• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Inde et Russie : Transformations manifestes dans les Relations (...)

Inde et Russie : Transformations manifestes dans les Relations internationales

JPEG

Les dernières années ont été déterminantes dans les relations internationales. Par exemple, l'OTAN n'est plus aussi cohérente que pendant la guerre froide et les quelques années qui ont suivi l'effondrement de l'ancienne Union soviétique. Les différences se creusèrent entre les partenaires de l'OTAN - sur les budgets de défense entre les États-Unis et les membres européens, et même la troisième force militaire de l'OTAN, la Turquie, a acheté des armes stratégiques à la Russie.

Les États-Unis ont renoncé à de nombreux accords internationaux, y compris les accords de Paris sur le climat et le partenariat commercial. La Russie est revenue sur la scène de l'action internationale par son intervention en Syrie, ramenant une sphère d'influence de l'ex-URSS.

Les derniers changements survenus dans les relations internationales sont la signature récente d'un accord entre l'Inde et la Russie pour la fourniture de cinq systèmes de défense antiaérienne S-400. La Turquie était l'un des pays de l'OTAN à passer un contrat pour les acheter. L'Iran et un certain nombre d'autres pays ont voulu faire de même, reflétant clairement le développement de la technologie militaire russe et rétablissant une grande confiance, rappelant les armes autrefois réputées de l'Union soviétique.

Outre l'accord relatif aux missiles avancés russes d'une valeur de plus de 5 milliards de dollars, une vingtaine de documents de coopération ont été signés entre New Delhi et Moscou. L’Inde, l’une des puissances internationales émergentes et un partenaire stratégique des États-Unis, ne semble plus adhérer à ce partenariat. IL cherche maintenant à atteindre ses objectifs et ses intérêts en diversifiant ses alliances. Rétrospectivement, l’alliance entre l’Inde et l’Union soviétique avait été très forte face à une alliance entre le Pakistan et les États-Unis.

Washington lui-même a exprimé sa "déception" devant la décision de l'Inde d'acheter des missiles russes. Les États-Unis reconnaissent que cet accord renforce le statut des armes russes sur le marché mondial des armes. Il est toutefois difficile d'espérer que Washington menace de sanctionner les exportations d'armes vers l'Inde si cet accord était signé, à la suite d'un projet de loi adopté par le Congrès en 2017 sur l'implication de la Russie en Ukraine et la prétendue ingérence dans l'élection présidentielle américaine. Le projet de loi impose des sanctions économiques à toute entité ou pays qui conclut des contrats d’armement avec des entités russes.

L’Inde a signé l’accord, bien qu’il n’ait pas encore bénéficié d’une exemption de la part des États-Unis, mais jusqu’à présent, juste de nouveaux avertissements. Mais l'Inde, désireux de jouer un rôle mondial plus important, semble avoir compris qu'il devrait devenir plus qu'une puissance régionale. Dans le même temps, les États-Unis s’efforcent fortement de renforcer leurs relations avec l’Inde afin de contrer la forte montée de la Chine en Asie et ne de ne pas risquer de perdre leur position sur le marché indien des armes. Les États-Unis sont maintenant le deuxième plus gros fournisseur d'armes à l'armée indienne après la Russie.

Statistiquement, l’accord S-400 est un autre moyen de renforcer la position de la Russie sur le marché indien des armes, mais la concurrence n’était pas uniquement liée à un accord sur les missiles, mais également au projet de l’Inde de moderniser l’armée, pour un montant d’environ 100 milliards de dollars. face à la rivalité pakistanaise et chinoise.

L’industrie américaine s’inquiète de l’augmentation des ventes de missiles S-400 car c’est le seul concurrent du système Patriot, qui n’a pas été aussi populaire ces dernières années, après des doutes quant à son efficacité opérationnelle contre les menaces liées aux missiles.

Outre l’accord sur les armes, les États-Unis observent avec une vive inquiétude l’expansion de la Russie en Asie. La Russie s'étend délibérément de la Syrie à l'Iran et à l'Inde, en passant par le Pakistan, l'ancien allié des États-Unis, tout en maintenant des relations stratégiques avec la Chine et la Corée du Nord, au moment même où les États-Unis souhaitaient passer en Asie pour contrer l'influence croissante de la Chine dans la région et globalement.

L’épreuve la plus importante à laquelle sera confronté l’Inde sera l’ampleur de l’engagement pris de mettre en œuvre les sanctions américaines imposées à l’Iran en novembre. L'Inde restera-t-il résolu à ne pas importer de pétrole iranien ou continuera-t-il à mettre en œuvre ses accords et à ignorer les sanctions imposées par les États-Unis ? L'Inde n'est pas intéressé à perdre ses relations avec l'Iran sans obtenir quelque chose en retour des États-Unis. Il ne se considère plus comme une petite force qui adhère à ce que Washington a décidé, mais estime avoir un rôle important à jouer dans la gestion de l'ordre mondial. Il est donc difficile de prédire s'il se conformera ou non aux sanctions pétrolières contre l'Iran, à moins que l'administration du président américain Donald Trump ne donne quelque chose en échange de sa position sur l'Iran.


Moyenne des avis sur cet article :  1.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Christ Roi Christ Roi 12 octobre 12:03

    En bon sioniste, l’auteur doit avoir un peu mal aux fesses de cette nouvelle situation mais voila, les temps changent ! smiley


    • Pere Plexe Pere Plexe 12 octobre 13:38

      L’Inde joue habilement sa partie.

      Membre d’une OCS qui s’affirme de plus en plus et irrite l’oncle SAM elle entends bien monnayer son soutien.
      Erdogan joue sur le même registre.

      Traiter d’un tel sujet sans même évoquer l’OCS n’est pas très sérieux...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès