• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Grand débat : Propositions pour réduire les consommations abusives et les (...)

Grand débat : Propositions pour réduire les consommations abusives et les injustices fiscales

L’exigence d’immédiateté gangrène nos pensées et nos modes de vies. Toujours plus vite, toujours plus loin, toujours plus intensément, avec comme conséquences confusion, insatisfaction chronique, comportements compulsifs, appauvrissement intellectuel. Ceci en complète dissonance avec les rythmes biologiques et cosmiques, … bref, avec la vie. Ce rapport démentiel à la sphère spatiotemporelle est un levier majeur de l’hyper consumérisme !

Propositions pour réduire les consommations abusives

Justifications 

Une croissance perpétuelle, même limitée à 1 ou 2% par an, est impossible dans un monde fini. Il y a donc urgence à changer de modes de consommation, de modes de transport, de modes de production. D’où la nécessité de se demander quelles sont les principales consommations abusives qui contribuent au réchauffement climatique, à la dégradation de la biodiversité et des conditions de vie sur la planète.

Le 1er août 2018, l'humanité aura dépensé l'ensemble des ressources que la Terre peut régénérer en une année. C'est le Jour du dépassement. Si le monde entier vivait comme les Français, ce même jour aurait eu lieu le 5 mai 2018. Il faudrait 2,8 Terre si toute l'humanité vivait comme les Français.

Propositions

  • prix progressifs pour toutes les consommations excessives par rapport aux besoins (eau, carburants, électricité, ...)
  • mise en débat démocratique de la liste des produits et équipements gaspillant les ressources naturelles et qui devraient donc être fortement taxés (yachts, bateaux et avions privés, piscines privées, gadgets, drones, etc ...)
  • taxer fortement la publicité pour tous les produits et équipements gaspillant les ressources naturelles
  • réduction de la TVA sur les produits de première nécessité et augmentation de la TVA sur les produits de luxe, les produits dangereux pour la santé, les produits inutiles, ...
  • taxer le kérosène des avions (dans un premier temps pour les vols intérieurs), des bateaux de plaisance et le gazole des poids lourds autant que les carburants fossiles des ménages
  • suppression des aides publiques aux aéroports, grands stades, etc ... Transfert de ces aides vers les transports les moins polluants (ferroviaire, vélo, ...)
  • financer les primes ou bonus aux voitures les plus propres par les surtaxes ou malus sur les plus consommatrices (4 x 4 etc ...). Rétablissement de la vignette pour les véhicules particuliers de plus de 10 CV fiscaux
  • mettre ces questions en débat au lycée dès la classe de seconde, afin de donner des moyens d’agir à ceux qui sont les premiers concernés par la dégradation des conditions de vie sur la planète

Propositions pour réduire les injustices fiscales

Justifications

  1. La première cause des consommations abusives contribuant au réchauffement climatique, à la dégradation de la biodiversité et des conditions de vie sur la planète, se trouve dans les écarts insensés de revenu et de patrimoine. Par exemple : en France, les très riches émettent 40 fois plus de carbone que les pauvres, mais les 10 % des ménages les plus pauvres paient quatre fois plus de taxe carbone que les 10 % les plus riches !
  1. Chaque année, environ 100 milliards d’euros de recettes en moins pour l’Etat, suite aux baisses d’impôts et aux exonérations fiscales intervenues entre 2000 et depuis 2010

Propositions

  • impôt sur le revenu : revenir à des barèmes et à des taux d’imposition nettement plus progressifs
  • fusionner l’impôt sur le revenu et la CSG, pour plus de transparence et de simplification
  • plus grande progressivité des droits de succession (baisse sur les petites successions)
  • rétablissement de l’ISF
  • indexation sur l’inflation des salaires jusqu’à 3 000 € et des retraites jusqu’à 3 000 €
  • mise en débat démocratique de l’ensemble des niches fiscales
  • en finir en quelques années avec l’évasion fiscale : supprimer le « verrou de Bercy », instaurer des peines plancher pour les délinquants fiscaux, ...
  • taxation des transactions financières
  • le cumul emploi retraite doit de nouveau être encadré

D’autres grandes questions à mettre en débat

Comment donner un pouvoir de décision supplémentaire aux moins de 30 ans sur tous ces sujets qui vont conditionner/obérer leur avenir ?

Sur quels comportements et consommations mettant en danger notre survie sur la planète ne pourra-t-on pas en rester à des mesures incitatives et en venir à des mesures d’interdiction ? Voir « L'Urgence face à la Catastrophe »

Quelles réformes structurelles fortes de l’immobilier et de l’habitat permettraient de réduire les distances domicile – travail ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Spartacus Spartacus 18 février 11:11

    « Une croissance perpétuelle, même limitée à 1 ou 2% par an, est impossible dans un monde fini »

    Le drame des cocos. La pensée économique en jeu a somme nulle.

    Hélas les besoins de l’homme sont infinis.


    Un chapelé d’idées communistes liberticides pour régenter et diriger la vie des autres.

    Triste France gauchiste qui veut pourrir notre pays et la vie des gens parce qu’elle se croit dans le camp du bien mais ignore Bastiat, la tragédie des communs, le théorie des choix public et la création de richesse.


    • pemile pemile 18 février 11:17

      @Spartacus « Hélas les besoins de l’homme sont infinis. »

      Incroyable, me v’la d’accord avec Spartacus ! smiley


    • sylvain 18 février 12:02

      @Spartacus
      je vois pas trop ce qui est liberticide là dedans, en tout cas comparé à la pile de loi et de réglements qui existent déja ca me parait vraiment pas grand chose
      Mais il est vrai que ca liste que des interdictions, pas d’autorisation . On pourrait par exemple laisser les gens construire leurs maisons un peu plus comme ils l’entendent, les laisser garder leur vieille bagnole si ils l’aiment bien et que c’est pas un désastre écologique, les laisser se balader et planter leur tente ou ca ne gène pas grand monde...


    • JL JL 18 février 11:25

      ’’Une croissance perpétuelle, même limitée à 1 ou 2% par an, est impossible dans un monde fini.’’

       

      « La croissance est l’autre nom de l’accumulation du capital » Michéa, le libéralisme et la fin des valeurs communes

       

      Voir à la 22è mn, le § sur l‘obsolescence programmée : « ce ne sont pas les ouvriers qui sont poussés par leurs syndicats pour saboter les usines ; ce sont les ingénieurs qui sont payés par les patrons pour saboter les objets »

       

       Ce n’est pas la croissance qu’il convient de brider, c’est l’accumulation du capital.

       

       CQFD


      • Arogavox 18 février 12:41

        Pour fluidifier le capital, il conviendrait d’abord de ne pas comprendre à l’envers l’intérêt (inversé smiley ) du concept de « monnaie fondante » :

         cette monnaie fondante ne doit pas être réservée aux pauvres, qui sont bien obligés d’acheter des produits de première nécessité ! ;
        elle doit par contre être réservée au riches, pour qu’ils investissent au lieu de thésauriser !

         exemple :

           tous les comptes bancaires supérieurs à une valeur de 500 000 euros seraient obligatoirement transformés en bons 50 000 euros-fondants (*) !

          toutes les dettes publiques supérieures à 50 000 euros ne pourraient être réglées qu’avec des bons de 50 000 euros-fondants !

         

        (*) bon d’euros-fondants = bons qui perdent un douxième de leur valeur tous les 2 ans (valeurs à ajuster suite à un débat démocratique) 


      • samy Levrai samy Levrai 18 février 12:02

        RIC + FREXIT, rendons le pouvoir au peuple et c’est lui qui décidera de ce qu’il veut.


        • lala rhetorique lala rhetorique 18 février 12:56

          Ne serait-ce pas Jésus qui a dit : faites sortir les marchands du temple ! ?


          • Pierre 18 février 14:08

            Se fatiguer autant pour sortir de telle inepties, comme par exemple : augmenter les droits de succession fera s’établir à la frontière belge davantage de contribuables ; rétablir l’Isf qui a coûté tant de milliards à notre pays ; indexation des salaires qui va générer une inflation dévorant les augmentations ; taxation des transactions financières qui se dérouleront alors à l’étranger lequel ne demande que cela pour bouffer la place parisienne, etc...Zéro pointé pour cette copie !


            • eddofr eddofr 18 février 15:42

              Nous avons des lois.

              Une quantité non négligeables de ces lois ne sont pas respectées, simplement parce que la peine encourue est largement inférieure au bénéfice qui en résulte.

              Je propose que, comme pour le trafic de stupéfiants, l’état saisisse purement et simplement l’objet et l’instrument du délit.

              Vous grillez un feu rouge, on saisit le véhicule.

              Vous ne respectez pas une réglementation pour faire plus de bénéfice, on saisit non seulement le bénéfice indu, mais également l’outil de production.

              Vous louez un logement insalubre, on saisit le logement.

              Vous fraudez le fisc en omettant de déclarer des revenus, on saisit la totalité du revenu sur lequel vous avez fraudé (et pas seulement l’impôt dû sur ce revenu), vous récidivez, on saisit la source du revenu non déclaré (votre capital).

              Une entreprise emploie des travailleurs non déclarés, on saisit l’entreprise.

              ...

              Vous abusez de votre position (élu, fonctionnaire, actionnaire, ...), on saisit tous les biens mal acquis (rémunération comprises), on vous démet de votre position (inéligible à vie, licenciement avec interdiction d’exercer dans la fonction publique, saisie des actions).

              Je pense que rien qu’avec ça, on aurait vite fait de remettre de l’ordre.

              Y aurait moins de radars, si pris une seule fois tu perds ta voiture.

              Y aurait moins d’escrocs, si pris une seule fois tu perds tout.

              Moins de patrons voyous si le moindre abus entraîne la saisie pure et simple de l’entreprise.

              Moins de marchands de nuit s’ils risquent la saisie des logements.

              ...


              • Pierre 19 février 14:52

                @eddofr
                Et vous dites des conneries, on vous coupe le cou !


              • Esprit Critique 18 février 23:49

                Juste pour signaler que dans l’article de ce jour :

                • La mort programmée de la Sécurité Sociale - État des lieux
                • Les mots CMU et AME ne figurent pas. Etonnant non ?
                • Refuser de parler des dépenses abusives ne les supprime pas pour autant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès