• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Grèce : le danger du séparatisme albanais

Grèce : le danger du séparatisme albanais

La Grèce est un pays vraiment exceptionel. Étant une héritière de la Grèce Antique, de l'Empire romain et de la Byzance chrétienne, elle abrite des monuments mondialement connus. Très riche d'histoire, cette région a donné naissance à l’orthodoxie aux Balkans. Située dans l'extrême Sud des Balkans, la Grèce a mené de nombreuses guerres dont les résultats furent non seleument des victoires gloriueses mais aussi de nombreuses questions contagieuses.

Tel est le débat autour du nom de la Macédoine. Après un quart de siècle d'un différend qui peut paraître burlesque vu d'autres pays, la Macédoine semble vouloir régler le conflit qui l'oppose à la Grèce au sujet de son nom, et la Grèce n'y est pas opposée.

Alors qu' un autre problème voire plus épineux est laissé de côté. Il s'agit notamment de la question albanaise.

À présent, l'Epire ne compte que 480 milles Albanais, cela n'est pas beacoup par rapport à la population grecque (environ dix millions). Mais, ayant tiré une leçon du Kosovo occupé et majoritement peuplé d'Albanais, il est clair que leur population va doubler ce qui peut sans doute poser un problème.

 

Inquiétude face à l’immigration albanaise

Plus d’un tiers des 2,9 millions d’Albanais vivent déjà hors du pays.

 Les Albanais, qui arrivent à l’étranger, sont généralement musulmans. La plupart des émigrés sont clandestins non-habitués à s’intégrer dans la nouvelle société. Ils rejettent les traditions et les coutumes locales. La majorité d’eux ne parlent que mal, ou très mal, la langue du pays de résidence. De surcroît, il existe une menace réelle de la part des clans albanais et kosovars qui préoccupent le Sirasco, le service de police judiciaire qui collecte les informations sur la criminalité organisée. "En progression constante depuis 2010, la criminalité organisée albanophone est une menace réelle pour la sécurité intérieure de l'espace Schengen", avertissent-ils dans une note consacrée à ce sujet

Un autre danger se cache dans le nationalisme et l’extrémisme albanais. C’est une infection qui se propage très vite. Il est suffisant de rappeler le cas du Kosovo.

Les séparatistes ou les terroristes ?

Ce fut le jour de l’Assomption, 28 août 2016.

Les Serbes se sont rendus dans les églises pour célébrer cette fête religieuse.

Mais voilà ce qu’ils ont vu au lieu de la lumière divine.

« Nous allons vous brûler avec vos églises », leur ont promis les Albanais. Barrages routiers, débordements sauvages des Albanais, cris de haine et menaces de bûchers, jets de pierres, de gaz lacrymogène et jusqu’à une attaque contre la voiture du directeur adjoint du Bureau pour le Kosovo et Metotochie, Dusan Kozarev – ont plongé plusieurs villes du Kosovo et Metochie en plein chaos.

Et ce n’est qu’un seul exemple de violences albanaises.

Il est à noter que la situation actuelle au Kosovo est terrifiante. Un tiers des résidents sont chômeurs, dont les jeunes sont les plus nombreux. La région est malheureusement connue pour le trafic d’armes, de drogues et d’organes.

D’après l’avocat international en droits humains basé à Washington Paul Wolf, le commerce de trafic d’organes qui se passe au Kosovo a commencé en Albanie, simplement parce qu’après la guerre en ex-Yougoslavie, ces pays ont été vraiment géré par le crime organisé.

Et tout cela se produit sous le drapeau de KFOR, une force armée multinationale mise en œuvre par l'OTAN chargée de maintenir la paix dans la région mais qui, en réalité, autorise aux Albanais de former une économie noire pour toute l’Europe.

Certes, la Grèce ne veut pas subir la même crise, ce qui l'attend d'ailleurs si les Albanais revendiquent l’indépendance. La destruction des cathédrales, le meurte des prètres, tout ce qu'il est difficile à imaginer au moment donné serait bien réel.

 

Liens de références

https://www.cairn.info/revue-etudes-2001-12-page-599.htm

https://inserbia.info/today/2016/08/kosovo-albanians-threaten-to-burn-serbs-churches-in-massive-protest/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+InSerbiaNews+%28InSerbia+News%29

http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/12/29/inquietude-face-a-l-ampleur-des-demandes-d-asile-d-albanais-en-france_5055091_3224.html

source d'image http://www.slate.fr/story/63989/albanie-grece-exode-crise


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • baldis30 25 août 2017 12:49

    Et qui a semé le ... dans les Balkans pour trouver de la main d’œuvre docile ) faible coût révocable à merci ! Qui ?

    Qui ? Là où il y avait le calme depuis 40 ans ... on a rallumé le feu de l’enfer noir ...

     Qui n’a toujours pas réglé sa dette à la Grèce .... ? Qui .....

    cela fait beaucoup d’interrogations ...

    Y aurait-il une seule réponse ?


    • Parrhesia Parrhesia 25 août 2017 17:46
      @baldis30

      Bonjour Baldis30,

      >>> pour trouver de la main d’œuvre docile ...<<<
      Certes ! Certes ! Mais ce n’est pas la seule raison !

      Il ne faudrait pas non plus oublier que l’Albanie n’ est sortie du soviétisme que pour mieux sombrer corps et bien dans l’orbite mondialiste. 
      A ce titre, elle participe activement à l’effort d’invasion migratoire de l’Europe, principalement en Allemagne où cet effort est évidemment soutenu par la politique mondialiste active de madame Merkel.
      Mais, bonne journée à vous en dépit de toutes ces mauvaises nouvelles !

    • HELIOS HELIOS 25 août 2017 18:28

      je me trompe où je ne sais quel mouvement de malades au sud de la mediterranée a dit clairement que le retour de l’islam en Europe passera par les Balkans, et déjà, en 2050, la majorité de ces pays seront completement musulman.


      Je n’arrive plus a retrouver le texte...

      • OMAR 25 août 2017 20:04

        Omar9

        @HELIOS : "Je n’arrive plus a retrouver le texte...
        .
        .Normal, il est dans ton pernicieux imaginaire


      • Parrhesia Parrhesia 25 août 2017 20:47

        @HELIOS

        Bonjour Helios,

         

        Me permettrez-vous de revenir sur une ancienne théorie de la conquête de l’Europe par l’Islam.

         Elle m’avait parue intéressante et programmait cette conquête en suivant trois itinéraires :

         1)  La voie Nord-Sud par Gibraltar en 711 et qui aboutit à l’établissement de l’Islam en Andalousie pour huit siècles, avec les trois rezzous connus sur Toulouse (720, je crois), sur Autun (725) et qui s’est heureusement fracassée vers Poitiers en 732.

        2) La voie Est-Ouest, grosso modo la vallée du Danube, avec notamment les deux sièges Ottomans de Vienne (celui de 1529 et 1683) et dont l’épisode le mieux connu de notre génération et la guerre du Kosovo gagnée par l’Islam avec le soutien du Nouvel Ordre Mondial.

        3) La voie par dispersion sur l’ensemble des rivages nord-méditerranéens est clairement celle à laquelle nous assistons en ce moment et qui est en train de remporter une victoire qui pourrait bien être définitive si rien n’est entrepris pour contrarier la marche des évènements !

         Or, sur ces trois itinéraires de conquête islamique et sur quatorze siècles qui les couvrent, les trois coups d’arrêts les plus lourds de conséquences pour les troupes de conquête islamiques furent précisément ceux où il n’y eut pas de trahison du camp chrétien par qui que ce soit : La résistance de Toulouse par le duc Eudes d’Aquitaine et les deux sièges de Vienne (1529 et 1683).

        Nous n’en sommes plus là !!!


      • HELIOS HELIOS 26 août 2017 02:13

        @OMAR

        ce n’est pas ce lien là, mais l’idée y est ! lisez les commentaires aussi.
        Ce n’est pas que mon imaginaire, hélas...

      • OMAR 26 août 2017 11:35

        Omar9

        @HELIOS

        Reprenez vos esprits.
         Comment un continent majoritairement chrétien (la laïcité des européens n’est qu’une forme de christianisme dormant) va-t-il basculer vers une autre religion ?
        .Sincèrement, vous voyer le grec, le basque, le celte, le magyare, le lapon, ou le slave accepter la conversion de leurs lieux de culte ou prier dans une mosquée ?
        @Hélios, la majorité des pays musulmans sont en train de bruler !!!!
        Évidemment qu’il y a actuellement ce flux migratoire essentiellement venus de pays en proie à de très graves problèmes de survis.
        Mais cette situation est conjoncturelle et c’est aux gouvernants de réagir pour participer honnêtement et positivement à l’élimination des causes de cet état.
        D’autre part, il faut tarir, de manière humaine mais ferme, les sources d’approvisionnement de l’immigration illégale et rapatrier les réfugiés politiques et autres, une fois la paix revenue dans leur pays.
        Enfin, il faut arrêter ces faiseurs de haine qui alarment, excitent, terrorisent, puis exacerbent et radicalisent l’Europe et spécialement le peuple français.
        https://www.youtube.com/watch?v=88A3xMwiFo8


      • HELIOS HELIOS 27 août 2017 14:52

        @OMAR


        ... en 1960 l’afrique dans son ensemble, sauf le Maghreb, etait tres majoritairement chretienne et animiste.
        ... en 2006, il y a plus de dix ans, presque 44% de la population est musulmane

        je n’ai pas assez de temps pour les chiffres d’aujourd’hui, mais les 50% on largement été dépassés.

        Comment un continent majoritairement chretien va-t-il basculer vers une autre religion ?

        C’est bien votre texte, non ?

      • OMAR 25 août 2017 20:16

        Omar9

        @M. Horos :« il est suffisant de rappeler le cas du Kosovo... ».

        Alors, on oublie la Grèce et on consacre la plus grande partie de l’article à une alarmante et horrible présentation du Kosovo.
        .
        Et pourquoi vous ne nous rappelez pas aussi Srébrenica ?
        .
        @Maria, ne prends pas de gant.
        La mode actuelle est à celui qui présentera le torchon le plus méprisant envers l’Islam et les musulmans.
        Alors, décomplexe-toi, et fais comme les autres : c’est permis et sans risque, aucun.


        • HELIOS HELIOS 27 août 2017 14:58

          @OMAR

          arretez, vous aussi, votre soutien inconditionnel !

          personne n’en veut a l’islam spirituel, qui est une religion, interieure, comme l’est le christianisme.... 

          mais l’Islam politique est inacceptable... en Europe et probablement ailleurs.
          Il fut un temps ou la communauté internationale combattait certains modèles politiques. Or l’islam politique se cache derrière l’islam spirituel, et provoque la confusion pour progresser.

          Ne vous étonnez pas alors des amalgames.

          Le jour ou l’islam spirituel fera le ménage, vous verrez, cela se passera beaucoup mieux.

        • Grec de Salonique 25 août 2017 23:06

          Maria

          Ce que vous écrivez, c’est de la mythologie grecque. Les Albanais ne sont pas concentrés dans l’ Epire mais ils sont dispersés dans toute la Grèce. En general ils sont tres bien intégrés dans la société grecque parce qu’ils partagent des mes traditions et ils ont presque la même mentalité que les Grecs. Les Albanais orthodoxes sont considérés comme des Grecs et les enfants des autres (musulmans ou catholiques) deviennent progressivement grecs et ils font leur service militaire dans l’armée grecque. Le seul problème qui existe c’est l’ irrédentisme des Chams (musulmans albanophones de la region de Thesprotie) qui ont été persécutés pendant la Seconde Guerre mondiale par la resistance nationaliste grecque(ΕΔΕΣ), en tant que collaborateurs des Allemands.


          • OMAR 26 août 2017 00:22

            Omar9

            @Grec de Salonique

            Merci pour votre honnête témoignage et contribution.


          • Dorian 28 août 2017 19:44

            Au lieu de délirer devant votre PC, allez servir les clients sur vos plages. Sinon vous ne pourriez jamais rembourser votre dette. 

            Dans la Grèce antique 95 de la population était esclave. Et les grecs actuel n’ont rien à voir avec les anciens grecs. Ni linguistique, ni racial, ni culturel. Pour Byzance, il n’y a jamais eu de peuple byzantin. C’était un empire composé principalement d’albanais (à cette époque les albanais étaient très majoritairement orthodoxe qui utilisaient la liturgie en grec. Pour preuve, encore aujourd’hui les albanais du sud d’Italie parlent l’albanais mais disent la messe en grec. 

            Le grec ancien est proche de l’albanais du nord de l’Albanie et du Kosovo appelé guegue (que les romains on transformer en grecque). Et li n’y a pas que la langue. Les coutumes, les rapsodes, le type brachycéphale des ancien grec comme les albanais (surtout du nord et du Kosovo). En réalité les anciens grecs existent encore mais ils sont au nord de l’Albanie et au Kosovo. 
            On pense qu’ils ont émigrer après l’invasion des perses.

            • Grec de Salonique 30 août 2017 21:20

              @Dorian
              Cher Monsieur Dorian, calmez-vous parce que vous êtes en plein delire. (En plus plein de contradictions et d’allégations fumeuses).

              1) Mon intervention n’était pas contre les Albanais mais contre l’amalgame (Albanie,Serbie,Cosovo,Grèce) que l’auteur de l’article avait tenté et qui a mon avis ignore complètement la réalité grecque.

              2) Rembourser la dette c’est notre problème, mais aussi de l’ Albanie a cause de devises en provenance de la Grèce.

              3) Byzance était un empire multinational, mais sa langue officielle était grecque et sa culture et sa civilisation était en très grand partie grecque.

              4)Les Chams n’ont pas été persécutés par la resistance ni comme musulmans ni comme Albanais, mais comme collaborateurs de l’ occupant(allemands et italiens). Vous deviez savoir qu’ils sont restés en Grèce même après l’échange de populations entre la Grèce et la Turquie en 1922, tandis que de musulmans hellenophones d’origine grecque, ont été expulsés en Turquie et des populations chrétiennes turcophones (de conscience nationalle grecque), sont venues en Grèce. En outre, ils ne sont pas aussi albanais que vous le pensez, mais ils sont decendants d’ un ancien peuple grec de l’ Epire, les Thyamides de Thesprotie(Θυάμιδες) qui ont participé à la campagne d’Alexandre le Grand.

              5)La Grèce n’a jamais été occupée par les Perses et vous avez peut-être entendu parler de Marathon, Thermopyles, Salamine et Plataea.

              6) Les Albanophones d’Italie et de Sicile(Arberesh) sont originaires de Grèce (Péloponnèse, Crète, Chypre, alors possessions vénitiennes) et ils sont un melange de Grecs et d’ Arvanites

              7) Les seuls qui ont parlé de la pureté de la race étaient les nazis et nous avons vu les conséquences. Les Grecs, comme chaque peuple europeen actuel, sont peut être mélangés avec les Romains, les Albanais, les Slaves, les Francs ou les Juifs, mais ils restent grecs, en gardant depuis de millénaires, leur langue, leur culture et leurs traditions. Peut-être vous ignorez aussi que les Grecs albanophones (Arvanites) étaient le noyau dur de la nation grecque durant la Revolution de 1821.

              8)Les deux lanques (grecque et albanaise) ont les mêmes racines, mais ils sont deux branches différents des langues indo-européennes. La plupart des linguistes considèrent que l’albanais appartient à l’ensemble thraco-illyrien des langues indo-européennes. Un grec moderne peut comprendre le grec ancien mais pas un albanais.

              8)Vous dites que les Albanais du Nord et les Kosovars proviennent des Grecs anciens (certains généticiens l’ acceptent) mais si ils se considèrent comme des Grecs ils sont les bienvenus en Grèce, à l’exception des fondamentalistes et des ultra nationalistes albanais.

              9)Vous parlez de la convivialité harmonieuse des religions, mais votre haine contre le christianisme et la laicité révèle que vous n’êtes ni aussi impartial ni si spirituel envers la religion.


            • Dorian 28 août 2017 20:58

              C’est curieux, mais beaucoup de juifs sont persuadés que l’arrivée du Messie est très proche.


              La religion n’a rien d’identitaire, bien au contraire, c’est une spiritualité. Une spiritualité à pour fonction de transcender l’identité. En d’autre terme de s’opposer ou même de l’annihiler. C’est un rapport purement dialectique. 

              La Grèce et la Serbie utilise la religion comme facteur principal de leur identité ce qui revient à pervertir l’essence même de la religion. 

              La France qui définit la laicité comme une nouvelle religion de l’état et qui s’oppose à la libre pratique des religions révélés et aussi le grand succès de l’extrême-droite des Le Pen qui dit défendre la France Chrétienne en prônant le contraire de ce que demande la Bible. 

              La Russie de Putin qui menace avec l’utilisation de la religion orthodoxe dans ses intérêts purement géopolitique, c’est à dire de domination. 

              L’apparition de ISIS. Entre parenthèses la Grèce à fait pire que ISIS en massacrant la population autochtone albanaise, violant des femmes et fillettes albanaise de l’Epire simplement parce que ils étaient musulmans. L’Epire et L’île de Corfou étaient peuple à plus de 80 % d’albanais. Actuellement ils ne restent que les albanais orthodoxes.

              Et sachant que avant l’arrivée du Messie il y a l’anti-Christ. Je ne serais pas étonné que l’
              anti-Christ soit ce mouvement qui prône la religion comme facteur d’identité et d’exclusion. Avec comme centre la France et ses principaux valets, Serbie, Grèce et Russie.

              • Dorian 28 août 2017 21:46

                J’ai oublié de dire que l’Albanie est connu dans le monde entier pour son harmonie religieuse ou toutes les religions vivent en paix et dans la fraternité. Même le pape François l’a rappelé lors de sa visite en Albanie. 


                Et devinez qui attaque systématiquement l’Albanie et les albanais. Et bien ce sont les mêmes.
                Les serbes, les grecs, les français et les russes.

                • lolol95 24 septembre 2017 16:18

                  Mais biensûr, mon ptit Dorian. On vous a aussi ouvert le ventre et on vous a foutu du sel et du pétrole dedans, non ? Histoire d’être bien dans le cliché ! 


                  Tu parles de délire ? Je vois qu’en matière de délire, personne ne t’arrives à la cheville ici, étant donné qu’avant ton arrivée la discussion était plus que cordiale. 

                  Tu parles d’harmonie ? Cesse de parler d’harmonie car tu es tout, sauf une source d’harmonie ici ! Tu n’es pas en bonne position de parler de ça. 

                  Tu parles d’histoire ? Cesse de parler d’histoire, car il est évident que tu ne connais rien du tout en la matière, ... 

                  Et c’est incroyable chez les albanais, chacun de vous a une version de l’histoire grecque antique complètement différente. 

                  Je suis sûr que si jamais je devais te faire confronter à un autre de tes compatriotes, tu t’entretuerais avec lui, car ce que tu dis est complètement différent et n’a rien à voir avec ce que j’entend d’habitude, hahaha ... Mettez vous enfin d’accord une bonne fois pour toute .... 

                  Cesse de parler ! Enfin, cesse tout court ... Cela vaut mieux ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès