• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Hold-up à Bruxelles. « La souveraineté ou la vie » nous dit (...)

Hold-up à Bruxelles. « La souveraineté ou la vie » nous dit Barroso

Dans un discours rompant avec l’habituel consensus léthargique avec lequel la Commission Européenne anesthésie le débat démocratique, José Manuel Barroso est monté au front hier devant le parlement Européen pour marteler un message autrefois cher à Mme Thatcher : There Is No Choice !

Le commissaire politique fait la leçon au président et à la chancelière.

Si notre Commissaire politique est monté au créneau, c’est que le coup d’état financier est entré dans sa phase délicate, celle où les Etats-nations seront contraintes de céder le reliquat de souveraineté qui leur reste entre les mains de puissances financière supra-nationales.

Notre Commissaire politique, a fait la leçon à la France et l’Allemagne, leur reprochant de vouloir en rester aux actions inter-gouvernementales plutôt que de remettre les armes à l’UE, seule capable selon lui de nous sortir de la crise.

Qu’a déclaré, en résumé, monsieur Barroso ?

Que nous n’avons pas le choix.
Que la seule issue à la crise est plus d’intégration européenne.
Qu’un « certain inter-gouvernementalisme pourrait être la mort de l’Europe unie telle que Nous la voulons . »

C’est-à-dire que la coopération entre nations n’est pas la solution autorisée par « Nous », qu’il est temps que l’UE règne.

« Nous » le valons bien !

Qui est ce « Nous » qui fait la leçon aux représentants élus ?

Bien entendu il inclut Barroso lui même : Président des étudiants maoistes en 1976, il a obtenu une bourse tombée du ciel pour aller étudier à la School of Foreign Service de l’Université de Georgetown où sont formé les principaux cadres de la CIA. De retour au Portugal, il devient social démocrate (droite) et grâce à une campagne médiatique tombée elle aussi du ciel,  est nommé ministre des affaires étrangères à 32 ans seulement et prendra la direction du parti. Comme le ciel est bon pour Manuel  José !

Le titre de Mme la Baronne est avancé.

A moins que Barroso, tel Louis XIV, n’emploie le pluriel pour parler de lui, Nous inclut sans doute quelques autres personnes comme Catherine Ashton crypto-ministre des affaires étrangères.

Le parcours de la « baronne » est assez similaire au sien.

 Vers 1977, elle militait pour le désarmement au CDN financé par l’URSS. Un passé gauchiste qui n’a pas empêché  Tony Blair d’en faire une baronne et de la bombarder à la chambre des pairs où Gordon Brown l’a nommé Lord President of the Council et Leader of the House of Lords afin qu’elle puisse y faire passer le traité de Lisbonne.

M. le président "serpillère-humide".

« Nous » inclut aussi sans le moindre doute le président du Conseil Européen, l’inénarrable Herman Van Rompuy, homme politique belge néerlandophone hautement symbolique puisque qu’on a confié la présidence de l’Europe à un homme qui participe activement à l’absence de gouvernement en Belgique depuis plus de un an. Sans doute en remerciement d’avoir été le premier à appliquer la destruction de l’état-nation chez lui. ?

Imaginez-vous qu’un jour la capitale de l’UE soit renommé Von-Rompuybourg  en son honneur comme ce fut le cas pour Washington ?

Reconnaissons toutefois que M. Barosso n’a pas tout renié de son passé maoïste. Il a su garder de cette époque le sens de la dialectique et du noyautage idéologique.

TINA !

Ainsi selon lui, le choix politique n’existerait pas.

C’est un piège grossier dont il faut dénoncer le sophisme.

Le choix politique existe aujourd’hui comme il a toujours existé par le passé. Les états-nations ont aujourd’hui comme par le passé tous les outils régaliens nécessaires pour conjurer ce type de crise.

Le psychodrame de la situation actuelle est maintenu artificiellement dans le but de forcer les opinions à accepter une cession complète de leur souveraineté à l’UE, c’est à dire la mise en place d’un gouvernement économique de l’UE, d’impôts levés par l’UE, le remplacement définitif des institutions démocratiques nationales (départements) par la bureaucratie de l’UE (région)

Or si je parle de psychodrame, c’est que la situation de la Grèce ne serait pas a ce point paroxystique si on n’avait pas jeté de l’huile sur le feu à dessein.

Cachez ces faillites qu’on ne saurait voir.

La Grèce n’est est pas à sa première faillite !

C’est même la quatrième depuis l’indépendance en 1821. Pourtant aucune des précédentes n’a eu un tel écho ni causé te telles frayeurs.

La dernière en date est celle de 1932, consécutive à la grande dépression de 1929 et à la « grande catastrophe » d’Asie mineur qui a inondé le pays de réfugiés chassés d’Anatolie par les turcs.

Mais en fait la Grèce était endettée de 2.800.000 livres auprès des anglais avant même son Independence. De ce fait elle fera faillite dès 1827.

En 1843, le roi Othon 1er de Grèce (monarchie bavaroise) n’est pas capable de rembourser les prêts souscrits auprès des « puissances protectrices » et la Grèce fait de nouveau faillite.

Georges Ier de Grèce, (de la maison danoise de Glücksburg) emprunte pour financer la guerre avec la Bulgarie. Résultat : Faillite en 1893.

On remarquera que le mécanisme est à chaque fois le même :  les puissances européennes prêtent à la Grèce sous l’impulsion de dirigeants qui ont un pied à l’étranger.

Cette fois ci, ce fut après avoir cédé sa souveraineté monétaire à la BCE et avec le concours de Goldman-Sachs que la Grèce a été mise en faillite.

Il n’y a pas plus de raisons de croire que  cette fois ci l’impact sera pire que lors des précédentes.

Le PIB de la Grèce est inférieur à 2% de celui de l’UE et il n’y a aucune raison pour que sa faillite coule le reste de l’Europe.

Faux dilemme

A la lumière de ce passé, il faut comprendre que non seulement le choix politique existe, mais qu’il est criminel de penser que notre sort sera mieux assuré si nous le mettons entre les mains de puissances étrangères.

Aucune puissance étrangère ne prendre en compte nos intérêts à notre place, ne veillera à notre bien être où à préserver nos droits et ceux de nos enfants.

Le choix que Barroso nous propose n’est pas d’échanger le nationalisme contre la paix. C’est d’échanger la liberté contre une tyrannie globale contre des promesses illusoires de prospérité.

Cela n’est pas seulement absurde, c’est une trahison.

S’il est une leçon à tirer de l’exemple grec, c’est dans sa devise qu’il faut aller le cherche : « La liberté ou la mort » :  Ελευθερία ή θάνατος.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (87 votes)




Réagissez à l'article

110 réactions à cet article    


  • Nanar M Nanar M 29 septembre 2011 12:48

    Foutre dehors tous les valets de l’oligarchie, There No Other Alternative pour la survie du genre humain.


    • Kalki Kalki 29 septembre 2011 15:01

      Le parti qui parlera de travail au lieu de parler de répartition, n’aura pas nos voix !
      plus personne ne travaille, le travail ca ne se chie pas, le travail continu de disparaitre dans un processus naturel ( meme pas besoin de délocalisation )
      , nous ne voulons pas de vos pseudo travails imaginaires

      Votez PIRATE

      Vous ne serez pas déçus : INTERNET, NOURRITURE, ÉNERGIE ET TRANSPORT POUR TOUS, PAR TOUS

      Ne demandez plus l’impossible, nous allons le créer pour TOUS

      Votez pirates :

      9% pour le Parti Pirate à Berlin ! Et si la politique pouvait vraiment être réformée ? Adieu l’UMPS : retour d’un meilleur niveau de vie !

      Nourriture libre et énergie libre .... ca vous dit quelque chose, vous devez vous recentrer

      50 euro de matériel pour produire votre nouriture , ca serait un bon slogan politique

      Pour des habitants totalement autonomes, il ne manque plus que a) de l’énergie renouvelable , et b) des fertilisants et engrais, biologiques, ou produit à partir d’un écosystème … les algues par exemple pour obtenir l’équivalent pétro chimique naturel. c) Soit de la conscience, et de la conscience politique : pas de la décroissance, mais du partage inconditionnel de la sur abondance ! le pouvoir d’achat conditionne la prospérité réelle d) des échanges d’informations sur un réseau respectant à jamais la neutralité du net e) Une mobilité ‘verte’ garantie, f) De la justice, et une intégrité des données / entités / individus

      Ce n’est pas tant, ou pas seulement les moyens de productions qu’il faut se réapproprier, mais bien plus le droit au dividende sur les ressources – qui surabondent  : et donc ni une taxe, ni un pouvoir d’achat basée sur le travail. Espérons que vous comprenez comment fonctionne l’économie basée sur les ressources : prenons l’exemple du pétrole ou son prix est arbitraire, sa quantité en stock truqué … « pour des raisons politiques et économiques », il n’y a pas que le pétrole … l’énergie est abondante. Second exemple : le travail qui disparait car il y a sur abondance de force de travail – y compris machine – dans tous les secteurs est il un problème ? … Est ce que cela empêche le partage pourtant nécessaire ? L’effet de comprendre l’économie de l’abondance, et de l’infinité des ressources, et le passage psychologique vers celle ci permet une « ‘explosion’ de croissance économique » … ou sinon tout du moins une vie bien remplie, pour tous.

      Les hackers / citoyennistes doivent donc prendre le pouvoir politique, suivant eux mêmes les règles des pirates : partage – celui qui a besoin assouvi son besoin, la communauté et le bien commun avant tout, et le chef n’a pas plus que deux fois la part de celle d’un autre. A l’abordage !!!


    • Ouallonsnous ? 30 septembre 2011 00:00

      Foutre dehors les valets de l’oligarchie, que nenni, il faut les arrêter et les débriefer, on verra ensuite ce que l’on en fait.

      Par contre il faut nous débarasser de toutes ces mésastases de l’Empire anglo-américain que sont les assemblées et organismes croupions de l’UE et de l’OTAN, et cela au plus vite.

      La Belgique retrouvera une vie « normale » et les européens des pays affiliés à l’UE malgré eux aussi.

      Il faut aussi et en même temps foutre dehors les occupants de toutes les bases US en Eurasie et Afrique. Ce seront des forces miltaires eurasiennes et africaines qui les occuperont.

      Yankees, go home !



    • Lorelei Lorelei 30 septembre 2011 00:10

      La doctrine TINA ne concerne pas que l’economie c’est un dogme qui conditionne la vie de tous, combien d’entre vous ne disent ils pas, mais il n’y pas d’autres possibilités peu importe le domaine, j’ai souvent lu des propos du type mais c’est comme ça et ça ne peut être qu’ainsi, bien entendu ce n’est pas exprimé aussi clairement et directement...

      TINA est un dogme qui concerne tous le monde on l’a tous à un degré où un autre, certaines personnes sont dans cette doctrine plus que d’autres et ils l’exprimeront en disant mais il faut des rôles dans la sociétés, il faut des dominants et des dominés car le monde est comme ça, d’autres auront l’argutie mais c’est ainsi depuis l’aube de l’humanité comme si on devait se réjouir que l’humanité ait été incapable d’avoir des perspectives, d’autres possibilités, comme si si une chose existe depuis l’aube del’humanité, c’est un argument pour dire que c’est une source de vérité

      Cette doctrine est fort bien ancrée dans la tête des gens si bien qu’eux mêmes lutteront et combattent les quelques personnes qui proposent des innovations...et c’est pour ça que nous ne vivons pas en démocratie, mais en oligarchie et c’est dû aux citoyens eux mêmes, c’est de notre responsabilité où plutôt irresponsabilité si le monde est cet état et si nous avons le nivellement par le bas, la paupérisation, le sabrage par le fond...

      J’ai remarqué une chose assez étonnante combien de personne sont capables de dire à l’autre s’il est opprimé de se taire au nom de l’humanité, car il faut ne surtout pas parler de ceux qui fâchent au nom d’une notion dite supérieur l’humanité, l’intêret commun, qui dilue tous les problemes et l’aptitude à y faire face..

      Aldous même vous, vous tombez toujours dans cet pseudo notion d’intérêt commun supérieur qui dilue toutes les oppressions et empeche d’y faire face et d’apporter des alternatives...


    • Lorelei Lorelei 30 septembre 2011 00:14

      Au passage je tenais à faire remarquer que la commission de l’ue n’est élu et que la grande majorité de ceux qui ont le pouvoir au niveau mondial ne sont pas élu, il s’agit d’un véritable putsch au niveau mondial, ces institutions type fmi, oms, omc etc...n’ont aucune légitimité démocratique, et même une légitimité de ce genre n’est pas un chéque en blanc...


    • Aldous Aldous 30 septembre 2011 09:20

      @ lorelei

      Aldous même vous, vous tombez toujours dans cet pseudo notion d’intérêt commun supérieur qui dilue toutes les oppressions et empeche d’y faire face et d’apporter des alternatives...

      Je tombe en effet mais dans la circonspection...


    • Lorelei Lorelei 30 septembre 2011 09:51

      Non votre truc est de dissoudre les oppressions dans une vague notion d’intérêt commun et supérieur, or c’est exactement l’un des pendants de la doctrine tina, à chaque fois qu l’on refuse de parler et de faire face à des oppressions spécifiques en affirmant que ça divise on fait acte d’allégeance à cette doctrine...


    • Aldous Aldous 30 septembre 2011 10:44

      Votre truc à vous c’est de dissoudre le sucre dans l’absynthe ?



    • CET HIOMME EST DANGEREUX..ET A DEPASSE SON SEUIL D INCOMPETENCE....IL EST LE CHEF DES MAFIEUX EUROPEENS

      SA TETE EST MISE A PRIX 1 MILLIARD DE DOLLARS............


    • Aldous Aldous 30 septembre 2011 13:12

      La tête de qui ?

      Je me sens un peu mal à l’aise là. smiley


    • Lorelei Lorelei 1er octobre 2011 00:18

      quand on touche un point out chez une personne, cette derniere répond par une sorte de dérision qui n’est qu ’une digression, ce n’est pas en évidant de parler des sujets qui fâchent que l’on avance...et on se coince totalement quand on dit en plus qu’au nom de l’humanité il faut taire certaines choses car cela divise....parfois certaine inversion sont risibles....relisez l’article sur tina : C’est l’essence même des dictatures fascistes, l’inversion de la réalité.


    • Aldous Aldous 2 octobre 2011 13:13

      @ lorelei

      Il me semble inutile de répondre à vos amalgames autrement que par la dérision non pas pour faire de la digression mais parce qu’il est inutile de débattre avec des personnes irrationnelles qui ont manifestement subi un trauma.

      Je suis désolé de constater votre phobie des hommes mais je n’y peux rien.

      Permettez jusque que je trouve amusant qu’elle vous pousse à voir des talibans partout.


    • Catherine Segurane Catherine Segurane 29 septembre 2011 13:12

      Bravo pour cet article.

      Il faut sortir de l’euro et de l’Europe d’urgence, avant d’avoit perdu jusqu’au droit de vote !


      • kalon 29 septembre 2011 15:19

        Nous ne perdrons pas notre droit de vote, mais celui ci ne sert plus à rien !
        Gardez bien en téte que pour l’empire, il y a 3 à 4 milliards d’hommes de trop sur terre, le dernier acte vient de commencer ! smiley


      • logan 29 septembre 2011 17:33

        sortir de l’ue ne résoud rien en soit
        on peut retrouver notre souveraineté sans sortir de l’ue
        et nous avons intérêt à ne pas rejeter tous les acquis de l’ue en bloc


      • zany 29 septembre 2011 17:41

        Pas faux logan,

        mais tous les traité en sois ne sont pas bon car ils prennent trop de souveraineté aux états.

        Voter ? Peu importe l’issue du vote désormais...

        Bah allez voir du côté du grenier de papy, toujours plein de choses utile chez papy...


      • lenormand 29 septembre 2011 23:43

        Les médias, l’UMPS sont pour une europe fédérale.....
         Si les français tiennent à vivre dans un pays libre de ses choix... Une qeule solution ..
          Il faut descendre dans la rue, manifester (et pas comme contre la loi sur les retraites mais en restant sur place !)
         Que tous les français attachés à leur pays se réveillent !
         Il est encore temps... mais c’est urgent !
          Résistance ! Résistance !


      • Ouallonsnous ? 30 septembre 2011 00:06

        @Nicole Cheverny,

        « Mais automatiquement : »Les traités cessent d’être applicables à l’Etat concerné à partir de la date d’enttrée en vigueur de l’accord de retrait".

        D’une part, mais il faudra abroger toutes les lois et textes dont l’origine est la commission de l’UE pour retrouver un fonctionnement normal et souverain !


      • Aldous Aldous 30 septembre 2011 09:36

        Inutile de regarder dans les traités, l’UE, comme les autres empires, effondrera de ses contradiction internes et de ses faiblesses intrinsèques.

        La fin de l’URSS ne sait pas faite devant un tribunal des divorces.

        La véritable question est combien de temps cet attelage disparate tiendra.

        Le temps de l’union basée sur le consensus est dépassé.

        Au début il y a eu la phase « le déficit démocratique c’est un problème d’institutions : votez pour les nouveaux traités et vous aurez plus de démocratie. »

        Puis, les forfaitures du traité de Lisbonne. l’UE ne donnera plus jamais l’opportunité aux peuples de s’exprimer sur les traités par voie référendaire car elle sait que les peuples ont compris qu’il s’agit de capituler leur souveraineté.

        Nous sommes donc passé dans la phase TINA : « La vérité, on se passe de démocratie à contre-coeur car on n’a pas le choix mais je vous jure que ca nous fait de la peine. »

        Avec un petit laïus « l’UE nous a permis d’éviter la guerre et l’Euro nous sauve de la crise’ », ce qui ne tiens que parceque les médias sont muselés. L’UE n’a rien fait de cela. C’était la CEE. Depuis que nous avons l’UE nous avons été embarqué malgré nous de une série de guerres qui ne nous concernent pas.

        L’Islande s’est sortie très bien de la crise sans l’Euro, sans le FMI et sans la banque centrale. Comme quoi TINA se trompe.

        Ca ne tiendra donc qu’un temps car les gens sont de plus en plus nombreux à comprendre que la démocratie et la prospérité ne sont pas au programme de l’UE mais que ce qui est prévu c’est un régime mondial asservissant et féodal.

        Dans ces conditions, l’UE ne pourra maintenir sa feuille de route qu’en faisant taire les opposants. La prochaine étape sera forcément celle de la répression des dissidents et de la police politique.

        Mais cette répression se fera de manière furtive car les élites savent que la démocratie est profondément ancrée dans la culture occidentale.

        Il n’empêche qu’un jour les gens finirons massivement par rejeter ce régime qui se met en place.


      • logan 30 septembre 2011 09:59

        Tu utilises la même méthode que Barroso, TINA il faut sortir de l’UE.

        Il y a de bonnes raisons de s’accorder avec les autres pays. Il n’est pas question de détruire en bloc tous les acquis de la construction européenne depuis 50 ans. Tout ce qui est néfaste peut être changé, et on peut garder ce qui est utile.

        Le retour au seul national ne résoud rien en lui-même.
        La plupart des problèmes sont résolvables sans sortir de l’UE.
        Et nous ne récupérerons jamais véritablement notre souveraineté en continuant la guerre économique.
        Pourtant c’est ce que vous proposez, sortir de l’UE pour continuer à faire la même chose.

        Vous êtes dans le dogme, vous croyez que non seulement vous récupérerez je ne sais quelle souveraineté mais qu’en plus tout sera résolu aussitôt.


      • Bovinus Bovinus 30 septembre 2011 11:44

        logan :
        Tu utilises la même méthode que Barroso, TINA il faut sortir de l’UE.

        La question n’est pas la méthode, mais la pertinence de le faire ou non. La méthode, c’est l’article 50 du TFE.

        Il y a de bonnes raisons de s’accorder avec les autres pays. Il n’est pas question de détruire en bloc tous les acquis de la construction européenne depuis 50 ans.

        Quels acquis ? Qu’il y a-t-il donc de si indispensable là-dedans ? Par ailleurs, la question n’est pas de savoir si l’on a de bonnes raisons de « s’accorder » avec d’autres pays, mais si c’est possible, et avec lesquels. Je vous ferai remarquer également que sortir de l’UE n’implique pas forcément de sortir de l’OMC, ni de fermer les frontières et de devenir une dictature style nord-coréen. Cela n’interdit pas non plus de négocier des traités bilatéraux ou multilatéraux avec d’autres pays. Certains pays européens n’ont jamais fait partie de l’UE et continuent à exister dans la plus grande prospérité sans en faire partie. Il y en a même un comme cela juste sous notre nez : la Suisse.

        Tout ce qui est néfaste peut être changé, et on peut garder ce qui est utile.

        Malheureusement non. Les procédures de modification des traités européens sont telles, qu’à 27 pays membres (et bientôt 28, si l’on compte la Croatie), on ne peut raisonnablement pas espérer modifier quoi que ce soit. L’UE n’a pas été conçue « à la carte », c’est le même menu pour tout le monde.

        Le retour au seul national ne résoud rien en lui-même.
        La plupart des problèmes sont résolvables sans sortir de l’UE.

        Déjà, commencez par présenter les dits problèmes, ou, au moins, les plus importants, parce que là, vous écrivez pour ne rien dire.

        Et nous ne récupérerons jamais véritablement notre souveraineté en continuant la guerre économique.

        En effet. C’est pourquoi il faut s’en désengager. Je crois comprendre que votre ignorance des concepts, notamment ceux de guerre et d’économie vous font dire des âneries, aussi je vais préciser votre intuition : il ne s’agit pas d’une « compétition économique », ce qui en soi ne veut pas dire grand-chose, mais d’une compétition pour l’énergie et les ressources, à laquelle nous serons contraints de participer si l’on veut tout simplement exister. Et dans cette compétition, ce qui pèse est la puissance, dont les attributs sont les suivants : les armes, les hommes, la richesse, le savoir et le prestige. Une fois posé en ces termes, le problème permet de très vite comprendre ce que la France fait en Libye ; notez que ce n’est pas le fruit d’une décision « européenne », mais bien d’une alliance militaire, dont les contours ne correspondent pas à ceux de l’UE.

        Vous êtes dans le dogme, vous croyez que non seulement vous récupérerez je ne sais quelle souveraineté mais qu’en plus tout sera résolu aussitôt.

        Étaler votre ignorance de la sorte ne vous rend pas plus intéressant, détrompez-vous. La souveraineté est une chose très bien bien définie, et ce, depuis au moins le XVIIe siècle (et très bien comprise bien avant, si l’on remonte aux luttes pour la légitimité du pouvoir en Europe, suite à l’effondrement de l’Empire romain d’Occident). Je vous vois mal vous mettre à étudier Hobbes, Locke, Rousseau ou Machiavel, aussi je vous recommande Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Souverainet%C3%A9_nationale


      • Aldous Aldous 29 septembre 2011 14:37

        A propos de la caricature, sa légende en grec dit : Trikoupis luttant pour trouver des prêts.

        Charilaos Trikoupis était premier ministre entre 1875 et 1895.

        Il a mené une politique de grands travaux d’infrastructure financés par des prêts étrangers : Le creusement du canal de Corinthe, les lignes de chemin de fer etc.

        Il voulait même construire un pont entre Rion et Antirion (pour relier le Péloponnèse au continent)

        Mais le pont nécessitait des fonds et des techniques bien supérieures à ceux de l’époque.

        Sa politique aboutir à la faillite en 1993.
        Il se présentat au parlement le pour annoncer « Malheureusement, nous sommes ruinés ».

        Il revint au pouvoir en 1895 et organisa à Athènes les premiers Jeux Olympiques modernes bien que redoutant qu’ils de soient un gouffre financier pour l’état grec.

        En 2004, la Grèce organisa à nouveau les jeux olympiques, et construisit le pont Rion-Antirion ce qui mit le pays en faillite.

        En bonne logique on baptisa le pont Rion-Antirion « Pont Charilaos Trikoupis »

        Et ce n’est que justice !


        • Aldous Aldous 29 septembre 2011 14:38

          Sa politique aboutir à la faillite en 1893.


          • realTMX 29 septembre 2011 14:50

            Sortir de l’Euro est non seulement une possibilité mais également une nécessité. Cette monnaie ne nous a apporté que des malheurs (baisse du pouvoir d’achat via une augmentation globale des prix lors du passage à la monnaie inique, délocalisation outrancière ne favorisant que les parasites de notre société, dérégulation du marché aux seuls profits des banksters ...)

            Aujourd’hui, la solution est simple et pourtant tant de personnes essaient de faire peur aux gens en leurs faisant croire qu’une sortie de l’Euro est impossible et que ce serait une catastrophe pour la France.

            NON la sortie de l’Euro n’est pas impossible. Il suffit d’abroger les différents textes de loi passés afin de sortir de cet enfer dans lequel nous sommes depuis trop d’années. Et ainsi, on abroge la loi Rotchild-Pompidou de 1973 afin de permettre à la Banque de France de pouvoir à nouveau battre monnaie et à l’Etat d’emprunter à 0%.

            NON la sortie de l’Euro ne sera pas catastrophique. Si la poubelle politique pense qu’il faudrait rembourser une dette en Francs plus chère qu’en Euro, il suffit de déclarer cette dette odieuse puisque non démocratique et ainsi on ne la paie pas. Seules les banksters seraient dans la panade, bien fait pour eux.

            Malheureusement, aucun candidat à la présidentielle de 2012 n’oserait promettre une telle chose car à coup sûr il ne serait pas élu puisqu’étant en contradiction avec les intérêts des groupes terroristes (Bilderberg, UE, FED, Trilatérale ...).


            • Norbou66 30 septembre 2011 03:50

              Tout à fait d’accord avec vous sauf sur la fin. Il y a un candidat, encore trop peu médiatiser : François Asslineau, qui a fondé l’Union Populaire Républicaine (UPR). Allez voir son site et ses vidéos. Je pense que vous êtes sur la même longueur d’onde.
              Par contre, côté candidats super-médiatisés, effectivement, ils se gardent bien d’enlever leurs oeillères.


            • Bovinus Bovinus 30 septembre 2011 11:57

              realTMX :
              NON la sortie de l’Euro n’est pas impossible. Il suffit d’abroger les différents textes de loi passés afin de sortir de cet enfer dans lequel nous sommes depuis trop d’années. Et ainsi, on abroge la loi Rotchild-Pompidou de 1973 afin de permettre à la Banque de France de pouvoir à nouveau battre monnaie et à l’Etat d’emprunter à 0%.

              Cela est faux. On ne peut pas abroger la loi de 1973, pour la simple raison que celle-ci a déjà été abrogée en 1994. Cette loi est reprise par le Traité de Maastricht et celui de Lisbonne ; il n’y a donc pas moyen de juste « sortir de l’euro ». Cela nécessite de dénoncer le dit Traité de Lisbonne, c’est à dire, de sortir de l’UE, et cela se fait via la procédure décrite à l’article 50 du Traité sur l’Union Européenne.

              Quand on sait pas, mieux vaut ne rien dire. À en juger par le nombre de votes positifs que votre commentaire a recueilli, 28 ignorants au moins pensent que ce que vous dites est vrai.


            • jef88 jef88 29 septembre 2011 15:26

              La commission européenne n’a aucune légitimité :
              - elle est nommée et non élue
              - il est impossible de la faire tomber

              Alors ce que dit Baroso !


              • Aldous Aldous 29 septembre 2011 15:31

                Certes, mais il le dit...


              • Micka FRENCH Micka FRENCH 29 septembre 2011 18:09

                De l’Ecossaise...

                Ce monsieur BARROSO et ses commissaires auraient dû être être poursuivis et condamnés pour haute-trahison depuis belle lurette.

                Souhaitons que le bvent vire aussi dans cette « Europe » tanta vantée par « Le Voyou de la République » (Marianne papier août 2010).
                Nos parents ne sont pas morts en 29-45 pour que des gens de ce genre de personnes s’emparent du pouvoir par un putch savamment orchestré...

                Micka FRENCH sur le Web...
                http://mickafrench.unblog.fr


              • Ouallonsnous ? 30 septembre 2011 00:17

                La commission européenne n’a aucune légitimité :

                D’ou l’urgence de la museler au plus vite et de châtier les insanes qui y siégent, ainsi qu’au présumé parlement « croupion » !


              • Norbou66 30 septembre 2011 03:52

                Eh bien sortant de l’Europe (sérieusement, en appliquant l’article 50 du traité de Lisbonne) et trainons-les devant nos tribunaux pour crimes contre l’humanité (ou n’importe trahison ou autre charge à la hauteur de ce qu’ils font subir à tous les peuples).


              • Aldous Aldous 2 octobre 2011 13:15

                Il n’y a qu’une façon de faire , c’est de manifester.

                On ne divorce par d’un tyran.


              • lloreen 29 septembre 2011 15:34

                Virons ces eurocrates, car ils n’ont AUCUNE LEGITIMITE.
                Les banksters ne sont que leur bras armé.


                • Aldous Aldous 30 septembre 2011 09:38

                  Ou l’inverse ?


                • Aldous Aldous 30 septembre 2011 13:05

                  Barroso et les autres commissaires politique n’aont certes aucune légitimité représentative.

                  D’où la lancinante question : de qui parlent ils quand ils disent « Nous ».



                  • Aldous Aldous 30 septembre 2011 13:09

                    Merci lloren

                    Vladimir Bukosvky nous prévient « J’ai vécu dans votre futur et ça n’a pas marché. »

                    L’URSS est le futur le l’UE.

                    Comment dit-on goulag en langue politiquement-correcte ?


                  • emml78 29 septembre 2011 15:51

                    Bonjour,

                    voir ce lien vers la lettre confidentielle adressée par la B.C.E. au gouvernement Italien.

                    http://www.voltairenet.org/Les-instructions-secretes-de-la

                    Oui, il faut sortir de l’Euro, et le plus vite sera le mieux.


                    • lloreen 29 septembre 2011 15:53

                      L’euro est la monnaie des eurocrates.C’est une monnaie qui a été imposée comme ils se sont imposés eux-même, subrepticement avec des lois votées en catimini et la complicité des chefs d’état depuis Pompidou, un ancien directeur de la banque Rothschild.
                      Sans parler de Sarkozy qui s’est servi de l’article 49-3, faisant voter le parlement en dernier recours après le NON français (53% de français contre l’adoption du traité de Lisbonne).

                      Par conséquent, en 2005 , la majorité des français s’est dit hostile à ce traité.
                      Il nous a été imposé comme le reste.
                      Combien de français sont hostiles à ce traité de Lisbonne en 2011 ?Sûrement bien davantage encore qu’en 2005....vu le recul que nous avons.

                      Donc, pour 2012 nous devons exiger de voter par referendum d’initiative populaire :
                      Contre l’union européenne (assemblée dictatoriale fonctionnant par cooptation au mépris des lois de notre république, se composant de 24 eurocrates, non élus).
                      Pour déclarer toutes les lois adoptées contre la volonté des français illégitimes.

                      L’union des peuples souverains est une nécessité, mais cette espèce d’hydre qui sévit comme un état dans l’état doit être mise rapidement hors d’état de nuire davantage.

                      Que cela nous serve de leçon pour le futur.
                      La règle de base doit être le referendum comme en Suisse.Un citoyen= une voix.
                      Pas de partis, pas de représentants.

                      Kalki
                      Nous sommes du même avis.
                       


                      • victor latent 30 septembre 2011 15:08

                        Dans tous les programmes politiques pour 2012 (UMP,PS,FN, DLR,FdG...), il n’est nullement question de ce référendum populaire et encore moins de sortir de l’UE.

                        Dans ce cas, comment exige t-on un référendum d’initative polpulaire ?


                      • lloreen 29 septembre 2011 16:03

                        real TMX
                        « aucun candidat n’osera »
                        C’est l’évidence même, puisqu’ils n’ont aucun réel pouvoir.
                        C’est la raison pour laquelle, c’est à NOUS, citoyens français, d’exiger un referendum d’initiative populaire pour reprendre notre souveraineté.C’est à nous de décider quelles sont les lois que nous voulons et quelle société nous choisissons pour nos enfants et nous-mêmes.


                        • Bovinus Bovinus 30 septembre 2011 12:01

                          Enfin quelque chose d’intelligent. +1.

                          C’est la raison pour laquelle, c’est à NOUS, citoyens français, d’exiger un referendum d’initiative populaire pour reprendre notre souveraineté.

                          Cela, par contre, est naïf. Il ne s’agit pas d’exiger, il s’agit d’imposer, par la force si nécessaire, ou bien, tout autre moyen, mais honnêtement, je n’en vois pas. La solution « individualiste » et non violente consiste à émigrer.


                        • logan 29 septembre 2011 16:43

                          J’adore, vous dénoncez le TINA de Barroso pour nous balancer votre propre TINA il faut sortir de l’UE/Euro ?


                          • robin 29 septembre 2011 16:48

                            Les masques tombent, il est vraiment temps que les moutons se réveillent, mais se réveilleront-ils ?


                            • Bovinus Bovinus 30 septembre 2011 12:05

                              Non, malheureusement, cela n’arrivera probablement pas, ils sont encore trop bien nourris. Quand ils auront faim, ils se réveilleront, mais il sera déjà trop tard. Ne reste plus qu’à espérer un miracle.


                            • Marc JUTIER Marc JUTIER 29 septembre 2011 16:56

                              Le système monétaire actuel est à la base de la plupart de nos problèmes. Pour bien tout comprire sur la MONNAIE (Histoire, escroquerie actuelle et solution de remplacement + sites, articles, vidéos et citations en 108 000 signes & 108 liens) http://www.scribd.com/doc/66367429. Pour l’avenir de nos enfants, pour la sauvegarde de notre environnement et pour notre propre bienfait ; faites connaître ce document.


                              • BOBW BOBW 29 septembre 2011 20:37

                                C’est là le véritable problème mais « L’Empire contrattaque » et les sujets se prosternent 

                                Prenons conscience :Réagissons-Résistons et libérons nous.


                              • Aldous Aldous 30 septembre 2011 13:17

                                Kalki,

                                Au lieu de balancer des liens sans commentaires ça serait bien de les introduire un minimum.

                                Ceci dit merci pour le lien, effectivement la fin de l’industrie productiviste ne peut avoir lieu qu’avec le déploiement des méthodes de productions locales (énergie, nourriture).


                              • robin 29 septembre 2011 16:58

                                Encore une news que nos merdias ne relaieront pas en bons toutous des banksters !


                                • Aldous Aldous 30 septembre 2011 13:18

                                  Du moins pas avec ce titre smiley


                                • zany 29 septembre 2011 17:02

                                  J’en ais marre d’avoir toujours (presque) raison !
                                  Sa fait que longtemps que je le dis !

                                  "Que nous n’avons pas le choix.
                                  Que la seule issue à la crise est plus d’intégration européenne.
                                  Qu’un « certain inter-gouvernementalisme pourrait être la mort de l’Europe unie telle que Nous la voulons . »« 

                                  Déjà c’est qui »NOUS«  ?

                                  plus d’intégration ? chantage à la dette !

                                  Ont as pas le choix ? comme d’habitude....

                                  Si faut monter à Paris ou Bruxelles secouer le cocotier à ces eurocrate-stalino-dictatoriaux

                                   » SUS AUX TYRANS «  » Pouvoirs aux peuples de disposer d’eux même ! "


                                  • zany 29 septembre 2011 17:09

                                    Tous les traitée européen sont caduque et non-avenue,

                                    n’ayant pas respecter la volonté populaire , nous dénonçons ces traités qui n’engage que ceux qui y croie encore !

                                    (comment fomenter des guerres civiles ? Bah regarder !


                                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 septembre 2011 18:04

                                    Bonjour Aldous,

                                    Évidemment que si nous nommons un contre pouvoir à l’Europe, dès le lendemain même ils nous feront la guerre d’abord de l’info puis façon cia. Ils savent très bien que le manque de choix de leurs méthodes ne plaisent pas aux peuples qui refusent les accords par devant ou par derrière. Ils savent très bien que renaissent les extrêmes droites partout en Europe et que cela constitue le terreau idéal pour des guerres civiles, véritables cancers internes des pays souverains demandant un protectionnisme et des frontières. Y at-il possibilité de ne pas passer par les écoles de la cia pour former nos dirigeants européens ? N’a-t-on pas assez de conscience populaire pour bouter tous ces machins dehors.. !

                                    Comme disait très bien Louis Ferdinand Céline : « Je voudrais voir un peu Louis XIV face à un « assuré social »... Il verrait si l’Etat c’est lui ! »


                                    • zany 29 septembre 2011 18:23

                                      Ce ne sont pas les moyen de déstabilisation qui manquerais en effet.

                                      Très facile aujourd’hui déclenche rune émeute.

                                      J’ose espérer que les gens serons assez intelligent pour ne pas tomber dans le piège (je suis extrémement pessimiste à ce sujet)


                                    • Aldous Aldous 30 septembre 2011 09:42

                                      Je déficit démocratique ne se prolonge tiens que par l’indifférence populaire.

                                      Quand aux médias, ils sont déjà en coupe réglée.

                                      Je ne pense pas que le renversement de l’UE se fera par le jeu des partis, et surtout pas par les extrêmes.

                                      Je pense au contraire que ça se passera dans les rues dans les grèves et dans la désobéissance civile qui amènera une nouvelle génération de leaders comme la résistance l’a fait en 1945.


                                    • B comme Bubu B comme Bubu 29 septembre 2011 18:19

                                      Portrait robot (selon moi) du candidat « providentiel » aux élections de 2012 pour sortir la France de cette impasse :

                                      •  homme ou femme ayant une solide expérience des rouages politiques et économique ( avec, pour être crédible aux du grand public, un ou plusieurs diplômes « sérieux »)
                                      • ni trop jeune (inexpérimenté) ni trop vieux (fatigué...) soit idéalement entre 50 ans et 60 ans
                                      • pas déjà compromis politiquement par un long passé partisan au sein du système UMPS (au sens large)
                                      • sait dépasser pour les circonstances le clivage droite/gauche
                                      • propose aux français de manière argumentée sur le plan technique (juridique et économique) la seule solution envisageable = sortie de l’UE et de l’euro (et pourquoi pas de de l’OTAN tant qu’à faire
                                      • a le courage de dénoncer haut et fort tous les aspects odieux du Nouvel Ordre Mondial (origine de la construction européenne, crimes de guerre commis par l’OTAN, mensonges et omission de la VO des attentats du 11 septembre 2001, système mafieux oligarchique de la finance internationale etc)
                                      • honnête, loyal et droit
                                      • charismatique
                                      Un tel candidat existe-t-il ? C’est peu probable mais la question mérite d’être posée. J’attends vos réponses avec des noms potentiels et surtout des arguments solides.

                                      • zany 29 septembre 2011 18:30

                                        J’en compte 3 qui réunisse ces qualités

                                        asselineau, nda, mlp

                                        Chacun par le passé as couché, nda ? young leader possibilité (démenti par l’intéressé) d’agent us

                                        Mlp ? elle passe à la TV c’est déjà suspect en sois

                                        asselineau, bah bien qu’il disent des âneries tel que le fn a toujours été pour l’europe (j’ai de la mémoire moi)
                                        Mais c’est un des moin pire là j’en suis quasiment certain !

                                        dans le top 2 vous avez asselineau, et mlp, nda attaque seulement les banques (c’est déjà pas mal) et le dogme européen.

                                        Mais sa fait ses courses chez le voisin pour les bonnes idée.


                                      • BOBW BOBW 29 septembre 2011 20:44

                                        Ne restons pas obnubilés par cette présidentielle plus ou moins truquée et orientée par les Banques et leurs valets politiques et les médias.


                                        Continuons à balayer et chasser les pro-libéraux aux élections legislatives qui suivront.

                                      • lloreen 29 septembre 2011 18:29

                                        bonjour
                                        Pour mieux comprendre voici une excellente lecture, qui permettra d’identifier les tenants et les aboutissants.

                                        http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/67/15/03/Rothschild/Conf-Ed-Griffin-Creation-FED.pdf

                                        Informez autour de vous et ouvrez les yeux de ceux qui confondent « union européenne » (assemblée de 24 eurodictateurs qui se co-optent) avec l’Europe des nations( qui reste à finaliser...).
                                        C’est évidemment fait exprès pour berner le monde...

                                        Peu importe « l’emballage », ce qui compte c’est ce qu’il y a dans le paquet.Et le contenu est nauséabond .
                                        La FED est à l’origine de toutes les tyrannies dans le monde et ses ramifications s’étendent dans tous les pays du monde sous diverses formes : lobby militaro-industriel, lobby pharmaceutique, lobby agricole.
                                        Ceux qui contrôlent la monnaie contrôlent tout.

                                        « Donnez-moi le pouvoir de contrôler les monnaies et je n’ai pas à me préoccuper de ceux qui font les lois ».
                                        Mayer Amshel Rothschild.

                                        La France doit redevenir une nation souveraine qui contrôle sa monnaie.
                                        Les citoyens doivent acquérir leur souveraineté également selon le principe un citoyen=une voix.
                                        Et le referendum doit être le moyen d’expression de la volonté citoyenne.
                                        Pas de partis, pas de représentants, pas de sénat.


                                        • zany 29 septembre 2011 18:32

                                          lloreen

                                          « Pas de partis, pas de représentants, pas de sénat. »

                                          ha que j’aime quand j’entends ça


                                        • Aldous Aldous 30 septembre 2011 13:58

                                          Vous avez raison de préciser que l’Europe n’est ni l’UE ni le Conseil Européen.


                                        • lloreen 29 septembre 2011 18:39

                                          Quant à la dette, il faut conseiller à Barroso et consorts de visionner la vidéo suivante.

                                          http://www.dailymotion.com/video/x75e0k_l-argent-dette-de-paul-grignon-fr-i_news

                                          Quand on crée l’argent ex nihilo....il n’ y a pas de dette.Mais uniquement l’asservissement des uns par les autres.
                                          Or l’esclavage est aboli.
                                          Et le code civil condamne l’enrichissement sans cause.Il me semble bien que cette façon de « créer » l’argent à partir de vent tombe bien sous le coup de la loi.

                                          Donc.....Tout cela est totalement ILLEGITIME .


                                          • Cubigaz Cubigaz 29 septembre 2011 18:46

                                            T.I.N.A est une catin qu’il est urgent de culbuter (à sec mais avec une capote parc’que ça doit pas être net net dans ses entrailles)


                                            • Aldous Aldous 30 septembre 2011 14:16

                                              TINA et DSK sont dans Sofitel...


                                            • lloreen 29 septembre 2011 18:59

                                              Barroso s’impatiente parce que le calendrier du nouvel ordre mondial dont ils sont les serviteurs corrompus presse.
                                              Maintenant que la « crise financière » qu’ils ont organisée est là, ils veulent passer à la vitesse supérieure : la création d’une nouvelle monnaie.

                                              Ne nous leurrons pas.Si nouvelle monnaie il doit y avoir ce sera celle que notre nation aura créée après referendum et après fait dégager cette clique malfaisante de mafieux.

                                              Regardez l’exemple de l’Islande.
                                              Les Islandais montrent la voie.Ils ont organisé un referendum et les islandais ont refusé d’éponger les pertes des banquiers.Puis ils ont élaboré une constitution sur internet.

                                              Il est déjà possible de voter sur internet pour les élections professionnelles.
                                              Il n’y a aucune raison que nous ne puissions pas voter par internet aussi dans le cadre de referendum.
                                              Il peut y avoir un site spécialisé pour s’informer, s’instruire pour voter en connaissance de cause.

                                              Nous devons élaborer un projet sociétal en accord avec la déclaration universelle des droits de l’homme et des citoyens et la soumettre au vote des français.Cela peut très bien se faire aussi sur internet.

                                              D’autre part, cette déclaration universelle (!) des droits de l’homme et du citoyen est SOUVERAINE.
                                              Donc je me demande ce que vaut le traité de Lisbonne par rapport à celle-ci.RIEN


                                              • lloreen 29 septembre 2011 19:07

                                                zany
                                                Il me semble qu’à partir du moment où on délègue son pouvoir , on perd sa souveraineté et tout contrôle.C’est exactement à cause de cela que nous en sommes là, à réfléchir comment se débarrasser de gens totalement illégitimes.
                                                Il y a eu Hitler, l’exemple vivant de la prise de pouvoir tout à fait légale..
                                                Nous avons Sarkozy, et son mépris absolu des français .Mais il faut dire à sa décharge, que n’importe quel président aurait pu en faire autant, car l’article 49-3 de la constitution est l’outil tout à fait légal qui permet à un président de s’asseoir sur le vote des français...en faisant voter le parlement.
                                                Donc, tout président français est un dictateur potentiel tant que cet article 49-3 de la constitution n’est pas abrogé...


                                                • zany 29 septembre 2011 20:58

                                                  Laissez le moustachu de côté svp.

                                                  Là c’est très différent, et hillard l’explique très très bien, (document européen à l’appui)

                                                  le but est très simple et basé sur une stratégie à long terme, qui est un état unifier européen ça c’est sûre désormais, et une fusion en une seule entité de (tenez vous bien) l’amérique du nord+europe, le but est de faire un bloc unifier under contrôle des banquiers.

                                                  Pour arriver a ce but il faut faire oublier aux gens qui il sont (ont ne défend pas ce qu’on ne connais pas) et le plus possible diviser (pour régner)

                                                  C’est essentiellement économique et culturel ! D’ou la suppression de tous ce qui touche l’unité nationale.

                                                  Même des cartes faite par l’ue sont faite voici notre futur (l’ue s’appuie sur les langue régional ce qui a terme fait exploser un état !)

                                                  http://www.google.fr/imgres?q=hillard+europe&hl=fr&client=firefox-a&hs=iNh&rls=org.mozilla:fr:official&channel=np&biw=1920&bih=949&tbm=isch&tbnid=9C9ugCZN-N9FPM :&imgrefurl=http://www.lepost.fr/article/2010/09/19/2228028_pierre-hillard-l-eclatement-du-continent-europeen-au-service-des-etats-unis.html&docid=wfQHOIUL1iCU5M&w=390&h=332&ei=SL6ETq_eKufg4QT55LG-Dw&zoom=1&iact=hc&vpx=657&vpy=261&dur=170&hovh=207&hovw=243&tx=138&ty=114&page=2&tbnh=132&tbnw=155&start=48&ndsp=50&ved=1t:429,r:3,s:48

                                                  Je conseille vivement d’écouter cet homme (considérer comme facho....) faite vous votre propre idée
                                                  http://www.dailymotion.com/video/xjapg9_conference-pierre-hillard-nantes-partie-1_news


                                                • Baron de Risitas meslier 29 septembre 2011 19:58

                                                  Bonjour Aldous ,

                                                  Tout à fait d’accord , Barroso aurait dû dire « reprenez votre souveraineté ou vous êtes mort ».
                                                  Comme c’est un traitre à la solde des US, il a dit le contraire .

                                                  Le Titanic « ZONE EURO » est en train de faire naufrage … et les membres d’équipage sont en train de se battre !
                                                  Dans le poste d’équipage du Titanic « ZONE EURO », une bagarre générale vient d’éclater !
                                                   La commandante Merkel veut que tout le monde reste à son poste pendant le naufrage, mais ses lieutenants finlandais, autrichiens, néerlandais, slovaques et slovènes ne pensent qu’à sauver leur argent !
                                                  Le capitaine Sarkozy , les pieds dans l’eau dit que ce n’est qu’une voie d’eau qu’il faut colmater .

                                                   Quant à leurs lieutenants portugais, irlandais, italiens, grecs et espagnols, ils sont carrément tombés à la mer et ils sont en train de se noyer : ils demandent aux autres de leur lancer des bouées, mais les autres ne veulent pas parce qu’il n’y a plus de bouées !
                                                  Les matelots Français ne comprennent pas , on leur avait dit ce navire insubmersible !!!

                                                  Une seule solution , mettre une chaloupe à l’eau et quitter le navire , mais des lieutenants socialistes leurs disent de rester , que c’est un bon navire conçu à l’origine par les Amiraux Mitterrand et Delors et qu’i n’y à rien à craindre !!!!
                                                   


                                                  • Aldous Aldous 30 septembre 2011 14:18

                                                    Et pendant ce temps l’orchestre médiatique joue de la musique ?


                                                  • lloreen 29 septembre 2011 20:05

                                                    B comme bubu
                                                    Oui, j’en connais un : le Messie.
                                                    Tout le monde sait comment il a fini...
                                                    A part cela, je n’en vois pas d’autre...


                                                    • Jean Eymard-Descons 29 septembre 2011 20:37

                                                      Et pendant ce temps-là, les shadocks pompaient, pompaient...


                                                      • lloreen 29 septembre 2011 21:15

                                                        La solution est de reprendre notre souveraineté et ne plus jamais nous en départir .
                                                        Merci beaucoup Mr Jutier pour votre contribution.Au lieu de donner la parole à des gens qu’on ne devrait même pas écouter (Barroso et consorts) et qui ne sont que des escrocs en cols bancs dont la place serait en prison, nous devons nous organiser en initiatives citoyennes, faire signer des pétitions, utiliser les réseaux sociaux pour communiquer, nous rassembler dans les gymnases et informer le plus grand nombre.

                                                        2012 approche à grands pas et il est hors de question de continuer à écouter des personnes qui ont prouvé leur cupidité et leur mépris du prochain depuis des décennies.
                                                        Seules les initiatives citoyennes permettront de proposer des solutions qui devront être débattues.

                                                        L’union européenne est illégitime.


                                                        • lloreen 29 septembre 2011 21:30

                                                          Merkel est l’agent des mondialistes.Elle a été la dirigeante de la jeunesses communiste (FDJ en ex RDA) tout comme Barroso est communiste aussi.
                                                          Mais tout le monde sait que les étiquettes ne sont là que pour tromper le monde.Communiste, maoïste, capitaliste,....l’idéal est le même : moi d’abord et après moi le déluge....
                                                          Ces gens sont des parasites dont nous devons nous défaire.Quelque soit le terreau, ils sont à l’’affût et en embuscade, dès la première occasion où on leur donne le petit doigt...

                                                          Quant à Sarkozy, tout le monde sait qu’il est un agent des mondialistes également.Tout comme chaque candidat aux présidentielles.Car si tel n’était pas le cas, ils ne seraient pas là où ils sont...


                                                          • Aldous Aldous 30 septembre 2011 14:19

                                                            Le passé de Merkel est effectivement assez interessant.


                                                          • zany 29 septembre 2011 21:35

                                                            Putain de merde !

                                                            http://fr.ria.ru/world/20110928/191278008.html

                                                            c’est reparti pour un tour ! Des bruits de couloir disent que la Serbie appel ses réservistes !

                                                            UE/US qui laisse les serbes du Kosovo se faire ratiboisé par les albanais du Kosovo...

                                                            Aie aie aie, sa vas pas être la même histoire là, vraiment pas la même.

                                                            Sa va arriver plus vite qu’ont croyais la guerre, et celle là si elle à lieu les serbes vont gagner car l’otan est dispersé.


                                                            • Aldous Aldous 30 septembre 2011 09:55

                                                              Le Kossovo ayant été créé uniquement pour installer le camp Bondsteel (et son port sur l’adriatique), la plus grosse base militaire US en Europe, je pense que la mobilisation des Serbes est juste une opération de com.

                                                              Rappelons que « L’endroit ressemblait à une reconstitution de Guantánamo, en plus petit » l’envoyé spécial des droits de l’homme du Conseil de l’Europe.

                                                              Les prisonniers du camp Bondsteel portent des combinaisons orange, a l’instar de Guantánamo et n’ont pas accès à un avocat.

                                                              Bienvenu dans les camps du NOM.

                                                              Au passage, le Kossovo ne sera pas reconnu par le Conseil de l’Europe car sinon il tomberait sous le coup de la législation Européenne ce qui obligerait les USA à accepter des inspecteurs du Comité contre la Torture du Conseil de l’Europe.


                                                            • zany 30 septembre 2011 10:24

                                                              Ce n’est pas une mobilisation, du moins pas encore.

                                                              Les rapport de forces ont changé, si la Serbie accepte (avec l’aval de Moscou) la présence de cette base, l’otan restera l’arme au pied.

                                                              De plus la Serbie ne peu rêver meilleur moment pour aller au Kosovo...


                                                            • Aldous Aldous 30 septembre 2011 12:18

                                                              L’Otan n’a pas besoin d’y aller, elle se contentera d’une guerre « proxy » en finançant l’UCK.


                                                            • lloreen 29 septembre 2011 22:30

                                                              Je vous informe d’une initiative très intéressante pour un alternative citoyenne.Soutenons-nous les uns les autres !

                                                              http://club-des-cinq-millions.over-blog.com/

                                                              Bienvenue au club !


                                                              • babadjinew babadjinew 30 septembre 2011 08:56

                                                                Une énorme partie de cet article et de tous ces commentaires sont affligeants, mais surtout d’une lâcheté sans pareil ! En gros la solution miracle, le Graal du moment, c’est sortir de l’Europe, de l’Euro et faire tourner la planche à billets. Cerise sur le gâteau, faire tout ceci dans les règles de l’art, donc en respectant des traités que beaucoup annonce et dénonce comme anti ceci ou cela ! Bref le beurre l’argent du beurre et la crémière avec ! Cette méthodologie devant tout simplement résoudre tous nos maux et rendre souveraineté, grandeur et puissance à la France……. C’est du délire !

                                                                Au passage j’ai carrément l’impression que ceux qui parlent de grandeur, d’influence de la France sont carrément en plein phantasme dans la mesure où je me demande ou et quand la place frenchie fut telle. Peut être du temps où nous colonisions à coup de matraques et de fusils les peuples faibles d’Afrique ? Ou alors du temps d’un Louis XIV avec son paraitre de Versailles ? Ou plus récemment quant on balançait tous les petits Quidams dans des tranchés infâmes histoire qu’ils massacrent ou ce fassent massacrer par d’autres petits Quidams sur les ordres des arrières grands-parents de nos oligarques actuelles, qui à Paris, Berlin, New York et Londres comptaient les PROFITS qu’engendraient ses tueries tout en faisant la fête ?

                                                                     En tous les cas aux yeux des autres entités de l’Europe, la France est considérée aujourd’hui comme arrogante, colérique, imbue d’elle-même et volage…. Plus loin dans les autres blocs économiques soit elle n’existe plus, soit, elle est quantité si négligeable qu’on en parle même plus ! Avant le nain il  restait une image de panache verbal et de cultures, mais depuis cette chose qui de président nous sert, cette perception est anéantie ! Alors les illuminés revenez sur terre !

                                                                Maintenant loin de moi l’idée de dire que tout va bien dans cette Europe et encore plus loin de moi l’idée d’adhérer aux arnaques « écono/esclavagiste » des différents traités. Ils sont construits par le 1% dont on parle beaucoup ses temps derniers, et ne s’adressent qu’à eux et leurs mirobolants PROFITS. Ceci est un fait et une réalité qu’il nous faudrait combattre et changer. Virer tous ces asservis au capital (a Bruxelles certes, mais aussi à Paris et dans toutes les capitales d’Europe).

                                                                Maintenant, cela pourrait-il être réaliste ? Bien sûr que oui, mais avec un gros écueil que tous les commentaires ont évacué ! Arriver à « karchériser » tous ces serviteurs du 1% implique de prendre le risque de tout perdre. Il n’est pas question d’essayer de bricoler des compromis fallacieux, il est question de dire à ces monstres « antihumains » asseyez vous sur nos dettes nous refusons payer et  de suivre des règles que nous n’avons pas choisies ! (Google=== création de la FED, argent dette, et autres OMS, Banques Mondial, etc…..)

                                                                Maintenant qui du côté des souverainistes et des nationalistes est prêt à grandir à hauteur du poilu, du résistant ou du révolutionnaire de 1789 ? Même question pour ceux qui aimeraient un monde plus juste et plus humain. Enfin dans le phantasme ultime ou des personnes au 21eim siècles en occident seraient en mesure de tels sacrifices, vaudrait il mieux prendre la banque de France ou la BCE ?

                                                                Alors c’est bien beau de palabrer, c’est ce que depuis 40 ans tout l’occident fait, et étrangement, cela correspond avec la monté non plus en puissance, mais en domination absolue du 1%. À force de ne rien vouloir perdre de ne rien vouloir risquer nous avons tout perdu. Pas demain c’est déjà le cas, vont maintenant nous pressez comme des citrons, car ce 1% n’a plus besoin de nous. Les profits sont ailleurs aujourd’hui !

                                                                En attendant, laissez moi l’Euro il est bien pratique, car accepté partout en Europe, et, ailleurs le taux de change est plutôt avantageux. L’Europe pour ma part je suis plus qu’heureux de pouvoir traverser toutes ces régions souveraines sans avoir besoin de visa de passeports ou de permis spéciaux. J’ai un secret à vous révéler d’ailleurs tous les petits quidams un peu éclairés d’Europe sont comme moi, y s’en on marre d’être pris pour des cons par le 1%, marre des renaissances nauséabondes des nationalismes, et marre aussi de ceux qui crient aux loups, mais qui marchent sans broncher à l’abattoir !

                                                                C’EST POUR QUAND UN MONDE BASE SUR LES RESSOURCES ?????


                                                                • logan 30 septembre 2011 09:52

                                                                  Je ne vois pas l’intérêt de sous estimer le poids de la France comme tu le fais. Même si derrière ce poids il n’y a pas que du joli joli, de manière pragmatique ca reste un avantage dans nos rapports avec les autres pays.

                                                                  Que les adeptes de la sortie de l’UE soient dans le dogmatisme le plus total c’est une chose, mais ce n’est pas en minimisant l’influence de la France que tu vas convaincre qui que ce soit.


                                                                • Aldous Aldous 30 septembre 2011 10:12

                                                                  La lacheté c’est de baisser le nez et d’accepter les discours selon lesquels Ther Is NO Alternative.

                                                                  Qui est prêt à des sacrifices contre la liberté ?

                                                                  La liberté et la démocratie se conquièrent et se conserve par les braves et se perdent de la lâcheté des pleutres.

                                                                  Rangez vous du coté de pleutres, c’est votre affaire, mais ne présupposez pas que tout le monde en est.

                                                                  Croyez vous que j’ignore les risque qu’il y a à dénoncer ici la tyrannie qui vient ?

                                                                  Croyez vous vraiment que les fichiers de police et les autres systèmes d’identification et de contrôle de la population soient réellement destinés à trouver Ben Laden ?

                                                                  La dévaluation ?

                                                                  Oui, jusque ici, les crises précédentes ont été résolue en utilisant l’arme de la dévaluation.

                                                                  La dévaluation n’est pas souhaitable mais elle a l’avantage de faire payer la dette à ceux qui ont le plus de capacité c’est à dire ces 1% alors que le dogmatisme bancaire fait reposer la dette sur les citoyens en préservant les avoirs du 1%.

                                                                  On ne conduit pas une voiture avec le volant bloqué.

                                                                  Or c’est exactement ce que la BCE fait faire aux pays de l’Union.

                                                                  La souveraineté c’est la possibilité de tourner le volant pour suivre la route.

                                                                  Manifestement certains aimeraient que nos nations se retrouvent dans le décors.

                                                                  Que vous importera le fait que l’Euro est accepté dans d’autres pays quand vous n’aurez plus de quoi payer un voyage ?

                                                                  Qui vous parle de restreindre la liberté de circulation ?

                                                                  En quoi cette liberté implique-elle de remettre notre souveraineté à M. Barroso ?


                                                                • babadjinew babadjinew 30 septembre 2011 10:29

                                                                  Il faudrait peut être prendre la peine de lire.


                                                                  Il n’est pas question de laisser le 1% au commande, c’est même tout a fait l’inverse. Mais je reste pragmatique. 

                                                                  Qu’est ce qui aurait le plus de poids ? Contrôler la BF (Banque de France) ou La BCE ????

                                                                  Pour ma part je suis pour une Europe des peuples qui contrôlent leur planche à billet global l’EURO.

                                                                  Ce histoire d’avoir au moins une raison de ne pas s’entre tuer, mais surtout histoire de pouvoir peser efficacement sur les autres blocs. 

                                                                  Je n’ai aucun souci ou frontières nationales qui me bloque. J’aimerais toujours le fromage le bon pains, le bon vins, mais aussi l’huile d’olives, les vrais pâtes, et la pailla.

                                                                  Les citoyens Européens aspirent tous aux mêmes formes de bonheurs, alors je ne vois pas pourquoi il faudrait ce replier sur des frontières.

                                                                  Par ailleurs, l’objectif de ceux qui attaque l’euro et l’Europe c’est justement de faire exploser tous cela histoire qu’il soit très facile ensuite d’acheter chaque morceau l’un après l’autre.

                                                                   

                                                                     

                                                                • kane85 kane85 30 septembre 2011 13:12

                                                                  @ Yoann

                                                                  Je ne suis pas d’accord avec vous quand vous dites que les Français vivent au dessus de leurs moyens...

                                                                  Mon mari et moi avons travaillé pour acheter une maison, nous avons une voiture d’occasion et pas de dettes. Nous sommes à la campagne, allons une fois par semaine à la ville la plus proche (16 km) pour faire le complément d’achats au delà des denrées que nous avons sur place. Je coupe moi même mes cheveux et ceux de mon mari, nous achetons une bonne partie de nos habits à Emmaüs. Nous n’avons pas de télévision, ne chauffons pas à l’électricité (inserts et bois)...

                                                                  Je ne me sens donc pas concernée par le propos.

                                                                  Ce serait bien d’éviter de généraliser non ?

                                                                  Qui vit au dessus de ses moyens ? Développez s’il vous plait !

                                                                  Par contre, pour ce qui est de la France, c’est à dire le gouvernement et les élus divers et variés c’est autre chose ! Mais là je ne suis pas en position de changer quoi que ce soit et je refuse qu’on me mette cela sur le dos alors que toute ma vie a été d’éviter les dettes et la surconsommation !


                                                                • Aldous Aldous 30 septembre 2011 14:23

                                                                  @ kane

                                                                  Mon mari et moi avons travaillé pour acheter une maison, nous avons une voiture d’occasion et pas de dettes. Nous sommes à la campagne, allons une fois par semaine à la ville la plus proche (16 km) pour faire le complément d’achats au delà des denrées que nous avons sur place. Je coupe moi même mes cheveux et ceux de mon mari, nous achetons une bonne partie de nos habits à Emmaüs. Nous n’avons pas de télévision, ne chauffons pas à l’électricité (inserts et bois)...

                                                                  Félicitations. Vous avez compris que le bonheur n’est pas dans les factures mensuelles !
                                                                  Reste 59 000 000 de Français à convaincre que l’industrie productiviste est une monstruosité.

                                                                  Au fait, c’est quoi ça, la « télévision » ?


                                                                • Aldous Aldous 30 septembre 2011 17:37

                                                                  Il me semble que kane a répondu à certaines de ces question.

                                                                  Relisez la.


                                                                • kane85 kane85 30 septembre 2011 19:20

                                                                  @ Aldous

                                                                  La télévision ? En fait je sais pas ! On m’a dit que c’était comme une petite fenêtre dans laquelle des gens parlaient et nous disaient que tout allait bien et qu’ils s’occupaient de tout ! Mais que si on était pas d’accord on pouvait pas leur répondre directement... Alors j’en vois pas l’intérêt !

                                                                  Je préfère encore entendre mon voisin me dire que demain il y aura de la pluie parce qu’on entend bien le train passer ce soir ! Lui ne se trompe jamais ! smiley


                                                                • kane85 kane85 30 septembre 2011 19:30

                                                                  @ Yoann

                                                                  Réponses à votre questionnaire :

                                                                  1) non
                                                                  2) non
                                                                  3) non
                                                                  4) Aucun
                                                                  5) 1 fixe
                                                                  6) 1 fois l’an aller/retour pour aller passer 5 mois d’hiver en Inde chez l’habitant : économie réalisée en enlevant les billets d’avion et de train, la vie sur place = 3000 euro (faut accepter de pas avoir le confort total mais c’est que du bonheur !).
                                                                  7) 1 fois l’an aller/retour pour aller à l’aéroport et se barrer de ce pays pour ne pas devenir encore plus pauvres !

                                                                  Nous n’avons pas de dette, ne vivons pas au dessus de nos moyens et n’accepterons pas de payer pour les inconséquents qui ne pensent qu’à leur gueule !


                                                                • Hélène V 30 septembre 2011 10:59

                                                                  Le terme « Fédéralisme » porte en lui le germe du séparatisme et de l’implosion. Dans l’Histoire même récente, les exemples ne manquent pas : les régions riches accusant les plus pauvres de vivre à leurs crochets sans parler des différends ethniques et religieux ,le tout piloté par le fameux « diviser pour régner » qui ne se montre pas et que l’on ne veut pas voir.
                                                                  Au Fédéralisme je préfère donc une Europe coopérative qui pourrait d’ailleurs fonctionner dans certains cas comme un syndic
                                                                  Quant à quitter l’euro et l’Europe dans le contexte actuel de guerre financière ça me semble peu courageux et surtout très imprudent.
                                                                  Dans tous les cas de figure notre situation est difficile et sujette à dislocation. Seule une position intermédiaire peut nous permettre de jouer sur tous les tableaux.


                                                                  • Aldous Aldous 30 septembre 2011 11:40

                                                                    Avant même le séparatisme, le fédéralisme s’est toujours construit par la contrainte.

                                                                    L’URSS (guerres révolutionnaires), les USA (guerre de sécession), l’Empire Naoléonien en sont les plus flagrants exemples.

                                                                    Le fédéralisme européen n’y échappera pas, quoi qu’en dise Barroso avec son « non imperial empire »

                                                                    http://youtu.be/c2Ralocq9uE


                                                                  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 30 septembre 2011 11:39


                                                                    @ Bubu

                                                                    Portrait robot (selon moi) du candidat « providentiel » aux élections de 2012 pour sortir la France de cette impasse :

                                                                    • - Homme ou femme ayant une solide expérience des rouages politiques et économique ( avec, pour être crédible aux du grand public, un ou plusieurs diplômes « sérieux »)
                                                                    • - Ni trop jeune (inexpérimenté) ni trop vieux (fatigué...) soit idéalement entre 50 ans et 60 ans
                                                                    • pas déjà compromis politiquement par un long passé partisan au sein du système UMPS (au sens large)
                                                                    • - Sait dépasser pour les circonstances le clivage droite/gauche
                                                                    • - Propose aux français de manière argumentée sur le plan technique (juridique et économique) la seule solution envisageable = sortie de l’UE et de l’euro (et pourquoi pas de de l’OTAN tant qu’à faire
                                                                    • -A le courage de dénoncer haut et fort tous les aspects odieux du Nouvel Ordre Mondial (origine de la construction européenne, crimes de guerre commis par l’OTAN, mensonges et omission de la VO des attentats du 11 septembre 2001, système mafieux oligarchique de la finance internationale etc)
                                                                    • - Honnête, loyal et droit 
                                                                    • - Charismatique
                                                                    Un tel candidat existe-t-il ? C’est peu probable mais la question mérite d’être posée.

                                                                    Réponse : Ce candidat existe.

                                                                    @ Aldous et Baladijnew :

                                                                    Il me semble que vous êtes d’accord sur le fond.

                                                                    L’analyse d’Hélène V qui privilégie un Europe coopérative est très posée (je cite) :« Le terme »Fédéralisme« porte en lui le germe du séparatisme et de l’implosion. Dans l’Histoire même récente, les exemples ne manquent pas : les régions riches accusant les plus pauvres de vivre à leurs crochets sans parler des différends ethniques et religieux ,le tout piloté par le fameux »diviser pour régner« qui ne se montre pas et que l’on ne veut pas voir.
                                                                    Au Fédéralisme je préfère donc une Europe coopérative qui pourrait d’ailleurs fonctionner dans certains cas comme un syndic.
                                                                    Quant à quitter l’euro et l’Europe dans le contexte actuel de guerre financière ça me semble peu courageux et surtout très imprudent.
                                                                    Dans tous les cas de figure notre situation est difficile et sujette à dislocation. Seule une position intermédiaire peut nous permettre de jouer sur tous les tableaux. »


                                                                    • Aldous Aldous 30 septembre 2011 12:55

                                                                      Nous ne sommes pas encore dans un système fédéraliste.

                                                                      Mais Barroso a vendu la mèche en disant que « Nous » la voulons.

                                                                      Comme « Nous » ce n’est pas le peuple, sa mise en place sera violente, d’une façon ou d’une autre car elle ne peut avoir lieu qu’en détruisant l’etat-nation.

                                                                      Par des moyens économiques ou militaires ?

                                                                      Le fédéralisme européen porte en lui les germes de son effondrement car son régime n’est pas celui des USA mais ressemble bien plus au système soviétique.

                                                                      Mais 72 ans à attendre c’est long.


                                                                    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 30 septembre 2011 11:43

                                                                      @ Bubu

                                                                      Portrait robot que vous dessinez du candidat « providentiel » aux élections de 2012 pour sortir la France, non pas de l’ impasse dans laquelle elle se trouve, mais des difficultés qu’elle traverse.

                                                                      • - Homme ou femme ayant une solide expérience des rouages politiques et économique ( avec, pour être crédible aux du grand public, un ou plusieurs diplômes « sérieux »)
                                                                      • - Ni trop jeune (inexpérimenté) ni trop vieux (fatigué...) soit idéalement entre 50 ans et 60 ans
                                                                      • pas déjà compromis politiquement par un long passé partisan au sein du système UMPS (au sens large).
                                                                      • - Sait dépasser pour les circonstances le clivage droite/gauche.
                                                                      • - Propose aux français de manière argumentée sur le plan technique (juridique et économique) la seule solution envisageable = sortie de l’UE et de l’euro (et pourquoi pas de de l’OTAN tant qu’à faire
                                                                      • -A le courage de dénoncer haut et fort tous les aspects odieux du Nouvel Ordre Mondial (origine de la construction européenne, crimes de guerre commis par l’OTAN, mensonges et omission de la VO des attentats du 11 septembre 2001, système mafieux oligarchique de la finance internationale etc)
                                                                      • - Honnête, loyal et droit.
                                                                      • - Charismatique.
                                                                      Un tel candidat existe-t-il ? C’est peu probable mais la question mérite d’être posée, écrivez-vous.

                                                                      Réponse : Ce candidat existe.Permettez-moi d’ajouter qu’il ne figure dans aucune des affiches politiques qui encombrent le paysage.

                                                                      @ Aldous et Baladijnew :

                                                                      Il me semble que vous êtes d’accord sur le fond.

                                                                      L’analyse d’Hélène V qui privilégie un Europe coopérative est très posée (je cite) :« Le terme »Fédéralisme« porte en lui le germe du séparatisme et de l’implosion. Dans l’Histoire même récente, les exemples ne manquent pas : les régions riches accusant les plus pauvres de vivre à leurs crochets sans parler des différends ethniques et religieux ,le tout piloté par le fameux »diviser pour régner« qui ne se montre pas et que l’on ne veut pas voir.
                                                                      Au Fédéralisme je préfère donc une Europe coopérative qui pourrait d’ailleurs fonctionner dans certains cas comme un syndic.
                                                                      Quant à quitter l’euro et l’Europe dans le contexte actuel de guerre financière ça me semble peu courageux et surtout très imprudent.
                                                                      Dans tous les cas de figure notre situation est difficile et sujette à dislocation. Seule une position intermédiaire peut nous permettre de jouer sur tous les tableaux. »


                                                                      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 30 septembre 2011 11:52

                                                                        @ Aldous


                                                                        Très bonne analyse.
                                                                        Je prends la liberté de mettre ici un lien vers cet autre excellent article que vous publiez par ailleurs sur votre site et qui constitue le descriptif parfait du Menu qui nous est offert, avec entrée, entremets, plats, fromage et desserts, café, endormissement, sieste, anesthésie et ...menottes.

                                                                        Bien à vous,

                                                                        Renaud Bouchard

                                                                        • Aldous Aldous 30 septembre 2011 12:21

                                                                          Un double merci Renaud,

                                                                          Ca me fait plaisir de voir que ma prose a quelques lecteurs assidus smiley

                                                                          J’ai bien peur que nous en soyons déjà a reposer la tasse de café.


                                                                        • kane85 kane85 30 septembre 2011 12:16

                                                                          Winston Churchill a dit : Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur ; vous avez choisi le déshonneur, vous aurez la guerre.

                                                                          Aujourd’hui on nous demande de choisir entre le nationalisme et la paix... ne risque-t-on pas d’aller vers une dictature ultra nationaliste Européenne ?...

                                                                          La devise des Grecs est la bonne : la liberté ou la mort !

                                                                          Hasta la victoria ! Siempré !

                                                                          Rien d’autre à dire !


                                                                          • Aldous Aldous 30 septembre 2011 12:28

                                                                            Pour ceux qui ne lisent pas le grec (ce n’est guère plus enseigné car il parait que les « humanités » c’est pas rentable) je donne la transcription en alphabet latin de la devise de la Grèce « la liberté ou la mort » :

                                                                            Eleutheria e thanatos (Prononcer : élévtérîa î thânatos)


                                                                          • kane85 kane85 30 septembre 2011 12:31

                                                                            Merci Aldous ! C’est plus facile à lire comme ça !

                                                                            Je vais l’apprendre par coeur car elle me va très bien !


                                                                          • desmotscratie 30 septembre 2011 22:28

                                                                            "Que nous n’avons pas le choix.
                                                                            Que la seule issue à la crise est plus d’intégration européenne.

                                                                            Qu’un « certain inter-gouvernementalisme pourrait être la mort de l’Europe unie telle que Nous la voulons . »

                                                                            ==> bla bla bla ; même pas peur ! C’est téléphoné cette rhétorique du catastrophisme en deux temps trois mouvements, histoire de décliner la fameuse stratégie du choc appliquée à des peuples commotionnés et frappés de sidération !


                                                                            • BlackMatter 1er octobre 2011 13:05

                                                                              Nous avons toujours le choix, il manque juste la volonté.

                                                                               

                                                                              Nous pourrions très bien demander à la BCE de monétariser la dette. Lentement mais surement pour éviter une inflation excessive. Par exemple sur 15 ans...

                                                                              Mais pour cela, il faut revenir sur la sacro sainte indépendance de la BCE et surtout qu’elle arrete de n’avoir qu’un seul abjectif, à savoir un euro fort. Mais les allemands sont contre.

                                                                              Mélanchon l’a rappelé : La Banque deFrance peut fabriquer des euros. Si ca ne va pas, pourquoi pas faire un bras d’honneur à tous ces technocrates !

                                                                              Si on veut sauver l’Europe et l’Euro, il faut qu’elle soit au service des peuples et non pas des idéologies.

                                                                              Au moins les américains ont compris : quoi qu’il arrive ils pourront rembourser leurs dettes car ils ont au moins la planche à billet et ça, c’est de la souverainneté.

                                                                               

                                                                              Alors, choix ou pas choix ?


                                                                              • Heru Heru 2 octobre 2011 10:38

                                                                                @BlackMatter

                                                                                La FED est une banque centrale privée.

                                                                                Je t’invite à le constater dans ce dessin animé, tout y est dit :

                                                                                http://www.youtube.com/watch?v=uN8aDopGYUE&feature=player_embedded

                                                                                http://www.youtube.com/watch?v=UIQKObGlyzE&feature=related


                                                                              • kane85 kane85 2 octobre 2011 11:13

                                                                                Je me permet d’ajouter ce petit lien en complément de celui de Heru : le titre est « l’ile aux naufragés »

                                                                                http://www.michaeljournal.org/ilenauf.htm

                                                                                C’est très instructif et permet de comprendre tous les mensonges et les ruses des banquiers...


                                                                              • lloreen 1er octobre 2011 14:23

                                                                                Voici l’avis éclairé de Mr Nigel Farage

                                                                                http://www.youtube.com/watch?v=Ii0Yc6_dwyo&feature=player_embedded

                                                                                Observez la nervosité extrême et le rire jaune du maoïste et ex communiste Barroso....et la « mine réjouie » d’Ashton...


                                                                                • Aldous Aldous 2 octobre 2011 13:42

                                                                                  Quelle verve ce Nigel !


                                                                                • lloreen 1er octobre 2011 14:31

                                                                                  Il faut virer d’urgence ces 24 tyrans de l’union européenne et leur président van Rompuy.
                                                                                  Ces gens se cooptent , font des lois en catimini, bref ils édictent des règles dignes du fonctionnement du soviet suprême, de sinistre réputation.
                                                                                  Ces gens sont totalement illégitimes, le traité de Lisbonne l’est tout autant qu’eux et tous ceux qui sont à leur traîne avec.

                                                                                  C’est tout.

                                                                                  Les français ont voté NON au traité de Lisbonne.
                                                                                  Donc c’est NON !

                                                                                  Il suffit de nous prononcer par referendum non pas pour la sortie de l’union européenne, car nous n’avons jamais décidé d’y entrer.
                                                                                  Ce sont ces 24 eurodictateurs qui se sont imposés à nous grâce à la complicité de Sarkozy et des parlementaires.
                                                                                  Le reste c’est du blabla..
                                                                                  Les Islandais ont coupé court au blabla chez eux.Rien ne nous empêche de faire comme eux.

                                                                                  Vous savez-où sont les responsables du désastre financier islandais ?Devant les tribunaux.


                                                                                  • lloreen 1er octobre 2011 15:29

                                                                                    A tous ceux de mauvaise foi qui propagent l’ânerie éhontée qu’hors l’union européenne, pas de salut, répondez leur que le meilleur exemple de salut est la Suisse.
                                                                                    Je ne suis pas suissesse, mais à ce que je sache on ne meurt pas de faim dans ce pays et celui-ci n’envoie pas de troupes pour participer à des tueries dans le monde entier : en effet, la Suisse est neutre.

                                                                                    Comme je suis partisane de trouver ce qu’il y a de meilleur pour se l’appliquer, c’est valable aussi pour un pays.
                                                                                    Quand on voit ce que cette union européenne qui est une dictature a entraîné comme dégâts pour la France on ne peut que vouloir arrêter les frais.Sauf à être le complice de ce système.

                                                                                    Il faudra effectivement nous mobilier pour imposer le referendum comme seul moyen de l’expression populaire.


                                                                                    • lloreen 1er octobre 2011 15:35

                                                                                      Il a été possible d’instaurer un referendum pour se prononcer sur le traité de Lisbonne.
                                                                                      Mais le problème est l’article 49-3 de la constitution qui est un outil dictatorial du président.
                                                                                      En effet, le président peut (comme il l’a fait en 2005 pour passer outre la volonté populaire qui s’était prononcée contre le traité de Lisbonne à 53%) , grâce à cet article faire voter le parlement pour contrer le vote des français.
                                                                                      Par conséquent, il faut que cet article de la constitution soit abrogé si on veut que le peuple soit souverain en dernier recours.


                                                                                      • lloreen 2 octobre 2011 16:47

                                                                                        La « démocratie » : petite leçon de l’Otan en Libye...

                                                                                        http://www.youtube.com/watch?v=rT-8WlAMWAo


                                                                                        • lloreen 3 octobre 2011 09:53

                                                                                          Voilà pour qui et quoi tous ces gens « roulent »

                                                                                          http://www.dailymotion.com/video/xlfmsj_theorie-du-complot-n-3_tech#from=embediframe

                                                                                          Ecoutez jusqu’à la fin...où l’on parle d’Europe et d’euro pour voir comme TOUT est lié.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès