• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ils meurent dans la rue, comme des chiens ! c’est INTOLERABLE (...)

Ils meurent dans la rue, comme des chiens ! c’est INTOLERABLE !

L'Hébergement d'urgence :une priorité nationale !

Qui pensera à ces femmes et à ces hommes qui, faute de places d'hébergement d'urgence, meurent de froid, de dénutrition ou de maladie ?

Ces questions devraient être au coeur des programmes et surtout des politiques !

 

Plus de 9 millions de personnes survivent en France sous le seuil de pauvreté.

Plus de 4 millions de personnes sont mal logées et plus de 200 000 personnes sont sans toit, sans abri, la très grande partie de ces hommes et de ces femmes n'a pas choisi de devenir SDF : pour certains c'est à la suite d'un accident de la vie, chômage, revenus en baisse, séparation.

On voit de plus en plus de jeunes qui entrent dans la vie active sans logement, certains peuvent passer par la case Foyers des jeunes travailleurs, d'autres non par absence de structures et de places !

D'après l'UNICEF, 30 000 enfants vivent dans la rue.

Des analystes et des associations expliquent qu'il faudrait 500 000 créations de logements par an pendant 5 ans pour résorber le déficit en nombre de logements.

 

Certes, mais il y a aussi plus de 3 millions de logement vides, parmi ces logements plusieurs centaines de milliers sont abandonnés depuis des années et des années !

 

Il y a là un travail d'analyse prospective et de projection à faire en faisant agir de concert tous les pouvoirs publics.

Aujourd'hui quelques avancées sont possibles et nécessaires dans le champ du logement social et dans celui de l'hébergement.

Je souhaite mettre l'accent sur ce qu'il est possible de faire aujourd'hui, immédiatement, dans le cadre d'un plan marshall de l'hébergement d'urgence.

Il y a eu 587 morts de la rue en 2020... mais plus en réalité

Il s'agit du collectif Les Morts de la rue (CMDR), qui s'appuie sur différentes sources de signalement (associations, institutions, particuliers et médias) pour établir des bilans de la mortalité dans la rue.9 déc. 2021

L'hébergement d'urgence est en panne en France.

Une personne à la rue peut toujours téléphoner au 115 pour obtenir une place.

Comme le dit le SIAO 77 dans mon département : « nous ne pouvons pas prendre tout le monde car il manque des places et surtout des financements.

Nous sommes contraints de choisir qui sera hébergé. » ! ?

Ce sont les familles qui restent prioritaires et les femmes enceintes avec des grossesses de 4 mois et plus.

Cette réponse est faite par des personnes catastrophées car ce sont des travailleurs sociaux motivés qui sont obligés d'appliquer les consignes.

Une des associations les plus actives en Seine et Marne sur le terrain du logement, le DAL 77 sollicite régulièrement la DDETS afin que telle personne n'entrant pas dans les critères soit hébergée.

A chaque fois, pour l'instant, ils obtiennent une place à force d'insister.

Mais que deviennent celles et ceux qui n'ont pas une association pour les soutenir ?

 

CHACUN DEVRAIT POUVOIR AVOIR UN TOIT ET LES HEBERGEMENTS D'URGENCE DEVRAIENT ETRE POSSIBLES POUR TOUT HOMME ET POUR TOUTE FEMME !

 

Si l'ouverture de nouvelles places d'hôtels est une des solutions, ce n'est pas la seule car elle n'est pas toujours adaptée.

Le 115 paye 17 € par nuit et par personne aux gestionnaires des hôtels ; faites le calcul ; c'est 51 € par chambre de 3 ( deux adultes et un enfant), ni le ménage, ni les lits ne sont faits....C'est un coût important et un bénéfice pour les hôteliers.

Pourquoi ne pas développer des lieux d'accueil dans des bâtiments qui ne servent plus ?

 

La Croix Rouge utilise par délégation une partie de l'ancien hôpital de Melun pour y mettre des personnes et des familles.

C'est une piste intéressante.

Nous avons accompagné une famille de 8 personnes dont six enfants.

C'est une mise à l'abri qui mériterait un petit aménagement et un toilettage des murs.

C'est un investissement mineur utile et nécessaire.

 

La mise à l'abri et l'hébergement sont des missions nationales, l'action sociale une responsabilité des conseils départementaux et la proximité par les CCAS une action locale.

Pourquoi ne pas travailler plus étroitement en partenariat pour construire des hébergements de proximité ?

La mise en vie de conférences départementales de l'hébergement réunissant les décideurs des trois niveaux et les associations de solidarité pourraient permettre de trouver des réponses concertées et adaptées.

 

Le vendredi soir est redouté par nombre de bénévoles car les bureaux et structures ferment, il n'y a plus que des bénévoles.

 

Des Municipalités de toutes tendances ont mis en place des astreintes sociales de week- end : les élus d'astreinte ouvrent des hébergements ou emmènent à l'hôtel des personnes trouvées dans la rue.

 

C'est une mission importante à développer.

 

Les expulsions locatives vont reprendre le 1er ou le 2 avril, c'est un drame social et humain pour des milliers et milliers de familles.

La plupart du temps les personnes mises à la rue n'ont personne pour les accompagner ?

Aucune expulsion ne devrait pouvoir avoir lieu sans hébergement !

Il faudrait que les personnes expulsées soient tout de suite accompagnées par le CCAS de la commune qui en relation avec le 115 peut les emmener dans un lieu d'hébergement.

C'est un acte humain et social à organiser.

 

IL SUFFIRAIT DE REFLECHIR COLLECTIVEMENT POUR TROUVER QUELQUES PISTES DE TRANSFORMATION

 

Quand une femme battue quitte le domicile conjugal, elle ne trouve par immédiatement un logement et elle craint que ses enfants soient placées par l'ASE dans une famille d'accueil.

 

Nous avons eu en Seine et Marne une femme qui a fui son bourreau avec ses quatre enfants.

Il a fallu toute une mobilisation militante pour trouver un hébergement à cette famille et une campagne associative active pour que les enfants ne soient pas placées.

 

Que d'efforts, que d'inquiétude, que de larmes alors qu'il suffirait qu'existe en nombre des logements accessibles et réservés pour ces femmes !

 

En Conclusion  :

 

L'hébergement devrait profiter à tous ceux et à toutes celles qui sont à la rue !

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • chantecler chantecler 2 février 2022 09:04

    Bonjour ,

    L’explication est là :

    https://www.youtube.com/watch?v=nnXkWh7E_mg


    • Le421... Refuznik !! Le421... Refuznik !! 3 février 2022 13:21

      @chantecler
      ... Quand j’ai lu le titre, je pensais qu’on parlait des « victimes du Covid » !!  smiley


    • Lynwec 2 février 2022 09:19

      Et il s’en trouvera encore,et de nombreux,pour affirmer qu’hors de l’UE, il n’y a pas de salut pour la France.

      La réalité saute aux yeux,et depuis longtemps, en dépit des péroraisons des menteurs soudoyés (et parfois bénévoles sur les forums) : c’est dans l’UE qu’il n’y a pas de salut pour la France. C’est bien depuis l’UE et l’euro, ainsi que par l’asservissement aux banques privées qui en découle, que l’économie et en conséquence la France, a plongé.

      Ceci ne s’arrêtera, et difficilement,avec beaucoup d’efforts pour redémarrer, que si on en sort, et rapidement encore.

      Une France autonome et prospère pourrait assurer le bien-être de tous, c’était le cas avant 1968 même s’il y avait des défauts notables. Une France aux ordres et verrouillée dans l’immobilisme de l’UE plongera la majorité dans la pauvreté comme c’est en cours de réalisation.


      • Joséphine Joséphine 2 février 2022 09:47

        @Lynwec

        D’accord mais comment expliquer que les pays qui ne sont pas dans l’UE, comme la Suisse par exemple, connaissent le même désastre économique et migratoire que nous ? 


      • Lynwec 2 février 2022 10:20

        @Joséphine
        Je n’utilise pas les comparaisons avec d’autres pays pour justifier ce qui se passe chez moi ou le relativiser. Je ne vis pas en Suisse et ne peut me fier à ce qu’on en rapporte, je me fonde sur mon expérience personnelle, qui elle, ne peut être déformée par qui que ce soit.


      • Joséphine Joséphine 2 février 2022 12:35

        @Lynwec
        Ce que je voulais dire par là c’est que le monde occidental dans son entièreté , des USA à l’Europe de l’Ouest, en passant par le Canada et l’Australie, obéissent aux mêmes maîtres et courent à la même catastrophe. L’hydre a tissé sa toile partout, avec ou sans l’UE. Imaginons une seconde que l’UE bascule de notre côté, le destins des peuples serait très différent. On peut toujours rêver, ça coûte pas cher, mais ça fait partie du domaine des possibles. 


      • berry 2 février 2022 16:38

        @Lynwec
        L’UE est aux ordres de la mafia mondialiste, ce n’est qu’un intermédiaire.


      • Samson Samson 2 février 2022 20:24

        @Joséphine
        "... comment expliquer que les pays qui ne sont pas dans l’UE ... connaissent le même désastre économique et migratoire que nous ?"

        Çà s’appelle le capitalisme, et dans sa version néo-libérale et globaliste, le dogme prêché par la Pensée Unique de l’avidité et du pillage effrénés des ressources et des peuples comme seuls moteurs à sa Sainte Croissance aboutit en fait à un vaste foutoir étendu à l’échelle planétaire.


      • Le421... Refuznik !! Le421... Refuznik !! 3 février 2022 13:26

        @Lynwec
        Ce qui ne va pas chez certains, c’est de toujours chercher des boucs émissaires pour masquer ses propres turpitudes.
        Et on l’a parfaitement vu avec cette épidémie de coronavirus.
        Chaque gouvernement de pays européen prenait les mesures qu’il avait choisi, sans rien demander à Bruxelles.
        Certains c’est l’UE (UPR), d’autres c’est les immigrés (RN/Z) et pour d’autres encore, ce sont les français (LR/LREM) qui posent problème...
        C’est quand qu’on se prends en main ?
        Sans déconner...
        Mais la technique du « bouc émissaire », c’est surtout à droite !!


      • patrick22 2 février 2022 10:24

        Merci Mr Chalot de nous rappeler sans cesse que cette politique engendre des conséquences terribles pour nos frère s humains ...et animaux.....

        ...parler des grands ...sans doute ....mais ce sont les petits qui souffrent....

        ...merci Mr Chalot de le rappeler à Tous.... les commentaires acerbes, moqueurs entre abonnés c’est bien peut être ....mais c’est un peu lége.....


        • Joséphine Joséphine 2 février 2022 12:39

          @patrick22

          « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. » Jacques-Bénigne Bossuet.  On pourrait même dire que « Dieu pleure » quand Il voit la bêtise et l’aveuglement de certains de nos dirigeants… 


        • PascalDemoriane 2 février 2022 11:28

          « il faudrait 500 000 créations de logements par an pendant 5 ans pour résorber le déficit en nombre de logements. »

          Je crains fort que même munis de ces 500 000 logements requis, on obtienne simultanément autant de carence et de vacance de logement et autant de SdF ou de précaires désocialisés potentiels. Puis sans fond, cercle vicieux structurel inhérent au capital, le modèle socio-économique immobilier financiarisé a besoin et génère des précaires carencés comme le modèle d’exploitation salarial a besoin de chômage et de migrants précaires.

          Dans les assos on se répète la donnée statistique publiée bien connue évaluant à 70-65 % les ménages français éligibles au logement dit social, mais on omet complaisement de dire l’essentiel : çà veut juste dire que le modèle socio-économique n’est pas fait pour les besoins positifs de logement des gens, mais pour les dominer par la menace de carence, la valeur négative.
          Pourquoi ? Parce que la notion même de valeur capitalisée du bâtit n’existe que du fait de la tension négative de son carencement réciproque. C’est systémique donc sans solution !
          Le « système » de rente spéculative, publique ou privée, met donc cruellement les travailleurs sociaux et assos de solidarité en posture de pompiers pyromanes malgré eux, elles. Je cite un des leurs me disant « tu sais, on reloge les uns pour en jeter indirectement d’autres par la fenêtre, on le sait bien ! »

          Que cela ne décourage pas les assos, mais au contraire pousse les électeurs à comprendre que sans une force politique populaire souveraine nationale hors UE, très offensive, le problème n’avancera pas.


          • rogal 2 février 2022 11:59

            Sur l’immédiat, le court terme, on ne peut que vous donner raison. Mais après, que faire pour que les choses changent vraiment ?


            • charlyposte charlyposte 2 février 2022 16:25

              @rogal
              Il faut reconnaître la falaise comme une issue de secours pour tout changer comme prévu ! smiley


            • Staniszewski Staniszewski 3 février 2022 08:22

              @rogal

              La réalité est ce qu’il faut Tout changer, du moins c’est ce que je pense.

              « Ne changera rien celui qui ne changera pas tout »… Auteur inconnu, sinon, inspiré de la chanson « Noé » de Julien Clerc (1999), paroles de Merlot Leclerc et Étienne Roda-Gil.

              … Et c’est ce qui nous donne les vertiges…

              … En outre. Facile à dire… je sais.


            • MagicBuster 2 février 2022 13:34

              Pour éviter que les chiens meurent dans la rue, il faut prévenir la SPA et construire des chenils.

              NEXT


              • Staniszewski Staniszewski 3 février 2022 11:35

                @MagicBuster
                Si malgré l’effort d’avoir fait recours à toute notre l’intelligence, on n’arrive pas, ou plus, à nous imaginer à la place du pauvre… ou alors d’un immigré qui émigre de son pays pour fuir la pauvreté … :

                                                    c’est qu’on redevient de singes ! !


              • zygzornifle zygzornifle 2 février 2022 13:37

                Les GJ se sont fait massacrer par les CRS c’est intolérable, les vieux se font torturer en Ehpad c’est intolérable, Macron va être réélu haut la main c’est intolérable etc ....


                • charlyposte charlyposte 2 février 2022 16:22

                  @zygzornifle
                  Tu veux dire réélu les doigts dans le cul smiley sauf que les doigts pour le moment restent * secret défense * dommage pour la démocratie ( la vraie ) smiley


                • Nicolas_M Nicolas_M 2 février 2022 14:56

                  Vous connaissez le triangle dramatique ? Vous endossez à merveille le rôle de sauveur. En cherchant à aider les faibles, vous les confortez dans l’idée qu’ils sont incapables e se débrouiller seul, vous renforcez leur rôle de victime.

                  Arrêtez d’aider, c’est malsain, vous infantilisez les gens. Positionnez vous plutôt en coach : posez des questions, montrez à ceux qui galèrent qu’ils ont le potentiel pour s’en sortir seul, que d’autres choix sont possibles, et que ces choix c’est à eux de les faire. Cassez le cercle vicieux de l’assistanat et de la codépendance.


                  • Samson Samson 2 février 2022 15:26

                    @Nicolas_M
                    Je suis parfaitement au fait du triangle dramatique !
                    Il semble par contre que vous n’ayez pas plus d’expérience de la merde, du raclage des fonds de tiroir dès le 10 du mois et autres galères vous plantant finalement sans toit sur un trottoir que de la philosophie du travail social et de nombre de ses acteurs dévoués.

                    Un petit lien pour vous éclairer ?!?

                    Quand on peut espérer que votre « coaching » ne commence à devenir efficace qu’approximativement à hauteur du troisième palier, on vous parle bien ici du premier, celui ou tu crèves faute de main tendue !


                  • Adèle Coupechoux 2 février 2022 17:10

                    @Nicolas_M

                    Bénéficier d’un toit vous parait extravagant ???
                    C’est le minimum pour survivre, la base pour se sentir en sécurité.
                    A chaque naissance, un pays avec un gouvernement responsable devrait prévoir un toit pour chacun.
                    Cela devrait être planifié. Avec l’accès au travail pour tous.


                  • Samson Samson 2 février 2022 17:57

                    @Nicolas_M
                    "Positionnez vous plutôt en coach : posez des questions, montrez à ceux qui galèrent qu’ils ont le potentiel pour s’en sortir seul, que d’autres choix sont possibles, et que ces choix c’est à eux de les faire. « 

                    Portez-vous donc candidat pour leur expliquer, ... en vous souhaitant déjà bonne chance !
                     »Ventre affamé n’a point d’oreilles !"


                  • chantecler chantecler 2 février 2022 18:03

                    @Samson
                    Coach pour SDF : un métier d’avenir !


                  • Samson Samson 2 février 2022 15:09

                    « Ils meurent dans la rue, comme des chiens ! »

                    C’est de pire en pire !

                    Et le seul souci de nos piteux managers est qu’ils y meurent « vaccinés », juste histoire d’encore accélérer le versement d’un « pognon de dingue » aux actionnaires de Big Pharma avant que ne sombre le Titanic sur lequel nous sommes embarqués !

                    Sombres temps, mais surmontant les gras relents du fumier managérial promis par notre très immature et narcissique petit Monarc fleure comme un parfum de fin de régime ! smiley


                    • Adèle Coupechoux 2 février 2022 15:41

                      @Samson

                      Pendant le 1er confinement, ceux que je rencontrais dans la rue m’ont dit qu’ils n’ont vu aucun médecin...Même devant les hôpitaux.
                      Par contre pour la vaccination, ils n’ont pas été oubliés ! Comme s’ils n’avaient pas besoin de vrais soins...


                    • charlyposte charlyposte 2 février 2022 16:19

                      @Adèle Coupechoux
                      Bien vu smiley


                    • alinea alinea 2 février 2022 15:16

                      oui c’est le progrès ; lui aussi est mort dans la rue :

                      Un photographe est mort en pleine rue dans l’indifférence totale - petitbleu.fr


                      • cevennevive cevennevive 2 février 2022 15:59

                        Bonjour Chalot et tous,

                        Le problème c’est qu’il y a aussi de pauvres vieux solitaires qui meurent « comme des chiens » dans leur appartement et dont personne ne se soucie !

                        Il y en a beaucoup aussi qui sont morts sans une personne aimée auprès d’eux, dans les maisons de retraite parce qu’il était interdit d’y entrer à cause du covit.

                        Mais tout de même, dans la rue pleine de passants, n’y a-t-il eu personne qui ait daigné décrocher son sacro saint smartphone pour faire le 15 ???

                        Cela dépasse mon entendement !!!

                        Il y a une semaine, je vais au marché de la ville voisine. Au détour d’un petit virage, un homme se trainait à quatre pattes sur la chaussée. Je m’arrête et vois que l’homme est bien alcoolisé. J’appelle la gendarmerie et arrête la circulation.

                        Suis-je normale ou future sainte d’un au-delà dont d’ailleurs je nie l’existence ?

                        Reste-t-il des humains sur notre pauvre terre ?


                        • Pauline pas Bismutée 3 février 2022 17:39

                          @cevennevive

                          Bonjour cevennevive,
                          Si vous saviez a quel point je suis d’accord ! Je suis comme ça aussi, sûrement pas parfaite, mais j’essaie d’aider chaque fois que je peux (personnes et animaux)...et ça m’énerve quand on me dit que je suis tellement ci ou ça.... je suis désespéré

                          ment normale, et je commence sérieusement a être persuadée que ce sont les autres qui sont frappadingues.


                        • Pauline pas Bismutée 3 février 2022 17:50

                          @Pauline pas Bismutée
                           Intéressant et involontaire le trou dans désespéré.....ment (je dois rajouter les accents, des fois ça fait des trucs bizarres....), car quelquefois désespérée aussi... !
                          (une fois j’ai ramassé un type qui saignait, les passants étaient occupés a le prendre en photo sur leur smartphone smileyje passe...)


                        • eau-mission eau-pression 3 février 2022 17:50

                          @cevennevive

                          Ce qui me semble bizarre, c’est que vous n’ayez pas perçu que l’au-delà vous regardait faire la circulation.

                          Un hiver, je suivais un alcoolique zigzagant sur sa mobylette, et comme je ne crois pas au Dieu des poivrots, je gardais une bonne distance. Quand il s’est étalé sur la route verglacée, j’ai eu largement le temps de m’arrêter.


                        • charlyposte charlyposte 2 février 2022 16:17

                          Et en même temps les très riches meurent de chaud ! comme quoi rien n’est juste sur cette planète plate qui tourne en rond ! hum smiley



                            • ZenZoe ZenZoe 2 février 2022 18:10

                              Ce n’est pas des hébergements d’urgence qu’il faut, c’est des vrais logements, des vrais chez-soi où on puisse poser ses affaires et se réfugier, et avec un loyer raisonnable. Et des foyers aussi, où l’on puisse accueillir durablement ceux qui ne peuvent plus se débrouiller tout seuls (malades mentaux notamment). Un toit est un droit.

                              Ceci dit, concernant les hébergements d’urgence, il faut savoir qu’ils sont occupés pour plus de moitié dans certains endroits par des clandestins et des SDF venus de pays européens. C’est un problème, car ces structures n’ont pas été créées pour ça. A un moment donné, il faudra prendre ce problème à bras le corps aussi.


                              • chantecler chantecler 2 février 2022 18:15

                                @ZenZoe
                                Au sortir de la guerre on a fabriqué des hébergements d’urgence ...
                                Ils répondaient très bien aux besoins et 50 ans après étaient toujours utilisés .
                                Plus efficaces , plus pratiques , plus humains qu’une chambre d’hôtel ...
                                Et ça pouvait abriter une famille .
                                Mais c’est mal vu par nos dirigeants : ça fait trop social et pas assez libéral.


                              • ZenZoe ZenZoe 2 février 2022 18:30

                                @chantecler
                                Vous parlez des HLM  smiley ?


                              • chantecler chantecler 2 février 2022 18:36

                                @ZenZoe
                                Non pas du tout :
                                C’était des constructions généralement en bois à un ou deux étages qui ont certainement servi en partie de modèles aux HLM béton plus tard ...
                                Et il y en a eu beaucoup de construits pour faire face aux ruines ...


                              • chantecler chantecler 2 février 2022 18:41

                                @chantecler
                                Je me suis renseigné .
                                Apparemment il y a eu d’autres séries de constructions d’urgence sous l’impulsion de l’Abbé Pierre dans les années 53 54 ...


                              • Claude Courty Claude Courty 2 février 2022 20:47

                                @ZenZoe

                                Les nécessiteux seraient-ils créés pour aboutir à des structures d’accueil plutôt qu’à d’autres ?


                              • Abolab 2 février 2022 18:32

                                Les morts dans la rue n’intéressent les médias que quand il s’agit de personnes connues...

                                La preuve, ici et encore ici.


                                • quijote 2 février 2022 20:27

                                  « Ils meurent dans la rue, comme des chiens ! C’est intolérable ! »

                                  ...hurlent « les gens bien ». Qui ne voient par ailleurs aucun inconvénient à ce que tous les pauvres d’Afrique viennent s’installer en Europe et en particulier chez nous... Est-ce que c’est pour pouvoir continuer à montrer ad vitam aeternam comment ils sont des gens « bien », eux ? Une forme de bénéfice narcissique par la bande, l’indignation choisissant alors de faire fi de contradictions normalement insurmontables ? Se plaindre qu’il puisse y avoir des pauvres d’un côté, encourager leur venue de l’autre... Là, il faut ajouter la considération suivante : un migrant africain, ces types qui arrivent avec RIEN si ce n’est un smartphone volé, ne sera jamais en France rien d’autre qu’un pauvre. Même si, par extraordinaire, ils s’intégrait. Ce serait juste un pauvre de plus. Bref, ces gens sont un véritable investissement à long terme pour nos amis « qui luttent contre la pauvreté »... En faisant en sorte qu’elle ne disparaisse jamais.

                                  Ce qui amène à parler d’un autre bénéfice possible de l’industrie de la pauvreté en Europe. Un bénéfice nullement exclusif du premier d’ailleurs. Quand t’as un salaire qui dépend de la pauvreté, t’as pas réellement intérêt à ce qu’elle disparaisse : ton salaire disparaîtrait avec... Tu cries contre, ça oui, mais tout en faisant en sorte que le robinet à pauvreté africaine ne soit jamais fermé. Ah bah, t’en as besoin, toi ! Tout ça au nom de l’antiracisme, bien sûr, ça va de soi, mais comment donc, vous pensez bien, c’est évident, sinon, quoi d’autre ? Pas vrai, madame ? Bah ouais... Il faut dire que « Il faut laisser venir les migrants parce que sinon, je perds mon salaire », ça passerait moins bien... Ouais... On est d’accord : parlons plutôt d’antiracisme que d’intérêts bassement et singulièrement privés.

                                  Putain, c’est bien foutu. Ils sont malins, ces mondialo-coco-musulmans !


                                  • Claude Courty Claude Courty 3 février 2022 01:50

                                    @quijote

                                    Profonde et préjudiciable erreur, que de réduire la responsabilité aux « mondialo-coco-musulmans ».
                                    La société entière, et tous ses pouvoirs – à commencer par le religieux de toutes confessions et le politique de toutes obédiences – sont impliqués, depuis toujours.

                                    https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2020/10/le-syndrome-de-lautruche.html

                                    https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2018/01/cause-premiere-et-evolution-de-la.html

                                    https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2022/01/eradiquer-la-pauvrete-profonde.html

                                    http://economiedurable.over-blog.com/2022/01/surpopulation-toujours-d-actualite.html


                                  • mmbbb 3 février 2022 09:19

                                    @quijote j acquiesce , il y a un marché de la pauvreté et c est aussi le fond de commerce des assos et des gauchos Voir ce débilos de Cedric Herrou ayant organisé une filière . De surcroît , il n a eu aucune condamnation.
                                    Il faut aussi souligner , l irresponsabilité de ces assos qui observent un mutisme, lorsque ces personnes sans abris venus aussi d autres horizons squattent et saccagent tout.
                                    La pleurnicherie , cela n émeut plus et amène a cette indifférence  


                                  • Claude Courty Claude Courty 4 février 2022 08:48

                                    @mmbbb

                                    Mais rien de nouveau, et ça s’étend hélas, bien au-delà des assos et autres institutions :
                                    « Quand on partage les souffrances du pauvre, on a le sentiment de l’inégalité sociale ; on n’est pas plutôt monté en voiture que l’on méprise les gens à pied. »
                                    Chateaubriand


                                  • zygzornifle zygzornifle 3 février 2022 08:19

                                    Aucun politique n’est jamais mort comme un chien dans la rue ....


                                    • Claude Courty Claude Courty 5 février 2022 09:46

                                      @zygzornifle
                                      “Aucun” est abusif.
                                      Comme pour les artistes il en existe dont personne ne parle, sauf pour certains quand ils meurent


                                    • CHALOT CHALOT 3 février 2022 08:30

                                      Le rapport de la Fondation Abbé Pierre fait froid dans le dos.

                                      En 10 ans, le nombre de personnes à la rue, qu’elles soient sans domicile ou en bidonville a doublé !

                                      Comme l’affirme ce rapport

                                      « la crise du logement n’est « pas suffisamment prise en compte par les responsables politiques » »

                                      En décembre dernier, 4000 SDF ont tenté de joindre le 115 et n’ont pas obtenu de places !

                                      Nous pouvons, sur le terrain, en Seine et Marne affirmer que c’est exact, tous les jours on nous signale des personnes qui n’étant pas prioritaires restent à la rue.

                                      Comme nous l’avons déjà expliqué, les professionnels, travailleurs sociaux du 115 ne sont pas en cause, c’est la consigne qu’ils ont reçue : il n’y a pas assez de financements !

                                      Certains SDF n’ont pas ou plus de téléphone portable, d’autres n’insistent pas, après avoir essayé de joindre le 115 pendant de longs moments .

                                      Il faudrait,absolument que les CCAS ouvrent leur porte et aident ces personnes.

                                      Il y a deux semaines une assistante sociale m’a appelé pour m’alerter de la situation d’un homme battu- oui cela existe- qui se trouvait à la rue.

                                      J’ai téléphoné pour elle et obtenu que cet homme et sa petite fille trouvent un hébergement d’urgence.

                                      Il serait judicieux que les travailleurs sociaux puissent directement contacter le 115.

                                       


                                      • CHALOT CHALOT 3 février 2022 08:32

                                        suite et fin du précédent post

                                        Hier soit, un bénévole nous a signalé qu’il y avait des jeunes sans domicile qui circulaient à pied à Fontainebleau.

                                        Pourquoi le Maire n’ouvre t-il pas des places d’hébergement ?

                                        Il y a de la place dans l’octroi .

                                        Je suis presque certain que le 115 du particulier qui utilise cet espace serait d’accord pour y mettre la nuit des personnes à domicile !

                                        Monsieur le maire qui est président de la fédération hospitalière de France n’ignore pas les dégâts sur la santé causés par la vie dehors par tous les temps et ceci sans protection.

                                        Je lui propose de réfléchir à ces propositions

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité