• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Incarcéré depuis juillet en Allemagne, suite au G20, Fabio, 19 ans, ne (...)

Incarcéré depuis juillet en Allemagne, suite au G20, Fabio, 19 ans, ne lâche rien !

Emprisonné en Allemagne suite aux violents incidents durant le G20, Fabio, 19 ans, tient tête à la justice et ne lâche rien...

Accusé de « jets de projectiles » et de « rébellion » Fabio est détenu depuis 5 mois à la prison de Billwerder... Sa déclaration devant ses juges tranche par sa sincérité avec le jargon de la justice de classe qui l'accuse...

Son procès reprendra le 27 novembre et le 7 décembre :

Ci-dessous sa déclaration au Tribunal publiée par Lundimatin (journal en ligne qui paraît chaque lundi matin) : https://lundi.am/papier-1

« Madame la juge, messieurs les jurés, madame le procureur, monsieur l’assistant du tribunal pour mineurs.

Vous, aujourd’hui, vous êtes appelés à juger un homme. Vous l’avez appelé un « criminel agressif » et « irrespectueux de la dignité humaine ». Personnellement je ne prête aucune attention aux appellations que vous m’attribuez. Moi, je suis seulement un garçon de bonne volonté.

Avant tout je voudrais dire que probablement ces messieurs les politiciens, ces messieurs les commissaires de police et ces messieurs les magistrats pensent qu’en incarcérant et arrêtant quelques jeunes cela puisse arrêter la contestation dans les rues. Probablement ces messieurs pensent que les prisons suffisent à éteindre les voix rebelles qui s’élèvent de partout. Probablement ces messieurs pensent que la répression arrêtera notre soif de liberté, notre volonté de construire un monde meilleur.

Et bien ces messieurs se trompent. Et c’est l’Histoire qui leur donne tort.

Parce qu’un nombre incalculable de garçons et de filles sont passés, comme moi, devant un tribunal comme celui-ci.

En effet aujourd’hui c’est à Hambourg, hier à Gênes et encore avant à Seattle.

Vous, vous essayez d’empêcher la propagation des voix de la révolte qui s’élèvent partout par n’importe quel moyen « légal », par n’importe quel moyen « procédurier ».

Quoiqu’il arrive, peu importe la décision qui sera prise par ce tribunal, elle n’aura aucune influence sur notre protestation. Il y aura encore tout autant de garçons et de filles qui, portés par les mêmes idéaux descendront dans les rues d’Europe. Se préoccupant guère de ces prisons que dans un essoufflement, vous vous efforcez de remplir de prisonniers politiques.

Mais venons-en donc à l’essentiel, madame la juge, messieurs les jurés, madame le procureur, monsieur l’assistant du tribunal pour mineur.

Venons-en donc à l’essentiel.

Comme vous pouvez l’imaginer, je veux user de mon droit de ne pas faire de déclarations en rapport avec le fait spécifique pour lequel vous me poursuivez. Toutefois je voudrais porter l’attention sur les motivations qui poussent un jeune ouvrier d’une petite ville reculée des Pré-alpes orientales à venir à Hambourg.

Pour manifester son propre désaccord avec le sommet du G20.

G20. Rien que le nom a déjà en soi, quelque chose de pervers.

Vingt hommes et femmes représentants des vingt pays les plus riches et les plus industrialisés du globe, s’asseyent autour d’une table. Ils s’asseyent tous ensemble pour décider de notre futur. Oui, j’ai bien dit ceci : le notre. Le mien, ainsi que celui de toutes les personnes assises aujourd’hui dans cette salle, tout comme celui des sept milliards de personnes qui habitent cette belle planète Terre.

Vingt hommes décident de notre vie et de notre mort.

Évidemment, la population n’est pas invitée à ce joli banquet. Nous, nous ne sommes que le stupide troupeau des puissants de la Terre. Spectateurs totalement soumis de ce théâtre où une poignée de personnes tiennent entre leurs mains l’humanité toute entière.

Moi, madame la juge, j’ai beaucoup pensé avant de venir à Hambourg.

J’ai pensé à monsieur Trump et à ses États-Unis d’Amérique qui sous le drapeau de la démocratie et de la liberté s’érigent comme les gendarmes du monde entier. J’ai pensé aux nombreux conflits déclenchés par le géant américain aux quatre coins de la planète. Du Moyen-Orient à l’Afrique. Tout ceci pour s’accaparer du contrôle de telle ou telle ressource énergétique. Peu importe si ceux qui meurent, ce sont toujours les mêmes : civils, femmes et enfants.

J’ai pensé aussi à monsieur Poutine. Nouveau tsar de Russie, qui dans son pays viole systématiquement les droits de l’Homme et se moque de toute opposition.

J’ai pensé aux Saoudiens et à leurs régimes fondés sur la terreur avec qui nous, les occidentaux nous faisons des affaires en or.

J’ai pensé à Erdogan qui torture, tue et emprisonne ses opposants.

J’ai pensé aussi à mon pays, où à coup de lois-décret chaque gouvernement supprime sans trêve les droits des étudiants et des travailleurs.

En bref, les voici les protagonistes du somptueux banquet qui s’est tenu à Hambourg en juillet dernier. Les plus grands va-t’en-guerre et assassins que le monde contemporain connaisse.

Avant de venir à Hambourg j’ai pensé aussi à l’inégalité qui frappe, aujourd’hui, de plein fouet notre planète. Cela me semble presque évident de répéter qu’en effet 1% de la population la plus riche du monde possède la même richesse que les 99% le plus pauvre. Cela me semble presque évident de répéter que les quatre-vingt cinq hommes les plus riches du monde possède la même richesse que 50% de la population la plus pauvre. Quatre-vingt cinq hommes contre trois milliards et demi. Ces quelques chiffres suffisent à donner une idée.

Ensuite, madame la juge, messieurs les jurés, madame le procureur, monsieur l’assistant du tribunal pour mineurs, avant de venir à Hambourg j’ai pensé à ma terre : à Feltre. Le lieux où je suis né, où j’ai grandi et où je veux vivre. La citadelle médiévale qui est sertie comme une gemme dans les Pré-alpes orientales. J’ai pensé aux montagnes qui, au crépuscule, se teignent de rose. Aux magnifiques paysages que j’ai la chance de voir depuis ma fenêtre. A la beauté qui traverse ce lieu.

Puis, j’ai pensé aux fleuves de ma belle vallée, violés par les entrepreneurs qui veulent les concessions pour y construire des centrales électriques, sans se préoccuper des dommages pour la population et pour l’écosystème.

J’ai pensé aux montagnes, frappées par le tourisme de masse ou devenues lieu d’entraînements militaires.

J’ai pensé à ce magnifique endroit où je vis, est en passe d’être bradé à des hommes d’affaires sans scrupules, exactement comme d’autres vallées à chaque coin de la planète, où la beauté est détruite au nom du progrès.

Dans la lignée de toutes ces pensées, j’ai donc décidé de venir manifester à Hambourg. Pour moi, venir ici était un devoir avant d’être un droit.

J’ai trouvé cela juste de m’opposer à ces politiques scélérates qui sont en train de pousser le monde vers le gouffre.

J’ai trouvé cela juste de me battre pour que quelque chose soit au moins un peu plus humain, digne et équitable.

J’ai trouvé cela juste d’aller dans la rue pour répéter que la population n’est pas un troupeau et qu’elle doit être consulter dans les choix.

Le choix de venir à Hambourg a été celui d’une prise de parti. Le choix d’être du côté de ceux qui demandent des droits et contre ceux qui veulent leurs en enlever. Le choix d’être du côté de tous les oppressés du monde et contre les oppresseurs. Le choix de combattre les puissants, grands et petits, qui utilisent le monde comme si c’était leur jouet et qui ne se soucient pas du fait que c’est toujours la population qui en fait les frais.

J’ai fait mon choix et je n’ai pas peur s’il doit y avoir un prix à payer injustement.

Néanmoins il y a autre chose que je voudrais vous dire, que vous me croyiez ou non : je n’aime pas la violence. Mais j’ai des idéaux et pour ceux-ci j’ai décidé de me battre.

Je n’ai pas fini.

Dans une époque historique où partout dans le monde s’érigent de nouvelles frontières, se déroule du nouveau fil barbelé, se dressent de nouveaux murs des Alpes à la Méditerranée, je trouve cela merveilleux que des milliers de jeunes, de chaque coin de l’Europe, soient disposés à descendre ensemble dans les rues d’une seule et même ville pour leur propre futur. Contre chaque frontière. Avec comme seule intention commune, le fait de rendre le monde meilleur par rapport à comment nous l’avons trouvé.

Parce que madame la juge, messieurs les jurés, madame le procureur, monsieur l’assistant du tribunal pour mineurs, parce que nous ne sommes pas le troupeau de ces vingt seigneurs. Nous sommes des femmes et des hommes qui voulons avoir le droit de disposer de notre propre vie.

Et pour cela nous combattons et nous combattrons. »

Fabio, tribunal pénal de Altona à Hambourg, le 7 novembre 2017.

Document publié sur lundimatin :

https://lundi.am/fabio-hambourg

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

92 réactions à cet article    


  • Robert Lavigue Robert Lavigue 27 novembre 2017 16:27

    Enfin une bonne nouvelle ! L’idéal serait qu’il passe au moins Noël et la Saint-Sylvestre en taule...

    Jaja pourra lui apporter des oranges de Jaffa.


    • jaja jaja 27 novembre 2017 18:24

      @Robert Lavigue

      Je boycotte ces oranges dont les Palestiniens, qui en faisaient jadis la culture, ont été dépossédés par la colonisation sioniste...


    • Choucas Choucas 27 novembre 2017 16:33

      Ces gens là n’ont aucun idéal, aucune culture politique. Il se gargarisent de poncifs et ne sont que dans le ressentiment. Leur seul objectif, être riches et consommer comme ceux qu’ils envient.
      Sans compter qu’ils sont totalement manipulés par la CIA, l’Open Society Foundation, le Mossad, et ils ne sont tolérés par le système que parce qu’ils défendent l’ouverture mondialiste. Tels les No Borders sans-frontièristes financés par l’oligarchie, Soros en tête.
       


      • covadonga*722 covadonga*722 27 novembre 2017 16:35

        que vous me croyiez ou non : je n’aime pas la violence



        tttt vieille crapule stalinienne tu n’aimes pas la violences , hé hé toi tu es comme la racaille élue de la France insoumise la bouche en cul de poule bouh ! la violence 
        mais vous encouragez vos jeunes SA a la pratiquer et ensuite vous jouez les vierges effarouchées quand certain d’entre eux se font tuer blesser ou embastiller.
        Vous reprochiez aux vieux banquier de faire tuer la jeunesse au front , vous les vieux rouges décatis envoyez la jeunesse aux combats de rue ! tartufe et pétochards avec ça !

        • jaja jaja 27 novembre 2017 17:47

          @covadonga*722

          Je savais que ça te plairait vieux néo-nazi...


        • jaja jaja 27 novembre 2017 18:25

          Et la phrase que tu m’attribues n’est pas de moi...Apprends à lire !


        • Spartacus Spartacus 27 novembre 2017 17:53

          Notez, qu’il est bien dans la logique communiste systémique de leurs massacres, pas un mot de compassion pour les victimes...

          Casser des commerces à cous de barre de fer et cocktails Molotov, invoquer Trump, Poutine, Erdogan, les sahoudiens, la montagne et les petits oiseaux qui n’étaient n’étaient à Hambourg !

          C’est comme le violeur qui dit qu’il a pensé à miss univers, Camilla Cabelo, ou Sakira pour justifier son acte d’avoir violé la concierge et c’est donc normal...


          Maintenant il « réfléchira » dans la prison ce con, pour penser a ce qui est juste ou pas.



          • jaja jaja 27 novembre 2017 17:59

            @Spartacus

            Belle assemblée sous cet article... les fachos et le chantre du Capital tous unis dans un bel élan... Il y a une gauche sur Agoravox ?


          • Robert Lavigue Robert Lavigue 27 novembre 2017 18:06

            @jaja

            Il y a une gauche sur Agoravox ?
            C’est vrai ça !
            Oukilson les néo-stals du PCRF, Le421 et les insoumis modérés à la fergus, Rosemar et le Cabot de la Loire, Le Panda et Chalot, etc...

            Allez tous ensemble - tous ensemble !


          • Xenozoid Xenozoid 27 novembre 2017 18:11

            @Robert Lavigue

            tu m’as oublié ?
            la je poste réclamation...


          • Robert Lavigue Robert Lavigue 27 novembre 2017 18:13

            @Xenozoid

            Toi, t’es pas de gauche... T’es ailleurs !


          • Xenozoid Xenozoid 27 novembre 2017 18:16

            @Robert Lavigue

            ou peut être c’est vous qui êtes ailleur,tout est relatif


          • Xenozoid Xenozoid 27 novembre 2017 18:18

            @Robert Lavigue

            et merci pour le compliment


          • Cateaufoncel 27 novembre 2017 19:52

            @Spartacus

            « Maintenant il « réfléchira » dans la prison ce con, pour penser a ce qui est juste ou pas. »

            A moins qu’il n’espère que son accession à une forme de vedettariat ne lui vaille, à sa sortie du placard, un avenir exempt de soucis matériels et d’efforts disproportionnés, comme à Cohn-Bendit en 1968.


          • Le421 Le421 28 novembre 2017 18:21

            @jaja
            Salut Jaja !!

            T’as remarqué toi aussi !!

            Les fachos, c’est comme les merdes de Chirac.
            Ça vole en escadrille...

            Et ils sautent sur les articles juste au pseudo de l’auteur.
            Ce qu’il y a de bien c’est qu’en général, ils ne nous emmerdent pas avec les textes qu’ils n’écrivent pas...  smiley


          • alinea alinea 27 novembre 2017 18:57

            Pas mal ce fil, on sent que nos contemporains ont de l’âme et du cœur ! je n’envie pas leur jeunesse, ou bien leur oubli.
            Ce genre de texte est un baume au cœur ( tiens ! encore lui).
            J’ai un jeune ami qui s’est fait choppé parce qu’il a bousculé une fliquette, à Strasbourg lui, ( il était question de l’OTAN, si mes souvenirs sont bons). Comparution immédiate, la bousculade accidentelle et sans dégâts ni maux n’a pas été jugée telle ; on a voulu tout savoir de son ADN, il a refusé ; cela n’a rien simplifié !
            Faisons bien attention ; qu’ils fassent bien attention à eux, je ne suis pas sûre qu’ils suscitent la révolte chez les vieux croutons nantis, qui nous ont toujours tu leur vérité supérieure.


            • jaja jaja 27 novembre 2017 19:04

              @alinea

              La manif anti Otan à Strasbourg je m’en souviens comme si c’était hier... Ma fille y a été blessée à mes côtés par un tir de flashball tiré à quelques mètres dans le cortège du Npa...

              Dire que les jeunes d’aujourd’hui sont résignés sera rapidement démenti dans les faits car les mesures d’austérité qui sont et seront mises en place vont provoquer une forte réaction très rapidement...


            • Robert Lavigue Robert Lavigue 27 novembre 2017 19:13

              @jaja

              Otez-moi un doute les tourtereaux !
              Cette manif anti-OTAN de Strasbourg, c’était bien celle où vos potes Black Blocks ont foutu le feu à un hôtel et une pharmacie ?
              http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/04/03/01016-20090403ARTFIG00259-de-violents-affrontements-a-strasbourg-.php


            • alinea alinea 27 novembre 2017 19:14

              @jaja
              Je n’aime pas le casse-pipe pour le casse-pipe, je suis convaincue qu’il nous faut absolument trouver une autre forme de combat ; les prendre par derrière, leur couper l’herbe sous les pieds, et, ne pas se mettre en danger ; nous n’avons que faire de héros morts, nous avons besoin de cette jeunesse !


            • jaja jaja 27 novembre 2017 19:22

              @alinea

              Le gros problème c’est que ça ne sera jamais nous qui choisirons la nature du combat... La violence c’est ce qu’utilisent toujours les puissants dès qu’ils sont menacés...
              C’est une grande leçon de l’histoire...
              Sa dernière déclinaison c’est en Catalogne où le pacifisme absolu a été choisi comme forme de lutte ce qui n’a pas empêché les emprisonnements et les manifestants de se faire éclater... Et si ça continue le gouvernement Rajoy menace d’aller plus loin et fait savoir que s’il y a des morts ce sera la responsabilité... des manifestants pacifiques !


            • alinea alinea 27 novembre 2017 19:44

              @jaja
              Si on joue la rébellion par la force, nous perdrons toujours puisqu’ils sont plus forts que nous !
              On en a déjà parlé, mais chaque jour qui passe rend de plus en plus urgent de trouver l’idée de les baiser.
              Il faut être forts ensemble, même si nous ne sommes pas côte à côte.
              Ils ont de moins en moins de complexes, les « puissants » ; Macron a félicité Rajoy !!! Le mépris du peuple est revenu à celui de l’ancien régime.


            • jaja jaja 27 novembre 2017 19:58

              @alinea

              Mandela disait : « C’est toujours l’oppresseur, non l’opprimé qui détermine la forme de lutte. Si l’oppresseur utilise la violence, l’opprimé n’aura pas d’autre choix que de répondre par la violence. »


            • alinea alinea 27 novembre 2017 20:58

              @jaja
              Bien sûr, mais il ne faut pas y répondre ! Ils envoient les chars et les CRS quand il y a une masse de gens ; pas de masse, pas de chars !
              Il y a d’autres moyens de casser leur bordel d’organisation sociale unilatérale. Mais j’ai idée que l’énergie de la colère a besoin de se montrer ; si on se montre, on est visé. Si on s’arme, c’est la guerre. Sinon, on est tirés comme des lapins.
              On ne veut plus être tirés comme des lapins, et on ne veut pas la guerre ; il y a d’autres champs à explorer.


            • symbiosis symbiosis 27 novembre 2017 21:08

              @Robert Lavigue

              Ça vient, ça vient, les tourtereaux se préparent et vont crever tes yeux à toi et tes sponsors.
              Cache-toi bien !!


            • Hurricane Hurricane 27 novembre 2017 22:55

              @jaja

              T avais qu a pas l ’ amener avec toi faut vraiment etre con pour amener sa fille comme bouclier humain pov débile t en a pris plein la gueule bravo comme ce connard de gauchiasse facho de gauche qui va pourrir en taule 

            • alinea alinea 27 novembre 2017 23:00

              @Hurricane
              Oui !! merdalors, un gamine qui a peut-être quarante ans,non mais !


            • Hurricane Hurricane 28 novembre 2017 09:00

              @alinea

              Ben ouais on peut avoir 40ans et un pois chiche de gamine au QI de bulot , les gauchistes attardés mentaux rétrécis du bulbe dans toute leur splendeur 

            • Le421 Le421 28 novembre 2017 18:25

              @Hurricane
              les gauchistes attardés mentaux rétrécis du bulbe dans toute leur splendeur

              Excellente celle-là !!

              Vous en avez d’autres, juste pour ma collection...  smiley

              Signé : Un gros connard inculte de gauchiste.

              La différence, si je suis con, c’est que moi, je le sais.


            • Sparker Sparker 27 novembre 2017 20:39

              J’ai participé à une serie de concerts de soutien pour la défense d’un jeune qui a subi le même sort. Il est libéré depuis après 4 mois d’emprisonnement.
              Je ne sais pas ce qu’il y a vécu, je ne suis pas un proche,
               mais son regard avait changé.
              Je ne l’ai pas encore revu depuis.


              • jaja jaja 27 novembre 2017 20:42

                @Sparker

                C’était suite à quel évènement ?


              • Sparker Sparker 27 novembre 2017 22:55

                @jaja

                Il me semble que ça c’est passé à hambourg, mais je ne suis pas sur.


              • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 27 novembre 2017 23:02

                @Sparker


                «  Je ne sais pas ce qu’il y a vécu »

                T’as pas une petite idée ? smiley smiley


              • Sparker Sparker 27 novembre 2017 23:13

                @Sharpshooter - Snoopy86

                Disons qu’il a pas raconté enfin pas à moi, après si on veut les dégouter du militantisme il y a des méthodes pour ça, j’imagine.


              • Hurricane Hurricane 28 novembre 2017 09:02

                @Sparker


                Pas que son regard , le diamètre de son orifice d ’ évacuation aussi 

              • Sparker Sparker 28 novembre 2017 12:27

                @huri cane

                Tu devrais t’envoyer en l’air avec Sharpshooter, t’inquiète il la met dans le mille à chaque coup.
                T’as pas encore fait de zonzon, t’as la rondelle vierge et ça te démange.
                On t’invite à Hambourg pour la prochaine.
                A non c’est vrai t’as pas de couilles t’es qu’un trou de balle, assurément...


              • pipiou 27 novembre 2017 21:15

                Discours assez ridicule : « ouais tu vois moi j’ai pété un abribus mais c’est pour le bien de l’humanité.
                Parce que je suis un jeune et moi quand je serai grand je m’appellerai Jaja . »


                • Sparker Sparker 27 novembre 2017 22:57

                  @pipiou

                  Pipiou piou piou piou piou piou piou piou.....


                • pipiou 28 novembre 2017 15:14

                  @Sparker

                  J’adore ce genre de commentaire qui montre toute la pertinence de la notation Agoravoxienne.
                   smiley  smiley  smiley

                  Hé les gars vous avez pensé à changer votre protection anti-fuites, ça déborde smiley


                • Hurricane Hurricane 27 novembre 2017 22:56

                  Jaja l invité d honneur du diner des connards gauchistes d ’ Ago 


                  • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 27 novembre 2017 23:00

                    5 mois déjà que ce petit con est en taule smiley


                    Dans quel état ses potes migrants lui ont-ils mis la rondelle ? smiley smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès