• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Glyphosate, saucisson, et Trump

Glyphosate, saucisson, et Trump

La folie médiatique actuelle autour des pesticides en général, du glyphosate en particulier, révèle que nos sociétés deviennent de moins en moins rationnelles, de plus en plus sous influence de fausses rumeurs apocalyptiques qui traînent sur Internet, qui n'ont rien à voir avec les résultats des chercheurs mais que les lecteurs avalent sans esprit critique. C'est le cas avec le Glyphosate comme avec les vaccins.

Le lobbying vert est en ébullition.
Le glyphosate, un herbicide, serait dangereux. Il faudrait l'interdire d'urgence.

Petit résumé.

1] Le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer - OMS) a classé le glyphosate dans le groupe "2A" : "probablement cancérogène pour l’homme".

"Probablement", pas sûrement. Mais c'était suffisant pour mettre le feu aux poudres.
Cet avis est basé sur des preuves "limitées" de cancers humains dans le cas d'expositions professionnelles dans des conditions réelles.
Expositions professionnelles, comme en peuvent subir les agriculteurs par exemple.

2] Selon FAO - WHO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture) :
« La réunion a conclu qu'il est improbable que le glyphosate pose un problème pour l'homme du fait de l'alimentation. »
(Il ne s'agit pas ici de l'exposition des professionnels, mais des risques éventuels pour les simples consommateurs.)

3] Avis de l’Anses sur le caractère cancérogène pour l’homme du glyphosate :
« le niveau de preuve de cancérogénicité chez l’animal et chez l’homme est considéré comme relativement limité »

4] Avis de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa - European food safety authority)
« il est improbable que le glyphosate soit génotoxique (c.à.d. qu'il endommage l'ADN) ou qu'il constitue une menace cancérogène pour l'homme. »

5] Différentes nuances de gris entre experts, ce n'est pas une nouveauté. "Probablement" - "improbable" - "niveau de preuve relativement limité", etc...
Falsifier ces avis sans honte est une nouveauté ; elle témoigne de la disparition du minimum d'esprit rationnel, ou peut-être même de la disparition du minimum d'honnêteté intellectuelle.

Noël Mamère 1 par exemple a soutenu que "L'Organisation mondiale de la Santé a classé le glyphosate en cancérogène".
... On reproche à l'Éducation nationale de mal enseigner la lecture. On en voit ici un exemple manifeste des conséquences de ce mauvais enseignement : "cancérogène" n'est pas "probablement cancérogène"

De même, Mme Ségolène royal, ex ministre de l'écologie, a déclaré que le Roundup (une formulation commerciale du glyphosate) était un poison "extrêmement violent". Elle aussi avait dû sécher ses cours d'apprentissage de la lecture.

6] Il y a toutefois un point sur lequel tout le monde est d'accord : le saucisson est cancérogène (en tant que "produit carné transformé") .
Le CIRC classe le saucisson "cancérogène pour l'homme". Pas probablement comme dans le cas du glyphosate, mais sûrement cancérogène.
Pour le CIRC, le glyphosate est moins inquiétant que le saucisson !
Mais l'avis du CIRC sur le saucisson, en France, on n'en fait pas un fromage.
Il n'y a aucun avertissement sur les étiquettes de saucisson. Qui aura le courage de demander cet étiquetage ?
À quand un procès intenté par un malade contre les fabricants de saucisson ?

7] Le CIRC classe le saucisson sur la plus haute marche du podium des cancérogènes : le groupe 1, celui des "cancérogène pour l'homme" ; en compagnie du tabac, de l'alcool, des rayonnements du soleil, des rayons X, du plutonium, de l'arsenic, etc. Que celui qui n'a jamais fumé ni bronzé jette la première pierre.
José Bové, haut gradé de la hiérarchie verte, fumeur de pipe, ignore semble-t-il les avis du CIRC sur les dangers du tabac, et ses risques pour les fumeurs : 78 000 morts du tabac en France en 2015.
Le glyphosate n'est que sur la seconde marche du podium, il n'est que cancérogène "probable", en compagnie du café et du téléphone portable. Que celui qui ne prend pas de café et n'utilise pas de téléphone portable jette la seconde pierre.

Evidemment, il faut comprendre ce que signifient les classements du CIRC.
Le CIRC indique si un produit présente ou non un danger. Mais il ne dit pas quel est le risque que fait courir ce danger. La voiture par exemple est dangereuse, mais ne fait courir aucun risque sur l'ile de Bréhat où il n'y a pas de voitures. Le saucisson est un danger, mais celui qui n'en mange jamais ne court aucun risque. Le glyphosate est peut-être un danger, mais cela ne signifie pas qu'il constitue un risque aux doses auxquelles les agriculteurs et la population générale sont exposés.

Le CIRC explique :
"- Que signifie la classification par l'IARC en terme de probabilité de développer un cancer ?

- L'évaluation l'IARC est une évaluation du danger. Elle traduit la valeur des preuves que le glyphosate peut provoquer des cancers. La probabilité de développer un cancer dépendra de facteurs tels que le type et l'extension de l'exposition, et l'intensité de l'effet de l'agent." (http://www.iarc.fr/en/media-centre/iarcnews/pdf/Q&A_Glyphosate.pdf - 1 mars 2016)

Après, il faut évaluer l'ampleur des risques (s'agit-il de quelques cas isolés ou d'un sérieux problème de santé publique ?) et faire la balance bénéfice / risque (quels sont les bénéfices du tabac ?).

8] Est-il rationnel de s'affoler et de faire les titres des journaux sur les dangers éventuels du glyphosate, plus que sur ceux, certains, du soleil qui inonde tout le monde, ou du tabac qui enfume tout le monde ?
Est-il rationnel de craindre le glyphosate et d'aller sur les plages s'offrir nu aux UV cancérigènes du soleil ? Je propose la burqa (couleur, motifs imprimés, slogans façon tee-shirt, au choix), la burqa pour tous partout, hommes, femmes, sur la plage ou ailleurs, pour se protéger du soleil. Protection garantie bio, non chimique, pas comme les crèmes.

9] La vraie motivation des anti-glyphosate est-elle pure d'arrière pensées ?
Pour les lecteurs qui ne sont pas familiers du sujet il faut préciser que lutter contre le Glyphosate est en fait une lutte masquée contre les OGM résistants à un herbicide. Il ne s'agit pas de sauver la santé des agriculteurs ni des consommateurs, il s'agit d'une attaque fourbe contre les OGM, qui n'a pas le courage de s'afficher en tant que telle, sans masque.

9] On a tant dit d’horreurs sur les pesticides en général que tout le monde imagine que les malheureux agriculteurs, grands manipulateurs de pesticides, tombent comme des mouches surprises dans un pchitt d’insecticide.
Et pourtant, la nouvelle extraordinaire est que les agriculteurs sont en bonne santé, et même en meilleure santé que la population générale ! Voir "Agricultural Health Study" Aux États-Unis - étude Agrican (AGRIculture et CANcer) en France.

Les agriculteurs, qui sont mille fois plus exposés aux pesticides que les simples consommateurs, ont globalement une espérance de vie supérieure à la moyenne du fait d’une sous-mortalité par cancer en général
Conclusions des études :
a) Les pesticides sont responsables de cas de cancer parmi les professionnels.
b) Mais globalement, les agriculteurs vivent plus longtemps et ont moins de cancers, toutes localisations confondues, que la population générale.
c) Seuls les professionnels sont concernés par a). Pas les simples consommateurs.

Ne citer que a) en zappant b) et c) est ignorance, ou incompétance, ou mauvaise foi. La crainte globale irraisonnée des pesticides est contredite par ces études.

En considérant l'urgence alimentaire que nous devons affronter pour nourrir les neuf milliards de Terriens que nous serons bientôt, les pesticides sont peut-être parfois un problème, mais ils sont d'abord une solution.

Conclusion : Il faut lancer l'alerte !
La folie médiatique actuelle autour des pesticides en général, du glyphosate en particulier, révèle que nos sociétés deviennent de moins en moins rationnelles, de plus en plus sous influence de fausses rumeurs apocalyptiques qui traînent sur Internet, qui n'ont rien à voir avec les résultats des chercheurs mais que les lecteurs avalent sans esprit critique. C'est le cas avec le Glyphosate comme avec les vaccins.

L'élection d'un Trump qui nie le réchauffement climatique contre les conclusions de tous les chercheurs dans le domaine en est une autre illustration.

Alerte ! Le cerveau reptilien, le cerveau des émotions, de la peur, soutenu et renforcé par la désinformation sur Internet, est en train de prendre le contrôle du monde.

Pierre Yves Morvan

Écologie - Réchauffement climatique - c'est urgent ! 

http://ecologie-illusion.fr/

 

1 Le fameux inventeur du Fake du nuage qui s'arrête à la frontière.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.08/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • rogal 11 novembre 13:51

    Un utile appel au débat rationnel. Mon opinion sur le glyphosate n’en est pas faite pour autant, du moins de façon ferme.
    Que faut-il entendre par « probablement cancérogène » ? On pense à une probabilité d’au moins 0,5 pour un certain événement, lequel ne serait nullement certain pour autant. Quel est cet événement et quelle est cette probabilité ? Le CIRC s’est-il exprimé sur le sujet, de manière compréhensible s’entend ?


    • Pierre Yves Pierre Yves 11 novembre 17:11

      @rogal

      Le CIRC ne peut pas être précis.

      Il indique qu’il a passé en revue environ 1000 études, et on comprend bien que de cette multitude diverse il ne peut pas en résulter un chiffre précis, sur les dangers du glyphosate.

      Quant à l’évaluation des risques, ce n’est pas son job et je rappelle ce qu’il en dit, qui est cité dans le texte : "La probabilité de développer un cancer dépendra de facteurs tels que le type et l’extension de l’exposition, et l’intensité de l’effet de l’agent." (http://www.iarc.fr/en/media-centre/iarcnews/pdf/Q&A_Glyphosate.pdf&nbsp ;- 1 mars 2016)

      Sur les effets des pesticides en général sur la santé des agriculteurs il existe des chiffres plus précis fournis par l’"Agricultural Health Study" aux États-Unis, et l’étude Agrican (AGRIculture et CANcer) en France. Globalement :

      a) Les pesticides sont responsables de cas de cancer parmi les professionnels.
      b) Mais globalement, les agriculteurs vivent plus longtemps et ont moins de cancers, toutes localisations confondues, que la population générale.
      c) Seuls les professionnels sont concernés par a). Pas les simples consommateurs.

      Selon Agrican, globalement, toutes localisations confondues, la mortalité par cancer des hommes suivis (les cultivateurs) est de 30 % inférieure à celle de la population générale.

      Pierre Yves


    • rogal 11 novembre 21:54

      @Pierre Yves
      Intéressants, ces compléments d’information.


    • Martha 12 novembre 10:21

       
       @Pierre Yves :

       Votre article n’est qu’une succession de provocations.

       Informez-vous, svp, si vous voulez être crédible.

       Le Roundup est commercialisé depuis 1975 : Il était garanti biodégradable, toxique uniquement pour les végétaux chlorophylliens et sans danger pour le sol et l’eau.

       Chacune de ces trois affirmations est un énorme mensonge, d’autant plus grave que le fabriquant qui commercialisait ce « désherbant » le savait.
       La preuve scientifique a maintenant été faite. Le recul du temps a été aussi, peut-être bien, la meilleure preuve : il suffit de voir ce qu’il s’est passé chez nous, éclairé ensuite par l’expérimentation démente et criminelle faite en Argentine puis au Brésil. (C’est la preuve par neuf)

       La synthèse du glyphosate doit être interdite au plus vite et ses stocks détruits dès que possible avec la même rigueur si non plus que celle qui a été appliquée pour l’amiante.

       => URGENCE !


    • joletaxi 12 novembre 11:04

      @Martha
      s’il fallait une démonstration de la pertinence de cet article et de son utilité, vous en êtes « la tête de gondole »
      quoique que sur le sujet de son utilité ,on voit ici les limites de l’exercice

      des enclumes

      de saines lectures
      https://www.contrepoints.org/2017/11/10/302819-glyphosate-lindignite-nationale-europeenne


    • Martha 12 novembre 11:39

       @joletaxi :

       Le troll de service, tjs prêt, même le dimanche.

       Que vous preniez la défense de cet article est une preuve que celui-ci est nul.


    • Pierre Yves Pierre Yves 13 novembre 10:11

      @Martha

      Vous me conseillez de m’informer...

      Vous auriez pu contribuer à mon information dans votre message, mais je n’y trouve que des affirmations non sourcées... C’est ce qu’on appelle des ragots.

      Je vous conseille donc de lire par exemple cette page :

      https://e-rse.net/interdiction-glyphosate-france-27185/#gs.WUmgFHA

      Ou cette autre, donnée par joletaxi :

      https://www.contrepoints.org/2017/11/10/302819-glyphosate-lindignite-nationale-europeenne

      Lisez également les liens fournis dans ces pages.

      Evidemment je vous recommande d’éviter de lire les pages à ragots.

      Bon courage.

      Pierre Yves


    • joletaxi 13 novembre 10:40

      @Martha

      mmmm... je suis devenu une référence, un outil incontournable d’évaluation d’un article,


    • Martha 13 novembre 14:18

      @Pierre Yves :

       Cette affaire est trop sérieuse et tragique pour être prise à la légère comme vous le faites ici.

       1° Expérience personnelle : mon métier m’a fait vivre depuis les années 70 au contact des agriculteurs et la liste est longue de ceux qui sont morts depuis, prématurément, de lymphomes non hodgkiniens, de cancers de l’oesophage, de troubles mortels du système nerveux central, de cancers du colon, de cancers du pancréas, etc.
       Vous pouvez rajouter dans cette liste d’autres utilisateurs de roundup, qui se sont exposés aussi sans se méfier à ce produit, alors qu’ils l’utilisaient beaucoup : jardins publics, grands jardins privés : on retrouve le même tableau.

       Il y a un blackout à ce sujet : L’EFSA, les académies médicale et vétérinaire ont fait le mauvais choix en acceptant sans aucune vérification les dires de Monsanto et pire, ils ont anéanti (croient-ils) les travaux de G-E Séralini.
       Résultat : les statistiques, quand il y en a, sont très confuses et brouillonnes. Les effets du roundup sur la santé publique n’ont pas été pris au sérieux par le corps médical. Ce qui est en train de changer : de nombreux médecins ont bien pris conscience du drame qui se déroulait devant eux. Ils sont tenu au secret médical et n’en parlent que très peu, mais c’est une des raisons principales du revirement national sur ce sujet.

       2°Toutes les expériences sérieuses qui ont cherché à évaluer de façon honnête les dangers du roundup arrivent à la même conclusion. Elles sont nombreuses maintenant : Celles, faites pour eux, qui ont été cachées par Monsanto dans les années 1980. Celles de G-E Séralini qui ont été particulièrement bien faites, d’autre ensuite, au Japon, en Russie et au Canada.
       Suivez « l’affaire Séralini » c’est particulièrement intéressant : comme au 19ème Siècle (Pasteur contre l’académie de médecine), c’est ici la faculté de Caen contre l’académie de médecine + celle des véto + l’ex directeur de l’institut Pasteur + L’EFSA.

       3° De nombreuses études sur ce qu’il se passe en Argentine, au Brésil et aux états-Unis vérifient les résultats des expériences en labo.

        => le glyphosate et ses adjuvants mettent gravement en danger la santé publique, sans parler du reste, qui n’est pas mieux.


    • joletaxi 13 novembre 14:44

      @Martha
      mince, vous auriez du participer aux études... nombreuses, dans tous les pays,depuis ...40 ans, qui toutes contredisent vos conclusions.

      Aucun pesticide n’a été autant « disséqué », on se demande bien pourquoi ?
      Citer Seralini est presque « marrant », car cette soi-disant étude a été littéralement descendue en vol, par toutes les instances scientifiques, une vrai mascarade.

      bien sur, tout le monde occulte la vérité,les gens meurent par milliers,dans tous les pays,depuis ...40 ans,les agents de Monsanto battent la campagne pour obliger les pauvres agriculteurs à acheter ce produit.

      Moi, mais j’étais très très jeune, j’ai cru que Jesus avait marché sur l’eau

      Le but de l’article est de tenter d’amener la réflexion, visiblement, chez vous toutes les lumières sont éteintes


    • Martha 13 novembre 23:27


       PS : lire sur Google l’article suivant paru sur Sud info le 5/10/2017.

       « Des victimes américaines plaident à Bruxelles pour l’interdiction du roundup en Europe. »

       Des cas comme cela il y en a beaucoup, aux US, en Argentine, au Brésil et en France.
       La dénonciation de ce scandale n’est qu’à son début.


    • Jeekes Jeekes 11 novembre 14:46

      @ l’auteur
       
      Mon ordonnance :
      Un bon p’tit verre tous les matins 80% glyphosate - 20% OGM
       
      La santé assurée.
      Avec ça vous vivrez vieux, enfin, j’veux dire que votre carcasse se décomposera nettement moins vite.
      Finalement, dans deux millions d’années, elle se retrouvera peut-être sur une table à dissection et les chercheurs de l’époque se perdront en conjectures sur ce qui à permis que vous pourrissiez moins vite que le commun de vos contemporains...
       
      L’est pas belle la vie, hein ?
      Et vive le CETA, le TAFTA, les lobbies et toutes les autres merdes américano-puantes !
       


      • Pierre Yves Pierre Yves 11 novembre 17:12

        @Jeekes

        Vous ne réponde à aucun des faits ni des réflexions de mon texte.

        Vous donnez une bonne description des ravages du dogmatisme.

        Pierre Yves


      • joletaxi 11 novembre 17:20

        @Jeekes
        je lis partout que l’on est confronté à une baisse du QI
        votre commentaire me rassure


      • Pierre Yves Pierre Yves 11 novembre 17:39

        @joletaxi

        Vous lisez ces choses-là partout ? Alors il vous sera facile de citer au moins une source, autres que vos fantasmes.

        (Vous parlez de QI ou d’un certain type de connaissance ?)

        De quoi êtes-vous rassuré ? De cette supposée baisse de QI ? Vous souhaitez la régression du QI ? Pourquoi ? Jusqu’où souhaite-vous régresser ? Jusqu’au vers de terre ?

        Piere Yves


      • Rincevent Rincevent 11 novembre 18:16

        @Pierre Yves

        Pour les fantasmes supposés de joletaxi et votre ignorance : http://www.lepoint.fr/science/l-inversion-de-la-courbe-du-q-i-23-06-2016-2049092_25.php


      • pissefroid pissefroid 12 novembre 12:52

        @Rincevent
        IL me semble qu’un perturbateur endocrinien très utilisé est la pilule contraceptive.
        C’est un perturbateur endocrinien avéré puisqu’il agit sur le cycle menstruel des femmes.  
        Il ne s’agit pas du glyphosate.


      • Sozenz 11 novembre 16:26

        pour qui bossez vous ? j ai survolé quelques uns de vos articles .

        je repose ma question . pour qui bossez vous ?

        j invite les lecteur à regarder les articles de « cet écolo » .
        Vous allez nous ressortir que monsanto est un écolo aussi .

        Retire ton masque !


        • Pierre Yves Pierre Yves 11 novembre 17:17

          @Sozenz

          Réaction tristement classique de ceux pour qui l’argent est roi et qui, comme vous peut-être, ne pensent qu’à l’argent.

          Ces gens-là ignorent qu’il existe d’autres moteurs que l’argent, par exemple la recherche du vrai, ou du moins faux. Et même le souci de nourrir deux milliards de Terriens en plus bientôt.

          Je recherche, mais pas dans la propagande des sites militants, je recherche dans les résultats des chercheurs.

          Je vous invite à en faire autant, vous aurez des surprises.

          Pierre Yves


        • joletaxi 11 novembre 17:32

          @Sozenz
          un petit lien avec d’autres infos

          https://www.contrepoints.org/2017/11/10/302819-glyphosate-lindignite-nationale-europeenne

          Ce Mr. Portier ,par qui ce barnum arrive, lui au moins ,il ne fait aucun doute qu’il a bien reconnu le conflit d’intérêts, mais bon, c’est pour le bien de Gaia,tout est permis quand c’est pour la bonne cause

          Je lis que l’on vit plus longtemps en ville qu’à la campagne, je comprends mieux maintenant pourquoi, malgré les particules qui tuent, font tousser les enfants,et nous font perdre, 1 heure, 22 minute et 37 secondes à la fin de notre vie,ont implante des jardin(bio, bien entendu) sur les toits, en compagnie des abeilles.

          Mince, l’ADEMEME, finit par reconnaître que la voiture électrique, c’est bidon,
          rassurons nous ,ils ont la solution, on ira tous à vélo

          http://www.amisdelaterre.org/L-ADEME-dit-enfin-la-verite-sur.html

          L’écologie, c’est la danseuse de nos sociétés ,riches, opulentes, et vieillissantes (ce qui explique cela) ça nous coûte un pognon fou, sauf qu’avec l’écologie, il n’y a aucun plaisir à attendre


        • Pierre Yves Pierre Yves 11 novembre 18:30

          @joletaxi

          En ce qui concerne la voiture électrique, elledéplace le problème du CO2, mais elle ne le supprime pas.

          La voiture électrique roule globalement aux énergies fossiles...sauf en France !, où l’électricité ne provient pas majoritairement des énergies fossiles.

          On a raison de soutenir la voiture électrique en France ;
          à condition d’être cohérent en soutenant aussi la production électrique nucléaire.

          http://ecologie-illusion.fr/la-voiture-electrique-marche-au-charbon.htm

          Et vive le vélo aussi. Même électrique.

          (Il y a peut-être eu malentendu dans un précédent échange)

          Pierre Yves


        • leypanou 11 novembre 17:44

          les pesticides sont peut-être parfois un problème, mais ils sont d’abord une solution.  : pourquoi écrire « sont peut-être parfois un problème » au lieu d’écrire tout simplement « ne sont pas un problème » qui est probablement le vrai fond de votre pensée ?

          Vous devez être un peu curé sur les bords non ?


          • Pierre Yves Pierre Yves 11 novembre 18:00

            @leypanou

            Si c’était le fond de ma pensée je le dirais, parce que je ne suis pas jésuite.

            Mais je ne peux pas passer sous silence une partie des résultats des chercheurs qui sont que :

            a) Les pesticides sont responsables de cas de cancer parmi les professionnels.

            b) Mais globalement, les agriculteurs vivent plus longtemps et ont moins de cancers, toutes localisations confondues, que la population générale.

            c) Seuls les professionnels sont concernés par a). Pas les simples consommateurs.

            Je ne permets pas de zapper a)

            Pierre Yves


          • joletaxi 11 novembre 19:21

            @Pierre Yves

            sauf que le lien avec le cancer n’est pas établi, sauf par Séralini, et le clan du bien.

            De toute façon, laissez en un peu aux anti nucs, aux anti wifi, aux anti ... bref/
            Par contre, il est tout à fait certain que pendant des années on a fait n’importe quoi avec des molécules vraiment dangereuses, et que les professionnels ne prenaient guère de précautions, quand ils ne lisaient pas la notice.
            C’est d’ailleurs un vrai motif d’inquiétudes, car on importe de plus en plus de légumes et de fruits de pays où ils n’ont pas l’infrastructure ni « l’éducation » pour employer des produits, parfois de contrebande.
            Par contre, dans la zone euro, on est pratiquement assurés, sauf fraude finalement très rare, d’une bonne sécurité alimentaire, ce qui rend cette polémique encore plus absurde
            Combien de morts ont fait le bio en Allemagne il y a quelques années ?


          • ysengrin ysengrin 11 novembre 17:44

            saucisson cancerigène 


            légumes et fruits au glyphosate 

            heureusemetnt qu il reste le pinard....


            • BA 11 novembre 18:45

              Ni pour ni contre. La décision sur l’avenir du glyphosate est de nouveau reportée. Jeudi 9 novembre dans la matinée, malgré l’intensification du débat autour de l’herbicide au cours des dernières semaines, la proposition de la Commission européenne de le réautoriser pour cinq ans - alors que sa licence d’autorisation expire le 15 décembre -, n’a pas atteint la majorité qualifiée nécessaire à son adoption lors de la réunion des représentants des Etats membres au sein d’un comité spécialisé. La Commission a d’ores et déjà annoncé qu’elle soumettrait le texte à un comité d’appel qui, d’après nos informations, devrait se réunir le 27 ou le 28 novembre.

              Cette impasse européenne s’explique en partie par l’abstention de l’Allemagne, due aux difficultés de la chancelière allemande Angela Merkel pour former un gouvernement. Or le pays représente 16,06 % de la population de l’Union européenne (UE), alors que la Commission a besoin de 55 % des Etats membres représentant au moins 65 % de la population. Deuxième facteur décisif : le refus de la France d’accorder un renouvellement au-delà de trois ans. Une opposition déterminée qui a entraîné d’autres pays dans son sillage.

              Au total, ce sont neuf pays, dont la France, qui ont voté contre la proposition. Certains, comme la Belgique ou le Luxembourg, avaient annoncé leur intention en amont. Cinq Etats membres se sont abstenus, et quatorze ont voté pour, dont l’Espagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni.

              Avec seulement 37 % des Etats membres en sa faveur, la proposition souffre d’un manque d’adhésion évident, malgré une révision à la baisse. Alors que son projet initial fixait la durée d’autorisation à dix ans, la Commission l’avait en effet modifié le 24 octobre, dans la foulée d’un vote au Parlement. Malgré son caractère non contraignant, une résolution en forme de coup de pression demandait une interdiction progressive du glyphosate en cinq ans, ainsi qu’une interdiction, dès le 15 décembre, des usages non professionnels

              http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/11/10/glyphosate-l-europe-dans-l-impasse_5212940_3244.html


              • Pierre Yves Pierre Yves 11 novembre 21:46

                @BA

                Vous décrivez la mécanique de prise de décision sur le sujet au niveau de l’Europe.

                Mais avant de prendre une décision il faut savoir !

                Savoir, c’est de cela dont je parle dans mon billet. Que sait-on ? Que disent les chercheurs ?

                Les décisions politiques devraient tenir compte des résultats des chercheurs, mais vous ne parlez que de règlements procédures, confrontations politiques. Vous démontrez parfaitement comment des décisions importantes n’ont pas de lien avec la réalité, résultent seulement de ces règlements procédures, et confrontations politiques.

                Pierre Yves 


              •  C BARRATIER C BARRATIER 11 novembre 20:53

                Merci pour ce bon papier, clair, et bravo d’avoir eu l’idée de comparer avec le saucisson
                Agoravox est un média citoyen, un sujet qui m"intéresse depuis longtemps !

                En table des news :

                Manipulation de l’opinion et citoyenneté http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=101

                • infraçon 11 novembre 23:33

                  Cet article, c’est un contre-feu préventif à https://www.arte.tv/fr/videos/069096-000-A/demain-tous-cretins/ qui passe en ce moment sur ARTE ? Je ne vous félicite pas Pierre Yves, mais charbonnier est maître chez lui, bonne chance à vos enfants et petits enfants.


                  • wawa wawa 12 novembre 07:12

                    @infraçon

                    infraçon ou ultraçon ? de toute façon vous n’êtes pas à la bonne fréquence, inaudible.

                    @ l’auteur : merci de remettre l’église au milieu de village sur les « niveau de risque » cancérigène.
                    pour le saucisson, il me semble que c’est du au nitrite rajouté en tant que conservateur.

                    j’était pour ma part persuadé que les agriculteur vivait moins vieux que la population générale justement du fait de l’utilisation de pesticide. pour la france, j’ai trouvé çà :

                    https://www.inegalites.fr/Les-inegalites-d-esperance-de-vie-entre-les-categories-sociales-se-maintiennent.

                    je sais pas ce que çà vaut, j’ai pas vérifier les sources. j’y ai été surpris par la faible espérance de vie des inactifs moi qui croyait aussi que « letravailc’est la santé, ne rien faire c’est la conserver »

                    cdt


                  • UnLorrain 12 novembre 08:00

                    @ kranissa non merci je préfère le cul.


                    • Fabbaigts 12 novembre 08:18

                      On ne parle jamais des consquences sur la terre, et le vivant en dehors de nous, nous, nous nous moi je je je.... Terre traite au glyphosate est une terre morte, qui mettra des annes retrouver un quilibre... La pollution des curs d’eau, les animaux et insectes qui subisses des empoisonnements (comme si nous en avions pas besoin !....)., le lobbying c’est les firmes type Monsanto, bayer... Pas ceux qui essaient de vivre en armonie en respectant leur environnement et qui ne regardent pas sans arrt la grosseur de leur portefeuille, et de leur ego... 


                      • joletaxi 12 novembre 11:05

                        @Fabbaigts
                        s’il fallait une démonstration de la pertinence de cet article et de son utilité, vous en êtes la démonstration, quoique d’autres font mieux cf plus haut
                        quoique que sur le sujet de son utilité ,on voit ici les limites de l’exercice

                        des enclumes

                        de saines lectures
                        https://www.contrepoints.org/2017/11/10/302819-glyphosate-lindignite-nationale-europeenne


                      • chantecler chantecler 13 novembre 07:59

                        Ce que je sais c’est que Bayer a racheté Monsanto et que cette décision a sans doute un rapport avec la décision de l’Allemagne de ne pas se prononcer sur le glyphosate .
                        Ce produit très stable , est bien évidemment cancérigène (on dit cancérigène et non pas cancérogène) puisqu’il s’attaque directement aux chromosomes et structures géniques des plantes .
                        Affirmer que la preuve c’est la bonne santé dans les campagnes des paysans c’est léger :
                        D’abord parce que que la paysannerie est hétérogène : il y a de grandes exploitations mécanisées qui font de l’agriculture et de l’élevage intensives, des moyennes et petites exploitations et que dans ces deux dernières catégories ce n’est pas la joie si j’en juge aux revenus et au taux de suicide .
                        D’autant aussi que la médecine en milieu rural c’est un poème ....
                        Les abeilles semblent peu friandes des plantes arrosées de pesticides.
                        Mais il est vrai qu’aucun syndicat d’abeilles ne s’est manifesté jusqu’à aujourd’hui .
                        (Puisque vous évoquez aussi la vaccination ) , il s’agit là d’un problème de santé général , car nous ne connaissons que rarement l’origine totale , ce qu’on appelle la traçabilité ,de ce qui se retrouve dans nos assiettes .
                        (ce qui est importé , transformé en Europe ou dans notre pays , sauf quand un scandale est dénoncé ce qui risque de l’être de plus en plus rarement tant l’information est verrouillée par les superstructures , les multinationales et autres grosses fortunes .)
                        Enfin ce que je crains c’est que le glyphosate s’il est interdit un jour , soit remplacé immédiatement par d’autres molécules tout autant sinon plus redoutables ...
                        Là dessus bonne journée .


                        • Pierre Yves Pierre Yves 13 novembre 10:14

                          @chantecler

                          Il suffit d’ouvrir un journal, une radio, une télé, pour entendre affirmer, sans l’ombre d’une preuve, que les pesticides sont dangereux et font des ravages. Face à cette hystérie, il est utile de rappeler des faits. Dont la santé des agriculteurs. Ils sont 100 à 1000 fois plus exposés aux pesticides que la population générale, et pourtant ils ont moins de cancers (toutes localisations confondues) et vivent plus longtemps que la population générale. Cela contredit le discours alarmant ambiant.

                          Vous faites remarquer que le monde rural est divers.Vous avez raison. Mais cette remarque montre que vous n’avez pas bien assimilé la notion de statistique. Une statistique sur un grand nombre permet justement d’extraire un signal hors du bruit de fond de la diversité. [Je vous signale d’ailleurs que la population générale à laquelle on se compare ici est elle-même diverse, plus diverse encore que le monde rural qui en est une des composantes.]

                          Malgré la diversité de la population française on connaît la durée de vie moyenne de la population (elle augmente) la mortalité par cancers (elle diminue), le revenu moyen, le nombre d’enfants par famille, la consommation d’électricité par famille, etc.

                          L’information serait verrouillée.

                          Oui ! Mais pas comme vous croyez !

                          Qu’entend-on à la radio, à la télé ? On entend partout et toujours les bonnes âmes vertes, régulièrement invitées. Mais avez-vous jamais entendu un représentant de Monsanto invité au journal de 20h ? Quand avez-vous entendu un chercheur indépendant (indépendant d’idéologie) défendre les OGM à la télé, rappeler qu’ils sont sans danger, qu’ils permettent de diminuer l’usage des insecticides, qu’ils seront sans doutes l’un de nos meilleurs outils pour réussir à nourrir les deux ou trois milliards de Terriens supplémentaires d’ici quelques dizaines d’années.

                          Les multinationales disposent peut-être de valises de dollars. Mais il n’est pas besoin de milliards, il suffit de montrer patte et parole Verte pour que s’ouvrent toutes grandes les portes des télévisions. C’est ainsi que la parole verte, fondée en grande partie sur la peur, a réussi à effrayer et convaincre la plus grande partie de la Gaule, médias, responsables politique, et public. (Il existe d’autres pays qui ne sont pas touchés.)

                          On n’entend que la parole verte. C’est cela le vrai lobbying, le pouvoir sournois par le contrôle des esprits, le soft power. Pouvoir d’autant plus redoutable que nous n’avons pas conscience d’en être victime – ni donc aucune velléité de résistance ou de révolte.

                          Voir  : http://ecologie-illusion.fr/Greenpeace_une_multinationale_du_lobbying.htm

                          Pierre Yves


                        • joletaxi 13 novembre 10:35

                          @Pierre Yves

                          je vous félicite, vous ne vous découragez pas, bien que ce dernier commentaire démontre s’il était encore besoin du vrai« cancer » que constitue cette idéologie(il n’est plus du tout question de controverse scientifique , ici comme pour les vaccins, climat, etc)
                          Chanteclerc affirme que le glyphosate est cancérigène, alors que toutes les institutions de surveillance y compris la très sévère food adm US. concluent le contraire.Il ne dit pas serait, il est convaincu.
                          Et il est tout aussi convaincu qu’il est empoisonné,alors que jamais ce qui est dans les étals n’a été aussi sain, surveillé.
                          Il n’y a aucun raisonnement , aucune logique qui pourrait le faire douter, comme les adeptes de Rael.
                          Je me suis depuis le début posé la question de ce qui pouvait motiver le comportement de certains( les plus nombreux ) scientifiques, qui ont placé leurs convictions avant leur indispensable rigueur ?
                          On a parlé d’intérêts, de besoin de reconnaissance, du véritable drame de l’incontournable publication peer rewied dans le milieu, mais je suis atterré de constater que le moteur premier, c’est l’idéologie, 
                          On subit un véritable « brainwashing » et comme vous le soulignez, il n’est pas une minute où sur une radio, sur la tv, dans la presse, le net, vous ne soyez soumis à la « pensée verte »
                          Je suis désabusé


                        • Lebougnat Lebougnat 13 novembre 13:34

                          @chantecler
                          un peu de lecture 
                           https://sciencetonnante.wordpress.com/2017/11/12/glyphosate-le-nouvel-amiante/

                           juste pour juger des risques hypothétiques liés à l’utilisation du glyphosate pour les agriculteurs

                          Bravo à l’auteur pour cet excellent article


                        • Martha 14 novembre 13:48

                           
                           @Lebougnat :

                          Cet article encensé par quasiment tous ses commentateurs mérite effectivement de s’y attarder.

                           Dans un contexte où les états des Etats-Unis ont une responsabilité énorme au sujet de l’utilisation du roundup il convient de regarder cette étude avec prudence. Une phrase célèbre, qui vient des années soixantes, en dit long sur les résultats des statistiques : « les statistiques, c’est comme les bikini, ça cache l’essentiel »
                           Et l’essentiel, quand il s’agit de statistiques, c’est de s’intéresser à d’abord à l’échantillonnage et aux biais primaires que celui-ci peut cacher. Puis à la rigueur de l’étude.

                           G-E Séralini s’est posé la question : d’où pouvaient venir les tumeurs apparues sur les femelles du lot témoin ? après avoir été critiqué sur le choix de la souche (identique à celle qu’avait choisi Monsanto pour son évaluation de 90 jours). Il a fait évaluer les rations usuelles utilisées dans la majorité des labo de recherche pour alimenter les lots témoins, privés, ce que l’on croyait jusque-là, d’OGM et d’autres polluants, dont le glyphosate justement. Ces analyses, faites par des laboratoires réputés et indépendants ont montrè que beaucoup d’entre eux contenaient des OGM, du glyphosate, du PCB et des métaux lourd.
                           Gros pavé dans la mare....
                           Autrement dit bien des résultats d’analyses ne sont pas fiables.

                           L’expérience décrite ici, dans le lien indiqué, souffre du même biais : on sait maintenant (étude réalisée en Californie publiée en juillet 2017) que l’alimentation des américains (comme chez nous et de + en +) contient beaucoup d’OGM et une quantité non négligeable de Glyphosate : on est donc exactement dans la même situation que ces essais fait sur les rats : on compare des lots qui ont en fin de compte la même alimentation.


                        • Pierre Yves Pierre Yves 15 novembre 08:35

                          @Martha

                          Vous avez raison de ne pas croire aux statistiques. Une étude récente a montré que 85% des statistiques sont fausses.

                          Mais heureusement, vous êtes là, vous avez bien détecté le problème (échantillonnage, biais, rigueur, toussa...)

                          Tous les chercheurs sont des nazes, ils ne connaissent rien de tout cela, vous seule savez ; ah !, non, il y en a un autre qui sait : Séralini. Vous êtes deux sur la planète.

                          Je m’interroge : puisque vous savez que les statistiques sont fausses, que faites-vous sur cette page qui tente de démêler le vrai du faux ? Il y a des sites sur la poésie, le Yoga, la musique contemporaine, etc., où vous pourriez vous épanouir, où on ne parle pas de statistiques... qui sont fausses à 85%.

                          Pierre Yves

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires