• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Internet 2017 .. 20 ans de retard

Internet 2017 .. 20 ans de retard

20 ans de retard, certes pas pour acheter, sucer, avaler du Facebook, du tviter ou du spectacle à bon marché, certes pas pour subir à longueur de sessions les piaillantes injonctions de l'industrie de la réclame, mais bien 20 ans de retard dans l'utilisation des technologies les plus récentes, les plus simples, les moins chères pour "écrire" le Net et lui donner toute sa puissance d'utilité au service de la réalité - pas du tout "augmentée" .. vous avez noté ! - au service de la réalité et de tous

 

Des idées pas très claires

Nombre d’entrepreneurs n’ont pas les idées très claires sur ce qui fait la valeur d’un site Internet, lorsqu'ils en ont un digne de ce nom, en sachant que cette valeur dépend largement du secteur d’activité et de la vocation assignée aux sitex : ainsi, et par exemple, l’esthétique d’un site d’information dans le domaine de l’écologie, la vraie, n’aura pas les mêmes couleurs, les mêmes visuels, qu’une application industrielle pour des tubes d’acier ou qu’une présentation Internet de haute Joaillerie .. Evident, mais pas toujours respecté.

Le message c'est le medium soulignait McLuhan.

Ainsi et par exemple, une boutique en ligne doit obéir à des règles de présentation et de fonctionnement différents de ceux d’une « vitrine » d’une dizaine de pages.

Le mieux en la matière et soit de se bien préparer si vous réalisez votre site vous-même, comme nous en verrons l'opportunité en 2017, soit de faire confiance à un professionnel que vous aurez soigneusement sélectionné après avoir réfléchi ces idées.

En tous les domaines, l’intelligence procède, en grande partie, de l’imitation. La vraie valeur, c’est la personnalisation, l’augmentation appliquée à l’existant. En Internet plus qu’ailleurs.

 

Des professionnels pas toujours "à la page"

Avant même de demander un devis, il est bon d’identifier une demi-douzaine de réalisateurs et de les passer au crible d'une critique "2017" ( pas 1997 .. ) sans les contacter, au préalable.

Examinez leurs réalisations, demandez-vous si elles répondent à la fois aux principaux critères « universels » de qualité et à ceux de votre propre sensibilité.

Ce qui fait la qualité d’un site Internet en 2017, sans être exhaustif : l’ambiance générale, et surtout, sa conformité avec le sujet présenté, la clarté de la navigation et sa cohérence avec les contenus, les choix d’images, leur qualité, les textes, la valeur du français ou des langues, sa concision en regards des objectifs des objectifs présumés, la présence justifiée et bien amenée des « CTA » ou Call To Action, invitation à agir.

Pour une boutique, le CTA sera le bouton « commander », pour l’offre de services, ce sera par exemple un formulaire très simple intitulé « merci de me contacter, j’ai un projet ». Il y a bien d’autres invitations à semer sur un site, qui, judicieusement pensées et présentées, contibueront puissamment à l’obtention des buts recherchés.

"responsiveness", aspects "tendance", effets parallax ne sont que quelques-uns des critères à appliquer.

Ici n’est pas le cadre de développements complet sur le sujet « qualité des réalisations », et par conséquent le processus de sélection des prestataires. Chacun ayant ses savoirs et ses idées. Mais ce travail préparatoire ne peut être négligé.

Pour résumer cette section, disons qu’il convient de regarder le maximum de sites et de se faire sa propre – et première – religion, sans toutefois négliger de multiplier les appels à conseil.

Il y a des « Must », insistons : « responsiveness », inter-opérabilité, rapidité d’affichage, aspects « tendance », effets parallax, là encore sans être exhaustif.

Il y a aussi du rédhibitoire : la présence d’un gif animé obtenu gratuit sur le Net ou la surabondance et la confusion de couleurs, de polices différentes, d’Italiques soulignés, de fonds roses livides ou jaunes bileux ..

 

Des essentiels ignorés : CMS et Google sites

Et cela fait longtemps qu'ils sont là les essentiels ignorés ! L'ami Montagnais, ici-même, sur Agoravox, écrivait déjà en 2009 : "Web designers, si vous passiez au CMS-ASP ?". Son article, peu lu, n'avait guère été apprécié ni commenté.

Si un professionnel n’a pas intégré, dans le choix de ses orientations technologiques 2017, l’utilisation d’un bon CMS (Content Management System .. ne me demandez pas de traduire Rock’nroll ..) Et celle des « Google sites » dernière version, posez vous des questions ! Ou plutôt, ne vous en posez pas : fuyez !

Pour des applications complexes, il y aura certes toujours le besoin de « pisser » du HTML5, du PHP, du JS, des CSS et autres langages techniques hermétiques. Mais la majorité des projets peut désormais s’en passer. De toutes les façons, et même si vous pensez à objectifs infinis (diable !), commencez par voir tout ce que l’on peut faire avec un bon CMS et Google suite.

Observer que je ne fais pas de réclame, je ne donne aucun nom, aucune préconisation.

Toutefois, éviter, en matière de partenaires-prestataires, les amoureux inconditionnels des usines à gaz d’autrefois, optez pour la modernité, en Internet 2017, c'est le moins qu'on puisse faire.

Bâtir son site soi-même est largement facilité de nos jours, avec les orientations technologiques et les outils que j’ai évoqués ci-dessus. Dans tous les cas, ne pas oublier que :

Un bon quart de vos visiteurs vous arrivera par des sites « référents ». D’ors et déjà, considérez les possibilités en matière de « backlinks ». Vous ferez vous-même, facilement, en Google sites dernier cri, vos propres « abri-bus » à la Decaux .. mais sur internet, en multipliant les liens pointant sur votre site principal. Si vous passez par un prestataire, vous lui ferez préciser sa position et son savoir-faire en la matière. Vérifiez ses performances ! 

Un bon tiers de vos visiteurs viendra de la diffusion de votre nom de domaine. Il est surprenant de voir que nombre de propriétaires de sites ne prennent même pas la peine de proposer systématiquement un lien dans leurs mails !

Enfin, le reste viendra par les moteurs de recherche. Le savoir-faire en matière de référencement n’est pas une mince affaire. Les sites des prestataires envisagés sortent-ils correctement ? C’est à vérifier en premier lieu.. Mettez par exemple les mots-clefs censés être utilisés pour trouver :

Agoravox

Helico

Chambres Cluny

Crise immobilier

 

Une étape négligée : les images

Que vous passiez par un prestataire ou que vous décidiez de faire vous-même, la consitution de la photothèque, vous devrez conduire avec soin cette étape prioritaire. En 2017 les choses n'ont jamais été aussi faciles.

Les illustrations doivent être votre propriété, ou vous devez les avoir achetées, ou, si vous décidez de les trouvez sur le Net, pensez bien à régler le moteur de recherche pour filtrer (images réutilisable avec modification).

Les images réutilisables sont là par milliards ! Dans Google sites dernière version (fin 2016), vous pouvez intégrer directement l'illustration complète de votre site par la fonction "search".

Les stocks gratuits de votre CMS peuvent là-aussi constituer une source précieuse d’approvisionnement. Là ! vous aurez de la qualité, de très belles images.

De toutes les façon, il faut chercher, rassembler, convertir (.jpg ou png), redimmensionner, et, surtout, nommer correctement, que ce soit pour vous permettre de vous y retrouver ou renseigner vos visiteurs, ou faciliter le référencement.

Pas de 300 DPI pour le Net.

La préparation des images est une phase préalable et d’importance.

Pour conclure ce court essai, rappelez-vous, dans le cadre de votre projet, que la durée moyenne de visite d’un site vitrine est de quelques dizaines de seconde seulement.

Quelques dizaines de secondes pour réussir à faire agir votre visiteur.. et ce dans le cadre de vos intérêts et de vos objectifs..

La question des prix n'a pas été abordée, mais sachez que les "nouveaux sites", en CMS ou Google Suite, coûtent nettement moins cher que leurs ancêtres. Compter quelques centaines d'Euros désormais pour une douzaine d epages. 120 Euros pour un trois pages en Google site ..

Encore trop cher ? A vous de juger ..

Un client avait traité d'escroc un petit prestataire lui ayant proposé de réaliser son site avec un CMS .. vu la "gratuité" des outils.

Il lui fût répondu que la loi gratuite n'autorise pas à ne pas payer son avocat ..

 

NB : illustration obtenue de l'Internet - avec filtre droit de réutilisation

P.-S.

Image(s) :


Moyenne des avis sur cet article :  1.88/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Etbendidon 27 mars 19:19

    C bien l’auteur montrez nous donc une de vos réalisations
    Meme pas un petit site ou un petit blog décroissant ?
     smiley
    Bon en ce moment le nec plus ultra c’est wordpress (sites et blogs)
    wordpress.com GRATUIT
    wordpress.org PAYANT mais plus performant
    Et non pas google site qui vous espionne tant et plus
    25% des sites mondiaux fabriqués ces derniers mois l’ont été avec wordpress
    Ensuite les images ça se travaille (et du 300 dpi C bien)
    Et ce qui fera la différence C la créativité, la navigation facile, la manière de commander et payer et les techniques de com
     smiley


    • Arthaud Arthaud 27 mars 20:05

      .. et peut-être aussi le sujet traité ? le pourquoi ..

      Quant à votre invitation .. pour mes réalisations .. ici n’est pas l’endroit de faire ma propre réclame

      Pour info, j’en ai environ fait 300 des sites , depuis le début des années 90. Mes potes canadiens, en avance, Frère Roy, de Taizé, en avance lui aussi, nous ont initiés .. trumpet winsock et premiers serveurs en U.K. Almac.co.uk

      Je me suis promis de pas faire de réclame

      Merci pour votre commentaire

      NB : Google suite, dernière version, vous aimez pas ? Google !! Bigloo .. what else ? Je sais .. je sais ..


      • Jao Aliber 27 mars 22:54

        @Arthaud
        Un site politique n’ a pas besoin de faire des efforts pour attirer.Il suffit de publier, c’est tout.Si la ligne politique du site est vrai, les gens le retrouveront avec une nécessité de fer.


        Pour les sites de business, vous avez raison.

      • Arthaud Arthaud 27 mars 23:01

        @Jao Aliber


        Yep ! bien vu ..

        « Toujours aussi perspicace, intelligent, drôle, à point, Là .. clic  »

        . ; ça ! c’t’un site « politique »

        NB : je relisais, un de vos comments : 

        « Il y a des gens qui devraient êtres aidés et d’autres pas.Cela est injuste.Nous sommes tous des humains et l’humain doit passer avant l’argent, avant la propriété privée. »

        .. bon courage .. admiration ! 

      • Gieller Gieller 28 mars 10:06

        Des CMS il en existe des dizaines de différents, peut être même des centaines.
        Sur Wikipedia il y a une liste mais qui n’est pas complète puisque le CMS que j’utilise pour mon site perso n’y est pas (koken), mais au moins cela donne un aperçu du choix : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_syst%C3%A8mes_de_gestion_de_contenu

        Alors choisir la solution à adopter va vite devenir un problème... smiley


        • Arthaud Arthaud 28 mars 10:54

          @Gieller


          Ben .. non ! comme il y a tableaux comparatif, on a vite fait de classer en fonction de ce qu’on veut et peut ..

          i e : Wordpress implique la gestion d’un serveur, Wix pas .. autre exemple, Bigloo, gratuit full jusqu’à maintenant

          Mais, vous m’avez pas dit ? pour Google sites dernière mouture ? Je fais en un jour cent fois plus « d’abris-bus » à la Decaux, mais sur Internet, grâce à Bigloo, que Decaux d’abris-bus trottoir ..

          Et en plus .. ! des back-links, des back-links à pu-puis .. Ce que Decaux a pas encore eu le temps de faire en 20 ans, lui, le roi de la réclame .. ça qu’est chic : les gros laissent souvent la place, aveuglés par leurs myons, englué dans un quotidien si fertile ou il fait si bon roupiller tranquille

          Jusqu’à ce que ..

          Mais c’est rare je dois dire .. moi qu’ai eu l’idée d’enregistrer 4000 noms de domaine au tournant des années 90, airfrance.com edf.fr edf.com sncf.fr .com (enregistré en septembre 97 seulement ..)

          Pour ça que je dis 20 ans de retard .. y’a d’autres exemples

          Pour ça qu’il est facile d’annoncer la fin de l’industrie de la réclame telle qu’on la connait ..

          Vous suivez BaselWorld ? Ah ! l’industrie horlogère suisse .. Berne ! BERNE

          Merci pour votre commentaire


        • Arthaud Arthaud 28 mars 12:55

          Bigloo .. ? on me demande .. vous savez bien, c’est affectueux, comme de mon temps BigBlue, IBM, le gros, notre concurrent, nous, Sperry, plus intelligent, infiniment, 90 % du DOD, de la Défense, 90 % des banques suisses ..


          80 % des Airlines ..

          SAS
          AIR-FRANCE
          TAP
          SWISS
          SABENA (Such a bad experience ..)
          LUFTHANSA ( Let Us Fuck The Hostess ...)

          Mais je vous égare .. IBM sortait juste de la trancheuse à jambon ..

          Vous voyez le retard ! 20 ans au moins



          • pemile pemile 28 mars 14:00

            @Arthaud "commencez par voir tout ce que l’on peut faire avec un bon CMS et Google suite.

            Observer que je ne fais pas de réclame, je ne donne aucun nom, aucune préconisation« 

            C’est de l’humour ?

            Sinon, j’ai toujours pas compris, en lisant l’article, l’explication de son titre »20 ans de retard" ??!! smiley


            • Arthaud Arthaud 28 mars 19:06

              @pemile


              Des CMS .. y’en a des dizaines, même Gieller a dit .. j’aurai pu vous dire que j’aime bien WIX

              Regardez .. vous me direz

              Quant au retard .. j’esplique à nouveau en vous tirant mon chapeau : 

              20 ans de retard, certes pas pour acheter, sucer, avaler du Facebook, du tviter ou du spectacle à bon marché, certes pas pour subir à longueur de sessions les piaillantes injonctions de l’industrie de la réclame, mais bien 20 ans de retard dans l’utilisation des technologies les plus récentes, les plus simples, les moins chères pour « écrire » le Net et lui donner toute sa puissance d’utilité au service de la réalité - pas du tout « augmentée » .. vous avez noté ! - au service de la réalité et de tous

              Bien cordialement


            • pemile pemile 28 mars 23:14

              @Arthaud

              Je n’ai toujours pas compris ces 20 ans de retard et « Ce qui fait la qualité d’un site Internet en 2017 » ! en lisant votre article smiley

              CTA, effets parallax, vous nous parlez en fait de qualité marketing et graphisme ?

              Vous conseillez « de regarder le maximum de sites » alors qu’en ne consultant que la partie visible présentée au client il ne sera pas possible d’évaluer la qualité de l’outil présent en background !


            • Arthaud Arthaud 29 mars 05:31

              @pemile


              L’article aurait pu dire ça : 

              - « 77 % des logiciels consommés en France sont importés des Etats-Unis. »

              et ça :

              - « La France est loin du compte, bloqué par un certain conservatisme économique et par de multiples résistances politiques. »

              D’autres constats encore . ;

              J’aurais du ..

              Quant aux « outils présents en background !  », c’est par une petite étude comparative des CMS qu’on s’y prend, tout simplement

              Bien cordialement

              NB : vous vous faites une spécialité en Maïeutique Appliquée ? .. J’ai bien aimé, entre autres :

              « Le vocabulaire que vous utilisez « la caméra pensera que », « la voiture comprendra » est bien loin de la réalité du deep learning !  »

              Là ! vous aviez bien raison ..

            • pemile pemile 29 mars 09:41

              @Arthaud « L’article aurait pu dire ça »

              Ouais, bof, vous avez quand même tendance réduire l’internet aux CMS et à un outil marketing.

              « 77 % des logiciels consommés en France sont importés des Etats-Unis. »

              Coté serveur, c’est quand même une majorité de logiciels libres donc pas « importés des Etats-Unis » mais plutot des Etats-Unix smiley


            • Arthaud Arthaud 29 mars 10:05

              @pemile


              Ah ! Pemile, vous allez pas nous parler de Joomla Drupal et trumpet winsock ..Au fait ? vous avez connu Billaut ? et José Rego ? qu’avait installé un TCP/IP sur 1100 en 83 ?

              Et Decaux ? pourquoi il a rien fait sur Internet Decaux - quasi - ce nanti ?

              Tenez, je vous ai dédicacé un abri-bus, ici là ! clic ..

            • pemile pemile 29 mars 13:11

              @Arthaud « vous avez connu Billaut ? et José Rego ? qu’avait installé un TCP/IP sur 1100 en 83 ? »

              Bonjour Mr Montagnais smiley


            • Arthaud Arthaud 30 mars 10:06

              @pemile

              MDR... ! ! Pemile . ... je croyais que c’était vous, Montagnais ..

               smiley


            • izarn izarn 28 mars 16:10

              Tu utilises Expression Web de Microsoft, désormais gratuit...
              Sinon si t’es mongolien coté informatique je te comprends...
              Ceci dit le graphisme, Léonard de Vinci était déja au courant....
              Merci !

              T’as qu’a revoir la Joconde au Louvre....


              • Arthaud Arthaud 28 mars 19:02

                @izarn


                Dites voir Izarn .. je relisais vos commentaires du jour - sans aller plus loin s’entend - E-DI-FIENTE !

                Vous auriez pas avalé le tire-pied de vot grand-père et les culottes de vot grand-mère ?

                Bah ! ça vous donne du charme izarn

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès