• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Internet : un puissant ferment de la consommation...

Internet : un puissant ferment de la consommation...

Désormais, avec internet, la consommation est sans arrêt dopée grâce à des opérations publicitaires, à de nombreux sites dédiés à la vente.
 
Avec internet, notre monde bascule dans une surconsommation indécente.
 
En facilitant et en accélérant les moyens de communication, internet devient un gigantesque magasin où chacun peut s'approvisionner.
 
Et de plus en plus, les délais de livraison sont raccourcis.
De plus en plus, les incitations à la consommation se multiplient.
Le dernier exemple en date : le "Black Friday", une pratique venue des Etats-Unis, a connu un succès fulgurant. 
Amazon, Cdiscount et PriceMinister ont enregistré un nombre record de ventes pour ce week-end de promotions, qui lance les achats de Noël.
Des publicités tapageuses ont permis d'attirer de nombreux clients : certains se sont rendus dans des magasins, d'autres ont fait leurs achats sur internet.
Ainsi, nos sociétés vouées à la consommation de masse se laissent griser par des opérations publicitaires permanentes.
Les offres semblent alléchantes : -50%, - 70%, mais la qualité des produits laisse souvent à désirer.
 
"Achète, jette...", telle semble être la devise de notre monde.
Internet participe à cette grande braderie commerciale : il suffit de voir les nombreuses publicités diffusées par les différentes enseignes à l'occasion du Black Friday : une avalanche publicitaire ciblée en fonction des intérêts et des goûts des consommateurs...
Le nombre de sites de e-commerce a connu, aussi, une progression fulgurante et les offres de crédit en ligne se multiplient...
 
Avec la mondialisation, de nombreux produits sont fabriqués à bas coût, dans des pays où les gens exploités reçoivent un salaire de misère...
C'est ce qui permet encore d'accroître la consommation, puisque les produits nous viennent de l'autre bout du monde et sont de moins en moins chers.
Ainsi, avec le numérique, nous sommes entrés dans une nouvelle ère : celle de l'hyper-consommation.
 
C'est certain : le numérique est en train de bouleverser nos comportements, il convient d'en prendre conscience et de ne pas se laisser piéger par ces incessantes incitations à la consommation.
 
 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2017/11/internet-puissant-ferment-de-la-consommation.html

 
 
Photos : Pixabay

Documents joints à cet article

Internet : un puissant ferment de la consommation...

Moyenne des avis sur cet article :  1.69/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 1er décembre 2017 17:42

    « L’ascétisme, c’est trop dur, et consommer, c’est pas beau. 
    D’mander la charité, c’est quéqu’chose j’peux pas faire. 
    Chaque jour que moi j’vis, on m’demande de quoi j’vis. 
    J’dis que j’vis sur l’amour, et j’espère de viv’ vieux ! »


    • sarcastelle 1er décembre 2017 20:40

      Moi, je demande tous les ans le catalogue de Manufrance que j’étudie le soir à la veillée dans ma ferme à la lumière de l’ampoule de quarante bougies de la grande salle. 

      Je regarde tout, je réfléchis longuement, je regarde ce que le port va me coûter, et enfin je prends ma décision, rare, limitée, mais solide. Par exemple je passe commande d’un piège à ragondins pour 49,90 NF et d’un tablier de travail en toile bleue à 15,50 NF. Le facteur la semaine suivante m’apporte tout cela avec le respect dû à la qualité des articles et à la saine gestion de mon argent. Je vais ensuite à la ville porter sur mon livret de Caisse d’épargne les sous qui restent, et mon année à la ferme repart sous les bons auspices de la parfaite économie domestique. 
      J’achète aussi pour ma petite-fille Rose-Marie des livres à quoi je comprends rien, mais il paraît qu’elle a la tête d’une savante que j’aurais bien de la fierté à la savoir un jour institutrice. 

      • rosemar rosemar 1er décembre 2017 21:36

        @sarcastelle

        Les catalogues d’autrefois avaient leur charme... et la consommation était, alors, plus raisonnée.
        Il faut prendre conscience que notre planète est limitée, alors que la consommation est démesurée...

      • Bernie 2 Bernie 2 1er décembre 2017 21:47

        @sarcastelle

        C’est tout à fait ça. Et dire que la même Rose Marie contemplait son catalogue sous le néon de la cuisine, et renvoyait systématiquement son colis dont le coloris ne lui convenait pas. Mais c’était tellement mieux avant. Sous la lumière froide de sa cuisine.


      • mmbbb 1er décembre 2017 21:00

        " Avec la mondialisation, de nombreux produits sont fabriqués à bas coût, dans des pays où les gens exploités reçoivent un salaire de misère..." et ²oui Rosemar, essayez de monter une boite dans ce pays la France, Vous qui avez le génie épistolaire, vous pourrez échanger des missives avec l administration tres aimable et tres affable en l occurrence le FISC dont certains agents sont des petits fachos et l URSSAFF dont les inspecteurs sont des pitbulls . Ha ces profs qui sont dans leur bulle , je comprends cette délocalisation pourquoi entreprendre dans ce pays Quoi qu il en soit la prochaine plus value n est pas dans la fabrication de chemises mais dans la recherche investissement , notamment en science fondamentale dont les entreprises maitrisant l intelligence artificielle seront les maitres de cette nouvelle economie, les Chinois l ont compris et commencent a delocaliser en Afrique et se concentrent desoormais sur ces nouvelles technologies Pour rappel Singapour a de bonnes performances educatives , nous en france nous sommes dans la bonne moyenne mondiale .


        • pemile pemile 1er décembre 2017 21:07

          Internet c’est aussi la possibilité pour des assos de paysans de faire de la vente directe et locale de leur produits par le biais d’un site web qui ne leur coûte que 7€/mois


          • Bernie 2 Bernie 2 1er décembre 2017 21:39

            @pemile

            Mais puisqu’on vous dit qu’Internet est le mal.

            Ne parlez pas des possibles opportunités, on est sur un article « c’était mieux avant ». Le verdict est déjà tombé.


          • rosemar rosemar 1er décembre 2017 21:46

            @pemile

            Dans ce cas, c’est intéressant, oui. Il faudrait que ces initiatives se développent.
            Mais c’est plutôt la grande distribution qui gagne du terrain.

          • mmbbb 1er décembre 2017 21:57

            @rosemar Vos articles et votre pensee sont tout de meme flamboyante . Lorsque j etais gamin la rentree des classes coutaient quelques francs Un cartable qui durair longtemps des livres de francais math etc achetes d occasion et quelques crayons Point Desormais a chaque rentree scolaire j ai une pensee pour vous lorsque je vous ces parents avec listes interminables de fourniture a acquerir dont l exigence des profs doit etre respectee , en n omettant l achat de livres neufs a chaque rentre scolairen et vous nous pondez des arctilces gnan gnan sur la societe de consommation, il me semble que les mioches sont deja bien formatées par l EN


          • Bernie 2 Bernie 2 1er décembre 2017 22:07

            @Robert Lavigue

            Bah non, bien évidemment. Avant c’était la préhistoire, puis le moyen âge. Pour les plus éclairés, ils parlaient Grec et latin, c’était que des purs phallocrates. Bref, le monde a été beau le 17 juin 1979 dans une Simca et depuis ?? Ben tintin. Elle a gardé ça. Depuis, tout le collège la craint. Que c’est il passé dans cette Simca ?


          • pemile pemile 1er décembre 2017 22:44

            @rosemar « Il faudrait que ces initiatives se développent. »

            D’après votre titre : Internet est un puissant ferment de la consommation, non ? Ca profite à qui l’utilise.

            « Mais c’est plutôt la grande distribution qui gagne du terrain. »

            Sauf que comparé au combat grande surface/petit commerçant IRL, ces nouvelles technologies abordables sont surtout avantage pour les petits producteurs.

            @Bernie2 « Mais puisqu’on vous dit qu’Internet est le mal. Ne parlez pas des possibles opportunités, on est sur un article « c’était mieux avant ». Le verdict est déjà tombé. »

            Méchant garçon, z’avez pas honte de prendre plaisir à secouer les grands mères effrayées par les nouvelles technologies smiley


          • rosemar rosemar 2 décembre 2017 09:47

            @pemile

            « ces nouvelles technologies abordables sont surtout avantage pour les petits producteurs... », affirmez-vous.

            Mais vous oubliez la grande distribution qui accroît sans arrêt son influence grâce à internet : le « drive » qui permet de faire ses courses en ligne ou encore les livraisons à domicile, les entrepôts automatisés qui accélèrent la rapidité de livraison.

          • mmbbb 2 décembre 2017 09:59

            @rosemar ou est le problème ? un lien
            http://www.la-ferme-des-blancs.com/fr/nos-photos?idgallery=65&idcible=Gallery
            et alors le producteur ne passe pas par des intermédiaires qui lui bouffent ses marges ! La au moins les cochons sont eleves en plein air


          • pemile pemile 2 décembre 2017 10:15

            @rosemar « Mais vous oubliez la grande distribution qui accroît sans arrêt son influence grâce à internet »

            Oui, vous focalisez là dessus et oubliez que les petits producteurs aussi ! smiley


          • pemile pemile 2 décembre 2017 10:20

            @mmbbb « et alors le producteur ne passe pas par des intermédiaires qui lui bouffent ses marges »

            Et leurs revenus, qualité de vie et maitrise de leur activités est sans commune mesure avec les producteurs travaillant pour les grands groupes.

            @Rosemar

            Dénoncez les grands groupes industriels mais ne faites pas d’amalgame avec ce qu’apportent les outils numériques aux petits producteurs ! smiley


          • Agafia Agafia 2 décembre 2017 12:45

            @rosemar

            Mais vive le « drive ! » Quel plaisir de ne pas se taper les rayons de supermarché,en subissant la musique naze, les pub criardes, les lumières, les odeurs, les caddies qui encombrent, les clients mal-élevés, etc etc.

            J’allume mon ordi, je me connecte, en 10 mn et confortablement installée chez moi, au calme, je clique sur les produits dont j’ai besoin,ni plus ni moins, je paye, je choisis le jour et l’heure, et en sortant du boulot, je m’arrête au drive, je charge mes sacs et basta ! Les courses sont faites !

            Finie la corvée du supermarché ! Le drive est la plus chouette invention de ces temps.
            Me reste le plaisir d’aller dire bonjour au boulanger, au fromager et aux petits commerces dont j’ai besoin, où il y a encore de l’humanité et de la qualité.

            Pour le reste, le drivé est parfait !!!

          • Henry Canant Henry Canant 1er décembre 2017 22:25

            rosemar,


            Je suis en pleine communion avec ton juste combat.
            Je sais que tu as subit un bug génétique qui malheureusement altére tes perspections.

            Si tu as besoin d’aide, n’hésite pas à me le faire savoir.

            • rosemar rosemar 2 décembre 2017 09:48

              @Henry Canant

              « Perspections » ? C’est un mot anglais... décidément internet pollue même notre langue...

            • Choucas Choucas 1er décembre 2017 23:22

               
              SEULEMENT POUR LES GOGOCHONS
               
              « La dialectique du frivole et du sérieux rendra compte des rapports du procès de production et du procès de consommation. » Clouscard
               
              « Si les US investissent de plus en plus de temps et d’argent dans les banlieues françaises [colonies du Boobaland], en région parisienne notamment [Paristan], pour y développer les mythes du rêve américain [pub télé en anglais !], c’est qu’ils savent bien évidement que la jeunesse des cultures urbaines [colonies] du hip hop et de la bêtification marchande constitue un point d’accroche essentiel pour le spectacle de l’aliénation générale renforcée [l’auge consumériste du bobo de gôôôche dans le GlobalState]. » 
              Francis Cousin L’Être et l’Avoir


              • Le Panda Le Panda 1er décembre 2017 23:22

                @rosemar

                Vous êtes parmi d’autres une personne que j’apprécie. La devise sur Les Voix du Panda est : « La Véritable Information » la réunion, que j’ai eu cette fin de journée, me fait écrire, à ceux qui comprendront : Soyez plus que prudent. L’article qui paraîtra ce lundi sur mon site, qui lui n’a jamais été manipulé par quiconque. Il reste indépendant. Propre et partant de là, celles et ceux qui auront la volonté de connaître LA VERITE. Venez lire l’article qui paraîtra, il est certain que nombreux sont ceux qui seront plus surpris. Pour ne pas en rajouter. Ils peuvent le supprimer. J’en ai en réserves. Vous saurez qui est qui ? Oui je vous l’affirme.

                Il est plus facile de faire sauter les commentaires qui ne vous conviennent pas, que d’accepter que vous faites fausse-route. Mais cela vous ne pourrez le faire ce lundi à venir sur les Voix du Panda. Puis prenez garde que je ne dépose plainte à votre encontre. Et vous savez que je ne parle pas en l’air. J’ai déposé plainte une fois, je l’ai retiré car vous avez remis mes articles en place. Je garde copie du présent et j’ai eu tort je l’admets de vous faire confiance. Mais je vais le démontrer. Je vous salue et dites à Revelli d’être plus prudent avec Agora Vox qu’avec ses propres sociétés.

                D’égal à égal confraternellement. Vous aurez le droit de me poursuivre. « J’ACCUSE »

                A la suite de la parution de cet article sur mon « site » où indéniablement il y a bien moins de commentaires. Vous aurez la réalité des méandres. Merci, à ceux qui percevront ce message,

                Le Panda

                Patrick Juan

                Fondateur du site : « Les Voix du Panda »  



                • Agafia Agafia 2 décembre 2017 12:47

                  @Le Panda

                  « « La Véritable Information » »

                   smiley smiley

                • Xenozoid Xenozoid 2 décembre 2017 12:53

                  @Agafia
                  le robot se rebelle ,encore une fois,vive la vraie vérité


                • Agafia Agafia 2 décembre 2017 13:00

                  @Xenozoid

                  Prétention... Le panda se prend pour E. Zola ^^

                • Xenozoid Xenozoid 2 décembre 2017 13:02

                  @Agafia
                  il a payé sa place en plus....il avait payé zola ?


                • Agafia Agafia 2 décembre 2017 13:07

                  @Xenozoid

                  Il aurait payé de sa vie Zola... Au conditionnel, car sa mort reste teintée de mystère. 
                  Aurait-on volontairement bouché le conduit de sa cheminée, ou est-ce un simple accident domestique dû à un mauvais entretien du poêle ?

                  Le mystère n’a jamais été levé, mais Zola est mort, asphyxié au monoxyde de carbone.

                • Xenozoid Xenozoid 2 décembre 2017 15:41

                  @Agafia
                  de la a ce que le panda pousse a la taxe carbonne. il’n’y a qu’une vue d’esprit. et de donnations


                • sls0 sls0 1er décembre 2017 23:31

                  Depuis 1996 j’emploie internet.

                  Hormis mes billets d’avion en 20 ans j’ai commander un programmateur de microprossesseur et une clé OBD.
                  A la limite j’aurai pu aller directement chez Conrad électronique mais c’est trop tentant, c’est fou la vitesse à laquelle je trouve une utilité pour ce genre de matériel.

                  Internet pour moi c’est un frein à l’achat.

                  • philippe baron-abrioux 2 décembre 2017 08:57

                    @l’auteur,

                     Bonjour Rosemar ,

                     cela fait plusieurs jours que je me posais une question : y aura t il du foie gras pour Noël dans nos assiettes ?

                     ce matin , j’ai été pleinement rassuré : OUI , il y aura bien de foie gras sur nos tables pour Noël !

                     pour le caviar , cela fait plusieurs années que j’ai résolu le problème .

                     un agriculteur certifié « BIO » a eu l’idée géniale de créer une ferme aquacole d’élevage d’esturgeons en utilisant dans les bassins l’eau de refroidissement de la centrale nucléaire de Braud Saint Louis qui jusqu’alors était stupidement déversée dans la rivière ; quel gâchis !

                     de plus , je propose , au lieu de dérouler des kilomètres de guirlandes électriques d’utiliser les si belles lanternes asiatiques décorées à la main qui n’utilisent aucun produit pétrolier mais la bonne vieille huile de baleine provenant directement du Japon .

                    pour les narines délicates , Johnson , une « entreprise familiale » selon le slogan , propose toute une gamme de produits déodorants d’intérieur conditionnés en bombes garanties sans C.F.C .

                     pour toute commande de cinq pains de cette huile , Ah ma zone !, joint à l’expédition une préparation à l’aileron de requins ou de thon rouge au choix (à préciser à la commande ) .

                     ainsi rassuré et conscient de participer à mon modeste niveau au large mouvement mondial de préservation de notre si belle et généreuse dame Nature , je vous quitte car j’attends un appel pour passer ma commande d’une belle côte de boeuf canadien que je partage tous les ans avec un groupe d’éco-responsables locaux .

                     bonne fin de journée !

                     P.B.A

                     

                     


                    • rosemar rosemar 2 décembre 2017 09:50

                      @philippe baron-abrioux

                      Eh oui ! Le foie gras, c’est la grande préoccupation du moment !!

                    • gegene 2 décembre 2017 09:56

                      @rosemar
                      Vos réparties, c’est vraiment un régal !


                    • rosemar rosemar 2 décembre 2017 09:59

                      @gegene

                      N’est-ce pas ?

                    • foufouille foufouille 2 décembre 2017 10:32

                      internet permet d’acheter directement en chine mais pas au prix du grossiste comme les importateurs. comme internet est mal, il ne faut plus écrire. retournes à ton tricot ou napperon éclairé par une bougie.


                      • rosemar rosemar 2 décembre 2017 10:54

                        @foufouille

                        Bien évidemment, internet est aussi un progrès magnifique, mais il faut veiller à ne pas se laisser happer par cette surconsommation néfaste pour la planète....

                      • foufouille foufouille 2 décembre 2017 12:00

                        @rosemar

                        la plupart des sites de ventes chinois sont en anglais ou en mauvais français. tu court-circuites surtout la grande distribution. ceux qui sont accro aux soldes le seront toujours internet ou pas vu le nombre de prospectus de pub. internet est plus écolo puisque sans pub plastifiées. regarder la télé est beaucoup plus néfaste pour ton temps de cerveau disponible.


                      • foufouille foufouille 2 décembre 2017 13:06

                        @ysengrin

                        le produit français est rare et sans vrai label.

                        et inexistant pour tout le high tech.

                        autant acheter direct en chine au lieu de remplir les poches de ceux qui se goinfrent.

                        l’atomiseur qui fuit à 100 balles a peu d’intérêt ..............


                      • rosemar rosemar 2 décembre 2017 13:29

                        @foufouille

                        Comme si la surconsommation n’existait pas, comme si elle n’était pas amplifiée par internet !

                      • Agafia Agafia 2 décembre 2017 13:31

                        @rosemar

                        Mais comme toujours,accuser internet de la surconsommation,c’est comme, lors d’un meurtre.
                         accuser le couteau et pas le bonhomme qui le tient.
                         
                        Les gens ont un cerveau, ce sont eux les responsables, non pas les outils.

                      • foufouille foufouille 2 décembre 2017 13:39

                        @rosemar

                        demande à tes voisins ce qu’ils reçoivent comme pub. un mouton sera toujours un abruti, certains pensent que plus belle la vie est vraie. internet ne changes rien pour eux et pour surconsommer, il faut avoir du fric en rab.


                      • rosemar rosemar 2 décembre 2017 13:49

                        @Agafia

                        Mais c’est ce que je dis à la fin de mon article, si vous l’avez bien lu ??

                        « il convient d’en prendre conscience et de ne pas se laisser piéger par ces incessantes incitations à la consommation. »

                      • sarcastelle 2 décembre 2017 13:00

                        Rosemar, j’ai voté 1 étoile sur 5 à votre article avant même de le lire.

                        Je fais ainsi avec tous les auteurs qui font un article par jour. 

                        • zygzornifle zygzornifle 2 décembre 2017 13:03

                          avec internet on consomme du compteur linky .....


                          • Choucas Choucas 4 décembre 2017 09:43

                             
                            Un peu compliqué pour des gogochons :
                             
                            « Une redéfinition radicale du politique qui tiendrait compte de cette socialisation totalitaire [infantilisation dans la diarrhée législative, extension du domaine de la lutte des classe à tout l’existentiel] 
                            C’est pour cela que le Corps et la Beauté et la Sexualité s’imposent comme nouveaux universaux sous le signe des Droits de l’Homme nouveau émancipé par l’Abondance et la Révolution Cybernétique [chirurgie esthétique, fesses-boucs].
                            La dépossession, la manipulation, le recyclage dirigé des valeurs collectives et subjectives par l’extension illimitée de la valeur d’échange [fin de la religion, nation et au final famille dit Engels]
                            et la spéculation illimitée sur les valeurs/signes rendent nécessaire la sacralisation d’une instance glorieuse appelée Corps, qui deviendra pour chaque individu le sanctuaire idéologique, le sanctuaire de sa propre aliénation [le narcissisme].
                            Autour de ce Corps tout entier positivé [manipulé] comme capital de droit divin [après l’âme individuelle à sauver, le corps est sa sécularisation droitdelhommiste]
                            va se restaurer le Sujet de la Propriété Privé [l’esclave du Capital va bouffer chez MacDo avec son coach sportif pour se croire un cador : c’est le free-branling] »

                             
                            ‘Pour une critique de l’économie politique du signe » J. Baudrillard


                            • Choucas Choucas 4 décembre 2017 09:46

                               
                              Le gogochon, grand lecteur de NatteEtTouffa Diahlo ne comprendra pas :
                               
                              « Veblen, Goblot, sont les grands précurseurs d’une analyse culturelle de classe, qui, au delà du ‘matérialisme dialectique’ des formes productives, tiennent compte de la logique des valeurs somptuaires [de différenciation], par laquelle seule la classe dominante assure sa domination et perpétue le code [existentiel], la mettant à l’abri en quelque sorte, par cette ‘transsubstantiation’ des valeurs, des révolutions dans l’ordre économique [que ne voit que le crétin gogochon] et de leurs répercussions dans les rapports sociaux [...] Les classes dominantes ont toujours - où bien assuré d’emblée sur les valeurs/signes (sociétés archaïques et traditionnelles) - ou bien tenté (l’ordre bourgeois capitaliste) de dépasser, de transcender, de consacrer [sanctifier] leur privilège économique en privilège des signes [écrire la grammaire existentiel du gogochon, comme César], parce que ce stade ultérieur représente le stade accompli de la domination. »
                               
                              ‘Pour une critique de l’économie politique du signe du gogochon multiethniqué’ J. Baudrillard

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès