• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Interdire une croix brejnévienne en Bretagne et promouvoir la zoophilie à (...)

Interdire une croix brejnévienne en Bretagne et promouvoir la zoophilie à Paris…

Interdire une croix brejnévienne en Bretagne et promouvoir la zoophilie à Paris…

165nSuQOle-domestikator-accueilli-par-le-centre-pompidou-x240--mP

 

Chaque fois qu’une œuvre d’art moderne ne me touche pas positivement …je ne comprends rien à rien …

Un Christ qui baigne dans la pisse, un vagin de la Reine, un lustre en tampons hygiéniques …de l’art respectable.

http://www.lesinrocks.com/2011/04/18/actualite/le-saccage-du-piss-christ-revelateur-dune-france-haineuse-1116576/

http://www.lemonde.fr/m-moyen-format/article/2015/06/12/l-art-des-scandales-a-la-francaise_4653021_4497271.html

 

SOIT ….

Je ne comprends pas la glorification de la zoophilie près de Beaubourg

« le « Domestikator » ne plaît pas à tout le monde. Après avoir été refusée par le Louvre pour figurer à la Foire internationale d’art contemporain (Fiac), la sculpture, provisoirement exposée au Centre pompidou à Paris, est pointée du doigt par la SPA. La Société protectrice des animaux estime que cette oeuvre, qui évoque la position de la levrette, représente « un acte zoophile ».

La SPA a demandé mardi 24 octobre le « retrait immédiat » de cette sculpture qu’elle qualifie « d’abjecte ». Haute de 12 mètres, constituée de briquettes façon Lego, elle a été réalisée par l’artiste néerlandais Joep Van Lieshout. Selon son créateur, il s’agit « d’une allégorie du viol de la nature par l’homme ».

Dans une lettre ouverte adressée au président de la République, au Premier ministre et à la ministre de la Culture, la SPA dénonce « une sculpture abjecte représentant un acte zoophile ouvertement revendiqué par son auteur sur une chaîne de télévision (dans l’interview ci-dessus donnée à ‘Quotidien’, ndlr) ».

La SPA demande le retrait immédiat d’une sculpture abjecte représentant un acte zoophile devant Beaubourg 

« Doit-on rappeler que les actes de zoophilie, et les ignobles trafics d’animaux qui y sont liés, sont considérés comme des sévices graves par la loi française et punis de deux ans d’emprisonnement et de 30.000 euros d’amende ? Rien n’interdit à un artiste de représenter sa vision du monde, mais rien n’oblige l’État et ses représentants à en faire la publicité. Exigez dès à présent de Beaubourg le retrait rapide de cette sculpture ! », demande la SPA.

Pour Bernard Blistène, directeur du musée national d’art moderne du Centre Pompidou, l’œuvre de Van Lieshout est « une magnifique utopie en prise avec l’espace public ».

 

Mais une croix en Bretagne ? une atteinte insupportable à la laïcité selon le Conseil d’Etat ? Ah ????

La statue, don de l’artiste russe Zourab Tsereteli, avait été installée sur une place de Ploërmel sous une arche surmontée d’une croix, après une délibération de la commune du 28 octobre 2006.

Tsereteli, lié au FSB (ex-KGB), toujours fan de Staline dont il fête l’anniversaire tous les ans. Et de Poutine qu’il a sculpté en judoka,

Dernier représentant du « réalisme soviétique » l’artiste ne manque pas d’ennemis !

http://www.louvrepourtous.fr/L-art-officiel-russe-dans-toute-sa,469.html

7472B41A-B252-4DF0-80EE-EDDCFF8155F3_w1597_n_r0_s

« Mais il est surtout l’ami de Iouri Loujkov, tout-puissant maire de Moscou qui voit en lui « un créateur de beauté », l’imposant partout dans la capitale. Au point que ses détracteurs en arrivèrent à dénoncer la « tsérétélisation » de la capitale russe. En 1999, Loujkov le nomma directeur du tout nouveau Musée d’art moderne de Moscou, lui permit d’ouvrir en 2001 son propre musée dans le Palais Dolgorukov adjacent à celui de l’Académie – « galeries des horreurs et des conventions en plein centre de Moscou » pour Lorraine Millot de LIBÉRATION -, et lui confia moults projets urbanistiques. La ville croule désormais sous ses ensembles sculpturaux controversés pour leur style pompier néo-réaliste du plus mauvais goût parmi lesquels on trouve une fontaine clown ou une Lady Diana . L’artiste partagerait avec le maire quelques affaires, autour des fonderies d’où sortent justement ces centaines de tonnes de bronze » 

 f-bV-n36WjRP2P6neJPJbg

 

Pauvre Jean Paul II, les édiles de PLOERMEL ONT CHOISI UN PUR BREJNEVIEN pour lui rendre hommage … Comment pourrait-il y avoir la moindre symbolique religieuse avec un tel artiste QUI FAIT DES BUSTES DE STALINE

Le pape polonais ne doit pas apprécier la plaisanterie …

Au mieux l’arche et la croix qui la surplombe évoquent le signe féminin inversé, je ne trouve rien de beau ni de mythique dans cet ensemble

Que cela puisse choquer les amoureux du Beau, peut-être mais des libres penseurs ???? Il n’y a rien de religieux, c’est une œuvre d’art, moderne de surcroit

 

 symbole-feminin-

Et Pourtant…

« Dès lors que la croix constitue un signe ou un emblème religieux au sens de l’article 28 de la loi du 9 décembre 1905 et que son installation par la commune n’entre dans aucune des exceptions ménagées par cet article, sa présence dans un emplacement public est contraire à cette loi », a expliqué le Conseil d’Etat dans un communiqué.

Etrange, si les œuvres d’art représentant ses signes religieux sont illicites alors il va falloir détruire

Une bonne partie du patrimoine culturel du pays ?

 

La décision du conseil d’ETAT est contraire aux traités signés par la France

Aux termes de l’article 15 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels de 1966, entré en vigueur le 3 janvier 1976 : « Les États parties au présent Pacte s’engagent à respecter la liberté indispensable à la recherche scientifique et aux activités créatrices ».

De même, l’article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques de 1966, entré en vigueur le 23 mars 1976, prévoit quant à lui que : « Toute personne a droit à la liberté d’expression », qui « comprend la liberté de rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières sous formes orale, écrite, imprimée ou artistique […] ».

La France a adhéré à ces deux traités en 1980.

Amusant encore en 2016 pour lutter contre les campagnesmenées contre les horreurs de l’art moderne le gouvernement Hollande a fait voter une loi sur la liberté de la créationartistique.

« Qui l’eût cru ? Qui aurait pu imaginer une journée aussi tranquille à l’Assemblée nationale, lundi 28 septembre, alors que démarrait l’examen en première lecture du projet de loi relatif à la création artistique, à l’architecture et au patrimoine ? Pas de propos enflammés contre l’art contemporain, ni de véritable querelle sur l’article 1, aussi central que symbolique, qui stipule : « La création artistique est libre ». Adopté en trente minutes, un peu avant 20 heures, dans un Hémicycle qui comptait à peine une vingtaine de députés !

Une personne qui aurait « débarqué » à l’Assemblée nationale, tel un Candide, n’aurait pas pu se douter que, depuis des mois, en France, des élus conservateurs ou d’extrême droite, ainsi que des associations, se battent pour empêcher la diffusion d’œuvres, dès lors que la sexualité ou le genre y sont abordés sans tabou. Sans doute l’opposition a-t-elle tenu certaines de ses troupes.

La liberté des artistes vaut bien une loi

Il faut dire, aussi, que le rapporteur du projet de loi, Patrick Bloche (PS), veillait au grain : il avait pour mission de faire adopter un article 1 « nickel chrome », et de rejeter tout amendement qui aurait pu polluer la « pureté » de la phrase. La ministre de la culture et de la communication, Fleur Pellerin, a répété que « c’est dans la sobriété que cet article tire sa force ». La ministre a évoqué cette société « frileuse » qui « voudrait arrêter la marche du temps », entonne « le chant du repli » et « craint par-dessus tout l’effacement ».

Je ne comprends pas la décision du conseil d’ETAT ? Les défenseurs de l’œuvre n’avaient peut-être pas d’avocat ? Ont-ils eu honte et donc ils auraient oublié de préciser qu’il s’agissait d’une œuvre d’art ???

Leurs adversaires voulaient-ils ridiculiser le principe de laïcité ? Ce n’est pourtant pas le moment

 

Mauvaise affaire pour la République ridiculisée, l’on retiendra surtout le deux poids deux mesures

Même si la croix est brejnévienne

 

https://pgibertie.com/2017/10/28/interdire-une-croix-brejnevienne-en-bretagne-et-promouvoir-la-zoophilie-a-paris/


Moyenne des avis sur cet article :  2.76/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

76 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 30 octobre 2017 10:07

    Que voulez-vous,,, la France change, c’est pas moi qui le dit :

    https://www.les-crises.fr/jacques-attali-tout-pays-doit-se-penser-comme-un-hotel/

    Quelle époque merveilleuse... Pour les déviants...


    • sukhr sukhr 30 octobre 2017 11:02

      @Clocel
      Retournez aux valeurs paiennes est tout sauf une déviance. 


      La zoophilie est une valeur fondamentale du paganisme, je vous laisse lire la Bhagavad-Gita. C’est Napoléon qui l’avait légalisé en France. C’est normal : Napoléon, pure produit de la Révolution Française, défendait les valeurs Mithraïste de notre glorieuse Nation.

      Alors que les terroristes sémitiques attaquent encore et encore notre mode de vie traditionnel en Europe, il est temps de défendre notre culture ancestrale.

      Si vous aimez tant que cela le christianisme et les valeurs sémitiques, retournez vivre en Judée Samarie. 


    • Clocel Clocel 30 octobre 2017 12:59

      @sukhr

      Citez-moi le passage de la Gîtâ où ce brave Arjuna ou ce brave Krishna évoque la zoophilie ?

      Les valeurs fondamentales du paganisme !? Quelles sont-elles ?

      Notre culture ancestrale ? Vous pensez à qui ?

      Je veux bien qu’on rejette les valeurs sémitiques comme vous dites, mais si c’est pour leurs substituer des conneries encore plus lourdes (si c’est possible !), il vaut peut-être mieux s’abstenir...

      Et pour la petite histoire, il est plus que probable que les délires sémitiques en question, proviennent pour une grande part, des textes sacrés de l’Inde ancienne.

      Mises au service de cerveaux poussifs, on voit les dégâts que cela peut produire...


    • sukhr sukhr 30 octobre 2017 13:07
      @Clocel

      vous plaisantez j’espère ? Vous n’avez jamais lu les nombreux mythes grecques et romains dans lesquels Zeus et les autres divinités prennent des formes animales pour avoir des relations sexuelles avec les humains ?
       
      Dans les valeurs ancestrales européennes : La Zoophilies touche au divin, elle est une manière de sortir de la triste condition humaine. 
       
      Dans les temps plus anciens encore, c’est la zoophilie qui a permis à Sapiens de s’enrichir des glorieux gènes de Neandertal. Dans un futur plus si lointain, ce sera la zoophilie qui permettra aux êtres humains de s’accoupler avec des races extra-terrestres. 
       
      La consanguinité promue par les cultes sémitiques n’est que décadence. 

    • Clocel Clocel 30 octobre 2017 13:14

      @sukhr

      D’accord... Vous consultez ?


    • sukhr sukhr 30 octobre 2017 13:15

      @Clocel
      les oracles ? Bien entendu : je suis européen smiley 


    • Alren Alren 30 octobre 2017 17:38

      @Clocel

      « Quelle époque merveilleuse... Pour les déviants... »

      L’auteur de la sculpture ne promeut pas la zoophilie comme l’écrit de mauvaise foi l’auteur de l’article, de même que montrer un homme expirant sur une croix ne promeut pas la crucifixion !

      Il veut seulement montrer par ce symbole que l’homme par l’usage de pesticides détruit la nature. Bof ! Car les animaux victimes des zoophiles survivent alors que les insectes pollinisateurs, la faune sauvage meurent dans la grande extinction de l’anthropocène.

      Le sculpteur en utilisant la sexualité veut choquer le « bourgeois » : c’est d’un ringard !


    • Byblos 31 octobre 2017 05:44

      @sukhr


      Non, pas les oracles. Un spécialiste.

    • nenecologue nenecologue 31 octobre 2017 11:39

      @Alren


      Sauf que l’auteur de la sculpture a revendiqué un acte zoophile avant de se rétracter et de parler de viol de la nature par l’homme.

      Bref , en bon islamo-gauchiste il pratique juste la TAQIYA ...

    • jpmat 31 octobre 2017 14:24

      @Alren
      Ouahhhhh, vous parlez de ’mauvaise foi’ !!! vous méritez la médaille du comble de la mauvaise foi....à moins que.......vous consultez ?


    • Et hop ! Et hop ! 5 novembre 2017 11:46

      @sukhr : Il n’y a rien de sémitique dans la religion catholique, il suffit de voir le calendrier grégorien avec ses noms de jours de semaine et de mois qui sont des noms de divinités romaines : Mercredi, Jeudi, Mercure et Jupiter, Mars, Junon, Auguste,…


      La tradition sémitique parle des langues sémitiques, elle interdit la charcuterie, les boissons alcoolisées, elle impose un costume long pour les hommes, elle impose un mariage polygame où la femme est achetée, et voilée, la tradition sémitique est iconoclaste : elle interdit les statues et les images, 
      La tradition celte porte le pantalon (braie), elle aime les femmes coquettes et libres, elle mange de la charcuterie, boit du vin et de la cervoise (bière), elle promeut un mariage monogame où la femme a son propre patrimoine héréditaire qu’elle administre, l’église a aussi conservé les traditions païennes hellénistiques avec les statues, les images, les textes des grands auteurs de l’Antiquité, y compris la bible grecque des Septantes.

      Les traditions païennes de Gaules et de Grèce ont été conservées et transmises vivantes par l’Église catholique et par aucune autre voie, ce sont les moines qui ont recueilli la mythologie et la littérature ancienne irlandaise, les textes de la Grèce antique, les lieux des anciens sanctuaires païens, les usages et les coutumes, les langues des Celtes, des Germains et des Romains : Clovis était germain.

    • Cadoudal Cadoudal 30 octobre 2017 14:03

      @sukhr
      Le constat est indéniable. L’université algérienne a failli à tous les niveaux. Ces images partagées à grande échelle sur les réseaux sociaux constituent le pire des désaveux au régime qui, à force de manipulations politico-idéologiques, a fini par clochardiser cette institution pourtant vital pour l’avenir d’une nation.

      http://www.algerie-focus.com/2017/10/photos-alger-foule-impressionnante-detudiants-aux-portes-centre-culturel-francais-dalger/


    • sukhr sukhr 30 octobre 2017 14:06

      @Cadoudal
      tu parles du christianisme là ? c’est pas clair du tout... 


    • Franck Einstein Franck Einstein 30 octobre 2017 10:43

       
       
      La meilleure conférence que je connaisse sur la déconstruction, courte ; simple, et didactique
       
      Pierre Magnard
       
       
      « Pèche beaucoup mais crois d’autant plus » disait Luther après avoir discuté avec le Diable dans sa cellule.. (si...si)


      • sukhr sukhr 30 octobre 2017 11:05

        @Franck Einstein
        Luther n’est pas français, la France n’est pas luthérienne. 


      • Franck Einstein Franck Einstein 31 octobre 2017 14:10

        @bennet rose frigide du sans culotte au Zimbabwe
         
        biiiieeeen !!! en progrès !
         
        Comme le pasteur, l’imam est autoproclamé et polygame. smiley
         
        « .Nous sommes rien » Bobo DRH du Soumisatn
         
        « La raison est la putain du Diable » Luther
         
        « Crois afin de comprendre » St Augustin
         
        « Toute vérité est chrétienne » St Augustin
         
        « Pèche beaucoup mais crois d’autant plus » Luther
         
        « La foi n’est rien sans les œuvres » St Paul
         


      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 30 octobre 2017 10:43

        L’entreprise de démolition que connait notre pays ne connait pas de répit. Comme les talibans l’ont fait en Afghanistan, ces ayatollahs libertaires veulent faire du passé table rase et ne seront contents que lorsque le dernier symbole de notre culture sera détruit.

        C’est en cela que la gauche rejoint l’islamisme, ils partagent la même culture de destruction et de mort, viva la muerte !


        • sukhr sukhr 30 octobre 2017 11:06

          @Gilles Mérivac
          FAUX


          Les Talibans, comme les chrétiens, attaquent encore et encore nos valeurs païennes ancestrales. Ce sont les cathos, de gauche comme de droite, qui se convertissent à l’Islam, pas les bouffeurs de curés d’extrême gauche. 

        • Balamou Balamou 31 octobre 2017 00:05

          @sukhr
          Vous devriez approfondir votre thèse car elle va dans le bon sens...
          La gauche a été en effet  infestée infectée par des crypto cathos qui sont parvenus à la tête des organisations....politiques et syndicales
          Ils confondent caritatif et solidarité
          assassins et bourreaux
          et sont tout émus devant les fanatiques religieux....
          Et puis
          Comme tous les petits bourgeois ils se pâment devant l’exotisme.


        • V_Parlier V_Parlier 31 octobre 2017 12:06

          @sukhr
          Je vous cite : « Ce sont les cathos, de gauche comme de droite, qui se convertissent à l’Islam, pas les bouffeurs de curés d’extrême gauche. »
          Pourtant, quand on voit les amis de Pleynel qui viennent discuter de la Syrie... Ce n’est même plus de l’Islam, c’est du djihadisme.


        • Et hop ! Et hop ! 5 novembre 2017 12:00

          @sukhr


          Quelles valeurs païennes ancestrales ? 

          Tout ce que vous pouvez connaître des traditions païennes des Gaules vous vient de l’église et de ses moines qui les ont transmises.

          Les druides de toute l’Europe se réunissaient chaque année dans un sanctuaire au chef lieu de la cité des Carnutes, nous dit César (dont les commentaires nous ont été transmis par l’église). 
          C’est où ? Qu’est-ce qu’il en reste ? Le choeur de la cathédrale de Chartes, le pèlerinage de Chartes.

        • sukhr sukhr 30 octobre 2017 11:17

          https://en.wikipedia.org/wiki/History_of_zoophilia#Classical_antiquity


          Les statues Zoophiles : c’est Européen, depuis la haute antiquité. 
          Si vous n’aimez pas ça : allez vivre en Judée Samarie.

          • V_Parlier V_Parlier 31 octobre 2017 12:08

            @sukhr
            Finalement vous avez un rôle assez utile ici : Nous présenter « l’esprit européen » contemporain (qu’il ait été antique ou pas). Ca présente les choses clairement.


          • Et hop ! Et hop ! 5 novembre 2017 12:04

            @sukhr

            Le lien que vous donnez renvoie à des oeuvres mythologiques grecques, pas à des oeuvres européennes. Il s’agit de scènes mythologiques, pas de scènes de moeurs.

            Il n’existe pas de langue européenne, ni de civilisation européenne antique, ce mot ne désignait aucun peuple, c’est une appellation qui commence au milieu du XVIIIe siècle.


            • Trelawney Trelawney 30 octobre 2017 11:34

              C’est qui à la SPA qui a demandé le retrait de cette sculpture. Parce que normalement le courrier est signé d’une personne précise représentante de la SPA. Il semblerait que ce soit un courrier envoyé au président de la République. Donc on va l’attribuer à Natacha Harry sa présidente


              On a donc un « artiste » qui réalise une sculpture nommée « domestikator » pour symboliser l’emprise que l’homme a sur la nature et cette sculpture montre un humain sodomisant un animal qui pour l’auteur symbolise de façon explicite le « viol de la nature par l’homme ». Je ne sais pas pour vous, mais pour moi le message est trés clair et sans ambigüité. Autrement dit : c’est cash.

              Avec la SPA on est en plein dans la théorie du sage, de l’imbécile et de son doigt. Et ceci doit vous alerter d’une chose. Le français est totalement dépourvu de sens critique et n’a plus les capacités intellectuelles (qu’il soit diplômé ou pas) pour appréhender l’art en général et l’art moderne en particulier. 

              Je n’aime pas l’art moderne qui est pour moi trop chargé de symbole. Et je suis totalement opposé à ce que l’on expose des sculptures dans des endroits publiques à la vue du premier abruti venu. C’est comme donner une sucette à un cochon.

              • Saint Rata de l'himalaya Ratatouille 30 octobre 2017 12:43

                @Trelawney
                en l’occurrence il ne s’agit pas de sucette. smiley


              • ZenZoe ZenZoe 30 octobre 2017 14:13

                @Trelawney
                Ben faut savoir. Vous dites :
                1) Autrement dit : c’est cash.
                2) ...à la vue du premier abruti venu
                Un abruti comprend le côté cash d’un viol non ? Et la sculpture peut donc bel et bien toucher son cerveau embrumé ? Et donc est bien à sa place sur une place publique ?


              • Trelawney Trelawney 31 octobre 2017 07:59

                @ZenZoe
                Un abruti comprend le côté cash d’un viol non ?

                C’est ce que j’ai tenté d’expliquer avec mes mots et que visiblement vous avez compris.
                Un abruti et il y en a beaucoup dans ce pays voit et comprend le viol d’un animal par un humain et c’est tout. Il ne voit que cela (le doigt). Il y a même des « super abrutis » qui iront se plaindre au président pour demander qu’on enlève cette statue qui « banalise » le viol d’un animal. la symbolique, l’allégorique, le métaphorique ça lui passe très haut au dessus.

                C’est pour cela que je pense que des statues comme le vagin de la reine à Versailles, cette statue devant Beaubourg, l’arbre place vendômes n’ont pas leur place dans des lieu public en France, alors qu’ailleurs dans des villes « civilisées » personne ne trouverait rien à redire.

                Le français est trop con et trop clivant pour accepter ce genre de manifestation. Le vivre ensemble n’a plus court en France ici c’est le « chacun ma gueule » et dans cet état d’esprit c’est la culture la première victime.

                Lorsque la culture s’écroule dans un pays, c’est les fondements même de la société qui s’écroulent avec

              • Et hop ! Et hop ! 5 novembre 2017 12:18

                @Trelawney

                Ces objets n’ont pas d’autre fonction que de choquer le public en surenchérissant dans le sens du mauvais goût, du sacrilège et de l’obscénité.

                Le mieux étant d’exposer des excréments ou des actions sexuelles, de préférence perverses (pédophilie, zoophilie, sadisme, nécrophilie, homosexualité,..), dans un cadre religieux.

                Il est donc absolument nécessaire de les exposer dans des lieux publics pour que la cote de l’artiste, qui est proportionnelle à l’indignation du public mise en scène par la presse, puisse monter.

              • Saint Rata de l'himalaya Ratatouille 30 octobre 2017 12:40

                Nous ne somme le 30 10 2017 mais al-’ithnayn : 9. Safar 1439
                moi je réfute les deux ,mais un pro-fête plus ancien Akhenaton donc
                je suis le 30/10/3354 (son décé ) l’on pourrai faire un calendrier républicain
                qui démarre à la révolution 1789 pour en finir avec les religieux ,et raser toute les bazilik ,raser lourde pour en faire une piste de skateboard .
                 
                pour les sodomisateur de bestioles ,c’est puni par la loi,sauf pour les mouches
                  smiley

                petit rappel
                Dès l’an IV, Akhenaton prend une décision surprenante : il fait célébrer sa première fête-sed, rituel jubilaire de régénération, qui marque traditionnellement les trente ans de règne d’un souverain. Il est concevable d’y voir plutôt une étape de sa réforme religieuse : les célébrations ont lieu dans le temple d’Aton à l’est de Karnak, le Gematon, et Néfertiti en occupe, avec son époux, le rôle central.


                • Clocel Clocel 30 octobre 2017 13:10

                  L’œuvre n’est pas complète, à l’ombre d’un bon gros plug anal, vert, sur fond de colonne Vendôme, je vous dis pas !? smiley


                  • Saint Rata de l'himalaya Ratatouille 30 octobre 2017 13:37

                    @Clocel
                    au secours !!!
                    L’on en fait des petits ( à l’aide) qui clignotent,pour mettre dans les sapins de Noël,ou autre part. smiley


                  • lahalle 30 octobre 2017 13:47

                    « ...Je ne comprends pas la décision du conseil d’ETAT...  »

                    Peut-être que la lecture du contenu de l’article 28 de la loi du 09 décembre 1905 vous y aidera... : A savoir que :

                    "...Il est interdit, à l’avenir, d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l’exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires, ainsi que des musées ou expositions..."


                    • eric 31 octobre 2017 22:59

                      @lahalle

                      Ce n’est évidemment pas le problème : allez voir la loi sur l’exhibition sexuelle, la définition d’un acte impudique dans un lieu public, etc...Une bonne partie de la Fiac relève de ces textes.

                      Après, le cynophile, là, c’est clairement une copie de Mac Carthy. Autre enfant chéri des bureaucrates de la culture progressiste française. Il a sculpté, certes, des scènes de pédophilie, mais aussi les mêmes scènes avec des porcs. Il y a aussi des textes sur le copy-right. Nos cultureux étant passionnés par le stade anal, il est évident que c’est par opportunisme que le hollandais à copié. Il sait qu’il y a de l’argent à se faire à nos dépens avec ce thème.

                      Ensuite, l’administration décide ou pas de donner suite.

                      Le Conseil d’état vient d’autoriser une statut d’un type religieux, lui même symbole religieux, costumé d’un symbole religieux ou figure une croix en interdisant la même croix un peu plus haut au desus de la statut.

                      C’est une tartufferie ou une incompétence crasse.

                      Je penche pour la seconde hypothèse.

                      En labellisant le bon religieux du mauvais. La petite croix sur l’épaule cela va, pas celle sur l’arche, nos fonctionnaires sont sorti complètement de la laïcité, qui implique, que le religieux ne se même pas d’état, mais surtout que l’administration ne se mêle pas du religieux.


                    • Et hop ! Et hop ! 5 novembre 2017 12:32

                      @eric


                      A mon avis la décision du CE présente deux contradictions très graves : 

                      Il admet le droit de mettre sur une place la statue d’une personnalité célèbre qui est un pape. Un pape étant par définition un personnage religieux, sa représentation ne peut pas se faire sans un minimum de signes religieux, donc pour une personnalité religieuse chrétienne une ou plusieurs croix (de même le Général Hoche à Vannes sera représenté avec de attributs militaires comme un sabre ou un canon, un savant des attributs scientifiques, etc). Il faudrait pour les neutraliser les représenter en bourgeois avec un costume de ville et une cravate, ce qui postule que seuls les bourgeois sont des gens neutres.

                      D’autre part une oeuvre d’art a droit au respect de son intégrité : le socle et l’arche font partie de la composition artistique, il n’est pas permis au maire de la modifier ou de la faire modifie sans violer les droits moraux de l’artiste. La décision du Conseil d’État n’est pas applicable sans violer une autre loi.


                      • eric 31 octobre 2017 23:12

                        @lahalle

                        Cela confirme l’intuition de ma femme : pour le conseil d’État, la taille ça compte !

                        Ce qui est dommage, c’est qu’il va falloir retirer le monument à De Gaulle à Colombey...La croix de Lorraine doit en effet sa forme à la croix chrétienne à laquelle a été ajoutée une petite traverse supérieure représentant l’écriteau (titulus crucis) que Ponce Pilate aurait fait poser au-dessus du Christ : « Jésus de Nazareth, roi des Juifs »


                      • Et hop ! Et hop ! 5 novembre 2017 12:39

                        @eric :


                        La croix de Lorraine est incontestablement une croix chrétienne, comme celle du drapeau suisse.

                        Son origine remonte à Louis de Naples, duc d’Anjou, qui fit broder sur sa bannière la croix reliquaire vénérée à l’abbaye de Boissière en Anjou. Son successeur René d’Anjou, duc d’Anjou et de Lorraine, portait dans ses armoiries cette croix qui est restée l’emblème de la Lorraine.

                        Il s’agit donc bien d’un crucifix.

                      • ZenZoe ZenZoe 30 octobre 2017 14:30

                        Concernant Le viol de la nature :
                        Ce qui devrait être viré des espaces publics, c’est la médiocrité.
                        L’art moderne est devenu une affaire de pipi-caca n’ayant pas dépassé le stade anal et devant lequel les élites auto-proclamées se pâment. Des « installations » faites au choix d’excréments, de charniers, de porno hard, une étiquette-concept, et hop, une oeuvre d’art. Quelquefois même, même pas besoin d’une « installation ». Un réfugié chinois peut foutre le feu à une banque à Paris et se proclamer artiste engagé, c’est dire ! L’art moderne est bel et bien en pleine déconfiture. Enfin, ce n’est pas le sujet de l’article...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès