveau qui commencera

                                        Une fin du monde violente de l’ humanité n’existe que dans notre civilisation Judéo - Chrétienne.

                                        Souriez, l’ avenir sera radieux !


                                        • gaijin gaijin 5 octobre 2012 20:49

                                          c’est quand le plein de l’an millle d’après l’an mille ?
                                          parce que a mon avis avant que tout ça n’arrive on va morfler grave


                                        • nuance 5 octobre 2012 21:04

                                          Le plein de l’ an mille qui vient après l’ an mille , çà fait l’ an 3000.


                                        • gaijin gaijin 5 octobre 2012 23:17

                                          putain mille ans ....



                                          • appoline appoline 5 octobre 2012 20:31

                                            Prévenez moi que je torde le cou au chihuahua, cette pauvre bête serait bien incapable de partir à la chasse pour se nourrir ; en plus, elle n’est déjà pas bien épaisse.


                                            • alinea Alinea 5 octobre 2012 20:38

                                              N’avait-on pas prédit la fin de la papauté l’année où l’avant dernier pape n’a pas été tué ?


                                              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 5 octobre 2012 21:20

                                                Moi ça me fait toujours rigoler ces voyants qui voient l’avenir et qui sont infoutus de voir la combinaison gagnante du lotto de la semaine suivante.

                                                Ce sont des charlatans qui vivent de la crédulité des gogos qui veulent bien se faire plumer.

                                                Les Romains disaient déjà il y a deux mille ans que deux haruspices ( des gens qui voient le futur ) ne peuvent se croiser sans rire.

                                                Mais il y a toujours des gens pour les croire !

                                                Rien de neuf sous le soleil !


                                              • nuance 5 octobre 2012 21:49

                                                Et les Romains avaient sans doute raison.
                                                Croire ou ne pas croire aux prédictions relève du déterminisme.
                                                L’ Humanité est seule responsable de son sort. L’ Humanité est malade d’elle-même, Implorer le ciel ou quoique ce soit est inutile . L’ époque de prédation sociale, économique, écologique touche à sa fin. Et tous les représentants de ces valeurs n’ont plus vraiment le vent en poupe.
                                                Le Monde va briser le plafond de verre et continuer son évolution autour de valeurs ce coopérations, de partage.
                                                Cette mue se fera, même si certains tentent de la retarder.


                                              • jjwaDal jjwaDal 5 octobre 2012 22:38

                                                On a déjà donné.... Assez peu de chances pour qu’une grosse gamelle comme celle qui eu lieu il y a 12 900 ans se répète en fin d’année ni à toute échéance proche. Mais faut garder l’espoir, un jour sûrement la nature nous refera le coup de la limite du Dryas récent et les cassandres pourront enfin dire avec de mourir « je vous l’avais bien dit ».


                                                • CARAMELOS CARAMELOS 5 octobre 2012 23:07

                                                  Bonsoir
                                                  Même pas peur !
                                                  21 décembre 2012 - 9H58
                                                  Je crains trop grave ... Me faire cramer le croupion comme une poule ah non. Je monte au dernier étage de mon HLM tout pourable et je me jette par dessus le balcon en tenant une bouteille de Gevrey Chambardon et criant vive Mao . Complètement déchirée durant ma chute, je sens la peau de mes fesses partir en lambeaux, j’ai le temps d’imaginer les flammes qui mâchouillent les Porches, les Mercedes et les Falcon des mecs pétées de tunes. Pendant ce temps, les piscines des palaces sont transformées en cocotte minute, les putes de luxe qui s’y baignent sont cuites comme des homards . Pauvres ringards nous grillons comme des merguez et nous ressemblons à de vieux choux ratatinés...
                                                  25 décembre 2012 - heure zéro : je flotte en compagnie d’une multitude de lucioles au-dessus de la planète carbonisée. De Paris réduite en cendre ne subsiste qu’un gros tas de ferraille ,de légères fumerolles sont encore visibles de ci de là .
                                                  Je suis connectée avec les âmes des 6 milliards 950.000.000 millions d’ être humains qui n’ont pu échapper aux flammes de l’Apocalypse. Sans savoir pourquoi, nous nous mettons tous à rire, une super bidonnante, on s’éclate, nous nous roulons dans les cendres nous pleurons de joie. Un vieil ouvrier chinois me prend par un bout de mon âme. Nous dansons , nous sommes heureux, mais heureux !!! Plus de galères, plus de crises économiques – plus de guerre, plus de famine plus de fric, plus de bagnole, plus cantoche , plus de MacDodo plus rien , du bonheur !!!
                                                  L’esprit d’un jeune Sénégalais effleure le mien durant 1/100° de seconde, je saisis brièvement sa tristesse quand il croise les pensées des pauvres friqués et puissants bloqués dans leurs forteresses d’acier blindé. Lassés de ce triste spectacle nous prenons notre envol vers cette belle lumière, direction Andromède pour de nouvelles aventures !!

                                                  Vous la craignez encore la fin de ce Monde ? Meme pas peur !!


                                                  • MUSAVULI MUSAVULI 6 octobre 2012 11:56

                                                    Tout à fait. Seul le passage de vie à trépas fout la trouille. Une fois de l’autre côté, on est pénard. Même son propre corps de beau gosse ou de starlette, on s’en tape. Les indiens ne sont pas des barbares mais ils brûlent les macabés, nous on les enterre et on les laisse là. Bref, une fois le passage assuré, bye bye à ce foutu monde !


                                                  • Mugiwara 5 octobre 2012 23:22

                                                    Les paris sont ouverts : quel est le fou qui va faire la plus grosse folie ce jour là ?

                                                    Et heureusement (?) qu’il y a internet pour avoir une chance de voir leurs actions. 

                                                    Peut être que des gens vont se tirer une balle dans la tête, comme le suicide en direct d’il y a quelques jours d’un américain poursuivi par la police ? 

                                                    Peut être que le 22 décembre, tout le monde se mettra à rigoler ? voilà le fameux grand soir ... 

                                                    • kane85 kane85 6 octobre 2012 00:09

                                                      Le calendrier Maya ne fait que s’arrêter sur la date du 21 décembre.

                                                      La prophécie de Jésus en fait que dire que ce qu’il va se passer est « la fin de ce système de chose »...

                                                      Quoi qu’il arrive, vivre jusqu’au 21 décembre dans l’angoisse est vraiment ridicule !

                                                      Je préfère vivre sans crainte et en profitant de tous les instants sans hypothéquer le futur. S’il arrive quelque chose, je mourrais sans remord. S’il n’arrive rien... j’aurais appris à profiter de la vie !

                                                      Pourquoi avoir peur ?


                                                      • Zobi Aldo Rifort 6 octobre 2012 00:46

                                                        Parce que la peur fait partie du programme, elle est inscrite en chaque corps, dans chaque conscience : la peur de sa propre disparition. C’est pour éviter de faire face à cette réalité que l’homme s’est inventé des Dieux et des héros, des vedettes et des acteurs.
                                                        Mais parfois, le film s’arrête, soit par manque de pellicule, soit parce que les acteurs sont trop mauvais.


                                                      • Zobi Aldo Rifort 6 octobre 2012 00:48

                                                        Ou que la production fasse faillite ! ;D


                                                      • MUSAVULI MUSAVULI 6 octobre 2012 13:10

                                                        J’ai dit « même pas peur ».


                                                      • kane85 kane85 6 octobre 2012 14:30

                                                        Tout à fait d’accord avec vous ! Je ne faisait que rajouter un ou deux arguments à tous les vôtres... smiley


                                                      • noux noux 6 octobre 2012 01:35

                                                        Bonjour,

                                                        Juriste ?
                                                        Ce texte est du niveau intellectuel d’un enfant de 13 ans.

                                                        Quelle perte de temps.


                                                        • MUSAVULI MUSAVULI 6 octobre 2012 13:19

                                                          Si vous voulez que je traite de la Constitution de la Vème République ou des traités européens, je suis prêt. Mais vous verrez qu’Agoravox n’est pas une revue juridique et nous pourrions nous retrouver qu’à deux à commenter ces charabia d’articles, de doctrine et de jurisprudences. Ici, on vient commenter l’actualité. Nos diplômes d’université, qu’est-ce qu’on en a à faire sur AV ?


                                                        • Laurenzola Laurenzola 6 octobre 2012 02:10

                                                          Personnellement, ce n’est pas la fin du monde qui me pose problème, c’est plutôt le temps qu’il faudra attendre pour que celui-ci s’écroule définitivement sous le poids de son absurdité. Il faut reconnaître que les piliers de l’économie mondialisée résistent particulièrement bien...


                                                          • Piere CHALORY Piere Chalory 6 octobre 2012 02:27

                                                            Bravo pour votre article, 


                                                            une seule chose est sûre : on va tous mourir, mais quand ????????????????????? 

                                                            • Radix Radix 7 octobre 2012 11:18

                                                              Bonjour

                                                              J’ai toujours détesté les voyages organisés et apparemment tout le monde est d’accord avec moi.

                                                              De plus, le 22 décembre c’est l’anniversaire de ma cadette et si on ne lui souhaite pas,
                                                              elle va faire la gueule !

                                                              Et la gueule pendant l’éternité, c’est long !

                                                              Radix


                                                              • aldebaran aldebaran 7 octobre 2012 17:09

                                                                Salut,

                                                                Je vais « nuancé » le propos de @Nuance
                                                                Ce n’est pas :« quand sera le plein de l’an mille après l’an mille »

                                                                C’est :« Quand sera venu l’an mille après l’an mille » pas tout à fait la même chose smiley
                                                                De même à la personne qui a sorti « une énormité » sur le fait que l’apocalypse ou fin des temps n’appartient qu’à la religion Judéo-chrétienne car dans le Coran, on le retrouve aussi (allons,allons)^^
                                                                Quant au reste, je pense tout simplement que le calendrier Maya étant appelé « calendrier long », cela revient au même que d’arriver à fin décembre et d’ôter la feuille qui laisse apparaître une nouvelle année smiley

                                                                La religion, n’importe laquelle est aussi d’une certaine façon, une arme de destruction massive quand on voit les « milliards » de tordus qui se foutent sur la gueule d’après quelques récits, alors que ce sont (pour moi) les plus grandes fraudes de l’histoire smiley


                                                                • nuance 7 octobre 2012 18:59

                                                                  @ aldebaran : Dans la prophétie de Jean de Jérusalem, le 31 premières strophes commencent par " Lorsque commencera l’An Mille qui vient après L’An Mille...« . Ces strophes décrivent la période actuelle. Elle insistent d’ ailleurs sur le fait que seul l’Homme est responsable de ses malheurs.

                                                                  Et suit » Lorsque ce sera le plein de l’An Mille qui vient après l’An Mille..." période qui se situe à la fin du deuxième millénaire. Cette période est décrite comme heureuse.
                                                                  Mon commentaire soulignait le fait que l’on fait toujours référence à la première partie du texte, jamais à la deuxième.

                                                                  Ce texte évoque une époque charnière qui se situe vers notre époque, même si elle n’est pas datée.

                                                                  Les indiens Hopis, aussi parlent de l’ avènement d’ un 5ème monde, même si ils ne situent pas la date exactement.

                                                                  Les trois religions monothéistes voient le monde comme ayant un début et une fin. Quand je parle de notre culture Judéo-Chrétienne, je veux parler de celle qui influence majoritairement notre pensée.

                                                                  Toute pensée est une arme de destruction massive quand elle est imposée, et quand elle n’est plus du domaine du libre arbitre, pas seulement les religions ( le nazisme est un exemple ).
                                                                  Se questionner sur la vision du monde proposé par d’autres cultures que celle qui nous influence, ne peut être qu’ un exercice sain. Le tout est d’ y rechercher une réflexion, et non un dogme.


                                                                  • Mugiwara 8 octobre 2012 01:04

                                                                    il est évident qu’un monde nouveau s’entrouvre de plus en plus. l’ère du curé qui professait la foi et je ne sais quoi, avec tout ce que ça implique, comme « travail, patrie, famille » n’aura bientôt plus de sens... parce que ces vieux cons font déjà partie de la préhistoire. 

                                                                    en fait, il ne s’en sont même pas aperçus que la nouvelle ère s’est déjà faite sans les conservateurs, les racistes, les religieux , bref tout ce qui est négatif. pour laisser place à une autre vision où primera le bonheur et l’intérêt général au détriment de tout. 
                                                                    cette nouvelle ère a déjà été enclenchée avec la fin du communisme, dernier responsable des morts atroces durant la 2ème guerre mondiale dans les années 90. 
                                                                    on voit déjà par exemple un changement de mentalité avec l’arrivée des nouvelles têtes, une nouvelle vision de la vie en France, une autre manière de vivre, tout cherchant absolument à se débarrasser des entraves (je me répète : religieux, racistes, conservateurs, etc...). 
                                                                    peu à peu, l’idéologie perdra de sa force, parce que l’idéologie ou les convictions n’auront bientôt aucun sens. 
                                                                    les religions reviendront par exemple ce qu’elles étaient, à savoir des sectes. 
                                                                    le sédentarisme va peu à peu laisser place au nomadisme. (pourquoi ne pas imaginer une route qui relie Londres, Paris, Berlin, Moscou, Alaska, jusqu’à New York ? une traversée du monde en voiture, ou même de Londres, Paris jusqu’en Turquie, puis la Syrie, l’Israel, l’Egypte et enfin donc l’Afrique ? de la même manière, une route depuis l’Europe en passant par la Russie puis les USA jusqu’à l’Argentine ?)
                                                                    seul le bon sens prévaudra, la recherche des compromis. une vie intelligente dans un monde intelligent. je veillerai à ce qu’il en soit ainsi. 


                                                                    • nuance 8 octobre 2012 12:45

                                                                      @ Migiwara :
                                                                      Je ne comprend pas votre phrases :
                                                                      la fin du communisme, dernier responsable des morts atroces durant la 2ème guerre mondiale dans les années 90.
                                                                      A ma connaissance la responsabilité des morts est largement due au Allemands, Japonais, Italiens et leurs alliés.

                                                                      Pertes humaines pendant la Seconde Guerre mondiale
                                                                      ( Civiles et militaires )

                                                                      URSS : 23 400 000
                                                                      Chine : 10 000 000 à 20 000 000


                                                                      • human right 8 octobre 2012 13:19

                                                                        il y a un peu de vrai dans tout ça, mais tout dépend comment on l interprète. Je crois que les mayas étaient suffisamment savant pour ne pas faire d erreur dans leurs calculs astronomiques. Le 21 décembre sera bien la fin d un cycle, toutefois il s agit là de la rotation galactique, qui est de 26000 ans. On peut en déduire que cela pourrait être le point convergeant et commun, que toutes les civilisations ont trouvées, pour en arriver à la même conclusion, de fin de cycle. Il y a donc une réalité astronomique, mais quelles en pourraient être les conséquences sur notre « monde moderne » ? Beaucoup de cultures parlent de fin du monde, ou d apocalypse comme dans la bible, mais leur sens ne vont pas vers une destruction, mais plutôt vers un renouveau, une révélation, la levée du voile. Cela voudrait il dire que le monde va s éveiller ce jour là ? une sorte de prise de conscience globale, mais créer par quoi ? un événement astronomique ? On sait que le soleil a des cycles d éruption de 11 ans et il se trouve que le 21 Décembre sera un pic d éruption. Le risque magnétique sera donc fort, au point que tout le monde verra dans le ciel des aurores boréale pour le nord et australe pour le sud, pendant que satellites, systèmes électriques et autres appareils électroniques grilleront. Il est vrai que revenir en une fraction de seconde au moyen age, cela bouleverserai notre civilisation, ainsi que les consciences. Ça serait la fin d un monde. Ce monde basé sur l individualisme, la consommation, l argent......donc le prochain monde ne pourra pas être pire que celui là. Alors réjouissons nous, car nous allons devoir rebâtir un monde meilleur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès