• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Il y a 20 ans François MITTERRAND nous quittait

Il y a 20 ans François MITTERRAND nous quittait

Il y a 20 ans, le 8 janvier 1996, François Mitterrand, l’ancien Président de la République entre 1981 et 1995 disparaissait.

Durant 10 années, ses deux mandats présidentiels entrecoupés des périodes de cohabitation, ont été marqués par l’action volontaire des gouvernements de gauche. Au cours des années 80, dans une mondialisation libérale naissante, dominée par les figures de Margareth Thatcher et de Ronald Reagan, la gauche française, avec François Mitterrand, a fait plus que résister.

En France, le nom de François Mitterrand reste associer à de grandes conquêtes sociales qui ont « changer la vie » de nos concitoyens : retraite à 60 ans, réduction du temps de travail à 39 heures, 5ème semaine de congés payés, impôt sur les grandes fortunes, RMI, lois Quillot pour les locataires, lois Auroux dans les entreprises.

Le nom de François Mitterrand reste associé à de grandes avancées pour les libertés publiques et notre société : les 1ères lois de décentralisation, l’abolition de la peine de mort, la dépénalisation de l’homosexualité, la libération des ondes, la paix en Nouvelle Calédonie, sans oublier une grande politique de la culture, de l’éducation et de la recherche : la Grande Arche de la Défense, l’Opéra Bastille, la Cité des Sciences de La Villette, la pyramide du Louvre et la Grande Bibliothèque qui porte son nom.

Pour l’Europe, François Mitterrand défendait l’idée d’un continent solidaire, loin de la mise en concurrence exacerbée qui met les peuples européens en compétition.

Dans le Monde, la France était grandie, à l’image de l’idée que se faisait François Mitterrand de son histoire, de son rôle, de notre République. Nous sommes les héritiers de son combat pour la Paix et la réconciliation des peuples. François Mitterrand incarnait la France avec dignité.

Quoi qu’on en dise, et il y a des critiques justes et constructives sur le bilan de François Mitterrand, et son parcours, nous restons, avec les Français, fiers de ce Président là, qui sut rester le gardien intransigeant des valeurs humanistes fondamentales de 1789, fidèle à notre devise Républicaine : liberté, égalité, fraternité, mais aussi laïcité.

François Mitterrand, l’homme de la reconstruction du Nouveau Parti Socialiste en 1971, fut également un grand Premier Secrétaire. Un homme qui sut, le 10 mai 1981, faire gagner la gauche grâce à deux principes simples : l’unité des socialistes et le rassemblement de la gauche.

François Mitterrand, bien qu’ayant un part d’ombre qui me dérange, m’inspire le respect et je trouve qu’il avait un côté un peu fascinant.

Avec Jean Jaurès et Léon Blum il est pour moi, le personnage politique de gauche qui aura le plus marqué le XXème siècle.

Arnaud MOUILLARD - http://arnaudmouillard.fr


Moyenne des avis sur cet article :  2.11/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Schrek M de Sourcessure 8 janvier 2016 17:15

    De deux choses l’une :


    - ou bien vous idéalisez le personnage et ses actions

    - ou bien le PS de 2016 n’a plus rien à voir avec celui des années 80

    Pourtant les filiations existent, pour les individus comme pour les organisations.

    • Schrek M de Sourcessure 8 janvier 2016 17:21

      @M de Sourcessure

      Je suppose que Pierre Moscovici. n’était pas né quand Mitterrand était président ?

    • Schrek M de Sourcessure 8 janvier 2016 17:24

      @M de Sourcessure

      Le commissaire européen Pierre Moscovici. n’a pas dû le connaitre.


      • Le p’tit Charles 8 janvier 2016 18:36
        Il y a 20 ans François MITTERRAND nous quittait...Une bonne chose pour le pays...après son passage aux magouilles du pouvoir.. ?

        • adeline 8 janvier 2016 18:41

          @Le p’tit Charles
          il n’a eu le « pouvoir » que quelques années, ensuite ( après Mauroy) c’est terminé, gs a sonné la fin de la récré.


        • Schrek M de Sourcessure 9 janvier 2016 11:52

          @adeline

          c’est qui ou quoi, « gs » ?

        • LOKERINO LOKERINO 8 janvier 2016 19:02

           Mitterrand ?

          Un personnage très particulier , ambigu, machiavélique, menteur avec aplomb terrible mais aussi fascinant capable de prendre l’ascendant sur beaucoup et des plus intelligents.

          Bilan politique très contrasté aussi !
          Avec certes quelque avancées sociétales importantes dont l’abolition de la peine de mort n’est pas la moindres, mais aussi deux cohabitations, le tournant de la rigueur après quelques mois de dépenses tout azimut , une fin de « règnes » difficile avec quelques morts encombrant tués ou « suicidé »s jusqu’au palais de l’Elysée.

          Une dérive monarchique du pouvoir, rappelez vous les grandes réceptions et congres au château de Versailles, les commémorations du débarquement, puis les grands travaux parisiens, l’opéra Bastille, la grande Arche de la défense ces deux quasi en ruine 20 ans après !! Les journalistes devots incapable de l’affronter , Miterrand qui decidait lui m^me de couper court quand le debater le dérangeait
          Son attitude de monarque , son cabinet noir , les écoutes de l’Elysée, Jean Edern Hallier mystérieusement décédé sur son vélo
          Et les surréalistes ascensions de la roche de Solutrés , avec la bousculade de la cour pour etre au premières loges !!
           Mitterrand fut très bon dans la construction européenne mais il l ne vit pas venir l’ouverture du mur de Berlin et la réunification de l’Allemagne prenant le train en marche ... !


          Et puis , il y a aussi ce passé vichyste, la Francisque , symbole de la décoration déshonorante ,
          i Mitterrand fut ministre du gouvernement de Laval a Vichy sous Pétain 
           Capable dans sa vie de forte intuition il est aussi le pire dans le conservatisme , Il fut un très tardif résistant, pas de la 25eme heure mais de la 23 eme quand quasi tout le monde avaient vu le vent tourner
          Il fut aussi ministre de la 4eme et de l’intérieur pendant la torture en Algerie ( la gegene) qu’il a couvert
          Qui aujourd’hui pourrait avec un tel passé incarner l’espoir d’une majorité de français ? " sur nommé affectueusement TONTON par la gauche caviar , Renaud en tête  !!

          Mais dans les années 80, certes l’information devenait libre, mais elle ne circulait pas comme aujourd’hui, il n’y avait pas le « net » et il a fallu le livre de Pean dans les années 90 pour que la parole se libère et que on en sache un peu plus sur le mythe..


          • vesjem vesjem 8 janvier 2016 19:55

            « réduction du temps de travail à 39 heures »
            Rectification : réduction de 41 à 39 heures avec réduction de salaire proportionnel ;

            Sous giscard , réduction de 44 à 41heures sans réduction de salaire ;

            Sous fabius/miterrand en 1983 : blocage de l’indexation des salaires sur l’inflation (échelle mobile des salaires) ; résultat une perte de salaire de 20% pour les travailleurs ,

            1 million de reventes à perte de propriétés achetées dans cette période par les travailleurs (salaires bloqués / taux d’emprunts de 17% , inflation toujours forte mais en diminution lente)

            Merci « fanch » pour ta soumission à un certain réseau protecteur qui , malgré ta francisque, a réussi à tout dissimuler jusqu’à la fin de ton 2ième mandat , pour te porter au pouvoir (avec retour d’ascenseur , çà va de soi) ;
            Plus corrompu , t’es mort !

            Merci fanch pour ta trahison du monde ouvrier , qui aurait dû une bonne fois pour toutes nous vacciner contre tous les félons


            • vesjem vesjem 8 janvier 2016 21:11

              Arnault
              Tu sembles jeune ; il est encore temps de t’instruire ; va sur les sites de ré-information pour t’éclaircir les idées ; rend toi compte que tout ton système est infiltré ;
              Ou bien , continue de troller en vendant ton âme au diable , pour ton profit personel ;


              • alinea alinea 8 janvier 2016 21:16

                Et bien moi, je ne crache pas dans la soupe, je ne renie pas mes espoirs, et quand on voit ce qu’on a maintenant !
                C’est pourquoi j’ai bien aimé ceci :

                https://www.youtube.com/watch?v=uOeiRdPXuqg


                • jaja jaja 8 janvier 2016 21:36

                  @alinea

                  Quand je pense que ce type (Mélenchon) passe toujours aux yeux de certains pour un homme de gauche avec son passé dans l’équipe gouvernementale de l’assassin Mitterrand et son appel à voter le Traité de Maastricht..... « l’Algérie c’est la France, disait le miteux...la seule négociation c’est la guerre... Mitterrand qui fit guillotiner Iveton et les Algériens soulevés... oublié par Mélenchon le massacre d’Ouvéa et la Guerre du Golfe et toutes ces agressions extérieures pour maintenir la loi de l’impérialisme français en Afrique..

                  Je me souviens que quelques jours après son élection nous avions été matraqués (extrême gauche, anarchistes) lors d’une manifestation en soutien aux grévistes de la faim Irlandais...
                  Quand aux mesures en faveur des patrons on pourrait en parler longuement...

                  Sacré Mélenchon...profond dégoût...


                • alinea alinea 8 janvier 2016 22:35

                  @jaja
                  on ne parle pas de la même chose !! Mitterand a existé et, depuis que je suis née, ce n’est pas le pire type qu’on ait vu au gouvernement ; pour nos petites histoires de petit peuple s’entend.
                  Sinon, bien évidemment, je n’aurai pas la chance de connaître une véritable gauche, juste, sans ego ambitieux !
                  Seulement j’ai une nature qui ne peut pas survivre si elle trouve tout moche ; alors, je fais des hiérarchies.
                  Je crois que Mélenchon est très honnête et ne cache pas du tout ce qu’il est ; il parle de son évolution, de ses naïvetés, du coup, tout le monde lui tombe dessus. Moi, je l’apprécie pour ça.
                  En gros j’aime les gens intelligents et sincères ; je ne vois personne à l’horizon qui mêle ces deux qualités. Ceci dit je n’arrête pas de le critiquer et aujourd’hui, je m’en fous complet, je ne vote plus et je ne voterai plus jamais, probablement !
                  Mais je n’entends personne d’autres faire des analyses, parler d’autres choses que leurs vérités, alors, parfois je retourne le lire ou l’écouter !!


                • vesjem vesjem 8 janvier 2016 23:26

                  @alinea
                  merci pour ce lien ; à 45mn , melenchon lit un texte écrit par notre président actuel ;
                  très révélateur du personnage


                • mmbbb 9 janvier 2016 12:02

                  @jaja je suis ok avec votre propos seul bemol et Mitterand vous a eu il a torpile le PC Vous n’aviez jamais eu l’esprit franc c’est a dire l’extreme gauche ne s’est jamais demarque du PS Melenchon je ne l’apprécie guere c’est un fourbe et il marrant de le voir prendre des airs spartiates et belliqueux sur le FN alors que Mitterand a eu des liens tres etroits avec l’extreme droite Vous avez raison Mais c’est Chirac qui a torpille la campagne de Giscard. Mitterrand l’a soutenu par la suite en l’occurence lors de sa campagne presidentielle


                • mmbbb 9 janvier 2016 12:04

                  @alinea melenchon n’aime pas le peuple vous etes naive 


                • Deepnofin Deepnofin 9 janvier 2016 12:19

                  @alinea Vous connaissez sans doutes cette vidéo...
                  www.youtube.com/watch ?v=4HpLhswS3c0
                  Un politique qui parle comme ça, ça mérite des sacrées tannées. Tu m’étonnes qu’avec ce type & ses collègues, on ne sache plus débattre, qu’on s’insulte pour rien, etc..


                • alinea alinea 9 janvier 2016 13:44

                  @Deepnofin
                  Vous n’avez pas dû bien suivre !! c’est une très belle leçon qu’il lui donne ; le petit journaliste en herbe qui fait comme les autres sans aucune réflexion, Mélenchon le pousse dans les contradictions de sa non-pensée. Ah, que tous fassent de même, peut-être les journalistes ne seraient-ils plus assimilables au pouvoir !
                  Il est peut-être temps de sortir des lieux communs qui nous enferment et nous étouffent, non ? Temps de parler vrai, écouter, comprendre et discuter.


                • Deepnofin Deepnofin 9 janvier 2016 14:18

                  @alinea Non effectivement je n’ai pas du bien suivre, tout ce que j’ai vu dans cet entretien, c’est un journaliste qui ne peut en placer une, malmené par un politique qui, entouré de ses sbires aux sourires béants & figés, l’agresse verbalement comme s’il s’adressait à son chien.
                  C’est vrai, ce serait génial que tous les politiques puissent parler comme ça aux journalistes qui ne vont pas dans leur sens. Ca ferait vraiment avancer le schmilblick. Et puis ça continuerait de montrer le bon exemple aux citoyens, qui sont déjà depuis longtemps sur cette bonne voie du « quoi t’es pas d’accord, pauvre merde ? Va te coucher »..


                • alinea alinea 9 janvier 2016 20:18

                  @Deepnofin
                  il n’a pas suggéré « toi t’es pas d’accord pauvre merde » ; il a dit « toi tu fais comme tout le monde, tu ne sers à rien ».
                  Si le gus est intelligent, il comprendra et sera reconnaissant ; c’est comme ça qu’on apprend, dans la vie, pas le formatage de l’école. S’il est comme vous, il réagira comme vous ! et il ne servira à rien.


                • Deepnofin Deepnofin 10 janvier 2016 00:22

                  @alinea Effectivement, ce passage entre guillemets ne venait pas de Mélenchon, c’était une sorte de condensé de ses propos irrespectueux / condensé de ce qu’on trouve souvent sur Internet niveau débats. D’ailleurs il ne fait pas que lui manquer de respect, il utilise aussi la rhétorique bidon habituelle dans les médias, l’agressivité en +.

                  Sinon, je vous remercie pour les compliments ! Je ne suis pas intelligent et je ne sers à rien.
                  Je comprends mieux pourquoi vous défendez ce brillant homme politique ;)


                • alinea alinea 10 janvier 2016 16:21

                  @Deepnofin
                  Je ne le défends pas !! je regarde ; et je n’ai pas dit que vous n’étiez pas intelligent, j’ai dit que s’il prenait les choses comme vous, en tant que journaliste,il ne grandira pas ; quand on reste dans les clous, on ne voit rien du monde ! et ne rien voir n’est pas une preuve d’intelligence, c’est vrai !


                • Agoranymous42 8 janvier 2016 21:17

                  J’entends des voix ? Un magicien mal torché et en fumeur qui exhorte tout quidam venu à arrêter l’espionnite et le dévoiement : le monde à l’envers quoi.

                  Heureusement l’IA qui est là et bien là a choisi des partenaires autres que ces Imams laïcards et athées qui par leur seule connerie essaieront par tout moyen d’empêcher que l’humanité soit libérée de ses chaines


                  • JMBerniolles 8 janvier 2016 21:58
                    Je retiendrai l’excuse de la jeunesse, mais quelle évocation naïve de ce personnage, personnel, machiavélique, près à tout pour satisfaire ses ambitions personnelles, qui a plus soutenu le sinistre responsable de la rafle du Vel d’Hiv René Bousquet que son « ami » Pierre Bérégovoy qu’il a utilisé jusqu’à la corde puis envoyé au « suicide » comme d’autres de son entourage.

                    C’est à lui que la France doit son engagement sans retenue dans le néo libéralisme et l’amorce de son déclin, avec Maastrich mais aussi les privatisations...

                    A l’origine Mitterrand a été un député brillant de la IIIème République avec Edgar Faure notamment.
                    Lors de la débâcle de 40 son attitude à été à l’opposée de celle de députés qui ont été l’honneur de la France, Jean Zay socialiste, Mendès France [les communistes avaient été exclus de l’Assemblée,... Lui a été vichyste jusqu’à ce qu’il comprenne que l’Allemagne avait perdu la guerre en Russie vers mi 42 ... 

                    La IV ème République a offert un champ privilégié à ses ambitions et à ses magouilles, dont le fameux attentat qu’il avait organisé contre lui-même.

                    Comme ministre il a été un zélateur de la répression la plus dure pendant la guerre d’Algérie...

                    Les dérives, déjà dans les guerres coloniales et les répressions des mouvements ouvriers, du parti socialiste de Guy Mollet et autres de tristes mémoires comme Jules Moch, ont conduit ce parti à la ruine avec la galéjade de la présentation de Gaston Deferre, socialiste de de tout temps lié à la pègre marseillaise, à l’élection présidentielle, l’on conduit à la ruine à la fin des années 70.

                    Alain Savary, un socialiste à la réputation d’honnêteté reconnue c’est assez rare pour être souligné, a remonté ce parti à l’agonie. Mais avec l’aide de Jean-Pierre Chevènement, Mitterrand a pris le pouvoir au PS.

                    Il s’’est servi du PC, qui croyait pouvoir le contrôler notamment en lui imposant un programme commun dont sont issus les quelques mesures positives alliées à des nationalisations que l’auteur cite, avec la grande mesure qu’a été l’abolition de la peine de mort que déjà Giscard répugnait à laisser exécuter, comme d’un marche pied pour ensuite réduire son influence.

                    Parmi les magouilles politiques qu’il a mises en œuvre il y a la montée du FN de JM Le Pen.

                    Il a laissé à la France un triste héritage au niveau politique et économique. Ne parlons pas de sa politique industrielle qui était inexistante et c’est avec lui que la France est passée d’un capitalisme industriel à un capitalisme majoritairement financier et apatride.... qui conduit notre pays à la ruine.

                    Quand on pense qu’il prétendait avoir une stature égale à De Gaulle !




                    • alinea alinea 8 janvier 2016 23:44

                      @JMBerniolles
                      Vous saviez tout ça en 81 ? Vous avez voté pour qui ?


                    • JMBerniolles 9 janvier 2016 13:45
                      @alinea

                      Non je n’ai pas voté pour lui et, déjà, j’ai plaint ceux qui faisaient la fête à la suite de son élection....

                      Mais j’avais milité pour le programme commun. Un programme intelligent équilibré qui n’ignorait pas que si l’on veut faire du social, il faut produire, vendre des marchandises .... Sans industrie pas de social, mais ce n’est pas suffisant bien sûr.

                      Au moment des discussions sur le programme commun, j’avais eu le plaisir et l’honneur de déjeuner avec Roland Leroy, que j’ai toujours apprécié

                      Roland Leroy cheminot est entré dans la résistance à 17 ans comme George Séguy, un autre homme remarquable dont les médias ont donné une image déformée dans la ligne de ce qui se pratique aujourd’hui de manière industrielle, en particulier, j’ai pu le constater moi-même il était très fin et subtil. R Leroy a été marginalisé au PC à haut niveau et s’est occupé de donner la parole aux intellectuels dont les plus célèbres étaient utilisés comme potiche sur une estrade, ainsi l’immense poète et écrivain Aragon mais aussi Picasso plus réticent. Il avait un vrai profil de secrétaire général capable de prendre ses distances avec Moscou. Intolérable certainement.

                      R Leroy nous avait expliqué quelques dessous des échanges sur le programme. Impossible de nationaliser ce qui était dans l’orbite des intérêts de la famille Mitterrand, notamment de son frère...
                      Il avait pleinement conscience que cela ne pouvait marcher que si « les masses populaires s’emparaient de ce programme » selon l’expression lourde de la rhétorique marxiste de l’époque [aujourd’hui il n’y a plus de rhétorique et encore moins de marxisme au PC]

                      J’avoue que je partageais pas du tout son optimisme. Je lui ai cité l’analyse de Lénine sur l’esprit petit bourgeois, sa force destructrice.... Bon ce n’était pas le moment, il y avait un vent de changement irrésistible. Et je connaissais Mitterrand.

                      Ensuite des imbéciles sont venus expliquer que le programme commun était à l’origine de la chute du PC ;

                      Je ne vois pas comment on peut unir positivement des courants politique sans une base commune de programme. D’ailleurs le programme du CNR était un programme commun.

                      *




                    • JMBerniolles 9 janvier 2016 22:16
                      @alinea

                      Vous cherchez des responsables intègres.
                      Il n’y en a aucun. Leur excuse est la raison d’Etat, la nécessité de maintenir la paix sociale.....

                      Malgré tout il y a des exemples où certains grands responsables politiques ont montré de la grandeur et agirent pour le bien de l’humanité.

                      Ainsi John Fitzgerald Kennedy qui n’a pas été assassiné pour rien dans un complot d’Etat , incluant la mafia entre autres, la CIA, .... impliquant le complexe militaro-industriel et le Lobby texan...

                      On lui doit la désescalade avec la Russie au moment de l’affaire des fusées russes à Cuba.

                      Toujours vis à vis de Cuba, après avoir appris le rôle de la CIA dans la ridicule expédition de la Baie des cochons, il a refusé le plan secret Northfolk, qui a la manière de l’opération Gladio en Italie puis d’autres attentats plus récents, on craint de devoir y associer ceux de Charlie Hebdo, visait à commettre des attentats terroristes pour en accuser Fidel Castro. Ce que l’on nomme maintenant False Flag tellement c’est devenu une manière courante de peser sur les politiques intérieures de pays à détruire.



                    • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 8 janvier 2016 22:13

                      bonjour,
                      Tu as un avis qui ne reflète pas toute la réalité.Ce n’est certainement pas de ta faute car tu n’es pas de la génération Mitterrand.Pourquoi Il a été élu par qui ?voila bien les tenants de la chose. A l’époque j’ai voté pour lui .C’était mon premier vote.Mais pourquoi j’ai voté pour lui serait une bonne question. Car cela parait évident si je te dis que j’ai été élevé par une grand mère ouvrière de bas étage.Non ! ce n’est pas pour cela.J’avais des copains et des amis de familles aisées, de conservateurs dures et pures. Nous avions la même idée.Elle était simple ,nous voulions un monde équilibré.Nous ne voulions pas que la société permette que certain s’enrichissent sur la misère et le travail des autres.Basique ,simple voila,pourquoi il a été élu.Un mouvement doux et équilibré d’une génération.Oui nous n’avons pas été rock and roll,pas non plus peace and love,pas plus que de marguerite dans les cheveux.
                      Le premier septennat à été je dirais dans la ligne,mais le deuxième cela a foiré.Alors faire valoir des choses comme le Louvre et autres choses subalternes est franchement ridicule.Maintenant ,oui la gauche (les socialistes) en ce moment sont non pas vendu,mais le côté dur a repris les choses en main.La bourgeoisie peux aujourd’hui se passer du peuple.C’est certainement pas loin de la réalité.
                      Demain il est fort probable que ce soit des gauliste (qui sont redevenu au devant de la scène qui seront maitre du pays) Alors Mitterand n’est qu’une paranthèse que pour des historiens,des romanciers en mal de reconnaissances et de gloire.


                      • philippe baron-abrioux 9 janvier 2016 08:41


                         BONJOUR ARNAUD ,

                         je suis rentré d’un voyage d’un mois au Chili pour pouvoir voter le 10 05 1981 .

                         JE ME SOUVIENS DE CETTE SOIREE passée auprès d’une amie .

                         la V ième République et sa constitution que F.Mitterrand avait combattues allait avoir un président de Gauche .

                         hier , 20 ans après sa mort ,je me suis souvenu de ses livres , de discours qu’il avait prononcés , d’interviews avec des journalistes dont certains(J.P.ELK...) ,peu de temps avant sa mort ,avaient l’immense courage« de lui rappeler son passé le plus décrié (Vichy et la francisque ,Bousquet , etc...) ,fier presque de croire que celui que la Canard enchainé appelait »tonton« allait être dans l’incapacité physique de répondre ,de se défendre .

                         la francisque ! oui ,il l’a eue ce n’est un secret pour personne sauf pour ceux qui refusent de préciser qu’il avait le plein accord des résistants de son groupe ; cela permettait de ne pas être surveillé par la police de » l’état français" (qui n’était plus la République française) et donc de continuer sans trop d’ entraves ses activités clandestines .

                         j’ai lu hier des flots de propos aussi caricaturaux qu’infondés sur F.Mitterrand .

                         PERSONNE COMPLEXE ,certes , et tout y passe .

                         et que dire de cette mémoire très sélective ?

                         j’ai juste envie parfois de rire de ces captations de l’héritage de F.Mitterrand que ceux qui se référent à lui piétinent jusqu’à l’ignoble .

                         s’ils avaient juste la pudeur de se taire parfois !

                         usurpateurs d’idées pleurnichant piteusement devant leur incapacité à avoir le moindre souffle de quelque chose qui ressemblerait à la France qu’ils déshonorent jour après jour .

                         MERCI POUR VOTRE ARTICLE !

                        bonne journée !

                         P.B.A

                         

                         


                        • JMBerniolles 9 janvier 2016 13:58
                          Jean-Pierre Chevènement a consacré un mot de sa lettre à Mitterrand.

                          Il reconnaît son engagement total dans le néo libéralisme mais il l’excuse. Un manière de s’absoudre lui-même qui l’a porté à la tête du PS rénové au début des années 70.

                          François Mitterrand excellait dans le maniement des hommes. Il était nul en économie
                          Mais il s’est lancé à fond dans le serpent monétaire européen qui préludait à Masstricht, pour, en 1984, faire l’éloge du profit... 

                          J-P Che lui trouve des excuses, sans doute encore ému de toutes les flatteries dont Mitterrand n" a pas omis de le submerger...

                          • jctheo 9 janvier 2016 19:03

                            Un politicien au rancart avait dit de lui de Gaulle qui s’y connaissait en homme .
                            Lorsqu’il a senti le vent tourné en 1943 après trois ans de loyaux services au Maréchal , il est venu se mettre au service de la France Libre . " SI vous voulez rendre service à la FRance , engagez vous dans l’armée d’Afrique lui a t on répondu .
                            Ce qu’il n’a pas fait Sans doute trop dangereux .
                            Après avoir critiqué et avec quelle ardeur la Constitution de la 5eme république il s’y est installé sans y rien changé . Pas une ligne . Comme un monarque qu’il n’était pas .
                            Non , ce n’etait pas un personnage intéressant mais un intrigant , un politicien habile .
                            La FRance souffre de ces gens là !


                            • JDCONSEIL 10 janvier 2016 14:15

                              « Durant 10 années, ses deux mandats présidentiels entrecoupés des périodes de cohabitation, ont été marqués par l’action volontaire des gouvernements de gauche »

                              Arnaud deux fois sept font 14 et non 10 ! Président de 1981 à 1995 ....

                              C’est Chirac qui inventa le quinquennat 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité