• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Grèce : Signe ou Crève !!!

Grèce : Signe ou Crève !!!

Mercredi 2 Novembre 2011, changement de question du referendum grec
Le referendum ne portera pas sur l'application ou non du programme d'austérité, mais sur le maintient (ou non) de la Grèce dans l'Europe.

Déjà dans l’après-midi à l’Assemblé nationale, notre premier sinistre Fillon avait vendu la mèche en dévoilant ce que sera ce referendum.

« Les grecs devront dire s’ils veulent rester ou non dans l’Europe », et ce alors que partout on se réjouissait de l’élan de démocratie que le fourbe Papandreou avait lancé en faisant croire que les grecs pourront choisir leur destin.

Puis l’information tomba depuis Cannes, par la voix du 1er ministre grec lui-même, dans la soirée, qui annonça le libellé de la question qui sera posée au peuple grec. Et patatras, le peuple n’avait plus de choix, c’est devenu « signe ou crève ».

 

Déjà on pouvait sentir les prémisses d’une atteinte à la démocratie dès les premiers commentaires gouvernementaux, en effet pourquoi s’offusquer d’une ratification par le peuple, d’un accord internationale, alors que ces mêmes dirigeants reconnaissaient la légitimité d’une ratification par le parlement national (principe adopté par tous les pays, des lors qu’il s’agit d’un traité). Messieurs/Madame, vous reconnaissez enfin que vous avez décidé de ne gouverner que via vos parlements (qui sont à vos ordres), sans jamais condescendre à demander l’avis directement à votre peuple. Bref vous étiez au bord du fascisme, et vous avez fait un grand pas en avant.


Papandréou, dit l’américain, le vendu (si vous avez un doute, rappelez-vous l'affaire de la flottille de la liberté sabotée grâce à lui) après avoir baissé son pantalon, vient de retirer son slip.

Ce qui devait être un exemple de démocratie, se transforme au contraire en ce qu'il y a de pire, c'est-à-dire un odieux et abject chantage fait au peuple grec.


Car non seulement le referendum a été modifié sur ordre du G20 (qui oserait en douter), mais en plus, toutes les aides sont stoppées en attente justement du dit referendum, même les aides du FMI organisme indépendant de l’Europe et non signataire des accords du 27 octobre entre les 17 pays de la zone euro.

 Or si le referendum ne porte plus sur le programme d’austérité, qui sera donc appliqué, pourquoi conditionner les aides de l'Europe et du FMI au résultat du referendum ??. Et puis au final, ne pas donner les aides c’est une façon de se tirer une balle dans le pied, en poussant la Grèce à la faillite et donc en perdant tout.


Et ces aides, à quoi devaient-elles servir ?, eh bien à rien, si ce n’est à rembourser les prêts. Pas un euro ne devait être injecté dans l’économie, par contre les banques auraient continué à toucher leurs intérêts. Donc non seulement, on va recapitaliser les dites banques avec notre argent, mais en plus, elles vont continuer à faire du bénéfice. Par contre si les aides n’arrivent pas, et bien avec les fonds de caisse, on continuera à payer les intérêts et comme après cela, il n’y aura plus d’argent, on arrêtera de payer les fonctionnaires.

 

Et puis on m’a dit que les prêts étaient garantis par des CDS, alors pourquoi ne pas faire jouer justement ces CDS ??. A moins que ce soit encore une énorme escroquerie ou on apprendra un jour, que la faillite des banques était due, non pas aux prêts eux-mêmes mais bien à des « garanties » totalement vides de provisions faites par des banques dont le seul but était de toucher les primes.


Décidément cette Europe est bel et bien aux ordres, et nos dirigeants font tomber les masques, le fascisme est bien à notre porte. Le fascisme de l’argent

En France, on nous a fait adopté de force, grâce à quelques traîtres roses bien récompensés, une constitution que la majorité des français a rejeté dans un premier temps, et on croyait que c'était la pire des atteintes à la démocratie, et bien non, on a fait "mieux", on va faire un chantage à tout un peuple : soit vous signez et vos fonctionnaires seront payés, soit vous refusez et vous n'aurez pas un sou. Quelle honte !!!

Seulement attention, papamachin, tu joues avec le feu, tu as laissé entrevoir un espace de démocratie durant ces deux derniers jours, et maintenant tu annonces à la face du monde que tu refermes la porte. Je crains que ton peuple fier (à juste raison) ne se laisse pas compter. En 1789 on a mis au bout des piques, des têtes d’individus pour moins que ça !

A moins que toute cette mascarade du "quoi un referendum ??, mais on ne nous avait rien dit !, on n'est pas d'accord, changez-moi ça" ne soit qu'une manœuvre volontaire de déstabilisation permettant le retour des généraux, car avec un type vendu comme ce 1er ministre grec, et des dirigeants arrogants et méprisants pour leurs peuples, on peut se demander si le remplacement du quarteron présenté comme une soi-disant mesure de sécurité pour la démocratie, ne soit en réalité que la mise en place d'un ordre nouveau.


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 3 novembre 2011 09:47

    Beaucoup de vrai dans cet article et beau coup de sang.

    Ce qui fait peur à tout le monde et surtout aux gros actionnaires des banques représentés par Sarkozy, ce sont ces fameux CDS.

    Ces assurances que les spéculateurs gourmands, notamment les banques américaines proches du pouvoir et les edge-funds basées dans les paradis fiscaux, peuvent souscrire sans même posséder de créances grecques.

    Ces puissants intérêts s’affrontent au G20. Si la Grèce fait défaut, c’est le jackpot pour les spéculateurs mais la catastrophe pour ceux qui ont vendu les CDS pour empocher les grosses primes.

    Le problème est que Sarkozy veut engager la responsabilité du peuple français pour couvrir des risques dont personne ne connait l’ampleur. A t-il reçu mandat pour cela ? Certainement pas.

    Puisque le parlement à majorité godillot n’assume pas ses responsabilités, exigeons un référendum pour la ratification des accords. Nous voulons savoir en quoi il nous engage exactement et sur quels montants. C’est la moindre des choses, non ?


    • bigglop bigglop 3 novembre 2011 19:35

      Bonjour à tous,

      Daniel et GOC, je partage vos analyses et notre Grand Timonier n’est pas à une contradiction près, car il affirmé, le 28 octobre, me semble-t-il, que « l’entrée de la Grèce dans l’Union Européenne a été une erreur » et aujourd’hui avec Merkel il hurle « il faut que la Grèce reste dans la zone euro, donc dans l’Union » et ils imposent la question d’un référendum grec qui, à mon avis, n’aura jamais lieu, vu la tournure des évènements.

      Mais qui dirige ce grand orchestre du G20 ?
      Certainement pas les Thénardier européens, Merkel et Sarkozy.
      Mais plutôt, les représentants très discrets des marchés financiers spéculatifs, des hedges funds, des fonds de pensions, du shadow banking
      B. Obama, représentant de l’ISDA (International Swaps and Derivatives Association) est arrivé pour distribuer les bons points à tous les participants et remettre un peu d’ordre dans cette cacophonie.

      Une rapide analyse du dispositif du FESF mis en place le 28/10/2011 pour démontrer qu’il est catastrophique :
      - la garantie de 20% de la première perte sur des obligations souveraines est insuffisante pour rassurer les marchés et les banques à teme.
      - le renforcement du fond par un effet de levier est dangereux car il peut mener à la création d’une pyramide de Ponzi.
      -la création d’un « special purpose vehicle » ou Fonds Commun de Créances est un clone des supports à l’origine des ’subprimes"
      Après la mise en place du MES (Mécanisme Européen de Stabilité) qui devrait se faire très rapidement, certainement avant les présidentielles de 2012 (et non en juin 2013, comme prévu), nous serons livrés pieds et poings liés à une organisation supranationale européenne qui gèrera directement les budgets de tous les états européens.

      ISDA
      http://www.worstlobby.eu/fr/2010/nominee/goldman-sachs-isda

      http://leblogalupus.com/2010/10/06/bale-iii-pousse-le-risque-vers-le-shadow-banking/

      MES

      http://www.courtfool.info/fr_MES_le_nouveau_dictateur_Europeen.htm


    • lambda 3 novembre 2011 10:06

      Pourquoi aucune voix ici en France ne s’élève pour demander aussi un référendum sur la question de savoir si nous sommes d’accord pour accepter la rigueur qui en finalité n’est faite que pour
      donner et donner encore aux banques !

      Donc, EXIGEONS NOUS AUSSI UN REFERENDUM, sinon nous devons dénoncer la DICTATURE EUROPEENNE


      • goc goc 3 novembre 2011 10:12

        décidément ça bouge a toute vitesse en Grèce

        maintenant le gouvernement n’est plus sure de rester en place, il aurait perdu sa majorité
        et contre-coup tordu qu’on craignait, c’est que le 4 décembre, on n’aura plus de referendum, mais des élections législatives

        or tout le monde se doute bien que les conservateurs, une fois au pouvoir, se dépêcheront de faire allégeance à la dictature européenne, et de durcir encore plus la rigueur

        donc on se dirige tout droit soit vers la révolution dans les rues, soit vers le retour des militaires, soit plus certainement, l’un puis l’autre


        • lambda 3 novembre 2011 10:18

          Voici le temoignage d’un dirigeant de la banque Uni-Crédit, datant du 30SEPTEMBRE, il y a donc 1 mois, déclarant que la monnaie européenne et déjà virtuellement morte et tombera dès que la Grèce fera défaut

          http://liesidotorg.wordpress.com/2011/09/30/%c2%ab-le-grand-vol-des-banques-%c2%bb-temoignage-d%e2%80%99un-%c2%ab-insider-%c2%bb-sur-l%e2%80%99apocalypse-financiere-qui-vient-la-mort-de-leuro/


        • goc goc 3 novembre 2011 10:26

          merci pour le lien

          en tout cas, l’annonce de la probable chute du gouvernement (et donc de l’annulation du referendum) a eu pour effet de doper a bourse française qui du coup, repasse dans le vert
          c’est un signe, non ??


        • wesson wesson 3 novembre 2011 23:28

          bonsoir Goc,

          "l’annonce de la probable chute du gouvernement (et donc de l’annulation du referendum) a eu pour effet de doper a bourse française qui du coup, repasse dans le vert"

          Franchement, je ne suis pas du tout certain que la Grèce explique à elle seule les mouvements boursiers de ces derniers jours. Personnellement, j’analyse la remontée d’aujourd’hui à la baisse des taux directeurs de la BCE, de 25 points de base. Également, lundi le crash de MF Global n’est pas non plus une mince affaire.

          Pour moi, en regardant le marché des CDS sur les titres de dette Grecque, il est tombé à 0, ce marché a tout simplement disparu. Cela signifie que le défaut complet sur la dette Grecque est d’ores et déjà acté par les financiers. Bref, si ça baisse maintenant, c’est pour d’autres raisons.


        • adeline 3 novembre 2011 10:36

          Merci Goc, mais cela sera surement signe et crève ou à la rigueur ne signe pas et crève tout de me^me.
          En ce moment sur pratiquement tous les merdias radiophoniques c’est le harcélement sur l’irresponsabilité


          • Aviator 3 novembre 2011 10:39

            Ainsi donc un état souverain se fait convoquer , se voit opposer un ultimatum , fait l’objet d’un chantage ... on est donc à la veille d’une guerre ?
            Je crois que les Grecs vont apprécier .. Nicolas et Pimprenelle ( euh pardon Angela .. ) devrait revoir leur livre d’histoire au sujet de la Grèce ... Maintenant il parait que la question du referendum va être pour ou contre le maintien dans la zone Euro , et bien chiche !
            Pampandreou affirme ( fait semblant de croire ) que la réponse du peuple Grec sera oui .
            Deja les cassandres se déchainent ( fallait entendre Bayrou ce matin sur Fr2 nous jouer le couplet de l’euro ou le déluge .. ) mais ils n’ont pas compris que leur zone euro est à l’agonie et qu’elle ressemble de plus à ce taureau que se prend banderilles sur banderilles avant l’estocade finale .
            Alors vite oui sortons vite de l’euro , cette monnaie de malheur faite par et pour les banksters .
            Puisse le peuple Grec nous montrer la voie !


            • goc goc 3 novembre 2011 10:50

              Nicolas et Pimprenelle ( euh pardon Angela .. )

              nan nan, ne changez rien, c’est bien nicolas et pimprenelle avec Obama qui joue du pipeau sur son nuage, et nous envoi de la poudre de perlimpinpin destiné à nous endormir pendant que gros nounours nous tond (enfin c’etait gros nounours dsk, mais il parait qu’il est descendu du nuage, attiré par des odeurs de femelles et de pots de miel)


            • Scual 3 novembre 2011 12:28

              Après les avoir saigné, nous les sacrifions de manière à ce qu’ils portent le chapeau de la fin de l’Euro...


              • bernard29 bernard29 3 novembre 2011 12:56

                Le BON PLAN ;

                Bon maintenant que Papandréou les a bien fait suer avec le référendum, il devrait démissionner. Ainsi il y aurait de nouvelles élections, un nouveau gouvernement et qui serait donc légitime pour redemander une nouvelle négociation du plan de Merkosy, tout en restant dans l’euro. Il pourrait aussi demander qu’une commission indépendate de la société civile demande un « Audit citoyen sur la dette ».
                les bourses replongeraient. 
                L’Italie de Berlusconi serait obligée de suivre dans la demande d’un plan spécifique, ainsi que le Portugal et l’Espagne qui n’en peuvent plus. 

                Nous mêmes, on attendrait le printemps (vers Avril Mai,) pour faire pareil en France et tout ça tournerait en eau de boudin.

                C’est un trés bon plan.


                • goc goc 3 novembre 2011 13:00

                  ou alors le contraire, on va avoir un gouvernement pro-européen et pro..visoire, mais qui reculerait les législatives aux calendes ... grecques et qui accepterait toutes les conditions du FMI et de Merkel
                  bref, un coup d’état qui ne dit pas son nom


                • colza 3 novembre 2011 14:18

                  On sent bien que se profile en ce moment quelque chose qui nous échappe encore.

                  Nous sommes à n’en pas douter manipulés de la plus minable façon par tous les clowns qui nous gouvernent (et que nous avons mis au pouvoir)
                  Que nous cachent-ils ? Que nous préparent-ils.
                  Sans doute le pire. 
                  Nous sommes sur le chemin d’une dictature qui ne dit pas encore ouvertement son nom, dirigée par l’oligarchie financière avec sur le devant de la scène les marionnettes que nous connaissons déjà, les Sarko, Merkel, Berlu, Papandréou et autres Cameron.
                  La seule chose qu’on peut augurer, sans trop se tromper, c’est qu’on va morfler...
                  Seuls les grecs, par leur action, peuvent encore gripper la machine infernale (je parle du peuple grec, of course...)

                  • marcel et yvette marcel et yvette 3 novembre 2011 17:46

                    Bon de toute façon le référendum est annulé , c’est passé cet après midi aux infos !


                    • goc goc 3 novembre 2011 17:56

                      alors on peut « craindre » une aggravation des manifestations en Grèce, car je vois mal le peuple se voir enfin proposer de prendre son destin en main, puis, sous la pression des « pays riches », voir cet espace de démocratie lui être volé.


                    • Lorelei Lorelei 3 novembre 2011 22:30

                      c’est imbécile ils ont fait du reve europeen un cauchemar pour les peuples, je crois que l’on est dirigé par des sociapathes c’est pas possible pour un homme où une femme normale de vouloir paupériser nuire aux peuples


                      • LE CHAT LE CHAT 3 novembre 2011 22:48

                        un gouvernement d’union nationale pour signer le plan de rigueur , c’est l’UMPS à la grecque ça !

                        tout ça c’est bien beau , quand plus personne ne veut continuer à bosser pour de telles pourritures , qui va faire appliquer les mesures ? les députés eux même , ils n’osent m^me plus sortir ? vont ils envoyer les troupes européennes pacifier la Grèce comme en Afghanistan ?


                        • goc goc 4 novembre 2011 01:34

                          c’est clair que même les législatives pourraient bien être impossible à organiser, tant le monde politique grec s’est discrédité
                          ou alors on va voir arriver des partis extrémistes qui rafleront la mise, et là, j’attends avec impatience de voir la tête de nos dirigeants


                        • tuffgong56 tuffgong56 4 novembre 2011 09:09

                           Non Non Vous Pas Comprendre Ce Qui Passe - Grec pas faire voir - Grece Beau Pays - Très beau Pays - Grece Pays A Nous - Grece Pays Pas Aux Grecs - Eux Pas Décider - Nous Savoir Quoi Faire à Eux - Nous Avoir Grands Usines - Grands Usines Avoir Besoin De Soleil - Soleil Travailler Pour Nous Dans Usine.


                          • Magnon 14 novembre 2011 22:28

                            Pas de problème, la Grèce peut se passer de tout le monde et assurer le paiement de ces fonctionnaires à la fin du mois sans se faire prêter d’argent !
                            Quand on fait des dettes, il faut les payer, quand on a besoin de se faire prêter de l’argent, il faut plaire :
                            Or on va encore prêter de l’argent aux Grecs, encore plus, et ils ne rendront que la moitié de ce qu’ils ont emprunté !
                            Ils pourraient dire merci.
                            Certains le disent :
                            D’autres sont tentés de croire tous les démagogues.


                            • goc goc 15 novembre 2011 04:31

                              attendez un peu et vous verrez que ce sera a votre tour de demander de l’aide, car ce que vous n’avez pas bien compris, c’est qu’on joue à un jeu ou les dés sont pipés
                              vous avez certainement voté pour sarko, alors réfléchissez un peu, pourquoi croyez-vous que notre dette explose ? et bien parce que vous avez voté pour quelqu’un qui vous a promis de façon totalement démagogique le « travailler plus pour gagner plus », or la première chose qu’il a fait c’est s’augmenter avant même de commencer à travailler, et se payer des vacances offerts par ses amis banquiers et industriels. Et vous avez certainement pensé que c’etait « cadeau » sans contrepartie ?
                              en 4 ans notre dette a augmenté de 500 milliards, par contre les riches sont devenus encore plus riches.. cherchez l’erreur !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires