• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Germanophobie : quand Sarkozy parlait de la solution finale

Germanophobie : quand Sarkozy parlait de la solution finale

Audiard, je crois, disais quelque chose comme, dans le désordre,  ils osent tout c'est à cela qu'on les reconnaît et Dac continuait par quand les bornes sont dépassées il n'y a plus de limites. Ceci était dit avec ironie et humour, nous pouvons les reprendre à notre compte mais avec colère, indignation et honte pour notre pays, honte pour notre pays qui engendre et met au pouvoir un homme politique tel que Nicolas Sarkozy, l'ignare absolu, le menteur pathologique, l'amnésique volontaire. Il n'est pas immoral, il est amoral, il n'y a pas de bornes à dépasser pour lui car il n'a jamais eu de limites dans le reniement, le mensonge, l'exaltation des plus bas instincts et car lui aussi ose tout avec une presse qui m'effraye par sa mémoire inexistante et son incapacité à rappeler des faits connus et simples.

Il est vrai que cette presse ne se pose pas la question de savoir pourquoi il faut aller à Toulon au coût de 300 000 € en pleine crise pour faire un discours quand Merkel (Bismarck selon Montebourde) le fait à moindre frais devant les élus et non devant une salle de meeting remplie par des cars de sympathisants de l'Union of Money Profit. Il est vrai aussi qu'elle oublie de dire que dans ce discours oser parler de 30 ans d'inactions et de rendre l'histoire coupable de ce qui nous arrive comme si le temps était contractile et que les périodes, dans ces 30 ans, où Sarkozy fut ministre du budget puis président de la République Française depuis quatre ans et demi avec tous les pouvoirs n'avait pas eu le temps de rectitifier le tir tordu de ses prédécesseurs est d'une indécence absolue.

Cette presse donc ne fait aucun de ses devoirs minimaux, dont celui sanitaire de rappeler ce qui est une honte pour notre pays, la campagne électorale de Nicolas Sarkozy qui lors de plusieurs meetings (Metz, Caen, Nice et je crois Marseille) a usé d'un discours odieux attisant les plus bas instincts d'un nationalisme belliqueux et destructeur. Il disait ceci : Je voudrais rappeler à ceux qui critiquent tant la France de l'intérieur comme parfois de l'extérieur. Que la France est un des rares pays au monde, à n'avoir jamais cédé à la tentation totalitaire. La France n'a jamais exterminé un peuple. La France n'a pas inventé la solution finale, la France n'a pas commis de crime contre l'humanité, la France n'a pas comis de génocide.

Voici une vidéo édifiante avec une traduction en allemand pour montrer le mal que cela a pu faire en Allemagne d'un pays qui historiquement fut son ennemi mais aussi qui historiquement avec De Gaulle et Adenauer, Giscard et Schmidt puis Mitterrand et Kohl, des hommes venant d'horizon politique différents et même adversaire qui ont scellé l'amitié franco-allemande, a prôné le pardon et la réconciliation.

 

Sarkozy cet ignare amnésique volontaire ignore donc le procès de Papon, la rafle du Vel d'hiv, les guerres de religion, l'esclavagisme, le colonialisme.

C'est évidemment honteux et révoltant d'user de ces arguments en campagne électorale quand la Fance est un des fondateurs historiques de l'Europe et que chacun sait qu'en 2008 elle présidera cette Europe qui fut déchirée et qui tente de se réunir. Mais ce n'était qu'un candidat, assez monstrueux dans sa campagne. Les Français l'ont élu et c'est une tragédie pour notre passé et notre avenir. Donc, cependant ce n'était qu'un candidat. Elu, il a fait pire, non dans l'exaltation des bas instincts car en parlant de la solution finale il était difficile de faire pire et pis, mais de par sa position. C'est en tant que Président de la République qu'il a continué nous engageant, nous Français, dans ses propos. 

Ce fut lors de son premier discours de Président de la République alors qu'il allait rencontrer le soir-même Angela Merkel qu'il a fait ce discours complètement déplacé, en campagne permanente pour satisfaire les tripes de ses troupes, il a eu ce discours décalé, hallucinant, qui n'avait pas sa place dans un premier discours de nouvel élu qui doit s'attacher à la concorde et de tenter de révéler le meilleur d'une population et non de s'appuyer sur ses volontés de vengeance et de montrer d'un doigt accusateur un ennemi.

Son premier discours officiel fut donc au bois de Boulogne le 16 mai 2007. Quelle est donc cette sombre idée de commencer ce quinquennat par parler de la Gestapo, car si on parle de martyrs c'est qu'il y a des bourreaux ? S'il ne faut pas oublier, il n'y a aucune raison politique, historique, républicaine d'attiser des haines anciennes et en plus en commettant des erreurs magistrales concernant Guy Môquet.

 

Voici donc le début de ce discours, alors que le soir-même Sarkozy doit rencontrer Merkel, et lisez la violence inouïe de ces paroles : Nous voici donc au Bois de Boulogne, en ce lieu tragique où 35 jeunes résistants furent fusillés par la Gestapo il y a 63 ans. Massacre inutile, absurde, à quelques jours seulement de la libération de Paris alors que tout est joué. Ce n’est pas un acte de guerre. C’est un meurtre perpétré de sang-froid, un acte de vengeance. Au moment même où ils sont exécutés, les 35 résistants capturés par traîtrise sont déjà des symboles. Ils le sont aux yeux mêmes de leurs bourreaux. Sur les visages des 35 martyrs dont beaucoup ont à peine 20 ans, les bourreaux lisent leur défaite désormais inéluctable et, ce qui leur est plus insupportable encore, la préfiguration d’un avenir où ils n’auront plus leur place. Ils ont trop tué. Ils ont trop de sang sur les mains. Ce ne sont plus des soldats, ce sont des assassins qui ne sont plus mus que par le seul instinct de mort et de destruction. Ici en ce 16 août 1944, ces 35 jeunes Français qui vont mourir incarnent ce qu’il y a de plus noble dans l’homme face à la barbarie. Ici en ce 16 août 1944 ce sont les victimes qui sont libres et les bourreaux qui sont esclaves.

Vous remarquerez sans aucune difficulté la violence de ces propos. Vous remarquerez que cela n'a rien d'historique dans sa célébration car la date est le 16 août 1944 donc il y a 67 ans et ce n'est pas date à date, donc aucune raison historique de cette commémoration. Vous remarquerez l'insistance d'accuser, de parler de bourreaux, d'assassins et donc de montrer du doigt ce peuple qui a permis à Hitler et à ses hommes de main de massacrer pour l'avoir mis au pouvoir. Bien évidemment que personne - enfin presque personne, car il y en a certains qui sont d'accord - ne peut accepter une seconde les massacres et tortures, mais ce n'est ni le temps ni l'honneur de la France d'en parler comme discours d'intronisation d'un nouveau Président de la République et d'en faire le symbole de son quinquennat. C'est vouloir se rehausser en abaissant les autres, c'est montrer un ennemi mortel et sanglant afin d'unir le cœur des Français non dans la bonté mais dans ce sentiment de vengeance qui détruit aussi celui qui veut se venger. La justice et la loi ont bien été inventées pour éviter que l'on se fasse justice soi-même.

Sarkozy commence son discours en disant que la lettre de Guy Môquet l'a ému, comme si c'était sa lettre de chevet. Mais c'est aussi avec cette lettre une grave erreur historique. Guy Môquet n'est pas un résistant, c'est un membre de la jeunesse communiste qui distribuait des tracts, non pour résister, mais pour demander la paix. Ce qui est sans doute louable, moins s'il s'agit de rester dans un statut quo où la France est envahi. Il sera exécuté, malheureusement pour lui, non pour ses actes de bravoure, mais parce qu'il y eut un attentat et que les Allemands ont demandé aux Français, ce qui a impliqué la France dans l'exécution de Guy Môquet (ce qui prouve à quel point Sarkozy est un ignare et ne comprend pas qu'en honorant la mémoire de cet adolescent il montre la complicité de la France, de choisir ceux qui seront exécutés) et il sera choisi donc non pour sa résistance mais parce qu'il est communiste. Il sera fusillé, ce qui est une tragédie, non pour fait de résistance, le contraire de ce que veut montrer Sarkozy. Il le sera pour fait politique et par un malheureux hasard, des circonstances dont il n'est que le fétu de paille mais non un acteur volontaire, comme le serait un résistant. Ceci ne remet ni en cause la tragédie de sa mort, ni son injustice, mais le symbole dont il est fait usage et ce à l'encontre et sans l'autorisation de sa famille qui ne le voulait pas. De plus cela est donc sanctifier le communisme dont il ne faut pas oublier (je parle ici des instances dirigeantes du PCF) qui fut jusqu'en 1942 l'allié objectif de l'Allemagne à cause du pacte de non agression germano-soviétique. Cette lettre de Guy Môquet fit donc une erreur historique, politique et symbolique. Il y a mille autres manières de donner un élan à la France et les exemples ne manquent pas en passant par Pasteur, Lavoisier, Maud Fontenoy, Jean-Loup Etienne, des exemples qui nous bonifient il y en a des centaines. Ceux de la guerre ne sont pas de mises.

Il nous a donc engagés, nous Français, dans son discours honteux du bois de Boulogne où ressort un relent nauséabond de germanophobie, l'Allemand assassin, l'Allemand de la Gestapo. On est loin, très loin de Bismark.

Mais il a continué avec cette autre effarante histoire de l'adoption par les élèves d'un enfant de la Shoah ! Comment imaginer une horreur pareil ? Comment oser demander à un enfant encore sensible au possible de s'attacher à un autre enfant dont il saura par avance que toute la fin de sa vie ne sera qu'horreur et souffrance ? L'horizon de son amitié virtuelle et passée ne sera que cauchemare et souffrance ! Il faut être malade pour imaginer une chose pareille. Ou amoral et pour qui ne compte que le coup électoraliste.

Sarkozy qui a parlé de la solution finale, qui a parlé de la Gestapo, qui a voulu la lecture de la lettre de Guy Môquet et le parrainage d'un enfant de la Shoah, à propos de Germanophobie, n'a qu'une seule chose à faire : la fermer.

 

 

Il nous reste un peu moins de six mois pour nous débarrasser de ce pouvoir. Faisons notre Révolution en 2012, et avant si possible.
 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 
Si vous êtes intéressés par les textes ci-dessous, vous pouvez les retrouver en cliquant sur les liens et ce totalement gratuitement car il est hors de question que je touche un Kopek sur le dos de la Sarkozye qui, étant le règne du bling bling et de l’argent roi et corrupteur, sera combattue par son contraire : la gratuité (ou en compensation faire un don à Agoravox ou vous abonnez à Médiapart). Pour simple information, si vous êtes sur iPhone ou iPad, sans flash, en haut de la page dans le bandeau vous pouvez télécharger les textes en pdf, et pour tous les diffuser le plus possible autour de vous. Pour le télécharger il y a un onglet sous le texte. Il faut vous inscrire à Issuu ce qui permet aussi de télécharger tous les textes nombreux et intéressants de ce site. Sinon vous pouvez toujours vous désinscrire ensuite. Si tout cela vous gêne je pourrais vous les envoyer par e-mail (imhotep.forumlogos@free.fr). Le texte sur Woerth est régulièrement mis à jour (aujourd’hui 19é version du 17 septembre 2011) :
 N’oublions jamais :
  • l’affaire Karachi
  • l'affaire Takieddine (patrimoine de 40 m€ non imposé, Karachigate, SAWARI II, MIKSA (350 millions d'euros), contrats avec la Libye et commissions occultes, tractations obscures avec la Syrie, la protection qu'il a ou a, eu selon Mediapart, de la DGSE
  • l’affaire GDF
  • l’affaire Tapie, enrichie d'évasion fiscale du magot vers la Belgique
  • l’affaire Clearstream
  • l’affaire Bettencourt
  • les affaires Wildenstein
  • l'affaire César
  • l'affaire Pleyel
  • l’affaire de Compiègne
  • l’affaire Peugeot
  • l'affaire Abdallah Senoussi, bras droit de Kadhafi, patron des services spéciaux libyens et beau-frère de Kadhafi, condamné à une peine de perpétuité en France dans l'affaire de l'attentat contre le DC10 d'UTA et visé depuis lors par un mandat d'arrêt international., que Guéant et Sarkozy ont tenté de protéger
  • les affaires Djourhi, Takieddine
  • les possibles malettes de Bongo pour financer la campagne de 2007
  • les micros partis de Copé, Wauquiez, Woerth, Sarkozy etc.
  • l'affaire du Fetia Api
  • les discours de Caen, Metz, Nice, du bois de Boulogne, Dakar, Riyad, Latran et du Puy en Velay, la lettre de Guy Môquet, le parrainage d'un enfant de la Shoa, sur la mort de Ben Laden
  • l'invitation des dictateurs pour le 14 juillet, celle de Kadhafi avec les ors, le tapis rouge, les petits plats dans les grands, celle d'El Assad en décembre 2010, le copinage avec Dos Santos, les silences sur le Tibet, le Darfour, le prix Nobel de la paix, la présence l'ouverture des JO de Pékin et le fils Louis dans les bras de Poutine
  • les fils Pierre et Jean invités dans les voyages officiels à l'étranger (Mexique, Maroc) alors qu'ils ne représentent aucun intérêt pour le bien de la nation.
  • la gestion catastrophique de la crise Géorgienne (le Russes y sont encore et ont implanté des bases de missiles), celle de la crise financière, celle de l'Europe, celle des révolutions tunisienne et égyptienne, le fiasco libyen, l'inaction en Syrie
  • l’affaire de la Jatte, du Fouquet's payé par Desmarais, du Paloma payé par Bolloré, de la villa mexicaine, de Wolfeboro payé par les dirigeants de Prada et Tiffany, des repas au Bristol 2 fois par semaine, du voyage en Egypte, celle du stylo …
  • l’affaire Pérol
  • l’affaire de l’Epad (et du scooter)
  • Gandrange
  • les vaccins du virus H1N1
  • les accords entre l'UMP et le Parti Communiste Chinois, l'UMP et la mairie de Paris pour payer les frasques de Chirac, l'envoi par l'UMP des bulletins d'adhésion aux restaurateurs dans la période de la baisse de la TVA à 5,5 %
  • les affaires Yade, Boutin, Copé, Juppé, Joyandet, Bertrand, Blanc, Estrosi, Lefebvre, Santini, Proglio, Amara, Laporte, Péchenard, Mitterrand, Ouart, Solly, Soubie, Richard, Fillon, Squarcini, Marleix, Charon, Longuet, Bachelot, Mignon, Morano, Giacometti, Besson, Courroye,Tron, Laroque (Baroin), Guéant (contrats avec la Libye), Dupuydauby, Fontaine, Ceccaldi Raynaud …
  • l'utilisation du contre-espionnage pour des affaires privées
  • l'utilisation de l'Elysée pour recevoir les caciques de l'UMP et les satellites jusqu'à plusieurs fois par semaine, l'utilisation des moyens de l'Etat pour la propagande et pour préparer et faire la campagne du candidat Sarkozy, la proposition de Sarkozy à Lauvergeon d'une prime de 2 ans de salaires comme si Aréva lui appartenait et qu'il sortait l'argent de sa poche
  • les légions d'honneur (Servier, Widenstein, Desmarais, Frère, Maistre, Peugeot etc.)
  • l'Air Sarko One (250 millions d'euros dont 50 % de dépassement selon René Dosière) et ses deux fours à plus de 131 000 € (TTC et avec l'étude), le cocktail de New York à 400 000 euros, le dîner pour l'UPM à 1 million d'euros, les 4 X 4 Nissan de Megève
  • la proposition de loi sur la déchéance de la nationalité française et son extension, et le débat sur la nationalité, le fichier EDVIGE, Wauquiez et son cancer de la société, le RSA
  • l’affaire de la rémunération illégale de septembre au 31 décembre 2007 (rémunération comme ministre de l'intérieur alors que Nicolas Sarkozy est président), l'augmentation stratosphérique, le divorce, le mariage, l'inscription hors délai sur les listes électorales, la déclaration des impôts en retard, le tout illégal ou non pénalisé
  • la circulaire Hortefeux, ses amitiés avec Takieddine, ses déclarations d'Auvergnat, celles de Guéant dont celles répétées sur l'échec scolaire des enfants d'immigrés, l'autre récidiviste, celles de Guaino (béatification, prison, etc.)
  • la nomination à la têtes des chaînes audio et vidéo publiques par le pouvoir
  • la réforme constitutionnelle
  • les ministres aussi maires ou élus, le mélange des genres, la non séparation de l'exécutif et du législatif avec le retour sans élection des députés virés du pouvoir 
  • l'irresponsabilité pénale du Président de la république
  • la position d'Hortefeux dans la condamnation des 7 policiers, et ses deux condamnations à lui
  • l’affaire des sondages
  • les classements du parquet
  • le site France.fr (des millions d'euros pour rien)
  • les évictions des préfets pour crimes de lèse-pelouse ou de sifflets
  • la paralysie des villes et les moyens de quasi guerre (2 000 CRS pour 600 habitants par exemple) au coût pharaonique pour les déplacements du président
  • l’affaire de l’espionnage des journalistes par le contrespionnage
  • l’affaire de la validation des comptes de campagne de Balladur et de Chirac
  • la scientologie
  • l'affaire Servier dont Nicolas Sarkozy a été l'avocat. Coût 1,2 milliards à la Sécurité Sociale en plus des morts.
  • l'affaire Bongo
  • la proposition de MAM d'aide à Ben Ali et son pouvoir pendant la révolte tunisienne, les lacrymos et son voyage entre Noël et le jour de l'an et ses quatre mensonges fondamentaux, les petites affaires des parents, et Ollier (ses amitiés libyennes en plus), l'utilisation de la Libye et du Japon par Nicolas Sarkozy pour raison électorale
  • les vacances de Fillon payées par Moubarak dont la clique a détourné plus de 45 milliards de $ et dont 3 ministres ont été arrêtés pour corruption et détournement de fonds publics, et sa justification, celles Sarkozy au Maroc. Et la Ferrari prêtée en 2009 en pleine crise à Fillon, ses voyages à 27 000 € pour retourner en Sarthe alors que le train met 1h20

Vignette Wikipédia


Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 6 décembre 2011 10:33

    N’oublions pas le sympathique sobriquet que Sarkozy donne à Angela Merkel : « la Boche ».


    • impertinent3 impertinent3 6 décembre 2011 10:43

      Vous oubliez également que, il y a environ deux ans, alors que Fillon était en discussion avec Merkel à Berlin, et que Sarko était en balade avec sa greluche, il avait dit (en off, mais tout se sait, cf le Canard) : « Pendant que Fillon de fait la grosse Merkel, moi ... ».


    • zelectron zelectron 6 décembre 2011 11:42

      Que la vulgarité de Sarkosy l’étouffe !


    • Defrance Defrance 6 décembre 2011 22:24

        La Boche, pourtant grand amis de papy Sarko rfugié ..... en Allemagne pour éviter la corde de chanvre ? 

         Bon, de son coté il est monté en grade, Dictateur !

        ou l’omnipresident ? 


    • impertinent3 impertinent3 6 décembre 2011 10:39

      Hier Sarko nous dit : « les paroles qui ont été entendues déconsidèrent ceux qui les ont prononcées à l’endroit de nos amis allemands ».

      Mais le 9 mars 2007 à Caen, à propos de l’Allemagne, il disait :
      "La France n’a jamais cédé à la tentation totalitaire. Elle n’a jamais exterminé un peuple. Elle n’a pas inventé la solution finale, elle n’a pas commis de crime contre l’humanité, ni de génocide« .
      Et il a repris exactement le même discours le 18 avril 2007 à Metz, il faut croire que cela fait partie de ses convictions, si tant est que Sarko a des convictions, hors celle de se croire le meilleur.

      Si je mets en rapport ces deux déclarations, je dois bien en conclure que Sarko est totalement déconsidéré aux yeux des Allemands. Et ce n’est pas Merkel, qui me contredira, elle qui traite Sarko de »Herr Blablabla« .

      Bientôt, elle pourra le traiter de »Herr Blblbl", le triple A ayant disparu ! MDR.


      • Fergus Fergus 6 décembre 2011 16:51

        Bonjour, Impertinent3.

        Vous n’avez rien compris : la germanophobie, ce sont les socialistes ; la dette, ce sont les socialistes ; l’insécurité, ce sont les socialistes ; les intrusions dans les centrales nucléaires, ce sont les socialistes ; même la maladie des platanes, ce sont les socialistes...


      • impertinent3 impertinent3 6 décembre 2011 17:37

        Fergus, le palmier dans mon jardin est malade (victime du charançon) est-ce que les charançons rouges du palmier sont socialistes ? C’est vrai que, rouge*, inutile de poser la question.
        Je vais aller de ce pas me plaindre au maire, socialiste, de la commune !

        * Enfin, on aimerait bien que le socialistes soient rouges.


      • bigglop bigglop 6 décembre 2011 20:27

        Bonsoir à tous,
        Merci @ Imhotep pour votre fougue, votre humanisme.

        Depuis, au moins, son accession au « trône », il réécrit continuellement l’histoire avec la plume de son scribe Henri Guaino, la trahit, la viole.

        Pauvre Marianne qui ressemble plus à une « fleur de bitume » qu’à celle des barricades de Delacroix.

        Je me souviens d’un de ses discours, en 2007, où il appelait avec haine à la destruction de l’esprit de Mai 68, responsable de la situation en France, de la disparition des valeurs morales, du patriotisme...
        Ce jour-là, j’ai eu peur, cette peur qui tord le ventre, qui fait resurgir les fantômes de ces hordes brunes qui ont fait basculer l’Europe, le monde dans le fracas, l’horreur, le sang.


      • franck2012* 6 décembre 2011 10:47

        On va quand même pas aimer les allemands jusque dans la tombe de L’€ . Me souviens pas d’ailleurs que l’on ait tellement protesté quand on a vilipendé les grecques .... Il est où le racisme, là  ?


        • Imhotep Imhotep 6 décembre 2011 12:04

          Peut-être n’avez-vous pas compris le sens de l’article. Il ne s’agit pas essentiellement de germanophobie mais de celui qui donne des leçons alors qu’il n’en a pas à donner. Et puis, vous faites partie de tous ceux qui disent et ça alors pourquoi n’en parle-t-on pas ? C’est-à-dire qu’avec ce genre de réflexion il y a toujours déviation d’un sujet vers un autre. Enfin que la Grèce, ou les Grecs aient pu être insultés, je ne vois pas en quoi cela changerait le sens de cet article ni excuserait une germanophobie électoraliste de Sarkozy en campagne électorale et en début de mandat. Et ne pas les haïr ou ne pas avoir peur d’eux n’oblige en rien d’embrasser les Allemands sur la bouche.


        • révolQé révolté 6 décembre 2011 12:39

          "C’est évidemment honteux et révoltant d’user de ces arguments en campagne électorale quand la france est un des fondateurs historiques de l’Europe et que chacun sait qu’en 2008 elle présidera cette Europe qui fut déchirée et qui tente de se réunir."

          De quand date cet article... ?????


          • Imhotep Imhotep 6 décembre 2011 12:48

            Connaissez-vous le temps de la durée ? L’indicatif présent est aussi le temps de la durée, de la permanence et aussi de la répétition. Tout comme l’on écrit l’Europe se construit, c’est-à-dire qu’elle le fait dans la durée, écrire que l’Europe tente de se réunir (en plus c’était en 2007) cela veut dire que de longue date et en permanence elle fait des efforts pour se réunir. Ce fut le cas avec l’adoption de divers traités et de l’euro pour 17 des 27 pays. Ensuite tenter ne veut pas dire y arriver et enfin c’était avant la crise qui a donné un bon coup de frein à cette tentative de plus d’Europe.


          • Zangao Zangao 6 décembre 2011 18:19

            Les droits de l’homme ........... tout dépends de la richesse ou de l’intérêt de l’homme.
            On fini par comprendre pourquoi le clan qui a fait main basse sur le pays s’acharne tant à détruire l’éducation. Il leur faut effacer la trace de sang et de merde que le pays des droits de l’homme a laissé sur son passage. Une fois l’histoire effacée il restera les phrases toutes faites en guise de slogan pour ces minus arrogants.



              • soubise 6 décembre 2011 20:28

                Les Allemands portent la croix du nazisme et nous celle d’avoir élu ce pantin.



                  • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 7 décembre 2011 00:36

                    Il ne faut pas non plus oublier que son papounet, Pal Sarkozy, le peintre de talent, a fuit dans les bagages de la Wehrmacht au moment où les alliés s’approchaient dangereusement de la Hongrie.


                  • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 7 décembre 2011 00:30

                    En Allemagne dire de quelqu’un qu’il ressemble à Bismarck est un hommage. C’est un peu comme dire d’un politique Français qu’il a des allures de Napoléon ou de De gaulle. Les crétins congénitaux de l’UMP veulent converger avec Merkel mais ignore tout de l’Allemagne.


                    • Christoff_M Christoff_M 7 décembre 2011 02:15

                      Encore un fois on invente un terme... c’est la méthode classiques des manipulateurs et des petits collabos des médias au service de la pensée unique...

                      on avait l’islamophobie, la germanophobie, le racisme et l’antisémitisme, etc, etc...

                      Toujours la même méthode de nos « amis » mondialistes, inventer un terme fourre tout pour éviter toute critique d’un phénomène ou d’un accord mis en place par eux et problèmatique, les gens les plus grégaires et moutonnant étant ensuite interrogé dans des médias de propagande servile (style Pujadas ou autres)... sans aucune critique possible !!

                      On a même droit à notre petit cours d’économie pour les sots dans les JT pour bien expliquer que c’est la crise et que nos pooovres politiques qui se démènent contre les marchés...
                      ont ramé, ramé mais le bateau ne faisait que reculer, malgré le coaching des grands cerveaux européens et mondiaux validant le trajet à suivre et les mesures à prendre !!

                      Ça va être dur de ramer en reculant, pendant cinq mois, à l’approche d’une échéance électorale et de rassurer les français avec une croissance nulle et une paralysie économique à l’image de la vitesse de raisonnement de mollusque, caractéristique des petits incompétents au pouvoir, et choisis par les mondialistes ( ex du FMI ou de Goldman Sachs)
                      pour appliquer les procédures du NOM au sommet de la plupart des pays européens...

                      Avec un moyen de chantage évident la fameuse note de ces agences de notation noyautées et malhonnètes !!


                      • chacaldu06 chacaldu06 7 décembre 2011 02:16

                        Bonsoir Imhotep,

                        Bel article...Le nain ne connait pas l’âme française.

                        Ce type est un type dangereux qu’il faut éliminer (virer) au plus vite. C’est un touche à tout maladif,un ignorant pathétique tellement c... qu’il en est nuisible.

                        Quant aux Allemands, (je ne suis ni germanophobe ni germanophile) on voit où ils en sont en étant repartis de rien et ayant été coupés en deux pendant 50 ans...

                        @+


                        • le poulpe entartré 7 décembre 2011 09:20

                          Imothep déclame : " De plus cela est donc sanctifier le communisme dont il ne faut pas oublier (je parle ici des instances dirigeantes du PCF) qui fut jusqu’en 1942 l’allié objectif de l’Allemagne à cause du pacte de non agression germano-soviétique."
                          Imothep nous fait part de son manque de compréhension de cette époque troublée de l’avant guerre.
                          En premier lieu, les instances dirigeantes du PCF n’ont pas signé le pacte de non agression germano-soviétique. Le dire c’est constater qu’ils n’en faisaient pas partie prenante puisque de facto, celui-ci a été conclu entre les deux plénipotentiaires Ribbentrop (pour le Reich) et Molotov (pour l’Urss) le 23 août 1939. Dans un deuxième temps, s’il effectivement exact que les membres du parti communiste français ont connu un important flottement dans ses rangs, suite à la signature de ce document, il a cependant oublié ou omis de dire que les soviétiques savaient dès 1936, qu’Hitler allait attaquer à l’Est. Le responsable du contre-espionnage, le général Ian Karlovich Berzin, ne se posait quant à lui que la question de la date du déclenchement des hostilités. Bien lui en a pris, puisqu’il a pu donner le change pendant deux bonnes années à l’Allemagne pour faire le vide devant l’itinéraire des troupes de la Wehrmacht. Temps mis à profit pour déménager, les usines d’armement loin derrière Moscou. Le réseau d’espionnage qu’il avait déployé en Allemagne, en France et en Espagne, l’informait quotidiennement de l’état d’avancement de la préparation des troupes et même des objectifs. Cet esprit brillant et analytique aura été une des nombreuses victimes de la parano de Staline, lors des purges de 1938.
                          Il ne s’agissait pas d’une alliance comme le soutient Imothep mais d’une ruse toute simple qui consiste à endormir l’ennemi. Attitude qui a réussi puisque de cette manière, le piège de Stalinegrad a pu être méthodiquement préparé et le potentiel de la production militaire sauvegardé. Affirmer comme le fait Imothep que les nazis et les soviétiques étaient des alliés est abusif, faux, surprenant et inquiétant de sa part.


                          • Imhotep Imhotep 7 décembre 2011 09:32

                            De qui est-ce se moquer de parler d’une ruse qui a permis la mort de millions de personnes, de ne pas empêcher la progression des invasions de différents pays par les Allemands et du nazisme ? Une ruse sans action qui permet aux Nazisme de progresser partout en Europe ! Vous êtes sérieux ? Ou votre mauvaise foi est d’un niveau jamais égalé ou d’un cynisme digne de Sarkozy. Une ruse qui n’a pas empêcher la guerre de durer jusqu’en 1944 continuant ainsi les exactions, une ruse quand ce n’est pas la URSS qui a attaqué mais l’Allemagne et qui plus est s’est embourbée à Stalingrad.

                            Endormir l’ennemi il n’y a que vous pour le croire. Un ennemi qui pendant les 4 ans de guerre a tout fait sauf dormir. Il a rempli les camps, vider les coffres, massacré à tour de bras.
                            Voilà une belle réécriture de l’histoire. Votre analyse ne doit pas prendre en compte tous les articles de l’Humanité, seul journal autorisé en France et surtout ses articles jusqu’en 42. Votre histoire ne doit pas prendre en compte Marchais et ses petits travaux pour les Allemands.

                          • Gérard Luçon Gerard Lucon 7 décembre 2011 10:39

                            juste deux petites choses a ajouter et/ou commenter :

                            -les ancetres de sarkozi etaient du cote de ces memes boches en 1870, en 1914, en 1939. Ce type a une memoire impressionnante

                            -il ne faut pas confondre le PCF et les militants communistes, dont un certain nombre a lutte des l’invasion allemande

                             

                            Pour le reste, d’accord a 100%, voir l’analyse faite par Michel Onfray sur la pathologie du bonhomme (trouvable sur dailymotion)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès