• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Hexagone et l’incivilité des Français, covid ou pas covid (...)

Hexagone et l’incivilité des Français, covid ou pas covid !

JPEG

Une chanson que j’aime bien, « Hexagone » de Renaud, Combien d’années ? 45 ans environ ! Et je me dis en l’écoutant qu’elle est encore presque d’actualité  !

La solidarité ? Oui un peu durant le Covid, ce fléau qui prétendument nous serait tombé dessus comme un rapace plongeant sur sa proie ! Ceci dit, il y a des années que l’on redoutait un nouveau virus ravageur parmi l’humanité. Ce n’est pas nouveau, notre histoire en est peuplé, notre chemin en est jonché, nos ancêtres ont eu leur lot, grippe, variole, choléra et autres pestes noires… fauchant des millions de personnes au passage.

 Mon arbre généalogique (remonté à l’an 1520 ), m’indique que nombre de mes ancêtres sont décédés entre 40 et 50 ans, en moyenne ! Depuis, nous avons acquis 30 à 40 années de vie supplémentaire, dues à de meilleures conditions de vie (alimentation, médecine, soins, hygiène etc.), ce qui n’est pas si mal ! De quoi nous plaignions-nous de nos jours ?

Le covid, donc, a soi-disant été révélateur d’une certaine solidarité dans notre pays ! Oui certainement, dans nos villages comme dans nos villes, des actes sympathiques, généreux se sont joués ici et là, et un peu de compassion pour nos soignants, envers le règne médical était indispensable, également envers les routiers, les pompiers, les employés de supermarchés, à tous ceux qui ont eu l’obligation de travailler durant le confinement.

Le déconfinement fut un grand bol d’air pur pour nombre d’entre nous, et a poussé une partie d’entre nous à trouver un coin relativement tranquille dans nos campagnes ou montagnes, pour passer nos vacances, sans devoir grossir les stations balnéaires des bords de mer trop bondées.

« Coin tranquille », du moins c’est ce que je pensais ! En fait, mon endroit perdu à quelques pas des contreforts de l’Auvergne, (où je joue à l’ermite depuis 20 ans) ne l’a plus été du tout ! Les plages des différents lacs de cette région, faisaient concurrence à celles plus océaniques. A part les obligations, port du masque dans les magasins, on aurait cru que le coronavirus s’était volatilisé, effacé de nos mémoires, et c’est tant mieux !

Mais les miettes de solidarité durant le confinement, aussi ! Oubliées ! Point de solidarité nulle part ou presque : quelques îlots perdus, tels des oasis dans le Sahara. Pire, de l’incivilité sévissant tel un orage qui éclate. Nombre d’étrangers, allemands, anglais et hollandais, se comportant comme si ils étaient chez eux, oubliant qu’un « bonjour » ou « hello » est le début du savoir vivre. Nombre de Français aussi, qu’ils soient locaux ou touristes, certains nous toisant de haut parce que nous étions installés à leur place de plage habituelle, ou que notre plaque d’immatriculation indiquait un autre département qu’eux-mêmes ! Ou peut-être aussi parce que nos camionnettes aménagées étaient parquées au bord de « leur lac » coin je l’avoue idyllique, (baignades-pêches-randonnées), sous les arbres à l’abri de la chaleur estivale, en camping sauvage, pour le temps de nos vacances. Cela crée une certaine jalousie, de la non solidarité, de l’incivilité à fond ! Vous rendez vous compte ? 3 semaines de vacances gratis, sans location, et nos chiens se baignant dans le lac sans interdiction ! Un vrai paradis, des humains et des chiens heureux, ça peut « déranger » nombres de personnes ! Oui et de l’incivilité autour de nous, des réflexions désobligeantes, à gogo, de Français comme d’étrangers, de pêcheurs comme de randonneurs, ou de baigneurs ! Des incivilités en profusion, des pêcheurs prenant le lac pour leur propriété, et l’inverse pour des baigneurs se croyant dans leur piscine perso ! Des bateaux (fonctionnant encore à l’essence plutôt que par batterie électrique pourtant plus silencieuse et non pollueuse) passant trop vite et trop près des autres utilisateurs du lac créant du mécontentement général !

La solidarité sévissant sous le confinement fond comme la neige au soleil ! Et telle la chanson d’ « Hexagone », je me demande combien des 66 millions de Français peuvent y correspondre encore ?

Sommes-nous bien tous humains sur la planète Terre ? Ou non !

Petite anecdote : On croise même autour de ce lac un peu perdu, des gens étonnants, jouant au « Robinson Crusoé ». De vrais écolos bobos que nous avons vu arriver sac à dos, style « hippie rando débraillé », et vu repartir en voiture Tesla (entre 50 000 et 90 000 euros), des « écolos » pas si bobos que ça ! Je me suis dit au premier abord en les voyant arriver à pied, (la tesla était parqué plus loin, à l’abri des regards) « oh des gens différents, peut-être sympas ? ». Non pas vraiment, car à mon début de conversation des plus enjouées, je reçus une réponse plus que laconique, un peu par obligation.

La solidarité comme la civilité, s’éloigne du royaume de France. Réagissons avant qu’elle ne devienne qu’un vague souvenir…

 

Extraits de la chanson Hexagone de Renaud :

(...)Ils font la fête au mois de juillet,

En souvenir d'une révolution,

Qui n'a jamais éliminé

La misère et l'exploitation,

Ils s'abreuvent de bals populaires,

Du feux d'artifice et de flonflons,

Ils pensent oublier dans la bière

Qu'ils sont gouvernés comme des pions.

(...)

Être né sous le signe de l'hexagone,

On peut pas dire que ça soit bandant

Si le roi des cons perdait son trône,

Y'aurait cinquante millions de prétendants. (de nos temps peut-être plus ?)

 

Auteure des livres lien : https://libre-solidaire.fr/Lurgence-ecologique

  https://libre-solidaire.fr/Qui-sommes-nous-pour-traiter-ainsi-les-animaux

 https://www.editions-sutton.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=65961


Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 3 septembre 08:39

    « Mais les miettes de solidarité durant le confinement, aussi ! Oubliées !   »

    Radio-Paris ment


    • Francis Francis29 3 septembre 09:43

      @Séraphin Lampion
       
       lien corrompu. erreur 404



    • troletbuse troletbuse 3 septembre 09:40

      Grace à l’arnaque du Covid, nos gouvernants réussissent à casser la solidarité. C’est bien son but, non ?


      • Fergus Fergus 3 septembre 11:32

        Bonjour, troletbuse

        Je ne crois pas que ce soit l’effet recherché : ce que font les politiques, c’est ouvrir le parapluie pour se protéger des accusations de laxisme sanitaire s’il devait y avoir une amplification de l’épidémie et une augmentation significative du nombre des victimes.


      • Marie-Pierre H Marie-Pierre H 4 septembre 13:59

        @troletbuse d’accord avec toi !


      • Francis Francis29 3 septembre 09:41

        ’’notre histoire en est peuplé, notre chemin en est jonché, nos ancêtres ont eu leur lot, grippe, variole, choléra et autres pestes noires… fauchant des millions de personnes au passage.’’

         

         La médecine occidentale n’aurait-elle fait aucun progrès ?

        Si, au moins sur un critère : son chiffre d’affaire.


        • foufouille foufouille 3 septembre 10:05

          @Francis29

          ils vivent plus vieux en afrique ?


        • gouzier gouzier 3 septembre 13:51

          @foufouille

          Oui ! Incroyable, le nombre de centenaires marocains qui continuent à toucher une retraite de nos prestations sociales !


        • bebert bebert 3 septembre 19:43

          @gouzier
          Et Algériens !


        • Francis Francis29 3 septembre 19:57

          foufouille, gouzier,

           

           non seulement la médecine occidentale n’est pas capable de nous débarrasser d’une maladie désormais sans malades, mais de plus, elle en profite pour ruiner non pas notre économie, mais ceux d’entre nous qui la font marcher.


        • foufouille foufouille 4 septembre 08:57

          @Francis29

          j’ai aussi un truc qui ne soigne pas mais c’est possible pour beaucoup hors zone culs terreux ignares.


        • vraidrapo 3 septembre 09:51

          Pour le savoir-vivre, la politesse des « visiteurs »,ça dépend du lieu de rencontre, j’explique :

          quand le contexte est périlleux (mer, montagne) les gens manifestent de la courtoisie corollaire de la solidarité en cas de pépin grave,

          quand le contexte est au relâchement peinard, c’est chacun sa gamelle, circulez y’ a rien à voir...

          Une fois que j’ai compris ce fonctionnement de l’esprit de l’Homme, je suis serein.


          • ZenZoe ZenZoe 3 septembre 11:48

            L’auteur mélange un peu tout quand même. Déjà, la solidarité, ce n’est pas le contraire de l’incivilité.


            • Fergus Fergus 3 septembre 15:40

              Bonjour, ZenZoe

              Je partage votre avis.


            • Marie-Pierre H Marie-Pierre H 4 septembre 14:07

              @Fergus non je ne mélange rien du tout !
              "L’incivilité est un comportement qui ne respecte pas une partie ou l’ensemble des règles de vie en communauté telles que le respect d’autrui, la politesse ou la courtoisie.

              « et
               »La solidarité est traditionnellement un devoir social ou une obligation réciproque d’aide et d’assistance ou de collaboration gracieuse qui existe entre les personnes d’un groupe ou d’une communauté du fait du lien qui les unit."
               une collaboration gracieuse qui existe entre les personnes d’un groupe c’est à dire qu’entre usagers de ce lac (baigneurs, pêcheurs etc..) il n’y a pas eu de « collaboration gracieuse » pour la plupart de ces usagers !! donc on peut parler de « solidarité » aussi inexistante, telle l’incivilité que j’ai vu de nombreuses fois !


            • paco 3 septembre 14:49

               Marie Pierre H, votre article est agréable à lire, avec du bon sens, mais je ne comprends pas vos déceptions... Des dizaines d’années que je fréquente les lacs auvergnats, et il en a toujours été ainsi...

               On ne peut pas parler d’incivilités parce que ce terme, qui est juste pourtant, est utilisé depuis peu pour qualifier des actes autrement plus graves...il vaut mieux dire « manque de savoir vivre ».

               Les touristes nordiques hautains arrivant avec dans leur coffres la bouffe pour 15 jours de séjour, dédaigneux des autochtones, c’est partout pareil...ils ont l’estomac délicat, faut les comprendre...et puis à quoi bon parler à des gens du coin qui ne parlent même pas leur langue ? Les fameux gens du coin qui garent toujours, été comme hivers, leur bagnole sous la même ombre du même arbre, si vous y prenez LEUR place, ils sont perdus, savent plus où aller serrer leur frein à main... faut les comprendre... Les pêcheurs qui aiment pas les baigneurs ni surtout les chiens, il en a toujours été ainsi, mais ils ne s’éloignent pas des berges parce qu’ils ne pourront plus se rincer l’oeil... Et les baigneurs du coin qui se croivent dans leur piscine, normal, ils sont du coin...

               Rien de nouveau sous le soleil, Covid ou pas... Ma famille là bas m’a dit que saison exceptionnelle, pas mal de monde, mais si grand et désert que ça allait.

               Un coin vraiment secret qu’il faut être fou pour y aller, route vertigineuse,au bord d’une rivière et beaucoup de place, géniale pour des chiens... : 45’’59’01’N 2’’01’55"E ....Vraiment le bout du monde... je ne risque rien à la divulguer, si peu de monde lit ce site, et les trois quarts en déambulateur... 

               Cordialement...


              • Fergus Fergus 3 septembre 20:24

                Bonsoir, paco

                « je ne risque rien à la divulguer »

                Je ne vais pas faire de recherche, mais à vue de nez, cela ne doit pas être très loin du superbe lac de Vassivières...


              • Marie-Pierre H Marie-Pierre H 4 septembre 14:12

                @paco cela indique un endroit du 45 ?


              • Reflexo78 3 septembre 14:59

                Les Tontons flingueurs du Covid-19

                https://youtu.be/gRvxIj_JeLM


                • Francis Francis29 3 septembre 19:59

                  Gros titre aujourd’hui dans OUEST-France affiché dans la rue : « La boulangerie morte du coronavirus »

                   

                   Intrigué, je suis allé y voir de plus près : de fait, ,«  Le tribunal de commerce a prononcé sa liquidation judiciaire ce mercredi 2 septembre. « C’est la stupéfaction. Personne n’était au courant de cette fermeture soudaine »

                   

                   Après les testés positifs présentés comme plus dangereux que les malades et les terroristes vu qu’à la différence des malades ils circulent et ils sont capables de faire fermer écoles, bureaux, ateliers, chantiers et usines, voici venu le temps des boutiques qui meurent, dans cette maladie sans malades.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité