• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Guerre en Ukraine  : interrogation sur le changement d’objectifs

Guerre en Ukraine  : interrogation sur le changement d’objectifs

JPEG

La question à un million de dollars sur ce qui s’est passé dans la crise ukrainienne concerne les motifs du changement de la position occidentale et le passage d’un soutien politique et d’une assistance militaire formelle limitée à l’Ukraine à une tentative énergique de mobiliser des efforts et des ressources militaires pour fournir un soutien militaire significatif et direct à la partie ukrainienne.

Cette question est renforcée par le fait que le changement de position occidentale coïncide avec un discours du secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, dans lequel il a évoqué la possibilité de vaincre la Russie en Ukraine si elle dispose des armes et de l’équipement adéquats.

Le ministre britannique des Forces armées, James Heappey, a également déclaré que les armes fournies par la Grande-Bretagne et utilisées par l’Ukraine contre des cibles militaires en Russie ne posaient «  pas nécessairement de problème.  » Heappey a estimé qu’il était tout à fait légitime que l’Ukraine s’attaque à la logistique et aux lignes de ravitaillement de la Russie.

Il a reconnu que les armes fournies par la communauté internationale pouvaient atteindre la Russie. «  Il y a de nombreux pays dans le monde qui utilisent des équipements qu’ils ont importés d’autres pays. Si ces équipements sont utilisés, nous n’accusons pas le pays qui les a fabriqués, mais le pays qui les a tirés.  »

Malgré la tentative du Premier ministre britannique d’adoucir la déclaration en soulignant que son pays ne voulait pas que le conflit en Ukraine dépasse ses frontières, la Russie a accusé Londres d’inciter à des attaques sur son territoire. Elle a mis en garde contre le fait d’«  attaquer des lieux de décision à Kiev  » malgré la présence de conseillers étrangers.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a déclaré que son gouvernement pouvait donner le feu vert à des attaques contre des membres de l’OTAN qui fournissent des armes à l’Ukraine, ajoutant que le Royaume-Uni faisait partie de ces pays.

Des observateurs occidentaux, des milieux parlementaires et politiques ont fait valoir que ces déclarations reflétaient une participation accrue de l’Occident à une guerre par procuration contre la Russie en Ukraine. D’autres experts y voient une réaction au changement d’attitude de la Russie dans cette lutte.

La Russie a récemment attaqué des zones frontalières entre l’Ukraine et certains pays voisins, comme la Roumanie. Un missile russe a touché un pont ferroviaire stratégique reliant la région ukrainienne d’Odessa à la Roumanie voisine.

Des tensions sont également apparues sur les côtes sud de l’Ukraine et de la Moldavie depuis qu’un haut responsable militaire russe a déclaré que l’objectif du Kremlin était de sécuriser non seulement l’est de l’Ukraine, mais aussi tout le sud.

A mon avis, l’une des raisons pour lesquelles la crise ukrainienne n’a aucun espoir de trouver une solution politique est le manque de clarté sur ce que veut la Russie et sur ce que veut l’Occident. La Russie, qui a commencé avec des objectifs tactiques apparemment limités, s’efforce d’atteindre des objectifs stratégiques plus importants et plus vastes en Ukraine.

Ce déplacement est principalement lié aux événements de l’opération militaire sur le terrain, qui a révélé une mauvaise évaluation de la force ukrainienne et des obstacles potentiels.

L’attitude de l’Occident face à l’opération militaire russe, notamment sous la forme de sanctions sévères contre la Russie, et le soutien militaire et logistique prudent et calculé apporté à l’Ukraine ont évolué vers un armement et un équipement ouvertement sophistiqués.

Il ne s’agit pas de défendre l’Ukraine, mais de vaincre l’armée russe et d’aider l’Ukraine à remporter une victoire militaire, ce qui est théoriquement difficile, précisément parce que la Russie est une grande puissance nucléaire, il pourrait finalement y avoir utilisation d’une arme nucléaire tactique.

Le conflit en Ukraine a non seulement mis fin au scénario de rapprochement de l’OTAN vers la frontière russe et dissuadé d’autres pays d’envisager une adhésion à l’OTAN, mais il a aussi complètement changé les règles du jeu - en établissant de nouvelles règles pour les relations entre la Russie et l’Occident en général, et l’OTAN en particulier, et en conférant au conflit une dimension idéologique indéniable.

Les débats sur les attaques du Kremlin contre les démocraties occidentales ne peuvent être ignorés. Mais le contraire est vrai aussi. Indépendamment de la validité de ces considérations, le conflit est devenu un jeu à somme nulle et un compromis ou un partage des intérêts et des bénéfices dans la crise ukrainienne n’est pas acceptable, du moins jusqu’à présent.

Tout le monde se souvient des soi-disant «  lapsus  » du président Joe Biden, dans lesquels il évoquait la nécessité de renverser le président Poutine. Il a déclaré à Varsovie que Poutine «  ne peut pas rester au pouvoir.  »

Malgré la «  correction  » officielle du président Biden, le secrétaire à la Défense Lloyd Austin a reformulé les propos de Biden en évoquant la possibilité de vaincre la Russie si des équipements et des armes étaient mis à la disposition de l’Ukraine.

En substance, une victoire militaire sur Poutine signifie la fin de son règne ou le confinement total de la Russie à l’intérieur de ses frontières, mettant ainsi fin au rôle de Moscou en tant que puissant adversaire stratégique des États-Unis.

Austin, qui a parlé d’une nouvelle phase de la guerre en Ukraine, n’a pas non plus parlé d’une nouvelle phase de la position américaine  ; il parle beaucoup de vaincre la Russie maintenant. «  Le premier pas vers la victoire est la confiance que nous pouvons gagner,  » a-t-il déclaré après sa rencontre et celle de Blinken avec le président ukrainien Volodymyr Zelenski.

«  Nous voyons qu’ils peuvent gagner s’ils ont le bon équipement.  » Austin a déclaré que les États-Unis espéraient épuiser l’armée russe en Ukraine afin de la dissuader de toute nouvelle invasion à l’avenir.

«  Nous voulons que la Russie soit affaiblie au point de ne plus pouvoir faire les choses qu’elle a faites, comme l’invasion de l’Ukraine. Elle a perdu beaucoup de capacités militaires, beaucoup de soldats, et nous ne voulons pas qu’elle soit en mesure de reconstruire rapidement ses capacités,  » a-t-il déclaré.

Selon le secrétaire d’État américain, la défaite de la Russie signifie pratiquement que l’armée russe est totalement épuisée et ne peut plus envisager de faire la guerre en dehors des frontières de son pays, notamment dans les pays voisins de l’ex-URSS.

C’est le gros lot pour les États-Unis, qui ne veulent pas seulement vaincre la Russie militairement, mais infliger à l’État russe une défaite totale et humiliante, qui conduira à son exclusion à long terme. Tout cela ne sera pas sans conséquence sur l’avenir politique du président Poutine et mettra probablement fin à son ère présidentielle.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré lors d’un discours devant la Chambre des communes  : «  Nous devons simplement faire tout ce que nous pouvons faire ensemble pour nous assurer que Vladimir Poutine échoue, et ce de manière globale.  » Johnson a refusé de faire pression pour un changement de régime en Russie. Mais il reprit l’idée de Lloyd Austin d’une Russie meurtrie.


Moyenne des avis sur cet article :  2.13/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • amiaplacidus amiaplacidus 5 mai 09:46

    Parlez-nous de la guerre et des massacres au Yemen.


    • Venceslas Venceslas 5 mai 15:13

      « @amiaplacidus
      Parlez-nous de la guerre et des massacres au Yemen. »

      Et pourquoi serait-il gênant de parler de la guerre d’Ukraine, au fait ?


    • Venceslas Venceslas 5 mai 17:21

      @Venceslas

      « @amiaplacidus
      Parlez-nous de la guerre et des massacres au Yemen. »

      Et pourquoi serait-il gênant de parler de la guerre d’Ukraine, au fait ?

      Les moinssages sont révélateurs de la gêne des trolls (ce qui rime avec lol !-


    • charlyposte charlyposte 6 mai 08:11

      @Venceslas
      Tu ne réponds pas à la question....y te parle du Yémen et tu nous parles de l’Ukraine !!! visiblement t’a un peu de mal avec la géographie smiley


    • sylvain sylvain 5 mai 09:47

      C’est le gros lot pour les États-Unis, qui ne veulent pas seulement vaincre la Russie militairement, mais infliger à l’État russe une défaite totale et humiliante, qui conduira à son exclusion à long terme.

      La résistance ukrainienne est un jackpot pour les américains qui ne devait pas être espéré, en tout cas pas a ce niveau là . Sans une victoire rapide, poutine ne pourra pas tenir le pouvoir bien longtemps et alors .... je suppose que l’exclusion, ou non, de la russie, sera négociée


      • Roberto Rastapopulos Séraphin Lampion 5 mai 09:56

        Ce qui est plus étrange encore, c’est le revirement de l’Arabie Saoudite et des UEA qui ont pris des distances. La concurrence du pétrole du Golfe, du gaz russe et du gaz de schiste américain n’y sont pour rien, évidemment.

        lien


        • Louis Louis 5 mai 10:03

          Yaya herr Doktor Gross merda à l’horizon :

          Nouveaux variants annonçés par Bill Gates (fabriqués en ukraine dans les labos US ?)

          Protéine Spike very dangerous ?

          Réchauffement climatique (voir Inde et france la semaine prochaine)

          Effondrement économique (reset) qui arrive

          Guerre en ukraine

          5 points comme les 5 lettres du mot merde

          bref, on est dans la caca

           smiley


          • Massada Massada 5 mai 10:15

            Devant le sous-comité de la défense de la commission des crédits du Sénat, le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin a révélé que les M777 fournis par les États-Unis avaient atteint les lignes de front du conflit en Ukraine.


            • charlyposte charlyposte 6 mai 08:07

              @Massada
              N’oublie pas de faire un don à l’Ukraine ...... c’est pour financer les armes démocratiques smiley


            • Massada Massada 5 mai 10:41

              Le premier char russe T-90M détruit en Ukraine devrait remonter le moral des forces ukrainiennes, étant donné son statut de char le plus avancé et le plus performant sur le plan technologique au sein de l’arsenal militaire de première ligne de la Russie.

               

              Le lot initial de chars T-90M de production n’a été délivré qu’à la 2nd Guards MI Kalinin Taman Motor Rifle Division de la 1st Guards Tank Army au printemps 2020, avec des estimations récentes suggérant que seulement 100 modèles environ sont actuellement en service au total.

                

              Bien que la perte de l’un de ses précieux chars T-90M soit évidemment un coup dur, l’armée russe a dû faire face à d’autres problèmes liés à son arsenal de chars pendant le conflit. En particulier, les chars plus anciens de l’ère soviétique, y compris les modèles T-72 et T-80, qui ont été largement utilisés lors de l’invasion, ont souffert d’un effet « jack-in-the-box » très médiatisé en raison de la façon dont les obus pour le canon principal du char sont stockés à l’intérieur de la coque. Il en résulte souvent que la tourelle se sépare violemment du reste de la coque du véhicule avec l’explosion de ces munitions.


              • pemile pemile 5 mai 12:11

                @Massada "les modèles T-72 et T-80, qui ont été largement utilisés lors de l’invasion, ont souffert d’un effet « jack-in-the-box » très médiatisé en raison de la façon dont les obus pour le canon principal du char sont stockés à l’intérieur de la coque."

                Un crobard vaut mieux qu’un long discours

                La tourelle fait parfois de sacré vol plané !



              • pemile pemile 5 mai 12:41

                @Massada
                Par curiosité, j’ai cherché la conception pour le T-90, le chargeur est en carrousel sous la tourelle ??!!


              • Massada Massada 5 mai 13:27

                @pemile
                 
                Le char T-90M est une modernisation en profondeur du T-90.
                http://www.strategic-bureau.com/t-90m-char-russie/


              • malhorne malhorne 5 mai 11:00

                les Russes détruisent les armes envoyés par les pays , détruisent les moyens de les acheminer , et parfois les récupérent afin de tuer encore plus de militaires ukrainiens.............vivement le fin de cette humanité qui fait honte a son créateur !!


                • samy Levrai samy Levrai 5 mai 11:47

                  Le cadran de douleur infligé à l’Ukraine ne fait qu’augmenter dans les tours.

                  la Russie à cause de la pseudo résistance ( aucune mobilité et des pertes gigantesques ) fait évoluer ses buts de guerre, aux premiers buts s’est ajouté la partition définitive de l’Ukraine, plus « on » attend plus les territoires concernée seront étendues. 


                  • Venceslas Venceslas 5 mai 15:16

                    @samy Levrai

                    « la Russie à cause de la pseudo résistance »

                    Mais oui, d’ailleurs, ils sont accueillis en libérateurs. Mdr.


                    • charlyposte charlyposte 6 mai 08:15

                      @Venceslas
                      Un grand merci à la Russie pour tout son pragmatisme et aide en Ukraine.


                    • Fanny 5 mai 17:24

                      Dr salem, pensez-vous que le gâteux de Washington va remplacer le parkinsonien de Moscou par Mr Muscle de Los Angeles, Arnold Schwarzenegger, une fois la guerre gagnée par l’Ukraine sur la Russie ?


                      Arnold aurait belle allure au Kremlin, pas vrai ? Avec Zelenski à Kiev, le soleil se lèverait à l’Est, enfin ! A l’Eurovision on aurait l’Europe de l’Atlantique à l’Oural. On lève le pouce et on applaudit, hourrah !


                      • titi titi 5 mai 22:06

                        @L’auteur

                        Les USA ont l’occasion de faire aux russes en Ukraine, ce que l’URSS a fait aux USA au Vietnam.

                        Ils vont pas se gêner...


                        • vachefolle vachefolle 6 mai 08:03

                          Non mais franchement, vous vivez dans quelle réalité pour ecrire des aneries pareilles...

                           Franchement a ce niveau de mensonges et contre-verités, ce n’est meme plus de la propagande c’est de la fiction.

                          Le conflit en Ukraine a non seulement mis fin au scénario de rapprochement de l’OTAN vers la frontière russe et dissuadé d’autres pays d’envisager une adhésion à l’OTAN,


                          => Et la Suede et la Finlande, qui veulent rentrer dans l’OTAN c’est quoi ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité