• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Idlib : nécessité cruciale de libérer la province syrienne

Idlib : nécessité cruciale de libérer la province syrienne

Alors que l’armée gouvernementale syrienne poursuit son offensive dans la province d’Idlib – dernier bastion des djihadistes, principalement liés à Al-Qaida, l’establishment occidental crie de nouveau au scandale. En espérant par la même occasion brouiller l’entente russo-turque. Mais les acteurs non-occidentaux ne l’entendent pas de cette oreille.

JPEG

Damas ne l’a jamais caché – son objectif étant de libérer tout le territoire national. Si à l’heure actuelle, le gouvernement contrôle près des ¾ du pays, où vit plus de 90% de la population, ce n’est pas pour autant qu’il compte s’arrêter en si bon chemin. Et vu la concentration plus que massive d’extrémistes salafistes dans la province d’Idlib, il n’a jamais été un secret de la nécessité d’en finir avec cette présence. Et ce aussi bien dans le cadre visant à restaurer l’autorité légitime sur tout le territoire national, que de mettre un terme à la présence terroriste sur le sol syrien de façon générale.

Et bien qu’Idlib soit devenu le dernier centre de retranchement de ces éléments extrémistes, il est évident que ce retranchement devait finir à un moment ou un autre. Cela sans oublier le simple fait que les terroristes d’Al-Qaida toujours présents dans cette province de Syrie continuent de représenter un danger majeur pour la population civile syrienne. Ajoutez à cela les innombrables attaques et provocations de ces éléments visant les Forces armées syriennes, il est donc devenu urgent de reprendre l’offensive.

Les derniers jours, l’armée gouvernementale syrienne a enchainé les victoires sur le terrain. Dernier succès en date : la reprise de la ville stratégique de Saraqeb. Plus tôt, les forces syriennes avaient repris le contrôle de la localité de Maarat al-Numan, dans le sud d’Idlib, représentant une étape importante dans la sécurisation de l’axe routier Damas-Alep.

Sur le plan international, cette nouvelle offensive à succès de Damas n’a pas fait seulement les malheurs des élites occidentales, mais a également provoqué le mécontentement de la Turquie, qui soutient plusieurs factions rebelles pro-turques, se trouvant elles aussi dans ladite province. Au point pour le mainstream de parler d’un risque d’affrontement direct entre les forces syriennes et turques, et même d’annoncer que ladite situation peut frapper l’interaction turco-russe, devenue très importante depuis les dernières années.

Pourtant et malgré le fait que Moscou et Ankara continuent d’avoir un regard différent sur leur rapport avec Damas – allié de la première, adversaire de la seconde, il n’empêche qu’il est peu probable que cela puisse nuire aux nombreux projets conjoints engagés par les deux puissances eurasiennes. Et malgré les désaccords existants, il est d’ores et déjà assez clair que la Russie et la Turquie continueront à collaborer au plus haut niveau. C’est d’ailleurs un avis partagé par plusieurs experts et analystes turques, comme russes.

Quant aux rapports turco-syriens, en premier lieu il est plus que souhaitable que le leadership turc puisse accepter une chose simple : laisser le pouvoir syrien rétablir pleinement la légitimité sur son territoire national, conformément à son droit souverain. Il est vrai qu’à la grande différence des Etats du Golfe, ayant eux-aussi en coordination avec les Occidentaux, largement contribué au chaos dans le pays-civilisation qu’est la Syrie, la Turquie ait accueilli un très large nombre de réfugiés syriens fuyant la guerre. C’est un fait.

Mais si Ankara souhaite réellement contribuer à ce que ces personnes puissent rentrer chez eux, elle devrait au contraire changer définitivement de cap et cesser de mettre les bâtons dans les roues de Damas. Le constat est pourtant simple, malgré toute la propagande des médias occidentaux des dernières années, qui criaient haut et fort que les réfugiés syriens fuyaient aussi bien les terroristes que le « régime », la gifle de la réalité fut elle sans équivoque : de bien nombreux réfugiés ont commencé à rentrer au pays, du Liban, de la Jordanie, de la Turquie et d’ailleurs dans les localités justement libérées par l’armée gouvernementale. Et par la même occasion songer sérieusement, à terme, à aller dans le sens de la normalisation de ses relations avec Damas. Pour cela, Moscou s’est déjà dit prête à faciliter une telle normalisation. Une option qui pourrait tout simplement être considérée comme une victoire totale pour les forces eurasiennes. On en est pas encore là, mais le temps fait bien les choses. En attendant, la province d’Idlib se doit d’être libérée par le gouvernement syrien. C’est un droit, un devoir et une nécessité.

Mikhail Gamandiy-Egorov

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=1364


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • sls0 sls0 8 février 13:41

    Pour la Turquie avoir une réserve d’alliés turbulents de l’autre coté de la frontière ça lui allait très bien.

    Les recevoir sur son territoire c’est autre chose.

    Les turcs envoient des hommes mais sans stratégie, se croyant les plus forts il ont foutu 1500 hommes dans des chaudrons, ils sont encerclés.

    Sans appui aérien ils ne savent rien faire. Le ciel est russo-syrien.

    Il y a déjà des djihadistes syriens en Libye, ils ont encore une utilité pour les turcs.


    • Aff le loup 8 février 18:11

      @sls0

      Prend un billet d’avion et va expliquer ton turbin à cette brêle d’Erdogan !


    • Kapimo Kapimo 8 février 15:12

      Les djihadistes soutenus par la Turquie ont tué il y a qq jours 4 officiers du FSB près d’Alep.

      Erdogan va devoir choisir : abandonner son reve d’expansion turque vers le sud, ou risquer une guerre avec la Russie. Dans le premier cas, il risque un retour de baton violent par les djihadistes sous influence CIA/MI6/Mossad qu’il aura laisser tombé. Dans le second cas, c’est le désastre assuré.

      Erdogan est coincé : quel que soit sa réaction à la fin du statut-quo, c’est mauvais pour lui.


      • Aff le loup 8 février 18:19

        @Kapimo Il serait capable en cas de rouste de la part des russes, d’appeler l’OTAN à la rescousse ! Ce sera quoiqu’il en soit l’occasion d’essayer ses beaux S 400 ! Faut constater que la Turquie une fois annexée par Poutine, ça aurait de la gueule l’accès des russes aux mers chaudes !


      • moldovalak moldovalak 8 février 22:15

        Une p’tite carte n’aurait pas été du luxe....

        Ça aide souvent à comprendre.

        .


        • rita 10 février 08:43

          Vous ne trouvez pas que cette guerre dure bien longtemps ?


          • ZXSpect ZXSpect 10 février 18:59

            Ce charmant « Patrice Bravo », qui s’illustre par l’utilisation d’une publicité de parfum « La nuit de l’homme » YSL, nous fourgue des copiés/collés du site http://www.observateurcontinental.fr/
            .
            .

            http://www.whois-raynette.fr/whois/observateurcontinental.fr

            domain : observateurcontinental.fr
            status : ACTIVE
            hold : NO
            holder-c : PPTS2-FRNIC
            admin-c : PPTS2-FRNIC
            tech-c : ICL98-FRNIC
            zone-c : NFC1-FRNIC
            nsl-id : NSL168194-FRNIC
            registrar : KEY-SYSTEMS GmbH
            Expiry Date : 2020-04-05T13:25:18Z
            created : 2019-04-05T13:25:18Z
            last-update : 2019-11-07T16:36:45Z
            source : FRNIC

            ns-list : NSL168194-FRNIC
            nserver : cpanel4.lws-hosting.com
            nserver : cpanel3.lws-hosting.com
            source : FRNIC

            registrar : KEY-SYSTEMS GmbH
            type : Isp Option 1
            address : Im Oberen Werk 1
            address : DE-66386 Sankt INGBERT
            country : DE
            phone : +49 68 94 93 96 850
            fax-no : +49 68 94 93 96 851
            e-mail : info@key-systems.net
            website : http://www.key-systems.net/tld/fr
            anonymous : NO
            registered : 2006-07-25T12:00:00Z
            source : FRNIC

            nic-hdl : PPTS2-FRNIC
            type : ORGANIZATION
            contact : PTS Privacy & Trustee Services GmbH
            address : PTS Privacy & Trustee Services GmbH
            address : Neunkircher-Str. 43
            address : 66299 Friedrichsthal
            country : DE
            phone : +49 68975054909
            fax-no : +49 68975021435
            e-mail : info@ptstrustee.com
            registrar : KEY-SYSTEMS GmbH
            changed : 2012-11-08T12:02:18Z nic@nic.fr
            anonymous : NO
            obsoleted : NO
            eligstatus : ok
            eligsource : REGISTRY
            reachmedia : email
            reachstatus : ok
            reachsource : REGISTRY
            source : FRNIC

            nic-hdl : PPTS2-FRNIC
            type : ORGANIZATION
            contact : PTS Privacy & Trustee Services GmbH
            address : PTS Privacy & Trustee Services GmbH
            address : Neunkircher-Str. 43
            address : 66299 Friedrichsthal
            country : DE
            phone : +49 68975054909
            fax-no : +49 68975021435
            e-mail : info@ptstrustee.com
            registrar : KEY-SYSTEMS GmbH
            changed : 2012-11-08T12:02:18Z nic@nic.fr
            anonymous : NO
            obsoleted : NO
            eligstatus : ok
            eligsource : REGISTRY
            reachmedia : email
            reachstatus : ok
            reachsource : REGISTRY
            source : FRNIC

            nic-hdl : ICL98-FRNIC
            type : ORGANIZATION
            contact : Inforos Co., Ltd
            address : Alex Kouchnir
            address : 13-2 Krzhizhanovskogo st.
            address : 117218 Moscow
            country : RU
            phone : +7.4957188411
            e-mail : nic@inforos.ru
            registrar : KEY-SYSTEMS GmbH
            changed : 2019-04-04T08:02:28Z nic@nic.fr
            anonymous : NO
            obsoleted : NO
            eligstatus : not identified
            reachstatus : not identified
            source : FRNIC

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès