• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Good Bye, Lenin !

Good Bye, Lenin !

Lenin Moreno, président de l'Équateur, a été relevé de sa charge à la direction du parti au pouvoir, « Pais Alliance », mais il conserve la présidence de cette république de 16 millions d’habitants.

La direction nationale du parti « Pais Alliance », réunie dans la capitale Quito, a voté à l'unanimité la destitution de M. Moreno en tant que président du parti, en expliquant qu'il n'avait pas réussi à coordonner les plans du gouvernement avec ceux du mouvement qui l’a amené au pouvoir.

La secrétaire du parti, Mme Gabriela Rivadeneira, a déclaré que la décision avait également été prise en raison du manque de participation de M. Moreno aux activités de l’organisation, et même qu’il était absent aux réunions des trois derniers mois.

M. Moreno conserve sa fonction de chef d’état, mais sans le soutien de la majorité de « Pais Alliance » à l'assemblée nationale.

Le président qui a été élu en mai après avoir battu le représentant de la droite, M. Guillermo au second tour, a été critiqué récemment par son prédécesseur M. Rafael Correa pour avoir fait arrêter le vice-président, M. Jorge Glas qui fait l'objet d'une enquête pour corruption mais n'a pas encore été inculpé.

Dans une interview accordée à CNN le 4 octobre, M. Correa a qualifié le président de « traître », de « menteur compulsif » et de « loup déguisé en mouton », et il a déclaré : « M. Moreno et ses alliés n'ontt jamais été avec nous ; ils ont toujours été avec l'opposition. Moreno m'a trompé pendant 10 ans."

 

Un représentant de la direction de « Pais Alliance » a déclaré que M. Moreno serait référé à la Commission nationale d'éthique et de discipline du parti pour "d'éventuelles infractions". Son remplaçant à la tête du parti est un ancien ministre des affaires étrangères et de la défense, M. Ricardo Patino, à qui il est demandé "d'accompagner le processus de renforcement organique et de restructuration du mouvement".

Les alliés de M. Moreno ont rapidement riposté à la direction du parti. La vice-présidente par intérim, Maria Alejandra Vicuna, a déclaré que le gouvernement avait rejeté la décision de retirer M. Moreno, qualifiant cette décision de "hâtive". Elle a ajouté que les chefs de partis avaient agi contre la base de leur organisation et ajouté : "Ils déprécient la réputation d'une organisation révolutionnaire qui n'a pas de propriétaires", puis ils ont exigé que la volonté de la base soit respectée.

L’histoire jugera… peut-être ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès