• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Histoire de la civilisation dans le Donbass _ 1ère partie : De (...)

Histoire de la civilisation dans le Donbass _ 1ère partie : De l’antiquité au moyen-âge

Histoire de la civilisation dans le Donbass

1ère partie : De l’antiquité au moyen-âge

 

 

 Depuis le début du conflit dans le Donbass, l’histoire de cette région a souvent été rappelée depuis le XVIIème ou XVIIIème siècle. Mais qu’en était-il avant cette période ? Je vous propose donc un petit voyage dans le temps pour découvrir l’histoire des différents peuples qui se sont succédés dans le Donbass depuis la nuit des temps.

 Même si je n’ai trouvé aucun écrit sur le sujet, la mise à jour accidentelle d’une grotte préhistorique contenant des squelettes de néandertaliens, par les sapeurs du bataillon « Prizrak » en 2016, démontre clairement que des tribus de cette espèce d’hominidés ont vécues dans le Donbass jusqu’à son extinction, il y a environ 35000 ans.

 Le peuple civilisé connu le plus ancien qui s’installa dans la région, fût celui des cimmériens, dont le centre culturel était la Crimée. Ils s’installèrent dans la région au XIIIème ou XIIème siècle avant J.-C. jusqu’en -708, lorsqu’ils furent délogés par les scythes et migrèrent au Sud de la mer noire pour s’installer dans la région de Sinope en Anatolie (actuellement en Turquie), où ils devinrent des pillards et des pirates jusqu’à finir par être éliminés par leurs nouveaux voisins.

 Les scythes étaient un ensemble de peuples de guerriers nomades ayant la même culture, qui tenaient leur nom de celui de leur premier roi, Scythès, qui selon Hérodote , était le plus fort des trois fils d’Héraklès et Echidna, et qui aurait vécu dans le courant du IIème millénaire avant J.-C. . Ces peuples avaient la réputation d’être d’excellents cavaliers et métallurgistes, et avaient la particularité d’avoir des femmes dans leur caste guerrière. Toujours selon Hérodote, qui passa la fin de sa vie dans la société scythe, ce sont ces guerrières qui sont à l’origine du mythe grecque des amazones.

  De nombreux archéologues tombent d’accord sur le fait que ce serait cette culture qui inventa les premiers chars de guerre à deux roues et deux chevaux pendant l’âge du bronze, ainsi que l’arc composite, ayant plus de puissance et de portée que l’arc classique. Les tentes coniques démontables des scythes seraient également les ancêtres des yourtes mongoles. Leurs guerriers étaient principalement des archers montés, mais ils pouvaient également se battre à la lance, ou avec deux épées (une longue dans la main directrice et une plus courte dans l’autre).

 Les steppes du Donbass sont encore, aujourd’hui, parsemées de nombreux tumulus scythes appelés kourganes. L’études de leurs momies les mieux conservées démontre que ces guerriers étaient couverts de tatouages représentant des cerfs et des griffons, sûrement en rapport avec leur religion. Les scythes vénéraient un panthéon de dieux des éléments à apparence zoomorphique.

  Les premiers scythes à se sédentariser furent ceux qui s’installèrent dans le Donbass pour développer l’agriculture sur le « tchernasium » (terres noires, très fertiles). Ils se lancèrent dans la culture de céréales, de pois, de lentilles, d’oignons et ail, et d’arbres fruitiers. Ils démarrèrent également l’élevage de porcs, d’oies, de canards, et de poules.

 Au IVème siècle avant J.-C. , les tribus scythes se trouvant du Donbass, à l’Est, aux rives du Danube, à l’Ouest, s’unifièrent pour former le royaume de Scythia sous l’égide du roi Atéas. Ils développèrent d’importants liens commerciaux avec la Grèce. Les historiens appellent cette civilisation « gréco-scythe ». Sa capitale était Néapolis . Deux siècles plus tard, un autre peuple scythe venu de l’Est, les sarmates, envahirent et occupèrent à leur tour le Donbass.

 Aux alentours de l’an -513, l’empereur perse Darius Ier tenta une annexion des territoires scythes, et son armée occupa le Donbass pendant deux mois, avant de devoir se retirer pour faire face aux armées de Sparte sur un autre front, après qu’une alliance ait été passée entre les rois scythes et la cité grecque contre la Perse. La légende raconte que le roi Cléomène de Sparte aurait même fini par devenir fou à force d’abuser des spiritueux offerts par les scythes lors des nombreuses rencontres diplomatiques organisées dans le cadre de cette alliance, ces boissons étant beaucoup plus alcoolisées que les vins grecs de l’époque.

 Entre 180 et 200 après J.-C. , les sarmates sont vaincus par les goths, qui annexent à leur tour sur les terres du Donbass. Puis ils se feront assimilés par les huns, dirigés par Balamber, en l’an 375. Les goths incorporés à l’empire hun seront désormais appelés ostrogoths, alors que ceux qui fuirent vers l’Ouest, déclanchant ainsi les « grandes invasions barbares » en Europe, seront appelés wisigoths.

 Au VIème siècle après J.-C. , les huns se divisent en deux clans rivaux : les koutrigoures, dirigés par Zabergan Khan, et les outigoures, dirigés par Sandilkh Khan. En l’an 864, ces peuples passent du chamanisme à la chrétienté, et les Khans deviennent Tzars. Ce système féodal durera jusqu’au Xème siècle sous cette forme. Il est aussi connu sous le nom de khanats pétchénègues.

 Aux cours des quelques siècles qui suivirent, le Donbass fût une zone de guerre qui n’arrêtait pas de passer de main en main, entre la Rus’ de Kiev à l’Ouest, le Khaganat khazar à l’Est, et les tatars de Crimée au Sud. Ce chaos dura jusqu’à l’arrivée de la horde d’or, au XIIIème siècle, qui incorpora ces terres à l’empire mongol.

 Un autre article à venir sera consacré à la suite de cette épopée, de la fin du moyen-âge à nos jours.

Nicolas Pierrot


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 21 décembre 2017 09:52

    Intéressant, merci !


    • Choucas Choucas 21 décembre 2017 10:12

       
       
      « Les cheveux blonds et blanchâtres comme ceux des Scythes, dénoncent la stupidité, la méchanceté et la sauvagerie » Aristote« Les cheveux blonds et blanchâtres comme ceux des Scythes, dénoncent la stupidité, la méchanceté et la sauvagerie » Aristote
       
      Pas bobo comme un lotocrasse ...


      • Choucas Choucas 21 décembre 2017 10:29

         
        le khanat « bulgare » de la Volga revint musulmans vers l’an 900, on peut dire que la Russie fut musulmane avant d’être chrétienne
         
         
        « Les musulmans chez nous sont russes de souche, au Boobaland des colons »
        Poutine
         
         
        Les juifs ashkénazes sont des réfugiés turco mongoloïdes khazars (histoire marrante de la conversion juive des khazars pour éviter le conflit islamo_chrétien)


        • roman_garev 21 décembre 2017 11:52

          @Choucas
          « le khanat « bulgare » de la Volga revint musulmans vers l’an 900, on peut dire que la Russie fut musulmane avant d’être chrétienne »


          Aah, Monsieur l’Historien, si la basse Volga constituait à elle seule toute la Russie...

        • Choucas Choucas 21 décembre 2017 12:10

          @roman_garev
          Il y eut des musulmans avant les chrétiens sur le territoire russe.
           
          Mais bon, païen était plus diplomatique, c’était la puissance des romains de pouvoir assimiler des dieux étrangers.
           
          Avec l’Allah des boobas c’est plus possible. Il prend toute la place.
           

          « Les femmes turques en Allemagne doivent faire 5 enfants au lieu de 3. L’Islam est l’avenir de l’Europe » Erdogan
           


        • velosolex velosolex 21 décembre 2017 10:49

          Il aurait fallu incorporer de cartes, ces territoires étant de frontières volages, incertaines, se gonflant et se dégonflant comme des ballons qu’on gonfle. Les scythes, c’est un peu comme les celtes, un aggloméra de peuples plus ou moins nomades à la structure incertaine, ayant à voir entre eux des rapports marchands et culturels. Il me semble qu’Hérodote en parle dans ses mémoires....C’est pas eux qui se rassemblèrent face à une armée perse, avant de laisser filer un lapin, pour montrer qu’ils étaient insaisissables...Très cinématographique. 


          • Choucas Choucas 21 décembre 2017 12:45

            @velosolex
             
            Mais non, les scythe étaient des cavaliers guérilleros, donc il se fiaient au Dieu lapin, les romains prétentieux à l’aigle (bataille de Carrhes) comme Alexandre (pour les gogochons regarder le film Troie et la bataille de Gaugamèles)
             
            les bobos glands remplacés se fient à la limace  smiley
             
            « Le ver se recroqueville quand on l’écrase, sage réflexe de soumission bobo » Nietzsche
             
            Des photos de parfums et timbres utilisés par les scythes
            https://francoisleguevellou.blogspot.fr/2014/12/scythes.html


          • Choucas Choucas 21 décembre 2017 12:52

            Le film « Alexandre », en HD bobovision entre « Les Marseillais », Hanouna et « 12 couples parfaits » (là la HD a toute sont importance gogochonne).
             
            A défaut lire « Le Merdia » et écouter Natte et Touffa Diallo, l’historienne colon de l’ex-France Soumise
             
             
            « J’ai tous les guerriers qu’il me faut puisqu’ils vont tous mourir » Léonidas


          • velosolex velosolex 21 décembre 2017 13:12


            @Choucas
            Merci de m’avoir rafraîchi la mémoire. 

            Je confond souvent le pont d’Arcole et celui de Tancarville.
            Il faudra que je relise Hérodote.
             
            De toute façon, poussière tout n’est que poussière. 
            Le balai et la pelle auront le dernier mot !
            A moins que ce soit l’arc...Atomique ?....

            Pour l’arc composite, je pensais que c’était les moghols ayant régné dans le bassin indien qu’avait mis au point cette merveille de technologie. 
            Un archer, trois ou quatre ans de formation, cavalier émérite, était capable de décocher une flèche à ce moment précis où son cheval avait les sabots tous détachés du sol...N’est ce pas une forme d’art ?
            Ils traversaient la plupart des cuirasses....Trois à quatre fois plus efficaces que les arcs anglais, qui en Europe représentaient le must du must... Les cordes étaient un entremêlement de viscères et de nerfs séchés, croisés, et savamment tendus. Dieu merci, les moghols ne se sont jamais attaqués à l’europe. Quand les anglais se sont attaqués à l’inde, l’empire moghol venait de disparaître, avec leurs grosses berthas, des canons monumentaux, leurs éléphants de combats.... une vaine pour eux ! Ces gens là ont souvent eu une vaine insensée, et puis l’art de la zizanie, un arc très redoutable aussi.

          • Choucas Choucas 21 décembre 2017 17:42

            @velosolex
            Spengler c’est plus marrant ; Les 3 grandes civilisations paléolithiques
             
            L’arc réflexe vient de Kasch (ds la bible), Asie centrale, qui influença mongols, scythes, parthes, les cavaliers de Kessel.
             
            Le char de combat des hyksos contre les égyptiens, et des lacédémoniens (Sparte) contre les achéiens chtoniens (péquenots futurs hilotes, de la Grèce primitive avec divinités féminisées, genre bobo) viendrait d’un mythique peuple aryen du Nord, Touran, un genre de faustiens teutoniques vikings
             
            Au sud, c’est la débandade dans la religion des repus gogochons, Atlantis, minoéens libidineux où égyptiens halluciné par la mort, babyloniens, l’enracinement dans la terre, la ville et la religion. Où la sieste crapuleuse dans le désert réfugié sous un palmier dans l’oasis.... (l’hacienda des séouds)
             
            Puis vint la décadence de l’Occident
             


          • bob14 bob14 21 décembre 2017 10:52

            Il y aura toujours des cons...meme au don-bas !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès