• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Il y en a qui se goinfrent des fromages de la république ? Allons, (...)

Il y en a qui se goinfrent des fromages de la république ? Allons, allons…

Je viens d’entendre ce matin la ci-devant Royal Ségolène ramer, ramer, ramer comme autrefois les Shadoks pompaient, pompaient, pompaient…

Elle ramait énergiquement comme si elle voulait rejoindre l’antarctique depuis l’arctique en kayak !

 

 

Jeune retraitée (« Par arrêté du garde des sceaux, ministre de la justice, en date du 17 mars 2017, Mme Marie-Ségolène Royal, premier conseiller du corps des tribunaux administratifs et des cours administratives d’appel, est réintégrée et admise, sur sa demande, à faire valoir ses droits à la retraite, à compter du 1er mai 2017. ») Mme Royal met son expérience et sa pugnacité au service des pôles. Mais elle s’est fait allumer par une enquête du service investigation de radio-france et ça ne lui plaît pas.

Ce n’est pas la plus mauvaise l’amie Ségo. J’ai voté et fait voter pour elle contre Sarko en d’autres temps. Mais là, elle envoie le glaçon un peu loin, de s’offusquer de voir étaler au grand jour quelques savoureux fromages de la république. Parce qu’elle n’est pas la seule Dame Royal à picorer dans un de ces calendos ré » publicains. On trouve sur la Toile de nombreuses informations sur ces sinécures aussi grasses que douteusement utiles.

Savez-vous qu’il existe des « ambassadeurs thématiques » ? Ces personnalités, rattachées au ministère des Affaires étrangères, bénéficient d’un titre prestigieux mais n’ont aucune ambassade proprement dite. Elles sont chargées de représenter la France, de coordonner des actions, ou encore de négocier des accords sur des sujets transversaux comme l’environnement, la lutte contre le terrorisme, les droits de l’Homme ou les questions frontalières.

Liste des ambassadeurs thématiques en poste*

Ambassadrice déléguée à la science, la technologie et l’innovation
Mme Catherine BRECHIGNAC – Personnalité non titulaire du ministère des Affaires étrangères et non rémunérée par le ministère des Affaires étrangères.

Ambassadeur délégué à l’environnement
M. Xavier STICKER – Diplomate

Ambassadrice chargée de l’adoption internationale
Mme Odile ROUSSEL – Diplomate

Ambassadeur, délégué interministériel à la Méditerranée
M. Nicolas GALEY – Diplomate

Ambassadeur délégué à la coopération régionale dans la zone de l’Océan indien
M. Luc HALLADE – Diplomate

Directeur du Centre de crise et de soutien, Ambassadeur à la gestion des crises à l’étranger
M. Patrice PAOLI – Diplomate

Ambassadeur chargé des relations sociales internationales
M. Claude JEANNEROT – Personnalité non titulaire du ministère des Affaires étrangères et non rémunérée par le ministère des Affaires étrangères.

Ambassadrice chargée de la lutte contre le virus de l’immunodéficience humaine-syndrome de l’immunodéficience acquise (VIH-sida) et les maladies transmissibles.
Mme Michèle BOCCOZ – Diplomate

Ambassadeur chargé de la stratégie internationale en matière de lutte contre le terrorisme
M. Patrick MAISONNAVE – Diplomate

Ambassadeur pour le partenariat oriental de l’Union européenne et de la Mer Noire, coprésident du Groupe de Minsk
M. Stéphane VISCONTI – Diplomate

Ambassadeur pour les droits de l’Homme, chargé de la dimension internationale de la Shoah, des spoliations et du devoir de mémoire
M. François CROQUETTE – Diplomate

Ambassadeur pour les commissions intergouvernementales, la coopération et les questions frontalières
M. Maxime LEFEBVRE – Diplomate

Ambassadrice chargée des négociations sur le changement climatique pour les énergies renouvelables et la prévention des risques climatiques.
Mme Brigitte COLLET – Diplomate

Ambassadeur délégué à la coopération régionale dans la zone Antilles-Guyane
M. Jean-Bernard NILAM – Personnalité non titulaire du ministère des Affaires étrangères mais rémunérée par le ministère des Affaires étrangères

Ambassadrice pour les pôles
Mme Ségolène ROYAL - Personnalité non titulaire du ministère des Affaires étrangères et non rémunérée par le ministère des Affaires étrangères.

Pierre BUHLER, diplomate - Président de l’Institut français, Ambassadeur chargé de mission pour l’action culturelle extérieure de la France.
Nomination à venir

Christophe LECOURTIER - Directeur général de Business France, Ambassadeur aux investissements internationaux
 

Combien coûtent-ils à la république, c’est-à-dire à nous, les cochons de payants ? On est dans le flou le plus absolu selon Capital qui a enquêté. La sénatrice UDI Nathalie Goulet interrogée dans le magazine de FR3 « Pièces à conviction », qui a déposé de 2008 à 2014 des amendements pour demander plus de transparence, estime qu’ont souvent été nommés des « gens en mal d’exotisme à des postes qui ne correspondaient à rien ». Du copinage, en somme. Et pourtant, en tant que sénatrice elle sait de quoi elle parle, parce qu’au Sénat… Demandez aux jardiniers, aux chauffeurs et aux agents d’entretien à 6.000€/mois.

 

Bon. Laissons ramer notre Ségo nationale et intéressons-nous à d’autres succulents fromages de la république.

Directeur/Président de la Cnil, 160 000 €/an

Directeur/Président du CSA, 188 000 €/an

Gouverneur de la Banque de France : François VILLEROY de GALAU 37 580 €/mois + indemnité logement 5 643 €/ mois

Les deux sous-gouverneurs ont touché 223 255 € en 2016.
Vice-Président du conseil d’État 65 ans et toujours en activité (si l’on peut dire..) Bruno LASSERRE 16 170 €/mois plus…

Présidente de la CNIL : Isabelle Falque-Pierrotin 160 890 €/an

Président de l’Autorité des marchés financiers Robert OPHELE 238 735 €/an
Présidente de l’autorité de concurrence Isabelle SILVA 14 800 €/mois

Président de la société du Grand Paris : Thierry DALARD 17 000 €/mois
Président du centre technique du bâtiment : Etienne CREPON 16 330 €/moi

Directeur du Centre national de la chanson, des variétés et du jazz : Philippe NICOLA 12 000 €/mois
Directeur général de l’AFPA : Jean-Pierre GENELAY : 16 230 €/mois

Présidente de la réunion des musées grand Palais : Sylvie HUBLAC 16 000 euros/Mois

Chargé de promouvoir l’internationalisation de l’économie Française : Christophe LECOURTIER 16 000 €/mois
Pésident de l’ADEME : Arnaud LEROY 15 830 €/mois

Président de l’INA : Laurent VALLET 15 400 € /mois

Président de l’Agence de Rénovation Urbaine : Olivier KLEIN 14 290 €/mois

Présidente de la commission de débat public : Chantal Jouanno 14 666 €/mois (celle qui a refusé d'organiser le Grand débat !)

Directeur régional des finances publiques d’Ile-de-France : 21 290 €/mois nets

Secrétaire général du ministère des Finances : 15 710 €/mois nets

Vice-président du Conseil général de l’économie, de l’industrie, de l’énergie et des technologies (CGEIET), patron du corps des Mines : 14 200 €/mois

Chef de l’Inspection générale des finances (IGF) : 12 955 €/ mois nets

Président du domaine de Chambord : Augustin de Romanet 450 473 €/an en tant que PDG de ADP (Aéroports de Paris)

Directeur général de CNP Assurances : Frédéric LAVENIR a touché une rémunération de 450 000 € en 2016

Président de l’Institut du monde arabe (déficit de 3 millions/an) Jack LANG 120 000 €/an.

Vice-président du Conseil d’État : 16 170 € nets

Président de l’Autorité de la concurrence : 14 800 € nets

Premier président de la Cour des comptes : 14 750 € nets

Directeur de l’Agence Régionale de Santé d’Île de France : 16 700 à 17 500 € bruts

Président de la Société du Grand Paris (SGP) : 17 000 € bruts

Directeur général de Sciences Po Paris : 16 670 € bruts

Président du Centre scientifique et technique du bâtiment : 16 330 € bruts

Directeur général de l’Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) : 16 230 € bruts

Président de la Réunion des musées nationaux-Grand Palais : 16 000 € bruts

Directeur général de Business France : 16 000 € bruts

N’oublions pas les énarques de BERCY : ils sont 600 hauts fonctionnaires qui touchent un salaire supérieur à 15 000 €/mois (et certains beaucoup plus…)

 

Alors ! De quoi il se plaignent les gilets jaunes ?

Ils n'ont qu'à traverser la rue pour trouver un bon job ! Mouais… A condition d'être du bon côté du manche.

 

Sources :

https://entrepreneurs-pour-la-france.org/Edito/article/Salaires-et-remunerations-de-quelques-hauts-fonctionnaires

https://lannuaire.service-public.fr/gouvernement/administration-centrale-ou-ministere

https://www.capital.fr/economie-politique/des-ambassadeurs-bien-mysterieux-payes-par-le-contribuable-1237299

http://www.wikistrike.com/2019/11/segolene-royal-s-est-elle-mise-les-poles-arctique-et-antarctique-dans-la-poche.html

 

Illustration X - Droits réservés


Moyenne des avis sur cet article :  4.22/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 20 novembre 14:48

    ah ben c’est malin !

    maintenant, j’ai plus qu’à mettre mon pulle et mon patantalon à laver, ça m’a fait vomir

    la prochaine fois, faut prévenir

    mais où est passé Djack ? Il n’est plus président de l’IMA ? Je n’ai pas cru le voir au passage.

    Il est vrai qu’un inventaire exhaustif est impossible, mais lui, c’est un gros poisson

    Vous citez le DG de l’AFPA. Mais savez-vous que cet organisme salarie des personnes que personne ne connait dans les établissements où ils émargent ? Là, c’est plus que de l’opaque, c’est du blindage. Je connais le « sésame » qui permet ce mécanisme secret couvert par les directeurs, mais je ne le dirai pas. Devinez.


    • VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 20 novembre 16:03

      @Séraphin Lampion
      Si, il y est Djack :
      Président de l’Institut du monde arabe (déficit de 3 millions/an) Jack LANG 120 000 €/an.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 20 novembre 16:06

      @VICTOR Ayoli

      ah oui, pardon, ça doit être juste avant que j’ai eu la nausée, et j’ai pas repris au bon endroit
      mileskuz


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 20 novembre 16:12

      @Séraphin Lampion

      cela dit, ça ne représente que 4 % du déficit
      il parait qu’à l’IMA, le Restaurant le Ziryab, le Self le Moucharabieh et le Café littéraire sont des bonnes adresses ; yaka augmenter les trarifs pour augmenter les misérables émoluments de Djack !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 novembre 18:44

      @VICTOR Ayoli
       Je vous aime bien, mais ce que vous faites, c’est du populisme. Non pas que tous ces gens ne soient pas trop payés, ils le sont sûrement, mais vous ne vous attaquez pas au capitalisme dont ils ne sont que les serviteurs zélés.

      On peut et on doit critiquer les élites, surtout parce qu’elles trahissent nos intérêts, mais ne faire que cela, c’est du populisme. C’est dévier l’attention du public des vrais problèmes, et se tromper de cible.

      Lisez « Argent public et fortunes privées », vous verrez comment les politiques mettent l’argent public au service des capitalistes. C’est plus grave que leurs salaires de larbins, et concerne pratiquement tous ceux qu’on retrouve au CAC 40.
      Bouygues, Dassault, Arnault et les autres.

      Et c’est pareil au niveau européen, la place de Bruxelles pour les lobbies, est la 2e du monde, après Washington. Nombre de Commissaires européens, eux aussi grassement payés, passent du privé à la Commission, et inversement.

      Cela s’appelle « les portes tournantes ». Et comme 80% de nos lois sont d’origine européenne, les profits pour eux et les dégâts pour nous, sont considérables, se chiffrent en milliards, rien à voir avec les chiffres que vous donnez.


    • popov 22 novembre 11:18

      @Fifi Brind_acier

      Quand la maison brûle, on s’attaque d’abord au feu. Ensuite on s’attaque au coupable.
      C’est vrai que si on s’était attaqué au coupable plus tôt, il n’y aurait pas eu de feu. Mais une fois l’incendie déclaré, il est trop tard, il faut avant tout s’attaquer à l’effet plutôt qu’à la cause.
      C’est comme ça dans le domaine de la corruption ou de l’immigration.


    • Le421 Le421 20 novembre 18:20

      Quand je lis « business france », c’est fou, j’entends tout de suite Las Vegas, Macron, Penicaud, Havas...

      Quand je lis Villeroy de Galhau, aussi sec, je pense à ces gens qui ont fait des emprunts toxiques en francs suisses...

      Je dis ça de tête et vite fait.

      Mais il est certain que tous ces gens ont des plaçous bien planqués parce qu’ils tiennent des têtes couronnées par les couilles.

      Autrefois, on avait les mères maquerelles qui avaient des carnets d’adresses bien remplis.

      Rien de nouveau dans le grand monde...

      Pas un pour rattraper l’autre, je le crains.


      • eddofr eddofr 20 novembre 18:47

        Je me demande parfois qui nous coûte le plus cher, les politiciens ou les financiers ? Bernard Arnaud ou Arnaud Montebourg ? Bolloré ou Giscard ?


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 20 novembre 18:52

          @eddofr

          c’est comme les champignons et les arbres : ils vivent en symbiose et chacun a besoin de l’autre


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 novembre 12:35

          @eddofr
          A la lecture du livre « Argent public, fortune privées », je pense que ceux qui sont devenus membres du CAC40, nous ont coûté beaucoup plus cher !


        • kimonovert 20 novembre 19:21

          Ne soyons pas mesquin : "Le Premier ministre missionne ses ministres pour réduire le nombre de leurs agences. C’est ce que semble vouloir signifier une circulaire de Matignon qui a fuité.

          Officiellement, l’Etat compte 1.200 opérateurs et organismes divers pour une dépense de plus de 80 milliards d’euros par an, 458.000 agents et une masse salariale à tendance exponentielle (25 milliards en 2012 qui monte à 30 milliards en 2017…)

          A charge pour les ministères de justifier, d’ici l’été, l’utilité de leurs agences. Dans le viseur de Matignon, en priorité celles comptant moins de 100 agents.

          La circulaire demande aussi de réduire le nombre d’organismes consultatifs (les fameux « comités Théodule ») qui sont actuellement au nombre de 387 pour un budget annuel de 22 millions d’euros."

          Source : https://www.ifrap.org/fonction-publique-et-administration/1-200-agences-detat-pour-80-milliards-de-depenses-il-est-temps

          De quoi s’agit-il ? « Les agences trouvent leur origine dans les années 1960 avec la mise en place des »administrations de mission« , c’est-à-dire des administrations légères, spécialisés et limitées dans le temps. »

          https://www.vie-publique.fr/fiches/20249-agences-administrations-de-mission

          Cela devait être fait depuis 2014 : https://www.senat.fr/questions/base/2015/qSEQ15051147S.html



          • Le421 Le421 21 novembre 08:43

            @kimonovert
            Les « comités Théodule » sont remplacés aussi sec par des « commissions Serarien » afin d’assurer les ressources d’incapables bien nés...


          • Aimable 21 novembre 09:44

            @kimonovert
            Dire que les hopitaux publiques fautes aux restrictions de budget ,cherchent de l’argent pour fonctionner normalement et que le gouvernement n’en trouve pas .



            • Sirius Sirius 20 novembre 23:32

              La bourgeoisie de gauche qui prend ce qu’elle peut, la droite fera de même, bon la c’est Macron...

              Puis y a un apolitisme, et y a du populisme, et la gauche qui a perdu le nord et de l’extréme-droite de se renforcer.

              Moi je vote Parti Animaliste, car les animaux tout le monde s’en fou et au moins là j’y vais par conviction.

              Limite l’horizon c’est soi la prise du pouvoir par le fascisme, soi le retour d’une gauche culturelle qui refuse les reactionnaires et les pos-modernistes.

              Enfin c’est ma vision.


              • Le421 Le421 21 novembre 08:47

                @Sirius

                bon la c’est Macron...

                Qui n’est « ni de droite, ni de gauche », donc, forcément de droite...
                On avait compris et même remarqué... A certains détails !!  smiley


              • Sirius Sirius 21 novembre 13:06

                @Le421

                Salut,

                Comme on dit ni de droite ni de gauche bien au contraire.

                C’est juste l’életro-choc libérale, plus la crise approfondi plus les choc seront profond.

                Bref pour dire il représente la frange bourgeoise qui l’a mis au pouvoir.


              • VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 21 novembre 09:41


                Eh ! On s’offusque à juste titre de ces fromages de la république, mais c’est de la pisse de chaton par rapport au racket financier auquel se livre les « grands patrons » :


                Bernard Charlès Dassault Systèmes 22,90 millions d’euros (+45% d’augmentation)

                François-Henri Pinault Kering 12,20 millions d’euros (+106,7% d’augmentation)

                Dough Pferdehirt TechnipFMC 11,34 millions d’euro (+7,3% d’augmentation)

                Jean-Paul Agon L’Oréal 9,53 millions d’euros (-0,5% de diminution)

                Carlo Bozotti puis Jean-Marc Chery STMicroelectronics 9 millions d’euros (+207% d’augmentation)

                Thomas Enders puis Guillaume FauryAirbus 8,22 millions d’euros (+28,3%)

                Bernard Arnault LVMH 7,96 millions d’euros (stable)

                Carlos Tavares Peugeot 7,64 millions d’euros (+13,9%)

                Olivier BrandicourtSanofi 7,28 millions d’euros (-25,4%)

                ]Hubert Sagnières puis Leonardo Del Vecchio EssilorLuxottica 6,62 millions d’euros (+40,1%)

                Jean-Pascal Tricoire Schneider Electric 6,26 millions d’euros (-5,25%)

                Patrick Pouyanné Total 5,8 millions d’euros (-3,3%)

                Benoît Potier Air Liquide 5,59 millions d’euros (+4,8%)

                Thomas Buberl Axa 5,09 millions d’euros (-5,4%)

                Vous en voulez d’autres ? Faites comme moi, cherchez. Par exemple là :

                https://www.lerevenu.com/palmares-des-salaires-des-dirigeants-du-cac-40-attribues-en-2018

                A comparer avec :

                aide-soignante salaire moyen de 1357 € net/mois

                professeur des coles 1 640 euros net par mois la première année

                policier municipal 1924 euros

                policier national 2135 euros


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 novembre 12:40

                  @VICTOR Ayoli
                  Et vous n’avez pas tout vu ! La Deutsche Bank en déroute, ses dirigeants sont passés de 32 millions d’euros à 52 millions...


                • Désintox Désintox 21 novembre 19:12

                  @VICTOR Ayoli
                  "Eh ! On s’offusque à juste titre de ces fromages de la république, mais c’est de la pisse de chaton par rapport au racket financier auquel se livre les « grands patrons » "

                  Ouais, mais ce n’est pas sur eux que vous avez écrit votre article.


                • Spartacus Spartacus 21 novembre 11:49

                  Les emplois de complaisance de l’administration, ils sont légion...Comme les 250 préfets pour 120 préfectures...Et sur ceux à qui on paye une « retraite », il y en a une grande partie qui ont étés nommés 6 mois avant leur départ, sans jamais avoir vu une préfecture..

                  Mais en fait le coût le plus élevé est le nombre des emplois plus modestes qui se répercutent à millier voire million et qui coûtent au contribuable....

                  25% des fonctionnaires et employés des entreprises publiques bénéficient d’emplois fictifs 6 mois avant la « retraite » pour optimiser les calcul et voler le contribuable. (excusez moi de dénoncer un tabou qui ne doit pas être divulgué au public)....

                  A la SNCF, il y a 10 000 permanent syndicalistes qui majoritairement n’ont jamais vu un train....(notez « permanents », pas syndiqués)...

                  A l’éducation nationale il y a 100 000 profs sans élèves.


                  • Salade75 21 novembre 11:57

                    Bonjour @Spartacus

                    Pourriez-vous communiquer vos sources ?


                  • Ruut Ruut 21 novembre 12:08

                    @Spartacus
                    Ce que vous citez c’est surtout une déficience managériale, pas un choix des non assignés.


                  • Le421 Le421 21 novembre 12:12

                    @Spartacus
                    Les emplois de complaisance dans le privé, ça n’existe pas bien sûr !!
                    Vous n’avez pas fini de prendre les gens pour des truffes ??
                    Perso, la liste est longue.
                    La fille d’un marchand de meubles où je bossais (sav brun) se palpais trois fois mon salaire et n’était là que, à vue de pif, une dizaine d’heures par semaine.
                    Elle s’occupait des petits enfants à papy...
                    Et des exemples, j’en ai une palanquée.
                    Le népotisme en entreprise est encore plus flagrant, parce que pas diffusé, contrairement au public !!


                  • Aimable 21 novembre 13:08

                    @Le421
                    Et on fouillait bien peut être que l’on trouverait un élu qui fait encore passer la nounou pour une assistante parlementaire .
                    Quand au privé , peu de sociétés échappent a toutes sortes de magouilles, voir inimaginables .



                  • marmor 21 novembre 14:27

                    @Le421
                    A la -GRANDE DIFFERENCE que dans le public, il s’agit d’argent public, qui coûte donc à l’ensemble de la société et dans le privé, d’argent privé. Alors, si papy payait sa fille, c’était avec son pognon, tout en payant les charges salariales du dit salaire à la collectivité. Parfois tu ferais mieux de te taire, ou reflechir, si tu peux !


                  • Trelawney Trelawney 21 novembre 14:38

                    @Spartacus
                    Sans même parler de ce qui se passe à Radio France si enclin à dénoncer des Ségolène Royal alias la Reine des neiges.

                    On peut être critique, encore faut-il être objectif. ce que ne sera jamais la radio télévision publique.

                    Je vous laisse la lecture d’un article de France info sur la Bolivie pour vous rendre compte de la « qualité » journalistique de ces gaziers.
                    https://www.francetvinfo.fr/monde/ameriques/l-article-a-lire-pour-comprendre-ce-qui-se-passe-en-bolivie_3699383.html

                    Avec au tout début des « le chef d’Etat a démissionné, dimanche 10 novembre, après une série de manifestations violentes contestant sa réélection ».
                    Ou alors le « spécialiste » de la Bolivie de France Info Claude Le Gouill qui nous dit : « Des habitants lambda du pays étaient excédés face à la fraude électorale avérée. C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. »

                    C’est à ce genre de journalisme que l’on a affaire. 


                  • Spartacus Spartacus 21 novembre 15:09

                    @Trelawney

                    On a une information de merde ou les pourris du moment qu’ils sont gauchistes sont exonérés de leurs saloperies..

                    Aucune presse Française n’a repris l’information du fichier audio, conversation qui a été pris entre cette pourriture de Morales

                    et ses partisans de créer la famine et créer le chaos dans le pays pour revenir au pouvoir...

                    https://www.breitbart.com/latin-america/2019/11/20/dont-let-food-cities-evo-morales-caught-tape-planning-starvation-bolivia/

                    Mais non vous savez pour les gauchistes, Morales est un saint et on trace une fable de sa présidence de dictateur.


                  • Aimable 21 novembre 15:26

                    Seriez vous un descendant de conquistador pour haïr autant un primo habitant de la « Bolivie » .


                  • Aimable 21 novembre 15:44

                    @Spartacus
                    Com a l’ attention de Spartacus


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 novembre 18:50

                    @marmor
                    La porosité public privé est bien plus grande que vous ne le pensez, hélas !


                  • Désintox Désintox 21 novembre 19:11

                    @Spartacus
                    Que des conneries. C’est insupportable !


                  • Spartacus Spartacus 22 novembre 08:58

                    @Désintox
                    La vérité est insupportable...
                    Ces gauchistes qui diabolisent les autres pour se flatter entre eux de défendre le « camp du bien » et se retrouve être des gens qui défendent les pires enluresn de la terre systématiquement....
                    Hier parler des Goulag, c’était une « connerie »....Les gauchistes disaient qu’ils n’existaient pas.  smiley 


                  • JL JL 22 novembre 09:06

                    @Spartacus
                     
                     ceux que vous appelez gauchistes sont en effet des ordures, et doublement par le fait qu’ils n’en ont rien à foutre ni de la République, ni des inégalités, ni de la justice sociale, et qui cependant se présentent sous les couleurs de la gauche.


                  • leypanou 22 novembre 09:32

                    @Trelawney
                    C’est à ce genre de journalisme que l’on a affaire 

                     : pour compléter le genre de journaliste avec qui on a affaire.

                    Je ne regarde plus FranceTVInfo, c’est l’un des pires où on parle de « Président Guaido ».


                  • Aimable 21 novembre 14:01

                    kimonovert

                    Dans ce milieu , même si on croit avoir touché le fond il faut continuer de creuser pour trouver des pépites .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès