• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Frankenmonkey, les premiers primates clonés

Frankenmonkey, les premiers primates clonés

 

Des primates viennent d'être clonés, c'est une première mondiale. Nos plus proches cousins, comme l'on a coutume de les qualifier, se porteraient bien, sous cette incarnation d'un genre nouveau. L'exploit scientifique s'est déroulé à Shangaï, sous la houlette des jeunes chercheurs Qiang Sun et Muming Poo, travaillant pour l'Institut de neurosciences de l'Académie des sciences chinoises à Shangaï. Ces expérimentations répondent positivement aux recommandations sur la recherche chez les animaux édictées par les Instituts nationaux de la santé des Etats-Unis.

 

Ces autorités sont culturellement favorables au clonage, que ce soit sur le plan des recherches fondamentales que d'un point de vue strictement sanitaire. La question de leur légitimité à décider pour le reste du monde est posée.

 

Techniquement, cette équipe chinoise a contourné la reprogrammation altérée du noyau de cellule différencié qui lors du transfert ne se recombinait pas correctement (ce qui débouchait sur une descendance non viable chez les primates) en utilisant des drogues épigénétiques.

Comme toujours, la première justification éthique des équipes concernées se situe dans le domaine médical, assurant que le but visé (à savoir l'obtention de "lignées" génétiquement identiques) permettra de modéliser les problèmes de gènes défectueux et donc de luttter contre les nombeuses maladies humaines qui y sont relatives.

Ce clonage de primate est le dernier stade de duplication avant l'humain, en attendant d'y parvenir, il faut se pencher sur l'étude parue dans Science Advance qui prédit l'extinction complète des singes dans 25 à 50 ans. L'individuation organique passe par la diversité biologique, et il est assez cynique de constater que les défenseurs du clonage prétendent réinjecter des espèces disparues alors que cette pratique contribue à l'élimination des espèces (notamment en justifiant leur capture pour approvisionner les laboratoires).

 

Quid de la notion d'origine si des êtres conscients naissent de telles expériences ex nihilo ? Quid du principe de généalogie, d'identité, de passé et donc de temporalité ?

 

Ne pas envisager le risque maximal lié à cette pratique, à savoir bel et bien le clonage humain, c'est au minimum de la dénégation, le plus sûrement un pari fou sur l'avenir.

Le bilan de ces expériences n'est pas comptable, et ne peut se limiter à la question médicale, mais est bien ontologique, à savoir rationnel. L'amélioration du genre humain passe-t-elle pas l'anéantissement de sa nature propre ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Diogène Diogène 16 février 2018 11:10

    La photo provocatrice de Zhong Zhong et Hua Hua, dit tout. 

    Ils se se serrent l’un contre l’autre, les yeux pleins d’angoisse. 
    Qu’ont vu, ces bébés, dans le laboratoire où ils ont été créés ? 
    Pouvez-vous les regarder dans leurs yeux ?

    • Gatling Gatling 16 février 2018 12:19

      Je vous fiche mon billet que le clonage humain a déjà été tenté et réussi dans le laboratoire d’une start up de la silicone valley au 3 éme sous-sol d’un doct folamour du transhumanisme...  smiley


      • zygzornifle zygzornifle 16 février 2018 14:33

        Primates clonés , tiens voila la future race des ouvriers .... Avec la robotique et le clonage notre avenir est assuré ....


        • Gatling Gatling 16 février 2018 17:43

          @zygzornifle
          Ca laisse pensif quand on se fait traiter de nazi à longueur de journée, d’apprendre que les nazis ont gagné ...  smiley


        • Jean Roque Jean Roque 17 février 2018 15:12

          @Gatling
          Le clonage ira avec l’eugénisme qui sera une vraie recherche de supériorité.
          Les nazis voulaient une homogénéisation, une standardisation communautaire, pour une cohérence ethnico-mythique.
          Et cette hiérarchisation vraie nouvelle se fera par l’argent où par des pouvoirs étatiques cherchant un avantage concurrentiel
          Attendons avec intérêt que les riches, se fassent faire des clones gpa augmentés ; évidement notre justice faux-cul interdira mais reconnaîtra la paternité et la nationalité des bébé clones rapatriés.
          Tout ce que la science peut faire se fait.


        • izarn izarn 17 février 2018 17:14

          Non le premier clone du singe c’est Hanouna...


          • Jean Roque Jean Roque 17 février 2018 20:36

            Un prodige de la science, Zhao Bowen, directeur à 21 ans de l’Institut de génomique cognitive de Chine, avec ses séquenceurs les plus puissants au monde, et un budget stratégique digne de la route de la soie, a cartographié 2600 génomes d’autres génies à QI>160, en vue de faire une future génération de petits chinois surdoués. N’oublions pas que la Chine a imposé l’enfant unique. Elle a les moyens d’un vrai état souverain de faire de l’eugénisme nationaliste.
            Pendant ce temps le QI en France chute, et le classement PISA avec, et tout le monde sait pourquoi. D’ailleurs l’UE interdit l’eugénisme, elle préfère l’abêtissement par tous les moyens, de la télé réalité à ce que vous savez.


            • Gatling Gatling 19 février 2018 20:44

              @Jean Roque

              HEIL MEIN FURHER !

              ’ je préfère une Chine à QI démultiplié à une Europe multiple ’

              XING PION YANG  :  ’ C’est bien gentil les africains, mais ils ne savent rien foutre, sinon pleurer leur race ’ ...

              Si tyout plait de l’argent, de le respect, j’y suis pauvre, j’y suis con, j’y souis noir, maghrébin, musulman.... souis trop con pour cultiver mes terres... couscous... j’y souis le sel de la terre : je réduis la terre à un désert .....

               smiley


            • Gatling Gatling 19 février 2018 20:44

              @Gatling


              Un peu comme les juifs mais en pire !  smiley


            • Gatling Gatling 22 février 2018 22:43

              ’Le bilan de ces expériences n’est pas comptable, et ne peut se limiter à la question médicale, mais est bien ontologique, à savoir rationnel. L’amélioration du genre humain passe-t-elle pas l’anéantissement de sa nature propre ?’

              .
              Oui son cerveau, son empathie avec un monde hostile le conduit à laisser la place à des robots, comme le blanc fait place nette devant l’abruti du Sud du seul fait qu’il fait 8 mômes à sa moukère .... Tu imagines la performance : Sa bite da un endroit chaud et humide. Même un têtard le sait !
              .
               smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès